Bibliographic Information

Sourate 10 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless10

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة يونس
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
الر تِلْكَ آيَاتُ الْكِتَابِ الْحَكِيمِ
2
أَكَانَ لِلنَّاسِ عَجَبًا أَنْ أَوْحَيْنَا إِلَى رَجُلٍ مِّنْهُمْ أَنْ أَنذِرِ النَّاسَ وَبَشِّرِ الَّذِينَ آمَنُوا أَنَّ لَهُمْ قَدَمَ صِدْقٍ عِندَ رَبِّهِمْ قَالَ الْكَافِرُونَ إِنَّ هَذَا لَسَاحِرٌ مُّبِينٌ
3
إِنَّ رَبَّكُمُ اللَّهُ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ يُدَبِّرُ الْأَمْرَ مَا مِن شَفِيعٍ إِلَّا مِن بَعْدِ إِذْنِهِ ذَلِكُمُ اللَّهُ رَبُّكُمْ فَاعْبُدُوهُ أَفَلَا تَذَكَّرُونَ
4
إِلَيْهِ مَرْجِعُكُمْ جَمِيعًا وَعْدَ اللَّهِ حَقًّا إِنَّهُ يَبْدَأُ الْخَلْقَ ثُمَّ يُعِيدُهُ لِيَجْزِيَ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ بِالْقِسْطِ وَالَّذِينَ كَفَرُوا لَهُمْ شَرَابٌ مِّنْ حَمِيمٍ وَعَذَابٌ أَلِيمٌ بِمَا كَانُوا يَكْفُرُونَ
5
هُوَ الَّذِي جَعَلَ الشَّمْسَ ضِيَاءً وَالْقَمَرَ نُورًا وَقَدَّرَهُ مَنَازِلَ لِتَعْلَمُوا عَدَدَ السِّنِينَ وَالْحِسَابَ مَا خَلَقَ اللَّهُ ذَلِكَ إِلَّا بِالْحَقِّ يُفَصِّلُ الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
6
إِنَّ فِي اخْتِلَافِ اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ وَمَا خَلَقَ اللَّهُ فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يَتَّقُونَ
7
إِنَّ الَّذِينَ لَا يَرْجُونَ لِقَاءَنَا وَرَضُوا بِالْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَاطْمَأَنُّوا بِهَا وَالَّذِينَ هُمْ عَنْ آيَاتِنَا غَافِلُونَ
8
أُولَئِكَ مَأْوَاهُمُ النَّارُ بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ
9
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ يَهْدِيهِمْ رَبُّهُم بِإِيمَانِهِمْ تَجْرِي مِن تَحْتِهِمُ الْأَنْهَارُ فِي جَنَّاتِ النَّعِيمِ
10
دَعْوَاهُمْ فِيهَا سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَتَحِيَّتُهُمْ فِيهَا سَلَامٌ وَآخِرُ دَعْوَاهُمْ أَنِ الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ
11
وَلَوْ يُعَجِّلُ اللَّهُ لِلنَّاسِ الشَّرَّ اسْتِعْجَالَهُم بِالْخَيْرِ لَقُضِيَ إِلَيْهِمْ أَجَلُهُمْ فَنَذَرُ الَّذِينَ لَا يَرْجُونَ لِقَاءَنَا فِي طُغْيَانِهِمْ يَعْمَهُونَ
12
وَإِذَا مَسَّ الْإِنسَانَ الضُّرُّ دَعَانَا لِجَنبِهِ أَوْ قَاعِدًا أَوْ قَائِمًا فَلَمَّا كَشَفْنَا عَنْهُ ضُرَّهُ مَرَّ كَأَن لَّمْ يَدْعُنَا إِلَى ضُرٍّ مَّسَّهُ كَذَلِكَ زُيِّنَ لِلْمُسْرِفِينَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
13
وَلَقَدْ أَهْلَكْنَا الْقُرُونَ مِن قَبْلِكُمْ لَمَّا ظَلَمُوا وَجَاءَتْهُمْ رُسُلُهُم بِالْبَيِّنَاتِ وَمَا كَانُوا لِيُؤْمِنُوا كَذَلِكَ نَجْزِي الْقَوْمَ الْمُجْرِمِينَ
14
ثُمَّ جَعَلْنَاكُمْ خَلَائِفَ فِي الْأَرْضِ مِن بَعْدِهِمْ لِنَنظُرَ كَيْفَ تَعْمَلُونَ
15
وَإِذَا تُتْلَى عَلَيْهِمْ آيَاتُنَا بَيِّنَاتٍ قَالَ الَّذِينَ لَا يَرْجُونَ لِقَاءَنَا ائْتِ بِقُرْآنٍ غَيْرِ هَذَا أَوْ بَدِّلْهُ قُلْ مَا يَكُونُ لِي أَنْ أُبَدِّلَهُ مِن تِلْقَاءِ نَفْسِي إِنْ أَتَّبِعُ إِلَّا مَا يُوحَى إِلَيَّ إِنِّي أَخَافُ إِنْ عَصَيْتُ رَبِّي عَذَابَ يَوْمٍ عَظِيمٍ
16
قُل لَّوْ شَاءَ اللَّهُ مَا تَلَوْتُهُ عَلَيْكُمْ وَلَا أَدْرَاكُم بِهِ فَقَدْ لَبِثْتُ فِيكُمْ عُمُرًا مِّن قَبْلِهِ أَفَلَا تَعْقِلُونَ
17
فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَى عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَوْ كَذَّبَ بِآيَاتِهِ إِنَّهُ لَا يُفْلِحُ الْمُجْرِمُونَ
18
وَيَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ مَا لَا يَضُرُّهُمْ وَلَا يَنفَعُهُمْ وَيَقُولُونَ هَؤُلَاءِ شُفَعَاؤُنَا عِندَ اللَّهِ قُلْ أَتُنَبِّئُونَ اللَّهَ بِمَا لَا يَعْلَمُ فِي السَّمَاوَاتِ وَلَا فِي الْأَرْضِ سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى عَمَّا يُشْرِكُونَ
19
وَمَا كَانَ النَّاسُ إِلَّا أُمَّةً وَاحِدَةً فَاخْتَلَفُوا وَلَوْلَا كَلِمَةٌ سَبَقَتْ مِن رَّبِّكَ لَقُضِيَ بَيْنَهُمْ فِيمَا فِيهِ يَخْتَلِفُونَ
20
وَيَقُولُونَ لَوْلَا أُنزِلَ عَلَيْهِ آيَةٌ مِّن رَّبِّهِ فَقُلْ إِنَّمَا الْغَيْبُ لِلَّهِ فَانتَظِرُوا إِنِّي مَعَكُم مِّنَ الْمُنتَظِرِينَ
21
وَإِذَا أَذَقْنَا النَّاسَ رَحْمَةً مِّن بَعْدِ ضَرَّاءَ مَسَّتْهُمْ إِذَا لَهُم مَّكْرٌ فِي آيَاتِنَا قُلِ اللَّهُ أَسْرَعُ مَكْرًا إِنَّ رُسُلَنَا يَكْتُبُونَ مَا تَمْكُرُونَ
22
هُوَ الَّذِي يُسَيِّرُكُمْ فِي الْبَرِّ وَالْبَحْرِ حَتَّى إِذَا كُنتُمْ فِي الْفُلْكِ وَجَرَيْنَ بِهِم بِرِيحٍ طَيِّبَةٍ وَفَرِحُوا بِهَا جَاءَتْهَا رِيحٌ عَاصِفٌ وَجَاءَهُمُ الْمَوْجُ مِن كُلِّ مَكَانٍ وَظَنُّوا أَنَّهُمْ أُحِيطَ بِهِمْ دَعَوُا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ لَئِنْ أَنجَيْتَنَا مِنْ هَذِهِ لَنَكُونَنَّ مِنَ الشَّاكِرِينَ
23
فَلَمَّا أَنجَاهُمْ إِذَا هُمْ يَبْغُونَ فِي الْأَرْضِ بِغَيْرِ الْحَقِّ يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِنَّمَا بَغْيُكُمْ عَلَى أَنفُسِكُم مَّتَاعَ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ثُمَّ إِلَيْنَا مَرْجِعُكُمْ فَنُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
24
إِنَّمَا مَثَلُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا كَمَاءٍ أَنزَلْنَاهُ مِنَ السَّمَاءِ فَاخْتَلَطَ بِهِ نَبَاتُ الْأَرْضِ مِمَّا يَأْكُلُ النَّاسُ وَالْأَنْعَامُ حَتَّى إِذَا أَخَذَتِ الْأَرْضُ زُخْرُفَهَا وَازَّيَّنَتْ وَظَنَّ أَهْلُهَا أَنَّهُمْ قَادِرُونَ عَلَيْهَا أَتَاهَا أَمْرُنَا لَيْلًا أَوْ نَهَارًا فَجَعَلْنَاهَا حَصِيدًا كَأَن لَّمْ تَغْنَ بِالْأَمْسِ كَذَلِكَ نُفَصِّلُ الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ
25
وَاللَّهُ يَدْعُو إِلَى دَارِ السَّلَامِ وَيَهْدِي مَن يَشَاءُ إِلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
26
لِّلَّذِينَ أَحْسَنُوا الْحُسْنَى وَزِيَادَةٌ وَلَا يَرْهَقُ وُجُوهَهُمْ قَتَرٌ وَلَا ذِلَّةٌ أُولَئِكَ أَصْحَابُ الْجَنَّةِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
27
وَالَّذِينَ كَسَبُوا السَّيِّئَاتِ جَزَاءُ سَيِّئَةٍ بِمِثْلِهَا وَتَرْهَقُهُمْ ذِلَّةٌ مَّا لَهُم مِّنَ اللَّهِ مِنْ عَاصِمٍ كَأَنَّمَا أُغْشِيَتْ وُجُوهُهُمْ قِطَعًا مِّنَ اللَّيْلِ مُظْلِمًا أُولَئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
28
وَيَوْمَ نَحْشُرُهُمْ جَمِيعًا ثُمَّ نَقُولُ لِلَّذِينَ أَشْرَكُوا مَكَانَكُمْ أَنتُمْ وَشُرَكَاؤُكُمْ فَزَيَّلْنَا بَيْنَهُمْ وَقَالَ شُرَكَاؤُهُم مَّا كُنتُمْ إِيَّانَا تَعْبُدُونَ
29
فَكَفَى بِاللَّهِ شَهِيدًا بَيْنَنَا وَبَيْنَكُمْ إِن كُنَّا عَنْ عِبَادَتِكُمْ لَغَافِلِينَ
30
هُنَالِكَ تَبْلُو كُلُّ نَفْسٍ مَّا أَسْلَفَتْ وَرُدُّوا إِلَى اللَّهِ مَوْلَاهُمُ الْحَقِّ وَضَلَّ عَنْهُم مَّا كَانُوا يَفْتَرُونَ
31
قُلْ مَن يَرْزُقُكُم مِّنَ السَّمَاءِ وَالْأَرْضِ أَمَّن يَمْلِكُ السَّمْعَ وَالْأَبْصَارَ وَمَن يُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَيُخْرِجُ الْمَيِّتَ مِنَ الْحَيِّ وَمَن يُدَبِّرُ الْأَمْرَ فَسَيَقُولُونَ اللَّهُ فَقُلْ أَفَلَا تَتَّقُونَ
32
فَذَلِكُمُ اللَّهُ رَبُّكُمُ الْحَقُّ فَمَاذَا بَعْدَ الْحَقِّ إِلَّا الضَّلَالُ فَأَنَّى تُصْرَفُونَ
33
كَذَلِكَ حَقَّتْ كَلِمَتُ رَبِّكَ عَلَى الَّذِينَ فَسَقُوا أَنَّهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ
34
قُلْ هَلْ مِن شُرَكَائِكُم مَّن يَبْدَأُ الْخَلْقَ ثُمَّ يُعِيدُهُ قُلِ اللَّهُ يَبْدَأُ الْخَلْقَ ثُمَّ يُعِيدُهُ فَأَنَّى تُؤْفَكُونَ
35
قُلْ هَلْ مِن شُرَكَائِكُم مَّن يَهْدِي إِلَى الْحَقِّ قُلِ اللَّهُ يَهْدِي لِلْحَقِّ أَفَمَن يَهْدِي إِلَى الْحَقِّ أَحَقُّ أَن يُتَّبَعَ أَمَّن لَّا يَهِدِّي إِلَّا أَن يُهْدَى فَمَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ
36
وَمَا يَتَّبِعُ أَكْثَرُهُمْ إِلَّا ظَنًّا إِنَّ الظَّنَّ لَا يُغْنِي مِنَ الْحَقِّ شَيْئًا إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ بِمَا يَفْعَلُونَ
37
وَمَا كَانَ هَذَا الْقُرْآنُ أَن يُفْتَرَى مِن دُونِ اللَّهِ وَلَكِن تَصْدِيقَ الَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِ وَتَفْصِيلَ الْكِتَابِ لَا رَيْبَ فِيهِ مِن رَّبِّ الْعَالَمِينَ
38
أَمْ يَقُولُونَ افْتَرَاهُ قُلْ فَأْتُوا بِسُورَةٍ مِّثْلِهِ وَادْعُوا مَنِ اسْتَطَعْتُم مِّن دُونِ اللَّهِ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
39
بَلْ كَذَّبُوا بِمَا لَمْ يُحِيطُوا بِعِلْمِهِ وَلَمَّا يَأْتِهِمْ تَأْوِيلُهُ كَذَلِكَ كَذَّبَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ فَانظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الظَّالِمِينَ
40
وَمِنْهُم مَّن يُؤْمِنُ بِهِ وَمِنْهُم مَّن لَّا يُؤْمِنُ بِهِ وَرَبُّكَ أَعْلَمُ بِالْمُفْسِدِينَ
41
وَإِن كَذَّبُوكَ فَقُل لِّي عَمَلِي وَلَكُمْ عَمَلُكُمْ أَنتُم بَرِيئُونَ مِمَّا أَعْمَلُ وَأَنَا بَرِيءٌ مِّمَّا تَعْمَلُونَ
42
وَمِنْهُم مَّن يَسْتَمِعُونَ إِلَيْكَ أَفَأَنتَ تُسْمِعُ الصُّمَّ وَلَوْ كَانُوا لَا يَعْقِلُونَ
43
وَمِنْهُم مَّن يَنظُرُ إِلَيْكَ أَفَأَنتَ تَهْدِي الْعُمْيَ وَلَوْ كَانُوا لَا يُبْصِرُونَ
44
إِنَّ اللَّهَ لَا يَظْلِمُ النَّاسَ شَيْئًا وَلَكِنَّ النَّاسَ أَنفُسَهُمْ يَظْلِمُونَ
45
وَيَوْمَ يَحْشُرُهُمْ كَأَن لَّمْ يَلْبَثُوا إِلَّا سَاعَةً مِّنَ النَّهَارِ يَتَعَارَفُونَ بَيْنَهُمْ قَدْ خَسِرَ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِلِقَاءِ اللَّهِ وَمَا كَانُوا مُهْتَدِينَ
46
وَإِمَّا نُرِيَنَّكَ بَعْضَ الَّذِي نَعِدُهُمْ أَوْ نَتَوَفَّيَنَّكَ فَإِلَيْنَا مَرْجِعُهُمْ ثُمَّ اللَّهُ شَهِيدٌ عَلَى مَا يَفْعَلُونَ
47
وَلِكُلِّ أُمَّةٍ رَّسُولٌ فَإِذَا جَاءَ رَسُولُهُمْ قُضِيَ بَيْنَهُم بِالْقِسْطِ وَهُمْ لَا يُظْلَمُونَ
48
وَيَقُولُونَ مَتَى هَذَا الْوَعْدُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
49
قُل لَّا أَمْلِكُ لِنَفْسِي ضَرًّا وَلَا نَفْعًا إِلَّا مَا شَاءَ اللَّهُ لِكُلِّ أُمَّةٍ أَجَلٌ إِذَا جَاءَ أَجَلُهُمْ فَلَا يَسْتَأْخِرُونَ سَاعَةً وَلَا يَسْتَقْدِمُونَ
50
قُلْ أَرَأَيْتُمْ إِنْ أَتَاكُمْ عَذَابُهُ بَيَاتًا أَوْ نَهَارًا مَّاذَا يَسْتَعْجِلُ مِنْهُ الْمُجْرِمُونَ
51
أَثُمَّ إِذَا مَا وَقَعَ آمَنتُم بِهِ آلْآنَ وَقَدْ كُنتُم بِهِ تَسْتَعْجِلُونَ
52
ثُمَّ قِيلَ لِلَّذِينَ ظَلَمُوا ذُوقُوا عَذَابَ الْخُلْدِ هَلْ تُجْزَوْنَ إِلَّا بِمَا كُنتُمْ تَكْسِبُونَ
53
وَيَسْتَنبِئُونَكَ أَحَقٌّ هُوَ قُلْ إِي وَرَبِّي إِنَّهُ لَحَقٌّ وَمَا أَنتُم بِمُعْجِزِينَ
54
وَلَوْ أَنَّ لِكُلِّ نَفْسٍ ظَلَمَتْ مَا فِي الْأَرْضِ لَافْتَدَتْ بِهِ وَأَسَرُّوا النَّدَامَةَ لَمَّا رَأَوُا الْعَذَابَ وَقُضِيَ بَيْنَهُم بِالْقِسْطِ وَهُمْ لَا يُظْلَمُونَ
55
أَلَا إِنَّ لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ أَلَا إِنَّ وَعْدَ اللَّهِ حَقٌّ وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ
56
هُوَ يُحْيِي وَيُمِيتُ وَإِلَيْهِ تُرْجَعُونَ
57
يَا أَيُّهَا النَّاسُ قَدْ جَاءَتْكُم مَّوْعِظَةٌ مِّن رَّبِّكُمْ وَشِفَاءٌ لِّمَا فِي الصُّدُورِ وَهُدًى وَرَحْمَةٌ لِّلْمُؤْمِنِينَ
58
قُلْ بِفَضْلِ اللَّهِ وَبِرَحْمَتِهِ فَبِذَلِكَ فَلْيَفْرَحُوا هُوَ خَيْرٌ مِّمَّا يَجْمَعُونَ
59
قُلْ أَرَأَيْتُم مَّا أَنزَلَ اللَّهُ لَكُم مِّن رِّزْقٍ فَجَعَلْتُم مِّنْهُ حَرَامًا وَحَلَالًا قُلْ آللَّهُ أَذِنَ لَكُمْ أَمْ عَلَى اللَّهِ تَفْتَرُونَ
60
وَمَا ظَنُّ الَّذِينَ يَفْتَرُونَ عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ يَوْمَ الْقِيَامَةِ إِنَّ اللَّهَ لَذُو فَضْلٍ عَلَى النَّاسِ وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لَا يَشْكُرُونَ
61
وَمَا تَكُونُ فِي شَأْنٍ وَمَا تَتْلُو مِنْهُ مِن قُرْآنٍ وَلَا تَعْمَلُونَ مِنْ عَمَلٍ إِلَّا كُنَّا عَلَيْكُمْ شُهُودًا إِذْ تُفِيضُونَ فِيهِ وَمَا يَعْزُبُ عَن رَّبِّكَ مِن مِّثْقَالِ ذَرَّةٍ فِي الْأَرْضِ وَلَا فِي السَّمَاءِ وَلَا أَصْغَرَ مِن ذَلِكَ وَلَا أَكْبَرَ إِلَّا فِي كِتَابٍ مُّبِينٍ
62
أَلَا إِنَّ أَوْلِيَاءَ اللَّهِ لَا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلَا هُمْ يَحْزَنُونَ
63
الَّذِينَ آمَنُوا وَكَانُوا يَتَّقُونَ
64
لَهُمُ الْبُشْرَى فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الْآخِرَةِ لَا تَبْدِيلَ لِكَلِمَاتِ اللَّهِ ذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
65
وَلَا يَحْزُنكَ قَوْلُهُمْ إِنَّ الْعِزَّةَ لِلَّهِ جَمِيعًا هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
66
أَلَا إِنَّ لِلَّهِ مَن فِي السَّمَاوَاتِ وَمَن فِي الْأَرْضِ وَمَا يَتَّبِعُ الَّذِينَ يَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ شُرَكَاءَ إِن يَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ هُمْ إِلَّا يَخْرُصُونَ
67
هُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ اللَّيْلَ لِتَسْكُنُوا فِيهِ وَالنَّهَارَ مُبْصِرًا إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يَسْمَعُونَ
68
قَالُوا اتَّخَذَ اللَّهُ وَلَدًا سُبْحَانَهُ هُوَ الْغَنِيُّ لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ إِنْ عِندَكُم مِّن سُلْطَانٍ بِهَذَا أَتَقُولُونَ عَلَى اللَّهِ مَا لَا تَعْلَمُونَ
69
قُلْ إِنَّ الَّذِينَ يَفْتَرُونَ عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ لَا يُفْلِحُونَ
70
مَتَاعٌ فِي الدُّنْيَا ثُمَّ إِلَيْنَا مَرْجِعُهُمْ ثُمَّ نُذِيقُهُمُ الْعَذَابَ الشَّدِيدَ بِمَا كَانُوا يَكْفُرُونَ
71
وَاتْلُ عَلَيْهِمْ نَبَأَ نُوحٍ إِذْ قَالَ لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ إِن كَانَ كَبُرَ عَلَيْكُم مَّقَامِي وَتَذْكِيرِي بِآيَاتِ اللَّهِ فَعَلَى اللَّهِ تَوَكَّلْتُ فَأَجْمِعُوا أَمْرَكُمْ وَشُرَكَاءَكُمْ ثُمَّ لَا يَكُنْ أَمْرُكُمْ عَلَيْكُمْ غُمَّةً ثُمَّ اقْضُوا إِلَيَّ وَلَا تُنظِرُونِ
72
فَإِن تَوَلَّيْتُمْ فَمَا سَأَلْتُكُم مِّنْ أَجْرٍ إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى اللَّهِ وَأُمِرْتُ أَنْ أَكُونَ مِنَ الْمُسْلِمِينَ
73
فَكَذَّبُوهُ فَنَجَّيْنَاهُ وَمَن مَّعَهُ فِي الْفُلْكِ وَجَعَلْنَاهُمْ خَلَائِفَ وَأَغْرَقْنَا الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا فَانظُرْ كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُنذَرِينَ
74
ثُمَّ بَعَثْنَا مِن بَعْدِهِ رُسُلًا إِلَى قَوْمِهِمْ فَجَاءُوهُم بِالْبَيِّنَاتِ فَمَا كَانُوا لِيُؤْمِنُوا بِمَا كَذَّبُوا بِهِ مِن قَبْلُ كَذَلِكَ نَطْبَعُ عَلَى قُلُوبِ الْمُعْتَدِينَ
75
ثُمَّ بَعَثْنَا مِن بَعْدِهِم مُّوسَى وَهَارُونَ إِلَى فِرْعَوْنَ وَمَلَئِهِ بِآيَاتِنَا فَاسْتَكْبَرُوا وَكَانُوا قَوْمًا مُّجْرِمِينَ
76
فَلَمَّا جَاءَهُمُ الْحَقُّ مِنْ عِندِنَا قَالُوا إِنَّ هَذَا لَسِحْرٌ مُّبِينٌ
77
قَالَ مُوسَى أَتَقُولُونَ لِلْحَقِّ لَمَّا جَاءَكُمْ أَسِحْرٌ هَذَا وَلَا يُفْلِحُ السَّاحِرُونَ
78
قَالُوا أَجِئْتَنَا لِتَلْفِتَنَا عَمَّا وَجَدْنَا عَلَيْهِ آبَاءَنَا وَتَكُونَ لَكُمَا الْكِبْرِيَاءُ فِي الْأَرْضِ وَمَا نَحْنُ لَكُمَا بِمُؤْمِنِينَ
79
وَقَالَ فِرْعَوْنُ ائْتُونِي بِكُلِّ سَاحِرٍ عَلِيمٍ
80
فَلَمَّا جَاءَ السَّحَرَةُ قَالَ لَهُم مُّوسَى أَلْقُوا مَا أَنتُم مُّلْقُونَ
81
فَلَمَّا أَلْقَوْا قَالَ مُوسَى مَا جِئْتُم بِهِ السِّحْرُ إِنَّ اللَّهَ سَيُبْطِلُهُ إِنَّ اللَّهَ لَا يُصْلِحُ عَمَلَ الْمُفْسِدِينَ
82
وَيُحِقُّ اللَّهُ الْحَقَّ بِكَلِمَاتِهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُجْرِمُونَ
83
فَمَا آمَنَ لِمُوسَى إِلَّا ذُرِّيَّةٌ مِّن قَوْمِهِ عَلَى خَوْفٍ مِّن فِرْعَوْنَ وَمَلَئِهِمْ أَن يَفْتِنَهُمْ وَإِنَّ فِرْعَوْنَ لَعَالٍ فِي الْأَرْضِ وَإِنَّهُ لَمِنَ الْمُسْرِفِينَ
84
وَقَالَ مُوسَى يَا قَوْمِ إِن كُنتُمْ آمَنتُم بِاللَّهِ فَعَلَيْهِ تَوَكَّلُوا إِن كُنتُم مُّسْلِمِينَ
85
فَقَالُوا عَلَى اللَّهِ تَوَكَّلْنَا رَبَّنَا لَا تَجْعَلْنَا فِتْنَةً لِّلْقَوْمِ الظَّالِمِينَ
86
وَنَجِّنَا بِرَحْمَتِكَ مِنَ الْقَوْمِ الْكَافِرِينَ
87
وَأَوْحَيْنَا إِلَى مُوسَى وَأَخِيهِ أَن تَبَوَّآ لِقَوْمِكُمَا بِمِصْرَ بُيُوتًا وَاجْعَلُوا بُيُوتَكُمْ قِبْلَةً وَأَقِيمُوا الصَّلَاةَ وَبَشِّرِ الْمُؤْمِنِينَ
88
وَقَالَ مُوسَى رَبَّنَا إِنَّكَ آتَيْتَ فِرْعَوْنَ وَمَلَأَهُ زِينَةً وَأَمْوَالًا فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا رَبَّنَا لِيُضِلُّوا عَن سَبِيلِكَ رَبَّنَا اطْمِسْ عَلَى أَمْوَالِهِمْ وَاشْدُدْ عَلَى قُلُوبِهِمْ فَلَا يُؤْمِنُوا حَتَّى يَرَوُا الْعَذَابَ الْأَلِيمَ
89
قَالَ قَدْ أُجِيبَت دَّعْوَتُكُمَا فَاسْتَقِيمَا وَلَا تَتَّبِعَانِّ سَبِيلَ الَّذِينَ لَا يَعْلَمُونَ
90
وَجَاوَزْنَا بِبَنِي إِسْرَائِيلَ الْبَحْرَ فَأَتْبَعَهُمْ فِرْعَوْنُ وَجُنُودُهُ بَغْيًا وَعَدْوًا حَتَّى إِذَا أَدْرَكَهُ الْغَرَقُ قَالَ آمَنتُ أَنَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا الَّذِي آمَنَتْ بِهِ بَنُو إِسْرَائِيلَ وَأَنَا مِنَ الْمُسْلِمِينَ
91
آلْآنَ وَقَدْ عَصَيْتَ قَبْلُ وَكُنتَ مِنَ الْمُفْسِدِينَ
92
فَالْيَوْمَ نُنَجِّيكَ بِبَدَنِكَ لِتَكُونَ لِمَنْ خَلْفَكَ آيَةً وَإِنَّ كَثِيرًا مِّنَ النَّاسِ عَنْ آيَاتِنَا لَغَافِلُونَ
93
وَلَقَدْ بَوَّأْنَا بَنِي إِسْرَائِيلَ مُبَوَّأَ صِدْقٍ وَرَزَقْنَاهُم مِّنَ الطَّيِّبَاتِ فَمَا اخْتَلَفُوا حَتَّى جَاءَهُمُ الْعِلْمُ إِنَّ رَبَّكَ يَقْضِي بَيْنَهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فِيمَا كَانُوا فِيهِ يَخْتَلِفُونَ
94
فَإِن كُنتَ فِي شَكٍّ مِّمَّا أَنزَلْنَا إِلَيْكَ فَاسْأَلِ الَّذِينَ يَقْرَءُونَ الْكِتَابَ مِن قَبْلِكَ لَقَدْ جَاءَكَ الْحَقُّ مِن رَّبِّكَ فَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الْمُمْتَرِينَ
95
وَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِ اللَّهِ فَتَكُونَ مِنَ الْخَاسِرِينَ
96
إِنَّ الَّذِينَ حَقَّتْ عَلَيْهِمْ كَلِمَتُ رَبِّكَ لَا يُؤْمِنُونَ
97
وَلَوْ جَاءَتْهُمْ كُلُّ آيَةٍ حَتَّى يَرَوُا الْعَذَابَ الْأَلِيمَ
98
فَلَوْلَا كَانَتْ قَرْيَةٌ آمَنَتْ فَنَفَعَهَا إِيمَانُهَا إِلَّا قَوْمَ يُونُسَ لَمَّا آمَنُوا كَشَفْنَا عَنْهُمْ عَذَابَ الْخِزْيِ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَمَتَّعْنَاهُمْ إِلَى حِينٍ
99
وَلَوْ شَاءَ رَبُّكَ لَآمَنَ مَن فِي الْأَرْضِ كُلُّهُمْ جَمِيعًا أَفَأَنتَ تُكْرِهُ النَّاسَ حَتَّى يَكُونُوا مُؤْمِنِينَ
100
وَمَا كَانَ لِنَفْسٍ أَن تُؤْمِنَ إِلَّا بِإِذْنِ اللَّهِ وَيَجْعَلُ الرِّجْسَ عَلَى الَّذِينَ لَا يَعْقِلُونَ
101
قُلِ انظُرُوا مَاذَا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا تُغْنِي الْآيَاتُ وَالنُّذُرُ عَن قَوْمٍ لَّا يُؤْمِنُونَ
102
فَهَلْ يَنتَظِرُونَ إِلَّا مِثْلَ أَيَّامِ الَّذِينَ خَلَوْا مِن قَبْلِهِمْ قُلْ فَانتَظِرُوا إِنِّي مَعَكُم مِّنَ الْمُنتَظِرِينَ
103
ثُمَّ نُنَجِّي رُسُلَنَا وَالَّذِينَ آمَنُوا كَذَلِكَ حَقًّا عَلَيْنَا نُنجِ الْمُؤْمِنِينَ
104
قُلْ يَا أَيُّهَا النَّاسُ إِن كُنتُمْ فِي شَكٍّ مِّن دِينِي فَلَا أَعْبُدُ الَّذِينَ تَعْبُدُونَ مِن دُونِ اللَّهِ وَلَكِنْ أَعْبُدُ اللَّهَ الَّذِي يَتَوَفَّاكُمْ وَأُمِرْتُ أَنْ أَكُونَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ
105
وَأَنْ أَقِمْ وَجْهَكَ لِلدِّينِ حَنِيفًا وَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الْمُشْرِكِينَ
106
وَلَا تَدْعُ مِن دُونِ اللَّهِ مَا لَا يَنفَعُكَ وَلَا يَضُرُّكَ فَإِن فَعَلْتَ فَإِنَّكَ إِذًا مِّنَ الظَّالِمِينَ
107
وَإِن يَمْسَسْكَ اللَّهُ بِضُرٍّ فَلَا كَاشِفَ لَهُ إِلَّا هُوَ وَإِن يُرِدْكَ بِخَيْرٍ فَلَا رَادَّ لِفَضْلِهِ يُصِيبُ بِهِ مَن يَشَاءُ مِنْ عِبَادِهِ وَهُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ
108
قُلْ يَا أَيُّهَا النَّاسُ قَدْ جَاءَكُمُ الْحَقُّ مِن رَّبِّكُمْ فَمَنِ اهْتَدَى فَإِنَّمَا يَهْتَدِي لِنَفْسِهِ وَمَن ضَلَّ فَإِنَّمَا يَضِلُّ عَلَيْهَا وَمَا أَنَا عَلَيْكُم بِوَكِيلٍ
109
وَاتَّبِعْ مَا يُوحَى إِلَيْكَ وَاصْبِرْ حَتَّى يَحْكُمَ اللَّهُ وَهُوَ خَيْرُ الْحَاكِمِينَ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Jonas (Yunus)
1
Alif, Lâm, Râ. Voici les versets du Livre plein de sagesse.
2
Est-il étonnant pour les gens, que Nous ayons révélé à un homme d’entre eux : « Avertis les gens, et annonce la bonne nouvelle aux croyants qu’ils ont auprès de leur Seigneur une présence méritée [pour leur loyauté antérieure] ? Les mécréants dirent alors : « Celui-ci est certainement un magicien évident ».
3
Votre Seigneur est, Allah qui créa les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi « Istawâ » sur le Trône, administrant toute chose. Il n’y a d’intercesseur qu’avec Sa permission. Tel est Allah votre Seigneur. Adorez-Le donc. Ne réfléchissez-vous pas ?
4
C’est vers Lui que vous retournerez tous, c’est là, la promesse d’Allah en toute vérité ! C’est Lui qui fait la création une première fois puis la refait (en la ressuscitant) afin de rétribuer en toute équité ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres. Quant à ceux qui n’ont pas cru, ils auront un breuvage d’eau bouillante et un châtiment douloureux à cause de leur mécréance !
5
C’est Lui qui a fait du soleil une clarté et de la lune une lumière, et Il en a déterminé les phases afin que vous sachiez le nombre des années et le calcul (du temps). Allah n’a créé cela qu’en toute vérité. Il expose les signes pour les gens doués de savoir.
6
Dans l’alternance de la nuit et du jour, et aussi dans tout ce qu’Allah a créé dans les cieux et la terre, il y a des signes, certes, pour des gens qui craignent (Allah).
7
Ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre, qui sont satisfaits de la vie présente et s’y sentent en sécurité, et ceux qui sont inattentifs à Nos signes [ou versets],
8
leur refuge sera le Feu, pour ce qu’ils acquéraient.
9
Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, leur Seigneur les guidera à cause de leur foi. A leurs pieds les ruisseaux couleront dans les Jardins des délices.
10
Là, leur invocation sera « Gloire à Toi, O Allah », et leur salutation : « Salâm », [Paix !] et la fin de leur invocation : « Louange à Allah, Seigneur de l’Univers ».
11
Et si Allah hâtait le malheur des gens avec autant de hâte qu’ils cherchent le bonheur, le terme de leur vie aurait été décrété. Mais Nous laissons ceux qui n’espèrent pas Notre rencontre confus et hésitants dans leur transgression.
12
Et quand le malheur touche l’homme, il fait appel à Nous, couché sur le côté, assis, ou debout. Puis quand Nous le délivrons de son malheur, il s’en va comme s’il ne Nous avait point imploré pour un mal qui l’a touché. C’est ainsi que furent embellies aux outranciers leurs actions.
13
Nous avons fait périr les générations d’avant vous lorsqu’elles eurent été injustes alors que leurs messagers leur avaient apporté des preuves. Cependant, elles n’étaient pas disposées à croire. C’est ainsi que Nous rétribuons les gens criminels.
14
Puis nous fîmes de vous des successeurs sur terre après eux, pour voir comment vous agiriez.
15
Et quand leur sont récités Nos versets en toute clarté, ceux qui n’espèrent pas notre rencontre disent : « Apporte un Coran autre que celui-ci » ou bien « Change-le ». Dis : « Il ne m’appartient pas de le changer de mon propre chef. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour terrible ».
16
Dis : « Si Allah avait voulu, je ne vous l’aurais pas récité et Il ne vous l’aurait pas non plus fait connaître. Je suis bien resté, avant cela, tout un âge parmi vous. Ne raisonnez-vous donc pas ? »
17
Qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonges Ses versets (le Coran) ? Vraiment, les criminels ne réussissent pas.
18
Ils adorent au lieu d’Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : « Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d’Allah ». Dis : « Informerez-vous Allah de ce qu’Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ? » Pureté à Lui, Il est Très élevé au-dessus de ce qu’Ils Lui associent !
19
Les gens ne formaient (à l’origine) qu’une seule communauté. Puis ils divergèrent. Et si ce n’était une décision préalable de ton Seigneur, les litiges qui les opposaient auraient été tranchés.
20
Et ils disent : « Que ne fait-on descendre sur lui (Muhammad) un miracle de son Seigneur ? » Alors, dis : « L’inconnaissable relève seulement d’Allah. Attendez donc ; je serai avec vous parmi ceux qui attendent.
21
Et quand Nous faisons goûter aux gens une miséricorde après qu’un malheur les a touchés, voilà qu’ils dénigrent Nos versets. Dis : « Allah est plus prompt à réprimer (ceux qui dénigrent Ses versets) ». Car Nos anges enregistrent vos dénigrements.
22
C’est Lui qui vous fait aller sur terre et sur mer, quand vous êtes en bateau. [Ces bateaux] les emportèrent, grâce à un bon vent. Ils s’en réjouirent jusqu’au moment où, assaillis par un vent impétueux, assaillis de tous côtés par les vagues, se jugeant enveloppés [par la mort], ils prièrent Allah, Lui vouant le culte [et disant]: « Certes, si Tu nous sauves de ceci, nous serons parmi les reconnaissants ! »
23
Lorsqu’Il les a sauvés, les voilà qui, sur terre, transgressent injustement. O gens ! Votre transgression ne retombera que sur vous-mêmes. C’est une jouissance temporaire de la vie présente. Ensuite, c’est vers Nous que sera votre retour, et Nous vous rappellerons alors ce que vous faisiez.
24
La vie présente est comparable à une eau que Nous faisons descendre du ciel et qui se mélange à la végétation de la terre dont se nourrissent les hommes et les bêtes. Puis, lorsque la terre prend sa parure et s’embellit, et que ses habitants pensent qu’elle est à leur entière disposition, Notre Ordre lui vient, de nuit ou de jour, c’est alors que Nous la rendrons toute moissonnée, comme si elle n’avait pas été florissante la veille. Ainsi exposons-Nous les preuves pour des gens qui réfléchissent.
25
Allah appelle à la demeure de la paix et guide qui Il veut vers un droit chemin.
26
A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvriront leurs visages. Ceux-là sont les gens du Paradis, où ils demeureront éternellement.
27
Et ceux qui ont commis de mauvaises actions, la rétribution d’une mauvaise action sera l’équivalent. Un avilissement les couvrira, - pas de protecteur pour eux contre Allah -, comme si leurs visages se couvraient de lambeaux de ténèbres nocturnes. Ceux-là sont là les gens du Feu où ils demeureront éternellement.
28
(Et rappelle-toi) le jour où Nous les rassemblerons tous. Puis, Nous dirons à ceux qui ont donné [à Allah] des associés : « A votre place, vous et vos associés. » Nous les séparerons les uns des autres et leurs associés diront : « Ce n’est pas nous que vous adoriez ».
29
Allah suffit comme témoin entre nous et vous. En vérité, nous étions indifférents à votre adoration ».
30
Là, chaque âme éprouvera (les conséquences de) ce qu’elle a précédemment accompli. Et ils seront ramenés vers Allah leur vrai Maître ; et leurs inventions (idoles) s’éloigneront d’eux.
31
Dis : « Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre ? Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout ? » Ils diront : « Allah ». Dis alors : « Ne Le craignez-vous donc pas ? »
32
Tel est Allah, votre vrai Seigneur. Au delà de la vérité qu’y a-t-il donc sinon l’égarement ? Comment alors pouvez-vous, vous détourner ? »
33
C’est ainsi que s’est réalisée la parole de ton Seigneur contre ceux qui sont pervers : « Ils ne croiront pas ».
34
Dis : « Parmi vos associés, qui donne la vie par une première création et la redonne [après la mort] ? » Dis : « Allah [seul] donne la vie par une première création et la redonne. Comment pouvez-vous vous écarter [de l’adoration d’Allah] ?
35
Dis : « Est-ce qu’il y a parmi vos associés un qui guide vers la vérité ? » Dis : « C’est Allah qui guide vers la vérité. Celui qui guide vers la vérité est-il plus digne d’être suivi, ou bien celui qui ne se dirige qu’autant qu’il est lui-même dirigé ? Qu’avez-vous donc ? Comment jugez-vous ainsi ? »
36
Et la plupart d’entre eux ne suivent que conjecture. Mais, la conjecture ne sert à rien contre la vérité ! Allah sait parfaitement ce qu’ils font.
37
Ce Coran n’est nullement à être forgé en dehors d’Allah mais c’est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui, et l’exposé détaillé du Livre en quoi il n’y a pas de doute, venu du Seigneur de l’Univers.
38
Ou bien ils disent : « Il (Muhammad) l’a inventé ? » Dis : « Composez donc une sourate semblable à ceci, et appelez à votre aide n’importe qui vous pourrez, en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques ».
39
Bien au contraire : ils ont traité de mensonge ce qu’ils ne peuvent embrasser de leur savoir, et dont l’interprétation ne leur est pas encore parvenue. Ainsi ceux qui vivaient avant eux traitaient d’imposteurs (leurs messagers). Regarde comment a été la fin des injustes !
40
Certains d’entre eux y croient, et d’autres n’y croient pas. Et ton Seigneur connaît le mieux les fauteurs de désordre.
41
Et s’ils te traitent de menteur, dis alors : « A moi mon œuvre, et à vous la vôtre. Vous êtes irresponsables de ce que je fais et je suis irresponsable de ce que vous faites ».
42
Et il en est parmi eux qui te prêtent l’oreille. Est-ce toi qui fait entendre les sourds, même s’ils sont incapables de comprendre.
43
Et il en est parmi eux qui te regardent. Est-ce toi qui peux guider les aveugles, même s’ils ne voient pas ?
44
En vérité, Allah n’est point injuste à l’égard des gens, mais ce sont les gens qui font du tort à eux-mêmes.
45
Et le jour où Il les rassemblera, ce sera comme s’ils n’étaient restés [dans leur tombeau] qu’une heure du jour et ils se reconnaîtront mutuellement. Perdants seront alors ceux qui auront traité de mensonge la rencontre d’Allah, et ils n’auront pas été bien guidés.
46
Que Nous te fassions voir une partie de ce dont Nous les menaçons, ou que Nous te fassions mourir, (en tout cas), c’est vers Nous que sera leur retour. Allah est en outre, témoin de ce qu’ils font.
47
A chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint, tout se décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés.
48
Et ils disent « A quand cette promesse, si vous êtes véridiques » ?
49
Dis : « Je ne détiens pour moi rien qui peut me nuire ou me profiter, excepté ce qu’Allah veut. A chaque communauté un terme. Quand leur terme arrive, ils ne peuvent ni le retarder d’une heure ni l’avancer ».
50
Dis : « Voyez-vous ! Si Son châtiment vous arrivait de nuit ou de jour, les criminels pourraient-ils en hâter quelque chose ?
51
« Est-ce au moment où le châtiment se produira que vous croirez ? [Il vous sera dit : « Inutile ».] Maintenant ! Autrefois, vous en réclamiez [ironiquement] la prompte arrivée ! »
52
Puis il sera dit aux injustes : « Goûtez au châtiment éternel ! Etes-vous rétribués autrement qu’en rapport de ce que vous acquériez ? »
53
Et ils s’informent auprès de toi : « Est-ce vrai ? » - Dis : « Oui ! Par mon Seigneur ! C’est bien vrai. Et vous ne pouvez vous soustraire à la puissance d’Allah.
54
Si chaque âme injuste possédait tout ce qu’il y a sur terre, elle le donnerait pour sa rançon. Ils dissimuleront leur regret quand ils verront le châtiment. Et il sera décidé entre eux en toute équité, et ils ne seront point lésés.
55
C’est à Allah qu’appartient, certes, tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Certes, la promesse d’Allah est vérité. Mais la plupart d’entre eux ne (le) savent pas.
56
C’est Lui qui donne la vie et qui donne la mort ; et c’est vers Lui que vous serez ramenés.
57
O gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants.
58
Dis : « [Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde ; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent ».
59
Que dites-vous de ce qu’Allah a fait descendre pour vous comme subsistance et dont vous avez alors fait des choses licites et des choses interdites ? - Dis : « Est-ce Allah qui vous l’a permis ? Ou bien forgez vous (des mensonges) contre Allah ? »
60
Et que penseront, au Jour de la Résurrection, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ? - Certes, Allah est Détenteur de grâce pour les gens, mais la plupart d’entre eux ne sont pas reconnaissants.
61
Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n’accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l’entreprendrez. Il n’échappe à ton Seigneur ni le poids d’un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident.
62
En vérité, les bien-aimés d’Allah seront à l’abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés,
63
ceux qui croient et qui craignent [Allah].
64
Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d’ici-bas tout comme dans la vie ultime. - Il n’y aura pas de changement aux paroles d’Allah -. Voilà l’énorme succès !
65
Que ce qu’ils disent ne t’afflige pas. La puissance toute entière appartient à Allah. C’est Lui qui est l’Audient, l’Omniscient.
66
C’est à Allah qu’appartient, ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Que suivent donc ceux qui invoquent, en dehors d’Allah, [des divinités] qu’ils Lui associent ? Ils ne suivent que la conjecture et ne font que mentir.
67
C’est Lui qui vous a désigné la nuit pour que vous vous y reposiez, et le jour pour vous permettre de voir. Ce sont en vérité des signes pour les gens qui entendent !
68
Ils disent : « Allah S’est donné un enfant » Gloire et Pureté à Lui ! Il est Le Riche par excellence. A Lui appartient tout ce qui est aux cieux et sur la terre ; - vous n’avez pour cela aucune preuve. Allez-vous dire contre Allah ce que vous ne savez pas ?
69
Dis : « En vérité, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas ».
70
C’est une jouissance (temporaire) dans la vie d’ici-bas ; puis ils retourneront vers Nous et Nous leur ferons goûter au dur châtiment, à titre de sanction pour leur mécréance.
71
Raconte-leur l’histoire de Noé, quand il dit à son peuple : « O mon peuple, si mon séjour (parmi vous), et mon rappel des signes d’Allah vous pèsent trop, alors c’est en Allah que je place (entièrement) ma confiance. Concertez-vous avec vos associés, et ne cachez pas vos desseins. Puis, décidez de moi et ne me donnez pas de répit.
72
Si vous vous détournez, alors je ne vous ai pas demandé de salaire... Mon salaire n’incombe qu’à Allah. Et il m’a été commandé d’être du nombre des soumis ».
73
Ils le traitèrent de menteur. Nous le sauvâmes, lui et ceux qui étaient avec lui dans l’arche, desquels Nous fîmes les successeurs (sur la terre). Nous noyâmes ceux qui traitaient de mensonge Nos preuves. Regarde comment a été la fin de ceux qui avaient été avertis !
74
Puis Nous envoyâmes après lui des messagers à leurs peuples. Ils leur vinrent avec les preuves. Mais (les gens) étaient tels qu’ils ne pouvaient croire à ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. Ainsi scellons-Nous les cœurs des transgresseurs.
75
Ensuite, Nous envoyâmes après eux Moïse et Aaron, munis de Nos preuves à Pharaon et ses notables. Mais (ces gens) s’enflèrent d’orgueil et ils étaient un peuple criminel.
76
Et lorsque la vérité leur vint de Notre part, ils dirent : « Voilà certes, une magie manifeste ! »
77
Moïse dit : « Dites-vous à la Vérité quand elle vous est venue : Est-ce que cela est de la magie ? Alors que les magiciens ne réussissent pas... ».
78
Ils dirent : « Est-ce pour nous écarter de ce sur quoi nous avons trouvé nos ancêtres que tu es venu à nous, et pour que la grandeur appartienne à vous deux sur la terre ? Et nous ne croyons pas en vous ! »
79
Et Pharaon dit : « Amenez-moi tout magicien savant ! »
80
Puis, lorsque vinrent les magiciens, Moïse leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter ».
81
Lorsqu’ils jetèrent, Moïse dit : « Ce que vous avez produit est magie ! Allah l’annulera. Car Allah ne fait pas prospérer ce que font les fauteurs de désordre.
82
Et par Ses paroles, Allah fera triompher la Vérité, quelque répulsion qu’en aient les criminels ».
83
Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. En vérité, Pharaon fut certes superbe sur terre et il fut du nombre des extravagants.
84
Et Moïse dit : « O mon peuple, si vous croyez en Allah, placez votre confiance en Lui si vous (Lui) êtes soumis ».
85
Ils dirent : « En Allah nous plaçons notre confiance. O notre Seigneur, ne fais pas de nous une cible pour les persécutions des injustes.
86
Et délivre-nous, par Ta miséricorde, des gens mécréants ».
87
Et Nous révélâmes à Moïse et à son frère : « Prenez pour votre peuple des maisons en Egypte, faites de vos maisons un lieu de prière et soyez assidus dans la prière. Et fais la bonne annonce aux croyants ».
88
Et Moïse dit : « O notre Seigneur, Tu as accordé à Pharaon et ses notables des parures et des biens dans la vie présente, et voilà, O notre Seigneur, qu’avec cela ils égarent (les gens loin) de Ton sentier. O notre Seigneur, anéantis leurs biens et endurcis leurs cœurs, afin qu’ils ne croient pas, jusqu’à ce qu’ils aient vu le châtiment douloureux ».
89
Il dit : « Votre prière est exaucée. Restez tous deux sur le chemin droit, et ne suivez point le sentier de ceux qui ne savent pas ».
90
Et Nous fîmes traverser la mer aux Enfants d’Israël. Pharaon et ses armées les poursuivirent avec acharnement et inimitié. Puis, quand la noyade l’eut atteint, il dit : « Je crois qu’il n’y a d’autre divinité que Celui en qui ont cru les enfants d’Israël. Et je suis du nombre des soumis ».
91
[Allah dit]: Maintenant ? Alors qu’auparavant tu as désobéi et que tu as été du nombre des corrupteurs !
92
Nous allons aujourd’hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs. Cependant beaucoup de gens ne prêtent aucune attention à Nos signes (d’avertissement).
93
Certes, Nous avons établi les Enfants d’Israël dans un endroit honorable, et leur avons attribué comme nourriture de bons aliments. Par la suite, ils n’ont divergé qu’au moment où leur vint la science. Ton Seigneur décidera entre eux, au Jour de la Résurrection sur ce qui les divisait.
94
Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes, t’est venue de ton Seigneur : ne sois donc point de ceux qui doutent.
95
Et ne sois point de ceux qui traitent de mensonge les versets d’Allah. Tu serais alors du nombre des perdants.
96
Ceux contre qui la parole (la menace) de ton Seigneur se réalisera ne croiront pas,
97
même si tous les signes leur parvenaient, jusqu’à ce qu’ils voient le châtiment douloureux.
98
Si seulement il y avait, à part le peuple de Yûnus (Jonas), une cité qui ait cru et à qui sa croyance eut ensuite profité ! Lorsqu’ils eurent cru, Nous leur enlevâmes le châtiment d’ignominie dans la vie présente et leur donnâmes jouissance pour un certain temps.
99
Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?
100
Il n’appartient nullement à une âme de croire si ce n’est avec la permission d’Allah. Et Il voue au châtiment ceux qui ne raisonnent pas.
101
Dis : « Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre ». Mais ni les preuves ni les avertisseurs (prophètes) ne suffisent à des gens qui ne croient pas.
102
Est-ce qu’ils attendent autre chose que des châtiments semblables à ceux des peuples antérieurs ? Dis : « Attendez ! Moi aussi, j’attends avec vous ».
103
Ensuite, Nous délivrerons Nos messagers et les croyants. C’est ainsi qu’il Nous incombe [en toute justice] de délivrer les croyants.
104
Dis : « O gens ! Si vous êtes en doute sur ma religion, moi, je n’adore point ceux que vous adorez en dehors d’Allah ; mais j’adore Allah qui vous fera mourir. Et il m’a été commandé d’être du nombre des croyants ».
105
Et (il m’a été dit): « Oriente-toi exclusivement sur la religion en pur monothéiste ! Et ne sois pas du nombre des Associateurs ;
106
et n’invoque pas, en dehors d’Allah, ce qui ne peut te profiter ni te nuire. Et si tu le fais, tu seras alors du nombre des injustes ».
107
Et si Allah fait qu’un mal te touche, nul ne peut l’écarter en dehors de Lui. Et s’Il te veut un bien, nul ne peut repousser Sa grâce. Il en gratifie qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux.
108
Dis : « O gens ! Certes la vérité vous est venue de votre Seigneur. Donc, quiconque est dans le bon chemin ne l’est que pour lui-même ; et quiconque s’égare, ne s’égare qu’à son propre détriment. Je ne suis nullement un protecteur pour vous.
109
Et suis ce qui t’est révélé, et sois constant jusqu’à ce qu’Allah rende Son jugement car Il est le meilleur des juges.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate X.
Jonas.
Titre tiré du vt. 98.L’exégèse, dans cette sourate qu’elle considère comme mekkoise, admet des additions médinoises qui sont cependant très discutables. Dans son état actuel, cet ensemble est composé de trois séries de développements d’inégale longueur qui, réunis, forment une homélie tripartite.
1
A. L. R. Voici les aya de l’Écriture sage.
Note [édition originale] : Sur ces sigles, v. Introd., 144.
[Vérité de la nouvelle Prédication.]
2
Est-ce pour les Hommes une merveille que Nous ayons révélé à un homme [issu] d’eux : « Avertis les Hommes et annonce (baššara) à ceux qui croient qu’ils auront, auprès de leur Seigneur, le mérite antérieur de la croyance (ṣidq) ! » Les Infidèles ont dit : « En vérité, [cet homme] est certes un magicien avéré ! »
Note [édition originale] : [Cet homme]. Text. : celui-ci. Autre sens fondé sur la var. d’Ubayy : Ceci (= cette révélation-ci) est certes magie évidente.
[Omnipotence divine. Rétribution selon les œuvres.]
3
Votre Seigneur est Allah qui créa le ciel et la terre, en six jours, puis s’assit en majesté sur le Trône, élaborant l’Ordre. Nul intercesseur ne se lèvera [, au Jugement Dernier], sinon après qu’Il [l’]aura permis. C’est là Allah, votre Seigneur. Adorez-Le ! Eh quoi ! ne réfléchirez-vous pas ?
Note [édition originale] : Ne réfléchirez-vous pas ? Var. : Ne vous amenderez-vous pas ?
4
Vers Lui sera votre retour, en totalité. Promesse d’Allah, vraiment ! Il donne la vie par une première création, puis la redonne [après la mort], pour récompenser avec équité ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies. A ceux qui auront été impies reviendra une boisson d’[eau] bouillante et un châtiment cruel, en prix d’avoir été impies.
5
Il est Celui qui fit du soleil une clarté et de la lune une lumière et qui détermina des mansions, pour [la lune], afin que vous connaissiez le nombre des années et le comput. Allah n’a créé cela qu’avec sérieux, rendant intelligibles (faṣṣala) les signes pour un peuple qui sait.
Note [édition originale] : manâzila « mansions ». Il s’agit des 28 divisions du zodiaque lunaire (lequel coïncide en grande partie avec le zodiaque solaire) que traverse successivement la Lune au cours de sa révolution mensuelle autour de la Terre.
6
En vérité, dans l’opposition de la nuit et du jour et [dans] ce qu’Allah créa, dans les cieux et [sur] la terre, sont certes des signes pour un peuple qui est pieux.
7

Facsimile Image Placeholder
Ceux qui n’escomptent pas Notre rencontre, [ceux qui] sont satisfaits de la Vie Immédiate et y trouvent quiétude, ceux qui, à Nos aya, sont inattentifs,
8
ceux-là auront le Feu pour retraite, [en châtiment] de ce qu’ils se seront acquis.
9
Ceux qui auront cru et pratiqué les œuvres pies seront dirigés par leur Seigneur, en prix de leur foi. A leurs pieds, couleront des ruisseaux dans les Jardins du Délice.
10
Là, leur invocation sera : « Gloire à Toi, ô mon Dieu ! » La salutation qui, là, [les accueillera] sera : « Salut ! »
10
[11] et la fin de leur invocation sera : « Louange à Allah, Seigneur des Mondes ! »
[Inconséquence et versatilité de l’Homme.]
11
[12] Si Allah, pour les Hommes, hâtait leur malheur, avec autant de hâte que les Hommes appellent leur bonheur, certes leur terme serait déjà accompli. Nous laissons donc ceux qui n’escomptent point Notre rencontre marcher dans leur rébellion, en aveugles.
12
[13] Quand le malheur touche l’Homme, il Nous appelle à son côté, soit accroupi, soit dressé. Dès que Nous avons écarté de lui ce malheur, il passe [son chemin] comme s’il ne Nous avait pas prié pour un malheur qui l’a touché. Ainsi, pour les Impies (musrif), a été paré [de fausses apparences] ce qu’ils accomplissent.
13
[14] Certes, Nous avons fait périr les générations [impies] avant vous, quand elles eurent été injustes, après la venue de Nos Apôtres chargés des Preuves, et qu’elles ne furent pas disposées à croire. Ainsi Nous « récompensons » le peuple des Coupables.
14
[15] Ensuite, Nous fîmes de vous les derniers détenteurs de la terre, après eux, pour considérer comment vous agiriez.
[Intangibilité et véracité de la Révélation.]
15
[16] Quand Nos aya leur sont communiquées, comme preuves, ceux qui n’escomptent pas Notre rencontre disent : « Apporte une Prédication autre que celle-ci ou change-la ! » Dis[-leur] : « Il ne m’appartient pas de la changer, de moi-même. Je ne sais que ce qui m’est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le Tourment d’un jour redoutable. »
16

Facsimile Image Placeholder
[17] Dis [encore] : « Si Allah avait voulu, je ne vous aurais pas communiqué cette Prédication et Il ne vous l’aurait pas fait connaître. Je suis demeuré une vie parmi vous, avant cette Prédication. Eh quoi ! ne raisonnerez-vous pas ? »
Note [édition originale] : ‛umran « une vie ». Selon toute apparence, le nom ‛umr signifie « la durée normale d’une vie d’homme », « la durée d’une génération ». ǁ Avant cette révélation. Text. : avant elle, ou bien : avant cela.
17
[18] Qui donc est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah ou [qui] traite de mensonges Ses aya ? En vérité, les Coupables ne seront pas les Bienheureux.
18
[19] Ils adorent, en dehors d’Allah, ce qui ne leur nuit ni ne leur est utile et [, montrant leurs Faux Dieux,] ils déclarent : « Ceux-ci seront nos intercesseurs auprès d’Allah. » Dis[-leur] : « Aviserez-vous Allah de ce qu’Il ne sait pas, dans les cieux et [sur] la terre ? Combien Il est plus glorieux et plus auguste que ce que vous [Lui] associez ! »
Note [édition originale] : Ceux-ci = ces Dieux que voici.
19
[20] Les Hommes ne formaient qu’une seule communauté. Ils se sont opposés [par la suite] mais, n’eût été un arrêt (kalima) qui a précédé, de ton Seigneur, il eût été décidé entre eux sur ce sur quoi mutuellement ils s’opposent.
20
[21] [Les Impies] disent [aussi] : « Que n’a-t-on fait descendre, sur cet homme, un signe [émanant] de son Seigneur ! » Réponds[-leur] : « L’Inconnaissable appartient seulement à Allah. Attendez ! je suis [aussi], avec vous, parmi ceux qui attendent ! »
Note [édition originale] : Sur cet homme. Text. : sur lui = sur Mahomet.
[Versatilité de l’Homme.]
21
[22] Quand Nous faisons goûter aux Hommes une grâce (raḥma), après qu’un malheur les a touchés, voici qu’ils machinent contre Nos signes. Dis[-leur] : « Allah est plus prompt [que vous] à machiner. » Nos émissaires consignent ce que vous machinez.
Note [édition originale] : Nos émissaires = Nos Archanges chargés d’enregistrer les actes humains.
22
[23] C’est Lui qui vous fait aller sur terre et sur mer, quand vous êtes en bateau.
Note [édition originale] : Le texte, dans son état actuel, soulève une insurmontable difficulté. ǁ Quand vous êtes en bateau. Le texte porte ḥattä’iḏâ etc. « quand enfin vous êtes en bateau ». C’est alors une nouvelle phrase qui commence. Deux hypothèses sont possibles : 1° ḥattä « enfin » doit être rejeté plus loin ; dans ce cas, la proposition : « Quand vous êtes en bateau » est subordonnée à la précédente ; — 2° ḥattä est à maintenir à sa place, et la phrase reste en suspens : Quand enfin vous êtes en bateau… Cette dernière hypothèse est peu satisfaisante.
22

Facsimile Image Placeholder
[23] … [ces bateaux] les emportèrent, grâce à un bon vent. Ils s’en réjouirent jusqu’au moment où, assaillis par un vent impétueux, assaillis de tous côtés par les vagues, se jugeant enveloppés [par la mort], ils prièrent Allah, Lui vouant le Culte [et disant] : « Certes, si Tu nous sauves de ceci, nous serons parmi les reconnaissants ! »
Note [édition originale] : Ce développement est originellement indépendant du vt. 23/22 a comme le montre en particulier le changement de personnes, dans les verbes. ǁ jarayna bi-him « les emportèrent ». Le sujet « les bateaux » n’est pas exprimé dans le vt. 23/22 a et doit être restitué d’après la finale na. Le pronom him dans bi-him s’applique aux passagers mais ceux-ci ne sont pas désignés dans ce qui précède. ǁ Jusqu’au moment où n’existe pas dans le texte, mais on a proposé de replacer ici la particule ḥattä avec son sens habituel de « jusqu’à ce que ».
23
[24] Or, quand [Allah] les eut sauvés, voici [qu’à nouveau] ils furent insolents sur la terre, grâce à la Non-Vérité. « O Hommes ! votre insolence se tournera seulement contre vous. [Brève] jouissance de la Vie Immédiate puis, vers Nous, se fera votre retour et Nous vous aviserons alors de ce que vous faisiez ! »
[Vanité de la vie d’ici-bas. Rétribution selon les œuvres.]
24
[25] La Vie Immédiate est seulement à la ressemblance d’une eau que Nous avons fait descendre du ciel. Les plantes de la terre, celles que mangent les hommes et les troupeaux, s’en gorgent. Quand la terre prend sa parure et se montre belle et que ses habitants pensent qu’ils ont pouvoir sur cette parure, [alors] Notre Ordre la frappe, la nuit ou le jour, et Nous en faisons un sol rasé comme si, la veille, elle n’avait pas existé. Ainsi Nous avons rendu les signes intelligibles (faṣṣala) pour un peuple qui réfléchit.
Note [édition originale] : Un sol rasé. Text. : un [champ] moissonné.
25
[26] Allah appelle à la Demeure du Salut et dirige qui Il veut, vers une Voie Droite.
26
[27] A ceux qui ont bien fait, la Très Belle [Récompense] et davantage ! N’assombrira leur visage ni poussière, ni humiliation. Ceux-là seront les Hôtes du Jardin. Ils y seront immortels.
27
[28] A ceux qui auront accompli les mauvaises actions, « récompense » d’une mauvaise action par la pareille ! [L’]humiliation les assombrira. Contre Allah, ils n’auront aucun défenseur. Leurs visages,
Facsimile Image Placeholder
semblera-t-il, seront couverts de lambeaux de nocturnes ténèbres. Ceux-là seront les Hôtes du Feu. Ils y seront immortels.
28
[29] Au jour où Nous les rassemblerons tous, Nous dirons ensuite à ceux qui auront été associateurs : « A votre place ! vous et vos Associés ! » [Quand] Nous les aurons séparés les uns des autres, leurs Associés diront : « Ce n’est pas nous que vous adoriez ! (sic.)
Note [édition originale] : Nous les rassemblerons tous. Nous rassemblerons les Polythéistes et leurs Idoles. V. la suite du texte.
29
[30] Combien Allah suffit comme témoin entre vous et nous ! En vérité, nous avons certes été insoucieux de votre adoration ! »
30
[31] Là, chaque âme éprouvera ce qu’elle aura précédemment accompli. [Les Infidèles] seront rendus à Allah, leur Maître [qui est] la Vérité, et [les Faux Dieux] qu’ils auront forgés s’écarteront d’eux.
Note [édition originale] : Les Faux Dieux etc. Text. : ce qu’ils auront forgé.
[Omnipotence et bienfaisance divines. Inéluctabilité du Jugement Dernier.]
31
[32] Demande [aux Impies] : « Qui vous procure une attribution, du ciel et de la terre ? Qui possède l’ouïe et la vue ? Qui fait sortir le Vivant du Mort et fait sortir le Mort du Vivant ? Qui élabore l’Ordre ? » Ils répondent : « [C’est] Allah ! » Dis[-leur alors] : « Eh quoi ! ne serez-vous point pieux ? »
32
[33] C’est là Allah, votre Seigneur, la Vérité. Qu’existe-t-il, au delà de la Vérité, sinon l’Égarement ? Comment pouvez-vous être détournés [d’Allah] ?
33
[34] Qu’ainsi s’accomplisse l’arrêt (kalima) de ton Seigneur, contre ceux qui auront été pervers, [parce] qu’ils ne croient point !
34
[35] Demande [aux Impies] : « Parmi vos Associés, qui donne la vie par une première création et la redonne [après la mort] ? » Dis [-leur] : « Allah [seul] donne la vie par une première création et la redonne. Comment pouvez-vous être détournés [de Lui] ? »
35
[36] Demande[-leur encore] : « Parmi vos Associés, qui dirige vers la Vérité ? » Dis[-leur] : « Allah [seul] dirige vers la Vérité. Eh quoi ! Celui qui dirige vers la Vérité est-Il plus digne d’être suivi ou bien [vaut-il mieux suivre] ce qui ne dirige qu’autant qu’il est dirigé ? Qu’avez-vous donc ? Comment pouvez-vous juger [ainsi] ? »
36

Facsimile Image Placeholder
[37] La plupart [des Infidèles] ne suivent qu’une conjecture. Conjecturer ne sert à rien contre la Vérité. Allah est omniscient de ce qu’ils font.
[Origine divine de la révélation. Responsabilité des Impies.]
37
[38] Cette Prédication ne saurait être forgée en dehors d’Allah, mais elle est [venue] pour marquer la véracité des messages antérieurs et pour exposer (tafṣîl) l’Écriture [venus], sans nul doute, du Seigneur des Mondes.
Note [édition originale] : Cette Prédication ne saurait être. Autre sens possible : Cette Prédication ne se trouve point être forgée. ǁ Des messages antérieurs. Text. : ce qui est entre ses mains. L’expression est fréquente dans les textes médinois.
38
[39] Diront-ils : « Cet homme l’a forgée ! » Réponds[-leur] : « Apportez une sourate semblable et priez [pour cela] qui vous pourrez, en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques ! »
Note [édition originale] : Cet homme = Mahomet.
39
[40] Loin de croire, ils ont traité de mensonge ce dont ils n’embrassent point la connaissance et dont l’explication ne leur est pas encore venue. De même ont crié au mensonge ceux qui furent avant eux. Or, considère quelle fut la fin des Injustes !
40
[41] Parmi eux, il en est qui croient en [cette Prédication], tandis que, parmi eux, il en est qui n’y croient point. Ton Seigneur connaît bien les Semeurs de scandale.
41
[42] S’ils te traitent d’imposteur, dis[-leur] : « A moi mes actes et à vous les vôtres. Vous êtes irresponsables de ce que je fais et je suis irresponsable de ce que vous faites. »
42
[43] Parmi eux, il en est qui t’écoutent [sans t’entendre]. Eh quoi ! feras-tu entendre les Sourds ? Ah ! que ne raisonnent-ils point !
43
[44] Parmi eux, il en est qui t’observent [sans te voir]. Eh quoi ! dirigeras-tu les Aveugles ? Ah ! que ne sont-ils clairvoyants !
44
[45] Allah ne lèse en rien les Hommes. Ce sont les Hommes qui se lèsent eux-mêmes.
45
[46] Au jour où [Allah] les réunira comme s’ils n’étaient demeurés qu’une heure du jour [, dans leurs tombeaux,] ils se reconnaîtront mutuellement. Perdants seront [alors] ceux qui auront traité de
Facsimile Image Placeholder
mensonge la rencontre d’Allah et qui n’auront pas été dans la bonne direction.
Note [édition originale] : Autre sens possible : Au jour où [Allah] les réunira…, ils reconnaîtront mutuellement que les Perdants seront ceux qui etc.
[Réponse aux Incrédules sur l’imminence du Jugement Dernier.]
46
[47] Soit que [, Prophète !,] Nous te montrions une partie de ce que Nous promettons [aux Impies], soit que Nous te rappelions [à Nous] (tawaffā) [avant ce jour], vers Nous se fera le retour. Allah ensuite sera témoin à l’encontre de ce qu’ils faisaient.
47
[48] Chaque communauté aura son Apôtre et quand son Apôtre viendra, il sera décidé entre eux, avec équité, et ils ne seront point lésés.
48
[49] [Les incrédules] demandent : « Quand se réalisera cette promesse ?, si vous êtes véridiques ! »
49
[50] Réponds : « Je ne détiens, pour moi-même, dommage ou profit qu’autant qu’Allah [le] veut. Chaque communauté a un terme. Quand son terme viendra, elle ne saura le reculer ni l’avancer d’une heure. »
50
[51] Dis[-encore] : « Que vous en semble ? Si le tourment [d’Allah] vous touche de nuit ou de jour, les Coupables peuvent-ils appeler la prompte venue d’une partie [de ce tourment] ? »
Note [édition originale] : Le sens paraît être : « Comment les Impies peuvent-ils appeler la venue d’une partie de ce Tourment inopiné, si terrible en son ensemble ? »
51
[52] Est-ce plus tard, quand [ce Tourment] sera survenu, que vous croirez en lui ? [Non ! croyez en lui] maintenant, alors qu’[infidèles] vous en appelez la prompte venue ! »
Note [édition originale] : ṯumma « plus tard ». Text. : ensuite.
52
[53] Il sera dit à ceux qui auront été injustes : « Goûtez le Tourment éternel ! Êtes-vous « récompensés » pour autre chose que ce que vous accomplissiez ? »
53
[54] [Les Incrédules] s’informent auprès de toi : « [Ce tourment] est-il inévitable ? » Réponds : « Oui ! par mon Seigneur ! il est certes inévitable, et vous ne réduirez pas [Allah] à l’impuissance !
Note [édition originale] : ’a ḥaqqun huwa « [ce tourment] est-il inévitable ? » Le pronom huwa peut aussi désigner la promesse divine ou le Jugement Dernier. Autre sens possible : [Ce Tourment] est-il vérité ? Mais cela cadre moins bien avec la suite du vt.
54
[55] Si toute âme injuste avait [tout] ce qui est sur la terre, elle se rachèterait avec cela. »
Facsimile Image Placeholder
Ils cèleront leur regret quand ils auront vu le Tourment et il sera décidé entre eux, avec équité, et ils ne seront pas lésés.
55
[56] Quoi ! à Allah n’appartient-il point ce qui est dans les cieux et [sur] la terre ? Eh quoi ! la promesse d’Allah n’est-elle pas vérité ? Pourtant la plupart [des Hommes] ne savent point.
56
[57] C’est Lui [qui] fait vivre et fait mourir. Vers Lui vous serez ramenés.
[Valeur de la nouvelle Loi révélée.]
57
[58] Hommes !, de votre Seigneur vous sont venues Exhortation, Guérison pour ce qui est dans les cœurs, Direction et Grâce (raḥma) pour les Croyants.
58
[59] Dis : « De la faveur, de la grâce, d’Allah de tout cela, que se réjouissent [les Hommes] ! Cela vaut mieux que ce qu’ils amassent. »
59
[60] Demande[-leur] : « Que vous en semble ? Ce qu’Allah a fait descendre sur vous en attribution et dont vous avez fait du licite et de l’illicite, Allah », demande [-leur], « [Allah] vous a-t-Il permis [de faire ce choix] ou bien avez-vous commis une forgerie contre Allah ? »
Note [édition originale] : Ce vt. vise les interdictions alimentaires des Juifs. On doit donc le considérer comme médinois.
60
[61] Au Jour de la Résurrection, quelle sera la conjecture de ceux qui, contre Allah, forgeaient le mensonge [sur la terre] ? En vérité, Allah est certes plein de faveurs envers les Hommes, mais la plupart ne sont pas reconnaissants.
[Omniscience divine. Récompense des œuvres.]
61
[62] Tu ne te trouves pas dans une situation et tu n’en (sic) communiques pas une prédication, … et vous ne faites nulle action sans que Nous vous soyons témoin lorsque vous l’entreprenez…
Facsimile Image Placeholder
… et il n’échappe à ton Seigneur ni le poids d’un atome sur la terre et dans le ciel, ni [un poids] plus petit ou plus grand qu’un atome
sans que [cela] soit [consigné] dans un rôle explicite.
Note [édition originale] : Ce vt. ne se relie pas, par le sens, à ce qui précède. Comme le montrent les changements de personne, dans les verbes, et l’étirement du texte, il laisse apparaître une insertion ultérieure mise ici en italique. ǁ Et tu n’en communiques etc. Autre sens possible : Et tu n’en déclames nulle prédication. Le discours doit s’adresser à Mahomet. ǁ Sans que cela soit etc. Ce membre de phrase répond aux deux propositions qui commencent le vt., ainsi qu’à : Et il n’échappe à ton Seigneur… rôle explicite.
62
[63] Non ! en vérité, nulle peur ne pèsera sur les proches (’awliyâ’) d’Allah et ils ne seront pas attristés.
63
[64] Ceux qui auront cru et auront été pieux
64
[65] auront la Bonne Nouvelle, dans la Vie Immédiate et Dernière ! Nulle modification aux arrêts (kalima) d’Allah ! C’est le Succès suprême.
65
[66] [Prophète !,] que ne t’attriste point la parole [des Impies] ! La puissance appartient, en totalité, à Allah. Il est l’Audient, l’Omniscient.
66
[67] Quoi ! ceux qui sont dans les cieux et ceux qui sont sur la terre n’appartiennent-ils pas à Allah ? Que suivent ceux qui, en dehors d’Allah, prient des Associés ? Ils ne suivent que conjectures et ne formulent qu’hypothèses.
67
[68] C’est Lui qui disposa la nuit pour vous afin que vous vous reposiez, et le jour, pour qu’il éclaire [vos travaux]. En vérité, en cela sont certes des signes pour un peuple qui entend.
[Unicité divine.]
68
[69] [Les Infidèles] ont dit : « Allah a pris des enfants. » Gloire à Lui ! Il est le Suffisant à Soi-même. A Lui ce qui est dans les cieux et [sur] la terre. Vous n’avez nulle probation (sulṭân) de ce que vous avancez. Direz-vous, contre Allah, ce que vous ne savez point ?
Note [édition originale] : A pris des enfants. V. sourate XIX, 91 et la note. ǁ De ce que vous avancez. Text. : de ceci.
69
[70] Dis[-leur] : « Ceux qui forgent le mensonge contre Allah, ne seront pas les Bienheureux. »
70
[71] [Brève] jouissance en la [Vie] Immédiate, puis, vers Nous, leur retour ! Ensuite Nous leur ferons goûter le Tourment terrible, en prix de ce qu’ils étaient impies.
[Histoire de Noé.]
71
[72] Communique [aux Infidèles] l’histoire (nabâ’) de Noé, quand il dit à son peuple : « O mon peuple ! si vous pèsent mon séjour
Facsimile Image Placeholder
[parmi vous] et mon rappel des signes d’Allah, je m’appuie sur Allah. Tombez d’accord sur votre dessein, ainsi que vos Associés, et qu’ensuite votre dessein ne vous soit plus un souci ! Décidez envers moi et ne me faites point attendre !
72
[73] Si vous tournez le dos… Je ne vous demande nulle rétribution. Ma rétribution n’incombe qu’à Allah. J’ai reçu ordre d’être parmi les Soumis [à Allah] (muslim). »
Note [édition originale] : Si vous tournez etc. est une phrase en suspens.
73
[74] [Son peuple] le traita d’imposteur et Nous le sauvâmes [dans l’Arche], lui et ceux qui étaient avec lui. Nous fîmes d’eux les derniers détenteurs [de la terre] et engloutîmes ceux qui avaient traité Nos signes de mensonges. Considère quelle fut la fin de ceux avertis [en vain] !
74
[75] Ensuite, après [Noé], Nous envoyâmes des Apôtres à leurs peuples. Ils vinrent avec les Preuves à [leurs peuples] qui ne furent pas à même de croire à ce qu’ils avaient traité de mensonge antérieurement. Ainsi Nous scellons les cœurs des Transgresseurs.
[Histoire de Moïse.]
75
[76] Ensuite, après eux, Nous dépêchâmes, avec Nos signes, Moïse et Aaron à Pharaon et à son Conseil (malâ’). Ceux-ci s’enflèrent de superbe et furent un peuple coupable.
76
[77] Quand en effet la Vérité [issue] de Nous vint à eux, ils s’écrièrent : « En vérité, ceci est certes magie évidente ! »
77
[78] Moïse [leur] demanda : « Pouvez-vous dire de la Vérité, quand elle est venue à vous : « Ceci est certes magie ! », alors que les magiciens ne seront pas les Bienheureux ? »
78
[79] [Les Égyptiens] répliquèrent alors : « Es-tu venu à nous pour nous détourner du culte que nous trouvâmes [pratiqué par] nos pères et pour que la domination soit à vous deux, sur la terre ? Nous ne sommes pas [de] ceux qui croient en vous. »
79
[80] « Amenez-moi tout magicien très savant ! », dit Pharaon.
80
Les magiciens étant venus, Moïse leur dit : « Jetez ce que vous avez à jeter ! »
81
Quand ils l’eurent fait, Moïse s’écria : « Ce que vous avez produit est magie ! Allah va l’annihiler. Allah ne réforme (’aṣlaḥa) pas l’œuvre des Semeurs de scandales
82

Facsimile Image Placeholder
et Allah dénonce la Vérité par son arrêt (kalima), malgré la répulsion des Coupables ! »
Note [édition originale] : yuḥiqqu l-ḥaqqa « Il dénonce la Vérité ». Autre sens possible : Il réalise ou Il affirme la Vérité.
83
Seule eut foi en Moïse une descendance [issue] de son peuple, malgré la crainte que Pharaon et le Conseil [des Égyptiens] ne les missent à l’épreuve. En vérité, Pharaon fut certes superbe sur la terre et, en vérité, il fut certes parmi les Impies ! (musrif).
Note [édition originale] : ḏurriyyatun « descendance » est le sens de ce terme dans tout le Coran. Cette interprétation est d’ailleurs confirmée par l’encouragement adressé par Moïse, aux Hébreux, dans le vt. 84. Le sens de « minorité » proposé en seconde ligne par Tab. est à rejeter et se fonde sur l’ambiguïté de l’expression de son peuple. ǁ min qawmi-hî « de son peuple » = des Hébreux.
84
Moïse dit [à ses adeptes] : « O mon peuple !, si vous croyez en Allah, appuyez-vous sur Lui ! si vous êtes soumis [à Lui] (muslim). »
85
— « Sur Allah, nous nous appuyons », répondirent-ils. « Seigneur ! ne fais pas que ce peuple injuste nous tente [d’abjurer] !
86
Sauve-nous, par Ta grâce (raḥma), de ce peuple infidèle ! »
87
Et Nous révélâmes à Moïse et à son frère : « Fondez, pour votre peuple, des demeures (?), en Égypte ! faites de vos demeures (?) une qibla. Accomplissez la Prière ! Fais (sic) gracieuse annonce aux Croyants ! »
Note [édition originale] : Comme l’indique le vocabulaire, ce vt. est indubitablement médinois. Le sens n’est d’ailleurs pas clair. Tab. donne deux interprétations : 1° Fondez des demeures et donnez-leur l’orientation de la qibla (= de Jérusalem) (interprétation irrecevable) ; — 2° faites des demeures et faites-en des qibla = des masâjid = des oratoires (interprétation suspecte).
88
Et Moïse dit : « Seigneur !, Tu as donné, à Pharaon et à son Conseil, parures et biens, dans la Vie Immédiate, afin, Seigneur !, qu’ils s’égarent [loin] de Ton Chemin. Seigneur !, efface leurs richesses et endurcis leurs cœurs et qu’ils ne croient que quand ils verront le Tourment cruel ! »
89
[Allah] dit : « Exaucée est votre prière. Allez droit et ne suivez pas le chemin de ceux qui ne savent point ! »
90
Nous fîmes passer la Mer aux Fils d’Israël, et Pharaon et ses troupes les poursuivirent avec acharnement et rapidité, jusqu’à ce qu’enfin, sur le point d’être englouti, [Pharaon] dit : « Je crois que n’existe nul Dieu hors Celui en qui croient les Fils d’Israël. Je suis parmi les Soumis [à Lui] (muslim). »
91
[Mais Allah dit] : « Maintenant [tu te convertis], alors que tu as désobéi auparavant et que tu fus parmi les Semeurs de scandale !
92

Facsimile Image Placeholder
Aujourd’hui pourtant Nous te sauvons, en ton corps, afin que tu sois un signe pour ceux après toi. En vérité, nombreux parmi les Hommes sont ceux qui, de Nos Signes, sont certes insoucieux. »
93
Certes, Nous avons établi les Fils d’Israël en un lieu de paix (?) et Nous leur avons attribué d’excellentes [nourritures]. Ils ne se sont opposés que quand la Science fut venue à eux. Ton Seigneur décidera entre eux, au Jour de la Résurrection, sur ce sur quoi ils s’opposaient.
Note [édition originale] : Ce vt. ne peut être que médinois, car il atteste déjà des doutes sur un ralliement éventuel des Juifs de cette ville, à l’Islam. — mubawwa’ ṣidqin « un lieu de paix (?) » n’offre pas de sens sûr. Les commt. donnent à ṣidq(in) le sens d’« heureux », « agréable ». Il peut s’agir alors de la Terre Promise. Toutefois, il peut s’agir aussi des riches oasis de Médine et de Khaïbar où les Juifs occupaient, à l’époque de Mahomet, une situation privilégiée. Dans ce cas, l’expression : « Ils ne furent en désaccord que quand la Science fut venue à eux » équivaudrait à : « Ils se séparèrent sur le point de savoir si la nouvelle Révélation était ou non la vérité. »
94
Si tu es dans un doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge ceux qui récitent l’Écriture [révélée] avant toi. Certes, la Vérité est venue à toi, de ton Seigneur ! Ne sois donc pas parmi les Sceptiques !
Note [édition originale] : L’exégèse islamique a été arrêtée par ce passage ; Razi groupe les avis en deux séries : 1° le doute dont il s’agit ici vise bien Mahomet, mais indirectement, comme si cela s’adressait à un adversaire, ou comme s’il s’agissait d’obtenir de Mahomet un « Non ! je ne doute pas ! » ; — 2° le doute dont il s’agit touche un autre que Mahomet, quelque converti incertain en sa foi. — mina l-mumtarîna « parmi les Sceptiques ». Cf. même trait sourate II, 142. D’après ce dernier texte, le présent discours s’adresse bien à Mahomet.
95
Ne sois pas parmi ceux qui traitent de mensonges les aya d’Allah, sinon tu seras parmi les Perdants.
96
Ceux contre qui se réalisera l’arrêt (kalima) d’Allah ne croiront
97
— même si chaque aya leur était destinée — qu’au moment où ils verront le Tourment cruel.
98
Que ne s’est-il trouvé une cité qui ait cru et à qui sa foi ait servi ! Excepté le peuple de Jonas. Quand ils eurent cru (sic). Nous écartâmes d’eux le Tourment infamant, en la Vie Immédiate, et les fîmes jouir [de cette vie], pour un [certain] temps.
Note [édition originale] : Excepté le peuple de Jonas etc. Ce membre de phrase fait difficulté, en ce passage.
99
Si ton Seigneur avait voulu, tous ceux qui sont sur
Facsimile Image Placeholder
la terre, en totalité, auraient cru. Eh quoi ! peux-tu contraindre les Hommes à être des Croyants,
Note [édition originale] : Selon toute apparence, ce vt. et le suiv., plus longs que les trois précédents, sont une addition ultérieure.
100
alors qu’il n’est donné à une âme de croire qu’avec la permission d’Allah et alors qu’[Allah] abat le courroux divin sur ceux qui ne raisonnent point ?
Note [édition originale] : Le texte porte ar-rijsa « la souillure ». Mais le terme, par contamination avec rijz « courroux divin », a dû prendre ce sens, à moins qu’il ne faille rectifier ici rijs par rijz.
101
Dis [aux Infidèles] : « Considérez ce qui est dans les cieux et [sur] la terre ! » [Mais] ni les signes ni les avertissements ne servent à un peuple qui ne croit point.
102
Qu’attendent-ils sinon les jours [maléfiques] de ceux qui vécurent avant eux ? « Attendez ! je suis avec vous, parmi ceux qui attendent ! »
Note [édition originale] : Les jours [maléfiques]. Text. : des jours pareils à ceux.
103
Ensuite Nous sauverons Nos Apôtres (sic) et ceux qui auront cru. Ainsi — devoir à Nous ! — Nous sauverons les Croyants.
Note [édition originale] : Ce vt., ni par le sens ni par la construction, ne se relie au précédent.
104
Dis : « Hommes !, si vous êtes en un doute à l’égard de ma Religion, [moi je le répète] je n’adore point ceux que vous adorez en dehors d’Allah, mais j’adore Allah qui vous rappellera [à Lui] (tawaffā) et j’ai reçu ordre d’être parmi les Croyants.
105
et [il m’a été dit] : « Acquitte-toi du Culte, en ḥanîf, et ne sois point parmi les Associateurs !
Note [édition originale] : wa’an « et [il m’a été dit] ». Grammaticalement, le vt. se relie très bien au précédent mais, d’après son contenu, il est ultérieur. ǁ ’aqim wajha-ka li-d-dîni « acquitte-toi du Culte ». Text. : dresse ta face vers le Culte.
106
Ne prie point, en dehors d’Allah, ce qui ne t’est ni utile ni nuisible ! Si tu [le] fais, tu seras alors parmi les Injustes.
107
Si Allah te frappe d’un malheur, nul sauf Lui ne saura l’écarter de toi. S’Il te veut du bien, nul ne saura détourner [de toi] Sa faveur. Il en gratifie qui Il veut, parmi Ses serviteurs. Il est l’Absoluteur, le Miséricordieux. »
108
Dis : « Hommes !, la Vérité est venue à vous, de votre Seigneur. Quiconque est dans la bonne direction ne l’est que pour soi-même.
Facsimile Image Placeholder
Quiconque est égaré, ne l’est que contre soi-même. Je ne suis point pour vous un protecteur (wakîl). »
109
Suis ce qui t’est révélé et sois constant jusqu’à ce qu’Allah juge ! Il est le meilleur des Juges.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE JONAS,
contenant cent neuf versets, escrit
à la Meque.
AU nom de Dieu clement & misericordieux,
1
je suis Dieu misericordieux. Les preceptes contenus en ce livre procedent du tout-Puissant :
2
Le peuple s’esmerveille-t’il que nous ayons inspiré à un homme de prescher aux meschans les tourmens de l’Enfer, & annoncer aux vray-croyans
Facsimile Image Placeholder
qu’ils trouveront veritable ce que leur Seigneur leur a promis ? Les impies disent que ce n’est que sortilege & enchantemens ;
3
Certainement Dieu est vostre Seigneur qui a creé le Ciel & la Terre en six jours, & s’est assis en son throsne disposant de toute chose, personne n’intercede pour son prochain sans sa permission, il est vostre Dieu & vostre Seigneur, adorez le luy seul, ny penserez vous pas ?
4
vous serez tous un jour assemblez devant luy, il promet avec verité qu’il fera mourir les hommes, & les fera ressusciter pour recompenser ceux qui auront crû en sa loy, & qui auront fait de bonnes œuvres, les infidelles bevront un breuvage boüillant, & ressentiront de grands tourmens à cause de leur impieté ;
5
C’est luy qui a donné la lumiere au Soleil, & la clairté à la Lune, qui a creé les signes pour cognoistre le nombre des années, le compte des mois, & de tout ce qu’il a creé, ces choses enseignent avec verité les miracles de sa divine Majesté à ceux qui les sçavent cognoistre,
6
la difference du jour & de la nuit, & ce que Dieu a creé au Ciel & en la Terre, sont des marques de son unité à ceux qui ont sa crainte devant les yeux.
7
Ceux qui croyent qu’il n’y a point de resurrection, ceux qui ont mis leur contentement dans les biens de ce monde, ceux qui se sont confiez en leurs richesses, & ceux qui ont ignoré les commandemens de Dieu,
8
seront precipitez dedans le feu d’Enfer à cause de leurs pechez,
9
& les vray-croyans seront conduits par sa divine Majesté dans
Facsimile Image Placeholder
des jardins delicieux où coulent plusieurs fleuves, ils y trouveront tout ce qu’ils desireront,
10
& diront au commencement de leurs oraisons, loüé soit Dieu ; apres, ils diront, salut soit à Dieu, & diront à la fin de leurs prieres, loüange soit à Dieu Seigneur de l’univers.
11
Encore que Dieu chastie quelquefois promptement les hommes, il attend tousjours le temps de leur destinée. Je delaisseray ceux qui ne croiront pas en la resurrection dans leurs erreurs à leur confusion ;
12
Lors que l’homme est affligé il nous invoque droict, assis, couché (& en toute posture) & lors que nous l’avons delivré de son affliction, il persiste en son impieté : Les impies ont trouvé bon de faire de cette façon ;
13
nous avons exterminé ceux qui les ont precedez lors qu’ils n’ont pas crû aux Prophetes, ny obey aux preceptes que nous leur avons envoyez ;
14
& vous avons establis en terre en leur place apres eux pour voir vos deportemens.
15
Lors que tu enseignes nos commandemens à ceux qui ne croyent pas en la resurrection, ils disent que les preceptes de l’Alcoran sont toute autre chose que ce que tu presches & que tu les as alterez, Dis leur, je n’ay garde de les alterer de moy-mesme, je ne faits que ce qui m’a essté inspiré de Dieu, j’ay peur d’estre puny au jour du Jugement si je desobeis à sa divine Majesté,
16
Dis leur, si Dieu eust voulu je ne vous aurois pas leu ny enseigné ses commandemens, j’ay sejourné long-temps avec vous avant que de vous les enseigner, ne les comprendrez-vous pas ?
17
Qui est plus injuste
Facsimile Image Placeholder
que celuy qui blaspheme, Dieu n’ayde pas aux infidelles
18
qui adorent ce qui ne leur peut faire ny bien ny mal, & disent que leurs Idoles intercederont pour eux ; enseignerez-vous à Dieu quelque chose qu’il ne sçache pas de ce qui est au Ciel & en la Terre ? Loüé soit Dieu, il n’a point de compagnon.
19
Le peuple estoit tout d’une Religion auparavant que l’infidelité eut lieu, & si Dieu n’avoit dit qu’il differera la punition des meschans jusques au jour du Jugement, il les auroit desja exterminez en ce monde à cause de leur impieté ;
20
Ils disent, nous ne croirons pas au Prophete si Dieu ne fait paroistre en luy quelques miracles, Dis leur, Dieu sçait le futur, attendez, j’attendray avec vous ;
21
lors que nous leur avons fait gouster quelque contentement apres leurs afflictions, ils ont finessé sur nos commandemens, Dis leur, Dieu est plus fin que vous, ses messagers escriront vos finesses ;
22
c’est luy qui fait cheminer les hommes sur la terre & sur la mer, c’est luy qui leur envoye un vent favorable pour les resioüir dans leurs navires, lors que l’orage les surprent ils croyent que les ondes les ensevelissent, alors ils invoquent Dieu avec desir d’embrasser sa loy, & disent, si Dieu nous delivre de ce danger nous croirons en son unité & le remercierons de cette grace,
23
& lors qu’ils sont delivrez du peril, ils persistent en leur impieté. O peuple, vous vous faites tort à vous-mesmes, vous ne demandez que les biens de ce monde, vous serez tous assemblez devant nous pour estre jugez
Facsimile Image Placeholder
selon vos œuvres,
24
la vie du monde est semblable à la pluye que nous faisons descendre du Ciel, elle fait produire avec meslange toute sorte d’herbage pour nourrir les hommes & les animaux ; Souvente fois, lors que la terre est parée de ses fleurs & enrichie de ses fruicts les habitans estiment qu’ils ont eu le pouvoir de les faire produire, alors nous leur envoyons nostre chastiment jour & nuit sur la terre, & la rendons comme moissonnée, & comme si le jour auparavant elle n’avoit point produit de fruict. Ainsi j’explique les mysteres à ceux qui les sçavent comprendre.
25
Ils demandent leur salut à Dieu, il sauve & met au chemin de salut qui bon luy semble ;
26
il ne couvrira pas le visage de ceux qui ont fait de bonnes œuvres, ils paroistront sans honte, & habiteront dans le Paradis, où ils demeureront eternellement,
27
& ceux qui auront mal fait seront chastiez selon leurs demerites, ils seront couverts de honte, & personne ne les pourra proteger, ils seront comme si une partie de la plus grande obscurité de la nuit avoit couvert leur visage, ils seront condamnez au feu d’Enfer, où ils demeureront eternellement.
28
Pensez au jour que nous assemblerons tout le monde, nous dirons aux infidelles, l’Enfer sera vostre demeure, où sont les Idoles que vous avez adorées ? nous vous avons separé d’ensemble ; Leurs Idoles leur diront, vous ne nous avez pas adorés,
29
Dieu en est tesmoin, y a-t’il quelque chose entre vous & nous qui nous aye rendus ignorans de vos
Facsimile Image Placeholder
adorations ?
30
Ce jour chacun verra ce qu’il aura fait, & cognoistra que Dieu est la verité mesme, leurs Idoles seront éloignées d’eux, & cognoistront leurs blasphemes.
31
Dis leur, qui vous enrichy des biens du Ciel & de la Terre ? Qui donne
l’oüie
Correction de : loüie
& la veüe aux creatures ? Qui fait sortir le vif du mort, & le mort du vif ? qui dispose de toute chose dans le monde ? ils respondront que c’est Dieu ; Dis leur, pourquoy donc n’avez vous pas sa crainte devant les yeux ?
32
Dieu est veritablement vostre Seigneur, Qui a-t’il apres la verité que le mensonge ? comme vous esloignerez-vous de sa loy ?
33
sa parole s’accomplira contre les infidelles ;
34
Dis leur, vos Idoles ont ils le pouvoir de faire mourir le peuple, & de le faire ressusciter ? Dieu le fait mourir & le fait ressusciter, comment pourront-ils blasphemer apres ces raisons ?
35
Dis leur, vos Idoles vous peuvent-ils conduire au droict chemin ? Dieu conduit le peuple au chemin de salut : Qui doit estre suivy, ou celuy qui conduit le peuple au droict chemin, ou celuy qui le dévoye ? quelle raison avez vous de suivre le mauvais chemin ?
36
La plus grande partie d’entr’eux ne suivent que leur opinion, mais leur opinion n’est pas conforme à la verité, Dieu sçait tout ce qu’ils font,
37
il n’y a point de mensonge dans l’Alcoran, il confirme les anciennes escritures, & les explique intelligiblement, il n’y
a
Correction de : à
point de doute qu’il procede du Seigneur de l’univers :
38
Ils disent, Mahomet a controuvé ce livre, dis leur, venez & apportez quelque
Facsimile Image Placeholder
chose qui luy ressemble en doctrine & en eloquence
Note [Coran 12-21, MKW] :

Du Ryer traduit ici l'un des passages coraniques sur lesquels s'appuie la tradition musulmane pour asseoir la thèse de l'inimitabilité du Coran. Conscient de l'importance de ce verset, le traducteur français ne se contente pas de le traduire littéralement mais prend également en considération l'explication qu'en donne al-Suyûṭī dans le Tafsīr al-Ǧalālayn. D'où l'emploi de l'expression "en doctrine et en éloquence" afin d'en expliciter la teneur. Ces termes ne figurent pas dans le texte arabe du Coran. On trouve cependant l'équivalent du mot "éloquence" dans le commentaire d'al-Suyûṭī. Voir la glose d'al-Suyûṭī.
, & appellez les Idoles que vous adorez, nous verrons si vous estes veritables,
39
Au contraire, ils ont blasphemé, & ont parlé de ce qu’ils ne sçavoient pas lors qu’ils ont oüy l’explication de l’Alcoran ; Ainsi ont fait leurs predecesseurs, mais considere qu’elle est la fin des injustes.
40
Il y en a entr’eux qui croiront en ce livre, & d’autres qui n’y croiront pas, Ton Seigneur cognoist ceux qui salissent la terre,
41
s’ils te dementent, dis leur, je respondray de mes actions, & vous respondrez des vostres, vous estes innocens de ce que je faits, & je suis innocent de ce que vous faites ;
42
Il y a des personnes entr’eux qui te voudront escouter, mais pourras-tu faire entendre ceux qui sont sourds ? encore qu’ils ne seroient pas sourds, ils ne comprendroient rien ;
43
Il y en a d’autres qui te regarderont, mais pourras-tu conduire les aveugles ? encore qu’ils verroient clair ils ne suivroient pas le droict chemin ;
44
Dieu ne fait point d’injustice aux hommes ils se font tort eux-mesmes par l’énormité de leurs crimes.
45
Je les feray ressusciter au jour du Jugement comme s’ils n’avoient demeuré qu’une heure du jour dans le tombeau, ils se cognoistront les uns les autres, & les impies qui n’auront pas crû en la resurrection seront perdus,
46
je te monstreray plusieurs de ceux que je chastieray, je te feray mourir avant qu’ils soient chastiez, & seront tous assemblez devant moy pour estre jugez, Dieu est tesmoin de leurs actions (il les chastiera selon leur
Facsimile Image Placeholder
demerites
)
47
chaque nation du monde a eu un Prophete envoyé de Dieu qui a jugé avec raison & sans injustice les differents qui estoient entr’eux touchant la Religion ;
48
Ils ont dit, en quel temps paroistra l’ire de Dieu,
49
Dis leur, je ne me puis procurer ny bien ny mal si Dieu ne le permet, chacun
a
Correction de : à
sa destinée, lors que le temps de leur destin est arrivé ils ne peuvent ny retarder ny avancer d’une heure.
50
Avez vous consideré la punition que Dieu a cy-devant envoyée de jour & de nuit contre les meschans ?
51
lors que vous l’avez senty vous l’avez crû, & vous y estes precipitez.
52
On dira au jour du Jugement aux impies, goustez les tourmens eternels, ne serez vous pas chastiez selon vos demerites.
53
Ils te demanderont si les peines promises aux meschans, & si la resurrection sont choses veritables, dis leur, oüy, mon Seigneur est tres-exact en ses paroles,
54
& tous les tresors du monde ne pourront pas racheter une ame ; Ils se repentiront de leurs pechez lors qu’ils sentiront la punition de leurs crimes, mais ils seront condamnez sans injustice
55
tout ce qui est au Ciel & en la Terre, est à Dieu, il est exact en ce qu’il promet neantmoins la plus grande partie du monde ne le cognoit pas ;
56
C’est luy qui fait mourir, qui donne la vie, & qui assemblera les hommes au jour du Jugement.
57
O peuple, Dieu vous a envoyé des instructions & des remedes à vos infirmitez, il a envoyé un guide pour conduire les vray-croyans au chemin de sa misericorde,
58
elle leur sera plus advantageuse que les
Facsimile Image Placeholder
tresors qu’ils accumulent,
59
avez vous consideré les biens qu’il vous a crées vous avez ordonné d’en manger une partie, & avez deffendu de manger de l’autre ; Dieu vous a-t’il permis de blasphemer contre luy ?
60
L’opinion de ceux qui blasphement contre Dieu ne sera que malheur au jour du Jugement. Dieu est plein de bonté pour le peuple, mais la plus grande partie ne l’en remercie pas ;
61
En quel lieu que tu sois, quoy que tu enseignes de ce qui est contenu dans l’Alcoran, & quoy que tu fasse, je suis tousjours present, rien n’est caché à ton Seigneur de ce qui est au Ciel & en la Terre pour grand & petit qu’il soit, tout est escrit dans le livre intelligible qui explique toute chose.
62
Il ne faut rien craindre pour ceux qui sont resignez en Dieu, ils seront exempts des peines de l’Enfer,
63
les vray-croyans qui ont sa crainte devant les yeux
62
ne souffriront point de peines en l’autre monde,
64
on leur annonce en terre qu’ils auront toute sorte de contentemens, la parole de Dieu ne reçoit point d’alteration, ils joüiront du comble de felicité dans le Paradis.
65
Ne t’afflige pas des paroles des impies, la vertu procede de Dieu, il entend tout & sçait tout,
66
tout ce qui est au Ciel & en la Terre luy appartient : Ceux qui adorent les Idoles ne suivent que leur opinion, & sont des menteurs,
67
Dieu a creé la nuit pour reposer & le jour pour travailler, ceux qui escoutent sa parole y trouvent des marques de sa toute-Puissance.
68
Ils ont dit, croyez-vous que Dieu ait un Fils ? loüé soit Dieu, il est tres-riche,
Facsimile Image Placeholder
& n’a besoin de personne, il possede tout ce qui est au Ciel & en la Terre, vous n’avez point de raison en ce que vous dites, direz-vous de Dieu ce que vous ne sçavez pas ?
69
Dieu n’ayde pas en ce monde ceux qui blasphement contre luy,
70
il leur fera sentir apres leurs mort de grands tourmens à cause de leur impieté,
71
Enseigne leur l’histoire de Noé, comme il a parlé à son peuple, & a dit. O peuple, si le sejour que je faits avec vous, & si la predication des commandemens de Dieu vous importune, sçachez que tout mon appuy est en Dieu, assemblez vos Docteurs avec vos Idoles, & ne cachez pas ce que vous faites, allez où vous voudrez,
72
vous ne trouverez personne qui vous protege si vous mesprisez mes instructions, je ne vous demande point de recompense de mes peines, je n’en veux point recevoir d’autre que de Dieu tout-Puissant, & me veux resigner à la volonté de sa divine Majesté.
73
Ils ont démenty Noé, alors nous l’avons sauvé dans l’Arche, & ceux qui estoient avec luy, nous avons prolongé leur posterité en terre, & avons submergé les impies, considere quelle est la fin de ceux qui ont oüy la parole de Dieu, & qui l’ont mesprisée.
74
Nous leur avons envoyé d’autres Prophetes apres Noé, ils leur ont fait voir des miracles, & donné des instructions tres-salutaires, mais ils n’ont pas crû en ce qu’ils n’avoient pas voulu croire auparavant ; Ainsi j’endurcy le cœur des meschans.
75
Nous avons apres eux envoyé Moïse à Pharaon & à ses
Facsimile Image Placeholder
subjets avec nos miracles, ils se sont eslevé contre nos commandemens
76
lors que la verité leur a esté preschée, & ont dit que ce n’estoit que magie & enchantement.
77
Moïse leur a dit, direz vous que la verité est un enchantement ? Dieu n’ayde pas aux Magiciens ny aux enchanteurs,
78
ils ont dit, Es tu venu toy & ton frere pour nous détourner de la Religion de nos peres ? & pour estre estimé en terre ? nous ne croirons pas en tes paroles,
79
Alors Pharaon a commandé d’appeller les plus sçavans de ses Magiciens, quand ils ont esté assemblés,
80
Moïse leur
a
Correction de : à
dit jettez ce que vous voudrez jetter en terre,
81
apres avoir jetté leurs cordes & leurs bastons, Moyse leur a dit, ne sçavez-vous autre chose que la Magie ? Dieu la rendra vaine & inutile, il n’ayme pas ceux qui salissent la terre,
82
il confirme la verité par ses paroles encore que ce soit contre la volonté des meschans.
83
Peu de personnes ont crû en Moïse à cause de la peur qu’elles avoient de déplaire à Pharaon, & à ses ministres, Pharaon estoit puissant en terre & au nombre des meschans ;
84
Moïse dit, O peuple si vous croyez en Dieu, resignez vous à sa volonté,
85
ils ont respondu, Toute nostre confiance est en Dieu, Seigneur, ne nous abandonne pas à la malice des injustes,
86
delivre nous par ta misericorde des mains des infidelles.
87
Nous avons inspiré à Moïse & à son frere d’habiter quelque temps en Egypte avec leur peuple, & de faire des Oratoires en leurs maisons pour faire leurs
Facsimile Image Placeholder
prieres
& pour prescher les vray-croyans.
88
Seigneur, dit Moïse, Tu as enrichy Pharaon & son peuple en ce monde, ils se dévoyent du chemin de ta loy, confonds leurs richesses & endurcy leurs cœurs, ils ne croiront pas qu’ils ne voyent tes chastimens, & qu’ils en ressentent les effects de ta colere,
89
il a dit, j’ay exaucé vos prieres à tous deux ; soyez fidelles en vostre mission, & ne suivez pas le chemin des ignorans.
90
Nous avons fait passer la mer aux enfans d’Israël, Pharaon les a suivis avec haine & envie, jusques à ce que ses gens ont esté submergez ; Alors Pharaon dit, je crois qu’il n’y a point de Dieu que le Dieu des enfans d’Israël, & suis entierement resigné à sa volonté.
91
Tu crois maintenant en Dieu, ô Pharaon, & auparavant tu estois desobeïssant à ses commandemens, & remplissois la terre d’ordures,
92
je t’ay delivré de ce peril afin que tu serve d’exemple à la posterité, car plusieurs d’entre le peuple ignorent ma toute puissance.
93
Nous avons fait habiter les enfans d’Israël en des lieux pleins de delices, & les avons enrichis des biens de la terre, ils ont cognu les differens qui sont arrivez entr’eux touchant la Religion, ton Seigneur les jugera au jour du Jugement.
94
Si tu es en doute de ce que nous t’avons enseigné, addresse toy à ceux qui ont leu l’escriture auparavant toy, ce que ton Seigneur t’a enseigné est tres-veritable, ne sois pas de ceux qui en doutent,
95
ny de ceux qui démentent les commandemens de Dieu, tu serois au nombre des gens perdus :
96
Ceux que Dieu
Facsimile Image Placeholder
veut chastier ne croiroient pas en sa divine Majesté
97
s’ils voyoient tous les miracles du monde, jusques à ce qu’ils voyent les tourmens de l’Enfer.
98
La foy a grandement esté profitable aux villes qui l’ont receuë, lors que les habitans de la ville de Jonas l’ont embrassée, nous les avons delivrés de nostre punition, nous les avons delivrés d’ignominie, & les avons enrichis jusques au temps ordonné,
99
si ton Seigneur vouloit, tout le monde croiroit en luy ; abhorreras-tu le peuple jusques à ce qu’ils croient en Dieu ?
100
Personne ne peut embrasser la foy sans sa permission, il envoye sa colere contre ceux qui desobeïssent à ses commandemens :
101
Dis leur, considerez tout ce qui est au Ciel & en la Terre, les miracles & les predications ne servent de rien à ceux qui ne veulent pas croire,
102
attendront ils ce que leurs predecesseurs ont attendu ? Dis leur, attendez, j’attendray avec vous.
103
Je délivreray mes Prophetes & les vray-croyans des tourmens de l’Enfer, il est raisonnable que j’en délivre ceux qui obeïssent à mes commandemens.
104
O peuple qui vous fait douter de la loy que je vous enseigne ? Je n’adoreray pas les Idoles que vous adorez, Je n’adore qu’un seul Dieu qui vous fera tous mourir, je veux embrasser sa loy,
105
elle ordonne de professer son unité, je ne suis pas au nombre de ceux qui disent qu’il a un compagnon égal à luy.
106
N’adore pas ce qui ne te peut faire ny bien ny mal, si tu le faits, tu seras au nombre des injustes.
107
Si Dieu te veut affliger personne ne te pourra delivrer d’
Facsimile Image Placeholder
affliction
; si Dieu te veut faire du bien, personne ne te pourra priver de sa grace, il l’a donne à qui bon luy semble, il est clement & misericordieux.
108
O peuple, Dieu vous enseigne la verité, celuy qui suivra le droict chemin sauvera son ame, & celuy qui se dévoyera la perdra ; Je ne suis pas vostre tuteur,
109
je ne faits que ce qui m’a esté inspiré, Je prens patience, dans ma perseverance, j’attendray le Jugement de Dieu, il n’y a point de meilleur Juge que luy.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XX
1
Haec huius libri sapientis doctoris mirabilia,
2
cunctis hominibus admiranda, quibus hominem de semetipsis afferentem illa, et monstrantem Deus maximum praemium bene gerentibus, incredulis poenas daturus, misit : increduli manifestas incantationes esse dixerunt.
3
Note [édition originale] : Deo motum localem tribuit. Deus ultimus finis, et summum bonum.
Sed ipsi quidem nec oratorem sibi, nec tutorem inuenient, nisi nutu consilioque Dei, qui est dominus noster, coelum et terram sex diebus creans, et postea coelos ascendens, rerum omnium deliberator.
4
Hunc itaque dominum nostrum, ad illum redituri (summus etenim terminus est ueracissimus, si memores estis) aduocate. Qui creator omnium, ad se post mortem reuocabit omnes, ut bonis et credentibus rectum et aequum, incredulis ignem malumque graue largiatur.
5
Idem etiam soli lumen, lunaeque claritatem, et mansiones, ad annorum caeterorumque spaciorum numerum ueritatis tantum noscendae causa tribuit,
6
et diei noctisque uicissitudinem res sapientibus discernit, omnibusque se timentibus miranda in coelo terraque composuit.
7
Horum nostrorumque praeceptorum negligentes,
8
igni ob suos actus insidebunt.
9
Sperantes autem se redituros ad nos, hoc saeculum alii postponentes, sicque fidem adepti benefacientes, in paradiso perseuerabunt.
10
Hi quidem tales Deum inuocant, et sese mutuo demum salutant, inuocationisque fine Deo totius mundi domino grates soluunt.
11
Note [édition originale] : Longanimus Deus.
¶ Si deus adeo festinus atque pronus in malum hominum existeret, quam in bonum, iam eorum accessisset terminus. Unde non habentes spem redeundi ad nos, in errore suo quasi caecos errare patimur :
12
qui malo contingente, secundum ipsum sui status modum, scilicet iacendo, seu stando, sedendoue Deum quantocius adiutorem inuocant : quo demente malum, quasi nunquam inuocassent Deum, redeunt. Ita sua facta sibi uisa pulchra fecimus,
13
plures generationes praeteritas, quia legatis nostris uirtutem afferentibus minime crediderant, et malefecerant, ex merito suo prorsus deleuimus.
14
Quorum uos iam uicarios, usquequo facta uestra uideamus, constituimus.
15
Note [édition originale] : Contradicentes Alcorano.
Cum eis uirtutes manifestas Dei lego, ad deum nullum sperantes reditum inquiunt : Alium Alchoran nobis aporta, uel istum uaria. Quibus me id minime facturum respondeo, tum ob diuinorum praeceptorum obseruationem, tum ob malorum die magna timorem.
16
Notandum item, me longo tempore prius inter uos commorantem, nullatenus uos cum eo uisitare, nisi diuina uoluntas compelleret. An uos error et inscitia uexant ?
17
Quis enim peior imponente Deo mendacium, aut suis contradicente praeceptis ? Cum huiusmodi uiris nullum bonum Deus dirigat.
18
An uos increduli, et inuocantes loco dei, putantes ipsum pro uobis precaturum,
Facsimile Image Placeholder
quod utriusque, boni malique uidelicet inefficax reperitur, Deum agnoscere, nec coelo nec terra scitum cogitatis ?
19
Ab his quidem suis dictis deus me liberauit,
Note [édition originale] : Gratulatur sibi quod Deus ipsum liberauerit a Christianorum opinionibus dissidentibus.
cum gens prius una, ita nunc uarietur, nisi propter Dei uerbum praescriptum de sua controuersia liteque fieret iudicium : inquiunt, si diuina sibi praecepta non adscripsisset.
20
Deus est omnium occultorum cognitor : expectetis igitur, et ego.
21
¶ Hominibus post mali passionem bono rehilaratis, artem atque dolum in nostris praeceptis facere nitentibus, dic, Deum callidiorem et prouectiorem esse, qui suis legatis omnes uestras machinas atque dolos agnoscit.
22
Ille uobis transitum terrarum et animum praestans, usquequo omnes in una naui coadunauit, uentum prosperum gaudii datorem primo contulit, deinceps uento peruerso superueniente, et undas circumquaque coagitante, illi timentes hoc obsidionem esse,
Note [édition originale] : Allegoriam nauigii suae sectae accommodat.
Deum legis bonum adiutorem inuocando dixerunt : Si nos ab hoc malo liberaueris, ulterius tibi subiecti gratias reddemus.
23
Sed illi en liberati, terraque positi, malum fallaciter et iniuste perpetrant, sibimet solis hoc agendo noxii : quibus a me facto suo reditu, omnes suos actus reuelabo. Nonne perpendunt paucitatem atque breuitatem huius mundanae substantiae ?
24
Haec namque uita campo comparatur, qui per aquam coelitus missam se suo foetui commiscentem, ut uictum humanum atque feralem educat, floribus et fructu decoratur :
Note [édition originale] : Parabola humanarum rerum non inscita.
hominibus me tunc † poenitentem
Note [édition originale] : † Al petentem al. potentem.
esse fatentibus, deinceps nostra uoluntate die noctuue ducente, ad stipulam reducitur, priori formae ualde dissimilem. Me res ita discernentem, sapientem exaudiet Deus,
25
ad uiam salutis uocans, et electis uiam rectam notificans.
26
Benefacientibus tribuet bonum, et supra quorum faciebus nunquam inerit pallor seu molestia, eruntque paradisi dominatores perseueranter :
27
Peccatores autem aequum sibi simileque praemium suscepturi, dedecore
praemundi
Correction de : premundi
, nullum tutorem seu saluatorem habituri, uelamen quasi noctem nigram, faciebus suis apponent. Et hi sine termino ignis ministri manebunt,
28
die congregationis omnium, coram me dicturo incredulis, uobis uestrisque participibus, etiam uos nullatenus adorasse me perhibentibus postulabitis,
29
dei testimonium inter nos et uos sufficiens adsit, nos ob incredulitatem uestram negligentes extitisse :
30
tuncque se ad Deum suum ueritatis dominum conuertentes, prius deserent uerbum suum, cum omnis anima praemissorum mercedem accipiet.
Note [édition originale] : Dei attributa quaedam. Argumentatur non
subtiliter
Correction de : sutiliter
contra fictitios deos.
31
¶ Datorem tamen uictus in coelo et terra, oculorum et aurium iudicem, uitae mortisque largitorem, omniumque rerum prouisorem, Deum esse testantur. Cur igitur non timent eum ?
32
Hic est Deus suus, dominus uerax : Et ueritatem deserens, nil praeter errorem atque iacturam sequitur. Cur conuerti negligitis ?
33
Dei quidem uerax est uerbum, quod incredulos nunquam conuertendos affirmat.
34
Estne quis uestrorum participum homines creans, et ad se reducens ? Deus quidem erat, et ad se reditum praestat.
Note [édition originale] : Contraria saepius dicit, nempe quod incredulis paenitentibus salus obtingat.
35
An est eorum quis, qui rectam uiam instruat ? Deus quidem eas edocet : quem imitari melius est, quam ignorantem, usquequo doceatur. Cur hic, sic esse non discernitis ?
36
Sed horum plurima pars ambiguitatibus et opinionibus, quae ueritati collatae nihil sunt, abducitur, Deo sua facta dinoscente :
37
cuius nutu praeceptoque solius, hic Alcoran omnis falsitatis expers,
Note [édition originale] : Alcoran carere mendacio, quod facilius est pronunciare, quam probare.
quoniam est Dei domini mundi, constituitur.
38
Dicentibus eum tuum esse figmentum, dic, ut saltem unam azoaram harum alicui consimilem, quolibet adiutore nisi solo Deo suffulti, efficiant : ut sic an ueridici sint, appareat.
39
Note [édition originale] : Alcorani difficultas intelligendi.
¶ Plures quidem contradicunt, eo quod noticiam eius se minime posse compraehendere fatentur. Quid si sua qualis est explanatio, sibi mitteretur ? Antecessorum uestrorum similiter contradicentium, qui finis, prospicite.
40
Eorum tamen quidam illi credunt, quidam minime, Deo singulos
Facsimile Image Placeholder
discernente.
41
Contradicentibus dicito, ut sibi sua sint negotia, tibique tua, ipsique a tuis factis, et tu a suis liber.
42
Te quibusdam eorum auscultantibus, esne petens, ut illi surdi, cum sint indiscreti, tuam uocem intelligant ?
43
Eorum quidam ad te respiciunt. Tune caecos uiam rectam docebis ?
Note [édition originale] : Tardis ad credendum subinde mittit libellum repudii, doctrinae suae diffidens.
44
Deus ipse nemini facit iniuriam : sed homo ipsemet sibi officit.
45
Die resurrectionis opinabuntur singuli, se non plus quam per unius horae spacium iacuisse : et ad inuicem se cognoscent :
Note [édition originale] : Resipit haeresim, quae temporibus Origenis peruaserat Arabiam, animas interire cum corporibus : utraque uero restituenda nouissimo die.
ibique summam iacturam sentient, qui erronei congregationi coram Deo contradicebant.
46
Eorum quae dicemus, te partem docebimus, aut mori faciemus, et ad nos facto reditu cuiusque gentis,
47
suus nuncius sibi missus ueracissimus iudex, nemini faciens iniuriam, aderit, Deo omnium operum assidente teste.
48
Quaerentibus illius horae noticiam,
49
ad tuae ueritatis probationem responde : animae meae bonum seu malum nequaquam iudico, nisi quod Deus discernens tribuit.
50
Cuique gentium terminus suus adscriptus est, quem praecedere uel subsequi nemini licet : nec cuiquam prospicere datur, utrum die noctuue suum malum accidat. Sed uos increduli, cur ita properatis ?
51
¶ Siquidem cum aduenerit, credetis. Nunc uero cur antecedere nitimini ?
Note [édition originale] : Esa. 5. Impii dicunt, Festinet et cito ueniat , etc.
52
Vos increduli malique, uestra malefacta non nisi pro modo lucri uestri gustate :
53
et deinceps an sim uerax, quaerite, quod esse, sic per ipsum iurando testabuntur.
Note [édition originale] : Nouissimi diei memoriam subinde inculcat.
Ego siquidem uerax sum : sed uos id minime dixistis.
54
Quilibet male gerentium tunc semetipsum ob malefacta redarguens, cum iudicium inter omnes ueracissimum, omnis expers iniuriae fiet, omnem substantiam mundanam si possideret, eam pro sui redemptione redderet.
56
Cur igitur uestri reditus ad Deum
55
uniuersorum regem,
56
uitae mortisque datorem, cuius terminus,
55
licet plures nesciant, est ueracissimus, non recordamini ?
57
Vobis quidem iam a Deo castigamen, et salus nostrorum cordium occultis, uiaque recta et misericordia bonis hominibus
58
dei misericordia nutuque gaudium uobis afferens aduenit, quod omni uestra substantia melius est atque preciosius.
59
Cum deus uobis uictum sufficienter exhibuit, cur de ipso hoc Haram et illud Hale constituitis ? Utrum hoc praecepto suo, an impositione uestra facitis, de Deo mentientes ?
60
Quid de semetipsis in alio saeculo cogitant ? Ipse quidem hominibus prorsus utilis, licet ipsi grates minime persoluant.
61
¶ Amodo licet uerbum in omnem partem uergitis, omnium cogitationum uestrarum et electionum atque factorum testes erimus, nec alicui coelestium seu terrestrium addi subtrahiue potest, nisi quod libro lucidissimo inscribitur.
63
Deo quidem se commendantes, uidelicet credentes atque timentes,
64
Note [édition originale] : Religiosi et in hoc saeculo et in futuro. beati.
secundum Dei uerbum immutabile, tum in hac uita bonum, tum in futura
62
plenum gaudium timoris expertes sortientur.
65
Neminem aggrauet nos dicere, solius dei scientis et audientis omnia, cuius imperio subiacent uniuersa,
67
qui noctem quieti, diem motui deputat, quae sunt satis audientibus admiranda, immensitatem uerumque precium esse.
66
Non imitemur inuocantes loco Dei participes, cum ignorata dicentes, nil praeter opinionem sequantur :
68
dicendo, Deum sumpsisse filium, quo nequaquam indigens est, cum sit omnium abundantissimus, uniuersa coeli et terrae possidens. An habent inde rationes hoc demonstraturas ? An deo nescitum imponunt ?
Note [édition originale] : Deum carere filio probat argumento friuolo, quod nullius rei sit indigus. Rationes quae probent Deum habere filium, extant sempiternae et liquidae.
69
Omnis deo mendacium illud imponens, hic bono carebit,
70
et ad ipsum suo reditu facto malum grauissimum ob incredulitatem ab ipso recipiet.
71
¶ Audiant isti Noem, suae genti dicentem : Si sit uobis molestum atque graue, me uobiscum praesentem existere, ut praecepta Dei uobis intimem, rebus uestris atque participibus, ne uos tenebrositas, et error includat, coadunatis,
Facsimile Image Placeholder
mihi memetipsum Deo commendanti patefacite, retinaculum uestrum atque sectam.
72
Sin autem, a solo Deo, qui me credentibus associauit, nequaquam a uobis praecium postulo.
73
Ipsis quidem contradicentibus, eum suosque factores in aequore uase saluauimus : et contradicentibus summersis, alios eorum in terra uicarios constituimus. Ecce quis eorum finis contigit, quibus maxima merces promittebatur.
74
Post hunc caeteros cum uirtutibus prophetas hominibus misimus : sed eorum credere renuentium, hostilitatemque malentium, corda sigillauimus.
75
Note [édition originale] : Moyses et Aaron.
Moysen item et Aaron, cum nostris praeceptis ad Pharaonem suamque gentem misimus.
76
Sed illi ob maliciam et superbiam suam resistentes, ueritatem uisam diuinitus,
Note [édition originale] : Magica Deo inimica.
artem magicam esse perhibebant :
quam Deus odit, et abhorret.
77
Moysi quaerenti cur hoc facerent,
78
dixerunt : Ideone uenisti, ut nobis, qui tibi non credimus, a secta patrum nostrorum deiectis, in terra nostra super nos sublimeris.
79
Tumque Pharao quatuor sapientes magos ad se iussit adduci.
80
Note [édition originale] : Fabulae Iudaica de magis Aegypti, et Pharaone.
¶ Illis quidem iam praesentibus, Moysique praecepto mutationem pro uelle suo gerentibus,
81
inquit Moyses, Cur incantationibus studetis, quas deus ipse confundet,
82
Operibus etiam huiusmodi sua uerba confirmans, licet malis nolentibus, detrimentum immittit.
83
Paucis uero, illiusque gentis minimis Moysi credentibus, Pharaonem ut nimiae potentiae, et operis immoderati,
84
suamque gentem nimium timentibus, ipse Moyses solatium praebens inquit : Si in Deum creditis, eius uos tutelae commendate.
85
Ipsi igitur se Deo commendantes, deum deprecantur, ut eos minime malis gentibus ridiculum atque prodigium constituat :
86
sed pro sua pietate misericordiaque ab illis liberet.
87
Moysi deinceps fratrique suo praecepimus, ut in Mezara sui gentibus domos uersus orientem constituerent, et in eandem partem orationes funderent, dicerentque bonos summum bonum possessuros.
88
Moysi deinceps Deum oranti, ut Pharaonem ornatu diuitiisque mundanae uitae donaret, suisque diuitiis repagulum cordique sigillum obiiceret, ut sic obstinaciter erroneus ante mali grauis aduentum nullatenus crederet,
89
inquit Deus, se suis orationibus rectis respondisse, et ne uiam errantium insequeretur iniunxisse.
90
Quando cum filiis Israël mare transiuimus, et Pharaoni, exercituique suo ob inuidiam et inimicitiam eos insequentibus, fere submersionem induximus, Pharao iam non in alium quam in deum filiorum Israël se credere confessus est.
91
¶ Tandem ne nunc hucusque malefactor et incredulus,
92
hodie tuum corpus liberari, ut sit posteris miraculum, quaeris ? De nostris miraculis atque uirtutibus pauci cogitant.
93
Nos deinde filiis Israël in Asia locum optimum praestantes, eis bona saporiferaque contulimus, nullam eis nisi praemunitis et castigatis contrarietatem inferentes, et eorundem in saeculo futuro post scientiam datam contrarietates discutiemus.
94
Si de mandatis tibi missis quicquam dubitas, antecessorum tuorum lectiones perlegendo, ueritatem tibi missam agnosces, ne sis ambiguus, nunc negans, nunc affirmans.
95
Omnis enim nostris praeceptis contradicens, perdendis annumerabitur :
96
nec quis super se dei uerba firmans,
97
ante grauissimorum malorum aduentum credet, licet omnia mundi miracula uideat.
98
Adhuc nulli uillarum, nisi tantum genti bonae, sua fides interitum surripuit : Ei uero huius mundi dedecus ob fidem suam auferentes, usque ad terminum non a nobis in antea positum promouimus.
Note [édition originale] : Soli Niniuitae per Ionam conuersi malum eis impendens effugerunt.
99
Si Deus ipse uellet, omnes terraeni simul crederent. An tu gentes ad fidem et credulitatem cogere studes ?
Note [édition originale] : Cur igitur gladio persecutus es, et alios id facere docuisti ?
100
nisi Deo uolente, nemo credere poterit, qui malos et indiscretos in sua sordicie dimittit.
101
¶ Constat euidenter, nil coelestium seu terrestrium, nec miracula seu uirtutes incredulis quicquam proficere posse,
102
qui suorum
Facsimile Image Placeholder
antecessorum dies euentusque consimiles, nil aliud expectant. Expectent igitur,
103
et ego deinceps, ut nos decet, nostros nuncios cum credentibus illis saluabimus.
104
Ab eis, quibus huius legis inest ambiguitas, ego dissentiens, non adoro, quos ipsi : sed unum Deum solum, qui nobis omnibus mortem inducturus,
105
me conuertens ad legem rectam credentem fecit, prohibens me, participes, et aliquid loco Dei nec officere nec iuuare potens, adorare :
Note [édition originale] : Machumet ex pagano conuersus ad fidem, qui non semel dicit infideles non conuerti.
106
cuius bonum munus nullus auferre poterit, quin pro suo uelle cuilibet accidet.
107
Malum nemo nisi ipso praemonstrante praenoscere poterit.
108
Iam diuina ueritas nobis data, rectam uiam proficiscentibus ostendit, cuius obseruatio salutem obseruantibus generat, error quidem detrimentum. Vobis itaque cauete, quoniam ego non semper uester custos existam.
109
Tu quoque super te caelitus missum sequere, et sustine, usque quo Deus iudex optimus diiudicet.