Bibliographic Information

Sourate 11 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless11

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة هود
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
الر كِتَابٌ أُحْكِمَتْ آيَاتُهُ ثُمَّ فُصِّلَتْ مِن لَّدُنْ حَكِيمٍ خَبِيرٍ
2
أَلَّا تَعْبُدُوا إِلَّا اللَّهَ إِنَّنِي لَكُم مِّنْهُ نَذِيرٌ وَبَشِيرٌ
3
وَأَنِ اسْتَغْفِرُوا رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوا إِلَيْهِ يُمَتِّعْكُم مَّتَاعًا حَسَنًا إِلَى أَجَلٍ مُّسَمًّى وَيُؤْتِ كُلَّ ذِي فَضْلٍ فَضْلَهُ وَإِن تَوَلَّوْا فَإِنِّي أَخَافُ عَلَيْكُمْ عَذَابَ يَوْمٍ كَبِيرٍ
4
إِلَى اللَّهِ مَرْجِعُكُمْ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
5
أَلَا إِنَّهُمْ يَثْنُونَ صُدُورَهُمْ لِيَسْتَخْفُوا مِنْهُ أَلَا حِينَ يَسْتَغْشُونَ ثِيَابَهُمْ يَعْلَمُ مَا يُسِرُّونَ وَمَا يُعْلِنُونَ إِنَّهُ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ
6
وَمَا مِن دَابَّةٍ فِي الْأَرْضِ إِلَّا عَلَى اللَّهِ رِزْقُهَا وَيَعْلَمُ مُسْتَقَرَّهَا وَمُسْتَوْدَعَهَا كُلٌّ فِي كِتَابٍ مُّبِينٍ
7
وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ فِي سِتَّةِ أَيَّامٍ وَكَانَ عَرْشُهُ عَلَى الْمَاءِ لِيَبْلُوَكُمْ أَيُّكُمْ أَحْسَنُ عَمَلًا وَلَئِن قُلْتَ إِنَّكُم مَّبْعُوثُونَ مِن بَعْدِ الْمَوْتِ لَيَقُولَنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا إِنْ هَذَا إِلَّا سِحْرٌ مُّبِينٌ
8
وَلَئِنْ أَخَّرْنَا عَنْهُمُ الْعَذَابَ إِلَى أُمَّةٍ مَّعْدُودَةٍ لَّيَقُولُنَّ مَا يَحْبِسُهُ أَلَا يَوْمَ يَأْتِيهِمْ لَيْسَ مَصْرُوفًا عَنْهُمْ وَحَاقَ بِهِم مَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ
9
وَلَئِنْ أَذَقْنَا الْإِنسَانَ مِنَّا رَحْمَةً ثُمَّ نَزَعْنَاهَا مِنْهُ إِنَّهُ لَيَئُوسٌ كَفُورٌ
10
وَلَئِنْ أَذَقْنَاهُ نَعْمَاءَ بَعْدَ ضَرَّاءَ مَسَّتْهُ لَيَقُولَنَّ ذَهَبَ السَّيِّئَاتُ عَنِّي إِنَّهُ لَفَرِحٌ فَخُورٌ
11
إِلَّا الَّذِينَ صَبَرُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أُولَئِكَ لَهُم مَّغْفِرَةٌ وَأَجْرٌ كَبِيرٌ
12
فَلَعَلَّكَ تَارِكٌ بَعْضَ مَا يُوحَى إِلَيْكَ وَضَائِقٌ بِهِ صَدْرُكَ أَن يَقُولُوا لَوْلَا أُنزِلَ عَلَيْهِ كَنزٌ أَوْ جَاءَ مَعَهُ مَلَكٌ إِنَّمَا أَنتَ نَذِيرٌ وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ وَكِيلٌ
13
أَمْ يَقُولُونَ افْتَرَاهُ قُلْ فَأْتُوا بِعَشْرِ سُوَرٍ مِّثْلِهِ مُفْتَرَيَاتٍ وَادْعُوا مَنِ اسْتَطَعْتُم مِّن دُونِ اللَّهِ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
14
فَإِلَّمْ يَسْتَجِيبُوا لَكُمْ فَاعْلَمُوا أَنَّمَا أُنزِلَ بِعِلْمِ اللَّهِ وَأَن لَّا إِلَهَ إِلَّا هُوَ فَهَلْ أَنتُم مُّسْلِمُونَ
15
مَن كَانَ يُرِيدُ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا وَزِينَتَهَا نُوَفِّ إِلَيْهِمْ أَعْمَالَهُمْ فِيهَا وَهُمْ فِيهَا لَا يُبْخَسُونَ
16
أُولَئِكَ الَّذِينَ لَيْسَ لَهُمْ فِي الْآخِرَةِ إِلَّا النَّارُ وَحَبِطَ مَا صَنَعُوا فِيهَا وَبَاطِلٌ مَّا كَانُوا يَعْمَلُونَ
17
أَفَمَن كَانَ عَلَى بَيِّنَةٍ مِّن رَّبِّهِ وَيَتْلُوهُ شَاهِدٌ مِّنْهُ وَمِن قَبْلِهِ كِتَابُ مُوسَى إِمَامًا وَرَحْمَةً أُولَئِكَ يُؤْمِنُونَ بِهِ وَمَن يَكْفُرْ بِهِ مِنَ الْأَحْزَابِ فَالنَّارُ مَوْعِدُهُ فَلَا تَكُ فِي مِرْيَةٍ مِّنْهُ إِنَّهُ الْحَقُّ مِن رَّبِّكَ وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لَا يُؤْمِنُونَ
18
وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَى عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أُولَئِكَ يُعْرَضُونَ عَلَى رَبِّهِمْ وَيَقُولُ الْأَشْهَادُ هَؤُلَاءِ الَّذِينَ كَذَبُوا عَلَى رَبِّهِمْ أَلَا لَعْنَةُ اللَّهِ عَلَى الظَّالِمِينَ
19
الَّذِينَ يَصُدُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَيَبْغُونَهَا عِوَجًا وَهُم بِالْآخِرَةِ هُمْ كَافِرُونَ
20
أُولَئِكَ لَمْ يَكُونُوا مُعْجِزِينَ فِي الْأَرْضِ وَمَا كَانَ لَهُم مِّن دُونِ اللَّهِ مِنْ أَوْلِيَاءَ يُضَاعَفُ لَهُمُ الْعَذَابُ مَا كَانُوا يَسْتَطِيعُونَ السَّمْعَ وَمَا كَانُوا يُبْصِرُونَ
21
أُولَئِكَ الَّذِينَ خَسِرُوا أَنفُسَهُمْ وَضَلَّ عَنْهُم مَّا كَانُوا يَفْتَرُونَ
22
لَا جَرَمَ أَنَّهُمْ فِي الْآخِرَةِ هُمُ الْأَخْسَرُونَ
23
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَأَخْبَتُوا إِلَى رَبِّهِمْ أُولَئِكَ أَصْحَابُ الْجَنَّةِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
24
مَثَلُ الْفَرِيقَيْنِ كَالْأَعْمَى وَالْأَصَمِّ وَالْبَصِيرِ وَالسَّمِيعِ هَلْ يَسْتَوِيَانِ مَثَلًا أَفَلَا تَذَكَّرُونَ
25
وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا نُوحًا إِلَى قَوْمِهِ إِنِّي لَكُمْ نَذِيرٌ مُّبِينٌ
26
أَن لَّا تَعْبُدُوا إِلَّا اللَّهَ إِنِّي أَخَافُ عَلَيْكُمْ عَذَابَ يَوْمٍ أَلِيمٍ
27
فَقَالَ الْمَلَأُ الَّذِينَ كَفَرُوا مِن قَوْمِهِ مَا نَرَاكَ إِلَّا بَشَرًا مِّثْلَنَا وَمَا نَرَاكَ اتَّبَعَكَ إِلَّا الَّذِينَ هُمْ أَرَاذِلُنَا بَادِيَ الرَّأْيِ وَمَا نَرَى لَكُمْ عَلَيْنَا مِن فَضْلٍ بَلْ نَظُنُّكُمْ كَاذِبِينَ
28
قَالَ يَا قَوْمِ أَرَأَيْتُمْ إِن كُنتُ عَلَى بَيِّنَةٍ مِّن رَّبِّي وَآتَانِي رَحْمَةً مِّنْ عِندِهِ فَعُمِّيَتْ عَلَيْكُمْ أَنُلْزِمُكُمُوهَا وَأَنتُمْ لَهَا كَارِهُونَ
29
وَيَا قَوْمِ لَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مَالًا إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى اللَّهِ وَمَا أَنَا بِطَارِدِ الَّذِينَ آمَنُوا إِنَّهُم مُّلَاقُو رَبِّهِمْ وَلَكِنِّي أَرَاكُمْ قَوْمًا تَجْهَلُونَ
30
وَيَا قَوْمِ مَن يَنصُرُنِي مِنَ اللَّهِ إِن طَرَدتُّهُمْ أَفَلَا تَذَكَّرُونَ
31
وَلَا أَقُولُ لَكُمْ عِندِي خَزَائِنُ اللَّهِ وَلَا أَعْلَمُ الْغَيْبَ وَلَا أَقُولُ إِنِّي مَلَكٌ وَلَا أَقُولُ لِلَّذِينَ تَزْدَرِي أَعْيُنُكُمْ لَن يُؤْتِيَهُمُ اللَّهُ خَيْرًا اللَّهُ أَعْلَمُ بِمَا فِي أَنفُسِهِمْ إِنِّي إِذًا لَّمِنَ الظَّالِمِينَ
32
قَالُوا يَا نُوحُ قَدْ جَادَلْتَنَا فَأَكْثَرْتَ جِدَالَنَا فَأْتِنَا بِمَا تَعِدُنَا إِن كُنتَ مِنَ الصَّادِقِينَ
33
قَالَ إِنَّمَا يَأْتِيكُم بِهِ اللَّهُ إِن شَاءَ وَمَا أَنتُم بِمُعْجِزِينَ
34
وَلَا يَنفَعُكُمْ نُصْحِي إِنْ أَرَدتُّ أَنْ أَنصَحَ لَكُمْ إِن كَانَ اللَّهُ يُرِيدُ أَن يُغْوِيَكُمْ هُوَ رَبُّكُمْ وَإِلَيْهِ تُرْجَعُونَ
35
أَمْ يَقُولُونَ افْتَرَاهُ قُلْ إِنِ افْتَرَيْتُهُ فَعَلَيَّ إِجْرَامِي وَأَنَا بَرِيءٌ مِّمَّا تُجْرِمُونَ
36
وَأُوحِيَ إِلَى نُوحٍ أَنَّهُ لَن يُؤْمِنَ مِن قَوْمِكَ إِلَّا مَن قَدْ آمَنَ فَلَا تَبْتَئِسْ بِمَا كَانُوا يَفْعَلُونَ
37
وَاصْنَعِ الْفُلْكَ بِأَعْيُنِنَا وَوَحْيِنَا وَلَا تُخَاطِبْنِي فِي الَّذِينَ ظَلَمُوا إِنَّهُم مُّغْرَقُونَ
38
وَيَصْنَعُ الْفُلْكَ وَكُلَّمَا مَرَّ عَلَيْهِ مَلَأٌ مِّن قَوْمِهِ سَخِرُوا مِنْهُ قَالَ إِن تَسْخَرُوا مِنَّا فَإِنَّا نَسْخَرُ مِنكُمْ كَمَا تَسْخَرُونَ
39
فَسَوْفَ تَعْلَمُونَ مَن يَأْتِيهِ عَذَابٌ يُخْزِيهِ وَيَحِلُّ عَلَيْهِ عَذَابٌ مُّقِيمٌ
40
حَتَّى إِذَا جَاءَ أَمْرُنَا وَفَارَ التَّنُّورُ قُلْنَا احْمِلْ فِيهَا مِن كُلٍّ زَوْجَيْنِ اثْنَيْنِ وَأَهْلَكَ إِلَّا مَن سَبَقَ عَلَيْهِ الْقَوْلُ وَمَنْ آمَنَ وَمَا آمَنَ مَعَهُ إِلَّا قَلِيلٌ
41
وَقَالَ ارْكَبُوا فِيهَا بِسْمِ اللَّهِ مَجْرَاهَا وَمُرْسَاهَا إِنَّ رَبِّي لَغَفُورٌ رَّحِيمٌ
42
وَهِيَ تَجْرِي بِهِمْ فِي مَوْجٍ كَالْجِبَالِ وَنَادَى نُوحٌ ابْنَهُ وَكَانَ فِي مَعْزِلٍ يَا بُنَيَّ ارْكَب مَّعَنَا وَلَا تَكُن مَّعَ الْكَافِرِينَ
43
قَالَ سَآوِي إِلَى جَبَلٍ يَعْصِمُنِي مِنَ الْمَاءِ قَالَ لَا عَاصِمَ الْيَوْمَ مِنْ أَمْرِ اللَّهِ إِلَّا مَن رَّحِمَ وَحَالَ بَيْنَهُمَا الْمَوْجُ فَكَانَ مِنَ الْمُغْرَقِينَ
44
وَقِيلَ يَا أَرْضُ ابْلَعِي مَاءَكِ وَيَا سَمَاءُ أَقْلِعِي وَغِيضَ الْمَاءُ وَقُضِيَ الْأَمْرُ وَاسْتَوَتْ عَلَى الْجُودِيِّ وَقِيلَ بُعْدًا لِّلْقَوْمِ الظَّالِمِينَ
45
وَنَادَى نُوحٌ رَّبَّهُ فَقَالَ رَبِّ إِنَّ ابْنِي مِنْ أَهْلِي وَإِنَّ وَعْدَكَ الْحَقُّ وَأَنتَ أَحْكَمُ الْحَاكِمِينَ
46
قَالَ يَا نُوحُ إِنَّهُ لَيْسَ مِنْ أَهْلِكَ إِنَّهُ عَمَلٌ غَيْرُ صَالِحٍ فَلَا تَسْأَلْنِ مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ إِنِّي أَعِظُكَ أَن تَكُونَ مِنَ الْجَاهِلِينَ
47
قَالَ رَبِّ إِنِّي أَعُوذُ بِكَ أَنْ أَسْأَلَكَ مَا لَيْسَ لِي بِهِ عِلْمٌ وَإِلَّا تَغْفِرْ لِي وَتَرْحَمْنِي أَكُن مِّنَ الْخَاسِرِينَ
48
قِيلَ يَا نُوحُ اهْبِطْ بِسَلَامٍ مِّنَّا وَبَرَكَاتٍ عَلَيْكَ وَعَلَى أُمَمٍ مِّمَّن مَّعَكَ وَأُمَمٌ سَنُمَتِّعُهُمْ ثُمَّ يَمَسُّهُم مِّنَّا عَذَابٌ أَلِيمٌ
49
تِلْكَ مِنْ أَنبَاءِ الْغَيْبِ نُوحِيهَا إِلَيْكَ مَا كُنتَ تَعْلَمُهَا أَنتَ وَلَا قَوْمُكَ مِن قَبْلِ هَذَا فَاصْبِرْ إِنَّ الْعَاقِبَةَ لِلْمُتَّقِينَ
50
وَإِلَى عَادٍ أَخَاهُمْ هُودًا قَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُوا اللَّهَ مَا لَكُم مِّنْ إِلَهٍ غَيْرُهُ إِنْ أَنتُمْ إِلَّا مُفْتَرُونَ
51
يَا قَوْمِ لَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ أَجْرًا إِنْ أَجْرِيَ إِلَّا عَلَى الَّذِي فَطَرَنِي أَفَلَا تَعْقِلُونَ
52
وَيَا قَوْمِ اسْتَغْفِرُوا رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوا إِلَيْهِ يُرْسِلِ السَّمَاءَ عَلَيْكُم مِّدْرَارًا وَيَزِدْكُمْ قُوَّةً إِلَى قُوَّتِكُمْ وَلَا تَتَوَلَّوْا مُجْرِمِينَ
53
قَالُوا يَا هُودُ مَا جِئْتَنَا بِبَيِّنَةٍ وَمَا نَحْنُ بِتَارِكِي آلِهَتِنَا عَن قَوْلِكَ وَمَا نَحْنُ لَكَ بِمُؤْمِنِينَ
54
إِن نَّقُولُ إِلَّا اعْتَرَاكَ بَعْضُ آلِهَتِنَا بِسُوءٍ قَالَ إِنِّي أُشْهِدُ اللَّهَ وَاشْهَدُوا أَنِّي بَرِيءٌ مِّمَّا تُشْرِكُونَ
55
مِن دُونِهِ فَكِيدُونِي جَمِيعًا ثُمَّ لَا تُنظِرُونِ
56
إِنِّي تَوَكَّلْتُ عَلَى اللَّهِ رَبِّي وَرَبِّكُم مَّا مِن دَابَّةٍ إِلَّا هُوَ آخِذٌ بِنَاصِيَتِهَا إِنَّ رَبِّي عَلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
57
فَإِن تَوَلَّوْا فَقَدْ أَبْلَغْتُكُم مَّا أُرْسِلْتُ بِهِ إِلَيْكُمْ وَيَسْتَخْلِفُ رَبِّي قَوْمًا غَيْرَكُمْ وَلَا تَضُرُّونَهُ شَيْئًا إِنَّ رَبِّي عَلَى كُلِّ شَيْءٍ حَفِيظٌ
58
وَلَمَّا جَاءَ أَمْرُنَا نَجَّيْنَا هُودًا وَالَّذِينَ آمَنُوا مَعَهُ بِرَحْمَةٍ مِّنَّا وَنَجَّيْنَاهُم مِّنْ عَذَابٍ غَلِيظٍ
59
وَتِلْكَ عَادٌ جَحَدُوا بِآيَاتِ رَبِّهِمْ وَعَصَوْا رُسُلَهُ وَاتَّبَعُوا أَمْرَ كُلِّ جَبَّارٍ عَنِيدٍ
60
وَأُتْبِعُوا فِي هَذِهِ الدُّنْيَا لَعْنَةً وَيَوْمَ الْقِيَامَةِ أَلَا إِنَّ عَادًا كَفَرُوا رَبَّهُمْ أَلَا بُعْدًا لِّعَادٍ قَوْمِ هُودٍ
61
وَإِلَى ثَمُودَ أَخَاهُمْ صَالِحًا قَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُوا اللَّهَ مَا لَكُم مِّنْ إِلَهٍ غَيْرُهُ هُوَ أَنشَأَكُم مِّنَ الْأَرْضِ وَاسْتَعْمَرَكُمْ فِيهَا فَاسْتَغْفِرُوهُ ثُمَّ تُوبُوا إِلَيْهِ إِنَّ رَبِّي قَرِيبٌ مُّجِيبٌ
62
قَالُوا يَا صَالِحُ قَدْ كُنتَ فِينَا مَرْجُوًّا قَبْلَ هَذَا أَتَنْهَانَا أَن نَّعْبُدَ مَا يَعْبُدُ آبَاؤُنَا وَإِنَّنَا لَفِي شَكٍّ مِّمَّا تَدْعُونَا إِلَيْهِ مُرِيبٍ
63
قَالَ يَا قَوْمِ أَرَأَيْتُمْ إِن كُنتُ عَلَى بَيِّنَةٍ مِّن رَّبِّي وَآتَانِي مِنْهُ رَحْمَةً فَمَن يَنصُرُنِي مِنَ اللَّهِ إِنْ عَصَيْتُهُ فَمَا تَزِيدُونَنِي غَيْرَ تَخْسِيرٍ
64
وَيَا قَوْمِ هَذِهِ نَاقَةُ اللَّهِ لَكُمْ آيَةً فَذَرُوهَا تَأْكُلْ فِي أَرْضِ اللَّهِ وَلَا تَمَسُّوهَا بِسُوءٍ فَيَأْخُذَكُمْ عَذَابٌ قَرِيبٌ
65
فَعَقَرُوهَا فَقَالَ تَمَتَّعُوا فِي دَارِكُمْ ثَلَاثَةَ أَيَّامٍ ذَلِكَ وَعْدٌ غَيْرُ مَكْذُوبٍ
66
فَلَمَّا جَاءَ أَمْرُنَا نَجَّيْنَا صَالِحًا وَالَّذِينَ آمَنُوا مَعَهُ بِرَحْمَةٍ مِّنَّا وَمِنْ خِزْيِ يَوْمِئِذٍ إِنَّ رَبَّكَ هُوَ الْقَوِيُّ الْعَزِيزُ
67
وَأَخَذَ الَّذِينَ ظَلَمُوا الصَّيْحَةُ فَأَصْبَحُوا فِي دِيَارِهِمْ جَاثِمِينَ
68
كَأَن لَّمْ يَغْنَوْا فِيهَا أَلَا إِنَّ ثَمُودَ كَفَرُوا رَبَّهُمْ أَلَا بُعْدًا لِّثَمُودَ
69
وَلَقَدْ جَاءَتْ رُسُلُنَا إِبْرَاهِيمَ بِالْبُشْرَى قَالُوا سَلَامًا قَالَ سَلَامٌ فَمَا لَبِثَ أَن جَاءَ بِعِجْلٍ حَنِيذٍ
70
فَلَمَّا رَأَى أَيْدِيَهُمْ لَا تَصِلُ إِلَيْهِ نَكِرَهُمْ وَأَوْجَسَ مِنْهُمْ خِيفَةً قَالُوا لَا تَخَفْ إِنَّا أُرْسِلْنَا إِلَى قَوْمِ لُوطٍ
71
وَامْرَأَتُهُ قَائِمَةٌ فَضَحِكَتْ فَبَشَّرْنَاهَا بِإِسْحَاقَ وَمِن وَرَاءِ إِسْحَاقَ يَعْقُوبَ
72
قَالَتْ يَا وَيْلَتَى أَأَلِدُ وَأَنَا عَجُوزٌ وَهَذَا بَعْلِي شَيْخًا إِنَّ هَذَا لَشَيْءٌ عَجِيبٌ
73
قَالُوا أَتَعْجَبِينَ مِنْ أَمْرِ اللَّهِ رَحْمَتُ اللَّهِ وَبَرَكَاتُهُ عَلَيْكُمْ أَهْلَ الْبَيْتِ إِنَّهُ حَمِيدٌ مَّجِيدٌ
74
فَلَمَّا ذَهَبَ عَنْ إِبْرَاهِيمَ الرَّوْعُ وَجَاءَتْهُ الْبُشْرَى يُجَادِلُنَا فِي قَوْمِ لُوطٍ
75
إِنَّ إِبْرَاهِيمَ لَحَلِيمٌ أَوَّاهٌ مُّنِيبٌ
76
يَا إِبْرَاهِيمُ أَعْرِضْ عَنْ هَذَا إِنَّهُ قَدْ جَاءَ أَمْرُ رَبِّكَ وَإِنَّهُمْ آتِيهِمْ عَذَابٌ غَيْرُ مَرْدُودٍ
77
وَلَمَّا جَاءَتْ رُسُلُنَا لُوطًا سِيءَ بِهِمْ وَضَاقَ بِهِمْ ذَرْعًا وَقَالَ هَذَا يَوْمٌ عَصِيبٌ
78
وَجَاءَهُ قَوْمُهُ يُهْرَعُونَ إِلَيْهِ وَمِن قَبْلُ كَانُوا يَعْمَلُونَ السَّيِّئَاتِ قَالَ يَا قَوْمِ هَؤُلَاءِ بَنَاتِي هُنَّ أَطْهَرُ لَكُمْ فَاتَّقُوا اللَّهَ وَلَا تُخْزُونِ فِي ضَيْفِي أَلَيْسَ مِنكُمْ رَجُلٌ رَّشِيدٌ
79
قَالُوا لَقَدْ عَلِمْتَ مَا لَنَا فِي بَنَاتِكَ مِنْ حَقٍّ وَإِنَّكَ لَتَعْلَمُ مَا نُرِيدُ
80
قَالَ لَوْ أَنَّ لِي بِكُمْ قُوَّةً أَوْ آوِي إِلَى رُكْنٍ شَدِيدٍ
81
قَالُوا يَا لُوطُ إِنَّا رُسُلُ رَبِّكَ لَن يَصِلُوا إِلَيْكَ فَأَسْرِ بِأَهْلِكَ بِقِطْعٍ مِّنَ اللَّيْلِ وَلَا يَلْتَفِتْ مِنكُمْ أَحَدٌ إِلَّا امْرَأَتَكَ إِنَّهُ مُصِيبُهَا مَا أَصَابَهُمْ إِنَّ مَوْعِدَهُمُ الصُّبْحُ أَلَيْسَ الصُّبْحُ بِقَرِيبٍ
82
فَلَمَّا جَاءَ أَمْرُنَا جَعَلْنَا عَالِيَهَا سَافِلَهَا وَأَمْطَرْنَا عَلَيْهَا حِجَارَةً مِّن سِجِّيلٍ مَّنضُودٍ
83
مُّسَوَّمَةً عِندَ رَبِّكَ وَمَا هِيَ مِنَ الظَّالِمِينَ بِبَعِيدٍ
84
وَإِلَى مَدْيَنَ أَخَاهُمْ شُعَيْبًا قَالَ يَا قَوْمِ اعْبُدُوا اللَّهَ مَا لَكُم مِّنْ إِلَهٍ غَيْرُهُ وَلَا تَنقُصُوا الْمِكْيَالَ وَالْمِيزَانَ إِنِّي أَرَاكُم بِخَيْرٍ وَإِنِّي أَخَافُ عَلَيْكُمْ عَذَابَ يَوْمٍ مُّحِيطٍ
85
وَيَا قَوْمِ أَوْفُوا الْمِكْيَالَ وَالْمِيزَانَ بِالْقِسْطِ وَلَا تَبْخَسُوا النَّاسَ أَشْيَاءَهُمْ وَلَا تَعْثَوْا فِي الْأَرْضِ مُفْسِدِينَ
86
بَقِيَّتُ اللَّهِ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ وَمَا أَنَا عَلَيْكُم بِحَفِيظٍ
87
قَالُوا يَا شُعَيْبُ أَصَلَاتُكَ تَأْمُرُكَ أَن نَّتْرُكَ مَا يَعْبُدُ آبَاؤُنَا أَوْ أَن نَّفْعَلَ فِي أَمْوَالِنَا مَا نَشَاءُ إِنَّكَ لَأَنتَ الْحَلِيمُ الرَّشِيدُ
88
قَالَ يَا قَوْمِ أَرَأَيْتُمْ إِن كُنتُ عَلَى بَيِّنَةٍ مِّن رَّبِّي وَرَزَقَنِي مِنْهُ رِزْقًا حَسَنًا وَمَا أُرِيدُ أَنْ أُخَالِفَكُمْ إِلَى مَا أَنْهَاكُمْ عَنْهُ إِنْ أُرِيدُ إِلَّا الْإِصْلَاحَ مَا اسْتَطَعْتُ وَمَا تَوْفِيقِي إِلَّا بِاللَّهِ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أُنِيبُ
89
وَيَا قَوْمِ لَا يَجْرِمَنَّكُمْ شِقَاقِي أَن يُصِيبَكُم مِّثْلُ مَا أَصَابَ قَوْمَ نُوحٍ أَوْ قَوْمَ هُودٍ أَوْ قَوْمَ صَالِحٍ وَمَا قَوْمُ لُوطٍ مِّنكُم بِبَعِيدٍ
90
وَاسْتَغْفِرُوا رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوا إِلَيْهِ إِنَّ رَبِّي رَحِيمٌ وَدُودٌ
91
قَالُوا يَا شُعَيْبُ مَا نَفْقَهُ كَثِيرًا مِّمَّا تَقُولُ وَإِنَّا لَنَرَاكَ فِينَا ضَعِيفًا وَلَوْلَا رَهْطُكَ لَرَجَمْنَاكَ وَمَا أَنتَ عَلَيْنَا بِعَزِيزٍ
92
قَالَ يَا قَوْمِ أَرَهْطِي أَعَزُّ عَلَيْكُم مِّنَ اللَّهِ وَاتَّخَذْتُمُوهُ وَرَاءَكُمْ ظِهْرِيًّا إِنَّ رَبِّي بِمَا تَعْمَلُونَ مُحِيطٌ
93
وَيَا قَوْمِ اعْمَلُوا عَلَى مَكَانَتِكُمْ إِنِّي عَامِلٌ سَوْفَ تَعْلَمُونَ مَن يَأْتِيهِ عَذَابٌ يُخْزِيهِ وَمَنْ هُوَ كَاذِبٌ وَارْتَقِبُوا إِنِّي مَعَكُمْ رَقِيبٌ
94
وَلَمَّا جَاءَ أَمْرُنَا نَجَّيْنَا شُعَيْبًا وَالَّذِينَ آمَنُوا مَعَهُ بِرَحْمَةٍ مِّنَّا وَأَخَذَتِ الَّذِينَ ظَلَمُوا الصَّيْحَةُ فَأَصْبَحُوا فِي دِيَارِهِمْ جَاثِمِينَ
95
كَأَن لَّمْ يَغْنَوْا فِيهَا أَلَا بُعْدًا لِّمَدْيَنَ كَمَا بَعِدَتْ ثَمُودُ
96
وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا مُوسَى بِآيَاتِنَا وَسُلْطَانٍ مُّبِينٍ
97
إِلَى فِرْعَوْنَ وَمَلَئِهِ فَاتَّبَعُوا أَمْرَ فِرْعَوْنَ وَمَا أَمْرُ فِرْعَوْنَ بِرَشِيدٍ
98
يَقْدُمُ قَوْمَهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ فَأَوْرَدَهُمُ النَّارَ وَبِئْسَ الْوِرْدُ الْمَوْرُودُ
99
وَأُتْبِعُوا فِي هَذِهِ لَعْنَةً وَيَوْمَ الْقِيَامَةِ بِئْسَ الرِّفْدُ الْمَرْفُودُ
100
ذَلِكَ مِنْ أَنبَاءِ الْقُرَى نَقُصُّهُ عَلَيْكَ مِنْهَا قَائِمٌ وَحَصِيدٌ
101
وَمَا ظَلَمْنَاهُمْ وَلَكِن ظَلَمُوا أَنفُسَهُمْ فَمَا أَغْنَتْ عَنْهُمْ آلِهَتُهُمُ الَّتِي يَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ مِن شَيْءٍ لَّمَّا جَاءَ أَمْرُ رَبِّكَ وَمَا زَادُوهُمْ غَيْرَ تَتْبِيبٍ
102
وَكَذَلِكَ أَخْذُ رَبِّكَ إِذَا أَخَذَ الْقُرَى وَهِيَ ظَالِمَةٌ إِنَّ أَخْذَهُ أَلِيمٌ شَدِيدٌ
103
إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَةً لِّمَنْ خَافَ عَذَابَ الْآخِرَةِ ذَلِكَ يَوْمٌ مَّجْمُوعٌ لَّهُ النَّاسُ وَذَلِكَ يَوْمٌ مَّشْهُودٌ
104
وَمَا نُؤَخِّرُهُ إِلَّا لِأَجَلٍ مَّعْدُودٍ
105
يَوْمَ يَأْتِ لَا تَكَلَّمُ نَفْسٌ إِلَّا بِإِذْنِهِ فَمِنْهُمْ شَقِيٌّ وَسَعِيدٌ
106
فَأَمَّا الَّذِينَ شَقُوا فَفِي النَّارِ لَهُمْ فِيهَا زَفِيرٌ وَشَهِيقٌ
107
خَالِدِينَ فِيهَا مَا دَامَتِ السَّمَاوَاتُ وَالْأَرْضُ إِلَّا مَا شَاءَ رَبُّكَ إِنَّ رَبَّكَ فَعَّالٌ لِّمَا يُرِيدُ
108
وَأَمَّا الَّذِينَ سُعِدُوا فَفِي الْجَنَّةِ خَالِدِينَ فِيهَا مَا دَامَتِ السَّمَاوَاتُ وَالْأَرْضُ إِلَّا مَا شَاءَ رَبُّكَ عَطَاءً غَيْرَ مَجْذُوذٍ
109
فَلَا تَكُ فِي مِرْيَةٍ مِّمَّا يَعْبُدُ هَؤُلَاءِ مَا يَعْبُدُونَ إِلَّا كَمَا يَعْبُدُ آبَاؤُهُم مِّن قَبْلُ وَإِنَّا لَمُوَفُّوهُمْ نَصِيبَهُمْ غَيْرَ مَنقُوصٍ
110
وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَى الْكِتَابَ فَاخْتُلِفَ فِيهِ وَلَوْلَا كَلِمَةٌ سَبَقَتْ مِن رَّبِّكَ لَقُضِيَ بَيْنَهُمْ وَإِنَّهُمْ لَفِي شَكٍّ مِّنْهُ مُرِيبٍ
111
وَإِنَّ كُلًّا لَّمَّا لَيُوَفِّيَنَّهُمْ رَبُّكَ أَعْمَالَهُمْ إِنَّهُ بِمَا يَعْمَلُونَ خَبِيرٌ
112
فَاسْتَقِمْ كَمَا أُمِرْتَ وَمَن تَابَ مَعَكَ وَلَا تَطْغَوْا إِنَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
113
وَلَا تَرْكَنُوا إِلَى الَّذِينَ ظَلَمُوا فَتَمَسَّكُمُ النَّارُ وَمَا لَكُم مِّن دُونِ اللَّهِ مِنْ أَوْلِيَاءَ ثُمَّ لَا تُنصَرُونَ
114
وَأَقِمِ الصَّلَاةَ طَرَفَيِ النَّهَارِ وَزُلَفًا مِّنَ اللَّيْلِ إِنَّ الْحَسَنَاتِ يُذْهِبْنَ السَّيِّئَاتِ ذَلِكَ ذِكْرَى لِلذَّاكِرِينَ
115
وَاصْبِرْ فَإِنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ
116
فَلَوْلَا كَانَ مِنَ الْقُرُونِ مِن قَبْلِكُمْ أُولُو بَقِيَّةٍ يَنْهَوْنَ عَنِ الْفَسَادِ فِي الْأَرْضِ إِلَّا قَلِيلًا مِّمَّنْ أَنجَيْنَا مِنْهُمْ وَاتَّبَعَ الَّذِينَ ظَلَمُوا مَا أُتْرِفُوا فِيهِ وَكَانُوا مُجْرِمِينَ
117
وَمَا كَانَ رَبُّكَ لِيُهْلِكَ الْقُرَى بِظُلْمٍ وَأَهْلُهَا مُصْلِحُونَ
118
وَلَوْ شَاءَ رَبُّكَ لَجَعَلَ النَّاسَ أُمَّةً وَاحِدَةً وَلَا يَزَالُونَ مُخْتَلِفِينَ
119
إِلَّا مَن رَّحِمَ رَبُّكَ وَلِذَلِكَ خَلَقَهُمْ وَتَمَّتْ كَلِمَةُ رَبِّكَ لَأَمْلَأَنَّ جَهَنَّمَ مِنَ الْجِنَّةِ وَالنَّاسِ أَجْمَعِينَ
120
وَكُلًّا نَّقُصُّ عَلَيْكَ مِنْ أَنبَاءِ الرُّسُلِ مَا نُثَبِّتُ بِهِ فُؤَادَكَ وَجَاءَكَ فِي هَذِهِ الْحَقُّ وَمَوْعِظَةٌ وَذِكْرَى لِلْمُؤْمِنِينَ
121
وَقُل لِّلَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ اعْمَلُوا عَلَى مَكَانَتِكُمْ إِنَّا عَامِلُونَ
122
وَانتَظِرُوا إِنَّا مُنتَظِرُونَ
123
وَلِلَّهِ غَيْبُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَإِلَيْهِ يُرْجَعُ الْأَمْرُ كُلُّهُ فَاعْبُدْهُ وَتَوَكَّلْ عَلَيْهِ وَمَا رَبُّكَ بِغَافِلٍ عَمَّا تَعْمَلُونَ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Hud
1
Alif, Lâm, Râ. C’est un Livre dont les versets sont parfaits en style et en sens, émanant d’un Sage, Parfaitement Connaisseur.
2
N’adorez qu’Allah. Moi, je suis pour vous, de Sa part, un avertisseur et un annonciateur.
3
Demandez pardon à votre Seigneur ; ensuite, revenez à Lui. Il vous accordera une belle jouissance jusqu’à un terme fixé, et Il accordera à chaque méritant l’honneur qu’il mérite. Mais si vous tournez le dos, je crains alors pour vous le châtiment d’un grand jour.
4
C’est à Allah que sera votre retour ; et Il est Omnipotent.
5
Eh quoi ! Ils replient leurs poitrines afin de se cacher de Lui. Même lorsqu’ils se couvrent de leurs vêtements, Il sait ce qu’ils cachent et ce qu’ils divulguent car Il connaît certes le contenu des poitrines.
6
Il n’y a point de bête sur terre dont la subsistance n’incombe à Allah qui connaît son gîte et son dépôt ; tout est dans un Livre explicite.
7
Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre en six jours, - alors que Son Trône était sur l’eau, - afin d’éprouver lequel de vous agirait le mieux. Et si tu dis : « Vous serez ressuscités après la mort », ceux qui ne croient pas diront : « Ce n’est là qu’une magie évidente ».
8
Et si Nous retardons pour eux le châtiment jusqu’à une période fixée, ils diront : « Qu’est-ce qui le retient ? » - Mais le jour où cela leur viendra, il ne sera pas détourné ; d’eux et ce dont ils se moquaient les enveloppera.
9
Et si Nous faisons goûter à l’homme une grâce de Notre part, et qu’ensuite Nous la lui arrachons, le voilà désespéré et ingrat.
10
Et si Nous lui faisons goûter le bonheur, après qu’un malheur l’ait touché, il dira : « Les maux se sont éloignés de moi », et le voilà qui exulte, plein de gloriole.
11
sauf ceux qui sont endurants et font de bonnes œuvres. Ceux-là obtiendront pardon et une grosse récompense.
12
Il se peut que tu négliges une partie de ce qui t’est révélé, et que ta poitrine s’en sente compressée ; parce qu’ils disent : « Que n’a-t-on fait descendre sur lui un trésor ? » Ou bien : « Que n’est-il venu un Ange en sa compagnie ? » - Tu n’es qu’un avertisseur. Et Allah est Le protecteur de toute chose.
13
Ou bien ils disent : « Il l’a forgé [le Coran] » - Dis : « Apportez donc dix Sourates semblables à ceci, forgées (par vous). Et appelez qui vous pourrez (pour vous aider), hormis Allah, si vous êtes véridiques ».
14
S’ils ne vous répondent pas, sachez alors que c’est par la science d’Allah qu’il est descendu, et qu’il n’y a de divinité que Lui. Etes-vous soumis (à Lui) ?
15
Ceux qui veulent la vie présente avec sa parure, Nous les rétribuerons exactement selon leurs actions sur terre, sans que rien leur en soit diminué.
16
Ceux-là qui n’ont rien, dans l’au-delà, que le Feu. Ce qu’ils auront fait ici-bas sera un échec, et sera vain ce qu’ils auront œuvré.
17
Est-ce que celui qui se fonde sur une preuve évidente (le Coran) venant de son Seigneur et récitée par un témoin [l’archange Gabriel] de Sa part, cependant qu’avant lui [Muhammad] il y a le livre de Moïse tenant lieu de guide et de miséricorde... [est meilleur ou bien celui qui ne se fonde sur aucune preuve valable ?]. Ceux-là y croient ; mais quiconque d’entre les factions n’y croit pas, aura le Feu comme rendez-vous. Ne sois donc pas en doute au sujet de ceci (le Coran). Oui, c’est la vérité venant de ton Seigneur ; mais la plupart des gens n’y croient pas.
18
Et quel pire injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah ? Ceux-là seront présentés à leur Seigneur, et les témoins (les anges) diront : « Voilà ceux qui ont menti contre leur Seigneur ». Que la malédiction d’Allah (frappe) les injustes,
19
qui obstruent le sentier d’Allah (aux gens), cherchent à le rendre tortueux et ne croient pas en l’au-delà.
20
Ceux-là ne peuvent réduire (Allah) à l’impuissance sur terre ! Pas d’alliés pour eux en dehors d’Allah et leur châtiment sera doublé. Ils étaient incapables d’entendre ; ils ne voyaient pas non plus.
21
Ce sont ceux-là qui ont causé la perte de leurs propres âmes. Et leurs inventions (idoles) se sont éloignées d’eux.
22
Ce sont eux, infailliblement, qui dans l’au-delà seront les plus grands perdants.
23
Certes ceux qui croient, font de bonnes œuvres et s’humilient devant leur Seigneur, voilà les gens du Paradis où ils demeureront éternellement.
24
Les deux groupes ressemblent, l’un à l’aveugle et au sourd, l’autre à celui qui voit et qui entend. Les deux sont-ils comparativement égaux ? Ne vous souvenez-vous pas ?
25
Nous avons déjà envoyé Noé à son peuple : « Je suis pour vous un avertisseur explicite
26
afin que vous n’adoriez qu’Allah. Je crains pour vous le châtiment d’un jour douloureux ».
27
Les notables de son peuple qui avaient mécru, dirent alors : « Nous ne voyons en toi qu’un homme comme nous ; et nous voyons que ce sont seulement les vils parmi nous qui te suivent sans réfléchir ; et nous ne voyons en vous aucune supériorité sur nous. Plutôt, nous pensons que vous êtes des menteurs ».
28
Il dit : « O mon peuple ! Que vous en semble ? Si je me conforme à une preuve de mon Seigneur, si une Miséricorde, (prophétie) échappant à vos yeux, est venue à moi de Sa part, devrons-nous vous l’imposer alors que vous la répugnez ?
29
O mon peuple, je ne vous demande pas de richesse en retour. Mon salaire n’incombe qu’à Allah. Je ne repousserai point ceux qui ont cru, ils auront à rencontrer leur Seigneur. Mais je vous trouve des gens ignorants.
30
O mon peuple, qui me secourra contre (la punition d’) Allah si je les repousse ? Ne vous souvenez-vous pas ?
31
Et je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, je ne connais pas l’Inconnaissable, et je ne dis pas que je suis un Ange ; et je ne dis pas non plus aux gens, que vos yeux méprisent, qu’Allah ne leur accordera aucune faveur ; Allah connaît mieux ce qu’il y a dans leurs âmes. [Si je le leur disais], je serais du nombre des injustes.
32
Ils dirent : « O Noé, tu as disputé avec nous et multiplié les discussions. Apporte-nous donc ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des véridiques ».
33
Il dit : « C’est Allah seul qui vous l’apportera - s’Il veut - et vous ne saurez y échapper.
34
Et mon conseil ne vous profiterait pas, au cas où je voulais vous conseiller, et qu’Allah veuille vous égarer. Il est votre Seigneur, et c’est vers Lui que vous serez ramenés ».
35
Ou bien ils disent : il l’a inventé ? Dis : « Si je l’ai inventé, que mon crime retombe sur moi ! Et je suis innocent de vos criminelles accusations ».
36
Et il fut révélé à Noé: « De ton peuple, il n’y aura plus de croyants que ceux qui ont déjà cru. Ne t’afflige pas de ce qu’ils faisaient.
37
Et construis l’arche sous Nos yeux et d’après Notre révélation. Et ne M’interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés ».
38
Et il construisait l’arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. Il dit : « Si vous vous moquez de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous moquez [de nous].
39
Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l’humiliera, et sur qui s’abattra un châtiment durable ! »
40
Puis, lorsque Notre commandement vint et que le four se mit à bouillonner [d’eau], Nous dîmes : « Charge [dans l’arche] un couple de chaque espèce ainsi que ta famille - sauf ceux contre qui le décret est déjà prononcé - et ceux qui croient ». Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux.
41
Et il dit : « Montez dedans. Que sa course et son mouillage soient au nom d’Allah. Certes mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux ».
42
Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l’arche): « O mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants ».
43
Il répondit : « Je vais me réfugier vers un mont qui me protègera de l’eau ». Et Noé lui dit : « Il n’y a aujourd’hui aucun protecteur contre l’ordre d’Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde ». Et les vagues s’interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés.
44
Et il fut dit : « O terre, absorbe ton eau ! Et toi, ciel, cesse [de pleuvoir] ! » L’eau baissa, l’ordre fut exécuté et l’arche s’installa sur le Jûdi, et il fut dit : « Que disparaissent les gens pervers » !
45
Et Noé invoqua son Seigneur et dit : « O mon Seigneur, certes mon fils est de ma famille et Ta promesse est vérité. Tu es le plus juste des juges ».
46
Il dit : « O Noé, il n’est pas de ta famille car il a commis un acte infâme. Ne me demande pas ce dont tu n’as aucune connaissance. Je t’exhorte afin que tu ne sois pas du nombre des ignorants ».
47
Alors Noé dit : « Seigneur, je cherche Ta protection contre toute demande de ce dont je n’ai aucune connaissance. Et si Tu ne me pardonnes pas et ne me fais pas miséricorde, je serai au nombre des perdants ».
48
Il fut dit : « O Noé, débarque avec Notre sécurité et Nos bénédictions sur toi et sur des communautés [issues] de ceux qui sont avec toi. Et il y (en) aura des communautés auxquelles Nous accorderons une jouissance temporaire ; puis un châtiment douloureux venant de Nous les touchera ».
49
Voilà quelques nouvelles de l’Inconnaissable que Nous te révélons. Tu ne les savais pas, ni toi ni ton peuple, avant cela. Sois patient. La fin heureuse sera aux pieux.
50
Et (Nous avons envoyé) aux ’Aad, leur frère Hûd, qui leur dit : « O mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez point de divinité à part Lui. Vous n’êtes que des forgeurs (de mensonges).
51
O mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire n’incombe qu’à Celui qui m’a créé. Ne raisonnez-vous pas ?
52
O mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu’Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu’Il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant coupables ».
53
Ils dirent : « O Hûd, tu n’es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous n’avons pas foi en toi.
54
Nous dirons plutôt qu’une de nos divinités t’a affligé d’un mal ». Il dit : « Je prends Allah à témoin - et vous aussi soyez témoins - qu’en vérité, je désavoue ce que vous associez,
55
en dehors de Lui. Rusez donc tous contre moi et ne me donnez pas de répit.
56
Je place ma confiance en Allah, mon Seigneur et le vôtre. Il n’y a pas d’être vivant qu’Il ne tienne par son toupet. Mon Seigneur, certes, est sur un droit chemin.
57
Si vous vous détournez... voilà que je vous ai transmis [le message] que j’étais chargé de vous faire parvenir. Et mon Seigneur vous remplacera par un autre peuple, sans que vous ne Lui nuisiez en rien, car mon Seigneur, est gardien par excellence sur toute chose ».
58
Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes par une miséricorde de Notre part, Hûd et ceux qui avec lui avaient cru. Et Nous les sauvâmes d’un terrible châtiment.
59
Voilà les ’Aad. Ils avaient nié les signes (enseignements) de leur Seigneur, désobéi à Ses messagers et suivi le commandement de tout tyran entêté.
60
Et ils furent poursuivis, ici-bas, d’une malédiction, ainsi qu’au Jour de la Résurrection. En vérité, les ’Aad n’ont pas cru en leur Seigneur. Que s’éloignent (périssent) les ’Aad, peuple de Hûd !
61
Et (Nous avons envoyé) aux Thamûd, leur frère Sâlih qui dit : « O mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez point de divinité en dehors de Lui. De la terre Il vous a créés, et Il vous l’a fait peupler (et exploiter). Implorez donc Son pardon, puis repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est bien proche et Il répond toujours (aux appels) ».
62
Ils dirent : « O Sâlih, tu étais auparavant un espoir pour nous. Nous interdirais-tu d’adorer ce qu’adoraient nos ancêtres ? Cependant, nous voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous invites ».
63
Il dit : « O mon peuple ! Que vous en semble, si je m’appuie sur une preuve évidente émanant de mon Seigneur et s’Il m’a accordé, de Sa part, une miséricorde, qui donc me protègera contre Allah si je Lui désobéis ? Vous ne ferez qu’accroître ma perte.
64
O mon peuple, voici la chamelle d’Allah qu’Il vous a envoyée comme signe. Laissez-la donc paître sur la terre d’Allah, et ne lui faites aucun mal sinon, un châtiment proche vous saisira ! »
65
Ils la tuèrent. Alors, il leur dit : « Jouissez (de vos biens) dans vos demeures pendant trois jours (encore) ! Voilà une promesse qui ne sera pas démentie ».
66
Puis, lorsque Notre ordre vint, Nous sauvâmes Sâlih et ceux qui avaient cru avec lui, - par une miséricorde venant de Nous - de l’ignominie de ce jour-là. En vérité, c’est ton Seigneur qui est le Fort, le Puissant.
67
Et le Cri saisit les injustes. Et les voilà foudroyés dans leurs demeures,
68
comme s’ils n’y avaient jamais prospéré. En vérité, les Thamûd n’ont pas cru en leur Seigneur. Que périssent les Thamûd !
69
Et Nos émissaires sont, certes, venus à Abraham avec la bonne nouvelle, en disant : « Salâm ! ». Il dit : « Salâm ! », et il ne tarda pas à apporter un veau rôti.
70
Puis, lorsqu’il vit que leurs mains ne l’approchaient pas, il fut pris de suspicion à leur égard et ressentit de la peur vis-à-vis d’eux. Ils dirent : « N’aie pas peur, nous sommes envoyés au peuple de Lot ».
71
Sa femme était debout, et elle rit alors ; Nous lui annonçâmes donc (la naissance d’) Isaac, et après Isaac, Jacob.
72
Elle dit : « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari, que voici, est un vieillard ? C’est là vraiment une chose étrange ! »
73
Ils dirent : « T’étonnes-tu de l’ordre d’Allah ? Que la miséricorde d’Allah et Ses bénédictions soient sur vous, gens de cette maison ! Il est vraiment, digne de louange et de glorification ! »
74
Lorsque l’effroi eut quitté Abraham et que la bonne nouvelle l’eut atteint, voilà qu’il discuta avec Nous (en faveur) du peuple de Lot.
75
Abraham était, certes, longanime, très implorant et repentant.
76
O Abraham, renonce à cela ; car l’ordre de Ton Seigneur est déjà venu, et un châtiment irrévocable va leur arriver ».
77
Et quand Nos émissaires (Anges) vinrent à Lot, il fut chagriné pour eux, et en éprouva une grande gêne. Et il dit : « Voici un jour terrible ».
78
Quant à son peuple, ils vinrent à lui, accourant. Auparavant ils commettaient des mauvaises actions. Il dit : « O mon peuple, voici mes filles : elles sont plus pures pour vous. Craignez Allah donc, et ne me déshonorez pas dans mes hôtes. N’y a-t-il pas parmi vous un homme raisonnable ? »
79
Ils dirent : Tu sais très bien que nous n’avons pas de droit sur tes filles. Et en vérité, tu sais bien ce que nous voulons ».
80
Il dit : « [Ah !] si j’avais de la force pour vous résister ! ou bien si je trouvais un appui solide ! »
81
Alors [les hôtes] dirent : « O Lot, nous sommes vraiment les émissaires de ton Seigneur. Ils ne pourront jamais t’atteindre. Pars avec ta famille à un moment de la nuit. Et que nul d’entre vous ne se retourne en arrière. Exception faite de ta femme qui sera atteinte par ce qui frappera les autres. Ce qui les menace s’accomplira à l’aube. L’aube n’est-elle pas proche ? »
82
Et, lorsque vint Notre ordre, Nous renversâmes [la cité] de fond en comble, et fîmes pleuvoir sur elle en masse, des pierres d’argile succédant les unes aux autres,
83
portant une marque connue de ton Seigneur. Et elles (ces pierres) ne sont pas loin des injustes.
84
Et (Nous avons envoyé) aux Madyan, leur frère Chuayb qui leur dit : « O mon peuple, adorez Allah ; vous n’avez point de divinité en dehors Lui. Et ne diminuez pas les mesures et le poids. Je vous vois dans l’aisance, et je crains pour vous [si vous ne croyez pas] le châtiment d’un jour qui enveloppera tout.
85
O mon peuple, faites équitablement pleine mesure et plein poids, ne dépréciez pas aux gens leurs valeurs et ne semez pas la corruption sur terre.
86
Ce qui demeure auprès d’Allah est meilleur pour vous si vous êtes croyants ! Et je ne suis pas un gardien pour vous ».
87
Ils dirent : « O Chuayb ! Est-ce que ta prière te demande de nous faire abandonner ce qu’adoraient nos ancêtres, ou de ne plus faire de nos biens ce que nous voulons ? Est-ce toi l’indulgent, le droit ? »
88
Il dit : « O mon peuple, voyez-vous si je me base sur une preuve évidente émanant de mon Seigneur, et s’Il m’attribue de Sa part une excellente donation ?... Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d’Allah. En Lui je place ma confiance, et c’est vers Lui que je reviens repentant.
89
O mon peuple, que votre répugnance et votre hostilité à mon égard ne vous entraînent pas à encourir les mêmes châtiments qui atteignirent le peuple de Noé, le peuple de Hûd, ou le peuple de Sâlih et (l’exemple du) peuple de Lot n’est pas éloigné de vous.
90
Et implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est vraiment Miséricordieux et plein d’amour ».
91
Ils dirent : « O Chuayb, nous ne comprenons pas grand chose à ce que tu dis ; et vraiment nous te considérons comme un faible parmi nous. Si ce n’est ton clan, nous t’aurions certainement lapidé. Et rien ne nous empêche de t’atteindre ».
92
Il dit : « O mon peuple, mon clan est-il à vos yeux plus puissant qu’Allah à qui vous tournez ouvertement le dos ? Mon Seigneur embrasse (en Sa science) tout ce que vous œuvrez.
93
O mon peuple, agissez autant que vous voulez. Moi aussi j’agis. Bientôt, vous saurez sur qui tombera un châtiment qui le déshonorera, et qui de nous est l’imposteur. Et attendez (la conséquence de vos actes) ! Moi aussi j’attends avec vous ».
94
Lorsque vint Notre ordre, Nous sauvâmes, par une miséricorde de Notre part, Chuayb et ceux qui avaient cru avec lui. Et le Cri terrible saisit les injustes, et ils gisèrent dans leurs demeures,
95
comme s’ils n’y avaient jamais prospéré. Que les Madyan s’éloignent comme les Thamûd se sont éloignés.
96
Et Nous avions envoyé Moïse, avec Nos miracles et une autorité incontestable,
97
à Pharaon et ses notables. Mais ils suivirent l’ordre de Pharaon, bien que l’ordre de Pharaon n’avait rien de sensé.
98
Il précédera son peuple, au Jour de la Résurrection. Il les mènera à l’aiguade du Feu. Et quelle détestable aiguade !
99
Et ils sont poursuivis par une malédiction ici-bas et au Jour de la Résurrection. Quel détestable don leur sera donné !
100
Cela fait partie des récits que Nous te [Muhammad] racontons concernant des cités : les unes sont encore debout, tandis que d’autres (sont complètement) rasées.
101
Nous ne leur avons fait aucun tort. Mais ils se sont fait du tort à eux-mêmes. Leurs divinités, qu’ils invoquaient en dehors d’Allah, ne leur ont servi à rien, quand l’Ordre (le châtiment) de ton Seigneur fut venu ; elles n’ont fait qu’accroître leur perte.
102
Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu’elles sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur.
103
Il y a bien là un signe pour celui qui craint le châtiment de l’au-delà. C’est un jour où les gens seront rassemblés ; et c’est un jour solennel (attesté par tous).
104
Et Nous ne le retardons que pour un terme bien déterminé.
105
Le jour où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu’avec Sa permission (celle d’Allah). Il y aura des damnés et des heureux.
106
Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des sanglots.
107
Pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur en décide autrement - car ton Seigneur fait absolument tout ce qu’Il veut.
108
Et quant aux bienheureux, ils seront au Paradis, pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur n’en décide autrement - c’est là un don qui n’est jamais interrompu.
109
Ne sois donc pas en doute au sujet de ce que ceux-là adorent. Ils n’adorent que comme leurs ancêtres adoraient auparavant. Et Nous leur donnerons la totalité de leur part, sans en rien retrancher.
110
Et Nous avons déjà donné à Moïse le Livre. Il y eut des divergences à son sujet. S’il n’y avait pas un décret préalable de la part de ton Seigneur, tout aurait été décidé entre eux. Et ils sont, à son sujet pleins d’un doute troublant.
111
Très certainement, ton Seigneur fera leur pleine rétribution à tous pour leurs œuvres... Il est Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font.
112
Demeure sur le droit chemin comme il t’est commandé, ainsi que ceux qui sont revenus [à Allah] avec toi. Et ne commettez pas d’excès. Car vraiment Il observe ce que vous faites.
113
Et ne vous penchez pas vers les injustes : sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’alliés en dehors d’Allah. Et vous ne serez pas secourus.
114
Et accomplis la Salât aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent.
115
Et sois patient. Car Allah ne laisse pas perdre la récompense des gens bienfaisants.
116
Si seulement il existait, dans les générations d’avant vous, des gens vertueux qui interdisent la corruption sur terre ! (Hélas) Il n’y en avait qu’un petit nombre que Nous sauvâmes, alors que les injustes persistaient dans le luxe (exagéré) dans lequel ils vivaient, et ils étaient des criminels.
117
Et ton Seigneur n’est point tel à détruire injustement des cités dont les habitants sont des réformateurs.
118
Et si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des gens une seule communauté. Or, ils ne cessent d’être en désaccord (entre eux,)
119
sauf ceux à qui ton Seigneur a accordé miséricorde. C’est pour cela qu’Il les a créés. Et la parole de ton Seigneur s’accomplit : « Très certainement, Je remplirai l’Enfer de djinns et d’hommes, tous ensemble ».
120
Et tout ce que Nous te racontons des récits des messagers, c’est pour en raffermir ton cœur. Et de ceux-ci t’est venue la vérité ainsi qu’une exhortation et un rappel aux croyants.
121
Et dis à ceux qui ne croient pas : « Oeuvrez autant que vous pouvez. Nous aussi, nous œuvrons.
122
Et attendez. Nous aussi nous attendons ! »
123
A Allah appartient l’Inconnaissable des cieux et de la terre, et c’est à Lui que revient l’ordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. Ton Seigneur n’est pas inattentif à ce que vous faites.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XI.
Houd.
Titre tiré du vt. 52.Cette sourate est donnée comme mekkoise par l’exégèse islamique qui admet quelques brèves additions médinoises (vt. 12, 15, 17, 114). Dans sa forme actuelle, elle se présente comme une homélie parfaitement équilibrée, constituée de trois parties.La première partie est formée de révélations juxtaposées qui, dans leur ensemble, sont de la troisième période mekkoise.La deuxième partie (vt. 27 à 101) est formée de six récits relatifs à des missions de Prophètes antérieurs. La reprise de certains versets formant leit-motiv prouve qu’on a là un tout d’une seule venue.Cette série de récits s’achève sur une conclusion dont le début (vt. 102 à 114) fait certainement corps, primitivement, avec les narrations qui précèdent. A ce développement sont venus se juxtaposer (vt. 115 à 123) des développements d’un contenu et d’un style un peu différents.
[Préambule.]
1
A. L. R. Écriture dont les aya ont été confirmées puis rendues intelligibles, de la part d’un [Seigneur] sage et informé.
Note [édition originale] : Sur ces sigles, v. Introd., 144 ǁ ’uḥkimat ’âyâtu-hu « dont les aya etc. » Cf. sourate III, 5, note.
2
N’adorez qu’Allah ! Je suis pour vous, de Sa part, un Avertisseur et un Annonciateur.
3
Demandez pardon à votre Seigneur puis revenez à Lui ! Il vous accorde belle jouissance [des biens d’Ici-Bas], jusqu’à un terme désigné et donne Sa faveur à l’homme de mérite. Si vous tournez le dos, je crains pour vous le Tourment d’un grand jour.
4
A Allah vous serez ramenés. Sur toute chose, Il est omnipotent.
[Omniscience et omnipotence divines. Versatilité de l’Homme.]
5
Eh quoi ! [les Incrédules] se replient sur eux-mêmes pour se dérober à Lui ! Lorsqu’
Note [édition originale] : Ce vt. et les deux suiv., dans la recension de Flügel, sont très malencontreusement découpés dans un ensemble qui, dans la recension du Caire, constitue un vt. unique. ǁ [Les Incrédules] se replient etc. Text. : ils plient leurs poitrines (= leurs cœurs).
5
[6] ils se couvrent [la tête] de leurs vêtements, Il sait ce qu’ils cèlent et ce qu’ils divulguent.
5
[7] Il connaît bien les pensées des cœurs.
6
[8] Il n’est bête sur la terre dont la subsistance n’incombe à Allah qui connaît son gîte et son repaire. Tout est en un Livre explicite.
7
[9] C’est Lui qui, alors que Son Trône était sur les eaux, a créé les cieux et la terre, en six jours, pour éprouver lequel de vous serait meilleur en actions.
Note [édition originale] : Cf. Genèse, I, 2 : l’Esprit d’Élohim planait au-dessus des Eaux.
7
[10] Certes, si tu dis aux Incrédules : « Vous serez rappelés après la mort », ils répondent : « Ceci n’est que sorcellerie évidente ! »
8
[11] Si Nous retardons pour eux le Tourment jusqu’à un moment compté, ils s’écrient : « Qu’est-ce qui l’arrête ? » Eh quoi ! le jour où le Tourment viendra à eux, il ne saura être détourné d’eux et ils seront enveloppés par ce dont ils se raillaient.
9
[12] Certes, si Nous faisons goûter à l’Homme une grâce (raḥma) [venue] de Nous, puis si Nous la lui arrachons, il est désespéré et ingrat.
10
[13] Certes, si Nous lui faisons goûter une félicité après qu’une infélicité l’a touché, il s’écrie : « Les maux se sont éloignés de moi ! » [Alors] en vérité, il est certes joyeux et plein de gloire.
11
[14] Exception faite de ceux qui furent constants et accomplirent des œuvres pies : ceux-là auront pardon et grande rétribution [dans l’Au-Delà].
[Origine divine de la Prédication. Anathème contre les Incrédules.]
12
[15] Peut-être laisses-tu une partie de ce qui t’est révélé et es-tu, de ce fait, dans l’angoisse parce que [les Incrédules] disent : « Que
Facsimile Image Placeholder
n’a-t-on fait descendre sur lui un trésor, ou bien que n’est-il venu un Ange avec Lui ! » Tu n’es qu’un Avertisseur et Allah de toute chose est protecteur (wakîl).
Note [édition originale] : la‛alla-ka târikun « peut-être laisses-tu ». Les commt. comprennent : « Peut-être ne transmets-tu point tout ce qui t’a été révélé et cela afin de ne pas heurter les Incrédules. » Mais on peut comprendre aussi et mieux : « Peut-être négliges-tu d’accomplir tout ce qui t’est révélé. »
13
[16] Diront-ils : « Il a forgé cela. » Réponds[-leur] : « Apportez dix sourates semblables à ceci, forgées [par vous], et appelez [pour cela] qui vous pourrez, en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques ! »
14
[17] Si [les Impies] ne vous exaucent point, sachez que ce qu’on fait descendre [du ciel] est [marqué] de la science d’Allah et qu’il n’est nulle divinité excepté Lui. Êtes-vous soumis à Dieu (muslim) ?
15
[18] Ceux qui auront désiré la Vie Immédiate et son clinquant, Nous leur tiendrons là exacte mesure de leurs actions et ils n’y subiront nul dommage.
Note [édition originale] : Ce vt. et le suiv. interrompent le développement de l’argumentation et paraissent une insertion ultérieure.
16
[19] Ceux-là [toutefois] n’auront dans la [Vie] Dernière que le Feu : vain sera ce qu’ils auront accompli et faux sera ce qu’ils faisaient ici-bas.
17
[20] A Eh quoi ! est-ce que [celui] qui (= le Prophète Mahomet) se conforme à une Preuve de son Seigneur [est égaré comme les Impies] ? Un Témoin (= un Archange) de son Seigneur le communique et avant lui fut l’Écriture de Moïse comme Guide et Miséricorde ! Ceux-là croient en lui (= en ce qui est communiqué). B [Ceux] qui se conforment à une Preuve de leur Seigneur, alors qu’un Témoin de leur Seigneur communique ceci et qu’avant ceci vint l’Écriture de Moïse comme Guide et Miséricorde, — ceux-là croient en ceci. Quiconque est incrédule en ceci, parmi les Factions (Aḥzâb) aura le Feu comme rendez-vous. Ne sois point en doute à l’égard de
Facsimile Image Placeholder
ceci ! C’est la Vérité de ton Seigneur. Toutefois la plupart des Hommes ne croient point.
Note [édition originale] : Ce vt. fait difficulté. La version A suit l’hypothèse des commt. qui supposent une proposition sous-entendue formant réponse à l’interrogation du début du vt. — La version B fait état d’une correction de Barth qui, au lieu de ’a-fa-man « eh quoi ! [celui] qui », propose de lire wa-man « quiconque », « ceux qui ».
18
[21] Qui donc est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah ? Ceux-là seront présentés à leur Seigneur et les Témoins diront : « Ceux-ci ont menti envers leur Seigneur ! » La malédiction d’Allah ne tombera-t-elle pas sur les Injustes
Note [édition originale] : Les Témoins = les Anges chargés de témoigner de l’activité des Humains, sur terre.
19
[22] qui détournent du Chemin d’Allah, [qui] le veulent tortueux et [qui] sont incrédules en la [Vie] Dernière ?
20
[22] Ceux-là n’auront pas réduit Allah à l’impuissance, sur la terre, et n’auront pas trouvé de patrons (’awliyâ’) en dehors d’Allah. Double pour eux sera le Tourment. Ils ne pouvaient entendre et ne voyaient point.
21
[23] Ce sont ceux-là qui se sont perdus et ont été égarés par ce qu’ils forgeaient.
22
[24] Nul doute qu’ils ne soient, dans la [Vie] Dernière, les plus grands Perdants.
23
[25] Ceux qui auront cru, auront pratiqué les œuvres pies et se seront fait humbles devant leur Seigneur, ceux-là seront les hôtes du Jardin où ils seront immortels.
24
[26] La représentation de ces deux groupes est comme [celle de] l’Aveugle et du Sourd comparés à celui qui voit et à celui qui entend : les uns et les autres sont-ils égaux en représentation ? Eh quoi ! ne vous amenderez-vous point ?
[Histoire de Noé.]
25
[27] Nous avons certes envoyé Noé à son peuple et il dit : « O mon peuple ! je suis pour vous un Avertisseur explicite.
26
[28] N’adorez qu’Allah ! Je crains pour vous le Tourment d’un jour cruel. »
27
[29] Le Conseil (malâ’) qui fut infidèle parmi son peuple répondit : « Nous ne te voyons que comme un mortel semblable à nous. Nous te voyons seulement suivi, sans réflexion, par ceux qui sont les plus vils parmi nous. Nous ne voyons en vous aucun mérite sur nous. Bien plutôt nous pensons que vous êtes des menteurs. »
28
[30] Noé répondit : « O mon peuple ! que vous en semble ? Si je me conforme à une preuve de mon Seigneur, si une Miséricorde,
Facsimile Image Placeholder
échappant à vos yeux, est venue à moi de Sa part, devrai-je vous l’imposer alors que vous sentez de la répulsion pour elle ?
29
[31] O mon peuple ! je ne vous demande pas de l’argent. Ma rétribution n’incombe qu’à Allah. Je ne repousserai point ceux qui croient qu’ils rencontreront leur Seigneur. Mais vous, je vois en vous un peuple sans loi.
30
[32] O mon peuple ! qui donc me secourra contre Allah si je les repousse ? Eh quoi ! ne vous amenderez-vous point ?
31
[33] Je ne vous dis pas : « J’ai les trésors d’Allah. » Je ne connais point l’Inconnaissable. Je ne vous dis pas : « Je suis un Archange. » Je ne saurais dire, à ceux que vos yeux méprisent, qu’Allah ne leur donnera nul bien : Allah sait bien ce qui est dans leurs âmes. [Si je le leur disais], en vérité, je serais certes alors parmi les Injustes ! »
32
[34] On lui répondit : « O Noé ! tu discutes avec nous et multiplies les discussions. Apporte-nous donc ce que tu nous promets, si tu es parmi les véridiques ! »
33
[35] — « Allah seul », répondit-il, « vous l’apportera s’Il veut, et vous serez impuissants [à l’écarter].
34
[36] Mon conseil, si je veux vous conseiller, ne vous sera pas utile si Allah veut vous jeter dans l’aberration. Il est votre Seigneur et vous Lui serez ramenés. » Diront-ils : « Il a forgé ceci. » Réponds[-leur] :
35
[37] « Si je l’ai forgé, que sur moi retombe mon crime ! Mais je suis innocent de ce que vous m’imputez. »
Note [édition originale] : Ce vt. est considéré par Barth comme déplacé. Cf. ci-dessus, vt. 16.
36
[38] Il fut révélé à Noé : « Parmi ton peuple, ne croiront que ceux qui croient déjà. Ne te désespère donc point de ce qu’ils feront !
37
[39] Construis l’Arche sous Nos yeux et [sur] Notre révélation. Ne M’interpelle point à propos de ceux qui sont injustes ! Ils seront engloutis. »
38
[40] Il construisait donc l’Arche et, chaque fois que passaient près de lui des grands [malâ’] de son peuple, ils se gaussaient de lui et il répondait : « Gaussez-vous de nous ! Bientôt nous nous gausserons de vous comme vous vous gaussez
Note [édition originale] : Un trait identique est dans le Talmud.
39
[41] et vous saurez qui sera frappé par un tourment humiliant et sur qui s’abattra un tourment sans fin. »
Note [édition originale] : muqîm « sans fin ». Text. : stable.
40

Facsimile Image Placeholder
[42] Quand enfin vint Notre Ordre et que le Four bouillonna, Nous dîmes [à Noé] : « Charge, dans cette Arche, un couple de chaque espèce, ta famille, — excepté celui contre qui la Parole a été proférée antérieurement —, ceux [enfin] qui croient ! » Mais ceux qui avaient cru avec Noé étaient peu nombreux.
Note [édition originale] : Excepté etc. ; v. vt. 47.
41
[43] [Noé] dit : « Montez dans l’Arche ! Qu’au nom d’Allah se fassent sa course et son mouillage ! En vérité, mon Seigneur est certes absoluteur et miséricordieux. »
42
[44] Et l’Arche de voguer avec eux sur des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils resté en un lieu écarté : « Cher fils ! monte avec nous ! Ne sois point avec les Infidèles ! »
Note [édition originale] : Et Noé appela son fils etc. Ce trait ne se trouve pas dans la Genèse qui ne connaît que trois fils de Noé. Le Coran ne nomme d’ailleurs point ce quatrième fils infidèle. Les commt. lui donnent le nom de Chanaan par confusion avec Genèse, IX, 22, où ce personnage est fils de Cham, donc petit-fils de Noé.
43
[45] Et celui-ci répondit : « Je vais me réfugier sur un mont qui me mettra hors de portée de l’eau. » [Mais Noé] dit : « Nul aujourd’hui ne te mettra hors de portée de l’Ordre d’Allah, excepté Celui qui fait miséricorde. » Et les vagues entre eux s’interposèrent, en sorte qu’il fut parmi ceux qui furent engloutis.
44
[46] On cria : « O terre ! absorbe ton eau ! O ciel ! arrête-toi ! » L’eau fut alors absorbée, l’Ordre fut accompli, [l’Arche] prit terre sur le Joudi et il fut dit : « Arrière au peuple des Injustes ! »
Note [édition originale] : Le Joudi (ou Djoudi). Ce massif montagneux dont le point culminant atteint 4.000 m. se trouve à environ 40 km. au N.-E. de Diarbekir, en Haute-Djeziré. Comme les géographes arabes connaissent un massif de ce nom en Arabie (v. Yâqût), il est possible que, pour les contemporains de Mahomet, ce trait coranique ait visé sans plus le massif arabique. Ce serait donc plus tard seulement et sous des influences extérieures (surtout arméniennes) que le nom de Djoudi aurait recouvert un autre plus ancien appliqué à ce massif. C’est pour mettre d’accord cette donnée avec celle de la Genèse, VIII, 4, qui fait atterrir l’Arche sur l’Ararat, que le Djoudi fut englobé dans ce grand massif. ǁ Et il fut dit : « Arrière etc. » Ce membre de phrase pose des problèmes, dans l’état actuel du texte. On serait tenté de le rattacher au vt. 42 ou 43.
45
[47] Noé interpella son Seigneur et dit : « Seigneur, mon fils est de ma famille. Ta promesse est la Vérité et Tu es le plus juste des Juges. »
Note [édition originale] : Ce développement vient interrompre celui amorcé par le vt. 46 sur l’atterrissage de l’Arche. Il est tentant de raccrocher ce passage au vt. 42 où l’expression : excepté celui contre qui la Parole a été proférée fait allusion à ce fils maudit.
46
[48] [Allah] répondit : « Il a fait un acte impur. Ne demande
Facsimile Image Placeholder
pas ce dont tu n’as pas connaissance ! Je te défends d’être parmi les Sans Loi. »
47
[49] — « Seigneur », répondit Noé, « je cherche refuge en Toi contre le désir de Te demander ce dont je n’ai pas connaissance. Si Tu ne me pardonnes pas et si Tu ne me fais pas miséricorde, je serai parmi les Perdants. »
48
[50] Il fut dit à Noé : « Débarque avec salut [venu] de Nous et bénédictions sur toi et sur des communautés [issues] de qui est avec toi, des communautés auxquelles Nous donnerons jouissance [des biens d’Ici-Bas] puis que touchera un Tourment cruel [venant] de Nous. »
49
[51] Ceci fait partie des récits (’anbâ’) de l’Inconnaissable que Nous te révélons. Ni toi, ni ton peuple ne les connaissiez avant ceci. Sois constant ! La Fin [Heureuse] est aux Pieux.
[Histoire de Houd.]
50
[52] [Nous avons certes envoyé] aux ‛Ad leur contribule Houd qui dit : « O mon peuple ! adorez Allah ! Vous n’avez point de divinité autre que Lui. Vous n’êtes que des forgeurs [de mensonges].
51
[53] O mon peuple ! je ne vous demande pas de rétribution pour ma peine. Ma rétribution n’incombe qu’à Celui qui m’a créé. Eh quoi ! ne raisonnerez-vous point ?
52
[54] O mon peuple ! demandez pardon à votre Seigneur puis revenez à Lui ! Il envoie sur vous du ciel une [pluie] abondante
52
[55] et Il ajoute, pour vous, force à votre force. Ne tournez point le dos en coupables. »
53
[56] On lui répondit : « O Houd ! tu ne nous as pas apporté de preuve. Nous ne délaisserons point nos divinités, sur ta parole, et nous n’avons pas foi en toi.
54
[57] Nous affirmons seulement qu’une certaine de nos divinités t’a porté un coup funeste. » Houd répondit : « J’atteste Allah ! — soyez-en témoins ! — que je suis innocent de ce que vous [Lui] associez
55
[58] en dehors de Lui. Machinez donc contre moi, tous ensemble, et ne me faites point attendre !
56
[59] Je me repose sur Allah, mon Seigneur et le vôtre : il n’est aucun
Facsimile Image Placeholder
être qu’Il ne tienne par son toupet. Mon Seigneur est sur une Voie Droite.
Note [édition originale] : Aucun être Text. : aucune bête.
57
[60] Si vous tournez le dos, [moi] je vous aurai fait parvenir ce avec quoi je vous suis envoyé. Mon Seigneur vous remplacera par un autre peuple [car] vous ne Lui nuisez en rien. Allah, de toute chose, est gardien. »
58
[61] Quand Notre Ordre vint, Nous sauvâmes Houd et ceux qui avaient cru avec lui, par une grâce (raḥma) [venue] de Nous. Nous les sauvâmes d’un immense tourment.
59
[62] Ces ‛Ad nièrent les signes de leur Seigneur, désobéirent à Ses Apôtres et suivirent l’ordre de tout violent révolté.
60
[63] Ils ont été [et seront] poursuivis par une malédiction en cette [Vie] Immédiate et au Jour de la Résurrection. Oui ! les ‛Ad furent infidèles ! Oui ! arrière aux ‛Ad, peuple de Houd !
[Histoire de Salih.]
61
[64] [Nous avons certes envoyé] aux Thamoud leur contribule Salih qui dit : « O mon peuple ! adorez Allah ! Vous n’avez point de divinité autre que Lui. C’est Lui qui vous a constitués [à partir] de la terre et [qui] vous y a fait pulluler. Demandez-Lui pardon et revenez à Lui ! Mon Seigneur est proche et exauce. »
62
[65] On lui répondit : « O Salih ! avant ceci tu étais, parmi nous, une source d’espérance. Nous interdis-tu d’adorer ce qu’adorèrent nos pères ? En vérité, nous sommes certes dans un doute profond à l’égard de ce vers quoi tu nous convies. »
63
[66] — « O mon peuple ! », répondit [Salih], « que vous en semble ? Si je me conforme à une Preuve de mon Seigneur et si m’est venue une Miséricorde de Sa part, qui me secourra contre Allah, si je Lui désobéis ? Vous ne feriez qu’accroître ma perte [si je vous suivais].
64
[67] O mon peuple ! voici la chamelle d’Allah qui est pour vous un signe. Laissez-la paître sur la terre d’Allah ! Ne lui faites point de mal, sans quoi un tourment prochain vous touchera ! »
65
[68] [Les Thamoud] la sacrifièrent [cependant] et [Salih leur] dit : « Jouissez [de vos biens], dans votre séjour, durant trois jours ! C’est là une promesse non démentie. »
66
[69] Quand Notre Ordre vint, par une grâce (raḥma) [venue] de Nous, Nous sauvâmes, de l’opprobre de ce jour, Salih et ceux qui, avec lui, avaient cru. Ton Seigneur est le Fort, le Puissant.
67

Facsimile Image Placeholder
[70] Le Cri emporta ceux qui avaient été injustes et, au matin, dans leurs demeures, ils se trouvèrent gisants
68
[71] comme s’ils n’y avaient pas élu séjour. Oui ! les Thamoud furent infidèles envers leur Seigneur ! Oui ! arrière aux Thamoud !
[Histoire d’Abraham.]
69
[72] Nos émissaires apportèrent la bonne nouvelle à Abraham et dirent : « Salut ! » Il répondit : « Salut ! » et ne tarda pas à apporter un veau rôti.
Note [édition originale] : rusulu-nâ « Nos émissaires ». Il s’agit ici des Anges envoyés par Dieu contre Sodome et Gomorrhe. ǁ La bonne nouvelle = l’annonce de la naissance d’Isaac.
70
[73] Ayant vu que leurs mains ne se portaient pas vers ce mets, il fut pris de suspicion à leur égard et éprouva de la frayeur devant eux. « Ne crains rien ! », lui dirent-ils. « Nous sommes envoyés au peuple de Loth. »
71
[74] La femme [d’Abraham] rit, debout, tandis qu’il était assis, et Nous lui annonçâmes [la naissance d’]Issac et, après Isaac, de Jacob.
Note [édition originale] : Cf. Genèse, XVIII, 10 : Sara écoutait à l’entrée de la tente qui était derrière lui.
72
[75] « Malheur à moi ! », s’écria-t-elle. « Enfanterai-je alors que je suis une vieille stérile et que mon époux que voici est un vieillard ? En vérité, ceci est certes chose étonnante ! »
Note [édition originale] : Cf. Genèse, XVII, 17 : Abraham tomba sur sa face : il rit et dit en son cœur : « Naîtra-t-il un enfant à un homme de cent ans et Sara, âgée de quatre-vingts ans, enfantera-t-elle ? » Cf. toutefois ibid., XVIII, 12 : Sara rit en elle-même en disant : « Maintenant que je suis vieille aurai-je encore du désir ? Mon époux aussi est vieux. » 13 L’Éternel dit : … 14 « Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Éternel ? »
73
[76] — « Ne t’étonne point de l’Ordre d’Allah ! », lui répondirent-ils. « Que la miséricorde et les bénédictions d’Allah soient sur vous, ô gens de cette maison ! Celle-ci sera digne de louanges et noble. »
74
[77] Quand l’effroi eut quitté Abraham et que la bonne nouvelle l’eut touché, il se mit à discuter avec Nous au sujet du peuple de Loth.
Note [édition originale] : Il se mit à discuter etc., résume Genèse, XVIII, 23-32.
75
[77] En vérité, Abraham était certes longanime, humble et repentant.
76
[78] [Mais il lui fut répondu] : « O Abraham ! renonce à cela ! L’Ordre de ton Seigneur est venu et un tourment impossible à détourner va toucher ton peuple. »
77
[79] Quand Nos émissaires vinrent à Loth, il fut défait à leur endroit et impuissant à les protéger. « Voici un jour redoutable », dit-il.
78

Facsimile Image Placeholder
[80] Son peuple qui, antérieurement, accomplissait de mauvaises actions, accourut en effet à Loth : « O mon peuple ! voici mes filles : elles sont plus pures pour vous. Soyez pieux envers Allah et ne m’outragez point dans mes hôtes ! N’est-il point parmi vous un homme droit ? »
79
[81] — « Certes, tu sais », lui répondit-on, « que nous n’avons nul droit sur tes filles, mais tu sais ce que nous voulons. »
80
[82] — « Ah ! si j’étais de force contre vous ! », répliqua Loth. « Ah ! si j’avais refuge auprès d’un soutien puissant ! »
81
[83] — « O Loth ! », dirent [alors Ses hôtes], « nous sommes les émissaires de ton Seigneur. Ils n’arriveront pas jusqu’à toi. Pars avec ta famille, en fin de nuit, et que nul d’entre vous ne se retourne, sauf ta femme qui sera frappée par ce qui frappera [ces Impies]. Ce qui les menace s’accomplira à l’aube. L’aube n’est-elle point prochaine ? »
82
[84] Quand Notre Ordre vint, Nous frappâmes la ville de subversion et fîmes pleuvoir sur elle des pierres d’argile marquées
83
[84] et marquées auprès de ton Seigneur. Cette cité n’est point éloignée des Injustes [de ta ville].
Note [édition originale] : Autre sens possible : Ces pierres ne sont pas éloignées des Injustes = elles vont bientôt les frapper comme elles ont frappé les compatriotes de Loth.
[Histoire de Cho‛aïb.]
84
[85] [Nous avons certes envoyé] aux Madian leur contribule Cho‛aïb qui dit : « O mon peuple ! adorez Allah ! Vous n’avez point de divinité autre que Lui. Ne faites point mauvaise mesure et mauvais poids ! Je vous vois dans la prospérité, [mais] je crains pour vous le tourment d’un jour qui [vous] enveloppera.
Note [édition originale] : Text. : ne diminuez pas la mesure et le poids.
85
[86] O mon peuple ! faites en équité bonne mesure et bon poids ! Ne causez point de dol aux gens, dans leurs biens ! Ne vous élevez point sur terre en fauteurs de scandale !
86
[87] Ce qui reste auprès d’Allah est un bien pour vous si vous êtes croyants.
Note [édition originale] : Text. : le reste d’Allah.
86
[88] Je ne suis point un gardien pour vous. »
87
[89] — « O Cho‛aïb ! », lui répondit-on, « ta prière t’ordonne-t-elle que nous abandonnions ce qu’adoraient nos pères ou [que nous
Facsimile Image Placeholder
cessions
] de faire de nos richesses ce que nous voulons ? En vérité, tu es certes longanime et droit ! »
Note [édition originale] : ṣalâtu-ka « ta prière » est un terme qu’on ne trouve que très rarement employé, dans le Coran, pour désigner autre chose que la Prière instituée par l’Islam. Il semble que ce nom a ici un sens plus étendu, celui de « dévotion » « culte », par exemple.
88
[90] Cho‛aïb répondit : « O mon peuple ! que vous en semble ? Si je me conforme à une Preuve [venue] de mon Seigneur, si [Celui-ci] m’a attribué de Sa part une belle attribution, [c’est à bon escient]. Je ne veux point [simplement] vous contrarier en ce que je vous défends. Je ne veux que réformer autant que je puis. Mon assistance n’est qu’en Allah. Sur Lui je m’appuie, et vers Lui je reviens repentant.
89
[91] Puisse ma scission d’avec vous ne point vous valoir d’être atteints par cela même qui atteignit le peuple de Noé ou le peuple de Houd ou le peuple de Salih. Le peuple de Loth [non plus] n’est pas éloigné de vous.
90
[92] Demandez pardon à votre Seigneur et revenez vers Lui ! Mon Seigneur est miséricordieux et aimant. »
91
[93] — « O Cho‛aïb ! », répondirent [les Impies], « nous ne saisissons pas une grande part de ce que tu dis. En vérité, nous te voyons certes faible parmi nous et, sans ton clan, nous t’aurions certes lapidé [car] tu n’es pas puissant sur nous. »
Note [édition originale] : Allusion très certaine à la position analogue de Mahomet parmi les Mekkois incrédules.
92
[94] — « O mon peuple ! », répliqua [Cho‛aïb], « mon clan, sur vous, est-il donc plus puissant qu’Allah, en sorte que vous tourniez le dos ouvertement à Celui-ci ? Mon Seigneur embrasse [en Sa connaissance] ce que vous faites.
93
[95] O mon peuple ! agissez selon votre position ! Moi je vais agir et vous saurez
93
[96] qui sera frappé par un tourment déshonorant et qui aura été un menteur. Guettez ! Je suis [aussi] avec vous guettant. »
94
[97] Quand vint Notre Ordre, par une miséricorde [venue] de Nous, Nous sauvâmes Cho‛aïb et ceux qui avaient cru avec lui. Le Cri emporta ceux qui avaient été injustes et, au matin, dans leurs demeures, ils se trouvèrent gisants,
95
[98] comme s’ils n’y avaient pas élu séjour. Oui ! arrière aux Madian comme il fut dit : Arrière aux Thamoud !
[Histoire de Moïse.]
96
[99] Certes, Nous avons envoyé Moïse avec Nos signes et un pouvoir évident,
97
[99] vers Pharaon et son conseil (malâ’). Celui-ci suivit l’ordre de Pharaon quoique l’ordre de Pharaon ne fût pas droit.
98
[100] [Pharaon] précédera son peuple au Jour de la Résurrection et il les mènera à l’aiguade du Feu. Quelle détestable aiguade !
Note [édition originale] : Il les mènera etc. Text. : il les fera arriver à l’aiguade du Feu.
99
[101] Ils auront été [et seront] poursuivis par une malédiction, en la [Vie Immédiate] et au Jour de la Résurrection. Quelle détestable compagne ce sera !
[Conclusion.]
100
[102] Cela fait partie des récits [relatifs] aux Cités que Nous te rapportons : certaines de ces cités sont [encore] debout, d’autres sont moissonnées.
101
[103] Nous n’en avons pas lésé les habitants, mais ce sont eux qui se sont lésés. A rien ne leur ont servi les divinités qu’ils priaient en dehors d’Allah, quand l’Ordre de ton Seigneur est venu. Cela n’a fait qu’accroître leur défaite.
102
[104] Ainsi est le coup d’Allah quand Il frappe les cités alors qu’elles sont injustes. Son coup est cruel et violent.
Note [édition originale] : Text. : ainsi est la prise d’Allah quand II prend les cités etc.
103
[105] En vérité, en cela, est certes un signe pour qui craint le Tourment de la [Vie] Dernière ! Ce sera un jour où les Hommes seront réunis. Ce sera un jour solennel,
104
[106] par Nous seulement retardé jusqu’à un terme déterminé,
105
[107] un jour où [Allah] viendra sans qu’une âme parle sauf sur Son autorisation. Les Hommes seront [alors] misérables ou heureux.
106
[108] Ceux qui seront misérables seront dans le Feu où ils feront entendre gémissements et sanglots
107
[109] et ils resteront là, immortels, tant que dureront les cieux et la terre, à moins qu’Allah ne [le] veuille [autrement]. Ton Seigneur accomplit ce qu’Il désire.
108
[110] Ceux, au contraire, qui seront heureux, seront dans le Jardin
Facsimile Image Placeholder
et, don infini, ils y seront immortels, tant que dureront les cieux et la terre, à moins qu’Allah ne [le] veuille [autrement].
109
[111] Ne sois point dans un doute à l’égard de ce qu’adorent ces gens. Ils n’adorent que ce qu’antérieurement adorèrent leurs pères. En vérité, nous allons certes leur donner leur exacte part, sans [en] rien retrancher.
110
[112] Certes, Nous avons apporté à Moïse l’Écriture. On a été en opposition à l’égard de cela, [mais] n’eût été un arrêt qui a précédé, de ton Seigneur, il eût été décidé entre eux. En vérité, ils sont certes dans un doute profond à l’égard de [cette Écriture].
111
[113] En vérité, à tous, ton Seigneur donnera exactement [récompense de] leurs actions. Il est très informé de ce qu’ils font.
112
[114] Va droit, comme tu en as reçu l’ordre, ainsi que ceux qui, avec toi, sont revenus [à Allah] ! Ne soyez point rebelles ! [Allah] est clairvoyant sur ce que vous faites.
113
[115] Ne prenez point pour soutiens ceux qui sont injustes, sans quoi le Feu vous touchera ! Vous n’avez en dehors d’Allah point de patrons (’awliyâ’) et, plus tard, vous ne serez point secourus !
114
[116] Accomplis la Prière aux deux extrémités du jour et à quelques moments de la nuit ! Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une Édification (ḏikrā) pour ceux qui se souviennent.
Note [édition originale] : zulafan « quelques moments ». Quels que soient les déchiffrements admis, le sens est certain : il s’agit de moments proches du soir et de l’aube.
115
[117] Sois constant ! car Allah ne perd point la rétribution des Bienfaisants.
116
[118] Parmi les générations qui furent avant vous, pourquoi les gens de piété qui interdirent le scandale sur la terre et que Nous sauvâmes, ne furent-ils que peu nombreux, alors que les Injustes suivirent le luxe où ils vivaient et furent coupables ?
117
[119] Ton Seigneur n’était pas capable de faire injustement périr ces cités alors que leurs habitants pratiquaient la sainteté.
118
[120] Si ton Seigneur avait voulu, Il aurait fait des Hommes une communauté unique, alors qu’ils ne cessent de s’opposer.
119
[120] (A l’exception de ceux auxquels ton Seigneur a fait miséricorde). C’est pour cela qu’Il les a créés. Que s’accomplisse l’arrêt de
Facsimile Image Placeholder
ton Seigneur : « J’emplirai certes la Géhenne, tout ensemble, de Djinns et d’Hommes. »
120
[121] Oui, Nous te rapportons, [tiré] des récits des Apôtres, ce par quoi Nous affermissons ton cœur. En ceci te viennent la Vérité, une Exhortation et une Édification (ḏikrā) pour les Croyants.
121
[122] Dis à ceux qui ne croient point : « Agissez selon votre position ! Nous allons agir [aussi] !
122
Attendez ! Nous attendons [aussi] ! »
123
A Allah appartient l’Inconnaissable des cieux et de la terre. A Lui revient l’Ordre tout entier. Adore-Le et appuie-toi sur Lui ! Ton Seigneur n’est pas insoucieux de ce qu’ils font.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE HOD,
contenant cent vingt-trois versets,
escrit à la Meque.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Je suis Dieu misericordieux. Les signes contenus en ce livre sont tres-veritables, ils procedent du tres-Sage qui sçait tout.
2
N’adorez qu’un seul Dieu, je vous presche de sa part les tourmens de l’Enfer, & vous annonce les joyes du Paradis,
3
afin que vous demandiez pardon à sa divine Majesté ; & que vous vous convertissiez, il vous donnera une heureuse vie dans le monde jusques au temps ordonné, & recompensera chacun selon ses œuvres ; Je crains que vous ne soyez chastiez au jour du Jugement si vous abandonnez le droict chemin,
4
vous serez tous assemblés devant Dieu pour estre jugez.
5
Les cœurs
Facsimile Image Placeholder
des impies ont incliné à la hayne du Prophete, & ont voulu se cacher de Dieu pour quelque temps, ils se sont couverts de leurs vestemens pour n’estre cognus, mais Dieu sçait tout ce qui est dans leurs ames, il sçait tout ce qu’ils cachent & tout ce qu’ils mettent en evidence ;
6
tous les animaux du monde vivent de sa grace, il sçait le lieu de leur repaire, & le lieu où ils doivent mourir, tout est escrit dans un livre intelligible qui explique toute chose ;
7
C’est luy qui a creé le Ciel & la Terre en six jours, son Trône estoit auparavant porté sur les eauës
Note [édition originale] : Voy kitab el tenoir.
, (l’Alcoran) vous
exhorte
Correction de : ehorte
à
Correction de : a
bien faire ; Si tu dis aux impies qu’ils ressusciteront apres leur mort, ils diront que ce n’est que sortilege & enchantement ;
8
si nous retardons quelque temps à les chastier, ils disent qu’il n’y a point de punition pour leurs crimes, mais ils ne l’esuiteront pas au jour qu’elle paroistra, & ressentiront la rigueur des peines qu’ils mesprisent.
9
Si nous donnons des richesses & la santé aux impies, & que nous les leur ostions, ils se desesperent dans leur impieté,
10
si nous leur donnons du bien apres leur mal, ils disent que le malheur les a quités, ils s’en rejoüissent & en deviennent orgueilleux ;
11
ceux qui sont humbles & patiens dans leurs afflictions, & qui font de bonnes œuvres, obtiendront pardon de leurs pechez, & une tres-grande recompense.
12
Peut-estre que tu oublieras d’enseigner quelque chose de ce qui t’a esté inspiré, & que tu t’affligeras parce qu’ils disent que ce que tu dis ne t’apportera point
Facsimile Image Placeholder
de profit ; Certainement, tu n’és envoyé que pour les reprendre de leur peché, ton Seigneur est tout-Puissant, il les chastiera selon leurs demerites.
13
Assurément ils diront que tu as controuvé l’Alcoran, & qu’il est de ton invention, Dis leur, venez & apportez avec vous une dizaine de Chapitres de vostre invention semblables à l’Alcoran en instruction & en eloquence, & appellez pour vous ayder les Idoles que vous adorés si vous estes gens de bien ;
14
s’ils n’exaucent pas vos prieres, & ne vous donnent point de secours, cognoissez alors que l’Alcoran est descendu du Ciel par la permission de Dieu, & qu’il n’y a qu’un seul Dieu, ne vous confierez vous pas en luy ?
15
Je donneray les biens & les honneurs de la terre à plusieurs personnes qui les ayment,
16
& seront à la fin confinez de dans le feu d’Enfer, & les bonnes œuvres qu’ils feront en ce monde leur seront inutiles en l’autre.
17
Ceux qui observent ce que Dieu a ordonné, estudient l’Alcoran, & croyent qu’il procede de sa divine Majesté pour enseigner le droit chemin, & pour obtenir sa misericorde comme estoit auparavant luy le livre de Moyse ; Ceux qui croiront en l’Alcoran seront bien-heureux, sans doute le feu d’Enfer est preparé pour les infidelles qui n’y croiront pas, mais la plus grande partie du monde est incredule :
18
Qui est plus impie que ceux qui blasphement contre Dieu ? telles gens ne verront pas sa face, les Anges diront au jour du Jugement, voila ceux qui ont esté impies, malediction
Facsimile Image Placeholder
est sur eux & sur les injustes
19
qui ont dévoyé le peuple du droict chemin, ils estoient veritablement infidelles ;
20
Telle gens n’eviteront pas la punition de leurs crimes sur la terre, ils ne trouveront personne qui les puisse proteger autre que Dieu, il augmentera leurs peines parce qu’ils ne veulent pas quitter leur impieté, ny recevoir la lumiere de la foy ;
21
telles gens sont gens perdus, leurs Idoles ne leur donneront point de secours,
22
ils seront sans doute damnés eternellement ;
23
& ceux qui croiront en Dieu, qui feront de bonnes œuvres, & se convertiront demeureront à jamais dedans le Paradis.
24
Les impies sont semblables aux sourds & aux aveugles, & les vray-croyans sont semblables à ceux qui ont bonne veüe & bonne oüye, seront ils mis en paralelle les uns aux autres ? ny penserez-vous jamais ?
25
Nous avons envoyé Noé pour reprendre les hommes de leurs pechez,
26
il leur a dit, n’adorez qu’un seul Dieu, autrement je crains que vous ne soyez chastiez au jour du Jugement.
27
Les Docteurs d’entre les infidelles luy ont respondu, nous voyons que tu es homme comme nous, & que ceux qui te suivent sont pauvres gens aveuglez & sans conseil, nous ne voyons pas que tu ayes aucune grace qui te doive faire preferer à nous ; au contraire nous croyons que tu es un menteur,
28
il a dit, ô peuple ne cognoissez vous pas que Dieu m’a enseigné ce que je vous presche, qu’il ma donné la grace de Prophetiser & qu’il vous en a privé, vous exorteray-je de recognoistre sa grace
Facsimile Image Placeholder
veu que vous l’abhorrez ?
29
O peuple je ne vous demande point de recompense de mes peines, Dieu m’en recompensera largement ; Je ne veux pas exiler les vray-croyans de ma compagnie, ils seront un jour assemblez devant leur Seigneur, mais je voy que vous estes ignorans.
30
O peuple qui empeschera Dieu de me punir si je traite mal les vray-croyans ? ny penserez-vous pas ?
31
Je ne dis pas que je possede les tresors de Dieu, je ne sçay pas le futur, je ne dis pas que je sois un Ange, je ne dis pas à ceux que vous mesprisez que Dieu les enrichira, Dieu sçait ce qui est dans leurs ames, si je tenois tels discours j’aurois tres-grand tort.
32
Ils ont dit, ô Noé il y a long-temps que nous disputons ensemble, faits nous paroistre les peines que tu nous presches si tu es veritable,
33
Dieu, dit-il, vous les fera voir quand il luy plaira, vous ne les éviterez pas,
34
mes instructions vous seront inutiles si Dieu vous veut esprouver, il est vostre Seigneur, & serez un jour assemblez devant luy pour estre jugez.
35
Les infidelles diront-ils que tu as controuvé l’Alcoran, & qu’il est de ton invention ? Dis leur, si je l’ay controuvé le peché en sera sur moy, & suis innocent de vos blasphemes.
36
Dieu a inspiré à Noé que personne ne croiroit en ses paroles autres que ceux qui avoient desja crû en luy ;
37
Il luy dit, basty une arche conformément à l’inspiration que nous t’avons envoyée, mais ne me parle plus des injustes, ils seront submergez :
38
Les passans se mocquoient de luy & de son arche, il leur dit, vous vous
Facsimile Image Placeholder
mocquez
de moy, je me mocqueray de vous,
39
& nous verrons ceux qui seront les plus sçavans, celuy que Dieu chastiera sera couvert de honte, & sera tourmenté perpetuellement.
40
Lors que nous avons voulu exterminer ce peuple, que la lumiere de l’aurore
a
Correction de : à
paru, & que l’eau a boüilly dans le pot de Noé, nous luy avons ordonné de charger dans son arche deux animaux de chaque genre & espece, toutes les creatures ont esté exterminées, excepté celles dont nous avons cy-devant parlé, tant de ceux qui ont crû, que de ceux qui n’ont pas crû, & ce en petit nombre,
41
Noé leur a dit, montez dans l’arche au nom de Dieu qui la fera flotter, & qui la fera ancrer, le Seigneur est clement & misericordieux envers nous.
42
Lors que l’arche commença de flotter semblable à une montagne, Noé appella un de ses enfans qui estoit resté en terre
Note [édition originale] : Gelaldin dit qu’il se nommoit Kinan.
, & luy dit, mon fils monte dans l’arche avec nous, & ne demeure pas avec les infidelles,
43
il respondit, je monteray sur une haute montagne qui me sauvera des eauës, Noé luy dit, personne ne te peut aujourd’huy delivrer de la punition de Dieu, si ce n’est par sa misericorde ; Les eauës s’estant eslevées, il demeura au nombre de ceux qui furent submergez,
44
Dieu commanda à la terre de boire son eau, & au Ciel de ne plus verser de pluye, l’eau a diminvé sur la terre apres que le peuple a esté submergé, & l’arche s’est arrestée sur la montagne appellée Gioudy, ainsi ont esté exterminez les injustes ;
45
Noé pria son Seigneur, & dit, Seigneur, mon
Facsimile Image Placeholder
fils qui est demeuré dans les ondes est de ma lignée, tu m’as promis de sauver ma famille, tu entretiens exactement ce que tu promets, tu es veritable en tes paroles, & tres-juste en tes actions ;
46
O Noé, respondit Dieu, ce fils n’est pas de ta lignee, il m’a offencé, & a desobey à mes commandemens, ne m’interroge pas de ce que tu ne dois pas sçavoir, autrement tu seras au nombre des ignorans :
47
Seigneur dit Noé, je me garderay par ton ayde de t’interroger de ce que je ne dois pas sçavoir, si tu n’as pitié de moy je seray au nombre des gens perdus.
48
Dieu dit, ô Noé descend de l’Arche avec salut & benediction sur toy & sur une partie de ceux qui sont avec toy, j’enrichiray l’autre partie des biens de ce monde pour les chastier tres-griefuement au jour du Jugement,
49
je t’enseigne le futur que toy ny ton peuple n’avez pas encore sçeu, sois patient en tes afflictions, le Paradis est pour ceux qui ont ma crainte devant les yeux.
50
Nous avons envoyé Hod aux gens de Aad son frere : Il leur a dit, ô peuple n’adorez qu’un seul Dieu, autrement vous serez au nombre des infidelles,
51
je ne vous demande point de recompense de la peine que je prens de vous prescher, celuy qui m’a creé m’en recompensera, ne serez vous jamais sages ?
52
demandez pardon à Dieu, convertissez-vous, & obeïssez à sa divine volonté, il vous envoyera la pluye du Ciel & augmentera vos forces & vos richesses, ne soyez pas au nombre des impies,
53
ils ont respondu, ô Hod, tu ne nous apporte point de raisons pour prouver ce que tu dis, tes
Facsimile Image Placeholder
paroles
ne nous feront pas quitter nos Dieux, nous n’adjoustons point de foy en tes discours,
54
& disons de toy que quelqu’un de nos Dieux te chastiera rigoureusement ; Il dit, je prens Dieu & vous mesmes
à
Correction de : a
tesmoins que je suis innocent du peché que vous faites d’adorer les Idoles,
55
si vous conspirez contre moy, personne ne vous pourra proteger au jour du Jugement,
56
je suis resigné à la volonté de Dieu mon Seigneur & le vostre, il conserve tous les animaux de la terre, & aime ceux qui suivent le droict chemin ;
57
I’ay satisfait à mon devoir & à ma mission, je vous ay enseigné ce que Dieu m’a commandé, si vous vous devoyez il establira un autre peuple en vostre place, vous ne luy faites point de mal par vostre impieté, il observe exactement tout ce qu’on fait dans le monde ;
58
Lorsque nous avons exterminé ce peuple, nous avons par nostre grace speciale delivré Hod de leur malice, & tous les vraycroyans qui estoient avec luy nous les avons delivrez d’un grand tourment.
59
Le peuple d’Aad a mesprisé les commandemens de Dieu, & a desobey à ses Prophetes, il a suivy la volonté des opiniastres,
60
il a esté maudit en ce monde, & sera maudit au jour du Jugement, parce qu’il a desobey à sa divine Majesté, avec dessein d’exterminer les gens de Hod son frere.
61
Nous avons envoyé Salhé à Temod son frere & à ses gens, il leur a dit, ô peuple adorez un seul Dieu, c’est lui qui vous a creé du limon de la terre, & l’a remplie de plusieurs sortes de fruits pour vous l’a faire habiter, demandez-lui pardon, & vous
Facsimile Image Placeholder
convertissez
, il escoute ses creatures & exauce leurs oraisons ;
62
ils ont respondu, ô Salhé, on esperoit que tu serois nostre chef avant que la deffense fust faite d’adorer les Dieux de nos Peres, nous doutons grandement de ce que tu nous presches ;
63
ô peuple, dit Salhé, ne connoissez-vous pas que Dieu m’a enseigné ce que je vous presche, & qu’il m’a donné sa grace ? qui me protegera si je luy desobey ? vous ne pouvez qu’augmenter ma peine si je vous croy :
64
ô peuple, ce chameau que Dieu vous a creé
Note [édition originale] : Les Turcs croyent que Salhé changea un rocher en chameau.
vous servira de miracle & d’instruction, laissez-le paistre & ne luy faites point de mal, autrement vous serez bien tost chastiez ;
65
Ils ont blessé ce chameau par mespris ; Alors il leur a dit, vous vivrez dans vos maisons l’espace de trois jours avant que d’estre exterminez, ce qu’on vous promet n’est pas mensonge ;
66
Lors que nous les avons exterminez, nous avons par nostre grace speciale sauvé Salhé & les vray-croyans qui estoient avec luy,
67
le tonnerre a surpris ces infidelles, & ont esté trouvez le matin dans leurs maisons estendus morts
68
comme charognes ; Ainsi Temod & ses gens ont mesprisé les commandemens de Dieu à leur desadvantage.
69
Nos Messagers qui sont arrivez en la maison d’Abraham luy ont annoncé la naissance de Isaac, de Jacob, & de leur posterité, ils se sont salüés, lors qu’ils sont entrés en sa maison, il leur a fait apporter de la chair rotie pour manger,
70
& voyant qu’ils n’en mangeoient pas il les a mesprisés en soy-mesme & a eu peur de leur venuë ; ils luy ont dit, n’aye
Facsimile Image Placeholder
point de peur, nous sommes envoyez vers Loth pour exterminer les habitans de sa ville,
71
la femme d’Abraham qui estoit presente se prit à rire lors qu’ils luy annoncerent la naissance d’Isaac, de Jacob & de leur posterité,
72
elle dit, hé Dieu ! feray-je un enfant, moy qui suis vieille, & qui ay un mary extremément vieil ? ce seroit un miracle ;
73
ils ont respondu, vous estonnez vous de la puissance de Dieu ? O vous qui estes de la famille d’Abraham, Dieu vous a donné sa benediction, loüange & gloire luy sont deuës en tous lieux.
74
Lors qu’Abraham fut delivré de sa peur, & qu’ils luy eurent annoncé la naissance de ses enfans, il disputa long-temps avec eux touchant les habitans de la ville de Loth,
75
il estoit d’une humeur douce, & racontoit souvent les loüanges de Dieu.
76
Les Messagers luy dirent, ô Abraham mets fin à tes questions, l’heure est venuë que Dieu a commandé de les exterminer, ils ressentiront des tourmens inévitables.
77
Lors qu’ils ont esté arrivez en la maison de Loth, il s’est affligé de ce qu’il n’estoit pas assez puissant pour les delivrer de l’insolence du peuple ; il dit, voicy un jour extremément fort à passer ;
78
Les habitans de la ville ayant sçeu leur arrivée, sont venus chez Loth pour continuer leur ordure ; Loth leur a dit, ô peuple, j’ay deux filles que je vous donneray, craignez Dieu ne m’affligez pas, ne traitez pas mal mes hostes, n’y a-t’il personne entre vous pour vous remonstrer vostre faute ?
79
Ils ont respondu, tu sçais bien que nous n’avons pas
Facsimile Image Placeholder
affaire de tes filles ; tu sçais bien ce que nous demandons ;
80
il dit, si j’estois assez puissant j’habiterois dans un lieu fortifié pour eviter les efforts de vostre malice ;
81
alors les Messagers de Dieu luy ont dit, ô Loth, nous sommes Anges envoyez de Dieu, ces meschans ne t’approcheront pas, sors cette nuit de la ville avec ta famille, personne ne regardera derriere soy que ta femme, elle sentit la punition preparée pour les impies, ils seront chastiez de grand matin, sors promptement, le jour s’approche.
82
Lors que nous avons commandé de les exterminer, nous avons renversé la ville le dessus dessous, & avons fait pleuvoir sur eux des pierres
83
marquées de feu pour les confondre ; tel chastiment n’est pas esloigné des infidelles (qui sont dans la Meque.)
84
Nous avons envoyé Chaib dans le pays de Madian
Note [édition originale] : Voy Kitab el tenoir. Voy Gelaldin.
, il a dit, ô peuple n’adorez qu’un seul Dieu, pesez à bon poids, & mesurez à bonne mesure, ne retenez rien de vostre prochain, & ne salissez pas la terre si vous croyez en Dieu, autrement je crains que vous ne soyez chastiez au jour du Jugement,
85
le peu que vous aurez de reste vous apportera plus de contentement que tout ce que vous pourrez dérober en pesant à faux poids : & mesurant à fausse mesure.
86
Je ne suis pas envoyé pour estre vostre tuteur, mais seulement pour vous annoncer la parole de Dieu,
87
ils ont dit, ô Chaib, ta loy te commande-t’elle de nous faire abandonner les Dieux de nos peres, & de nous empescher de faire de nos biens ce que bon
Facsimile Image Placeholder
nous semblera ? tu n’és pas d’assez bonne humeur pour estre nostre directeur.
88
Il a dit, ô peuple, ne voyez-vous pas que Dieu m’a enseigné ce que je vous presche ? il m’a donné du bien pour subsister, je ne vous contrediray en rien qu’en ce qui vous a esté deffendu, je ne veux rien faire qui ne soit raisonnable, & conforme à la justice le plus que je pourray, tout mon appuy est en Dieu, je me suis resigne à la volonte de sa divine Majesté devant laquelle je dois un jour paroistre.
89
O peuple, prenez garde que vous ne soiez criminels si vous quittez la compagnie des gens de bien, & qu’il ne vous arrive ce qui est arrivé à ceux qui n’ont pas voulu croire Noé, Hod, Salhé, & Loth, la punition de Dieu n’est pas esloignée de vous,
90
demandez luy pardon, & vous convertissez, il est misericordieux & aymable,
91
Ils luy ont dit, ô Chaib, nous ne comprenons pas toutes les choses que tu dis, nous te voyons entre nous sans force & sans pouvoir, si tu n’estois pas accompagné nous te lapiderions, tu n’auras point de pouvoir sur nous.
92
Il a dit, ô peuple estimez vous plus ma compagnie & la craignez-vous plus que Dieu ? Luy avez vous tourné le dos ? Il sçait tout ce que vous faites,
93
vivez a vostre mode, je vivray à la mienne, vous cognoistrez à l’advenir vostre erreur, celuy que Dieu chastiera demeurera de dans un perpetuel malheur, vous cognoistrez bien-tost qui sera menteur ou vous ou moy, attendez la fin, je l’attendray avec vous :
94
Lors que nous commandé de
Facsimile Image Placeholder
les exterminer nous avons par nostre grace specialle sauvé Chaib & les vray-croyans qui estoient avec luy, le tonnerre
a
Correction de : à
surpris ces impies, & sont demeurez le matin estendus morts
95
comme charognes
94
dans leurs maisons ;
95
ainsi les habitans de Madian ont esté chastiez comme le peuple de Temod.
96
Nous avons envoyé Moïse
97
à Pharaon & à ses Docteurs
96
avec des miracles, avec des argumens & des raisons tres-claires & tres-intelligibles,
97
mais ces Docteurs ont suivy sa volonté, & ont obey à ses commandemens, encore qu’ils fussent contraires à la raison ;
98
ils le suivront au jour du Jugement comme ils l’ont suivy sur la terre ;
99
ce jour ils seront maudits & ne trouveront personne qui les puisse proteger ;
100
Le chastiment de la Meque est semblable à celuy que je te raconte, il y a de ses habitans qui subsistent, & d’autres qui ne subsistent pas & ne sont plus,
101
nous ne leur avons point fait d’injustice, ils se sont fait tort à eux mesmes, & leurs Idoles ne leur ont servy que pour augmenter leur mal heur lors que Dieu a commandé de les exterminer ;
102
Ainsi Dieu a surpris les habitans de la Meque, il les a chastiés parce qu’ils estoient injustes,
103
cela servira d’exemple à ceux qui ont peur du jour du Jugement, tous les hommes y seront assemblez, tout le monde le verra,
104
je le retarderay jusques au temps ordonné,
105
ce jour personne ne parlera sans ma permission, il y en aura qui seront malheureux, & d’autres qui seront heureux ;
106
Les malheureux demeureront
Facsimile Image Placeholder
dedans
le feu d’Enfer, ils crieront & se plaindront
107
tant que la Terre & les Cieux subsisteront, & tant qu’il plaira à Dieu qui fait ce que bon luy semble.
108
Les heureux joüiront du Paradis où ils demeureront eternellement tant que la Terre & les Cieux subsisteront, & tant qu’il plaira à Dieu.
109
Ne sois pas en doute de ce que les infidelles adorent, ils n’adorent que les Idoles que leurs peres ont adorées asseurement je les chastieray comme leurs peres ont esté chastiez.
110
Moïse
a
Correction de : à
presché l’ancien Testament, neantmoins les impies ont contredit ses preceptes, si Dieu n’eust dit qu’il ne les chastiera qu’au jour du Jugement, il les auroit desja exterminés, parce qu’ils sont en une tres grande erreur,
111
ton Seigneur recompensera chacun selon ses œuvres, il sçait tout ce qu’ils font.
112
Observez exactement ce qui vous a esté commandé avec ceux qui se sont convertis, ne contrevenés pas à la loy de Dieu, il void tout ce que vous faites ;
113
N’inclinez pas aux volontez des injustes, autrement le feu d’Enfer vous surprendra & serez privez de protection.
114
Priez Dieu soir & matin & une partie de la nuit, les oraisons effacent les pechez, c’est la doctrine des Predicateurs,
115
patientez & perseverez, Dieu ne privera pas les gens de bien de leur recompense ;
116
Il a deffendu de salir la terre à ceux qui vous ont precedé, & à leur posterité, neantmoins il y en a peu d’entr’eux qui s’en soient abstenus, les injustes ont fait tout ce qui leur a esté agreable, & ont esté criminels devant Dieu ;
117
Il n’exterminera
Facsimile Image Placeholder
pas la Meque si ses habitans obeïssent à ses commandemens,
118
& s’il vouloit tout le monde seroit d’une mesme Religion,
119
ceux à qui il donne sa grace, ne contrarient pas sa volonté, sa parole s’accomplira, & l’Enfer sera remply des Demons & des meschans de toute sorte de nation ;
120
On t’a raconté & tu as sçeu toutes les choses qui leur sont necessaires, & que les Prophetes ont cy-devant enseignées, ton cœur en a esté fortifié, elles contiennent la verité, & serviront de leçon aux vray-croyans.
121
Dis aux infidelles, faites de vostre costé comme vous l’entendrez, nous ferons du nostre comme nous l’entendons,
122
& attendez la fin nous l’attendrons avec vous,
123
tout ce qui est au Ciel & en la Terre est à Dieu, tous les hommes seront un jour assemblez devant luy, adorez-le, resignez vous à sa volonté, il sçait tout ce que le peuple fait.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XXI
1
Huius uoluminis quam optime a sapientissimo et eloquentissimo compositi, discernentis et castigantis uerba, me inde castigatore manifesto,
Note [édition originale] : Alcorano eloquentiam arrogat.
2
promptoque, uobis persuadent, ut non nisi Deum unum inuocetis,
3
et ab ipso ueniam et misericordiam postuletis. Ille etenim exoratus, usque ad terminum praedestinatum uobis hic saeculi prosperitatem, deinceps cuique scilicet suum meritum tribuet. Sin autem,
4
super uos ad Deum omnipotentem redituros,
5
qui uestrae uocis cordisque uariam dissonantiam uobis inhaerentem perspicit, diei magnae malum proiiciemus.
7
Note [édition originale] : De origine rerum opinio.
Deus quidem coelum et terram sex diebus perficiens, cuius super aquas sedes prius extiterat, et a quo solum omnis creatura uictum accipit, qui rerum omnium loca praesentia futuraque dinoscit, uos in terra constituit, ut quis uestri melius operaretur, agnoscat.
Note [édition originale] : Resurrectioni mortuorum contradicentes.
Si post mortem eos resurrecturos dixeris, hic nihil nisi fantasiam et incantationem manifestam esse perhibebunt :
8
dicuntque, me nequaquam potentem illis malum immittere, cum illis euentum usque ad determinatam horam differo. Sed sciat omnis, hoc veraciter futurum esse, licet increduli hoc derideant, et ulterius nunquam auferendum :
9
Si post bonum a nobis eis datum, eius subtractionem seu malum ingesserimus, hoc eos ad incredulitatem et cor malum diuerget.
10
Si post malum habitum, bonum eis per nos acciderit, gaudentes ostentant, a se peccata sua recedere,
11
exceptis patientibus atque beneficis, qui ueniam plenumque gaudium sunt habituri.
Note [édition originale] : Simplex credulitas requiritur.
12
Sed fortassis tuo cordi taediosum atque difficile uidebitur, cuncta praecepta nostra patefacere. Unde quaerent caeteri, an tibi datus sit thesaurus coelitus, an angelorum aduentus ? Tuum autem non est, nisi tantum iniuncta tibi illis nunciare, Deo omnium cognitore.
13
Dicentes hoc a te fuisse compositum, tales decem azoaras quolibet aduocato,
Note [édition originale] : Ante prouocauit ad unius Azoare compositionem : nunc ad decem, forte conditionem aspernatus.
nisi solo Deo, afferant, ut sic suum dictum probent esse possibile :
14
Sin autem, hinc diuinae sapientiae positum esse confirment. An creditis in Deum, praeter quem non est alius ?
15
Note [édition originale] : Malorum prosperitas non est felicitas uera.
Omni quidem uitam istam, huiusque saeculi decorem diligenti, facta sua non minuendo, praemium hic persoluemus :
16
sed in saeculo futuro nullum bonum pro factis suis recepturus, nil praeter ignis feruorem habebit.
17
Omnes autem Dei recto procedentes tramite, per testes confirmato, qualis est lex Moysis, iam praemissa docens, et condonans credentibus illi, bonum possidebit. Incredulus autem, et deuius, ignem. De ueritate praeceptorum eorum tibi missorum, quanquam plures non credant, tu nullatenus haesites.
18
Imponentes Deo mendacium, sicut pessimi, a pietate dilectioneque diuina repelluntur. Quis enim illis est deterior ?
19
Incredulis semper, atque fidem uiamque Dei sponte linquentibus, in saeculo futuro malum,
20
nullo subueniente uindice, duplicabitur, quia nec audire nec uidere poterunt.
21
¶ Qui suas animas hic operando, et uerbis
Facsimile Image Placeholder
errando perdunt,
22
Note [édition originale] : Fidelium et infidelium collatio,
ueraciter saeculo futuro perdentur :
23
Credentes autem, et benefacientes, et ad Deum se conuertentes, paradiso perseuerabunt.
24
Horum quidem membrorum est assimilatio, quasi caeci et surdi, ac uidentis et audientis. An haec aequalia et similia memoratis ?
25
Note [édition originale] : Noe diluuio superstes memoratur, fabulis admixtis.
Noë quidem iam suae genti castigatorem, clarumque doctorem cum praeceptis nostris misimus :
26
quo persuadente, ut unum solum Deum inuocarent, quoniam eis magnae diei malum futurum timebat,
27
eorum plurima pars incredula dixit : Te quidem non aliud quam hominem, sicut nos, nec plus quam nos sublimatum, nec alios quam nostri deteriores, nulliusque consilii te sequi uidentes, te mendacem opinamur.
28
Inquit ille : Ego forsan uiam Dei rectam per suam misericordiam mihi datam proficiscor, quod uos caeci minime perspicitis.
29
An uero nolentes ad eam cogemur ? A uobis quidem inde nullam, sed a Deo solo mercedem expecto. Unde nequaquam credentes, quomodo Deo counientur ? Sed uos brutos et inscitos a me repello.
30
Quis enim a Dei uindicta me tueretur, si bonos homines reiicerem ? An nulla memoria solidati estis ?
31
¶ Nec apud me thesaurum Dei depositum, nec me angelum esse, nec Deum non daturum illis bonum, quos uos irridetis, quoniam suorum scit arcana cordium, nunquam perhibebo : quoniam malis annumerarer.
32
Illi quidem indignantes responderunt : Hoc nimia disceptatio terminetur : tuque pollicita uirtuosa mirandaque, si uerax es, perfice.
33
Dixit Noë : Nullus praeter Deum si sibi placuerit, cum his uirtutibus ueniet.
34
Qui si uos uiam malam aberrare fecerit, cum ipse sit Deus uester, ad quem omnium fiet reditus, nec meum consilium, nec ammonitio prodesse poterit, cum iam etiam impotentes stupidique sitis uos.
36
Deinceps praecipientes Noë, ne contristaretur nimium pro factis humanis, eo quod plures fidem iam adepti minime crederent,
37
ut arcam iussu praeceptoque nostro non praemuniens incredulos et malos, ut summergerentur, fabricaret, iniunximus.
38
Ipse itaque parens, maiori suae gentis portioni ridiculum inde facienti dixit : Vos illudentes me, ego quidem irridebo,
39
uidebimusque malefactorem, et cui dedecus perpetuum incumbet.
40
Ipse quidem ammonitione nostra, omnium rerum duo parilia, cum mandati nostri signum, aqua uidelicet emergens decannos apparuit, in arca reposuit, omnibus pereuntibus praeter admodum paucos, cum eo credentes in Deum.
41
¶ Noë cum Dei nomine, per quem motum atque stationem habebat,
42
arca eum per montes quasi per undas uehens, in ipsam conscendens, filium suum in alia parte stantem aduocans ait : Fili, nobiscum equita, nec sis ulterius incredulus.
43
Qui respondens ait : Ad montem, qui ab hac aqua me proteget, ego proficiscar. Cui Noë : Nisi cui Deus misericordiam fecerit, nihil omnium rerum hodie saluari poterit. Eos ita colloquentes, interueniens unda disgregauit.
44
Nobis tunc imperantibus terrae, ut aquam emitteret, coeloque ut pluuiam demitteret, facta est Dei mandato aquarum congregatio, montes ipsos transcendens. Me imperante incredulis, ut se remouerent,
45
inquit Noë : O Deus, omnium sapientum doctor, cuius omne mandatum est ueracissimum, praecipe de mea gente meum filium esse.
46
Note [édition originale] : Curiositas Noe a Deo castigatur.
Cui Deus sic respondit : Tuus filius minime de tua gente dicentibus, quia nequam est atque peruersus, nec tu quicquam a te nescitum ulterius a me postules. Te brutum enim et inscium esse nolo.
47
Dixit itaque Noë : Tibi Deus me commendo, uouens me nil perscrutaturum, quod scire non debeam : Et nunc supplici uoto precans, ut ueniam et misericordiam, ne sim perditus, facias.
48
Noë rursum finito diluuio diximus,
Facsimile Image Placeholder
Cum salute tuorumque saluatione descende, sitque super te gentemque tuam multiplicatio magna. Erit autem hic tua gens, terras diuitiasque possidens et iudicans, usquequo malum item magnum illis immittemus.
Note [édition originale] : Aliter quam Gen. 8. et 9 .
49
Haec sunt Dei secreta, quea ante tempus hoc a te genteque tua sciri non poterant. Tu quidem patienter indura, quia finis est timentium Deum.
Note [édition originale] : Imo ante te Moses rectissime ista perscripserat.
50
Note [édition originale] : Haath et Huth, ut supra.
Genti quoque Haath frater suus Huth ita persuadet : O gens Deum inuoca, quem, non alium, deum habetis, quae nunc es solum falsitatis prolatrix.
51
¶ Ob istud a solo Deo mercedem, non a uobis, cum sitis indiscreti et inscii, postulo,
52
Deum supplici uoto precamini, ut uobis peccata uestra dimittat, et imbrium abundantiam inducat, uestrisque uiribus inde accumulet, ne post fidem adeptam sitis unquam increduli.
53
Responderunt : O Huth, nos quidem pro uerbis tuis quibus non credimus, minime refutabimus quod adoramus, cum tu nequaquam cum miraculis et uirtutibus accedis.
54
Opinamur enim aliquem eorum, quem adoramus, tibi plurimum nocuisse. Quibus ipse Deum testor, me liberum ab illis quos adoratis existere, et omnium expertem,
55
nisi tantum solius dei,
56
qui est dominus meus et uester, cui omnis mundana creatura subiugatur : Ipsiusque est omnis uirtus uisque recta.
57
Unde uos mihi commendato ipsi deo, pro uestra facultate potentiaque nullatenus me praemunientes nocete. Si conuerti nolueritis, post dei praecepta nobis applicata dictaque, alios uestri uicarios in terra constituet Reus omnium custos : nec uos ei nocere poteritis.
58
Huth quidem, ipsique credentes, a magno malo nostra pietate subueniente proteximus.
59
Homines uero Haath suo † legato
Note [édition originale] : † Nuncio Huth.
resistentes, et contradicentes,
60
mandata grauium hominum atque mendacium secuti, ob incredulitatem suam repulsam hic, saeculoque futuro sortiti sunt.
61
Note [édition originale] : Schale propheta gentis Themuth.
Genti quoque Themuth suus propheta Schale sic locutus est  : O gens Deum, praeter quem creatore cares, qui te de terrae limo plasmauit, uitaeque spacium in terra tribuit, adora, ueniamque postula, pollicens te nil mali facturam ulterius. Ipse namque praesens est, respondere paratus.
62
¶ O Schale, nos tibi plurimum hucusque confisos, ob hoc quod fratres nostri inuocauerunt, deiicere studes, cum de hoc quod tu nobis praedicas, nos dubitantes ei minime credimus.
63
Respondit ipse : O gens, unde tibi scire contigit, utrum rem a Deo mihi sua pietate datam non imiter ? Quis me non agentem Dei praeceptum, contra ipsum tuebitur ? Vos quidem nil nisi damnum mihi generatis.
64
Hanc Dei camelam pro suo modo in terra dei comedere sinite, nullum ei malum inferentes : Sin autem, in proximo uos malum percutiet.
Note [édition originale] : Ineptit super camelo.
65
Illis autem eam percutientibus, dixi : Omne placere uestrum in domibus uestris per triduum efficite. Hic enim terminus uobis indubitanter positus est.
66
Eo quidem finito, Schale, secumque credentes, ab illius diei malo mea pietate saluans,
67
hominibus mihi contradicentibus a gratia mea repulsis, uidelicet Themuth, suisque, malum terraemotus intulimus.
68
Unde facti sunt quasi nunquam essent.
69
Abraham meis nunciis sibi missis, gaudium atque salutem afferentibus, uitulum saginatum attulit.
Note [édition originale] : Abraham ut angelos hospites acceperit, exponit : sed discedens a Mose, Gen. 18
70
Sed illis manus suas non apporrigentibus, hic stupidus et timidus factus est. Illi uero dicentes, se non nisi ad Loth suamque gentem missos, sicque solatium et securitatem illi tribuentes,
71
mulieri suae adstanti ridentique dixerunt : Isaac filium paries, unde Iacob orietur.
72
¶ Hoc a Deo miraculum quomodo fiet, cum ego sim annosa, maritusque meus senex ?
73
Responderunt illi : Hoc quidem minime mirandum, Deo uolente, uobis grato atque benefico, cuius misericordia munifica super huius domus gentem descendit.
74
Illi sic gaudii nuncii facti, cum Abram iam facto securo,
75
mitti, non iracundo,
Facsimile Image Placeholder
bonorum uerborum credulo,
74
de gente Loth disceptantes
76
Abraham ammonent, ne causam illorum ulterius tractet : Quia Dei mandato malum eis nunc inferetur, nunquam eis auferendum.
77
Eis itaque deinceps ad Loth uenientibus, dolor et angustia cor eius oppresserunt.
Note [édition originale] : Gen. 19. Sodomae scelus punitum.
78
Illis etenim hospitatis, uenit gens sua, scelere nefando prius imbuta, perscrutatum illos. Quam Loth taliter affatus est : Has meas filias uobis aptiores et mundiores assumite, Deum timentes, nec meos hospites dedecoretis, licet nullus uestri discretus, seu legis obseruator existat.
79
Illi uero respondentes, dixerunt : Constat quidem apud te, nos minime filiabus potituros, et quid facere uelimus.
80
Quibus ipse respondit : O si super uos potentiam obtinerem, uel esset adiutor, quem inuocarem.
81
Tunc eruperunt nuncii, dicendo : O Loth, nos solius Dei sumus nuncii, ad quos ipsos applicari minime fas est. Tu uero in termino noctis proposito, aurora uidelicet propinqua, cum tota tua gente, praeter tuam mulierem, idem quod caeteri passuram, surgens discede.
82
In proximo namque, post horam scilicet praenominatam, summa deorsum, et infima sursum uertemus, et super eos silices acutas et luteas pluere faciemus.
83
Sicque factum est.
84
Note [édition originale] : Schaibe Madianitarum propheta.
¶ Gentem Madian suus propheta Schaibe sic allocutus est : O gens, Deum inuoca, qui, non alius, est uester Dominus : ipsiusque praecepto, licet auari sitis, unde timeo uobis diei futurae malum,
85
pondus atque mensuram implete, et res cuiusquam nequaquam uilipendite, nec terras uastatum pergite.
86
Quia Dei residuum, si creditis in ipsum, uobis est melius atque commodius : nec ego uester custos semper existam.
87
Responderunt illi : O Schaibe, Praecipisne nos dimittere, quod patres nostri inuocauerunt ? Esne mitis, et prouidus, atque discretus ?
88
Respondit ipse : An scire potestis, utrum ex parte Dei sim ? Quo mihi uictum bonum praebente, uestrum a me discessum minime, sed mandati diuini uobis per me patefacti perfectionis studium affecto. Quia pro posse meo Dei uiam, cui me commendo, et ad quem redibo, uobis patefaciam, et ad eum dirigam, nec uobis difficultatem siue molestiam mea uerba pariant :
90
sed Deum precamini, poenitentiam agendo, pium ueniaeque datorem.
89
Sin autem, uos incurretis passiones gentis. Noë, seu gentis Huth, seu Schale, seu Loth, quae nequaquam multum remota est.
91
Illi quidem haec audientes, dixerunt : O Schaibe, cum tu sis debilis et ignobilis, te paruum appreciantes, a gente nostra prorsus eiicimus, nec de tuis praeceptis quicquam retinemus.
92
Respondit ipse : Ad meam generositatem plus quam Deum ipsum attenditis, omniaque complectentem post terga proiicitis.
93
¶ Vos itaque pro modo uestro facite, uelut et ego meo, expectantes, et ego, quis uestri probabitur mendax, malo dedecoreque superincumbente.
94
Ipsum itaque Schaibe, suosque factores, termino statuto liberantes, malos et incredulos ad nihilum redigendo,
95
quasi nunquam essent,
94
suas domos funditus diuulsimus.
96
Note [édition originale] : Pharao Moysen uilipendens a Deo punitus.
Moysi quoque cum praecepto nostro uirtuteque magna
97
ad Pharaonem gentemque suam misso, Pharao resistens, suamque gentem distorquens,
98
ipsa uolente, ipse dux illius in aliud saeculum, et ignem, locumque malum effectus est.
99
Illis autem in hoc saeculo repulsam et letum, et in alio malum multimodum patientibus,
101
nos minime nocuimus : sed ipsi suis animabus detrimentum operati sunt. In mortis quidem articulo, et malorum euentu parum eis profuit, sed immoderate nocuit, quod Dei loco adorabant.
102
Omnium quoque uillarum diuina captio grauis est, et ineuitabilis.
103
¶ Haec
Facsimile Image Placeholder
quidem satis sunt admiranda, timentibus malum illius diei :
104
qua post terminum praescriptum adueniente,
103
omnium coram Deo fiet congregatio,
105
nec quispiam, nisi diuino nutu quid loquetur, ubi felicitas et infortunium omne patefiet.
106
Infortunati namque,
107
nisi quos ipse Deus uoluerit, omnia sciens prout uult,
106
ignem gementes ingredientur,
107
quo dum coelum terraque durauerint, perseuerabunt :
108
Et per spacium consimile felices omnes, quos Deus uoluerit, paradisum obtinebunt.
109
Note [édition originale] : Patrum cacozeli.
De his qui nihil nisi quod sui patres adorauerunt, inuocant, nil dubites, quin sibi partem suam absque diminutione reddamus.
110
Nisi Dei uerbum praescriptum firmum esset, et immutabile, eos qui libro Moysi contrarietates inferunt, caeterosque similiter dubitantes,
111
Deus ipse iam iudicasset, omnia sciens, omnibus sua reddens opera.
112
Note [édition originale] : Homines erudiantur per Machumet.
Tu igitur te, credentesque tecum, sicet nos praecepimus, corrige : nec se unquam inde diuertat quispiam, cum Deus omnia uideat.
113
Note [édition originale] : Sodalitium malorum cauere iubet.
¶ Nolite uos male gerentibus associare : Sin autem, uos comburet ignis, omnis adiutoris expertes.
114
Note [édition originale] : Orationes.
Coram deo in diei capitibus, parteque noctis, ad peccamina delenda, bonaque commemoranda, orationes fundite,
115
expectantes mercedem, quam nemini Deus auferet.
116
Si generationum praeteritarum, eorum paucorum qui liberati fuerant, quis residuus esset, ne malum in terra fieret, praeciperet. Sed malos, nil nisi sectam patrum suorum sequi uolentes, Deus ipse confundit,
117
uillas suas pessundare nolens, ne bonis hominibus iniuriam inferat :
118
quo uolente, tota gens una fieret.
Note [édition originale] : Damnatorum multitudo.
Sed inerit semper contrarietas,
119
nisi quibus Deus ueniam et misericordiam fecerit : Cuius uerbum indubitanter complebitur, uidelicet quod infernus de diabolis omnibus et hominibus replebitur.
120
Inibimusque sermonem cum omnibus de nunciorum nostrorum praeceptis, ut corda uestra firmentur, et in hac re ueritatem, et castigamen, atque memoriam credentibus uideat.
121
Incredulis autem dicito, uestra negotia pro modo uestro facite,
122
expectantes, et ego mea similiter peragam.
123
¶ Dei sunt arcana coeli et terrae, ad quem omnia mandata redeunt. In eum credite, uos commendantes illi, quoniam ipse factorum uestrorum non est negligens :