Bibliographic Information

Sourate 17 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless17

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الإسراء
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
سُبْحَانَ الَّذِي أَسْرَى بِعَبْدِهِ لَيْلًا مِّنَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ إِلَى الْمَسْجِدِ الْأَقْصَى الَّذِي بَارَكْنَا حَوْلَهُ لِنُرِيَهُ مِنْ آيَاتِنَا إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْبَصِيرُ
2
وَآتَيْنَا مُوسَى الْكِتَابَ وَجَعَلْنَاهُ هُدًى لِّبَنِي إِسْرَائِيلَ أَلَّا تَتَّخِذُوا مِن دُونِي وَكِيلًا
3
ذُرِّيَّةَ مَنْ حَمَلْنَا مَعَ نُوحٍ إِنَّهُ كَانَ عَبْدًا شَكُورًا
4
وَقَضَيْنَا إِلَى بَنِي إِسْرَائِيلَ فِي الْكِتَابِ لَتُفْسِدُنَّ فِي الْأَرْضِ مَرَّتَيْنِ وَلَتَعْلُنَّ عُلُوًّا كَبِيرًا
5
فَإِذَا جَاءَ وَعْدُ أُولَاهُمَا بَعَثْنَا عَلَيْكُمْ عِبَادًا لَّنَا أُولِي بَأْسٍ شَدِيدٍ فَجَاسُوا خِلَالَ الدِّيَارِ وَكَانَ وَعْدًا مَّفْعُولًا
6
ثُمَّ رَدَدْنَا لَكُمُ الْكَرَّةَ عَلَيْهِمْ وَأَمْدَدْنَاكُم بِأَمْوَالٍ وَبَنِينَ وَجَعَلْنَاكُمْ أَكْثَرَ نَفِيرًا
7
إِنْ أَحْسَنتُمْ أَحْسَنتُمْ لِأَنفُسِكُمْ وَإِنْ أَسَأْتُمْ فَلَهَا فَإِذَا جَاءَ وَعْدُ الْآخِرَةِ لِيَسُوءُوا وُجُوهَكُمْ وَلِيَدْخُلُوا الْمَسْجِدَ كَمَا دَخَلُوهُ أَوَّلَ مَرَّةٍ وَلِيُتَبِّرُوا مَا عَلَوْا تَتْبِيرًا
8
عَسَى رَبُّكُمْ أَن يَرْحَمَكُمْ وَإِنْ عُدتُّمْ عُدْنَا وَجَعَلْنَا جَهَنَّمَ لِلْكَافِرِينَ حَصِيرًا
9
إِنَّ هَذَا الْقُرْآنَ يَهْدِي لِلَّتِي هِيَ أَقْوَمُ وَيُبَشِّرُ الْمُؤْمِنِينَ الَّذِينَ يَعْمَلُونَ الصَّالِحَاتِ أَنَّ لَهُمْ أَجْرًا كَبِيرًا
10
وَأَنَّ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ أَعْتَدْنَا لَهُمْ عَذَابًا أَلِيمًا
11
وَيَدْعُ الْإِنسَانُ بِالشَّرِّ دُعَاءَهُ بِالْخَيْرِ وَكَانَ الْإِنسَانُ عَجُولًا
12
وَجَعَلْنَا اللَّيْلَ وَالنَّهَارَ آيَتَيْنِ فَمَحَوْنَا آيَةَ اللَّيْلِ وَجَعَلْنَا آيَةَ النَّهَارِ مُبْصِرَةً لِّتَبْتَغُوا فَضْلًا مِّن رَّبِّكُمْ وَلِتَعْلَمُوا عَدَدَ السِّنِينَ وَالْحِسَابَ وَكُلَّ شَيْءٍ فَصَّلْنَاهُ تَفْصِيلًا
13
وَكُلَّ إِنسَانٍ أَلْزَمْنَاهُ طَائِرَهُ فِي عُنُقِهِ وَنُخْرِجُ لَهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ كِتَابًا يَلْقَاهُ مَنشُورًا
14
اقْرَأْ كِتَابَكَ كَفَى بِنَفْسِكَ الْيَوْمَ عَلَيْكَ حَسِيبًا
15
مَّنِ اهْتَدَى فَإِنَّمَا يَهْتَدِي لِنَفْسِهِ وَمَن ضَلَّ فَإِنَّمَا يَضِلُّ عَلَيْهَا وَلَا تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَى وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّى نَبْعَثَ رَسُولًا
16
وَإِذَا أَرَدْنَا أَن نُّهْلِكَ قَرْيَةً أَمَرْنَا مُتْرَفِيهَا فَفَسَقُوا فِيهَا فَحَقَّ عَلَيْهَا الْقَوْلُ فَدَمَّرْنَاهَا تَدْمِيرًا
17
وَكَمْ أَهْلَكْنَا مِنَ الْقُرُونِ مِن بَعْدِ نُوحٍ وَكَفَى بِرَبِّكَ بِذُنُوبِ عِبَادِهِ خَبِيرًا بَصِيرًا
18
مَّن كَانَ يُرِيدُ الْعَاجِلَةَ عَجَّلْنَا لَهُ فِيهَا مَا نَشَاءُ لِمَن نُّرِيدُ ثُمَّ جَعَلْنَا لَهُ جَهَنَّمَ يَصْلَاهَا مَذْمُومًا مَّدْحُورًا
19
وَمَنْ أَرَادَ الْآخِرَةَ وَسَعَى لَهَا سَعْيَهَا وَهُوَ مُؤْمِنٌ فَأُولَئِكَ كَانَ سَعْيُهُم مَّشْكُورًا
20
كُلًّا نُّمِدُّ هَؤُلَاءِ وَهَؤُلَاءِ مِنْ عَطَاءِ رَبِّكَ وَمَا كَانَ عَطَاءُ رَبِّكَ مَحْظُورًا
21
انظُرْ كَيْفَ فَضَّلْنَا بَعْضَهُمْ عَلَى بَعْضٍ وَلَلْآخِرَةُ أَكْبَرُ دَرَجَاتٍ وَأَكْبَرُ تَفْضِيلًا
22
لَّا تَجْعَلْ مَعَ اللَّهِ إِلَهًا آخَرَ فَتَقْعُدَ مَذْمُومًا مَّخْذُولًا
23
وَقَضَى رَبُّكَ أَلَّا تَعْبُدُوا إِلَّا إِيَّاهُ وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا إِمَّا يَبْلُغَنَّ عِندَكَ الْكِبَرَ أَحَدُهُمَا أَوْ كِلَاهُمَا فَلَا تَقُل لَّهُمَا أُفٍّ وَلَا تَنْهَرْهُمَا وَقُل لَّهُمَا قَوْلًا كَرِيمًا
24
وَاخْفِضْ لَهُمَا جَنَاحَ الذُّلِّ مِنَ الرَّحْمَةِ وَقُل رَّبِّ ارْحَمْهُمَا كَمَا رَبَّيَانِي صَغِيرًا
25
رَّبُّكُمْ أَعْلَمُ بِمَا فِي نُفُوسِكُمْ إِن تَكُونُوا صَالِحِينَ فَإِنَّهُ كَانَ لِلْأَوَّابِينَ غَفُورًا
26
وَآتِ ذَا الْقُرْبَى حَقَّهُ وَالْمِسْكِينَ وَابْنَ السَّبِيلِ وَلَا تُبَذِّرْ تَبْذِيرًا
27
إِنَّ الْمُبَذِّرِينَ كَانُوا إِخْوَانَ الشَّيَاطِينِ وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِرَبِّهِ كَفُورًا
28
وَإِمَّا تُعْرِضَنَّ عَنْهُمُ ابْتِغَاءَ رَحْمَةٍ مِّن رَّبِّكَ تَرْجُوهَا فَقُل لَّهُمْ قَوْلًا مَّيْسُورًا
29
وَلَا تَجْعَلْ يَدَكَ مَغْلُولَةً إِلَى عُنُقِكَ وَلَا تَبْسُطْهَا كُلَّ الْبَسْطِ فَتَقْعُدَ مَلُومًا مَّحْسُورًا
30
إِنَّ رَبَّكَ يَبْسُطُ الرِّزْقَ لِمَن يَشَاءُ وَيَقْدِرُ إِنَّهُ كَانَ بِعِبَادِهِ خَبِيرًا بَصِيرًا
31
وَلَا تَقْتُلُوا أَوْلَادَكُمْ خَشْيَةَ إِمْلَاقٍ نَّحْنُ نَرْزُقُهُمْ وَإِيَّاكُمْ إِنَّ قَتْلَهُمْ كَانَ خِطْئًا كَبِيرًا
32
وَلَا تَقْرَبُوا الزِّنَا إِنَّهُ كَانَ فَاحِشَةً وَسَاءَ سَبِيلًا
33
وَلَا تَقْتُلُوا النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللَّهُ إِلَّا بِالْحَقِّ وَمَن قُتِلَ مَظْلُومًا فَقَدْ جَعَلْنَا لِوَلِيِّهِ سُلْطَانًا فَلَا يُسْرِف فِّي الْقَتْلِ إِنَّهُ كَانَ مَنصُورًا
34
وَلَا تَقْرَبُوا مَالَ الْيَتِيمِ إِلَّا بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ حَتَّى يَبْلُغَ أَشُدَّهُ وَأَوْفُوا بِالْعَهْدِ إِنَّ الْعَهْدَ كَانَ مَسْئُولًا
35
وَأَوْفُوا الْكَيْلَ إِذَا كِلْتُمْ وَزِنُوا بِالْقِسْطَاسِ الْمُسْتَقِيمِ ذَلِكَ خَيْرٌ وَأَحْسَنُ تَأْوِيلًا
36
وَلَا تَقْفُ مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ إِنَّ السَّمْعَ وَالْبَصَرَ وَالْفُؤَادَ كُلُّ أُولَئِكَ كَانَ عَنْهُ مَسْئُولًا
37
وَلَا تَمْشِ فِي الْأَرْضِ مَرَحًا إِنَّكَ لَن تَخْرِقَ الْأَرْضَ وَلَن تَبْلُغَ الْجِبَالَ طُولًا
38
كُلُّ ذَلِكَ كَانَ سَيِّئُهُ عِندَ رَبِّكَ مَكْرُوهًا
39
ذَلِكَ مِمَّا أَوْحَى إِلَيْكَ رَبُّكَ مِنَ الْحِكْمَةِ وَلَا تَجْعَلْ مَعَ اللَّهِ إِلَهًا آخَرَ فَتُلْقَى فِي جَهَنَّمَ مَلُومًا مَّدْحُورًا
40
أَفَأَصْفَاكُمْ رَبُّكُم بِالْبَنِينَ وَاتَّخَذَ مِنَ الْمَلَائِكَةِ إِنَاثًا إِنَّكُمْ لَتَقُولُونَ قَوْلًا عَظِيمًا
41
وَلَقَدْ صَرَّفْنَا فِي هَذَا الْقُرْآنِ لِيَذَّكَّرُوا وَمَا يَزِيدُهُمْ إِلَّا نُفُورًا
42
قُل لَّوْ كَانَ مَعَهُ آلِهَةٌ كَمَا يَقُولُونَ إِذًا لَّابْتَغَوْا إِلَى ذِي الْعَرْشِ سَبِيلًا
43
سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى عَمَّا يَقُولُونَ عُلُوًّا كَبِيرًا
44
تُسَبِّحُ لَهُ السَّمَاوَاتُ السَّبْعُ وَالْأَرْضُ وَمَن فِيهِنَّ وَإِن مِّن شَيْءٍ إِلَّا يُسَبِّحُ بِحَمْدِهِ وَلَكِن لَّا تَفْقَهُونَ تَسْبِيحَهُمْ إِنَّهُ كَانَ حَلِيمًا غَفُورًا
45
وَإِذَا قَرَأْتَ الْقُرْآنَ جَعَلْنَا بَيْنَكَ وَبَيْنَ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ حِجَابًا مَّسْتُورًا
46
وَجَعَلْنَا عَلَى قُلُوبِهِمْ أَكِنَّةً أَن يَفْقَهُوهُ وَفِي آذَانِهِمْ وَقْرًا وَإِذَا ذَكَرْتَ رَبَّكَ فِي الْقُرْآنِ وَحْدَهُ وَلَّوْا عَلَى أَدْبَارِهِمْ نُفُورًا
47
نَّحْنُ أَعْلَمُ بِمَا يَسْتَمِعُونَ بِهِ إِذْ يَسْتَمِعُونَ إِلَيْكَ وَإِذْ هُمْ نَجْوَى إِذْ يَقُولُ الظَّالِمُونَ إِن تَتَّبِعُونَ إِلَّا رَجُلًا مَّسْحُورًا
48
انظُرْ كَيْفَ ضَرَبُوا لَكَ الْأَمْثَالَ فَضَلُّوا فَلَا يَسْتَطِيعُونَ سَبِيلًا
49
وَقَالُوا أَإِذَا كُنَّا عِظَامًا وَرُفَاتًا أَإِنَّا لَمَبْعُوثُونَ خَلْقًا جَدِيدًا
50
قُلْ كُونُوا حِجَارَةً أَوْ حَدِيدًا
51
أَوْ خَلْقًا مِّمَّا يَكْبُرُ فِي صُدُورِكُمْ فَسَيَقُولُونَ مَن يُعِيدُنَا قُلِ الَّذِي فَطَرَكُمْ أَوَّلَ مَرَّةٍ فَسَيُنْغِضُونَ إِلَيْكَ رُءُوسَهُمْ وَيَقُولُونَ مَتَى هُوَ قُلْ عَسَى أَن يَكُونَ قَرِيبًا
52
يَوْمَ يَدْعُوكُمْ فَتَسْتَجِيبُونَ بِحَمْدِهِ وَتَظُنُّونَ إِن لَّبِثْتُمْ إِلَّا قَلِيلًا
53
وَقُل لِّعِبَادِي يَقُولُوا الَّتِي هِيَ أَحْسَنُ إِنَّ الشَّيْطَانَ يَنزَغُ بَيْنَهُمْ إِنَّ الشَّيْطَانَ كَانَ لِلْإِنسَانِ عَدُوًّا مُّبِينًا
54
رَّبُّكُمْ أَعْلَمُ بِكُمْ إِن يَشَأْ يَرْحَمْكُمْ أَوْ إِن يَشَأْ يُعَذِّبْكُمْ وَمَا أَرْسَلْنَاكَ عَلَيْهِمْ وَكِيلًا
55
وَرَبُّكَ أَعْلَمُ بِمَن فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَلَقَدْ فَضَّلْنَا بَعْضَ النَّبِيِّينَ عَلَى بَعْضٍ وَآتَيْنَا دَاوُودَ زَبُورًا
56
قُلِ ادْعُوا الَّذِينَ زَعَمْتُم مِّن دُونِهِ فَلَا يَمْلِكُونَ كَشْفَ الضُّرِّ عَنكُمْ وَلَا تَحْوِيلًا
57
أُولَئِكَ الَّذِينَ يَدْعُونَ يَبْتَغُونَ إِلَى رَبِّهِمُ الْوَسِيلَةَ أَيُّهُمْ أَقْرَبُ وَيَرْجُونَ رَحْمَتَهُ وَيَخَافُونَ عَذَابَهُ إِنَّ عَذَابَ رَبِّكَ كَانَ مَحْذُورًا
58
وَإِن مِّن قَرْيَةٍ إِلَّا نَحْنُ مُهْلِكُوهَا قَبْلَ يَوْمِ الْقِيَامَةِ أَوْ مُعَذِّبُوهَا عَذَابًا شَدِيدًا كَانَ ذَلِكَ فِي الْكِتَابِ مَسْطُورًا
59
وَمَا مَنَعَنَا أَن نُّرْسِلَ بِالْآيَاتِ إِلَّا أَن كَذَّبَ بِهَا الْأَوَّلُونَ وَآتَيْنَا ثَمُودَ النَّاقَةَ مُبْصِرَةً فَظَلَمُوا بِهَا وَمَا نُرْسِلُ بِالْآيَاتِ إِلَّا تَخْوِيفًا
60
وَإِذْ قُلْنَا لَكَ إِنَّ رَبَّكَ أَحَاطَ بِالنَّاسِ وَمَا جَعَلْنَا الرُّؤْيَا الَّتِي أَرَيْنَاكَ إِلَّا فِتْنَةً لِّلنَّاسِ وَالشَّجَرَةَ الْمَلْعُونَةَ فِي الْقُرْآنِ وَنُخَوِّفُهُمْ فَمَا يَزِيدُهُمْ إِلَّا طُغْيَانًا كَبِيرًا
61
وَإِذْ قُلْنَا لِلْمَلَائِكَةِ اسْجُدُوا لِآدَمَ فَسَجَدُوا إِلَّا إِبْلِيسَ قَالَ أَأَسْجُدُ لِمَنْ خَلَقْتَ طِينًا
62
قَالَ أَرَأَيْتَكَ هَذَا الَّذِي كَرَّمْتَ عَلَيَّ لَئِنْ أَخَّرْتَنِ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ لَأَحْتَنِكَنَّ ذُرِّيَّتَهُ إِلَّا قَلِيلًا
63
قَالَ اذْهَبْ فَمَن تَبِعَكَ مِنْهُمْ فَإِنَّ جَهَنَّمَ جَزَاؤُكُمْ جَزَاءً مَّوْفُورًا
64
وَاسْتَفْزِزْ مَنِ اسْتَطَعْتَ مِنْهُم بِصَوْتِكَ وَأَجْلِبْ عَلَيْهِم بِخَيْلِكَ وَرَجِلِكَ وَشَارِكْهُمْ فِي الْأَمْوَالِ وَالْأَوْلَادِ وَعِدْهُمْ وَمَا يَعِدُهُمُ الشَّيْطَانُ إِلَّا غُرُورًا
65
إِنَّ عِبَادِي لَيْسَ لَكَ عَلَيْهِمْ سُلْطَانٌ وَكَفَى بِرَبِّكَ وَكِيلًا
66
رَّبُّكُمُ الَّذِي يُزْجِي لَكُمُ الْفُلْكَ فِي الْبَحْرِ لِتَبْتَغُوا مِن فَضْلِهِ إِنَّهُ كَانَ بِكُمْ رَحِيمًا
67
وَإِذَا مَسَّكُمُ الضُّرُّ فِي الْبَحْرِ ضَلَّ مَن تَدْعُونَ إِلَّا إِيَّاهُ فَلَمَّا نَجَّاكُمْ إِلَى الْبَرِّ أَعْرَضْتُمْ وَكَانَ الْإِنسَانُ كَفُورًا
68
أَفَأَمِنتُمْ أَن يَخْسِفَ بِكُمْ جَانِبَ الْبَرِّ أَوْ يُرْسِلَ عَلَيْكُمْ حَاصِبًا ثُمَّ لَا تَجِدُوا لَكُمْ وَكِيلًا
69
أَمْ أَمِنتُمْ أَن يُعِيدَكُمْ فِيهِ تَارَةً أُخْرَى فَيُرْسِلَ عَلَيْكُمْ قَاصِفًا مِّنَ الرِّيحِ فَيُغْرِقَكُم بِمَا كَفَرْتُمْ ثُمَّ لَا تَجِدُوا لَكُمْ عَلَيْنَا بِهِ تَبِيعًا
70
وَلَقَدْ كَرَّمْنَا بَنِي آدَمَ وَحَمَلْنَاهُمْ فِي الْبَرِّ وَالْبَحْرِ وَرَزَقْنَاهُم مِّنَ الطَّيِّبَاتِ وَفَضَّلْنَاهُمْ عَلَى كَثِيرٍ مِّمَّنْ خَلَقْنَا تَفْضِيلًا
71
يَوْمَ نَدْعُو كُلَّ أُنَاسٍ بِإِمَامِهِمْ فَمَنْ أُوتِيَ كِتَابَهُ بِيَمِينِهِ فَأُولَئِكَ يَقْرَءُونَ كِتَابَهُمْ وَلَا يُظْلَمُونَ فَتِيلًا
72
وَمَن كَانَ فِي هَذِهِ أَعْمَى فَهُوَ فِي الْآخِرَةِ أَعْمَى وَأَضَلُّ سَبِيلًا
73
وَإِن كَادُوا لَيَفْتِنُونَكَ عَنِ الَّذِي أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ لِتَفْتَرِيَ عَلَيْنَا غَيْرَهُ وَإِذًا لَّاتَّخَذُوكَ خَلِيلًا
74
وَلَوْلَا أَن ثَبَّتْنَاكَ لَقَدْ كِدتَّ تَرْكَنُ إِلَيْهِمْ شَيْئًا قَلِيلًا
75
إِذًا لَّأَذَقْنَاكَ ضِعْفَ الْحَيَاةِ وَضِعْفَ الْمَمَاتِ ثُمَّ لَا تَجِدُ لَكَ عَلَيْنَا نَصِيرًا
76
وَإِن كَادُوا لَيَسْتَفِزُّونَكَ مِنَ الْأَرْضِ لِيُخْرِجُوكَ مِنْهَا وَإِذًا لَّا يَلْبَثُونَ خِلَافَكَ إِلَّا قَلِيلًا
77
سُنَّةَ مَن قَدْ أَرْسَلْنَا قَبْلَكَ مِن رُّسُلِنَا وَلَا تَجِدُ لِسُنَّتِنَا تَحْوِيلًا
78
أَقِمِ الصَّلَاةَ لِدُلُوكِ الشَّمْسِ إِلَى غَسَقِ اللَّيْلِ وَقُرْآنَ الْفَجْرِ إِنَّ قُرْآنَ الْفَجْرِ كَانَ مَشْهُودًا
79
وَمِنَ اللَّيْلِ فَتَهَجَّدْ بِهِ نَافِلَةً لَّكَ عَسَى أَن يَبْعَثَكَ رَبُّكَ مَقَامًا مَّحْمُودًا
80
وَقُل رَّبِّ أَدْخِلْنِي مُدْخَلَ صِدْقٍ وَأَخْرِجْنِي مُخْرَجَ صِدْقٍ وَاجْعَل لِّي مِن لَّدُنكَ سُلْطَانًا نَّصِيرًا
81
وَقُلْ جَاءَ الْحَقُّ وَزَهَقَ الْبَاطِلُ إِنَّ الْبَاطِلَ كَانَ زَهُوقًا
82
وَنُنَزِّلُ مِنَ الْقُرْآنِ مَا هُوَ شِفَاءٌ وَرَحْمَةٌ لِّلْمُؤْمِنِينَ وَلَا يَزِيدُ الظَّالِمِينَ إِلَّا خَسَارًا
83
وَإِذَا أَنْعَمْنَا عَلَى الْإِنسَانِ أَعْرَضَ وَنَأَى بِجَانِبِهِ وَإِذَا مَسَّهُ الشَّرُّ كَانَ يَئُوسًا
84
قُلْ كُلٌّ يَعْمَلُ عَلَى شَاكِلَتِهِ فَرَبُّكُمْ أَعْلَمُ بِمَنْ هُوَ أَهْدَى سَبِيلًا
85
وَيَسْأَلُونَكَ عَنِ الرُّوحِ قُلِ الرُّوحُ مِنْ أَمْرِ رَبِّي وَمَا أُوتِيتُم مِّنَ الْعِلْمِ إِلَّا قَلِيلًا
86
وَلَئِن شِئْنَا لَنَذْهَبَنَّ بِالَّذِي أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ ثُمَّ لَا تَجِدُ لَكَ بِهِ عَلَيْنَا وَكِيلًا
87
إِلَّا رَحْمَةً مِّن رَّبِّكَ إِنَّ فَضْلَهُ كَانَ عَلَيْكَ كَبِيرًا
88
قُل لَّئِنِ اجْتَمَعَتِ الْإِنسُ وَالْجِنُّ عَلَى أَن يَأْتُوا بِمِثْلِ هَذَا الْقُرْآنِ لَا يَأْتُونَ بِمِثْلِهِ وَلَوْ كَانَ بَعْضُهُمْ لِبَعْضٍ ظَهِيرًا
89
وَلَقَدْ صَرَّفْنَا لِلنَّاسِ فِي هَذَا الْقُرْآنِ مِن كُلِّ مَثَلٍ فَأَبَى أَكْثَرُ النَّاسِ إِلَّا كُفُورًا
90
وَقَالُوا لَن نُّؤْمِنَ لَكَ حَتَّى تَفْجُرَ لَنَا مِنَ الْأَرْضِ يَنبُوعًا
91
أَوْ تَكُونَ لَكَ جَنَّةٌ مِّن نَّخِيلٍ وَعِنَبٍ فَتُفَجِّرَ الْأَنْهَارَ خِلَالَهَا تَفْجِيرًا
92
أَوْ تُسْقِطَ السَّمَاءَ كَمَا زَعَمْتَ عَلَيْنَا كِسَفًا أَوْ تَأْتِيَ بِاللَّهِ وَالْمَلَائِكَةِ قَبِيلًا
93
أَوْ يَكُونَ لَكَ بَيْتٌ مِّن زُخْرُفٍ أَوْ تَرْقَى فِي السَّمَاءِ وَلَن نُّؤْمِنَ لِرُقِيِّكَ حَتَّى تُنَزِّلَ عَلَيْنَا كِتَابًا نَّقْرَؤُهُ قُلْ سُبْحَانَ رَبِّي هَلْ كُنتُ إِلَّا بَشَرًا رَّسُولًا
94
وَمَا مَنَعَ النَّاسَ أَن يُؤْمِنُوا إِذْ جَاءَهُمُ الْهُدَى إِلَّا أَن قَالُوا أَبَعَثَ اللَّهُ بَشَرًا رَّسُولًا
95
قُل لَّوْ كَانَ فِي الْأَرْضِ مَلَائِكَةٌ يَمْشُونَ مُطْمَئِنِّينَ لَنَزَّلْنَا عَلَيْهِم مِّنَ السَّمَاءِ مَلَكًا رَّسُولًا
96
قُلْ كَفَى بِاللَّهِ شَهِيدًا بَيْنِي وَبَيْنَكُمْ إِنَّهُ كَانَ بِعِبَادِهِ خَبِيرًا بَصِيرًا
97
وَمَن يَهْدِ اللَّهُ فَهُوَ الْمُهْتَدِ وَمَن يُضْلِلْ فَلَن تَجِدَ لَهُمْ أَوْلِيَاءَ مِن دُونِهِ وَنَحْشُرُهُمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ عَلَى وُجُوهِهِمْ عُمْيًا وَبُكْمًا وَصُمًّا مَّأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ كُلَّمَا خَبَتْ زِدْنَاهُمْ سَعِيرًا
98
ذَلِكَ جَزَاؤُهُم بِأَنَّهُمْ كَفَرُوا بِآيَاتِنَا وَقَالُوا أَإِذَا كُنَّا عِظَامًا وَرُفَاتًا أَإِنَّا لَمَبْعُوثُونَ خَلْقًا جَدِيدًا
99
أَوَلَمْ يَرَوْا أَنَّ اللَّهَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ قَادِرٌ عَلَى أَن يَخْلُقَ مِثْلَهُمْ وَجَعَلَ لَهُمْ أَجَلًا لَّا رَيْبَ فِيهِ فَأَبَى الظَّالِمُونَ إِلَّا كُفُورًا
100
قُل لَّوْ أَنتُمْ تَمْلِكُونَ خَزَائِنَ رَحْمَةِ رَبِّي إِذًا لَّأَمْسَكْتُمْ خَشْيَةَ الْإِنفَاقِ وَكَانَ الْإِنسَانُ قَتُورًا
101
وَلَقَدْ آتَيْنَا مُوسَى تِسْعَ آيَاتٍ بَيِّنَاتٍ فَاسْأَلْ بَنِي إِسْرَائِيلَ إِذْ جَاءَهُمْ فَقَالَ لَهُ فِرْعَوْنُ إِنِّي لَأَظُنُّكَ يَا مُوسَى مَسْحُورًا
102
قَالَ لَقَدْ عَلِمْتَ مَا أَنزَلَ هَؤُلَاءِ إِلَّا رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ بَصَائِرَ وَإِنِّي لَأَظُنُّكَ يَا فِرْعَوْنُ مَثْبُورًا
103
فَأَرَادَ أَن يَسْتَفِزَّهُم مِّنَ الْأَرْضِ فَأَغْرَقْنَاهُ وَمَن مَّعَهُ جَمِيعًا
104
وَقُلْنَا مِن بَعْدِهِ لِبَنِي إِسْرَائِيلَ اسْكُنُوا الْأَرْضَ فَإِذَا جَاءَ وَعْدُ الْآخِرَةِ جِئْنَا بِكُمْ لَفِيفًا
105
وَبِالْحَقِّ أَنزَلْنَاهُ وَبِالْحَقِّ نَزَلَ وَمَا أَرْسَلْنَاكَ إِلَّا مُبَشِّرًا وَنَذِيرًا
106
وَقُرْآنًا فَرَقْنَاهُ لِتَقْرَأَهُ عَلَى النَّاسِ عَلَى مُكْثٍ وَنَزَّلْنَاهُ تَنزِيلًا
107
قُلْ آمِنُوا بِهِ أَوْ لَا تُؤْمِنُوا إِنَّ الَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ مِن قَبْلِهِ إِذَا يُتْلَى عَلَيْهِمْ يَخِرُّونَ لِلْأَذْقَانِ سُجَّدًا
108
وَيَقُولُونَ سُبْحَانَ رَبِّنَا إِن كَانَ وَعْدُ رَبِّنَا لَمَفْعُولًا
109
وَيَخِرُّونَ لِلْأَذْقَانِ يَبْكُونَ وَيَزِيدُهُمْ خُشُوعًا
110
قُلِ ادْعُوا اللَّهَ أَوِ ادْعُوا الرَّحْمَنَ أَيًّا مَّا تَدْعُوا فَلَهُ الْأَسْمَاءُ الْحُسْنَى وَلَا تَجْهَرْ بِصَلَاتِكَ وَلَا تُخَافِتْ بِهَا وَابْتَغِ بَيْنَ ذَلِكَ سَبِيلًا
111
وَقُلِ الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي لَمْ يَتَّخِذْ وَلَدًا وَلَمْ يَكُن لَّهُ شَرِيكٌ فِي الْمُلْكِ وَلَمْ يَكُن لَّهُ وَلِيٌّ مِّنَ الذُّلِّ وَكَبِّرْهُ تَكْبِيرًا
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Le voyage nocturne (Al-Isra)
1
Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant.
2
Et Nous avions donné à Moïse le Livre dont Nous avions fait un guide pour les Enfants d’Israël : « Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi ».
3
[O vous], les descendants de ceux que Nous avons transportés dans l’arche avec Noé. Celui-ci était vraiment un serviteur fort reconnaissant.
4
Nous avions décrété pour les Enfants d’Israël, (et annoncé) dans le Livre : « Par deux fois vous sèmerez la corruption sur terre et vous allez transgresser d’une façon excessive ».
5
Lorsque vint l’accomplissement de la première de ces deux [prédictions,] Nous envoyâmes contre vous certains de Nos serviteurs doués d’une force terrible, qui pénétrèrent à l’intérieur des demeures. Et la prédiction fut accomplie.
6
Ensuite, Nous vous donnâmes la revanche sur eux ; et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants. Et Nous vous fîmes [un peuple] plus nombreux :
7
« Si vous faites le bien ; vous le faites à vous-mêmes ; et si vous faites le mal, vous le faites à vous [aussi] ». Puis, quand vint la dernière [prédiction,] ce fut pour qu’ils affligent vos visages et entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois, et pour qu’ils détruisent complètement ce dont ils se sont emparés.
8
Il se peut que votre Seigneur vous fasse miséricorde. Mais si vous récidivez, Nous récidiverons. Et Nous avons assigné l’Enfer comme camp de détention aux infidèles.
9
Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes œuvres qu’ils auront une grande récompense,
10
et à ceux qui ne croient pas en l’au-delà, que Nous leur avons préparé un châtiment douloureux.
11
L’homme appelle le mal comme il appelle le bien, car l’homme est très hâtif.
12
Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu visible le signe du jour, pour que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute chose d’une manière détaillée.
13
Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu’il trouvera déroulé:
14
« Lis ton écrit. Aujourd’hui, tu te suffis d’être ton propre comptable ».
15
Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même ; et quiconque s’égare, ne s’égare qu’à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d’autrui. Et Nous n’avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager.
16
Et quand Nous voulons détruire une cité, Nous ordonnons à ses gens opulents [d’obéir à Nos prescriptions], mais (au contraire) ils se livrent à la perversité. Alors la Parole prononcée contre elle se réalise, et Nous la détruisons entièrement.
17
Que de générations avons-nous exterminées, après Noé ! Et ton Seigneur suffit qu’Il soit Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant sur les péchés de Ses serviteurs.
18
Quiconque désire [la vie] immédiate, Nous nous hâtons de donner ce que Nous voulons, à qui Nous voulons. Puis, Nous lui assignons l’Enfer où il brûlera méprisé et repoussé.
19
Et ceux qui recherchent l’au-delà et fournissent les efforts qui y mènent, tout en étant croyants... alors l’effort de ceux-là sera reconnu.
20
Nous accordons abondamment à tous, ceux-ci comme ceux-là, des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés [à personne].
21
Regarde comment Nous favorisons certains sur d’autres. Et dans l’au-delà, il y a des rangs plus élevés et plus privilégiés.
22
N’assigne point à Allah d’autre divinité ; sinon tu te trouveras méprisé et abandonné.
23
Et ton Seigneur a décrété: « N’adorez que Lui ; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : « Fi ! » et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.
24
et par miséricorde, abaisse pour eux l’aile de l’humilité, et dis : « O mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit ».
25
Votre Seigneur connaît mieux ce qu’il y a dans vos âmes. Si vous êtes bons, Il est certes Pardonneur pour ceux qui Lui reviennent se repentant.
26
« Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment,
27
car les gaspilleurs sont les frères des diables ; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur.
28
Si tu t’écartes d’eux à la recherche d’une miséricorde de Ton Seigneur, que tu espères, adresse-leur une parole bienveillante.
29
Ne porte pas ta main enchaînée à ton cou [par avarice], et ne l’étend pas non plus trop largement, sinon tu te trouveras blâmé et chagriné.
30
En vérité ton Seigneur étend Ses dons largement à qu’Il veut ou les accorde avec parcimonie. Il est, sur Ses serviteurs, Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant.
31
Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté ; c’est Nous qui attribuons leur subsistance, tout comme à vous. Les tuer, c’est vraiment, un énorme péché.
32
Et n’approchez point la fornication. En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin !
33
Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allah a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent]. Que celui-ci ne commette pas d’excès dans le meurtre, car il est déjà assisté (par la loi).
34
Et n’approchez les biens de l’orphelin que de la façon la meilleure, jusqu’à ce qu’il atteigne sa majorité. Et remplissez l’engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements.
35
Et donnez la pleine mesure quand vous mesurez, et pesez avec une balance exacte. C’est mieux [pour vous] et le résultat en sera meilleur.
36
Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé.
37
Et ne foule pas la terre avec orgueil : tu ne sauras jamais fendre la terre et tu ne pourras jamais atteindre la hauteur des montagnes !
38
Ce qui est mauvais en tout cela est détesté de ton Seigneur.
39
Tout cela fait partie de ce que ton Seigneur t’a révélé de la Sagesse. N’assigne donc pas à Allah d’autre divinité, sinon tu seras jeté dans l’Enfer, blâmé et repoussé.
40
Votre Seigneur, aurait-Il réservé exclusivement pour vous des fils, et Lui, aurait-Il pris pour Lui des filles parmi les Anges ? Vous prononcez là une parole monstrueuse.
41
Très certainement Nous avons exposé [tout ceci] dans ce Coran afin que [les gens] réfléchissent. Mais cela ne fait qu’augmenter leur répulsion.
42
Dis : « S’il y avait des divinités avec Lui, comme ils le disent, elles auraient alors cherché un chemin [pour atteindre] le Détenteur du Trône ».
43
Pureté à Lui ! Il est plus haut et infiniment au-dessus de ce qu’ils disent !
44
Les sept cieux et la terre et ceux qui s’y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n’existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c’est Lui qui est Indulgent et Pardonneur.
45
Et quand tu lis le Coran, Nous plaçons, entre toi et ceux qui ne croient pas en l’au-delà, un voile invisible,
46
Nous avons mis des voiles sur leurs cœurs, de sorte qu’ils ne le comprennent pas : et dans leurs oreilles, une lourdeur. Et quand, dans le Coran, tu évoques Ton Seigneur l’Unique, ils tournent le dos par répulsion.
47
Nous savons très bien ce qu’ils écoutent. Quand ils t’écoutent et qu’ils chuchotent entre eux, les injustes disent : « Vous ne suivez qu’un homme ensorcelé ».
48
Vois ce à quoi ils te comparent ! Ils s’égarent donc et sont incapables de trouver un chemin (vers la vérité).
49
Et ils disent : « Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous ressuscités en une nouvelle création ? »
50
Dis : « Soyez pierre ou fer.
51
ou toute autre créature que vous puissiez concevoir. » Ils diront alors : « Qui donc nous fera revenir ? » - Dis : « Celui qui vous a créés la première fois ». Ils secoueront vers toi leurs têtes et diront : « Quand cela ? » Dis : « Il se peut que ce soit proche.
52
Le jour où Il vous appellera, vous Lui répondrez en Le glorifiant. Vous penserez cependant que vous n’êtes restés [sur terre] que peu de temps ! »
53
Et dis à Mes serviteurs d’exprimer les meilleures paroles, car le Diable sème la discorde parmi eux. Le Diable est certes, pour l’homme, un ennemi déclaré.
54
Votre Seigneur vous connaît mieux. S’Il veut, Il vous fera miséricorde, et s’Il veut, Il vous châtiera. Et Nous ne t’avons pas envoyé pour que tu sois leur protecteur.
55
Et ton Seigneur est plus Connaisseur de ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Et parmi les prophètes, Nous avons donné à certains plus de faveurs qu’à d’autres. Et à David Nous avons donné le « Zabûr ».
56
Dis : « Invoquez ceux que vous prétendez, (être des divinités) en dehors de Lui. Ils ne possèdent ni le moyen de dissiper votre malheur ni de le détourner.
57
Ceux qu’ils invoquent, cherchent [eux-mêmes], à qui mieux, le moyen de se rapprocher le plus de leur Seigneur. Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. Le châtiment de ton Seigneur est vraiment redouté.
58
Il n’est point de cité [injuste] que Nous ne fassions périr avant le Jour de la Résurrection, ou que Nous ne punissions d’un dur châtiment. Cela est bien tracé dans le Livre [des décrets immuables].
59
Rien ne Nous empêche d’envoyer les miracles, si ce n’est que les Anciens les avaient traités de mensonges. Nous avions apporté aux Thamûd la chamelle qui était un [miracle] visible : mais ils lui firent du tort. En outre, Nous n’envoyons de miracles qu’à titre de menace.
60
Et lorsque Nous te disions que ton Seigneur cerne tous les gens (par Sa puissance et Son savoir). Quant à la vision que Nous t’avons montrée, Nous ne l’avons faite que pour éprouver les gens, tout comme l’arbre maudit mentionné dans le Coran. Nous les menaçons, mais cela ne fait qu’augmenter leur grande transgression.
61
Et lorsque Nous avons dit aux Anges : « Prosternez-vous devant Adam », ils se prosternèrent, à l’exception d’Iblis, qui dit : « Me prosternerai-je devant quelqu’un que Tu as créé d’argile ? »
62
Il dit encore : « Vois-Tu ? Celui que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu’au Jour de la Résurrection, j’éprouverai, certes, sa descendance excepté un petit nombre [parmi eux] ».
63
Et [Allah] dit : « Va-t-en ! Quiconque d’entre eux te suivra... votre sanction sera l’Enfer, une ample rétribution.
64
Excite, par ta voix, ceux d’entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leur biens et leurs enfants et fais-leur des promesses ». Or, le Diable ne leur fait des promesses qu’en tromperie.
65
Quant à Mes serviteurs, tu n’as aucun pouvoir sur eux ». Et ton Seigneur suffit pour les protéger !
66
Votre Seigneur est Celui qui fait voguer le vaisseau pour vous en mer, afin que vous alliez à la recherche de quelque grâce de Sa part ; Certes Il est Miséricordieux envers vous,
67
Et quand le mal vous touche en mer, ceux que vous invoquiez en dehors de Lui se perdent. Puis, quand Il vous sauve et vous ramène à terre, vous vous détournez. L’homme reste très ingrat !
68
Etes-vous à l’abri de ce qu’Il vous fasse engloutir par un pan de terre, ou qu’Il envoie contre vous un ouragan (avec pluie en pierres) et que vous ne trouverez alors aucun protecteur.
69
Ou êtes-vous à l’abri de ce qu’Il vous y ramène (en mer) une autre fois, qu’Il déchaîne contre vous un de ces vents à tout casser, puis qu’Il vous fasse noyer à cause de votre mécréance ? Et alors vous ne trouverez personne pour vous défendre contre Nous !
70
Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures.
71
Le jour où Nous appellerons chaque groupement d’hommes par leur chef, ceux à qui on remettra leur livre dans la main droite liront leur livre (avec plaisir) et ne subiront pas la moindre injustice.
72
Et quiconque aura été aveugle ici-bas, sera aveugle dans l’au-delà, et sera plus égaré [encore] par rapport à la bonne voie.
73
Ils ont failli te détourner de ce que Nous t’avions révélé, [dans l’espoir] qu’à la place de ceci, tu inventes quelque chose d’autre et (l’imputes) à Nous. Et alors, ils t’auraient pris pour ami intime.
74
Et si Nous ne t’avions pas raffermi, tu aurais bien failli t’incliner quelque peu vers eux.
75
Alors, Nous t’aurions certes fait goûter le double [supplice] de la vie et le double [supplice] de la mort ; et ensuite tu n’aurais pas trouvé de secoureur contre Nous.
76
En vérité, ils ont failli t’inciter à fuir du pays pour t’en bannir. Mais dans ce cas, ils n’y seraient pas restés longtemps après toi.
77
Telle fut la règle appliquée par Nous à Nos messagers que Nous avons envoyés avant toi. Et tu ne trouveras pas de changement en Notre règle.
78
Accomplis la Salât au déclin du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit, et [fais] aussi la Lecture à l’aube, car la Lecture à l’aube a des témoins.
79
Et de la nuit consacre une partie [avant l’aube] pour des Salât surérogatoires : afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire.
80
Et dis : « O mon Seigneur, fais que j’entre par une entrée de vérité et que je sorte par une sortie de vérité ; et accorde-moi de Ta part, un pouvoir bénéficiant de Ton secours ».
81
Et dis : « La Vérité (l’Islam) est venue et l’Erreur a disparu. Car l’Erreur est destinée à disparaître ».
82
Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes.
83
Et quand Nous comblons l’homme de bienfaits, il se détourne et se replie sur lui-même ; et quand un mal le touche, le voilà profondément désespéré.
84
Dis : « Chacun agit selon sa méthode, alors que votre Seigneur connaît mieux qui suit la meilleure voie ».
85
Et ils t’interrogent au sujet de l’âme, - Dis : « L’âme relève de l’Ordre de mon Seigneur ». Et on ne vous a donné que peu de connaissance.
86
Si Nous voulons, Nous pouvons certes faire disparaître ce que Nous t’avons révélé ; et tu n’y trouverais par la suite aucun défenseur contre Nous.
87
Si ce n’est par une miséricorde de ton Seigneur, car en vérité Sa grâce sur toi est grande.
88
Dis : « Même si les hommes et les djinns s’unissaient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran, ils ne sauraient produire rien de semblable, même s’ils se soutenaient les uns les autres ».
89
Et certes, Nous avons déployé pour les gens, dans ce Coran, toutes sortes d’exemples. Mais la plupart des gens s’obstinent à être mécréants.
90
Et ils dirent : « Nous ne croirons pas en toi, jusqu’à ce que tu aies fait jaillir de terre, pour nous, une source ;
91
ou que tu aies un jardin de palmiers et de vignes, entre lesquels tu feras jaillir des ruisseaux en abondance ;
92
ou que tu fasses tomber sur nous, comme tu le prétends, le ciel en morceaux ; ou que tu fasses venir Allah et les Anges en face de nous ;
93
ou que tu aies une maison [garnie] d’ornements ; ou que tu sois monté au ciel. Encore ne croirons-nous pas à ta montée au ciel, jusqu’à ce que tu fasses descendre sur nous un Livre que nous puissions lire ». Dis-[leur]: « Gloire à mon Seigneur ! Ne suis-je qu’un être humain-Messager ? »
94
Et rien n’empêcha les gens de croire, quand le guide leur est parvenu, si ce n’est qu’ils disaient : « Allah envoie-t-Il un être humain-Messager ? »
95
Dis : « S’il y avait sur terre des Anges marchant tranquillement, Nous aurions certes fait descendre sur eux du ciel un Ange-Messager ».
96
Dis : « Allah suffit comme témoin entre vous et moi ». Il est, sur Ses serviteurs, Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant.
97
Celui qu’Allah guide, c’est lui le bien-guidé et ceux qu’Il égare... tu ne leur trouveras jamais d’alliés en dehors de Lui et au Jour de la Résurrection, Nous les rassemblerons traînés sur leurs visages, aveugles, muets et sourds. L’Enfer sera leur demeure : chaque fois que son feu s’affaiblit, Nous leur accroîtrons la flamme ardente.
98
Telle sera leur sanction parce qu’ils ne croient pas en Nos preuves et disent : « Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous ressuscités en une nouvelle création ? »
99
N’ont-ils pas vu qu’Allah qui a créé les cieux et la terre est capable de créer leurs pareils ? Il leur a fixé un terme, sur lequel il n’y a aucun doute, mais les injustes s’obstinent dans leur mécréance.
100
Dis : « Si c’était vous qui possédiez les trésors de la miséricorde de mon Seigneur, vous lésineriez, certes, de peur de les dépenser. Et l’homme est très avare !
101
Et certes, Nous donnâmes à Moïse neuf miracles évidents. Demande donc aux Enfants d’Israël, lorsqu’il leur vint et que Pharaon lui dit : « O Moïse, je pense que tu es ensorcelé ».
102
Il dit : « Tu sais fort bien que ces choses [les miracles], seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illuminantes ; et certes, O Pharaon, je te crois perdu ».
103
[Pharaon] voulut donc les expulser du pays. Alors Nous les noyâmes tous, lui et ceux qui étaient avec lui.
104
Et après lui, Nous dîmes aux Enfants d’Israël : « Habitez la terre ». Puis, lorsque viendra la promesse de la (vie) dernière, Nous vous ferons venir en foule.
105
Et c’est en toute vérité que Nous l’avons fait descendre (le Coran), et avec la vérité il est descendu, et Nous ne t’avons envoyé qu’en annonciateur et avertisseur.
106
(Nous avons fait descendre) un Coran que Nous avons fragmenté, pour que tu le lises lentement aux gens. Et Nous l’avons fait descendre graduellement.
107
Dis : « Croyez-y ou n’y croyez pas. Ceux à qui la connaissance a été donnée avant cela, lorsqu’on le leur récite, tombent, prosternés, le menton contre terre
108
et disent : « Gloire à notre Seigneur ! La promesse de notre Seigneur est assurément accomplie ».
109
Et ils tombent sur leur menton, pleurant, et cela augmente leur humilité.
110
Dis : « Invoquez Allah, ou invoquez le Tout Miséricordieux. Quel que soit le nom par lequel vous l’appelez, Il a les plus beaux noms. Et dans ta Salât, ne récite pas à voix haute ; et ne l’y abaisse pas trop, mais cherche le juste milieu entre les deux ».
111
Et dis : « Louange à Allah qui ne S’est jamais attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en la royauté et qui n’a jamais eu de protecteur de l’humiliation ». Et proclame hautement Sa grandeur.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XVII.
Le Voyage Nocturne
ou
Les Fils d’Israël.
(Al-’Isrâ’ ou Banû Isrâ’il.)
Titres tirés des vt. 1 et 2 ; le second est le plus usuel.La date de cette sourate est très incertaine. L’exégèse islamique tient l’ensemble pour mekkois avec des additions médinoises assez nombreuses. L’examen du style, en particulier l’étirement des vt., et certains faits (comme l’allure de « commandements » pris par la prédication, ou l’attention prêtée aux communautés juives du Hedjaz) incitent à assigner une date tardive à ces révélations. Dans l’état actuel du texte, il est très difficile de distinguer les divers éléments venus se juxtaposer ou se fondre.
1
Gloire à Celui qui a transporté Son serviteur, la nuit, de la Mosquée Sacrée à la Mosquée très Éloignée autour de laquelle Nous avons mis Notre bénédiction, afin de lui faire voir certains de Nos signes. Il est l’Audient, le Clairvoyant.
Note [édition originale] : Ce vt. a suscité une immense littérature exégétique, hagiographique et théologique. Tout le monde est d’accord sur deux points : 1° l’expression Son serviteur désigne Mahomet ; 2° la Mosquée Sacrée représente le Temple de la Mekke. Deux points au contraire prêtent à des divergences et peuvent susciter des développements infinis. Le verbe ’asrä « faire voyager qn. de nuit » « transporter qn. la nuit » exprime une action matérielle ; en conséquence, Mahomet a bien été enlevé de terre, en son enveloppe corporelle ; il y a eu miracle et celui-ci a eu pour motif de réduire au silence les Infidèles mekkois qui (vt. 95) reprochaient précisément au nouvel Apôtre de n’avoir pas été enlevé au ciel comme d’autres Prophètes. Cette conception ne semble cependant point avoir été celle de la génération de Mahomet. Pour elle, en effet, il semble s’agir d’une vision au cours de laquelle Mahomet, endormi près de la Kaaba où chez une de ses femmes, fut ravi en esprit loin de la Mosquée Sacrée. Et ici on touche à la seconde source de divergences, l’expression : la Mosquée très Éloignée. Pour les contemporains de Mahomet, cela semble avoir représenté un sanctuaire céleste. L’isrâ’ ou « voyage nocturne » apparaît alors comme une ascension (mi‛râj) au cours de laquelle Mahomet, sous la conduite d’un Archange, est admis, au Septième Ciel, à contempler la face de Dieu. C’est sans doute plus tard, peut-être sous le Califat des Omayyades de Damas, quand on chercha à déposséder la Mekke de sa prérogative de métropole religieuse et unique de l’Islam, que l’expression Mosquée très Éloignée ne désigna plus la « Jérusalem Céleste », mais la ville même de Judée. L’isrâ’ n’apparaît plus alors comme une ascension mais comme un voyage nocturne au cours duquel Mahomet fut miraculeusement transporté de la Mekke à Jérusalem, sur une monture fantastique, la fameuse al-Boraq.
[Aux Israélites.]
2
Nous avons apporté l’Écriture à Moïse et en avons fait une Direction pour les Fils d’Israël. « Ne prenez point un protecteur (wakîl) en dehors de Moi !,
3
[ô] descendance de ceux que Nous chargeâmes [dans l’Arche] avec Noé [qui] fut un serviteur reconnaissant ! »
4
Nous avons décrété envers les Fils d’Israël, dans l’Écriture : « Vous sèmerez certes le scandale, deux fois sur terre, et vous serez d’une grande superbe.
Note [édition originale] : fi l-kitâbi « dans l’Écriture » = dans la Thora. Autre sens possible : dans le Livre du Destin. ǁ Vous sèmerez etc. Les commt. hésitent sur ces deux périodes des scandales mais, pour eux, il s’agit surtout de meurtres de Prophètes (Jérémie et Esaïe d’abord, Zacharie et Jean-Baptiste ensuite).
5
Quand viendra [la réalisation de] cette première promesse, Nous enverrons contre vous des serviteurs à Nous pleins d’une grande vaillance et ils pénétreront à travers les contrées et cette promesse sera tenue. »
Note [édition originale] : Toutes les hypothèses sont permises à propos de l’événement historique auquel ce vt. fait allusion. Les données de Tab. parlent longuement de l’invasion de Nabuchodonosor ou des déprédations de Goliath.
6
Plus tard, Nous vous donnâmes la revanche sur eux et Nous vous renforçâmes en biens et en fils et fîmes de vous un peuple nombreux.
Note [édition originale] : Ce vt. et le 7a semblent ou bien former une incidente, ou être une addition ultérieure, ou devoir être rejetés après 7 b.
7
Si vous faites le bien ou si vous faites le mal, vous le faites à vous-mêmes.
7
« Quand viendra [l’accomplissement de] la dernière [menace], [Nous vous enverrons
Facsimile Image Placeholder
ces mêmes serviteurs
] pour qu’ils vous donnent affliction, pour qu’ils entrent dans le Temple comme ils y seront entrés la première fois et pour qu’ils détruisent entièrement ce qui est superbe. »
Note [édition originale] : Cette allusion à une seconde destruction du Temple de Jérusalem suscite plusieurs interprétations dans Tab, entre autres le rappel d’une persécution sous Hérode, comprenons la destruction du Temple, sous Titus.
8
Peut-être votre Seigneur vous fera-t-Il miséricorde. Si vous récidivez, Nous récidiverons et Nous avons fait de la Géhenne une prison pour les Infidèles.
9
Cette Prédication conduit vers celle qui est [le Chemin] très droit ; elle annonce aux Croyants
9
[10] qui accomplissent des œuvres pies la bonne nouvelle qu’ils auront un grand salaire
10
[11] et, à ceux qui ne croient point en la [Vie] Dernière, que Nous leur avons préparé un tourment cruel.
[Bienfaisance divine et menace aux Impies.]
11
[12] L’Homme lance le [mot] maléfique comme il lance le [mot] bénéfique. L’Homme est très voué à la précipitation.
12
[13] Nous avons fait deux signes, de la nuit et du jour, et Nous avons fait sombre le signe de la nuit et Nous avons fait clair le signe du jour, pour que vous [puissiez] rechercher les bienfaits de votre Seigneur [par votre travail diurne] et que vous connaissiez le nombre des années et le comput. Toute chose, Nous l’avons parfaitement rendue intelligible (faṣṣala).
Note [édition originale] : Nous avons fait sombre. Text. : nous avons effacé. ǁ Nous avons fait clair. Text. : Nous avons fait objet de vue.
13
[14] A chaque Homme, Nous avons appliqué son sort sur son cou et, au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un rôle qu’il trouvera déroulé.
Note [édition originale] : kitâban « un rôle » = le rôle contenant les actions bonnes ou mauvaises.
14
[15] « Lis ce rôle ! Combien il suffit aujourd’hui, pour toi-même, à rendre compte contre toi ! »
15
[16] Quiconque suit la bonne voie ne la suit que pour soi-même et
Facsimile Image Placeholder
quiconque est égaré n’est égaré que contre soi-même. Aucune [âme] ne portera le faix d’une autre. Nous n’avons tourmenté [aucune nation] avant de lui avoir envoyé un Apôtre.
16
[17] Quand Nous voulons faire périr une cité, Nous ordonnons aux riches et ils se livrent à leur scélératesse. La Parole contre cette cité se réalise et Nous la détruisons entièrement.
17
[18] Que de générations Nous avons fait périr après Noé ! Combien ton Seigneur suffit à ce qu’Il soit informé et clairvoyant sur les péchés de Ses Serviteurs !
18
[19] A quiconque veut la [Vie] Immédiate, Nous nous hâtons de donner ce que Nous voulons, à qui Nous voulons. Ensuite, Nous lui destinons la Géhenne qu’il affrontera honni, rejeté.
19
[20] Ceux qui veulent la [Vie] Dernière et s’évertuent vers elle de tout leur zèle, tout en étant croyants, leur zèle sera reconnu.
20
[21] Tous, ceux-ci et ceux-ci [encore], Nous les renforcerons des dons de ton Seigneur : les dons de ton Seigneur ne seront point refusés.
21
[22] Considère comme Nous avons placé certains [mortels] au-dessus de certains autres ! La [Vie] Dernière a [cependant] des degrés et une supériorité plus grande [encore].
22
[23] Ne place point une autre divinité à côté d’Allah, sans quoi tu te trouveras honni [et] abandonné !
[Commandements aux Croyants.]
23
[24] Ton Seigneur a décrété que vous n’adoriez que Lui et [marquiez de] la bonté à vos père et mère. Si l’un d’eux ou tous deux doivent auprès de toi atteindre la vieillesse, ne leur dis pas : « Fi ! » et ne les brusque point, mais dis-leur des paroles respectueuses !
24
[25] Incline vers eux l’aile de la déférence, par mansuétude, et dis : « Seigneur ! sois miséricordieux envers eux comme [ils le furent quand] ils m’élevèrent tout petit. »
25
[26] Votre Seigneur est très informé de ce qui est dans vos âmes, si vous êtes purs,
25
[27] car envers ceux toujours en repentance (’awwâb), Il est absoluteur.
26
[28] Donne son droit au Proche, ainsi qu’au Pauvre et au Voyageur, mais ne fais point de grandes dissipations :
27
[29] les Dissipateurs sont frères des Démons et le Démon, envers son Seigneur, est très ingrat (kafûr).
28

Facsimile Image Placeholder
[30] Si tu t’écartes d’eux [parce que démuni], à la recherche d’une bonté de ton Seigneur, espérée de toi, adresse-leur une parole adoucie !
Note [édition originale] : D’eux = du pauvre, du voyageur ; v. vt. 28. ǁ Parce que démuni est sous-entendu par les commt.
29
[31] Ne place point ta main fermée à ton cou [pour ne point donner] et ne l’étends pas non plus trop largement, sans quoi tu te trouveras honni et misérable !
30
[32] Ton Seigneur dispense ou mesure Son attribution à qui Il veut. Il est très informé et clairvoyant sur Ses serviteurs.
31
[33] Ne tuez pas vos enfants de crainte du dénuement ! Nous, Nous leur attribuerons ainsi qu’à vous [le nécessaire] : les tuer est une grande faute.
Note [édition originale] : Le texte est précis : il s’agit du meurtre d’enfants des deux sexes et ce vt. paraît infirmer la donnée si souvent reprise de la mise à mort, par les Arabes païens, des enfants du sexe féminin.
32
[34] N’approchez point la fornication : c’est une turpitude et quel mauvais chemin !
33
[35] Sinon en droit, ne tuez point votre semblable qu’Allah a déclaré sacré ! Quiconque est tué injustement, Nous donnons, à son proche, pouvoir [de le venger]. Que celui-ci n’exagère point dans le meurtre : il sera secouru.
Note [édition originale] : manṣûran « secouru ». La construction reste équivoque, car ce terme peut aussi bien s’appliquer au vengeur qu’à la victime. Vt. très important qui tend à limiter les excès dans l’exercice de la vendetta.
34
[36] N’approchez du bien de l’Orphelin que de la manière la plus convenable [et cela], jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité ! Tenez votre engagement !, car de l’engagement il est demandé compte.
Note [édition originale] : ’ašudda-hu « sa majorité ». Text. sa pleine vigueur.
35
[37] Donnez juste mesure, quand vous mesurez, et pesez avec la balance [la plus] exacte ! C’est un bien [pour vous] et meilleur, comme supputation.
36
[38] Ne suis point ce dont tu n’as pas connaissance ! L’ouïe, la vue, le cœur, de tout cela il sera demandé compte.
37
[39] Ne marche point sur la terre avec insolence ! Tu ne saurais déchirer la terre et atteindre en hauteur les montagnes.
38
[40] Ce qui est mauvais de tout cela est exécré auprès de ton Seigneur.
39
[41] Ces commandements font partie de la Sagesse que t’a révélée ton Seigneur.
Note [édition originale] : Ces commandements etc. Text. : cela est de ce que.
[Réaffirmation de l’unicité et de la puissance divines.]
??
[??] Et ne place point une autre divinité à côté d’Allah sans quoi tu seras précipité dans la Géhenne, honni et rejeté.
40
[42] Quoi ! votre Seigneur vous a-t-Il octroyé des fils et a-t-Il pris, pour Soi, des filles parmi les Anges ? En vérité, vous dites certes une parole monstrueuse.
41
[43] Nous [leur] avons adressé [cela] dans cette Prédication pour qu’ils s’amendent et [cela] ne fait qu’accroître leur répulsion.
42
[44] Dis : « S’il était avec Lui des divinités, comme ils disent, celles-ci chercheraient un chemin jusqu’au Possesseur du Trône.
43
[45] Combien Il est plus glorieux et plus hautement sublime que ce qu’ils disent ! »
44
[46] Les sept cieux l’exaltent ainsi que la terre et ceux qui s’y trouvent. Il n’est aucune chose qui n’exalte Sa louange mais [, Infidèles !], vous ne comprenez pas leur exaltation. Il est longanime (ḥalîm) et absoluteur.
45
[47] Quand tu récites la Prédication, entre toi et ceux qui ne croient point en la [Vie] Dernière, Nous plaçons un voile tendu
46
[48] et plaçons, sur leurs cœurs, des enveloppes, et une fissure, dans leurs oreilles, [afin] qu’ils ne comprennent point.
Note [édition originale] : waqran « fissure ». Autre sens possible : surdité.
46
[49] Quand tu invoques ton Seigneur, l’Unique, dans la Prédication, ils tournent le dos par répulsion.
47
[50] Nous savons très bien ce qu’ils écoutent, quand ils tendent l’oreille vers toi ou qu’ils sont en conciliabule [et] que les Injustes disent : « Vous ne suivez qu’un homme ensorcelé ! »
48
[51] Considère comment ils te proposent des exemples, s’égarent et ne peuvent [retrouver le] Chemin.
Note [édition originale] : Les commt. comprennent : « Considère comment les Impies te comparent à d’autres, comme à des poètes, des sorciers, etc. » Mais cette interprétation est infirmée par d’autres passages où reparaît l’expression, notamment dans la sourate XXIX, 42.
49
[52] Ils ont dit : « Quand nous serons ossements et poussière, serons-nous rappelés en une nouvelle création ? »
50
[53] Réponds : « Soyez pierre ou fer
51
[53] ou tout objet qui s’impose à votre esprit, [vous serez ranimés !] ». Ils diront : « Qui nous fera revenir ? » Réponds : « Celui qui vous créa une première fois. » Ils secoueront [alors] la tête vers toi en disant : « Quand cela ? » Réponds : « Peut-être est-ce proche.
52

Facsimile Image Placeholder
[54] En ce jour, [Allah] vous appellera et vous répondrez par Sa louange et vous penserez n’être demeurés que peu de temps [dans vos tombeaux]. »
[Adresse aux Impies de la Mekke.]
53
[55] Et dis à Mes serviteurs [qu’]ils disent [la parole] qui est la meilleure. Le Démon se glisse entre eux, or le Démon est, pour l’Homme, un ennemi déclaré.
Note [édition originale] : Les commt. comprennent : « Que Mes serviteurs prononcent des paroles confessant leur foi. »
54
[56] Votre Seigneur vous connaît bien. S’Il veut, Il vous fera miséricorde et s’Il veut, Il vous tourmentera. Nous ne t’avons pas envoyé [, Prophète !], comme protecteur (wakîl) pour eux.
55
[57] Votre Seigneur connaît bien ceux qui sont dans les cieux et [sur] la terre. Certes, Nous avons préféré certains Prophètes à d’autres et [, par exemple,] Nous avons apporté des Psaumes à David.
56
[58] Dis : « Priez ceux que vous prétendez [être des divinités] en dehors de Lui ! Ils ne possèdent point la [capacité d’]écarter le mal de vous ni [celle de] le changer. »
57
[59] Ceux qu’ils prient recherchent le moyen d’être le plus proche de leur Seigneur, espèrent Sa Miséricorde et craignent Son Tourment. Le Tourment de ton Seigneur est redouté.
58
[60] Il n’est cité [impie] que Nous ne Nous trouvions faire périr ou tourmenter cruellement, avant le Jour de la Résurrection. Cela est tracé dans l’Écriture.
59
[61] Seul Nous a empêché d’envoyer les Signes [miraculeux aux Impies de la Mekke] le fait que les Anciens aient traité ces signes de mensonges. (Nous avons, [par exemple], donné la chamelle aux Thamoud comme signe de clairvoyance, mais ils l’ont tuée). Nous n’envoyons les signes que pour effrayer.
60
[62] … Et lorsque Nous t’avons dit : « Ton Seigneur embrasse les Hommes [en Sa connaissance]. » Et Nous avons placé seulement
Facsimile Image Placeholder
en manière de tentation pour les Hommes la vision que Nous t’avons fait voir et l’arbre maudit dans la Prédication. Et Nous les effrayons, mais cela ne fait qu’accroître leur grande rébellion.
Note [édition originale] : Dans sa forme actuelle, le sens de ce vt. n’apparaît plus et l’on s’est borné à le rendre avec la plus stricte textualité. La vision à laquelle il est fait allusion ici serait, selon les commt., celle mentionnée dans le vt. 1, mais on peut tout aussi bien prétendre qu’il s’agit de celle si clairement décrite dans la sourate LXXXI, 19-23 et la sourate LIII, 1-18. L’expression : et l’arbre maudit dans la Prédication serait, selon Casanova, Mohammed, 154, une glose marginale introduite dans le texte. Sur cet arbre, v. la sourate LVI, 52.
61
[63] … Et lorsque Nous dîmes aux Anges : « Prosternez-vous devant Adam », ils se prosternèrent sauf Iblis [qui] dit : « Me prosternerai-je devant celui que Tu as créé d’argile ?
62
[64] Que T’en semble-t-il ? Cet être que Tu honores plus que moi, si Tu me repousses jusqu’au Jour de la Résurrection, je dompterai certes toute sa postérité sauf un petit nombre ! »
63
[65] [Allah] répondit : « Pars ! Ceux qui, parmi [sa postérité], te suivront, la Géhenne sera leur ample récompense.
Note [édition originale] : Le texte porte : sera votre ample récompense.
64
[66] Suborne donc de ta voix ceux que tu pourras, parmi eux ! Fonds sur eux avec ta cavalerie et ton infanterie ! Associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants ! Fais-leur des promesses alors que les promesses du Démon ne sont que leurre !
65
[67] [Mais] sur Mes serviteurs tu n’as pas de pouvoir ! » Combien ton Seigneur suffit comme protecteur (wakîl) !
[Bienfaisance divine.]
66
[68] Votre Seigneur est Celui qui, pour vous, pousse le vaisseau sur la mer pour que vous recherchiez [un peu] de Sa faveur. Votre Seigneur est miséricordieux.
67
[69] Quand le dommage vous touche, sur mer, loin de vous sont les divinités que vous priez. Exception faite pour Lui ! [Mais] quand Il vous a sauvés [jusque] vers la terre ferme, vous vous détournez car l’Homme est ingrat.
68
[70] Eh quoi ! êtes-vous à l’abri qu’un pan de terre s’enfonce avec vous ou bien qu’Il déchaîne contre vous un ouragan et que vous ne vous trouviez plus un protecteur ?
69
[71] Êtes-vous à l’abri qu’Il vous ramène une seconde fois en ce péril, qu’Il déchaîne contre vous une tornade, qu’Il vous engloutisse comme prix de votre ingratitude et que vous ne vous trouviez plus contre Lui d’assistant ?
Note [édition originale] : Contre Lui. Text. : contre Nous.
70
[72] Nous avons certes honoré les Fils d’Adam. Nous les avons portés sur la terre ferme et la mer. Nous leur avons attribué des [nourritures] excellentes et Nous les avons placés bien au-dessus de beaucoup de ceux que Nous avons créés.
[Avertissement a Mahomet. Prescriptions sur la Prière. Grâce que la Révélation représente pour Mahomet.]
71
[73] Le jour où Nous appellerons tous les Hommes avec leur rôle, ceux à qui l’on remettra leur rôle dans la dextre, ceux-là le liront et ne seront point lésés d’un fil.
Note [édition originale] : bi-’imâmi-him « avec leur rôle », c.-à-d. : celui où sont consignées leurs actions.
72
[74] Quiconque aura été aveugle en cette [vie]-ci, sera aveugle en la [Vie] Dernière et plus égaré [encore] en chemin.
73
[75] En vérité, [les Impies] ont certes failli tenter [de te détourner] de ce que Nous t’avons révélé, pour que tu forges quelqu’autre chose contre Nous. [Si tu les avais suivis], alors ils t’eussent pris comme ami.
74
[76] Si Nous ne t’avions point confirmé, tu aurais certes failli t’incliner vers eux quelque peu.
75
[77] [Si tu l’avais fait], Nous t’aurions certes alors fait goûter le double de la vie et le double de la mort. Ensuite tu n’aurais plus trouvé pour toi de secours contre Nous.
76
[78] En vérité, ils ont failli t’inciter à fuir de [cette] terre pour t’en faire sortir. [S’ils y avaient réussi], ils n’y seraient demeurés que peu après toi,
Note [édition originale] : Ce vt., selon Tab, ferait allusion à une objection des Juifs de Médine offusqués de voir un nébi surgir hors de Palestine, terre des Prophètes. Dans ce cas, le vt. serait postérieur à 622. Mais le même reproduit des données où ce sont des Mekkois qui incitent Mahomet à fuir sa patrie. Dans ce cas, le vt. serait antérieur à 622.
77
[79] selon la coutume de ceux de nos Apôtres que Nous avons envoyés avant toi, coutume que tu trouveras immuable.
Note [édition originale] : Immuable. Text. : à laquelle tu ne trouveras pas de métamorphose.
78
[80] Accomplis la Prière au déclin du soleil jusqu’à l’orée de la nuit et [accomplis] la Récitation de l’Aube : la Récitation de l’Aube est faite devant témoin. Peut-être ton Seigneur t’enverra-t-Il en un séjour digne de louanges.
Note [édition originale] : De l’emploi du mot ṣalât « Prière », on peut inférer que ce vt. et les suivants sont tardifs, et en tout cas postérieurs aux autres passages relatifs à la Prière canonique. — Il n’est point douteux qu’ici encore il ne s’agisse d’une prière matutinale, d’une prière vespérale entre le coucher du soleil et la nuit, et d’une vigile. ǁ qur’âna l-fajri « la Récitation de l’Aube ». Trait important pour le rite de la Prière matutinale qui s’accompagne d’une récitation d’un fragment coranique ǁ mašhûd « faite devant témoin ». Les commt. précisent qu’à cette récitation assistent les Anges. Mais peut-être faut-il comprendre : cette récitation est importante, solennelle.
79

Facsimile Image Placeholder
[81] En la nuit, fais vigile, œuvre surérogatoire pour toi.
79
[81] Une partie de la nuit, veille avec l’oraison, œuvre surérogatoire pour toi.
80
[82] Et dis : « Seigneur, fais-moi entrer en [homme] juste [dans la tombe] ! Fais m’[en] sortir en [homme] juste et accorde-moi, de Ta part, un pouvoir bénéficiant de Ton secours ! »
81
[83] Et dis : « La Vérité est venue et l’Erreur est dissipée. L’erreur doit se dissiper. »
82
[84] Nous faisons descendre, par la Prédication, ce qui est guérison et miséricorde pour les Croyants et qui ne fait qu’accroître la perte des Injustes.
83
[85] Quand Nous comblons l’Homme de faveurs, il se détourne et s’éloigne. [Mais] quand le malheur le touche, il est profondément désespéré.
84
[86] Dis : « Chacun agit selon son mouvement, [mais] votre Seigneur connaît bien celui qui est le mieux dirigé en [son] chemin. »
85
[87] [Les Infidèles] t’interrogent sur l’Esprit (rûḥ). Réponds : « L’Esprit procède de l’Ordre de ton Seigneur et il ne vous a été donné que peu de science. »
Note [édition originale] : L’Esprit paraît désigner ici l’Archange chargé des messages de Dieu à ses Prophètes.
86
[88] Si Nous voulions, Nous remporterions ce que Nous t’avons révélé. Ensuite tu ne trouverais pour toi contre Nous aucun protecteur (wakîl),
87
[89] excepté par miséricorde de ton Seigneur dont la faveur pour toi a été grande.
[Inimitabilité de la Prédication.]
88
[90] Dis : « Certes, si les Humains et les Djinns s’unissaient pour produire une [Révélation] pareille à cette Prédication, ils ne sauraient produire [rien de] pareil, fussent-ils les uns pour les autres des auxiliaires. »
89
[91] Certes, Nous avons adressé aux Hommes, dans cette Prédication, toutes sortes d’exemples. [Mais] la plupart des Hommes ne veulent être qu’infidèles.
[Demandes de miracles par les Incrédules. Réfutation.]
90
[92] [Les Infidèles] ont dit : « Nous n’aurons pas foi en toi jusqu’à ce que tu fasses jaillir de terre une source,
91
[93] ou que tu te donnes un jardin contenant palmiers et vignes parmi quoi tu feras en abondance jaillir des ruisseaux ;
92
[94] ou [encore] jusqu’à ce que, selon ta prétention, tu fasses tomber le ciel par pans sur nous, ou bien que tu amènes Allah et les Anges en soutien,
Note [édition originale] : Allusion à la menace proférée dans la sourate LII, 44. ǁ Comme soutien. Autre sens possible : comme tribu.
93
[95] ou [enfin] jusqu’à ce que tu aies une demeure [chargée] d’ornements, ou bien que tu t’élèves dans le ciel. Nous ne croirons [d’ailleurs] pas en ton ascension, jusqu’à ce que tu fasses descendre [du ciel], sur nous, une Écriture que nous lirons. » Réponds[-leur] : « Gloire à mon Seigneur ! [Que] suis-je sinon un mortel [et] un apôtre ? »
Note [édition originale] : Ici, exceptionnellement, le verbe naqra’u signifie « nous lirons ». Il est évident en effet que les Infidèles réclament ici à Mahomet une Loi écrite comme celle donnée à Moïse.
94
[96] Seul a empêché ces gens de croire, quand la Direction est venue à eux, le fait qu’ils aient dit : « Allah a-t-Il envoyé un mortel comme apôtre ? »
95
[97] Dis[-leur] : « S’il était sur terre des Anges qui aillent là en paix, Nous aurions fait descendre sur eux un [autre] Ange comme apôtre. »
[Punition des Impies. Exemple de Pharaon.]
96
[98] Dis [encore] : « Combien Allah suffit comme témoin entre vous et moi ! Il est, sur Ses serviteurs, très informé et clairvoyant. »
97
[99] Celui qu’Allah dirige est dans la bonne direction. Ceux qu’Il égare, tu ne leur trouveras pas de patrons (’awliyâ’) en dehors de Lui. Nous les rassemblerons au Jour de la Résurrection, [traînés] sur la face, aveugles, muets, sourds. Leur asile sera la Géhenne [qui], chaque fois qu’elle s’éteindra, sera pour eux ranimée.
Note [édition originale] : Sera pour eux ranimée. Text. : Nous augmenterons pour eux en brasier.
98

Facsimile Image Placeholder
[100] Voilà leur récompense pour avoir répudié Nos signes et avoir dit : « Eh quoi ! quand nous serons ossements et poussière, serons-nous certes rappelés en une création nouvelle ? »
99
[101] Eh quoi ! ne pensent-ils point qu’Allah qui créa les cieux et la terre soit capable de créer [d’autres êtres] semblables à eux ? Il leur a fixé un terme indubitable et [pourtant] les Injustes n’aiment que [leur] incrédulité.
100
[102] Dis[-leur] : « Si vous, vous possédiez les trésors de la bienfaisance (raḥma) de mon Seigneur, vous les garderiez de peur d’en faire usage, car l’Homme est très avaricieux. »
101
[103] Et certes, Nous avons donné à Moïse neuf signes éclatants. Interroge les Fils d’Israël quand il vint aux Égyptiens et que Pharaon lui dit : « O Moïse ! je te crois ensorcelé. »
Note [édition originale] : Aux Égyptiens. Text. : à eux. Sur ces Neuf Prodiges, v. sourate XXVII, 12.
102
[104] [Moïse] répondit : « Certes, tu sais que seul le Seigneur des Cieux et de la Terre a fait descendre ces prodiges comme appels à la clairvoyance. En vérité, ô Pharaon ! je te crois perdu. »
103
[105] Et [Pharaon] voulut arracher [les Fils d’Israël] à [cette] terre. Nous l’engloutîmes avec les siens, tous ensemble,
104
[106] et Nous dîmes, après sa mort, aux Fils d’Israël : « Habitez cette terre !, et quand viendra [la réalisation de] la promesse de la [Vie] Dernière, Nous vous amènerons en une foule. »
[Réaffirmation de la vérité révélée.]
105
[106] … Et avec la Vérité, Nous l’avons fait descendre et, avec la Vérité, il est descendu. Nous ne t’avons envoyé que comme Annonciateur et Avertisseur.
Note [édition originale] : ’anzalnâ-hu : « Nous l’avons fait descendre ». Ce pronom hu de la 3e pers. mas. sing. est équivoque et peut représenter soit la Révélation, soit l’Ange chargé de la communiquer à Mahomet, ce qui semble peu vraisemblable si l’on se reporte au vt. 107.
106
[107] Une Prédication a été, par Nous, fragmentée pour que tu la prêches aux Hommes avec lenteur et Nous l’avons fait descendre d’une façon répétée.
Note [édition originale] : nazzalnâ-hu tanzîlan : « Nous l’avons fait descendre etc. ». Ce texte, impossible à rendre en français, énonce que cette révélation se développe dans le temps comme un fait habituel, répété.
107

Facsimile Image Placeholder
[108] Dis : « Croyez en [la Prédication] ou n’[y] croyez point ! Ceux qui reçurent la Science avant cela, quand elle leur est communiquée, tombent prosternés sur la face
Note [édition originale] : min qabli-hi « avant cela », c.-à-d. : avant la dénégation des Impies ou avant la venue de cette prédication.
108
en disant : « Gloire à notre Seigneur ! En vérité, la promesse de notre Seigneur est certes accomplie ! »
109
Et ils [restent] tombés sur la face, en pleurant, en une humilité croissante. »
[Indications sur le contenu de l’oraison.]
110
Dis : « Priez Allah ou priez le Bienfaiteur ! Quel que soit celui que vous priiez, Il possède les noms les plus beaux. » En ta Prière, ne parle ni à voix haute ni à voix basse et recherche entre les deux le juste milieu.
Note [édition originale] : Le Talmud (v. Barakôt, XXXI, 2), contient une indication du même ordre sur l’oraison ǁ Le juste milieu. Text. : un chemin.
111
Et dis : « Louange à Allah qui n’a pas pris a enfant, [qui] n’a pas d’associé dans la Royauté, [qui] n’a point de patron (wali) [pour le défendre] de l’humiliation ». Proclame hautement Sa grandeur !
Note [édition originale] : Il est possible que ce vt. soit un complément ultérieur au précédent.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DU VOYAGE
de nuit, contenant cent unze versets,
escrit à la Meque.
Lecteur, les Turcs croyent que cette nuit du voyage, Mahomet monta aux Cieux avec l’Ange Gabriel, il estoit monté sur un Burac blanc, qui est un animal partie mule, partie asne, & partie cheval. Il vid tous les Prophetes qui l’ont precedé, toutes les merveilles du Paradis, & parla à Dieu qui estoit aβis en son trosne. Voy Kitab el tenoir, Tesfür anf Giavhoir, & l’explication de Gelaldin. Le Bedaoi intitule ce Chapitre, le Chapitre des enfans d’Israël.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Loüé soit celuy qui a fait aller la nuit son serviteur du Temple de la Meque au Temple de Jerusalem, nous avons beny ce Temple, & tout ce qui est à l’entour pour marque de nostre toute-Puissance.
2
Nous avons donné à Moïse l’ancien Testament pour instruire les enfans d’Israël, & pour leur deffendre d’adorer un autre Dieu que moy,
3
pour leur deffendre d’adorer la lignée de Noé, ny la lignée de ceux que nous avons sauvez dans son arche, Noé est ma
Facsimile Image Placeholder
creature, & mon serviteur recognoissant de mes biens-faits
4
nous avons deffendu dans l’escriture aux enfans d’Israël de salir deux fois la terre, afin de n’allumer un trop grand brasier
Note [édition originale] : De quitter leur foy & d’y rentrer plusieurs fois. Voy kitab el tenoir.
,
5
lors que cela vous est arrivé, nous avons eslevé nos serviteurs contre vous, & sont entrez par force jusques au milieu de vos maisons, cela a esté aussitost executé qu’il avoit esté promis :
6
A la fin nous vous avons donné advantage sur vos ennemis, nous vous avons donné des biens & des enfans pour vous secourir, & avez esté en plus grand nombre que les infidelles,
7
le bien & le mal que vous ferez seront pour vos ames ; nous avons eslevé les impies contre vous à cause de vos pechez pour vous affliger par le meurtre & par l’esclavage de vos personnes, & ont ruiné le Temple de Jerusalem comme ils l’avoient ruiné la premiere fois ;
8
vostre Seigneur vous pardonnera si vous vous convertissez, nous avons estably l’Enfer pour prison perpetuelle des infidelles.
9
L’Alcoran conduit les gens de bien au droict chemin, il leur annonce une grande recompense,
10
il presche aux impies les tourmens de l’Enfer,
11
& exorte les hommes à bien faire, encore qu’ils soient enclins au mal & prompts à pecher.
12
Nous avons creé le jour & la nuit, ils sont deux marques de nostre toute-Puissance ; Nous avons fait passer la nuit, & fait paroistre le jour pour travailler, & afin que vous cognoissiez le nombre des siecles, des mois & des années : Nous avons expliqué nos mysteres sans obscurité,
13
& avons obligé un
Facsimile Image Placeholder
chacun de porter le fardeau de ses iniquitez au jour du Jugement, ce jour nous ferons voir aux hommes le compte de leurs pechez,
15
ils seront recompensez & chastiez selon le bien & le mal qu’ils auront fait, & personne ne portera le fardeau de son prochain. Nous avons envoyé au peuple des Prophetes & des Apostres pour prescher nos commandemens avant que de le chastier,
16
avant que ruiner une ville nous en avons adverty ses principaux habitans, quand ils nous ont desobey nous les avons chastiez selon nostre parole, & les avons exterminez.
17
Combien avons nous ruiné de villes depuis le deluge de Noé ? Les pechez du peuple sont cognus à ton Seigneur,
18
je donne les biens de ce monde à ceux qui les desirent pour les faire precipiter dedans l’Enfer, où ils se repentiront de leurs pechez & seront privez de misericorde :
19
Celuy qui travaillera pour acquerir les biens du Ciel sera protegé de ton Seigneur en ce monde,
20
& sera enrichy des biens du Ciel en l’autre :
21
Considere comme nous preferons nos creatures les unes aux autres, la recompense du Ciel est beaucoup plus grande que celle de la Terre ;
22
Ne croyez pas qu’il y ait deux Dieux, autrement vous vous en repentirez & serez privez de protection au jour du Jugement ;
23
Ton Seigneur a ordonné de n’adorer que luy seul, & d’honorer vos pere & mere principalement en leur vieillesse, ne leur dites rien qui les puisse affliger, & ne les tourmentez pas, parlez leur avec respect,
24
ne les mesprisez pas, priez
Facsimile Image Placeholder
Dieu qu’il ait pitié d’eux comme ils ont eu pitié de vous, quand ils vous ont eslevé en vostre enfance,
25
Dieu sçait tout ce qui est dans vos ames, il vous sera misericordieux si vous luy obeïssez ;
26
donnez à vos parens ce qui leur appartient, faites du bien aux pauvres & aux pelerins, ne soyez pas prodigues,
27
les prodigues sont freres du Diable ingrat des graces de son Seigneur :
28
ne mesprisez pas les pauvres si vous desirez obtenir la misericorde de Dieu, parlez-leur avec douceur & taschez de les contenter,
29
ne fermez pas entierement vos mains, & ne les estendez pas tout à fait, si vous faites autrement vous en serez desplaisans.
30
Ton Seigneur donne & oste ses graces à qui bon luy semble, il connoist son peuple & sçait tout ce qu’il fait.
31
Ne tuez-pas vos enfans de peur de necessité, je leur donneray ce qui leur sera necessaire, le meurtre des enfans est un tres grand peché,
32
fuyez la paillardise c’est une chose salle,
33
ne tuez personne sans raison, nous avons ordonné de poursuivre celuy qui aura tué son prochain, mais que l’heritier ne peche pas malicieusement poursuivant l’innocent pour le coupable. L’innocent est en la protection de Dieu ;
34
Ne prenez pas le bien des orphelins, & ayez soin d’eux jusques à ce qu’ils soient en aage de discretion ; satisfaites à vos promesses on vous en demandera compte,
35
mesurez à bonne mesure & pesez à bon poids ;
36
Ne vous arrestez-pas à ce que vous ne devez pas sçavoir. On vous demandera compte des pechez que vous avez commis par l’oüie, par la veuë & par la pensée ;
37
Ne
Facsimile Image Placeholder
soyez pas superbes, vous ne serez jamais si longs que la terre, ny si haut que les montagnes,
38
ces pechez sont tresgrands devant ton Seigneur ;
39
C’est une partie de ce qu’il t’a inspiré de prescher à son peuple, ne dits pas qu’il y a deux Dieux, autrement tu seras confiné dedans le feu d’Enfer.
40
Vostre Seigneur vous a esleu avec tous ceux & celles qui obeïssent à ses commandements pour ses fils & ses filles comme les Anges, ne dites pas pour cela que Dieu a des enfans,
41
Nous avons fait mention dans l’Alcoran de tout ce qui
Correction de : ce qui
est necessaire de prescher au peuple,
42
dis leur, s’il y a un Dieu avec Dieu, comme vous dites, invoquez celuy qui a son Trosne au Ciel,
43
loüé soit Dieu il n’a point de compagnon, il est tres-haut & tres-grand ;
44
les sept Cieux le loüent, & tout ce qui est en la terre le glorifie, mais vous ne le comprenez pas, il est clement & misericordieux ;
45
Nous te separerons des impies,
46
nous endurcirons leur cœur, & boucherons leurs oreilles, quand tu liras l’Alcoran & que tu diras qu’il n’y a qu’un seul Dieu, ils tourneront le dos & se mocqueront de toy,
47
je sçay ce qu’ils desirent entendre, ils veulent faire escouter au peuple la parolle des injustes, qui disent que tu és un Sorcier & un Magicien,
48
considere à qui ils te comparent, certainement ils sont devoyez, & ne peuvent pas trouver le droit chemin :
49
Quoy ? nous sommes, disent-ils, os & chair, nous ressusciterons & serons des creatures nouvelles ? qui nous fera ressusciter ?
50
dis leur, si vous estiez pierre, fer,
51
os & chair, celuy qui vous a crée la premiere
Facsimile Image Placeholder
fois vous fera ressusciter, Ils hocheront la teste contre toy, & te demanderont en quel temps ils ressusciterons, dis leur, peut-estre que ce sera bien tost ;
52
quand on vous appellera hors des monuments par le commandement de Dieu vous croirez n’avoir demeuré dans le monde que fort peu de temps,
53
alors les Infidelles confesseront que le Diable les a trompez, & qu’il est leur ennemy descouvert.
54
Vostre Seigneur vous connoist tous, il vous pardonnera ou vous chastiera si bon luy semble, nous ne t’avons pas envoyé pour estre leur tuteur,
55
ton Seigneur sçait tout ce qui est au Ciel & en la terre : Certainement nous avons donné des graces à quelques Prophetes que nous n’avons pas données aux autres, & avons donné le Pseautier à David ;
56
Dis aux Infidelles, invoquez vos Idoles que vous adorez, & voyez s’ils vous peuvent delivrer d’affliction.
57
Ceux qui implorent Dieu demandent d’estre auprez de luy, qui sont ceux qui approcheront de plus prez sa divine Majesté ? ceux qui esperent sa misericorde, ou ceux qui craignent sa punition ? Certainement sa punition doit estre apprehendée.
58
Nous ruinerons toutes les villes du monde avant le jour du Jugement, & chastierons les meschans par des tourmens rigoureux, cela est escrit sur les tables gardées au Ciel.
59
Rien ne nous a empesché de faire paroistre les miracles que desirent voir les habitans de la Meque, que le mespris que leurs predecesseurs en ont fait. Temod a veu le miracle du chameau & l’a mesprisé, je ne feray plus paroistre de miracle que
Facsimile Image Placeholder
pour faire apprehender au peuple les tourmens de l’Enfer :
60
Souviens-toy que nous t’avons dit que ton Seigneur sçait tout ce que le monde fait, ce que nous t’avons fait voir (au voyage de nuit)
Note [édition originale] : Voy Gelaldin.
est pour esprouver le Peuple, comme l’arbre maudit duquel il est parlé dans l’Alcoran, il y a des personnes qui le croiront, & d’autres qui ne le croiront pas : mais je les esprouveray pour augmenter leur confusion :
61
Souviens toy que nous avons commandé aux Anges de s’humilier devant Adam, & qu’ils se sont humiliez, excepté le Diable qui a dit, adoreray-je celuy que tu as creé de terre ?
62
qui est celuy que tu as préferé à moy ? certainement si tu attends jusques au jour du Jugement j’extermineray sa race, excepté ce petit nombre qui sera souz ta protection.
63
Ton Seigneur luy a dit, hors de ceans, l’Enfer sera ta punition, & la punition de ceux qui te suivront,
64
trompe par tes paroles ceux que tu pourras tromper, seduit ceux que tu pourras seduire par les biens de la terre, faits-leur exercer l’usure, & commettre le peché de paillardise, dis-leur qu’il n’y a ny resurrection ny Jugement, tout ce que tu leur promettras ne sera que vanité & mensonge,
65
tu n’auras point de pouvoir sur ceux qui m’adoreront, je les protégeray contre toy.
66
C’est vostre Seigneur qui fait cheminer le navire sur les eauës pour l’avantage du commerce,
67
lorsque l’orage vous charge vos idoles vous abandonnent, il n’y
a
Correction de : à
que luy qui vous puisse protéger, neantmoins lorsqu’il vous a fait arriver au port vous niés son unité & suivés
Facsimile Image Placeholder
vostre impieté,
68
croyez-vous qu’il vous rende une autrefois la mer bonace ? & qu’il vous envoye un vent favorable, si vous ne le reconnoissez pour nostre protecteur ?
69
Croyez-vous de retourner à la mer une autre fois ? il vous envoyera un vent impetueux qui vous fera submerger avec vostre impieté, & ne trouverez personne qui vous protege contre luy.
70
Nous avons donné plusieurs graces aux hommes, nous les avons conduis en terre & en mer, enrichis de toute sorte de biens, & gratifiez par dessus tous les animaux de la terre,
71
presche-leur le jour auquel j’assembleray devant moy toutes les nations du monde avec le Prophete qui les aura preschées ; Celuy à qui on donnera le Livre de Compte de ses œuvres à la main droite, lira son compte entierement, il ne luy sera point fait d’injustice, & sera bien-heureux ;
72
celuy qui sera aveugle en ce monde il le sera en l’autre, & ne verra pas le droit chemin.
73
Ils te veulent destourner de faire ce que nous t’avons inspiré pour te faire blasphemer contre moy ; si tu le fais tu seras de leurs amis,
74
sans la force que nous t’avons donnée ils te faisoient incliner à leur impieté,
75
si tu l’eusses fait, nous t’eussions fait gouster de tres-grands chastiments en ce monde & en l’autre, tu n’aurois trouvé personne pour te proteger contre nous,
76
peu s’en a fallu qu’ils ne t’ayent espouvanté à la Medine pour t’en faire sortir, s’ils t’en eussent chassé ils n’y auroient pas sejourné long-temps apres toy.
77
Nous avons envoyé cy-
Facsimile Image Placeholder
devant
nos Prophetes pour enseigner au Peuple nostre loy, tu n’y trouveras rien à changer,
78
fais
Correction de : -
ta priere lorsque le Soleil se couchera, au commencement & à la fin de la nuit, & à l’aube du jour, les Anges seront tesmoins de tes oraisons,
79
passe une partie de la nuit en priere, ce sera un accroissement de merite, ton Seigneur t’establira au lieu de sa gloire :
80
dis, Seigneur en quel lieu que j’aille faits-moy entrer & sortir avec la verité : donne-moy ta protection :
81
dis que la verité est venuë, & que la vanité est disparuë
Note [édition originale] : Voy Gelaldin.
,
82
ce livre guerira le Peuple de son erreur, il le mettra au chemin de misericorde, & accroistra le malheur des infidelles.
83
Nous avons exhorté les hommes à quiter leur impieté, ils ne l’ont pas faict, & se sont desesperez lors qu’ils ont esté touchez d’affliction ;
84
dis leur, chacun de nous fait à sa volonté, & Dieu connoist celuy qui suit le droict chemin,
85
ils t’interrogeront de l’ame : dis-leur, l’ame est un effet de Dieu, il vous en a donné fort peu de connoissance,
86
asseurement s’il vouloit il vous osteroit la science qu’il vous a donnée, vous ne trouverez rien qui vous puisse proteger
87
que sa misericorde ;
88
dis-leur, si les Demons & les hommes estoient tous assemblez contre moy, ils ne pourroient pas composer un livre semblable à l’Alcoran.
89
Nous avons enseigné en l’Alcoran tout ce qui est necessaire pour le salut des hommes, neantmoins la plus grande partie du Peuple s’éloigne de la verité,
90
& dit, Nous ne te croirons pas que tu ne nous fasse sortir des fontaines de dessouz
Facsimile Image Placeholder
la terre,
91
& que tu ne fasse en ce lieu un jardin orné de palmiers & de vignes avec des ruisseaux qui coulent au milieu,
92
ou que nous ne voyons descendre du Ciel une partie des peines que tu nous presche, nous ne te croirons pas que Dieu & les Anges ne te viennent secourir,
93
que ta maison ne soit de fin or, & que nous ne voyons le livre de verité envoyé du Ciel ; Nous ne croirons pas en ton parchemin que nous ne voyons venir du Ciel un livre que nous puissions lire : dis-leur, loüé soit mon Seigneur, suis-je autre chose qu’un homme envoyé de sa part ?
94
Qui empesche les hommes de croire puisqu’on leur a envoyé un pillote pour les conduire au chemin de salut ? Ils disent que tu és un homme & non pas un Ange :
95
dis leur, si les Anges habitoient la terre Dieu leur auroit envoyé un Ange pour les instruire,
96
c’est assez qu’il soit tesmoin de mes actions entre vous & moy, il sçait tout & void tout,
97
celuy que Dieu conduit est bien conduit, & ceux que Dieu devoyera ne trouveront personne pour les mettre au droict chemin, il les assemblera tous au jour du Jugement, ils seront honteux, sourds, muets & aveugles, & seront condamnez aux flammes de l’Enfer
98
par ce qu’ils sont impies, & ont dit par moquerie qu’ils sont os & chair, & qu’ils ressusciterons comme des creatures nouvelles :
99
ne voyent-ils pas que Dieu a creé le Ciel & la Terre ? qu’il en peut creer d’avantage, & qu’il a estably un destin qui est indubitable & infaillible ? Les infidelles ont tres-grand tort :
100
dis-leur, si vous
Facsimile Image Placeholder
possediez tous les tresors du monde, vous craindriez encore de faire de la despense pour le service de Dieu, l’homme est trop avaricieux,
101
nous avons donné à Moyse neuf marques
Note [édition originale] : Sa main, son baston, l’innondation des eauës, les sauterelles, les pövils, les grenoüilles, le sang, la peur & la famine. Voy le Bedaoï.
de nostre toute puissance connuë aux enfans d’Israël, Pharaon luy dit qu’il estoit Magicien,
102
asseurément, dit Moyse, ces signes & ces miracles que tu vois procedent de Dieu Seigneur du Ciel & de la Terre, je crois ô Pharaon que tu t’esloigne de la verité :
103
Alors Pharaon le voulut chasser d’Egypte, mais nous avons submergé tous ceux qui estoient avec luy,
104
& avons commandé aux enfans d’Israël d’habiter la terre, nous les assemblerons à la fin du monde pour les recompenser selon leurs œuvres :
105
veritablement nous t’avons envoyé l’Alcoran du Ciel pour annoncer les joyes de Paradis, & pour prescher les tourments de l’Enfer, nous l’avons envoyé afin que tu l’enseignes au peuple,
106
nous l’avons envoyé clair & intelligible pour le faire comprendre selon les occurrences ;
107
Dis leur, croyez en luy ou n’y croyez pas, lors que ceux qui sçavent la loy escrite l’ont oüy lire, ils se sont prosternez en terre avec humilité,
108
& ont dit, loüé soit Dieu, ce qu’il promet est infaillible, & incontinent est son commandement executé,
109
ils ont pleuré prosternez la face contre terre, & la lecture de l’Alcoran a augmenté leur devotion ;
110
Dis leur, implorez Dieu, appellez Dieu misericordieux, tous ses noms sont tres beaux. Ne faits pas paroistre au monde toutes les fois que tu feras tes prieres, ny toutes les fois que tu liras l’Alcoran,
Facsimile Image Placeholder
& ne crains pas de prier Dieu & de le lire, suis en cela le chemin du milieu,
111
& dis, loüé soit Dieu, il n’a point d’enfant, il n’a point de compagnon, ny de protecteur pour le garder de mespris, sa grandeur est parfaite & accomplie.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XXVII
1
Seruum nostrum dilectum, cui uidelicet multum profuimus, a templo haram ad templum longinquum noctu sustulimus, ut eum de nostris
Facsimile Image Placeholder
uirtutibus et mirabilibus doceremus, qui omnia simul audimus atque uidemus.
Note [édition originale] : Portentosum mendacium adscribit Deo, ut rapuerit Machumetum ex Mecha Hierosolymam : inde in coelum. Vide confutationes Alcorani, de scalis siue ascensu Machumet.
2
Moysi quidem librum patefacientem uiam rectam filiis Israël
3
posteris illius bonae gentis, quam in arcam extulimus,
4
et illicita prohibentem dedimus, dicentes illis in eo, quod bis terram ammitterent, illicque multum insurgerent,
5
terminoque primae destructionis adueniente homines ferocissimos atque fortes super eos suis domibus immitteremus.
6
Quod et ita fecimus. Deinceps illis auxiliati, et eos super primos multiplicantes, filiis atque pecuniis abundantes fecimus, dicentes :
7
Si bene feceritis, uestris proficietis animabus si male, nocebitis. In aduentu quidem termini secundi hostes superuenientes uestris faciebus malum inferent, et templa, ut prima uice, aedificiaque uestra funditus diruent, nec quid uestrarum possessionum dimittent.
8
Fortis tamen Deus uobis adhuc ignoscet. Sed si uos reuersi fueritis, et ego, carcerem omnibus malis infernum positurus.
9
Note [édition originale] : Alcoran bona promittit bonis, et minatur mala prauis.
hic Alchoran gaudii nuncius mercedem maximam seculo futuro cunctis credentibus,
10
incredulis malum grauissimum nunciat.
11
Note [édition originale] : Precationes peruersae.
¶ Homo suis negotiis impetuosus, aeque Deum pro malis ut bonis obsecrat.
13
Sed quisque suis humeris sua facta gestabit, siue fuerit erroneus, siue credens. Quod cuique fiet euidentissimum, cum singulis librum apertum omnes suos actus continentem,
14
ut pro legatis dinumeratos trademus. Nunc saltim peccatis uestris imponatur terminus,
12
prius a nobis duobus luminibus clarissimis, altero noctis, altero diei constitutis : illi noctis deinceps tenebrositatem, illique diei splendorem adiunximus, singula manifeste discernentes, ut homo cum sciat annorum caeterorumque temporum computum,
15
tum sibi uictum commodumque perquirat.
Note [édition originale] : Nullum populum Deus perdit, nisi praemonitum.
Nos hucusque neminem laedentes, nisi prius illi dato nuncio,
16
cum uillam pessundari uoluimus, ei primates ad hoc gerendum atque potentes immittendo, nostrum propositum peregimus :
17
qui sapientes omnium, et audientes, omnium generationum post Noem laesarum, sicut et caeterarum culpas sub certo numero cognoscimus.
18
Licet plurium sit uotum res festinari omnis tamen festinatio nisi per me inanis est et cassa, qui gehennam male gerentibus, ut illic dedecorati repulsique sine termino maneant :
19
Note [édition originale] : Beatitudo.
credentibus, hocque promerentibus, cum eorum facta sint mihi grata, paradisum tribuam,
20
his et illis de diuina substantia, quae minime parua est, largiturus.
21
¶ En qualiter unum ab alio discerno, ut cuilibet innotescat, quoniam alterius saeculi gradus est elatior, et exaltatio maior.
22
Ne malus sis et erroneus, nullum Deo coaequa,
23
qui tibi praecipit,
Note [édition originale] : Unus Deus colendus.
ut eum solum adores,
Note [édition originale] : Pietas in parentes.
tuosque parentes honores, eisque benefacias, si ad te uterque applicuerit, uel si unus uni. Cumque senuerint, nullum uerbum graue molestumue, sed bene formosum atque iocundum illis dicito,
24
teque illis in omnibus cum humilitate atque pietate subiiciens, Deum precare, ut illis ueniam atque misericordiam tribuat : quoniam tibi paruulo fomentum necessariaque tribuerunt.
25
Deus est agnoscens, quid uestris inerit cordibus. Si boni fueritis, misericordiam et gaudium praebebit.
26
Note [édition originale] : Propinquis et pauperibus moderate bene faciendum.
Propinquis item et pauperibus munera facite, sed non superflue.
27
Gerentes namque superflua, diaboli ducentis homines ad incredulitatem, fratres existunt.
28
Ab illis autem spe commodi si discesseritis, pulchrum facite † alioquin,
Note [édition originale] : † alloquium.
29
manus nec penitus apertas, nec prorsus clausas habentes. Sic enim perderemini, et reprehenderemini.
30
Deus quisdem huic uictus abundantiam, illi inopiam, pro uelle suo tribuit.
31
Note [édition originale] : Liberorum occisio grande scelus.
¶ Prolem uestram inopiae sumptus timore nullatenus interficite. Hoc est enim peccatum maximum : et nos uictum illi, sicut uobis, tribuemus.
32
Note [édition originale] : Non fornicandum.
Non fornicemini. Hoc est scelus, uiaque praua.
33
A Deo positum haram non perimas, nisi pro ueritate. Ab iniusto namque peremptore, praecipit Deus iustitiam sumi : Ipseque uindex existet.
34
Note [édition originale] : Orphani non fraudandi.
Pecuniam orphani ante
Facsimile Image Placeholder
uenereos annos, nisi secundum modum sibi meliorem, non tangatis. Firmitate facta perseueretis : quoniam uos Deus inde percunctabitur.
35
Note [édition originale] : Certa duntaxat dicenda.
Mensuram complete, pondusque rectum apponite. Hoc enim iustum est et optimum.
36
Note [édition originale] : De omnibus dictis ratio reddenda.
Non dicatis quicquam, nisi cognitum. De dictis enim uestris uos perscrutabuntur,
uestrum
Correction de : nestrum
audire atque uidere.
37
Non eatis terras perscrutatum, plus debito et iusto. per uos enim nec terra scissa, nec montium longitudines amplificatae fient.
38
Haec enim omnia coram Deo, nolente talia, peccata sunt. Praecunctis tamen prohibet Deus,
39
ne cum ipso ponas alium.
Note [édition originale] : Unus tantum Deus : quia pluralitas seditionem pareret. Argumentum ualidum contra gentiles, non contra Christianos, colentes unum Deum in essentia, trinum in personis. etc.
Inde namque repraehensus, in gehennam pessimam proiicieris.
41
Ad memoriam dicentium illud, et reuersionem, in hoc Alchoran multorum discretionem fecimus.
42
Unde satis diligentes perpendant : quum si qui Deo coaequales atque participes essent, uiam ascensus ad ipsum quaererent.
43
Quod ipse celsior illis, plus caeteris malis abhorret :
44
cum ipsi soli coelum, et terra, omniaque subiiciuntur nec est quod ipsi gratias non referat. Licet uos eas non intelligatis, ipseque maneat expers iracundiae, ueniaeque dator. Vobis, et alii saeculo non credentibus, intercapedinem
45
atque uelamen in legendo Alchoran interponemus,
46
Note [édition originale] : Qui Machumeti non credunt, a Deo excaecati et obdurati.
sigilla suis cordibus imprimendo, ne scire queant, auribusque suis plumbum infundendo. Unde fugiendo se retrahunt, cum eos audire contingit in Alchoran, te nominantem Deum solum.
47
Nobis enim patens est, quid auscultant, uel quod de te uerbum faciant. In multitudine namque dicunt, Eum sequamini, si uelitis incantatores magique fieri.
48
Cum illis tot exempla proponendo, res adeo manifeste discerno, cur errant a uia recta deuiantes ?
49
Note [édition originale] : Resurrectionem mortuorum adstruit per Dei creatoris uirtutem.
Illis dicentibus, Cum eritis ossa, uel ad nihilum redacti, qualiter efficiemini homines noui ?
50
responde : Licet lapidei, uel ferrei,
51
uel si quid est durius, essetis, qui uos prima uice creauit, ad uitam denuo uos resuscitandos reuocabit. Sua capita reflectendo, quaerentibus terminum illius effectus, dic esse propinquum.
52
Die, qua uos Deus reuocabit sua gratia, omnes respondebitis, putantes uos non nisi parum moratos fuisse.
53
Persuade genti pulchriora melioraque Deum, ne suus hostis manifestus diabolus illis se immisceat :
54
sed Deum meliorem cognitorem imitentur, qui sibi pro uelle suo bonum siue malum daturus est.
Note [édition originale] : Machumet non missus ut adoretur, aut patronus sit, atque diuus.
Nec nos te quidem ad hoc misimus, ut se tibi commendent, uel adorent :
55
Qui Dauidi psalterium dedimus, quibusdam prophetarum prae caeteris sublimationem et abundantiam permisimus.
56
Inuocent increduli, quos adorant Dei loco, impossibiles sibi malum mutare uel delere : Non minus tamen malum illis incumbet.
57
Deum autem inuocantes, et in illius sperantes beneficiis, eius propinqui sunt, omnis timoris expertes.
58
Note [édition originale] : Omnia interitura ante nouissimum diem.
Non est uilla cui non noceamus, uel pessundemus ante diem illum. Hoc enim nostro est praescriptum libro :
59
Note [édition originale] : Cameli mortem refricat.
nec nos quis mandata facere prohibuit, nisi primorum contradictores, uelut illi qui Themuth camelae caedem prohibenti contradixerunt.
Note [édition originale] : Dei mandata, ut timeatur. Imo ut etiam ametur, et illi aeternum uniantur homines.
Nos quidem mandata fecimus non ob aliud, nisi ut homines me timerent.
60
Somnium item quod te docuimus, ad gentium admirationem, arboremque retractam pauci credunt, quod incredulitatem graueque malum augmentant.
Note [édition originale] : Somnium allegat : cui non credere, peccatum dicit, quum lex Dei contrarium dicat, Leuit. 19. Deut. 13. .
61
¶ Quum nos angelis iniunximus, ut se Adae subiicerent, omnes praeter Belzebub, dicentem se nunquam subiiciendum creaturae luteae,
62
quique minatus est, quod omnem gentem sibi praelatam modo suo praeter paucos diuerteret, si usque ad
Facsimile Image Placeholder
alium diem sibi Deus donaret terminum, paruerunt.
63
Note [édition originale] : Diaboli regnum in filios diffidentiae.
Cui Deus inquit : Hinc discede, gehennam cum sequacibus tuis pro factis suis possessurus.
64
De quotquot igitur eorum poteris, tuo sermone cum tua gente et filiis, atque militibus, et peditibus, ac equis, ridiculum atque iacturam facito. In eorum item substantia et prole portionem accipito, illis imperans et blandiens : quorum nil nisi lapsum et praecipitium Deus diligit.
65
Super gentem autem sese mihi commendantem, nullius eris potentiae.
66
In uasis aequoreis uobis a Deo permissis ad uestri commodi quaestum,
67
cum uos naufragium percutit, nullum nisi Deum adiutorem habere potestis. Liberati uero, et in terra positi, ad pristina mala recurritis : unde Deo semper ingratus homo permaneat.
68
Nonne timuistis, quod iuxta portum uos absorberet, ut uentum lapides et arenas uoluentem immitteret Deus, nec alium quam ipsum tutorem inuenistis ?
69
Timendum quoque, ne uos alia uice redeuntes ob uestram maliciam summergat, omni tutore carentes.
70
Filii quidem Adae per nos honorificati, et per terram atque mare directi nostrae manus beneficio, uictum illa bona saporiferaque susceperunt. Et eorum quidem pars prae caeteris elationem et superabundantiam sortiti sunt.
71
¶ Cuicumque liber suus lecturi dextra datus fuerit, die quasque gentes cum suo nuncio uocabimus, nullam iacturam sentiet,
72
uir quisque lumine priuatus fiet, qui caecus in hoc saeculo perseuerabit.
73
Ibique plurimi te amicum libenter susciperent,
74
nisi te firmarem, tum ab eo quod tibi misi, ut aliud diceres, te diuerterem : tum diabolus ad incredulos te diuergere niteretur.
75
Sicque te tutoris expertem, in hoc saeculoque futuro dupliciter punirem :
77
pro more quoque nostrorum prophetarum antecedentium nunquam uariando,
76
e terra te uellent eiicere, nec nisi pauci post te tui morarentur.
78
Note [édition originale] : Orationes
A mane usque ad uesperam orationibus insiste, summe cauens, ne matutinalis oratio deficiat. Tunc enim omnes adsunt testes.
79
Oratio quoque noctis superabundans, usquequo te Deus in uiam rectam dirigat, a te semper fiat,
80
Deum sic deprecante : O Deus, in uera me dirige, falsaque prohibe, mihique uindicem ex parte tua tribue. ¶
82
Iam libro posito, salutem atque pietatem credentibus praebente, incredulis uero nil nisi iacturam,
81
ueritas confirmatur, falsumque confunditur.
83
Sed homo semper peruersus, a me sibi bonum tribuente, in partem contrariam descendit.
Note [édition originale] : Hic alterum exemplar insectam habuit partem sequentis capitis.
Qui malo sibi contingente desperatus efficitur.
84
Omnis enim secundum sui modum operatur, Deo dinoscente, qui rectius proficiscitur.
85
Note [édition originale] : Anima.
Perquirentibus cuius sit anima, dic Dei, qui tibi, nil nisi paucam inde sapientiam tribuit.
86
Et si cum libro tibi dato discedere uellem, non inuenires qui tibi redderet,
87
nisi diuina pietate superueniente, quae in te maxima est.
88
Licet enim omnes homines atque diaboli ad unius talis compositionem causa uenirent, sibimet mutuo proficientes minime facere possent.
Note [édition originale] : Iterum conditionem mutat. Primo enim dixit, non posse unum Azoara facere, deinde decem, nunc totum librum.
89
In hoc Alchoran omnibus parabolis explanatis, plures manent increduli,
90
dicentes, se tibi minime credere, usquequo facias illis in terra fontem manantem.
91
Note [édition originale] : Miracula.
¶ Vel paradisum palmarum, uel uitium, atque riuorum foecundam tibi pares,
92
aut res coelestes super illos descendere, siue Deum et angelos tecum cunctis uidentibus uenire facias,
93
aut domum auream, puram, et ornatissimam habeas, uel ad coelum ascendas, indeque sibi librum ad legendum dimmittas : nec prius tibi fidem adhibebunt. Tu uero Deum ut te liberet, exora, dicens : Non sum nisi uir nuncius, uias rectas patefaciens,
94

Facsimile Image Placeholder
quibus credere nemo prohibet, nisi dicens me non esse Dei nuncium.
95
Sciendum quidem, angelum fuisse missum, si in terra morantes angeli hominibus cohabitarent.
Note [édition originale] : Homines ad homines mittuntur, non angeli. etc.
96
Inter me et uos Deus testis adest sufficiens, suam gentem perspiciens, prorsusque dinoscens :
97
quo docente, quilibet uiam rectam bene proficiscitur, et ab eo quilibet factus erroneus nunquam dirigetur. Die congregationis omnium, caecis ac surdis, et mutis sua facta dinumerantes, eos igne feruoris torquebimus : et quanto plus arserint, tanto plus ignis apponemus.
98
Note [édition originale] : Resurrectio.
Hi sunt, qui dixerunt, Cum nos in terram et ossa redacti fuerimus, quomodo in nouas facturas reducemur ?
99
Nonne possunt perpendere, conditorem coeli terraeque potentem, qualis ipsi sunt facere ? Ipse quidem illis terminum absque mendacio posuit, quod eis nihil praeter incredulitatem adiungit.
100
Si omnis Dei substantia suae potestati subesset, expendere tamen timentes omnia retinerent, quoniam inde auari sunt.
101
¶ Moysi IX. mirabilia manifesta facere patefecimus, quod a filiis Israël perscruteris.
Note [édition originale] : Aegypti plagae x. in Exo. hic tantum nouem.
Unde Pharao illum magum esse perhibuit.
102
Cui Moyses respondit : Tu, quem iam mortuis annumero, scire deberes, haec tam manifesta non esse, nisi solius Dei conditoris coeli et terrae.
103
Eum uero nitentem proiicere a terra Moysen, fratremque suum et fautores omnes illius, in mare summersimus :
104
deinceps filiis Israël ut terras colerent, iniunximus, quos accedente alius saeculi termino, ueracissimo crebro uenire faciemus.
105
Te quidem deinde misimus, ut prolem gaudii summique doloris nuncius fieres.
106
Ideoque pedetentim Alchoran posuimus, ut homines pedetentim ipsum perlegant,
107
siue credant, seu minime.
Illi uero quibus committitur, cum illis legitur, Deo se humiliant, adorantes ipsum et dicentes :
108
O Deus, iam tuum praeceptum adimpletum est.
109
Istique preces suas multiplicant, humiles et lachrymantes effecti.
110
Note [édition originale] : Deus, uel misericors, idem.
Seu Deum, seu misericordem appelles, eius solius nomina sunt. Orationes autem uoce mediocri funde,
111
Deoque gratias redde, qui sublimis sublimium, et omnium maximus, nec filium nec participem in regno, nec adiutorem seu uindicem habet.