Bibliographic Information

Sourate 33 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless33

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الأحزاب
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ اتَّقِ اللَّهَ وَلَا تُطِعِ الْكَافِرِينَ وَالْمُنَافِقِينَ إِنَّ اللَّهَ كَانَ عَلِيمًا حَكِيمًا
2
وَاتَّبِعْ مَا يُوحَى إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ إِنَّ اللَّهَ كَانَ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا
3
وَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ وَكَفَى بِاللَّهِ وَكِيلًا
4
مَّا جَعَلَ اللَّهُ لِرَجُلٍ مِّن قَلْبَيْنِ فِي جَوْفِهِ وَمَا جَعَلَ أَزْوَاجَكُمُ اللَّائِي تُظَاهِرُونَ مِنْهُنَّ أُمَّهَاتِكُمْ وَمَا جَعَلَ أَدْعِيَاءَكُمْ أَبْنَاءَكُمْ ذَلِكُمْ قَوْلُكُم بِأَفْوَاهِكُمْ وَاللَّهُ يَقُولُ الْحَقَّ وَهُوَ يَهْدِي السَّبِيلَ
5
ادْعُوهُمْ لِآبَائِهِمْ هُوَ أَقْسَطُ عِندَ اللَّهِ فَإِن لَّمْ تَعْلَمُوا آبَاءَهُمْ فَإِخْوَانُكُمْ فِي الدِّينِ وَمَوَالِيكُمْ وَلَيْسَ عَلَيْكُمْ جُنَاحٌ فِيمَا أَخْطَأْتُم بِهِ وَلَكِن مَّا تَعَمَّدَتْ قُلُوبُكُمْ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
6
النَّبِيُّ أَوْلَى بِالْمُؤْمِنِينَ مِنْ أَنفُسِهِمْ وَأَزْوَاجُهُ أُمَّهَاتُهُمْ وَأُولُو الْأَرْحَامِ بَعْضُهُمْ أَوْلَى بِبَعْضٍ فِي كِتَابِ اللَّهِ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُهَاجِرِينَ إِلَّا أَن تَفْعَلُوا إِلَى أَوْلِيَائِكُم مَّعْرُوفًا كَانَ ذَلِكَ فِي الْكِتَابِ مَسْطُورًا
7
وَإِذْ أَخَذْنَا مِنَ النَّبِيِّينَ مِيثَاقَهُمْ وَمِنكَ وَمِن نُّوحٍ وَإِبْرَاهِيمَ وَمُوسَى وَعِيسَى ابْنِ مَرْيَمَ وَأَخَذْنَا مِنْهُم مِّيثَاقًا غَلِيظًا
8
لِّيَسْأَلَ الصَّادِقِينَ عَن صِدْقِهِمْ وَأَعَدَّ لِلْكَافِرِينَ عَذَابًا أَلِيمًا
9
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اذْكُرُوا نِعْمَةَ اللَّهِ عَلَيْكُمْ إِذْ جَاءَتْكُمْ جُنُودٌ فَأَرْسَلْنَا عَلَيْهِمْ رِيحًا وَجُنُودًا لَّمْ تَرَوْهَا وَكَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرًا
10
إِذْ جَاءُوكُم مِّن فَوْقِكُمْ وَمِنْ أَسْفَلَ مِنكُمْ وَإِذْ زَاغَتِ الْأَبْصَارُ وَبَلَغَتِ الْقُلُوبُ الْحَنَاجِرَ وَتَظُنُّونَ بِاللَّهِ الظُّنُونَا
11
هُنَالِكَ ابْتُلِيَ الْمُؤْمِنُونَ وَزُلْزِلُوا زِلْزَالًا شَدِيدًا
12
وَإِذْ يَقُولُ الْمُنَافِقُونَ وَالَّذِينَ فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ مَّا وَعَدَنَا اللَّهُ وَرَسُولُهُ إِلَّا غُرُورًا
13
وَإِذْ قَالَت طَّائِفَةٌ مِّنْهُمْ يَا أَهْلَ يَثْرِبَ لَا مُقَامَ لَكُمْ فَارْجِعُوا وَيَسْتَأْذِنُ فَرِيقٌ مِّنْهُمُ النَّبِيَّ يَقُولُونَ إِنَّ بُيُوتَنَا عَوْرَةٌ وَمَا هِيَ بِعَوْرَةٍ إِن يُرِيدُونَ إِلَّا فِرَارًا
14
وَلَوْ دُخِلَتْ عَلَيْهِم مِّنْ أَقْطَارِهَا ثُمَّ سُئِلُوا الْفِتْنَةَ لَآتَوْهَا وَمَا تَلَبَّثُوا بِهَا إِلَّا يَسِيرًا
15
وَلَقَدْ كَانُوا عَاهَدُوا اللَّهَ مِن قَبْلُ لَا يُوَلُّونَ الْأَدْبَارَ وَكَانَ عَهْدُ اللَّهِ مَسْئُولًا
16
قُل لَّن يَنفَعَكُمُ الْفِرَارُ إِن فَرَرْتُم مِّنَ الْمَوْتِ أَوِ الْقَتْلِ وَإِذًا لَّا تُمَتَّعُونَ إِلَّا قَلِيلًا
17
قُلْ مَن ذَا الَّذِي يَعْصِمُكُم مِّنَ اللَّهِ إِنْ أَرَادَ بِكُمْ سُوءًا أَوْ أَرَادَ بِكُمْ رَحْمَةً وَلَا يَجِدُونَ لَهُم مِّن دُونِ اللَّهِ وَلِيًّا وَلَا نَصِيرًا
18
قَدْ يَعْلَمُ اللَّهُ الْمُعَوِّقِينَ مِنكُمْ وَالْقَائِلِينَ لِإِخْوَانِهِمْ هَلُمَّ إِلَيْنَا وَلَا يَأْتُونَ الْبَأْسَ إِلَّا قَلِيلًا
19
أَشِحَّةً عَلَيْكُمْ فَإِذَا جَاءَ الْخَوْفُ رَأَيْتَهُمْ يَنظُرُونَ إِلَيْكَ تَدُورُ أَعْيُنُهُمْ كَالَّذِي يُغْشَى عَلَيْهِ مِنَ الْمَوْتِ فَإِذَا ذَهَبَ الْخَوْفُ سَلَقُوكُم بِأَلْسِنَةٍ حِدَادٍ أَشِحَّةً عَلَى الْخَيْرِ أُولَئِكَ لَمْ يُؤْمِنُوا فَأَحْبَطَ اللَّهُ أَعْمَالَهُمْ وَكَانَ ذَلِكَ عَلَى اللَّهِ يَسِيرًا
20
يَحْسَبُونَ الْأَحْزَابَ لَمْ يَذْهَبُوا وَإِن يَأْتِ الْأَحْزَابُ يَوَدُّوا لَوْ أَنَّهُم بَادُونَ فِي الْأَعْرَابِ يَسْأَلُونَ عَنْ أَنبَائِكُمْ وَلَوْ كَانُوا فِيكُم مَّا قَاتَلُوا إِلَّا قَلِيلًا
21
لَّقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ لِّمَن كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الْآخِرَ وَذَكَرَ اللَّهَ كَثِيرًا
22
وَلَمَّا رَأَى الْمُؤْمِنُونَ الْأَحْزَابَ قَالُوا هَذَا مَا وَعَدَنَا اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَصَدَقَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَمَا زَادَهُمْ إِلَّا إِيمَانًا وَتَسْلِيمًا
23
مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ رِجَالٌ صَدَقُوا مَا عَاهَدُوا اللَّهَ عَلَيْهِ فَمِنْهُم مَّن قَضَى نَحْبَهُ وَمِنْهُم مَّن يَنتَظِرُ وَمَا بَدَّلُوا تَبْدِيلًا
24
لِّيَجْزِيَ اللَّهُ الصَّادِقِينَ بِصِدْقِهِمْ وَيُعَذِّبَ الْمُنَافِقِينَ إِن شَاءَ أَوْ يَتُوبَ عَلَيْهِمْ إِنَّ اللَّهَ كَانَ غَفُورًا رَّحِيمًا
25
وَرَدَّ اللَّهُ الَّذِينَ كَفَرُوا بِغَيْظِهِمْ لَمْ يَنَالُوا خَيْرًا وَكَفَى اللَّهُ الْمُؤْمِنِينَ الْقِتَالَ وَكَانَ اللَّهُ قَوِيًّا عَزِيزًا
26
وَأَنزَلَ الَّذِينَ ظَاهَرُوهُم مِّنْ أَهْلِ الْكِتَابِ مِن صَيَاصِيهِمْ وَقَذَفَ فِي قُلُوبِهِمُ الرُّعْبَ فَرِيقًا تَقْتُلُونَ وَتَأْسِرُونَ فَرِيقًا
27
وَأَوْرَثَكُمْ أَرْضَهُمْ وَدِيَارَهُمْ وَأَمْوَالَهُمْ وَأَرْضًا لَّمْ تَطَئُوهَا وَكَانَ اللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرًا
28
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُل لِّأَزْوَاجِكَ إِن كُنتُنَّ تُرِدْنَ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا وَزِينَتَهَا فَتَعَالَيْنَ أُمَتِّعْكُنَّ وَأُسَرِّحْكُنَّ سَرَاحًا جَمِيلًا
29
وَإِن كُنتُنَّ تُرِدْنَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَالدَّارَ الْآخِرَةَ فَإِنَّ اللَّهَ أَعَدَّ لِلْمُحْسِنَاتِ مِنكُنَّ أَجْرًا عَظِيمًا
30
يَا نِسَاءَ النَّبِيِّ مَن يَأْتِ مِنكُنَّ بِفَاحِشَةٍ مُّبَيِّنَةٍ يُضَاعَفْ لَهَا الْعَذَابُ ضِعْفَيْنِ وَكَانَ ذَلِكَ عَلَى اللَّهِ يَسِيرًا
31
وَمَن يَقْنُتْ مِنكُنَّ لِلَّهِ وَرَسُولِهِ وَتَعْمَلْ صَالِحًا نُّؤْتِهَا أَجْرَهَا مَرَّتَيْنِ وَأَعْتَدْنَا لَهَا رِزْقًا كَرِيمًا
32
يَا نِسَاءَ النَّبِيِّ لَسْتُنَّ كَأَحَدٍ مِّنَ النِّسَاءِ إِنِ اتَّقَيْتُنَّ فَلَا تَخْضَعْنَ بِالْقَوْلِ فَيَطْمَعَ الَّذِي فِي قَلْبِهِ مَرَضٌ وَقُلْنَ قَوْلًا مَّعْرُوفًا
33
وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلَا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ الْجَاهِلِيَّةِ الْأُولَى وَأَقِمْنَ الصَّلَاةَ وَآتِينَ الزَّكَاةَ وَأَطِعْنَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ إِنَّمَا يُرِيدُ اللَّهُ لِيُذْهِبَ عَنكُمُ الرِّجْسَ أَهْلَ الْبَيْتِ وَيُطَهِّرَكُمْ تَطْهِيرًا
34
وَاذْكُرْنَ مَا يُتْلَى فِي بُيُوتِكُنَّ مِنْ آيَاتِ اللَّهِ وَالْحِكْمَةِ إِنَّ اللَّهَ كَانَ لَطِيفًا خَبِيرًا
35
إِنَّ الْمُسْلِمِينَ وَالْمُسْلِمَاتِ وَالْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ وَالْقَانِتِينَ وَالْقَانِتَاتِ وَالصَّادِقِينَ وَالصَّادِقَاتِ وَالصَّابِرِينَ وَالصَّابِرَاتِ وَالْخَاشِعِينَ وَالْخَاشِعَاتِ وَالْمُتَصَدِّقِينَ وَالْمُتَصَدِّقَاتِ وَالصَّائِمِينَ وَالصَّائِمَاتِ وَالْحَافِظِينَ فُرُوجَهُمْ وَالْحَافِظَاتِ وَالذَّاكِرِينَ اللَّهَ كَثِيرًا وَالذَّاكِرَاتِ أَعَدَّ اللَّهُ لَهُم مَّغْفِرَةً وَأَجْرًا عَظِيمًا
36
وَمَا كَانَ لِمُؤْمِنٍ وَلَا مُؤْمِنَةٍ إِذَا قَضَى اللَّهُ وَرَسُولُهُ أَمْرًا أَن يَكُونَ لَهُمُ الْخِيَرَةُ مِنْ أَمْرِهِمْ وَمَن يَعْصِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَقَدْ ضَلَّ ضَلَالًا مُّبِينًا
37
وَإِذْ تَقُولُ لِلَّذِي أَنْعَمَ اللَّهُ عَلَيْهِ وَأَنْعَمْتَ عَلَيْهِ أَمْسِكْ عَلَيْكَ زَوْجَكَ وَاتَّقِ اللَّهَ وَتُخْفِي فِي نَفْسِكَ مَا اللَّهُ مُبْدِيهِ وَتَخْشَى النَّاسَ وَاللَّهُ أَحَقُّ أَن تَخْشَاهُ فَلَمَّا قَضَى زَيْدٌ مِّنْهَا وَطَرًا زَوَّجْنَاكَهَا لِكَيْ لَا يَكُونَ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ حَرَجٌ فِي أَزْوَاجِ أَدْعِيَائِهِمْ إِذَا قَضَوْا مِنْهُنَّ وَطَرًا وَكَانَ أَمْرُ اللَّهِ مَفْعُولًا
38
مَّا كَانَ عَلَى النَّبِيِّ مِنْ حَرَجٍ فِيمَا فَرَضَ اللَّهُ لَهُ سُنَّةَ اللَّهِ فِي الَّذِينَ خَلَوْا مِن قَبْلُ وَكَانَ أَمْرُ اللَّهِ قَدَرًا مَّقْدُورًا
39
الَّذِينَ يُبَلِّغُونَ رِسَالَاتِ اللَّهِ وَيَخْشَوْنَهُ وَلَا يَخْشَوْنَ أَحَدًا إِلَّا اللَّهَ وَكَفَى بِاللَّهِ حَسِيبًا
40
مَّا كَانَ مُحَمَّدٌ أَبَا أَحَدٍ مِّن رِّجَالِكُمْ وَلَكِن رَّسُولَ اللَّهِ وَخَاتَمَ النَّبِيِّينَ وَكَانَ اللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمًا
41
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اذْكُرُوا اللَّهَ ذِكْرًا كَثِيرًا
42
وَسَبِّحُوهُ بُكْرَةً وَأَصِيلًا
43
هُوَ الَّذِي يُصَلِّي عَلَيْكُمْ وَمَلَائِكَتُهُ لِيُخْرِجَكُم مِّنَ الظُّلُمَاتِ إِلَى النُّورِ وَكَانَ بِالْمُؤْمِنِينَ رَحِيمًا
44
تَحِيَّتُهُمْ يَوْمَ يَلْقَوْنَهُ سَلَامٌ وَأَعَدَّ لَهُمْ أَجْرًا كَرِيمًا
45
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ إِنَّا أَرْسَلْنَاكَ شَاهِدًا وَمُبَشِّرًا وَنَذِيرًا
46
وَدَاعِيًا إِلَى اللَّهِ بِإِذْنِهِ وَسِرَاجًا مُّنِيرًا
47
وَبَشِّرِ الْمُؤْمِنِينَ بِأَنَّ لَهُم مِّنَ اللَّهِ فَضْلًا كَبِيرًا
48
وَلَا تُطِعِ الْكَافِرِينَ وَالْمُنَافِقِينَ وَدَعْ أَذَاهُمْ وَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ وَكَفَى بِاللَّهِ وَكِيلًا
49
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا نَكَحْتُمُ الْمُؤْمِنَاتِ ثُمَّ طَلَّقْتُمُوهُنَّ مِن قَبْلِ أَن تَمَسُّوهُنَّ فَمَا لَكُمْ عَلَيْهِنَّ مِنْ عِدَّةٍ تَعْتَدُّونَهَا فَمَتِّعُوهُنَّ وَسَرِّحُوهُنَّ سَرَاحًا جَمِيلًا
50
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ إِنَّا أَحْلَلْنَا لَكَ أَزْوَاجَكَ اللَّاتِي آتَيْتَ أُجُورَهُنَّ وَمَا مَلَكَتْ يَمِينُكَ مِمَّا أَفَاءَ اللَّهُ عَلَيْكَ وَبَنَاتِ عَمِّكَ وَبَنَاتِ عَمَّاتِكَ وَبَنَاتِ خَالِكَ وَبَنَاتِ خَالَاتِكَ اللَّاتِي هَاجَرْنَ مَعَكَ وَامْرَأَةً مُّؤْمِنَةً إِن وَهَبَتْ نَفْسَهَا لِلنَّبِيِّ إِنْ أَرَادَ النَّبِيُّ أَن يَسْتَنكِحَهَا خَالِصَةً لَّكَ مِن دُونِ الْمُؤْمِنِينَ قَدْ عَلِمْنَا مَا فَرَضْنَا عَلَيْهِمْ فِي أَزْوَاجِهِمْ وَمَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُمْ لِكَيْلَا يَكُونَ عَلَيْكَ حَرَجٌ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
51
تُرْجِي مَن تَشَاءُ مِنْهُنَّ وَتُؤْوِي إِلَيْكَ مَن تَشَاءُ وَمَنِ ابْتَغَيْتَ مِمَّنْ عَزَلْتَ فَلَا جُنَاحَ عَلَيْكَ ذَلِكَ أَدْنَى أَن تَقَرَّ أَعْيُنُهُنَّ وَلَا يَحْزَنَّ وَيَرْضَيْنَ بِمَا آتَيْتَهُنَّ كُلُّهُنَّ وَاللَّهُ يَعْلَمُ مَا فِي قُلُوبِكُمْ وَكَانَ اللَّهُ عَلِيمًا حَلِيمًا
52
لَّا يَحِلُّ لَكَ النِّسَاءُ مِن بَعْدُ وَلَا أَن تَبَدَّلَ بِهِنَّ مِنْ أَزْوَاجٍ وَلَوْ أَعْجَبَكَ حُسْنُهُنَّ إِلَّا مَا مَلَكَتْ يَمِينُكَ وَكَانَ اللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ رَّقِيبًا
53
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَدْخُلُوا بُيُوتَ النَّبِيِّ إِلَّا أَن يُؤْذَنَ لَكُمْ إِلَى طَعَامٍ غَيْرَ نَاظِرِينَ إِنَاهُ وَلَكِنْ إِذَا دُعِيتُمْ فَادْخُلُوا فَإِذَا طَعِمْتُمْ فَانتَشِرُوا وَلَا مُسْتَأْنِسِينَ لِحَدِيثٍ إِنَّ ذَلِكُمْ كَانَ يُؤْذِي النَّبِيَّ فَيَسْتَحْيِي مِنكُمْ وَاللَّهُ لَا يَسْتَحْيِي مِنَ الْحَقِّ وَإِذَا سَأَلْتُمُوهُنَّ مَتَاعًا فَاسْأَلُوهُنَّ مِن وَرَاءِ حِجَابٍ ذَلِكُمْ أَطْهَرُ لِقُلُوبِكُمْ وَقُلُوبِهِنَّ وَمَا كَانَ لَكُمْ أَن تُؤْذُوا رَسُولَ اللَّهِ وَلَا أَن تَنكِحُوا أَزْوَاجَهُ مِن بَعْدِهِ أَبَدًا إِنَّ ذَلِكُمْ كَانَ عِندَ اللَّهِ عَظِيمًا
54
إِن تُبْدُوا شَيْئًا أَوْ تُخْفُوهُ فَإِنَّ اللَّهَ كَانَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمًا
55
لَّا جُنَاحَ عَلَيْهِنَّ فِي آبَائِهِنَّ وَلَا أَبْنَائِهِنَّ وَلَا إِخْوَانِهِنَّ وَلَا أَبْنَاءِ إِخْوَانِهِنَّ وَلَا أَبْنَاءِ أَخَوَاتِهِنَّ وَلَا نِسَائِهِنَّ وَلَا مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُنَّ وَاتَّقِينَ اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ كَانَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ شَهِيدًا
56
إِنَّ اللَّهَ وَمَلَائِكَتَهُ يُصَلُّونَ عَلَى النَّبِيِّ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا صَلُّوا عَلَيْهِ وَسَلِّمُوا تَسْلِيمًا
57
إِنَّ الَّذِينَ يُؤْذُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ لَعَنَهُمُ اللَّهُ فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ وَأَعَدَّ لَهُمْ عَذَابًا مُّهِينًا
58
وَالَّذِينَ يُؤْذُونَ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ بِغَيْرِ مَا اكْتَسَبُوا فَقَدِ احْتَمَلُوا بُهْتَانًا وَإِثْمًا مُّبِينًا
59
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُل لِّأَزْوَاجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَاءِ الْمُؤْمِنِينَ يُدْنِينَ عَلَيْهِنَّ مِن جَلَابِيبِهِنَّ ذَلِكَ أَدْنَى أَن يُعْرَفْنَ فَلَا يُؤْذَيْنَ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
60
لَّئِن لَّمْ يَنتَهِ الْمُنَافِقُونَ وَالَّذِينَ فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ وَالْمُرْجِفُونَ فِي الْمَدِينَةِ لَنُغْرِيَنَّكَ بِهِمْ ثُمَّ لَا يُجَاوِرُونَكَ فِيهَا إِلَّا قَلِيلًا
61
مَّلْعُونِينَ أَيْنَمَا ثُقِفُوا أُخِذُوا وَقُتِّلُوا تَقْتِيلًا
62
سُنَّةَ اللَّهِ فِي الَّذِينَ خَلَوْا مِن قَبْلُ وَلَن تَجِدَ لِسُنَّةِ اللَّهِ تَبْدِيلًا
63
يَسْأَلُكَ النَّاسُ عَنِ السَّاعَةِ قُلْ إِنَّمَا عِلْمُهَا عِندَ اللَّهِ وَمَا يُدْرِيكَ لَعَلَّ السَّاعَةَ تَكُونُ قَرِيبًا
64
إِنَّ اللَّهَ لَعَنَ الْكَافِرِينَ وَأَعَدَّ لَهُمْ سَعِيرًا
65
خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا لَّا يَجِدُونَ وَلِيًّا وَلَا نَصِيرًا
66
يَوْمَ تُقَلَّبُ وُجُوهُهُمْ فِي النَّارِ يَقُولُونَ يَا لَيْتَنَا أَطَعْنَا اللَّهَ وَأَطَعْنَا الرَّسُولَا
67
وَقَالُوا رَبَّنَا إِنَّا أَطَعْنَا سَادَتَنَا وَكُبَرَاءَنَا فَأَضَلُّونَا السَّبِيلَا
68
رَبَّنَا آتِهِمْ ضِعْفَيْنِ مِنَ الْعَذَابِ وَالْعَنْهُمْ لَعْنًا كَبِيرًا
69
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ آذَوْا مُوسَى فَبَرَّأَهُ اللَّهُ مِمَّا قَالُوا وَكَانَ عِندَ اللَّهِ وَجِيهًا
70
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَقُولُوا قَوْلًا سَدِيدًا
71
يُصْلِحْ لَكُمْ أَعْمَالَكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَمَن يُطِعِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَقَدْ فَازَ فَوْزًا عَظِيمًا
72
إِنَّا عَرَضْنَا الْأَمَانَةَ عَلَى السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَالْجِبَالِ فَأَبَيْنَ أَن يَحْمِلْنَهَا وَأَشْفَقْنَ مِنْهَا وَحَمَلَهَا الْإِنسَانُ إِنَّهُ كَانَ ظَلُومًا جَهُولًا
73
لِّيُعَذِّبَ اللَّهُ الْمُنَافِقِينَ وَالْمُنَافِقَاتِ وَالْمُشْرِكِينَ وَالْمُشْرِكَاتِ وَيَتُوبَ اللَّهُ عَلَى الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Les coalisés (Al-Ahzab)
1
O Prophète ! Crains Allah et n’obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, car Allah demeure Omniscient et Sage.
2
Et suis ce qui t’est révélé émanant de Ton Seigneur. Car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.
3
Et place ta confiance en Allah. Allah te suffit comme protecteur.
4
Allah n’a pas placé à l’homme deux cœurs dans sa poitrine. Il n’a point assimilé à vos mères vos épouses [à qui vous dites en les répudiant]: « Tu es [aussi illicite] pour moi que le dos de ma mère ». Il n’a point fait de vos enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos [qui sortent] de votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c’est Lui qui met [l’homme] dans la bonne direction.
5
Appelez-les du nom de leurs pères : c’est plus équitable devant Allah. Mais si vous ne connaissez pas leurs pères, alors considérez-les comme vos frères en religion ou vos alliés. Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. Allah, cependant, est Pardonneur et Miséricordieux.
6
Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes ; et ses épouses sont leurs mères. Les liens de consanguinité ont [dans les successions] la priorité [sur les liens] unissant les croyants [de Médine] et les émigrés [de la Mecque] selon le livre d’Allah, à moins que vous ne fassiez un testament convenable en faveur de vos frères en religion. Et cela est inscrit dans le Livre.
7
Lorsque Nous prîmes des prophètes leur engagement, de même que de toi, de Noé, d’Abraham, de Moïse, et de Jésus fils de Marie : et Nous avons pris d’eux un engagement solennel,
8
afin [qu’Allah] interroge les véridiques sur leur sincérité. Et Il a préparé aux infidèles un châtiment douloureux.
9
O vous qui croyez ! Rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n’avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites.
10
Quand ils vous vinrent d’en haut et d’en bas [de toutes parts], et que les regards étaient troublés, et les cœurs remontaient aux gorges, et vous faisiez sur Allah toutes sortes de suppositions...
11
Les croyants furent alors éprouvés et secoués d’une dure secousse.
12
Et quand les hypocrites et ceux qui ont la maladie [le doute] au cœur disaient : « Allah et Son messager ne nous ont promis que tromperie ».
13
De même, un groupe d’entre eux dit : « Gens de Yathrib ! Ne demeurez pas ici. Retournez [chez vous] ». Un groupe d’entre eux demande au Prophète la permission de partir en disant : « Nos demeures sont sans protection », alors qu’elles ne l’étaient pas : ils ne voulaient que s’enfuir.
14
Et si une percée avait été faite sur eux par les flancs de la ville et qu’ensuite on leur avait demandé de renier leur foi, ils auraient accepté certes, et n’auraient guère tardé,
15
tandis qu’auparavant ils avaient pris l’engagement envers Allah qu’ils ne tourneraient pas le dos. Et il sera demandé compte de tout engagement vis-à-vis d’Allah.
16
Dis : « Jamais la fuite ne vous sera utile si c’est la mort (sans combat) ou le meurtre (dans le combat) que vous fuyez ; dans ce cas, vous ne jouirez (de la vie) que peu (de temps) ».
17
Dis : « Quel est celui qui peut vous protéger d’Allah, s’Il vous veut du mal ou s’Il veut vous accorder une miséricorde ? » Et ils ne trouveront pour eux-mêmes en dehors d’Allah, ni allié ni secoureur.
18
Certes, Allah connaît ceux d’entre vous qui suscitent des obstacles, ainsi que ceux qui disent à leurs frères : « Venez à nous », tandis qu’ils ne déploient que peu d’ardeur au combat,
19
avares à votre égard. Puis, quand leur vient la peur, tu les vois te regarder avec des yeux révulsés, comme ceux de quelqu’un qui s’est évanoui par peur de la mort. Une fois la peur passée, ils vous lacèrent avec des langues affilées, alors qu’ils sont chiches à faire le bien. Ceux-là n’ont jamais cru. Allah donc, rend vaines leurs actions. Et cela est facile à Allah.
20
Ils pensent que les coalisés ne sont pas partis. Or si les coalisés revenaient, [ces gens-là] souhaiteraient être des nomades parmi les Bédouins et [se contenteraient] de demander de vos nouvelles. S’ils étaient parmi vous, ils n’auraient combattu que très peu.
21
En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment.
22
Et quand les croyants virent les coalisés, ils dirent : « Voilà ce qu’Allah et Son messager nous avaient promis ; et Allah et Son messager disaient la vérité ». Et cela ne fit que croître leur foi et leur soumission.
23
Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah. Certains d’entre eux ont atteint leur fin, et d’autres attendent encore ; et ils n’ont varié aucunement (dans leur engagement) ;
24
afin qu’Allah récompense les véridiques pour leur sincérité, et châtie, s’Il veut, les hypocrites, ou accepte leur repentir. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
25
Et Allah a renvoyé, avec leur rage, les infidèles sans qu’ils n’aient obtenu aucun bien, et Allah a épargné aux croyants le combat. Allah est Fort et Puissant.
26
Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre qui les avaient soutenus [les coalisés], et Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs ; un groupe d’entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers.
27
Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent.
28
O Prophète ! Dis à tes épouses : « Si c’est la vie présente que vous désirez et sa parure, alors venez ! Je vous donnerai [les moyens] d’en jouir et vous libérerai [par un divorce] sans préjudice.
29
Mais si c’est Allah que vous voulez et Son messager ainsi que la Demeure dernière, Allah a préparé pour les bienfaisantes parmi vous une énorme récompense.
30
O femmes du Prophète ! Celle d’entre vous qui commettra une turpitude prouvée, le châtiment lui sera doublé par deux fois ! Et ceci est facile pour Allah.
31
Et celle d’entre vous qui est entièrement soumise à Allah et à Son messager et qui fait le bien, Nous lui accorderons deux fois sa récompense, et Nous avons préparé pour elle une généreuse attribution.
32
O femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent.
33
Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jâhiliyah). Accomplissez la Salât, acquittez la Zakât et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement.
34
Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d’Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.
35
Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense.
36
Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident.
37
Quand tu disais à celui qu’Allah avait comblé de bienfait, tout comme toi-même l’avais comblé: « Garde pour toi ton épouse et crains Allah », et tu cachais en ton âme ce qu’Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c’est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eut cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu’il n’y ait aucun empêchement pour les croyants d’épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d’Allah doit être exécuté.
38
Nul grief à faire au Prophète en ce qu’Allah lui a imposé, conformément aux lois établies pour ceux qui vécurent antérieurement. Le commandement d’Allah est un décret inéluctable.
39
Ceux qui communiquaient les messages d’Allah, Le craignaient et ne redoutaient nul autre qu’Allah. Et Allah suffit pour tenir le compte de tout.
40
Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.
41
O vous qui croyez ! Evoquez Allah d’une façon abondante,
42
et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour.
43
C’est lui qui prie sur vous, - ainsi que Ses Anges -, afin qu’Il vous fasse sortir des ténèbres à la lumière ; et Il est Miséricordieux envers les croyants.
44
Leur salutation au jour où ils Le rencontreront sera : « Salâm » [paix], et Il leur a préparé une généreuse récompense.
45
O Prophète ! Nous t’avons envoyé [pour être] témoin, annonciateur, avertisseur,
46
appelant (les gens) à Allah, par Sa permission ; et comme une lampe éclairante.
47
Et fais aux croyants la bonne annonce qu’ils recevront d’Allah une grande grâce.
48
Et n’obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, ne prête pas attention à leur méchanceté et place ta confiance en Allah et Allah suffit comme protecteur.
49
O vous qui croyez ! Quand vous vous mariez avec des croyantes et qu’ensuite vous divorcez d’avec elles avant de les avoir touchées, vous ne pouvez leur imposer un délai d’attente. Donnez-leur jouissance [d’un bien] et libérez-les [par un divorce] sans préjudice.
50
O Prophète ! Nous t’avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur mahr (dot), ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées, les filles de ton oncle paternel, les filles de tes tantes paternelles, les filles de ton oncle maternel, et les filles de tes tantes maternelles, - celles qui avaient émigré en ta compagnie -, ainsi que toute femme croyante si elle fait don de sa personne au Prophète, pourvu que le Prophète consente à se marier avec elle : c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants. Nous savons certes, ce que Nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu’il n’y eût donc point de blâme contre toi. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
51
Tu fais attendre qui tu veux d’entre elles, et tu héberges chez toi qui tu veux. Puis il ne t’est fait aucun grief si tu invites chez toi l’une de celles que tu avais écartées. Voilà ce qui est le plus propre à les réjouir, à leur éviter tout chagrin et à leur faire accepter de bon cœur ce que tu leur as donné à toutes. Allah sait, cependant, ce qui est en vos cœurs. Et Allah est Omniscient et Indulgent.
52
Il ne t’est plus permis désormais de prendre [d’autres] femmes, ni de changer d’épouses, même si leur beauté te plaît ; - à l’exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.
53
O vous qui croyez ! N’entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu’invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa cuisson. Mais lorsqu’on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), alors qu’Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs ; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d’Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui ; ce serait, auprès d’Allah, un énorme péché.
54
Que vous divulguiez une chose ou que vous la cachiez,... Allah demeure Omniscient.
55
Nul grief sur elles au sujet de leurs pères, leurs fils, leurs frères, les fils de leurs frères, les fils de leurs sœurs, leurs femmes [de suite] et les esclaves qu’elles possèdent. Et craignez Allah. Car Allah est témoin de toute chose.
56
Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète ; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez [lui] vos salutations.
57
Ceux qui offensent Allah et Son messager, Allah les maudit ici-bas, comme dans l’au-delà et leur prépare un châtiment avilissant.
58
Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident.
59
O Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
60
Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie au cœur, et les alarmistes [semeurs de troubles] à Médine ne cessent pas, Nous t’inciterons contre eux, et alors, ils n’y resteront que peu de temps en ton voisinage.
61
Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement :
62
Telle était la loi établie par Allah envers ceux qui ont vécu auparavant et tu ne trouveras pas de changement dans la loi d’Allah.
63
Les gens t’interrogent au sujet de l’Heure. Dis : « Sa connaissance est exclusive à Allah ». Qu’en sais-tu ? Il se peut que l’Heure soit proche.
64
Allah a maudit les infidèles et leur a préparé une fournaise,
65
pour qu’ils y demeurent éternellement, sans trouver ni allié ni secoureur.
66
Le jour où leurs visages seront tournés et retournés dans le Feu, ils diront : « Hélas pour nous ! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au Messager ! »
67
Et ils dirent : « Seigneur, nous avons obéi à nos chefs et à nos grands. C’est donc eux qui nous ont égarés du Sentier.
68
O notre Seigneur, inflige-leur deux fois le châtiment et maudis les d’une grande malédiction ».
69
O vous qui croyez ! Ne soyez pas comme ceux qui ont offensé Moïse. Allah l’a déclaré innocent de leurs accusations, car il était honorable auprès d’Allah.
70
O vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture,
71
afin qu’Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite.
72
Nous avions proposé aux cieux, à la terre et aux montagnes la responsabilité (de porter les charges de faire le bien et d’éviter le mal). Ils ont refusé de la porter et en ont eu peur, alors que l’homme s’en est chargé ; car il est très injuste [envers lui-même] et très ignorant.
73
[Il en est ainsi] afin qu’Allah châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices et Allah accueille le repentir des croyants et des croyantes. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XXXIII.
Les Factions.
(Al-’Aḥzâb.)
Titre tiré du vt. 20. V. la note.Cette sourate est formée de révélations reçues à Médine, à partir du printemps de 627 et durant les mois suivants. On peut toutefois y relever des reprises de révélations plus anciennes. Les textes se groupent autour de trois idées principales : la lutte contre les Hypocrites, la Campagne du Fossé, la solution de problèmes relatifs au harem de Mahomet.
[Contre les Hypocrites. Dispositions visant les membres de la Communauté.]
1
O Prophète !, sois pieux envers Allah et n’obéis ni aux Incrédules ni aux Hypocrites ! Allah est omniscient et sage.
Note [édition originale] : Aux Incrédules = aux Juifs médinois. Autre sens moins satisfaisant : Aux Infidèles = aux Polythéistes mekkois.
2
Suis ce qui, de ton Seigneur, t’est révélé ! Allah, de ce que vous faites, est bien informé.
3
Appuie-toi sur Allah ! Combien Allah suffit comme protecteur (wakîl) !
4
Allah n’a pas mis à [l’]homme deux cœurs en son sein. De vos épouses que vous répudiez par la formule : « Sois pour moi comme le dos de ma mère ! », [Allah] n’a point fait vos mères. De vos enfants adoptifs, Il n’a point fait vos fils. Ce sont là vos dires [proférés] de votre bouche, [, mais ils sont faux]. Allah dit [seul] la Vérité et Il dirige dans le Chemin.
Note [édition originale] : De vos épouses etc. Bay., Razi et Nas. comprennent que la qualité de mère et celle d’épouse sont sans aucun rapport. Sur la formule, v. sourate LVIII, 2.
5
Appelez [ces enfants adoptifs] du nom de leur père : cela sera plus équitable aux yeux d’Allah. Si vous ne connaissez point leurs pères,
Facsimile Image Placeholder
[prenez le nom] de vos frères en religion ou de vos mawâlî. Il n’est contre vous nul grief pour ce que vous faites par erreur, mais [seulement] pour ce que préméditent vos cœurs. Allah est absoluteur et miséricordieux.
Note [édition originale] : Vos mawâlî. Le terme est ambigu et peut signifier : vos proches ou vos clients.
6
Le Prophète est plus lié aux Croyants qu’ils ne le sont à eux-mêmes. Ses épouses sont leurs mères [et il est un père pour eux]. Ceux unis par la consanguinité sont mutuellement plus liés entre eux, dans l’Écriture d’Allah, que ne le sont les Croyants [médinois] et les Émigrés. A moins toutefois que vous fassiez envers vos affiliés ce qui est reconnu [convenable] : cela est tracé dans l’Écriture.
Note [édition originale] : Dans l’Écriture d’Allah = dans ce que stipule la Révélation coranique. Selon les commt., cette phrase viserait les héritages dont la dévolution doit se faire en fonction de la parenté et non point en tenant compte de la confraternisation entre Émigrés et Auxiliaires établie lors de l’arrivée à Médine. ǁ ’awliyâ’ « affiliés ». Le terme est imprécis mais semble désigner tous ceux qui sont intégrés à la famille par un lien autre que la parenté, donc : les clients et les enfants adoptifs.
[Rôle d’Allah dans l’Échec des Factions, lors de la Campagne du Fossé. Condamnation de l’attitude des Hypocrites. Extermination des Qoraiza.]
7
Et [rappelle-toi, Prophète !,] quand Nous fîmes alliance avec les Prophètes, avec Noé, Abraham, Moïse, Jésus fils de Marie et avec toi, [et quand] Nous fîmes, avec eux, une alliance solennelle,
8
pour qu’Il demande compte aux Véridiques de leur croyance (ṣidq) alors qu’Il a préparé aux Infidèles un tourment cruel.
9
O vous qui croyez !, rappelez-vous le bienfait d’Allah envers vous, quand des armées marchèrent contre vous et que Nous envoyâmes contre eux vent et légions [d’Archanges] invisibles pour vous ! Allah, sur ce que [ces ennemis] faisaient, fut clairvoyant,
10
quand ils marchèrent contre vous, de toutes parts, quand vos regards se détournèrent [de terreur], que vos cœurs remontèrent à votre gorge et que vous en vîntes à suspecter Allah.
Note [édition originale] : De toutes parts. Text. : d’au-dessus et d’au-dessous de vous. ǁ Et que vous en vîntes etc. Text. : et que vous conjecturâtes sur Allah des conjectures.
11
En cette circonstance, les Croyants furent éprouvés et violemment ébranlés.
12

Facsimile Image Placeholder
[Rappelez-vous] quand les Hypocrites et ceux au cœur de qui est un mal s’écrièrent : « Allah et Son Apôtre ne nous ont fait promesse que par tromperie ! »
13
[Rappelez-vous] quand un parti d’entre eux [vous] dit : « O gens de Yathrib !, ne restez point ! retournez-vous-en ! » [Rappelez-vous] quand une fraction d’entre eux demanda la permission au Prophète de se retirer, en disant : « Nos demeures sont sans défense ! » Elles n’étaient point sans défense ! ils voulaient seulement fuir.
Note [édition originale] : Yathrib. Nom primitif de Médine. Ce passage montre qu’en 627 l’appellation al-Madîna (français : Médine) n’a pas encore évincé le nom Yathrib.
14
Si Yathrib avait été forcée et [si], ensuite, on leur avait réclamé le reniement de leur foi (fitna), ils l’eussent accordé, mais ne seraient demeurés que peu de temps, dans [Yathrib].
Note [édition originale] : Si Yathrib avait été forcée. Text. : si l’on avait pénétré par ses parages,
15
Ils avaient certes fait pacte antérieurement, avec Allah, de ne point tourner le dos. Or, du pacte [conclu] avec Allah, il sera demandé compte.
16
Dis[-leur donc] : « Fuir ne vous sera pas utile. Si vous fuyez la mort ou le combat, vous ne jouirez [de la vie] que peu [de temps]. »
17
Dis[-leur encore] : « Qui peut vous mettre hors de portée d’Allah, soit qu’Il vous veuille un mal, soit qu’Il vous veuille une grâce ? » Ils ne se trouveront, en dehors d’Allah, ni patron ni auxiliaire.
18
Allah saura reconnaître ceux qui suscitent des obstacles, parmi vous [, Croyants !,] et ceux qui disent à leurs frères : « Venez à nous ! » et qui ne déploient que peu d’ardeur [pour Notre cause],
19
en étant chiches envers vous. Quand vient le danger, tu vois ces gens te regarder, les yeux révulsés [d’effroi], comme celui que la mort assaille. [Mais] lorsque le péril est parti, ils vous ardent de leurs langues acérées, chiches à [vouloir le] bien. Ceux-là ne croient point ; Allah rendra vaines leurs actions et cela, pour Allah, est aisé.
20
A [Ces gens] comptent que les Factions ne sont pas parties
Facsimile Image Placeholder
(sic) et si les Factions viennent, ils aimeraient à se retirer au désert, parmi les Bédouins ;
B
Facsimile Image Placeholder
[Ces gens] comptent que les Factions sont parties et, quand ils
Facsimile Image Placeholder
trouvent que ces Factions ne sont pas parties, ils aimeraient à se retirer au désert, parmi les Bédouins ;
ils interrogeraient alors sur ce qui vous arrive. S’ils avaient été parmi vous, ils n’auraient combattu que peu.
Note [édition originale] : La version A est celle de la Vulgate ; la présence de la négation dans : ne sont pas parties rend le sens incertain. La version B est attribuée à I. Mas‛ûd. Le sens paraît être : Ces gens suspects sont des lâches qui s’effraient des conséquences de l’attaque des Factions et qui voudraient fuir au désert pour échapper à ces conséquences. ǁ al-’Aḥzâb « les Factions » = la coalition formée des Polythéistes mekkois, des tribus du Nejd et des Juifs Qurayza de Médine.
21
[Croyants !,] vous avez, dans l’Apôtre d’Allah, un bel exemple pour quiconque espère [en] Allah et au Dernier Jour et invoque (ḏakara) Allah fréquemment.
22
Quand les Croyants virent les Factions, ils s’écrièrent : « Voilà ce dont nous ont menacés Allah et Son Apôtre. Allah et Son Apôtre ont été véridiques ! » [Mais] cela n’a fait qu’accroître leur foi et leur soumission.
23
Parmi les Croyants, il est des hommes qui furent fidèles au pacte conclu par eux avec Allah. Parmi eux, il en est dont le destin s’est accompli alors que, parmi eux, il en est qui sont dans l’attente, invariables en leur attitude.
Note [édition originale] : Dont le destin s’est accompli = qui sont tombés en combattant. ǁ Invariables en leur attitude. Text. : ils n’ont pas changé un changement.
24
[Cela s’est produit] afin qu’Allah récompense les Véridiques, de leur foi (ṣidq), alors qu’Il tourmente les Hypocrites, s’Il [le] veut, ou qu’Il revient [de Sa rigueur] contre eux. Allah est absoluteur et miséricordieux.
25
Allah a renvoyé les Infidèles, pleins de leur courroux, sans qu’ils aient obtenu un succès. Allah a épargné aux Croyants de combattre. Allah est fort et puissant.
Note [édition originale] : Les Infidèles = les Polythéistes mekkois et leurs alliés Bédouins ǁ Allah a épargné aux Croyants de combattre. Autre sens : Allah a suffi aux Croyants dans le combat. Mais ce sens ne cadre point avec la Tradition historico-biographique qui dit que nul combat ne fut effectivement livré durant la Campagne du Fossé.
26
Il a fait descendre de leurs castels ceux des Détenteurs de l’Écriture ayant prêté assistance [aux Factions]. Il a jeté l’effroi en leurs cœurs. Une partie d’entre eux a été tuée par vous, une autre réduite en captivité.
Note [édition originale] : Allusion au traitement infligé aux Juifs Qurayza, après que Mahomet les eut assiégés dans leurs fortins de la banlieue médinoise.
27
Il vous a fait hériter leur terre, leurs habitations, leurs biens et une terre que vos pieds n’ont point foulée. Allah, sur toute chose, est omnipotent.
Note [édition originale] : Allusion à la confiscation intégrale des biens des Qurayza. ǁ Une terre que vos pieds n’ont point foulée. Les commt. ont vu, dans cette phrase, une prophétie annonçant la prise de Khaïbar ou, même, la conquête de la Perse et de la Syrie. Sans doute s’agit-il d’une terre loin de Médine appartenant aux Qurayza, tombée entre les mains des Musulmans après l’extermination des possesseurs. Peut-être s’agit-il aussi d’une addition ultérieure.
[Commandements sur la conduite et l’attitude des femmes de Mahomet.]
28
O Prophète !, dis à tes épouses : « Si vous vous trouvez désirer la Vie Immédiate et son clinquant, venez !, je vous [en] donnerai jouissance et vous donnerai gracieux congé.
Note [édition originale] : Selon certaines données, ce vt. fait allusion soit à l’attrait excessif de la parure, chez certaines épouses de Mahomet, soit à la jalousie de ‛Aïcha, contre d’autres femmes du Prophète. Celui-ci, à cette occasion, les aurait menacées du divorce.
29
Si [au contraire] vous désirez [l’agrément d’]Allah et [de] Son Apôtre, ainsi que le Dernier Séjour, [soyez pieuses], car Allah a préparé une immense rétribution à celles d’entre vous qui sont bienfaisantes. »
30
O femmes du Prophète !, celle parmi vous qui perpétrera une turpitude avérée recevra un châtiment double deux fois. Cela, pour Allah, sera aisé.
31
Celle d’entre vous [, au contraire,] qui fera oraison (qanata) en l’honneur d’Allah et de son Apôtre et qui fera œuvre pie, Nous lui accorderons sa rétribution, par deux fois, et lui préparerons une généreuse attribution.
32
O femmes du Prophète !, vous n’êtes semblables à nulle autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas [trop] humbles en vos dires, en sorte que vous convoite celui au cœur duquel est un mal ! Tenez [plutôt] un langage reconnu [pertinent] !
Note [édition originale] : A nulle autre femme. Text. : à aucune parmi les femmes.
33
Demeurez dans vos demeures ! Ne vous produisez point en vos atours, à la manière de l’ancienne Gentilité (jâhiliyya) ! Accomplissez la Prière ! Donnez l’Aumône (zakât). Obéissez à Allah et à Son Apôtre ! Allah veut seulement écarter de vous la souillure !, ô membres de la Maison [du
Facsimile Image Placeholder
Prophète
] !, et [Il veut] vous purifier totalement.
Note [édition originale] : Allah veut seulement… totalement. Alors que ce qui précède et suit ce passage est au fém. pluriel, ici au contraire on a le masc. pluriel. Le trait s’adresse donc non pas aux épouses de Mahomet pour leur interdire le remariage, mais à toute la famille du Prophète, c.-à-d. : à sa fille Fatima, à ‛Ali, son gendre et cousin, et à leurs deux fils. ǁ La souillure = l’adoration des idoles, selon les commt. ; cf. sourate LXXIV, 5. Une var. apocryphe met l’accent sur ce point : Allah veut écarter la souillure de la Maison de Son Prophète, car ils n’adorèrent point les Idoles.
34
Rappelez-vous les aya et la Sagesse qui sont récitées dans vos demeures ! Allah est sagace et bien informé.
35
Les Soumis et les Soumises [à Allah] (muslim), les Croyants et les Croyantes, les Orants (qânit) et les Orantes, ceux et celles qui sont véridiques, ceux et celles qui sont constants, ceux et celles qui redoutent [Allah], ceux et celles qui aumônent, ceux et celles qui jeûnent, ceux et celles qui sont chastes, ceux et celles qui invoquent beaucoup Allah, pour ceux-là Allah a préparé un pardon et une rétribution immense.
[Révélation touchant le divorce et le remariage de Zaïnab.]
36
Il n’est ni d’un Croyant ni d’une Croyante, quand Allah et Son Apôtre ont décrété une affaire, de se donner à choisir sur cette affaire. Quiconque désobéit à Allah et à Son Apôtre est dans un égarement évident.
37
[Prophète !, rappelle-toi] quand tu disais à celui sur qui Allah et toi aviez répandu vos bienfaits : « Garde auprès de toi ton épouse et sois pieux envers Allah ! » [Rappelle-toi quand] tu cachais en ton âme ce qu’Allah devait faire paraître et [quand] tu craignais le jugement public alors qu’Allah était le plus digne que tu Le craignisses ! Quand Zaïd eut rompu tout commerce avec [son épouse], Nous te la fîmes épouser afin que nul grief ne fût fait aux Croyants, à l’égard des épouses de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci ont rompu tout commerce avec elles. Que l’ordre d’Allah soit exécuté !
Note [édition originale] : Les allusions contenues dans ce vt. ont été circonstanciées, dans la Tradition historico-biographique, de la façon suivante : Le hasard l’ayant mis en présence de Zaynab, femme de son fils adoptif Zayd, Mahomet conçut pour elle un amour qu’il tenta en vain d’étouffer. Zayd décida de répudier Zaynab. Mahomet s’y opposa d’abord mais ses scrupules furent dissipés par la présente révélation.
38
Contre le Prophète, nul grief à l’égard de ce qu’Allah lui a imposé, conformément à la coutume d’Allah, à l’endroit de ceux qui furent antérieurement — que l’ordre d’Allah soit un décret décrété ! —
39
[à l’endroit] de ceux qui transmettent les messages d’Allah, qui redoutent Celui-ci et qui ne redoutent personne excepté Lui. Combien Allah suffit comme justicier (ḥasîb) !
40

Facsimile Image Placeholder
Mahomet n’est le père de nul de vos mâles, mais il est l’Apôtre d’Allah et le Sceau des Prophètes. Allah, de toute chose, est omniscient.
Note [édition originale] : ḫâtama an-nabiyyîna « le Sceau des Prophètes ». Cette expression est, en Islam, un axiome théologique de valeur primordiale. Il ne se trouve cependant énoncé qu’ici, dans le Coran. V. toutefois sourate LXI, 6 version B et la note. Selon une donnée de Birûni, l’expression « Sceau des Prophètes » aurait été également appliquée à Manès. Vu la date tardive de cette donnée, il n’est cependant pas possible d’affirmer que la locution coranique reprend une locution manichéenne.
[Admonition aux Croyants et a Mahomet.]
41
O vous qui croyez !, invoquez beaucoup Allah !
42
[41] Glorifiez-Le à l’aube et au crépuscule !
Note [édition originale] : Ce vt. et les suiv., par leur brièveté et le détail du vocabulaire, paraissent soit antérieurs à l’ensemble, soit une refonte d’une révélation plus ancienne.
43
[42] C’est Lui qui prie sur vous ainsi que Ses Anges, pour vous faire sortir des Ténèbres vers la Lumière. [C’est Lui] qui est miséricordieux envers les Croyants.
Note [édition originale] : yuṣallî ‛alay-kum « qui prie sur vous ». La même expression se retrouve vt. 56. Les commt. ne sont aucunement gênés par elle, mais indiquent seulement que cette prière est faite par miséricorde, sollicitude ou pitié. Le verbe prier doit être pris avec le sens d’appeler sur le Prophète le bonheur, la victoire etc.
44
[43] La salutation [qui les accueillera] au jour où [les Croyants] rencontreront [le Seigneur] sera : « Salut ! », et Allah aura préparé pour eux une généreuse rétribution.
45
[44] O Prophète !, Nous t’avons envoyé comme Témoin et Annonciateur,
46
[45] comme Avertisseur appelant à Allah, avec Sa permission, et [comme] brillant luminaire.
47
[46] Fais gracieuse annonce aux Croyants qu’ils auront une grande faveur [émanant] d’Allah !
48
[47] N’obéis ni aux Infidèles ni aux Hypocrites ! Laisse leurs sévices
Facsimile Image Placeholder
et appuie-toi sur Allah ! Combien Allah suffit comme protecteur (wakîl) !
Note [édition originale] : Laisse leurs sévices. L’expression, de l’aveu des commt., est équivoque. Elle peut en effet signifier : « Abstiens-toi de sévir contre eux ! » ou « Néglige leurs sévices contre toi ! » Le trait implique en tout cas l’idée d’un danger qui oblige à temporiser, ce qui coïncide soit avec Ohod, soit avec le prélude de la Campagne du Fossé.
[Dispositions touchant le mariage et la répudiation. Dispositions particulières a Mahomet.]
49
[48] O vous qui croyez !, quand vous épousez des Croyantes puisque vous les répudiez avant de les avoir touchées, vous n’avez pas à leur imposer une période [d’attente] comptée par vous. Donnez-leur jouissance [d’un bien] et accordez-leur gracieux congé !
49
O Prophète !, Nous avons déclaré licites pour toi tes épouses auxquelles tu as donné leurs douaires, celles des esclaves qu’Allah t’a données par fait de guerre, les filles de ton oncle et de tes tantes paternels, les filles de ton oncle et de tes tantes maternels qui ont émigré avec toi, la femme croyante, si elle se donne au Prophète, si le Prophète veut la prendre en mariage, dévolue à toi, à l’exclusion des Croyants.
Note [édition originale] : ’ujûra-hunna « leurs douaires ». Text. : Leurs rétributions. Cf. sourate IV, 28, où ce terme apparaît avec le même sens. ǁ Si elle se donne etc. Selon toute apparence, ce passage, avec son changement de personnes, est une insertion sans lien avec le texte initial.
50
— Nous savons ce que Nous avons imposé [aux Croyants], à l’égard de leurs épouses et de leurs esclaves —, [tout cela, Prophète !], afin qu’il n’y ait pas sur toi de gêne. Allah est absoluteur et miséricordieux.
51
Tu remets à plus tard celle d’entre elles que tu veux ; tu donnes accès auprès de toi à celle que tu veux, ainsi qu’à celle que tu recherches parmi celles écartées par toi. [En cela,] nul grief à toi. Cela est très propre à leur donner la joie, à ce qu’elles ne s’attristent point et à ce qu’elles agréent ce que tu leur accordes à toutes. Allah sait ce qui est en vos cœurs. Allah est omniscient et longanime.
Note [édition originale] : Vt. destiné à pacifier le harem de Mahomet. La plupart des expressions sont euphémistiques.
52
Il n’est point licite à toi [, Prophète !, de prendre] encore [d’autres] femmes, en dehors de tes esclaves, ni de les changer contre [d’autres]
Facsimile Image Placeholder
épouses, fusses-tu ravi par leur beauté. Allah, de toute chose, est observateur.
Note [édition originale] : Ce vt. doit être de date très tardive. Le dernier mariage de Mahomet, avec une muḥṣana, à savoir avec Mulayka, se place à la fin de 630. Le harem de Mahomet, à cette date, compte neuf épouses.
[Dispositions réglant les égards des croyants envers Mahomet et ses épouses.]
53
O vous qui croyez !, n’entrez dans les appartements du Prophète que [quand] il vous est donné permission pour un repas ! [N’entrez point alors] sans attendre le moment de [ce repas] ! Quand toutefois vous êtes invités, entrez ! Dès que vous avez pris le repas, retirez-vous sans vous abandonner, familiers, à un discours. Cela offense le Prophète et il a honte de vous. Mais Allah n’a pas honte de la vérité. Quand vous demandez un objet aux [épouses du Prophète], demandez-le de derrière un voile ! Cela est plus décent pour vos cœurs et leurs cœurs. Il n’est pas [licite] à vous d’offenser l’Apôtre d’Allah, ni d’épouser jamais ses épouses, après lui. C’est, au regard d’Allah, [péché] immense.
Note [édition originale] : fa-ntaširû « retirez-vous ». Autre sens, retenu par les commt. : Dispersez-vous !
54
Si vous manifestez quelque chose ou si vous le cachez, [cela n’importe], car Allah, de toute chose, est omniscient.
55
Nul grief [cependant, aux épouses du Prophète, si elles sont vues] de leurs pères, de leurs fils, de leurs frères, des fils de leurs frères, des fils de leurs sœurs, de leurs femmes et de leurs [propres] esclaves. Qu’elles soient pieuses envers Allah ! Allah, de toute chose, est témoin.
56
Allah et Ses Anges prient sur le Prophète. O vous qui croyez !, priez sur le Prophète et appelez sur lui le salut !
Note [édition originale] : Allah… sur le Prophète. V. ci-dessus vt. 42 et la note. La phrase qui suit permet d’inférer que ṣallā ‛ala « prier sur quelqu’un » implique, semble-t-il, un appel au bonheur et à la prospérité par formules propitiatoires. ǁ sallimû taslîman « appelez sur lui le salut ». Text. : prononcez : « Salut ! »
57
Ceux qui offensent Allah et Son Apôtre, qu’Allah les maudisse en la [Vie] Immédiate et Dernière, et qu’Il leur prépare un tourment avilissant.
58
Ceux qui offensent les Croyants et les Croyantes, pour [toute] autre cause que le fait de ceux-ci, se chargent d’une infamie (buhtân) et d’un péché avéré.
59

Facsimile Image Placeholder
O Prophète !, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des Croyants de serrer sur elles leurs voiles ! Cela sera le plus simple moyen qu’elles soient reconnues et qu’elles ne soient point offensées. Allah est absoluteur et miséricordieux.
Note [édition originale] : jalâbîbi-hinna « leurs voiles ». Il s’agit nettement d’un grand voile allant de la tête aux pieds.
[Contre les Hypocrites et les Juifs Qoraiza.]
60
Certes, si les Hypocrites, ceux au cœur de qui est un mal et ceux qui tremblent ne cessent point, à Médine, Nous te mettrons certes en campagne contre eux [, Prophète !]. Ensuite, ils n’y resteront tes voisins que peu [de temps].
61
Maudits, quelque part qu’ils soient acculés, ils seront pris et tués sans pitié,
62
selon la coutume d’Allah à l’égard de ceux qui furent antérieurement. Or, tu trouveras la coutume d’Allah non modifiable.
[Admonition aux Croyants.]
63
Les Hommes t’interrogent sur l’Heure. Réponds[-leur] : « La connaissance n’en est qu’auprès d’Allah. » Qu’est-ce qui peut te faire savoir ? Peut-être l’Heure est-elle proche !
64
Allah a maudit les Infidèles et leur a préparé un brasier,
65
où ils demeureront, immortels, en éternité. Ils n’y trouveront ni patron ni auxiliaire,
66
au jour où leurs visages tournés vers le Feu, ils crieront : « Plût au ciel que nous eussions obéi à Allah et que nous eussions obéi à l’Apôtre !
67
Seigneur !, nous avons obéi à nos chefs et aux grands, parmi nous, et ils nous ont égarés loin du Chemin ! »
68
[Cependant les Croyants] diront : « Seigneur ! donne-leur au double le Tourment et lance contre eux une grande malédiction ! »
Note [édition originale] : [Cependant, les Croyants] diront : Text. : et ils dirent. Dans le texte, ce verbe est en tête du vt. 67, mais semble devoir être rejeté ici.
69
O vous qui croyez !, ne soyez point comme ceux qui ont fait offense à Moïse ! Allah a déclaré celui-ci irresponsable de ce qu’ils dirent et [Moïse] fut en honneur auprès d’Allah.
70
O vous qui croyez !, soyez pieux envers Allah et tenez de droits propos !
71

Facsimile Image Placeholder
[Allah] réformera (’aṣlaḥa) vos actions et vous pardonnera vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son Apôtre touche à un succès immense.
72
Nous avons proposé la confiance aux cieux, à la terre et aux montagnes. Ils ont refusé de s’en charger et s’en sont effrayés, alors que l’Homme s’en est chargé, car il est injuste et ignorant de toute loi.
Note [édition originale] : al-’amânata « la confiance ». Le sens est incertain. Il peut s’agir de la confiance méritée par la sincérité, la droiture. Une autre interprétation est également possible. A diverses reprises, le terme ’amânât apparaît, dans le Coran, mais au pl., avec le sens de « dépôts ». Peut-être s’agit-il ici de la foi considérée comme un dépôt dont l’Homme est responsable. ǁ jahûlun « ignorant de toute loi ». Le terme est très fort et la racine a ici la valeur qu’elle offre dans tout le Coran.
73
[Il en a été décidé ainsi] afin qu’Allah tourmente les Hypocrites, hommes et femmes, ainsi que les Associateurs et les Associatrices, et [afin qu’]Allah revienne [de Sa rigueur] contre les Croyants et les Croyantes. Allah est absoluteur et miséricordieux.
Note [édition originale] : Ce vt. et le précédent affirment nettement le libre arbitre de l’Homme.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DES BANDES
& Troupes des gens de Guerre, contenant
quatre-vingts-sept versets, escrit à la Medine.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
O Prophete ! crains Dieu, & n’obeys pas aux infidelles, Dieu sçait tout & est tres-prudent en ce qu’il ordonne,
2
observe ce que ton Seigneur t’a enseigné, il sçait ce que les hommes font,
3
resigne toy en Dieu, il te doit suffire qu’il te protege.
4
Il n’a pas donné deux cœurs aux hommes, il ne nous a pas ordonné d’appeller vos femmes vos Meres, tous ceux que vous appellez vos enfans ne sont pas vos enfans, vous le dictes seulement de bouche, mais Dieu dict tousjours la verité, & conduit les hommes au chemin de salut.
5
Appellez vostre prochain par le nom de son pere, cette action sera agreable à Dieu, pourveu que vous n’ayez point de mauvais dessein dans le cœur, si vous ne sçavez pas son nom appellez-le vostre frere en Dieu, où Monsieur, Dieu est clement & misericordieux.
6
Le Prophete est obey par ceux qui croient en Dieu, & qui honnorent ses femmes
Facsimile Image Placeholder
comme leurs meres. Les parens sont heritiers, les uns des autres, il est ainsi ordonné par sa divine Majesté aux fidelles qui sont sortis de la Meque pour suivre le Prophete : Il est ordonné en l’escriture de faire du bien à vos parens.
7
Souviens toy que nous avons receu la promesse des Prophetes de Toy, de Noé, d’Abraham, de Moise, & de Jesus fils de Marie (d’adorer un seul Dieu) nous en avons receu une forte promesse :
8
On leur demandera compte de leurs actions, & les impies sentiront la rigueur des peines infinies.
9
O vous qui croyez en Dieu, souvenez vous de la grace qu’il vous a faite lors que vous avez esté chargez par les trouppes des ennemis, il a envoyé contre eux un vent impetueux, & des trouppes invisibles
à
Correction de : a
vos yeux pour les combattre, il void tout ce que vous faites,
10
ces trouppes invisibles sont venuës du costé du Levant, & du costé du Ponant, d’en bas & d’en hault, lors que vostre veuë estoit troublée & que le cœur vous manquoit à cause du grand nombre de vos ennemis, vous aviez desja conçeu une tres-mauvaise opinion de la loy de Dieu,
11
alors les vray-croyants ont esté esprouvez, ils ont tremblé de peur ;
12
les impies & ceux qui estoient foibles en leur foy ont dict que tout ce que Dieu & son Prophete leur avoit promis n’estoit qu’abus & vanité ;
13
Souviens toy comme une partie d’entre-eux a dit aux habitans du Terroir de la Medine, il n’y a point de seureté pour vous auprez de Mahomet, retournez en vos maisons ; Souviens toy comme plusieurs d’entre-eux,
Facsimile Image Placeholder
t’ont demandé congé, & ont dit que leurs maisons estoient abandonnees : Leurs maisons n’estoient pas abandonnées, mais ils avoient dessein de fuir :
14
s’ils fussent retournez en leurs maisons, on leur auroit persuadé de tous costez de suivre l’impieté, ils n’y auroient pas fait long sejour,
15
parce qu’ils avoient auparavant promis à Dieu de ne pas fuïr, il leur auroit demandé compte de leurs promesses :
16
Dis leur, la fuitte vous sera inutile si vous fuyez la mort, puisque vous ne devez guere demeurer dans le monde ;
17
Dis leur, qui vous peut proteger contre Dieu lors qu’il voudra vous exterminer ? ne prenez point d’autre protecteur que luy ;
18
il cognoit ceux qui ont esté dissuadez d’aller au combat
19
pour espargner leurs biens, & leurs personnes ; Ils jettent la veuë sur toy lors qu’ils sont surpris de peur, ils tournent les yeux dans la teste comme une personne qui se meurt, & lors qu’ils sont delivrez de peur, ils medisent de toy à cause de leur extreme avarice. Telles gens ne croyent pas en Dieu, il rend toutes leurs œuvres infructueuses, c’est chose tres-facile à sa divine Majesté.
20
Les trouppes des Infideles ont creu qu’elles estoient invincibles, & lors qu’elles ont veu les trouppes des vray-croyants, elles ont souhaité de fuyr. Les Infideles ont desiré d’attirer les Arabes à leur party, & s’informent de vos nouvelles pour sçavoir en quel estat vous estes, s’ils avoient esté de vostre party peu d’entr’eux auroient esté tuez,
21
la suitte du Prophete Apostre de Dieu vous sert de citadelle, elle sert de boulevart à ceux qui
Facsimile Image Placeholder
apprehendent
le jour du Jugement, & qui pensent souvent en sa divine Majesté.
22
Lors que les fidelles ont dit, voila ce que Dieu & son Prophete nous ont promis, ils sont veritables en leurs promesses, la veuë de leurs ennemis a augmenté leur foy & leur zele envers Dieu, & son Prophete.
23
Il y
a
Correction de : à
des personnes entre les vray-croyants qui ont effectué ce qu’ils ont promis à Dieu, plusieurs d’entr’eux sont morts en l’obeyssance des commandemens de sa divine Majesté, les autres attendent la mesme chose, & ne contreviennent pas à ce qu’ils ont promis,
24
Dieu les recompensera de leur zele, & chastiera les infideles ou leur pardonnera si bon luy semble ; il est clement & misericordieux.
25
Dieu exterminera les infidelles avec leur colere contre les fidelles, il protege les vray-croyants dans les combats, il est fort & tout puissant.
26
Les Juifs sont descendus de leur forteresse pour donner secours aux infidelles, mais Dieu a jetté la peur dans leur cœur, une partie a esté tuée, & l’autre a esté prise esclave,
27
ils vous ont fait par leur mort heritiers de leur pays, de leurs maisons, de leurs richesses, & de leurs forteresses, que vous ne pouviez pas conquerir ; Dieu est tout puissant.
28
O Prophete, si tes femmes sont trop ambitieuses des biens de la terre, & de vestements trop sompteux, appellez lez, dis leur que tu leur feras du bien, & que tu les repudieras avec douceur & civilité.
29
Si elles ayment Dieu & son Prophete, si elles sont vertueuses, sa divine Majesté leur donnera une tres-grande recompense :
30
O femmes du Prophete, celles
Facsimile Image Placeholder
d’entre vous qui seront impudiques seront chastiées doublement plus que les autres femmes, c’est une chose facile à Dieu,
31
celles d’entre vous qui obeyront à Dieu & à son Prophete, & feront de bonnes œuvres seront recompensées plus que les autres femmes, on vous a preparé une tres-grande recompense ;
32
O femmes du Prophete, vous n’estes pas comme les autres femmes du monde, craignez Dieu & ne croyez pas au discours de ceux qui ont dessein de vous seduire, parlez avec civilité,
33
demeurez dans vos maisons, n’en sortez pas pour faire paroistre vostre beauté, & pour en faire monstre comme faisoient les anciens ignorants, priez Dieu avec affection, faites des aumosnes, obeyssez à Dieu à son Prophete, Dieu vous veut delivrer de sa colere, & vous veut purifier,
34
souvenez vous de la loy qu’on vous a enseignee dans vos maisons, il est misericordieux à ceux qui l’honnorent, il sçait tout ce que le Prophete fait, il a promis sa misericorde,
35
& une tres-grande recompense à ceux & à celles qui obeïront à ses commandemens. Ceux & celles qui croient en son unité, qui se resignent à sa divine volonté, qui sont patiens, qui sont humbles, qui disent la verité, qui jeusnent, qui font des aumosnes, qui sont chastes,
36
& les hommes & les femmes qui observent sa loy, ne doivent pas controller ses actions, ny celles de son Prophete, ny dire qu’ils feroient mieux qu’eux s’ils vouloient travailler ; celuy qui desobey à Dieu & à son Prophete est devoyé du droict chemin ;
37

Facsimile Image Placeholder
Souviens
toy de ce que tu as dit à celuy
à
Correction de : a
qui Dieu a fait la grace de le recevoir dans sa loy, & que tu as gratifié de la liberté, que tu as dit, ne repudie pas ta femme, & crains Dieu, tu cache en ton ame un dessein que Dieu manifestera, tu as peur du peuple, mais tu ne dois craindre qu’un seul Dieu. Lorsque Zeid a repudié sa femme, nous t’avons marié avec elle
Note [édition originale] : Mahomet fut amoureux de la femme de Zeid son esclave, il la luy fit repudier pour l’espouser à cause de sa beauté.
, afin qu’il ne reste point d’erreur entre les vray-croyans, lors qu’ils auront repudié leurs femmes, ils observeront en les repudiant ce que Dieu a ordonné.
38
Le Prophete ne peche pas de faire ce que Dieu luy a permis, la loy de Dieu a esté ainsi observee par ceux qui nous ont precedé & le commandement de sa divine Majesté s’
execute
Correction de : excute
sans retardement ;
39
Ceux qui preschent la parole de Dieu, ses Apostres & ses Prophetes n’ont peur de personne que de sa divine Majesté, il leur suffit qu’ils soient en sa protection.
40
Mahomet n’est pas vostre pere
Note [édition originale] : Il n’est pas le pere de Zeid pour ne pas espouser la femme
qu’il a
Correction de : qui la
repudiée. Voy Tefsir anf joahir.
, il est Apostre de Dieu & le dernier de tous les Prophetes, Dieu sçait tout, il ne viendra point d’autre Prophete apres luy.
41
O vous qui croyez en Dieu, pensez souvent en sa divine Majesté,
42
loüez le soir & matin,
43
il vous donnera sa misericorde, les Anges demanderont pardon afin qu’il vous delivre des tenebres ; il est misericordieux aux vray croyans,
44
les Anges les saluëront de sa part au jour du Jugement, il leur a preparé une tres-grande recompense.
45
O Prophete, nous t’avons envoyé pour estre tesmoin des deportemens du peuple,
46
& comme lumiere pour les conduire au droict chemin,
47
annonce aux vray-croyans qu’ils
Facsimile Image Placeholder
recevront
de ton Seigneur une tres-grande grace ;
48
N’obeis pas aux infidelles ny aux meschans, ne crains pas leur malice, & te confie en Dieu, tu dois estre satisfait que Dieu te protege.
49
O vous qui croyez, il ne vous est pas permis de mal traiter vos femmes ; Si vous les repudiez avant que de les cognoistre, faites leur du bien, & les repudiez avec douceur & civilité.
50
O Prophete, nous te permettons de cognoistre les femmes que tu as dottée, les filles esclaves que Dieu t’a données, les filles de tes oncles, & de tes tantes qui ont abandonné avec toy de la compagnie des meschans, & la femme vray-croyante qui se sera donnée à toy, si tu
la
Correction de : l’a
veux espouser, & qu’elle ne soit pas femme d’un vray-croyant ; Nous sçavons ce que nous avons ordonné aux vray-croyans touchant leurs femmes & leurs esclaves, nous te l’avons enseigné, afin que tu n’offense pas Dieu, il est clement & misericordieux à ceux qui luy obeïssent.
51
Tu garderas celles que tu voudras garder de tes femmes, tu repudieras celles que tu voudras repudier, & coucheras avec celles qui t’agréeront, il est plus à propos que tu les repudie sans offenser Dieu, que de les voir mal contente & affligées, elles se contenteront du bien que tu leur feras en les repudiant, Dieu sçait ce qui est en vos cœurs, il sçait tout & est tres-misericordieux.
52
Il ne t’est pas permis de cognoistre autres femmes que les tiennes
Note [édition originale] : Mahomet avoit neuf femmes. Voy Gelaldin.
, il ne t’est pas permis de les troquer encore que la beauté des autres t’agrée, excepté tes esclaves, Dieu prend garde à tout.
53
O vous
Facsimile Image Placeholder
qui croyez, n’entrez pas dans les maisons du Prophete sans permission, excepté à l’heure du repas, & ce, par rencontre & sans dessein, si vous y estes invitez entrez avec liberté, lors que vous aurez pris vostre repas sortez de la maison, & ne vous arrestez pas à discourir les uns avec les autres, cela importune le Prophete, il a honte de vous congedier, mais Dieu n’a pas honte de vous dire la verité. Les femmes du Prophete auront le visage couvert lors que vous parlerez à elles, cela ressent mieux sa pureté, tant à elles qu’à vous ; Vous ne devez pas importuner le Prophete de Dieu, & ne devez pas cognoistre ses femmes, ce seroit un tres-enorme peché,
54
si vous couvez quelque dessein, ou si vous le decouvrez, sçachez que Dieu sçait tout ;
55
elles n’offenseront pas Dieu de se faire voir à leurs peres, à leurs enfans, à leurs freres, à leurs neveux, à leurs servantes, & à leurs filles esclaves, elles craindront Dieu, il voit tout,
56
Dieu & les Anges prient pour le Prophete
Note [édition originale] : Benissent le Prophete. Voy Gelaldin.
; O vous qui croyez, priez pour le Prophete, & luy obeissez,
57
celuy qui desplaira à Dieu & à son Prophete sera maudit en ce monde, & ressentira de rigoureuses peines en l’autre ;
58
Ceux qui font mal sans raison à ceux & à celles qui croyent en Dieu, commettent un tres grand peché ;
59
O Prophete dis à tes femmes, à tes filles, & aux femmes des vray-croyans, qu’elles se couvrent de leurs voiles, elles en seront plus honorées, & ne recevront point de deplaisir, Dieu est clement & misericordieux.
60
Si les
Facsimile Image Placeholder
meschants
, les paillards, & ceux de la Medine qui sont foibles en leur foy, ne quittent leur impieté, je te donneray pouvoir absolu sur eux, peu d’entr’eux te respecteront,
61
mais prens les, & les tuë où tu les rencontreras,
62
Dieu l’a ainsi ordonné à ceux qui t’ont precedé, tu ne trouveras point de changement en la loy de Dieu.
63
Le peuple t’interrogera quand sera le jour du Jugement, Dis leur, que Dieu seul le sçait, & que tu ne sçais pas s’il sera bien-tost,
64
mais que Dieu a preparé pour les infidelles un tres-grand brasier
65
où ils brûleront eternellement, ils ne trouveront point de protection,
66
ils seront renversez la teste premiere dans le feu, & diront plûst à Dieu que nous eussions obey à sa divine Majesté & à son Prophete son Apostre ,
67
ils diront, Seigneur nous avons obey à nos Maistres & à nos Superieurs, ils nous ont devoyez du droict chemin,
68
Seigneur chastie-les doublement, & leur donne ta malediction.
69
O vous qui croyez, ne soyez pas comme ceux qui ont desplû à Moïse, il estoit innocent des crimes qu’ils luy imposoient, il estoit inspiré de Dieu,
70
craignez Dieu & parlez avec civilité,
71
vos œuvres luy seront agreables, & vous pardonnera vos pechez ; Celuy sera heureux qui obeïra à Dieu, & à son Apostre,
72
la fidelité & l’obeïssance luy sont agreables au Ciel & en la Terre & sur les montagnes, Ceux qui s’en esloignent comme a fait Adam, se font fait tort à eux-mesmes, & sont des ignorans,
73
il chastiera ceux & celles qui seront desobeissans &
Facsimile Image Placeholder
impies, il donnera sa grace à ceux & à celles qui croiront en sa loy, il est clement & misericordieux à ceux qui luy obeïssent.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XLIII
In n. etc.
1
Tu propheta Deum omnia noscentem, tuaque facta perspicientem, timens, nequaquam malos et incredulos sequere,
3
te prorsus illi commendans, cuius protectio sufficit.
4
Note [édition originale] : Prohibet incestas nuptias.
Nemini quidem duo corda tribuit, nec matres in uxores, quae causa sunt uobis balnei, ducere permisit, nec filios uestros : quod et uos etiam confirmatis. Deus ipse uerum omne dinoscens, uiamque rectam pandens,
5
Note [édition originale] : Voluntariae iniuriae demum castigandae.
illac aduocari noluit, sed parentes suos, quod est optimum, uel fratres, earumue censores. De factis iniustis nullatenus, nisi sponte crebroque factis, molesteris.
6
Deus enim condonabit, prohibens omnibus bonis, ne matres suas in uxores ducant. Unius etiam legis quidam plus caeteris promerentur, uelut benefacientes, firmeque credentes. Hoc enim per Dei librum firmatum est.
7
Te quidem, sicut et caeteros prophetas, Noë inde et Abraham, ac Moysen,
Note [édition originale] : Christus Mariae filius.
Christumque Mariae filium, pacto dilectionis operisque boni perstrinximus,
8
qui suum a ueridicis uerum perscrutabimur, et incredulos malo grauissimo torquebimus.
9
Note [édition originale] : Tempestatis horrendae meminit et cladis.
Omnes itaque credentes, Deum inuocent, illi grates in omnibus referentes. Quando Deus actus uestros perspiciens, et credentes tentans, exercitus a uobis non uisos, post uentos immissos
10
undique super uos uenire fecit, oculi uestri stupuerunt, cordaque fere faucibus adhaeserunt :
11
Unde uos de Deo dubitantes, uictoriae malae succubuistis.
12
¶ Increduli quidem, et cordis infirmi, dicentes Deum atque prophetam falsum fecisse pollicitum,
13
Note [édition originale] : Iethrib, quae primo recipit Machumetem, alii monuerunt ad resipiscendum.
gentem Iethrib examinabant, inquientes : Mora quidem uobis est impossibilis : sed potius reditum properate, mittentes ad prophetam nuncium, uos excusantes, et dicentes : domos uestras esse desertas. Non erant autem destructae, sed sic fugae consulebant.
14
Licet enim undique illis domo repertis superuenissent exercitus, non nisi paucos rebelles, plures autem fugientes reperirent.
15
Ab illis quidem prius pollicitis, se nec uincendos, nec fugandos, Deus promissum exquiret.
16
Note [édition originale] : Non fugiendum e praelio : quia uita hominis breuis.
Sed quid prodest eorum a caede morteue fuga, cum eorum uita breuissima sit ?
17
Quis eos a Deo, nocere uel obesse uolente, qui solus est tutor et uindex, proteget ?
18
Ipse quidem scit uestri sociorumque, se per alios defendentium, et dicentium, ut uos paucis pugnae dimissis ad illos eatis, iniurias et contumelias.
19
Illi quidem rumore metus accidente, uos circumquaque uelut mortis certus, atque caecus conspiciunt : metu discedente uos oculis acutis respiciunt, et auarissimi manent. Deus autem eorum facta delet, multumque leuiter.
20
Si illis cogitantibus exercitus non discessuros, illi superuenissent, paucos rebelles inuenirent. Eorum namque pars plurima sibi timens, exercitus
Facsimile Image Placeholder
aliis incumbere uillis optaret.
21
¶ Prophetam tamen ducem, et persecutorem bonum, in Deo sperantem, eumque multum inuocantem, dieique futurae credentem habebant.
Note [édition originale] : Machumet dux bonus quia spem collocans in Deo. Est id quidem praecipuum in duce. Psal. 18.
22
Boni quidem illis exercitibus uisis, Deum suo prophetae uerbum misisse, sibique terminum illum proposuisse firmabant : sicque fides eorum et meritum creuerunt.
23
Credentium illud Dei uerbum quidam morti subcubuerunt, quidam superstites nihil inde mutauerunt.
24
Deus autem credentes ob fidem suam optime remunerat, incredulos damnat, uel forsan sua pietate subueniente ueniam tribuit.
25
Reducentur quidem increduli irati, uelut nil boni lucrati, Ad Deum ipsum, qui fortis et potens bonos a lite protexit :
26
Illis rebelles, a suis sublimatibus deposuit, et eorum cordibus impressit. Unde eorum quidam mortem, quidam captiuitatem passi sunt :
27
uosque suarum terrarum et caeterorum etiam hominum, nondum a uobis uisorum, suarumque pecuniarum haeredes Deus omnipotens constituit.
28
Note [édition originale] : Uxorum Machumet conditio.
Tu propheta tuas sic mulieres alloquere : Si uitam et ornatum huius mundi malueritis, uelle uestrum uobis dabo, formoseque dimittam.
29
Si Deum autem, atque prophetam, aliamque uitam plus dilexeritis, uobis, uelut et omnibus bonis, Deus ueniam mercedemque maximam tribuet, beneficium duplicando, gaudiumque plenum praebendo.
30
Omnis quidem a prophetae mulieribus quid nefandum uel non gerendum postulans, malum suum a Deo duplicatum inueniet.
Note [édition originale] : Et quod tibi non uis fieri, alteri ne feceris. Cur matronas sectaris Machumet.
31
¶ Omni quoque mulieri prophetae, Deum et ipsum sequendo benefacienti, meritum suum duplicabitur.
32
Vos prophetae mulieres si timueritis, caeteris nequaquam similes, nolite uerba blanda seu lasciua proferre, sed honesta et cognita. Homines etenim cordis infirmi, tunc a uobis aliquid non agendum sperarent. In domibus uestris manete, non euntes modo priorum : et orationes ac eleemosynas gerendo, Deum atque prophetam imitemini,
34
et Dei sapientiam suaque praecepta lecta super uos nominate.
33
Deus enim a uobis, quoniam prophetae domum inhabitatis, omne malum auferre proponens, uos lotas et benedictas esse desiderat,
34
cum sit mitis atque sapiens.
35
Note [édition originale] : Opera bona, seu officia uirorum et foeminarum.
Viri, seu foeminae, se Deo penitus uouentes, et credentes, ac orantes, et ueraces, et indurantes, ac flentes, genuaque Deo flectentes, et eleemosynas ac ieiunia peragentes, castitateque perseuerantes, et Deum iugiter inuocantes, a Deo ueniam et gaudium plenum assequentur.
36
Non decet uirum, seu mulierem benefacientem, non adhaerere iudicio dato, foederiue praecepto a Deo seu propheta.
37
Tu uero uirum a Deo ditatum affatus, dicendo, Tene mulierem, timeque Deum, quidnam a solo Deo notum, plus homines quam deum, timens, timuisti, licet Deum plus timere deberes. Post moram igitur sui mariti pro uelle suo cum illa, tibi permisimus illam ducere sponsam. Licet enim etiam bonis omnibus, post discessum suum a maritis, quas libet Deo iubente ducere.
Note [édition originale] : Larga dispensatio super matrimonio.
38
Non erat igitur prophetae curandum tum Dei mandatum, tum praedecessorum morem diuinitus statutum exequi.
Note [édition originale] : Intelliguntur haec e Maria uxore regis Iacobitarum.
39
Deusque solus est sufficiens dinumerator, sua mandata ferentium, et se solum timentium.
40
Machometus nequaquam pater alicuius, uestrique tantum Dei, scientis omnia, legatus, postremum omnium sigillum et cumulus accessit.
Note [édition originale] : Machumet ultimus propheta, ut quidam interpretantur. Diuersum tamen legis de religione Turcarum.
41
¶ Viri boni, Deum iugiter,
42
mane uespereque ipsum adorantes,
41
inuocate :
43
qui uobis beneficus atque propicius, sicut et angeli sui, uos e tenebris ad lucem reducit :
44
gaudiique pleni dator, die congregationis uerbum salubre profert.
45
Tu propheta, missus a nobis testis et nuncius, ac gentis corrector,
46
eiusque prolocutor coram Deo, luxque manifesta bonis,
47
nunciaturus se gaudium plenum habituros.
48
Malos et incredulos non sequere, sed potius
Facsimile Image Placeholder
illos linquendo, te Deo prorsus, quia salutem sufficienter praestat, commenda.
49
Note [édition originale] : Repudium.
Viri boni, si mulieres desponsatas intactas dimiseritis, illis munera faciendo, formose dimittite. Et ipsis deinceps de mora determinata non est curandum.
Note [édition originale] : O foedissimum libidinis mancipium. O plumbeos homines qui haec non animaduerterunt, aut perferre potuerunt.
50
Tibi quidem, o propheta, mulieres omnes, quibus donando dederis, et omnes tuae manui per emptionem suppositas, et amitae tuae materteraeque filias, omnes item bonas mulieres, tibi uolenti gratis subcumbere cupientes, hocque tibi soli permittitur, licitas constituimus. Iam notum esse censeo, quid tibi et caeteris bonis de mulieribus uestris, atque de suppositis manibus uestris agendum sit.
51
¶ Has a te semoue, illas adiunge, pro uelle tuo : nec prius abiectis, si dilexeris eas, molesteris. Illae namque tuo uoto parere debent. Deus autem sublimis et sapiens, uestrorum secreta cordium agnoscit.
52
Post illas tamen non est tibi licitum, alias, licet placidiores et habiliores, pro tuis mutuo sumere, nec aliquam etiam illarum uice sumere, nisi tantum tuae manui subditas. Deus enim omnipotens, omnia penetrat.
Note [édition originale] : Diuortii leges, neque Mosi, neque naturae humanae congruentes.
53
Note [édition originale] : Ut
liceat
Correction de : licet
domum Machumetis ingredi praesertim conuiuas.
Nullus prophetae domum comestum ingrediatur, nisi uocatus. Tunc autem accedans, pransus statim exeat, nec aliquod ibi ridiculum seu ludum agat. Hoc enim est prophetae nociuum et taediosum, qui uos uerecundatur. Sed Deus quidem uerum absque uerecundia promit. Quaerens autem quodlibet, extra portam maneat. Hoc enim est optimum. Neminem quidem oportet uel prophetam in aliquo laedere, uel uxorem eius nunquam post eum habere : cum hoc Deo molestum sit, atque graue :
Note [édition originale] : Bene sibi ubique cauet legislator, neque iniuria.
54
qui perfecte perspicit, si quid clam seu palam fecerit quis.
55
Note [édition originale] : Zelotypia modum habeat.
Nemo tamen zelotypia torqueatur, ob patres, uel fratres, seu filios, uel nepotes, aut mulieres ingredientes, seu subditos. Deum timete, testem omnium.
56
Cumque Deus et angeli propter prophetam exorent, uos quoque Deum precemini pro ipso, ut ipsum saluet et protegat.
Note [édition originale] : Orent homines pro Machumet, ut seruetur : quia pro ipso et angeli et Deus orant. Quis non amplexetur istam sapientiam ?
57
Male loquentes de Deo atque propheta, in hoc saeculoque futuro a Deo repellendi, graue malum patientur.
58
Malum quoque dicentes de bonis uiris, seu foeminis mentiendo, mendacii grauisque peccati supplicio punientur.
59
Note [édition originale] : Foeminae uelentur.
Tu quidem propheta generaliter iniunge tuae, cunctorumque bonorum mulieribus et filiabus, ut suas facies quantum licet tegant, ne quales sint uideantur : uel malum de illis uerbum proferatur, cuius ueniae Deus largitor est.
60
Nisi se conuerterint inconstantes, cordisque pusillanimis de Midena,
Note [édition originale] : Midenenses accusantur timiditatis.
malum maximum a me suscipient.
61
Vestri propinqui non nisi parum mansuri, ubique repulsi, et quouis reperti perimantur.
62
¶ More priorum adhuc inuariabili
63
Note [édition originale] : Nouissimi diei aduentus incertus.
de Deo dubitantes, et quaerentes aduentum illius horae, sciant Deum solum hoc dinoscere, et fortassis illico ueniet.
64
Illos autem Deus repudians, igne
65
perpetuo damnabit, omnis tutoris et uindicis expertes.
66
Die quidem, qua suas in igne facies uoluent, optabunt se in Deum sequendo prophetam credidisse, et conquerendo dicent :
67
O Deus, nostris magnatibus atque potentibus, causa uidelicet erroris nostri, quos nos secuti fuimus,
68
malum imputa, longiusque repelle.
69
Viri boni, non imitemini male loquentes de Moyse, qui per Deum a prauiloquio liberatus, honestus et bonorum exemplum apparuit.
71
¶ Deus facta uestra diriget, peccataque dimittet : quem, atque prophetam quilibet sequendo, magnum quid adipiscitur.
72
Conditionem uestram fidelem, super coelos et terram ac montes firmatam, homo suis adsumpsit humeris : quam postea derelinquens, malus et inscius est effectus.
73
Incredulis quidem uiris seu foeminis, suisque participibus, Deus flagitium inferet : Bonis autem omnibus, ueniam et gaudium tribuet. Est namque piissimus, ueniaeque dator.