Bibliographic Information

Sourate 38 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless38

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة ص
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
ص وَالْقُرْآنِ ذِي الذِّكْرِ
2
بَلِ الَّذِينَ كَفَرُوا فِي عِزَّةٍ وَشِقَاقٍ
3
كَمْ أَهْلَكْنَا مِن قَبْلِهِم مِّن قَرْنٍ فَنَادَوا وَّلَاتَ حِينَ مَنَاصٍ
4
وَعَجِبُوا أَن جَاءَهُم مُّنذِرٌ مِّنْهُمْ وَقَالَ الْكَافِرُونَ هَذَا سَاحِرٌ كَذَّابٌ
5
أَجَعَلَ الْآلِهَةَ إِلَهًا وَاحِدًا إِنَّ هَذَا لَشَيْءٌ عُجَابٌ
6
وَانطَلَقَ الْمَلَأُ مِنْهُمْ أَنِ امْشُوا وَاصْبِرُوا عَلَى آلِهَتِكُمْ إِنَّ هَذَا لَشَيْءٌ يُرَادُ
7
مَا سَمِعْنَا بِهَذَا فِي الْمِلَّةِ الْآخِرَةِ إِنْ هَذَا إِلَّا اخْتِلَاقٌ
8
أَأُنزِلَ عَلَيْهِ الذِّكْرُ مِن بَيْنِنَا بَلْ هُمْ فِي شَكٍّ مِّن ذِكْرِي بَل لَّمَّا يَذُوقُوا عَذَابِ
9
أَمْ عِندَهُمْ خَزَائِنُ رَحْمَةِ رَبِّكَ الْعَزِيزِ الْوَهَّابِ
10
أَمْ لَهُم مُّلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا فَلْيَرْتَقُوا فِي الْأَسْبَابِ
11
جُندٌ مَّا هُنَالِكَ مَهْزُومٌ مِّنَ الْأَحْزَابِ
12
كَذَّبَتْ قَبْلَهُمْ قَوْمُ نُوحٍ وَعَادٌ وَفِرْعَوْنُ ذُو الْأَوْتَادِ
13
وَثَمُودُ وَقَوْمُ لُوطٍ وَأَصْحَابُ الْأَيْكَةِ أُولَئِكَ الْأَحْزَابُ
14
إِن كُلٌّ إِلَّا كَذَّبَ الرُّسُلَ فَحَقَّ عِقَابِ
15
وَمَا يَنظُرُ هَؤُلَاءِ إِلَّا صَيْحَةً وَاحِدَةً مَّا لَهَا مِن فَوَاقٍ
16
وَقَالُوا رَبَّنَا عَجِّل لَّنَا قِطَّنَا قَبْلَ يَوْمِ الْحِسَابِ
17
اصْبِرْ عَلَى مَا يَقُولُونَ وَاذْكُرْ عَبْدَنَا دَاوُودَ ذَا الْأَيْدِ إِنَّهُ أَوَّابٌ
18
إِنَّا سَخَّرْنَا الْجِبَالَ مَعَهُ يُسَبِّحْنَ بِالْعَشِيِّ وَالْإِشْرَاقِ
19
وَالطَّيْرَ مَحْشُورَةً كُلٌّ لَّهُ أَوَّابٌ
20
وَشَدَدْنَا مُلْكَهُ وَآتَيْنَاهُ الْحِكْمَةَ وَفَصْلَ الْخِطَابِ
21
وَهَلْ أَتَاكَ نَبَأُ الْخَصْمِ إِذْ تَسَوَّرُوا الْمِحْرَابَ
22
إِذْ دَخَلُوا عَلَى دَاوُودَ فَفَزِعَ مِنْهُمْ قَالُوا لَا تَخَفْ خَصْمَانِ بَغَى بَعْضُنَا عَلَى بَعْضٍ فَاحْكُم بَيْنَنَا بِالْحَقِّ وَلَا تُشْطِطْ وَاهْدِنَا إِلَى سَوَاءِ الصِّرَاطِ
23
إِنَّ هَذَا أَخِي لَهُ تِسْعٌ وَتِسْعُونَ نَعْجَةً وَلِيَ نَعْجَةٌ وَاحِدَةٌ فَقَالَ أَكْفِلْنِيهَا وَعَزَّنِي فِي الْخِطَابِ
24
قَالَ لَقَدْ ظَلَمَكَ بِسُؤَالِ نَعْجَتِكَ إِلَى نِعَاجِهِ وَإِنَّ كَثِيرًا مِّنَ الْخُلَطَاءِ لَيَبْغِي بَعْضُهُمْ عَلَى بَعْضٍ إِلَّا الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَقَلِيلٌ مَّا هُمْ وَظَنَّ دَاوُودُ أَنَّمَا فَتَنَّاهُ فَاسْتَغْفَرَ رَبَّهُ وَخَرَّ رَاكِعًا وَأَنَابَ
25
فَغَفَرْنَا لَهُ ذَلِكَ وَإِنَّ لَهُ عِندَنَا لَزُلْفَى وَحُسْنَ مَآبٍ
26
يَا دَاوُودُ إِنَّا جَعَلْنَاكَ خَلِيفَةً فِي الْأَرْضِ فَاحْكُم بَيْنَ النَّاسِ بِالْحَقِّ وَلَا تَتَّبِعِ الْهَوَى فَيُضِلَّكَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ إِنَّ الَّذِينَ يَضِلُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ لَهُمْ عَذَابٌ شَدِيدٌ بِمَا نَسُوا يَوْمَ الْحِسَابِ
27
وَمَا خَلَقْنَا السَّمَاءَ وَالْأَرْضَ وَمَا بَيْنَهُمَا بَاطِلًا ذَلِكَ ظَنُّ الَّذِينَ كَفَرُوا فَوَيْلٌ لِّلَّذِينَ كَفَرُوا مِنَ النَّارِ
28
أَمْ نَجْعَلُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ كَالْمُفْسِدِينَ فِي الْأَرْضِ أَمْ نَجْعَلُ الْمُتَّقِينَ كَالْفُجَّارِ
29
كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ إِلَيْكَ مُبَارَكٌ لِّيَدَّبَّرُوا آيَاتِهِ وَلِيَتَذَكَّرَ أُولُو الْأَلْبَابِ
30
وَوَهَبْنَا لِدَاوُودَ سُلَيْمَانَ نِعْمَ الْعَبْدُ إِنَّهُ أَوَّابٌ
31
إِذْ عُرِضَ عَلَيْهِ بِالْعَشِيِّ الصَّافِنَاتُ الْجِيَادُ
32
فَقَالَ إِنِّي أَحْبَبْتُ حُبَّ الْخَيْرِ عَن ذِكْرِ رَبِّي حَتَّى تَوَارَتْ بِالْحِجَابِ
33
رُدُّوهَا عَلَيَّ فَطَفِقَ مَسْحًا بِالسُّوقِ وَالْأَعْنَاقِ
34
وَلَقَدْ فَتَنَّا سُلَيْمَانَ وَأَلْقَيْنَا عَلَى كُرْسِيِّهِ جَسَدًا ثُمَّ أَنَابَ
35
قَالَ رَبِّ اغْفِرْ لِي وَهَبْ لِي مُلْكًا لَّا يَنبَغِي لِأَحَدٍ مِّن بَعْدِي إِنَّكَ أَنتَ الْوَهَّابُ
36
فَسَخَّرْنَا لَهُ الرِّيحَ تَجْرِي بِأَمْرِهِ رُخَاءً حَيْثُ أَصَابَ
37
وَالشَّيَاطِينَ كُلَّ بَنَّاءٍ وَغَوَّاصٍ
38
وَآخَرِينَ مُقَرَّنِينَ فِي الْأَصْفَادِ
39
هَذَا عَطَاؤُنَا فَامْنُنْ أَوْ أَمْسِكْ بِغَيْرِ حِسَابٍ
40
وَإِنَّ لَهُ عِندَنَا لَزُلْفَى وَحُسْنَ مَآبٍ
41
وَاذْكُرْ عَبْدَنَا أَيُّوبَ إِذْ نَادَى رَبَّهُ أَنِّي مَسَّنِيَ الشَّيْطَانُ بِنُصْبٍ وَعَذَابٍ
42
ارْكُضْ بِرِجْلِكَ هَذَا مُغْتَسَلٌ بَارِدٌ وَشَرَابٌ
43
وَوَهَبْنَا لَهُ أَهْلَهُ وَمِثْلَهُم مَّعَهُمْ رَحْمَةً مِّنَّا وَذِكْرَى لِأُولِي الْأَلْبَابِ
44
وَخُذْ بِيَدِكَ ضِغْثًا فَاضْرِب بِّهِ وَلَا تَحْنَثْ إِنَّا وَجَدْنَاهُ صَابِرًا نِّعْمَ الْعَبْدُ إِنَّهُ أَوَّابٌ
45
وَاذْكُرْ عِبَادَنَا إِبْرَاهِيمَ وَإِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ أُولِي الْأَيْدِي وَالْأَبْصَارِ
46
إِنَّا أَخْلَصْنَاهُم بِخَالِصَةٍ ذِكْرَى الدَّارِ
47
وَإِنَّهُمْ عِندَنَا لَمِنَ الْمُصْطَفَيْنَ الْأَخْيَارِ
48
وَاذْكُرْ إِسْمَاعِيلَ وَالْيَسَعَ وَذَا الْكِفْلِ وَكُلٌّ مِّنَ الْأَخْيَارِ
49
هَذَا ذِكْرٌ وَإِنَّ لِلْمُتَّقِينَ لَحُسْنَ مَآبٍ
50
جَنَّاتِ عَدْنٍ مُّفَتَّحَةً لَّهُمُ الْأَبْوَابُ
51
مُتَّكِئِينَ فِيهَا يَدْعُونَ فِيهَا بِفَاكِهَةٍ كَثِيرَةٍ وَشَرَابٍ
52
وَعِندَهُمْ قَاصِرَاتُ الطَّرْفِ أَتْرَابٌ
53
هَذَا مَا تُوعَدُونَ لِيَوْمِ الْحِسَابِ
54
إِنَّ هَذَا لَرِزْقُنَا مَا لَهُ مِن نَّفَادٍ
55
هَذَا وَإِنَّ لِلطَّاغِينَ لَشَرَّ مَآبٍ
56
جَهَنَّمَ يَصْلَوْنَهَا فَبِئْسَ الْمِهَادُ
57
هَذَا فَلْيَذُوقُوهُ حَمِيمٌ وَغَسَّاقٌ
58
وَآخَرُ مِن شَكْلِهِ أَزْوَاجٌ
59
هَذَا فَوْجٌ مُّقْتَحِمٌ مَّعَكُمْ لَا مَرْحَبًا بِهِمْ إِنَّهُمْ صَالُو النَّارِ
60
قَالُوا بَلْ أَنتُمْ لَا مَرْحَبًا بِكُمْ أَنتُمْ قَدَّمْتُمُوهُ لَنَا فَبِئْسَ الْقَرَارُ
61
قَالُوا رَبَّنَا مَن قَدَّمَ لَنَا هَذَا فَزِدْهُ عَذَابًا ضِعْفًا فِي النَّارِ
62
وَقَالُوا مَا لَنَا لَا نَرَى رِجَالًا كُنَّا نَعُدُّهُم مِّنَ الْأَشْرَارِ
63
أَتَّخَذْنَاهُمْ سِخْرِيًّا أَمْ زَاغَتْ عَنْهُمُ الْأَبْصَارُ
64
إِنَّ ذَلِكَ لَحَقٌّ تَخَاصُمُ أَهْلِ النَّارِ
65
قُلْ إِنَّمَا أَنَا مُنذِرٌ وَمَا مِنْ إِلَهٍ إِلَّا اللَّهُ الْوَاحِدُ الْقَهَّارُ
66
رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا الْعَزِيزُ الْغَفَّارُ
67
قُلْ هُوَ نَبَأٌ عَظِيمٌ
68
أَنتُمْ عَنْهُ مُعْرِضُونَ
69
مَا كَانَ لِيَ مِنْ عِلْمٍ بِالْمَلَإِ الْأَعْلَى إِذْ يَخْتَصِمُونَ
70
إِن يُوحَى إِلَيَّ إِلَّا أَنَّمَا أَنَا نَذِيرٌ مُّبِينٌ
71
إِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلَائِكَةِ إِنِّي خَالِقٌ بَشَرًا مِّن طِينٍ
72
فَإِذَا سَوَّيْتُهُ وَنَفَخْتُ فِيهِ مِن رُّوحِي فَقَعُوا لَهُ سَاجِدِينَ
73
فَسَجَدَ الْمَلَائِكَةُ كُلُّهُمْ أَجْمَعُونَ
74
إِلَّا إِبْلِيسَ اسْتَكْبَرَ وَكَانَ مِنَ الْكَافِرِينَ
75
قَالَ يَا إِبْلِيسُ مَا مَنَعَكَ أَن تَسْجُدَ لِمَا خَلَقْتُ بِيَدَيَّ أَسْتَكْبَرْتَ أَمْ كُنتَ مِنَ الْعَالِينَ
76
قَالَ أَنَا خَيْرٌ مِّنْهُ خَلَقْتَنِي مِن نَّارٍ وَخَلَقْتَهُ مِن طِينٍ
77
قَالَ فَاخْرُجْ مِنْهَا فَإِنَّكَ رَجِيمٌ
78
وَإِنَّ عَلَيْكَ لَعْنَتِي إِلَى يَوْمِ الدِّينِ
79
قَالَ رَبِّ فَأَنظِرْنِي إِلَى يَوْمِ يُبْعَثُونَ
80
قَالَ فَإِنَّكَ مِنَ الْمُنظَرِينَ
81
إِلَى يَوْمِ الْوَقْتِ الْمَعْلُومِ
82
قَالَ فَبِعِزَّتِكَ لَأُغْوِيَنَّهُمْ أَجْمَعِينَ
83
إِلَّا عِبَادَكَ مِنْهُمُ الْمُخْلَصِينَ
84
قَالَ فَالْحَقُّ وَالْحَقَّ أَقُولُ
85
لَأَمْلَأَنَّ جَهَنَّمَ مِنكَ وَمِمَّن تَبِعَكَ مِنْهُمْ أَجْمَعِينَ
86
قُلْ مَا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ مِنْ أَجْرٍ وَمَا أَنَا مِنَ الْمُتَكَلِّفِينَ
87
إِنْ هُوَ إِلَّا ذِكْرٌ لِّلْعَالَمِينَ
88
وَلَتَعْلَمُنَّ نَبَأَهُ بَعْدَ حِينٍ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Sad
1
Sâd. Par le Coran, au renom glorieux (dikr) !
2
Ceux qui ont mécru sont plutôt dans l’orgueil et le schisme !
3
Que de générations avant eux avons-Nous fait périr, qui ont crié, hélas, quand il n’était plus temps d’échapper ?
4
Et ils (les Mecquois) s’étonnèrent qu’un avertisseur parmi eux leur soit venu, et les infidèles disent : « C’est un magicien et un grand menteur,
5
Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà une chose vraiment étonnante ».
6
Et leurs notables partirent en disant : « Allez-vous en, et restez constants à vos dieux : c’est là vraiment une chose souhaitable.
7
Nous n’avons pas entendu cela dans la dernière religion (le Christianisme) ; ce n’est en vérité que pure invention !
8
Quoi ! C’est sur lui, parmi nous, qu’on aurait fait descendre le Rappel [le Coran] ? » Plutôt ils sont dans le doute au sujet de Mon message. Ou plutôt ils n’ont pas encore goûté à Mon châtiment !
9
Ou bien détiennent-ils les trésors de la miséricorde de ton Seigneur, le Puissant, le Dispensateur par excellence.
10
Ou bien ont-ils le royaume des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux ? Eh bien, qu’ils y montent par n’importe quel moyen !
11
Une armée de coalisés qui, ici-même, sera mise en déroute !
12
Avant eux, le peuple de Noé, les Aad et Pharaon l’homme aux pals (ou aux Pyramides),
13
et les Tamûd, le peuple de Lot, et les gens d’Al-Aykah, (ont tous démenti leurs Messagers). Voilà les coalisés.
14
Il n’en est aucun qui n’ait traité les Messagers de menteurs. Et bien, Ma punition s’est avérée contre eux !
15
Ceux-ci n’attendant qu’un seul Cri, sans répétition.
16
Et ils disent : « Seigneur, hâte-nous notre part avant le jour des Comptes ».
17
Endure ce qu’ils disent ; et rappelle-toi David, Notre serviteur, doué de force [dans l’adoration] et plein de repentir [à Allah].
18
Nous soumîmes les montagnes à glorifier Allah, soir et matin, en sa compagnie,
19
de même que les oiseaux assemblés en masse, tous ne faisant qu’obéir à lui [Allah].
20
Et Nous renforçâmes son royaume et lui donnâmes la sagesse et la faculté de bien juger.
21
Et t’est-elle parvenue la nouvelle des disputeurs quand ils grimpèrent au mur du sanctuaire !
22
Quand ils entrèrent auprès de David, il en fut effrayé. Ils dirent : « N’aie pas peur ! Nous sommes tous deux en dispute ; l’un de nous a fait du tort à l’autre. Juge donc en toute équité entre nous, ne sois pas injuste et guide-nous vers le chemin droit.
23
Celui-ci est mon frère : il a quatre-vingt-dix-neuf brebis, tandis que je n’ai qu’une brebis. Il m’a dit : « Confie-la-moi » et dans la conversation, il a beaucoup fait pression sur moi ».
24
Il [David] dit : « Il a été certes injuste envers toi en demandant de joindre ta brebis à ses brebis ». Beaucoup de gens transgressent les droits de leurs associés, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres - cependant ils sont bien rares -. Et David pensa alors que Nous l’avions mis à l’épreuve. Il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba prosterné et se repentit.
25
Nous lui pardonnâmes. Il aura une place proche de Nous et un beau refuge.
26
« O David, Nous avons fait de toi un calife sur la terre. Juge donc en toute équité parmi les gens et ne suis pas la passion : sinon elle t’égarera du sentier d’Allah ». Car ceux qui s’égarent du sentier d’Allah auront un dur châtiment pour avoir oublié le Jour des Comptes.
27
Nous n’avons pas créé le ciel et la terre et ce qui existe entre eux en vain. C’est ce que pensent ceux qui ont mécru. Malheur à ceux qui ont mécru pour le feu [qui les attend] !
28
Traiterons-Nous ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres comme ceux qui commettent du désordre sur terre ? ou traiterons-Nous les pieux comme les pervers ?
29
[Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent !
30
Et à David Nous fîmes don de Salomon, - quel bon serviteur ! - Il était plein de repentir.
31
Quand un après-midi, on lui présenta de magnifiques chevaux de course,
32
il dit : « Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point [d’oublier] le rappel de mon Seigneur jusqu’à ce que [le soleil] se soit caché derrière son voile.
33
Ramenez-les moi. » Alors il se mit à leur couper les pattes et les cous.
34
Et Nous avions certes éprouvé Salomon en plaçant sur son siège un corps. Ensuite, il se repentit.
35
Il dit : « Seigneur, pardonne-moi et fais-moi don d’un royaume tel que nul après moi n’aura de pareil. C’est Toi le grand Dispensateur ».
36
Nous lui assujettîmes alors le vent qui, par son ordre, soufflait modérément partout où il voulait.
37
De même que les diables, bâtisseurs et plongeurs de toutes sortes.
38
Et d’autres encore, accouplés dans des chaînes.
39
« Voilà Notre don ; distribue-le ou retiens-le sans avoir à en rendre compte ».
40
Et il a une place rapprochée de Nous et un beau refuge.
41
Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu’il appela son Seigneur : « Le Diable m’a infligé détresse et souffrance ».
42
Frappe [la terre] de ton pied : voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire.
43
Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens doués d’intelligence.
44
« Et prends dans ta main un faisceau de brindilles, puis frappe avec cela. Et ne viole pas ton serment ». Oui, Nous l’avons trouvé vraiment endurant. Quel bon serviteur ! Sans cesse il se repentait.
45
Et rappelle-toi Abraham, Isaac et Jacob, Nos serviteurs puissants et clairvoyants.
46
Nous avons fait d’eux l’objet d’une distinction particulière : le rappel de l’au-delà.
47
Ils sont auprès de Nous, certes, parmi les meilleurs élus.
48
Et rappelle-toi Ismaël et Elisée, et Dal Kifl, chacun d’eux parmi les meilleurs.
49
Cela est un rappel. C’est aux pieux qu’appartient, en vérité, la meilleure retraite,
50
Les Jardins d’Eden, aux portes ouvertes pour eux,
51
où, accoudés, ils demanderont des fruits abondants et des boissons.
52
Et auprès d’eux seront les belles au regard chaste, toutes du même âge.
53
Voilà ce qui vous est promis pour le Jour des Comptes.
54
Ce sera Notre attribution inépuisable.
55
Voilà ! Alors que les rebelles auront certes la pire retraite,
56
L’Enfer où ils brûleront. Et quel affreux lit !
57
Voilà ! Qu’ils y goûtent : eau bouillante et eau purulente,
58
et d’autres punitions du même genre.
59
Voici un groupe qui entre précipitamment en même temps que vous, nulle bienvenue à eux. Ils vont brûler dans le Feu.
60
Ils dirent : « Pas de bienvenue pour vous, plutôt. C’est vous qui avez préparé cela pour nous ». Quel mauvais lieu de séjour !
61
Ils dirent : « Seigneur, celui qui nous a préparé cela, ajoute-lui un double châtiment dans le Feu ».
62
Et ils dirent : « Pourquoi ne voyons-nous pas des gens que nous comptions parmi les malfaiteurs ?
63
Est-ce que nous les avons raillés (à tort) ou échappent-ils à nos regards ? »
64
Telles sont en vérité les querelles des gens du Feu.
65
Dis : « Je ne suis qu’un avertisseur. Point de divinité à part Allah, l’Unique, le Dominateur Suprême,
66
Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, le Puissant, le Grand Pardonneur ».
67
Dis : « Ceci (le Coran) est une grande nouvelle,
68
mais vous vous en détournez.
69
Je n’avais aucune connaissance de la cohorte sublime au moment où elle disputait.
70
Il m’est seulement révélé que je suis un avertisseur clair ».
71
Quand ton Seigneur dit aux Anges : « Je vais créer d’argile un être humain.
72
Quand Je l’aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés ».
73
Alors tous les Anges se prosternèrent,
74
à l’exception d’Iblîs qui s’enfla d’orgueil et fut du nombre des infidèles.
75
(Allah) lui dit : « O Iblîs, qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains ? T’enfles-tu d’orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés ? »
76
« Je suis meilleur que lui, dit [Iblîs,] Tu m’as créé de feu et tu l’as créé d’argile ».
77
(Allah) dit : « Sors d’ici, te voilà banni ;
78
et sur toi sera ma malédiction jusqu’au jour de la Rétribution ».
79
« Seigneur, dit [Iblîs], donne-moi donc un délai, jusqu’au jour où ils seront ressuscités ».
80
(Allah) dit : « Tu es de ceux à qui un délai est accordé,
81
jusqu’au jour de l’Instant bien Connu ».
82
« Par Ta puissance ! dit [Satan]. Je les séduirai assurément tous,
83
sauf Tes serviteurs élus parmi eux ».
84
(Allah) dit : « En vérité, et c’est la vérité que je dis,
85
J’emplirai certainement l’Enfer de toi et de tous ceux d’entre eux qui te suivront ».
86
Dis : « Pour cela, je ne vous demande aucun salaire ; et je ne suis pas un imposteur.
87
Ceci [le Coran] n’est qu’un rappel à l’univers.
88
Et certainement vous en aurez des nouvelles bientôt ! »
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XXXVIII.
Ṣâd.
Titre tiré du vt. 1. Ancien titre plus rare : David, tiré du vt. 16.Cette sourate est constituée de deux parties.
[Aux Polythéistes mekkois.]
1
Ṣ. Par la Prédication contenant l’Édification !,
Note [édition originale] : Sur ce sigle, v. Introd., 144. Ce sigle se prononce ṣâd.
2
[1] oui ! ceux qui sont incrédules sont dans vanité et contradiction.
3
[2] Avant eux, que de générations Nous avons fait périr qui [Nous] appelèrent alors qu’il n’était plus temps de se sauver !
4
[3] Les Infidèles s’étonnent qu’à eux soit venu un Avertisseur issu d’eux et ils disent : « C’est un sorcier, un imposteur !
5
[4] A-t-il fait, des divinités, une divinité unique ? En vérité, c’est là certes chose admirable ! »
6
[5] Leur Conseil (malâ’) issu d’eux s’en est allé disant : « Partez et soyez constants envers vos divinités ! C’est là, certes, chose désirable !
Note [édition originale] : La Tradition historico-biographique (cf. Tab.) circonstancie l’allusion aux opposants contenue dans ce vt. Le Conseil de la Mekke, inquiet de la conversion de ‛Umar, aurait demandé à Abû-Ṭâlib d’intervenir auprès de Mahomet pour qu’un compromis fût trouvé entre le nouveau culte et celui des Polythéistes. Naturellement cela se solda par un échec et le Conseil se sépara en prescrivant de ne rien changer au culte traditionnel.
7

Facsimile Image Placeholder
[6] Nous n’avons point entendu dire cela dans la dernière Communauté. Ce n’est qu’une forgerie.
Note [édition originale] : La dernière Communauté. Selon les commt., il s’agirait de celle de la Mekke.
8
[7] A-t-on fait descendre l’Édification sur lui parmi nous ? » Oui ! ils sont dans un doute au sujet de Mon Édification ! Oui ! ils n’ont pas encore goûté Mon Tourment !
9
[8] Ont-ils les trésors de la miséricorde de ton Seigneur, le Puissant, le Donateur ?
10
[9] Ont-ils le Royaume des Cieux, de la Terre et de ce qui est entre eux ? [S’ils croient l’avoir], qu’ils s’élèvent [jusqu’au séjour de Dieu] par les Cordes [Célestes].
Note [édition originale] : al-’asbâbi « les Cordes [Célestes] ». V. sourate XVIII, 83.
11
[10] Une armée quelconque des Factions (’aḥzâb) est mise en déroute.
[Exemples de nations anéanties pour leur impiété.]
12
[11] Avant eux ont crié au mensonge le peuple de Noé, les ‛Ad et Pharaon, Maître des Épieux,
13
[12] les Thamoud, le peuple de Loth et les Hommes du Fourré. Ceux-là sont les Factions.
14
[13] Il n’en est aucun qui n’ait traité d’imposteurs les Apôtres, en sorte que chacun a mérité un châtiment.
15
[14] Cette Faction-ci n’entendra qu’un cri qui n’aura pas de reprise.
Note [édition originale] : Cette faction-ci. Text. : ceux-ci, c.-à-d. : les Infidèles de la Mekke. Le démonstratif s’oppose à ceux-là du vt. 12- ǁ mâ lahâ min fawâq « n’aura pas de reprise ». A côté de ce sens qui fait difficulté (car, dans l’eschatologie islamique, il y aura deux coups de trompe, lors du Jugement Dernier), Tab. et les autres commt. proposent deux autres interprétations : 1° qui n’aura pas d’interruption, — 2° qui ne donnera pas de retour aux Trépassés.
16
[15] Ils ont dit : « Seigneur ! envoie-nous vite notre part, avant le Jour du Jugement ! »
[Sagesse de David.]
17
[16] Supporte ce qu’ils disent et mentionne Notre Serviteur David si plein de faits et toujours en repentance (’awwâb).
18
[17] Nous [lui] avons soumis les montagnes [qui], avec lui, glorifient [le Seigneur] soir et matin,
19
[18] [et lui avons soumis] les oiseaux autour de lui assemblés, et montagnes et oiseaux envers lui sont déférents (’awwâb).
20

Facsimile Image Placeholder
[19] Nous avons renforcé son royaume. Nous lui avons donné la Sagesse (ḥikma) et l’art d’arbitrer.
Note [édition originale] : faṣla l-ḫiṭâbi « l’art d’arbitrer ». Text. : la solution du discours. L’expression reste peu claire pour les commt. Elle est traduite ici en fonction de ce qui suit.
21
[20] Est-ce que t’est parvenu le conte des plaideurs quand ils escaladèrent le Sanctuaire (miḥrâb) ?
22
[21] Quand ils pénétrèrent auprès de David et qu’il fut effrayé par eux ? Ils lui dirent : « N’aie pas peur ! Nous sommes deux parties en querelle l’une avec l’autre. Arbitre entre nous par le moyen de la Vérité ! Ne sois pas partial et conduis-nous vers la Voie Unie !
23
[22] Celui-ci est mon frère. Il a quatre-vingt-dix-neuf brebis et moi une seule brebis. Il m’a dit : « Confie-la moi ! » [mais il ne me l’a plus rendue] et m’a vaincu par ses raisons. »
24
[23] « Il t’a certes lésé », répondit David, « en te demandant [d’ajouter] ta brebis à ses brebis. » En vérité, beaucoup de perturbateurs sont en querelle les uns contre les autres. Excepté ceux qui ont cru et accompli les œuvres pies, mais peu ils sont ! David devina que Nous l’avions seulement tenté. Il demanda pardon à son Seigneur, tomba prosterné et vint à résipiscence (’anâba).
Note [édition originale] : Ce vt. est très long et ne contient cependant pas la conclusion de l’apologue amorcé précédemment. Le texte en italique peut évidemment être considéré comme une réflexion de David, mais on a tout lieu de penser qu’il constitue plutôt une addition ultérieure servant de moralité à cet apologue. Celui-ci se présente comme un résumé de celui de II Samuel, XII, où Nathan incite David à se repentir de son crime envers Urie. La version coranique a conduit les commt. à admettre que les deux plaideurs en question sont en fait deux anges venus pour provoquer le repentir de David.
25
[24] Nous lui pardonnâmes cela et il a certes, auprès de Nous, place et beau lieu de retour.
26
[25] O David ! Nous t’avons fait vicaire sur la terre. Arbitre entre les Hommes par le moyen de la vérité ! Ne suis pas la passion car elle t’égarerait loin du Chemin d’Allah. Or ceux qui s’égarent loin du Chemin d’Allah ont un tourment terrible comme prix de ce qu’ils ont oublié, au Jour du Jugement.
Note [édition originale] : ḫalîfatan est très imparfaitement rendu par « vicaire ». La racine arabe exprime la notion de : succéder à quelqu’un qui n’occupe plus la place. Dès l’époque de Mahomet, il est vraisemblable que le nom ḫalîfa, à la suite d’un glissement de sens, signifiai « lieutenant », « vicaire », « représentant ». Ainsi, dans l’inscription sud-arabique n° 618 éditée par Glaser, datée de 543 J.-C., le terme apparaît déjà avec le sens de « vice-roi ».
27
[26] Nous n’avons pas créé le ciel, la terre et ce qui est entre eux, à la
Facsimile Image Placeholder
légère. Une création à la légère est l’hypothèse de ceux qui sont infidèles. Malheur et feu à ceux qui auront été infidèles !
28
[27] Traiterons-Nous ceux qui auront cru et accompli les œuvres pies comme les fauteurs de scandale sur la terre ? Traiterons-Nous les Pieux comme les Libertins ?
[Histoire de Salomon.]
29
[28] [Voici] une Écriture bénie que Nous avons fait descendre vers toi afin que [les Hommes] en méditent les aya et que s’amendent ceux doués de cœur.
Note [édition originale] : Ce vt. fait difficulté. Il est permis de penser qu’ici commence une nouvelle révélation juxtaposée au précédent développement simplement parce que le récit qui suit traite de Salomon fils de David.
30
[29] A David, Nous avons donné Salomon. Quel serviteur excellent ! Il fut en repentance (’awwâb)
31
[30] quand, le soir, on lui présenta les nobles cavales
32
[31] et qu’il dit : « J’ai préféré l’amour de ce bien [terrestre] à l’invocation de mon Seigneur, jusqu’à ce que [le soleil] se cache dans le voile [de la nuit].
33
[32] Ramenez-moi ces cavales ! » et il se mit à leur trancher les jarrets et le col.
34
[33] Certes, Nous tentâmes [encore] Salomon, et Nous plaçâmes sur son trône un fantôme. Mais Salomon vint à résipiscence.
Note [édition originale] : Allusion au retour passager de Salomon, à l’idolâtrie. Selon les commt., Salomon se serait laissé dérober son anneau magique, par un démon, et ce démon se serait assis sur le trône royal tandis que Salomon errait dans le monde. Le Talmud de Babylone contient un récit identique.
35
[34] « Seigneur ! », dit-il, « pardonne-moi et donne-moi un royaume tel qu’il ne conviendra à personne après moi [d’en avoir un pareil] ! Tu es le donateur. »
36
[35] Nous lui soumîmes donc le vent qui soufflait sur son ordre, doucement, là où il voulait,
37
[36] et [Nous lui soumîmes] les Démons constructeurs ou plongeurs
38
[37] et d’autres, accouplés par des chaînes.
39
[38] « Voici Notre présent ! [ô Salomon !]. Dispense-le ou garde-le sans mesure ! »
Note [édition originale] : Text. : sans compte.
40
[39] Salomon a certes auprès de Nous place et beau lieu de retour.
[Histoire de Job. Rappel d’autres Prophètes.]
41
[40] Et mentionne Notre serviteur Job lorsqu’il interpella son Seigneur en disant : « Le Démon m’a touché d’une peine et d’un tourment. »
42
[41] [Nous lui dîmes] : « Frappe de ton pied ! Voici une [eau] fraîche [pour te] laver et boire.
44
[43] Prends en ta main une touffe [d’herbe], fais-en usage et ne blasphème pas ! » Nous le trouvâmes constant
Note [édition originale] : fa-ḍrib bi-hi « fais-en usage » est rendu par intuition. Les commt., arrêtés par le sens général de ḍaraba « frapper », ont accueilli une donnée nous apprenant que Job, abandonné par sa femme, arracha une touffe de joncs pour l’en fustiger. Mais ce trait ne cadre point avec celui du vt. 41. Le verbe semble devoir être pris dans un sens plus large et l’on aurait ici une allusion à Job grattant ses ulcères non avec des tessons, mais avec des touffes d’herbe.
43
[42] et Nous lui rendîmes les siens et autant qu’eux avec eux, par miséricorde de Notre part et comme Édification (ḏikrā) pour ceux doués d’esprit.
Note [édition originale] : Nous lui rendîmes. Text. : Nous lui donnâmes. Mais cela concorde avec Job, XLII, 10 : L’Éternel lui accorda le double de tout ce qu’il avait possédé.
44
Quel serviteur excellent ! Il fut sans cesse en repentance (’awwâb).
45
Et mentionne Nos serviteurs : Abraham, Isaac et Jacob, emplis d’œuvres et de clairvoyance.
46
Nous les avons purifiés par une [pensée] pure : le souvenir du Séjour [éternel].
47
En vérité, ils sont certes, auprès de Nous, parmi les Élus les meilleurs !
48
Et mentionne Ismaël, Élisée et Dhou-l-Kifl : chacun [d’eux] est parmi les Meilleurs.
[Sort des Fidèles et des Infidèles dans l’Au-Delà.]
49
Ceci est une Édification. En vérité, les Pieux auront certes beau lieu de retour :
50
les jardins d’Eden aux portes pour eux toutes ouvertes
51
où, accoudés, ils réclameront des fruits abondants et un [exquis] breuvage,
52
tandis qu’auprès d’eux seront des [vierges] aux regards modestes, d’égale jeunesse.
53

Facsimile Image Placeholder
« Voilà ce qui vous est promis au Jour du Jugement.
54
En vérité, c’est là certes Notre attribution et elle n’aura pas de fin. »
Note [édition originale] : Autre sens possible : Voilà notre attribution. La phrase est alors dans la bouche des Élus.
55
Cela sera. Cependant, en vérité, les Rebelles auront certes le pire lieu de retour :
56
la Géhenne qu’ils affronteront. Quelle détestable couche !
57
Cela, qu’ils le goûtent : [eau] bouillante et boisson fétide
58
et autre [tourment] de même espèce, à foison !
59
Voici, [Puissants !], une foule précipitée avec vous [dans la Géhenne]. Nulle bienvenue à eux ! Les voilà affrontant le Feu.
Note [édition originale] : Les commt. précisent que la masse du peuple égaré invective ici ses chefs qui l’ont conduite à l’abîme.
60
[Cette foule] dit : « Non ! à vous [, Puissants !], nulle bienvenue ! C’est vous qui nous avez offert ceci ! Quel détestable séjour ! »
61
« Seigneur ! », dit [cette foule], « à ceux qui nous ont offert ceci, ajoute le double à leur tourment, dans le Feu ! »
62
« Pourquoi », demande-t-elle [encore], « ne voyons-nous pas [ici] des hommes que nous comptions parmi les Méchants,
63
que nous prîmes en dérision ou desquels les regards se détournèrent ? »
64
En vérité, voilà certes ce qui sera la dispute des Hôtes du Feu !
65
Dis : « Je ne suis qu’un Avertisseur. Il n’est de divinité qu’Allah, l’Unique, l’Invincible,
66
Seigneur des Cieux et de la Terre et de ce qui est entre eux, le Puissant, l’Absoluteur. »
67
Dis : « C’est une annonce solennelle
68
de laquelle vous vous détournez.
70
Il m’est uniquement révélé que je ne suis qu’un Avertisseur explicite.
69
Je n’ai nulle science de la Cohorte (malâ’) sublime quand elle se querellait,
71
quand ton Seigneur dit aux Anges : « Je vais créer un mortel d’argile
72
et quand Je l’aurai harmonieusement façonné et que
Facsimile Image Placeholder
J’aurai en lui insufflé de Mon esprit (rûḥ), tombez devant lui prosternés ! »
73
Tous les Anges, ensemble, se prosternèrent,
74
sauf Iblis qui fut orgueilleux et fut du nombre des Infidèles.
74
[75] [Dieu] dit [alors] : « O Iblis ! qu’est-ce qui t’a empêché de te prosterner devant ce que J’ai créé de Mes mains ?
75
[76] Fus-tu orgueilleux ou fus-tu parmi les Superbes ? »
76
[77] [Iblis] dit : « Je suis meilleur que ce que Tu as créé. Tu m’as créé de feu alors que Tu l’as créé d’argile. »
Note [édition originale] : Que ce que tu as créé. Text. : Que lui.
77
[78] [Allah] dit : « Sors d’ici, car tu es maudit !
78
[79] Sur toi Ma malédiction jusqu’au Jour du Jugement ! »
79
[80] — « Seigneur », dit [Iblis], « fais-moi attendre jusqu’au Jour où l’on sera ranimé. »
80
[81] [Le Seigneur] dit : « Tu es parmi ceux à qui il est donné d’attendre
81
[82] jusqu’au Jour de l’Instant connu. »
82
[83] — « Par Ta puissance », répondit [Iblis], « je les jetterai tous dans l’aberration,
83
[84] à l’exception, parmi eux, de Tes dévoués serviteurs ! »
84
[85] [Le Seigneur] dit : « Vérité ! Je proclame la Vérité !
85
J’emplirai certes la Géhenne de toi et de tous ceux qui t’auront suivi ! »
86
Je ne vous demande, en compensation, nul salaire et ne suis point [du nombre] de ceux qui trop assument !
87
Ce n’est qu’une Édification pour le monde (‛âlamîn).
88
Certes, vous en connaîtrez l’annonce après un temps.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE LA VERITE,
contenant quatre-vingts huict versets,
escrit à la Meque.
Lecteur, Mahomet a intitulé ce Chapitre de la lettre nommée en l’Alphabeth Arabe   ص   ssad, qui signifie en ce lieu   صدق   , βidk, c’est à dire verité. Voy la Glose de Geladin, Kitabel tenoir : Ils ont intitulé ce Chapitre de la Verité. AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Je jure par l’Alcoran que ce Livre enseigne le chemin de salut,
2
neantmoins les infidelles s’eslevent contre la foy, & sont entre eux de differente opinion ;
3
Combien en avons nous exterminé aux siecles passez qui estoient semblables à eux ? ils ont crié & demandé secours, mais ils n’estoient plus au temps d’estre secourus.
4
Les infidelles s’estonnent de ce qu’un homme comme eux a esté envoyé pour les instruire ; ils disent qu’il est Magicien & menteur
5
de prescher un seul Dieu : C’est une chose estrange !
6
leurs Docteurs ont quitté leurs assemblées, ils sont allez prescher par la ville & ont dit, persistez
Facsimile Image Placeholder
d’adorer vos Dieux, nous abjurons la croyance de l’unité de Dieu,
7
la derniere secte ne l’a pas preschée, c’est un mensonge évident,
8
Mahomet a-t’il esté esleu entre nous pour recevoir seul l’Alcoran descendu du Ciel ? Certainement ils doutent de l’Alcoran, ils en cognoistront la verité lorsqu’ils seront dedans le feu d’Enfer.
9
Ont-ils en leur pouvoir les tresors de la misericorde de ton Seigneur tout Puissant & liberal ?
10
Possedent-ils le Royaume des Cieux & de la terre, & de tout ce qui est entr’eux ? S’il est ainsi qu’ils montent au Ciel avec leurs forces,
11
asseurement ils seront battus honteusement en tous lieux.
12
Les impies ont cy-devant dementy Noé, Aad, Pharaon faiseur de cheville,
13
& Temod, les habitans de la ville de Loth, ceux qui habitoient dans la forest,
14
& leurs compagnons ont dementy les Prophetes, & ont esté punis selon leurs demerites,
15
neantmoins les infidelles ne considerent pas qu’ils seront chastiez lorsque la trompette sonnera au jour du Jugement, & qu’ils ne retourneront plus en terre pour se convertir :
16
Ils disent par moquerie, Seigneur faits nous voir le Livre de compte de nos pechez, avant le jour du Jugement.
17
Persevere & prens patience, ne t’afflige pas de leurs discours, & te souviens de nostre serviteur David, fort & zelé en ma loy,
18
les montagnes
19
& les oyseaux
18
m’ont loüé avec luy,
19
ils se sont assemblez en sa presence, & luy ont obey,
20
nous avons donné force à son regne, & luy avons donné la science & l’éloquence.
21
As-tu appris la querelle de David
Facsimile Image Placeholder
lorsqu
’on l’a empesché d’entrer dans le Temple ?
22
& comme il a eu peur de ses ennemis ? lorsqu’ils sont entrez vers luy, ils luy ont dit, n’aye pas de peur ; nous avons une difficulté entre nous, juge nostre different avec equité, & nous enseigne le droict chemin ;
23
cét homme est mon frere, il a quatre vingts dix-neuf Brebis, je n’en ay qu’une seule qu’il m’a ravie, parce qu’il a esté plus fort que moy ;
24
David dit, il t’a fait tort, t’estonne-tu d’une Brebis ? la plus grande partie des hommes s’eslevent contre leur prochain, excepté ceux qui croyent en la loy de Dieu & qui observent ses commandemens qui sont en petit nombre. Alors David a cognu que nous l’avons espreuvé, il a demandé pardon de son peché, il s’est humilié, il nous a adoré & s’est converty,
25
nous luy avons pardonné sa faute, nous l’avons approché de nous, & l’avons logé en un lieu de contentement.
26
Je luy ay dit, ô David nous t’avons estably en terre pour juger les differents qui naistront entre le peuple, ne suy pas tes appetits, ils te devoyeront du chemin de salut, ceux qui se devoyeront de ma loy ressentiront de rigoureuses peines au jour du Jugement ?
27
Nous n’avons pas creé les Cieux & la Terre inutilement comme disent les impies, malheur leur arrivera, ils seront precipitez & bruslez dans le feu d’Enfer ;
28
traiteray-je également en terre les fidelles & les infidelles ? les bons & les meschans ?
29
Ce Livre ! nous te l’avons envoye & l’avons benit, afin que le peuple medite ses misteres, & que les sages en tirent de l’avantage pour leur salut,
30
Nous
Facsimile Image Placeholder
avons donné Salomon nostre serviteur à David, il estoit extremément zelé à nostre service,
31
souviens-toy qu’on luy presenta sur le soir des chevaux prompts & vigoureux,
32
qu’il oublia de faire sa priere à l’heure de Vespres, & dit. Quoy ? ay-je preferé l’affection du bien de la terre à la memoire de Dieu jusques à Soleil couché ?
33
Il les fit ramener, & en fit sacrifier une partie (pour expiation de sa faute) il leur fit coupper les jambes & le col.
34
Nous avons esprouvé Salomon, nous avons fait asseoir en son trosne une personne interposée, & l’avons en apres remis dans ses estats
Note [édition originale] : Voy Tefsir anf joahir en Turc.
;
35
Il a dit, Seigneur, donne-moy ta misericorde, donne moy un regne si heureux qu’on n’en voye jamais un semblable, tu es liberal envers tes creatures.
36
Nous luy avons soubmis les vents qui souffloient par son commandement ou bon luy sembloit.
37
Nous luy avons soûmis les Diables, les uns batissoient ses Palais, les autres plongeoient dans la mer pour luy apporter des perles,
38
& les autres estoient liez & attachez pour attendre ses commandemens,
39
il retenoit & congedioit ceux que bon luy sembloit sans reddition de compte ;
40
Nous l’avons approché de nous, & l’avons logé en un lieu de contentement.
41
Souviens-toy de nostre serviteur Job, qui a prié son Seigneur, & a dit que le Diable l’avoit comblé de malheur & d’affliction ;
42
On luy a dit, frappe la terre du pied tu verras sortir de l’eau pour te laver & pour boire ;
43
Nous luy avons rendu ses enfans & ses biens par nostre grace specialle, pour servir d’
Facsimile Image Placeholder
exemple
à la posterité. On luy a dit, lors que sa femme
l’a
Correction de : la
voulu faire murmurer.
44
Prens des verges à ta main, frappes-en ta femme, & ne contreviens pas à ce que tu as promis. Nous l’avons trouvé patient & zelé en l’obeïssance de nos commandemens.
45
Souviens-toy de nostre serviteur Abraham, d’Isaac de Jacob affectionnez & zelez en nostre loy,
46
nous les avons sauvez
47
& esleus entre les bons.
49
Ceux qui auront ma crainte devant les yeux
50
joüiront des delices du jardin d’Eden,
51
où ils seront appuyez sur de tres-beaux lits, ils y auront toute sorte de fruicts & de boisson delicieuse,
52
& leurs femmes ne jetteront la veüe sur personne que sur eux.
53
Voila ce qu’on leur a promis au jour du Jugement,
54
& ces plaisirs ne finiront jamais.
55
Les meschans & les infidelles seront precipitez
56
dedans le feu d’Enfer,
57
ils bevront de l’eau boüillante en abondance, & de l’eau extremément froide pleine de toute sorte de puanteur,
59
ils seront precipitez dedans les flammes,
60
& diront à ceux qui leur ont obey sur la terre, puissiez vous estre perpetuellement tourmentez, vous nous avez seduis & devoyez. Au contraire, puissiez-vous estre tourmentez vous-mesmes, vous avez esté causé de nostre malheur, & serez damnez avec nous.
61
Alors ils diront, Seigneur augmente la punition de celuy qui est cause de nostre malheur,
62
ne pourrons nous pas voir ceux que nous croyons en terre estre des infidelles,
63
& de qui nous nous sommes mocquez ? nos yeux ne les peuvent-ils pas voir ?
64
Ainsi se querelleront les damnez :
65
Dis (au peuple,)
Facsimile Image Placeholder
je ne suis envoyé que pour vous prescher l’unité de Dieu tout-Puissant
66
Createur du Ciel & de la Terre, & de tout ce qui est entr’eux.
67
Voila la plus belle predication que je vous puisse faire,
68
neantmoins vous la mesprisez.
69
Je ne sçavois pas ce qui est arrivé au Ciel lors que les Anges se sont querellez,
70
Dieu me l’a inspiré, & ne suis envoyé que pour vous instruire & prescher publiquement les peines de l’Enfer.
71
Souviens-toy que Dieu a dit à ses Anges, je créeray l’homme du limon de la terre,
72
lors que je l’auray formé je souffleray contre luy, & inspireray mon esprit dans son corps, prosternez-vous devant luy avec humilité.
73
Les Anges s’y sont prosternez,
74
excepté le Diable, il s’enorgueillit & estoit desja au nombre des impies.
75
Ton Seigneur luy a dit, pourquoy ne t’humilie-tu pas devant l’ouvrage de mes mains ? tu es au nombre des superbes ;
76
il a respondu, Je suis plus que l’homme, tu m’as creé de feu, & tu l’as creé de la boüe de la terre.
77
Alors ton Seigneur luy a dit, sors de ceans, tu seras chastié de tous costez,
78
& ma malediction sera sur toy jusques au jour du Jugement.
79
Il a respondu, Seigneur differe ta punition jusques au jour de la resurrection ;
80
Il a dit, je la differeray
81
jusques au jour ordonné ;
82
Il a respondu, par ta permission je tenteray tout le monde
83
excepté ceux qui seront zelez en ta loy, & qui obeyront à tes commandemens ;
84
Il a dit, je te dis en verité, je te dis en verité,
85
que je rempliray l’Enfer de toy & de ceux qui te suivront ;
86
Dis au peuple, Je ne vous demande point de recompense de
Facsimile Image Placeholder
mes instructions, je ne suis pas un importun.
87
Certainement ce livre n’est envoyé que pour instruire les hommes,
88
vous cognoistrez un jour la verité de ce qu’il contient.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XLVIII
In n. etc.
1
Per Alchoran homines instruentem, et docentem,
2
ambigentes et praesumptuosi nobis aduersarii manent increduli.
3
Note [édition originale] : Vituperat non audientes suum Alcoranum.
Qui cum memoratis gentibus deletis a nobis admirando dicunt, illis non fuisse locum inhabitandi congruum :
4
nunciumque sibi missum de semetipsis, mendacem et magum appellant.
5
Note [édition originale] : Increduli mirantur a Machumet unum Deum dici, quum persuasum habeant, plures esse.
Mirandum enim est, quomodo Deus nostros unum ponat.
7
Hic etenim mos nouus ab illo fictus, a nobis est inauditus.
6
Unde in nostrorum deorum cultu pro suo nostroque uelle perseueremus.
8
Hoc suum dictum qualiter nobis inde dubitantibus est interpositum, uindictam meam quare non timent ?
9
Estne in manu sua misericordiae diuinae donum ?
10
An imperant illi coelis et terrae cunctisque interpositis ? Per funes uisum illuc ascendant.
12
¶ Gentes prius Noem scilicet, Hat, atque Pharaonis, et Tuha, Laudet,
13
ac Themuth, et Loth, ac homines arboris, nostris contradixere nunciis.
14
Unde quod mandauimus, illis accidit.
15
Isti quidem tantum uocem unam aduenientem, postquam nec gemitus nec singultus nec salus ulla sequetur, expectant
16
et orant : ut ante diem computi sibi futurum accidat.
17
Note [édition originale] : Dauid praedicatur.
Tu uero super hoc quod dicunt, indurans dic, qualiter clienti nostro Dauid bono potentique montes,
19
et aues omnes
18
uespere maneque Deum inuocantes parebant,
20
et qualiter ipsum iuste iudicantem, et fortem, et firmiter imperantem, et discretum, atque facundum fecimus.
21
A quo si memor es, ad altare stante, quidam quaesitum iudicium accesserunt.
22
¶ Illi quidem eos ingressos timenti dixerunt, nostram causam timoris expers discute : uerum uiamque rectam ostendens nobis causantibus ob inuidiam.
23
Iste meus frater nonagintanouem mulieres habens, mihi tantum unam habenti ui molestiaque fraude subripere parat.
24
Cui Dauid respondens, alium male fecisse : licet etiam amicorum multi nisi boni credentesque bene fecerint, aliis inuideant, boni uero perpauci sunt, se peccasse cognouit. Unde se Deo subiiciens, reuersus est.
Note [édition originale] : Castigationem Dauidis per Natham prophetam. 2. Reg. 12. ita refert, ut uix possis agnoscere.
25
Illum itaque bene poenitentem, nobis data uenia coniungentes, sic affati sumus.
26
Tu Dauid uicarius in terra constitutus, inter homines uerum iudica, non sequendo deuiantium uoluptates et uota. Errantes quidem graue malum patientur : quoniam diei iudicii non recordantur.
27
Nos quidem coelum et terram et interpositum omne nequaquam pro nihilo fecimus : licet hoc opinentur increduli, focum ob hoc perpetuum ingressuri.
28
Credentium enim ab incredulis, et timentium ab intimidis magna fiet distantia.
29
Note [édition originale] : Alcoran ad diuinam cognitionem perducere.
Tibi quidem librum commodum misimus, ut per ipsum scientes ad diuinam commemorationem redigas.
30
Note [édition originale] : Salomon.
Damus item tibi uirum bonum, Dei sequentem, Salomonem,
31
qui bonis equis sibi uespere monstratis, ait :
32
Note [édition originale] : Fabulae Iudaicae
¶ Equos istos pro iussu dilectioneque Dei regis, tantum ab ortu ad occasum dirigo :
33
Illos a me diuertite, collaque sua cum pedibus abscindite.
34
In ipsius
Facsimile Image Placeholder
Salomonis lectum, nimium diligentis natum suum, ipsum mortuum prostrauimus,
35
Unde poenitens ipse, deinceps inquit : O Deus, da mihi ueniam, et regimen, quale postea nemini dones, cum tu sis largitor optimus.
36
Subiunximus igitur illi uentos, suo iussu leuiter quocunque currentes,
37
et diabolos, quorumlibet aedificiorum et machinarum structores et submersores,
38
alios etiam ferro uinctos,
39
Nos huiusmodi domum, et alia multa facientes, damus et retinemus sine computo.
40
Omnis enim nobis iunctus, bonum possidebit.
41
Note [édition originale] : Iob.
Qualiter item Iob homo noster, diuinam pietatem inuocauit, dicens : O Deus, iam mihi laborem et damnum et malum diabolus intulit : non taceas.
42
¶ Inquit Deus, cum a te cum pede repelle. Hocque iocundum affuit, quasi dulcis aqua porrecta, siue syropus.
43
Ei dupliciter gente sua restaurata, nostra pietate subueniente, sapientes animante, praecepimus :
44
ut cum radicibus fragilibus et siccis manu sua collectis ictus faceret, quoniam iam bonus et indurator repertus est.
45
Note [édition originale] : Abraham. Isaac.
Abraham rursum et Isaac
Note [édition originale] : Iacob.
atque Iacob in hoc saeculo bonos et puros legum obseruatores,
47
et in alio mecum optimos non praetermittas.
48
Memores item
Note [édition originale] : Ismael.
Ismahel,
Note [édition originale] : Alieza.
et Alieza,
Note [édition originale] : Alchiphla.
et Alchifla, qui boni patientesque uixerunt.
49
Talia namque dicta sapientibus uiam rectam atque peritiam elucidant.
50
Huiusmodi namque uiris portae paradisi patebunt,
51
in qua molliter discumbentes, pomis multimodis et syropo potientur.
Note [édition originale] : Paradisus carnalis.
52
¶ Mulieres etiam uerecundas, et coaequas, nusquam uergentes uisum nisi tantum ad maritos suos, habebunt.
53
Haec quidem omnia dies iudicii patefaciet,
54
ubi fiet munus, gaudiumque perpetuum.
55
Note [édition originale] : Inferi.
Praesumptuosi uero, malo suo
56
redeuntes ad infernum, malum reperturi, grabatum
57
malorum confectionem igneum gustabunt.
59
Quos caeteri peccatores sic increpabunt : Nos quidem uos hoc in igne comburendos multum abhorremus,
60
quoniam nostrae damnationis et operis praui fuistis occasio.
61
Unde Deus ignis feruorum uobis, obsecramus, duplicet.
62
Sed ubi sunt o Deus, quos opinio nostra malos reputauit ?
63
Utrum illis aliquod negotium iniunxistis ? An oculis nostris sunt inuisibiles ?
Note [édition originale] : Iusti foelicissime habebunt, stupentibus ob hoc incredulis. Sap. 5.
64
Talem causam in igne medio ueraciter peragent.
65
Tu quidem dic, te tantum esse nuncium Dei potentis, et incompraehensibilis,
66
ueniaeque datoris, regis coelorum et terrae, et cunctorum illis interpositorum,
65
praeter quem non est Deus alius.
67
Diuinum mandatum est maximum.
68
Sed uos non creditis illi,
69
mihique non pertinet de magnatibus illis ratiocinantibus tractare, sed tantum castigare,
70
mandatumque diuinum explanare.
71
Note [édition originale] : Hominis creatio.
Deus ipse dixit angelis, se facturum hominem de luto.
72
¶ Illi itaque quam optime composito, de nostro spiritu insufflauimus : eidemque iussu nostro,
74
praeter Beelzebub recedentem, et incredulum,
73
omnes angeli se humiliabant.
75
Qui quaesitus, cur in Deum insurgeret, nolens se humiliare,
Note [édition originale] : Angeli iussu Dei adorant Adam. refert aliquam umbram eius quod in epist. Heb. dicitur : Omnes sunt spiritus administ. Diaboli studium, perdere.
76
respondit : Ego quidem igneus, illo luteo melior existo.
77
Inquit Deus : Hinc exi igitur a diuina spe,
78
ad diem aliam retractus.
79
Illi deinceps terminum usque ad diem publicae resurrectionis postulanti,
80
Deus inquit : Iam tibi terminus positus est
81
ad diem horae scitae.
82
¶ Respondit : Per tuum honorem et exaltationem iuro, me cordibus eorum omnium,
83
nisi tantum bonorum, et tibi deuotorum
82
immissurum malum semper.
84
Cui Deus : Veraciter igitur tibi promitto,
85
quod de te tuisque sequacibus infernum implebo.
86
Tu uero dic, te tantum esse missum,
87
Note [édition originale] : Machumetis legatio.
castigatum et patefactum mandatum tibi diuinitus, nec quicquam aliud.
88
Cum sim itaque castigator ego, uos adhuc castigamen scietis .