Bibliographic Information

Sourate 42 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless42

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الشورى
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
حم
2
عسق
3
كَذَلِكَ يُوحِي إِلَيْكَ وَإِلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكَ اللَّهُ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
4
لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ
5
تَكَادُ السَّمَاوَاتُ يَتَفَطَّرْنَ مِن فَوْقِهِنَّ وَالْمَلَائِكَةُ يُسَبِّحُونَ بِحَمْدِ رَبِّهِمْ وَيَسْتَغْفِرُونَ لِمَن فِي الْأَرْضِ أَلَا إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْغَفُورُ الرَّحِيمُ
6
وَالَّذِينَ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاءَ اللَّهُ حَفِيظٌ عَلَيْهِمْ وَمَا أَنتَ عَلَيْهِم بِوَكِيلٍ
7
وَكَذَلِكَ أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لِّتُنذِرَ أُمَّ الْقُرَى وَمَنْ حَوْلَهَا وَتُنذِرَ يَوْمَ الْجَمْعِ لَا رَيْبَ فِيهِ فَرِيقٌ فِي الْجَنَّةِ وَفَرِيقٌ فِي السَّعِيرِ
8
وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ لَجَعَلَهُمْ أُمَّةً وَاحِدَةً وَلَكِن يُدْخِلُ مَن يَشَاءُ فِي رَحْمَتِهِ وَالظَّالِمُونَ مَا لَهُم مِّن وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ
9
أَمِ اتَّخَذُوا مِن دُونِهِ أَوْلِيَاءَ فَاللَّهُ هُوَ الْوَلِيُّ وَهُوَ يُحْيِي الْمَوْتَى وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
10
وَمَا اخْتَلَفْتُمْ فِيهِ مِن شَيْءٍ فَحُكْمُهُ إِلَى اللَّهِ ذَلِكُمُ اللَّهُ رَبِّي عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ أُنِيبُ
11
فَاطِرُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ جَعَلَ لَكُم مِّنْ أَنفُسِكُمْ أَزْوَاجًا وَمِنَ الْأَنْعَامِ أَزْوَاجًا يَذْرَؤُكُمْ فِيهِ لَيْسَ كَمِثْلِهِ شَيْءٌ وَهُوَ السَّمِيعُ الْبَصِيرُ
12
لَهُ مَقَالِيدُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ يَبْسُطُ الرِّزْقَ لِمَن يَشَاءُ وَيَقْدِرُ إِنَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ
13
شَرَعَ لَكُم مِّنَ الدِّينِ مَا وَصَّى بِهِ نُوحًا وَالَّذِي أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ وَمَا وَصَّيْنَا بِهِ إِبْرَاهِيمَ وَمُوسَى وَعِيسَى أَنْ أَقِيمُوا الدِّينَ وَلَا تَتَفَرَّقُوا فِيهِ كَبُرَ عَلَى الْمُشْرِكِينَ مَا تَدْعُوهُمْ إِلَيْهِ اللَّهُ يَجْتَبِي إِلَيْهِ مَن يَشَاءُ وَيَهْدِي إِلَيْهِ مَن يُنِيبُ
14
وَمَا تَفَرَّقُوا إِلَّا مِن بَعْدِ مَا جَاءَهُمُ الْعِلْمُ بَغْيًا بَيْنَهُمْ وَلَوْلَا كَلِمَةٌ سَبَقَتْ مِن رَّبِّكَ إِلَى أَجَلٍ مُّسَمًّى لَّقُضِيَ بَيْنَهُمْ وَإِنَّ الَّذِينَ أُورِثُوا الْكِتَابَ مِن بَعْدِهِمْ لَفِي شَكٍّ مِّنْهُ مُرِيبٍ
15
فَلِذَلِكَ فَادْعُ وَاسْتَقِمْ كَمَا أُمِرْتَ وَلَا تَتَّبِعْ أَهْوَاءَهُمْ وَقُلْ آمَنتُ بِمَا أَنزَلَ اللَّهُ مِن كِتَابٍ وَأُمِرْتُ لِأَعْدِلَ بَيْنَكُمُ اللَّهُ رَبُّنَا وَرَبُّكُمْ لَنَا أَعْمَالُنَا وَلَكُمْ أَعْمَالُكُمْ لَا حُجَّةَ بَيْنَنَا وَبَيْنَكُمُ اللَّهُ يَجْمَعُ بَيْنَنَا وَإِلَيْهِ الْمَصِيرُ
16
وَالَّذِينَ يُحَاجُّونَ فِي اللَّهِ مِن بَعْدِ مَا اسْتُجِيبَ لَهُ حُجَّتُهُمْ دَاحِضَةٌ عِندَ رَبِّهِمْ وَعَلَيْهِمْ غَضَبٌ وَلَهُمْ عَذَابٌ شَدِيدٌ
17
اللَّهُ الَّذِي أَنزَلَ الْكِتَابَ بِالْحَقِّ وَالْمِيزَانَ وَمَا يُدْرِيكَ لَعَلَّ السَّاعَةَ قَرِيبٌ
18
يَسْتَعْجِلُ بِهَا الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِهَا وَالَّذِينَ آمَنُوا مُشْفِقُونَ مِنْهَا وَيَعْلَمُونَ أَنَّهَا الْحَقُّ أَلَا إِنَّ الَّذِينَ يُمَارُونَ فِي السَّاعَةِ لَفِي ضَلَالٍ بَعِيدٍ
19
اللَّهُ لَطِيفٌ بِعِبَادِهِ يَرْزُقُ مَن يَشَاءُ وَهُوَ الْقَوِيُّ الْعَزِيزُ
20
مَن كَانَ يُرِيدُ حَرْثَ الْآخِرَةِ نَزِدْ لَهُ فِي حَرْثِهِ وَمَن كَانَ يُرِيدُ حَرْثَ الدُّنْيَا نُؤْتِهِ مِنْهَا وَمَا لَهُ فِي الْآخِرَةِ مِن نَّصِيبٍ
21
أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ شَرَعُوا لَهُم مِّنَ الدِّينِ مَا لَمْ يَأْذَن بِهِ اللَّهُ وَلَوْلَا كَلِمَةُ الْفَصْلِ لَقُضِيَ بَيْنَهُمْ وَإِنَّ الظَّالِمِينَ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
22
تَرَى الظَّالِمِينَ مُشْفِقِينَ مِمَّا كَسَبُوا وَهُوَ وَاقِعٌ بِهِمْ وَالَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ فِي رَوْضَاتِ الْجَنَّاتِ لَهُم مَّا يَشَاءُونَ عِندَ رَبِّهِمْ ذَلِكَ هُوَ الْفَضْلُ الْكَبِيرُ
23
ذَلِكَ الَّذِي يُبَشِّرُ اللَّهُ عِبَادَهُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ قُل لَّا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ أَجْرًا إِلَّا الْمَوَدَّةَ فِي الْقُرْبَى وَمَن يَقْتَرِفْ حَسَنَةً نَّزِدْ لَهُ فِيهَا حُسْنًا إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ شَكُورٌ
24
أَمْ يَقُولُونَ افْتَرَى عَلَى اللَّهِ كَذِبًا فَإِن يَشَإِ اللَّهُ يَخْتِمْ عَلَى قَلْبِكَ وَيَمْحُ اللَّهُ الْبَاطِلَ وَيُحِقُّ الْحَقَّ بِكَلِمَاتِهِ إِنَّهُ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ
25
وَهُوَ الَّذِي يَقْبَلُ التَّوْبَةَ عَنْ عِبَادِهِ وَيَعْفُو عَنِ السَّيِّئَاتِ وَيَعْلَمُ مَا تَفْعَلُونَ
26
وَيَسْتَجِيبُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ وَيَزِيدُهُم مِّن فَضْلِهِ وَالْكَافِرُونَ لَهُمْ عَذَابٌ شَدِيدٌ
27
وَلَوْ بَسَطَ اللَّهُ الرِّزْقَ لِعِبَادِهِ لَبَغَوْا فِي الْأَرْضِ وَلَكِن يُنَزِّلُ بِقَدَرٍ مَّا يَشَاءُ إِنَّهُ بِعِبَادِهِ خَبِيرٌ بَصِيرٌ
28
وَهُوَ الَّذِي يُنَزِّلُ الْغَيْثَ مِن بَعْدِ مَا قَنَطُوا وَيَنشُرُ رَحْمَتَهُ وَهُوَ الْوَلِيُّ الْحَمِيدُ
29
وَمِنْ آيَاتِهِ خَلْقُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَثَّ فِيهِمَا مِن دَابَّةٍ وَهُوَ عَلَى جَمْعِهِمْ إِذَا يَشَاءُ قَدِيرٌ
30
وَمَا أَصَابَكُم مِّن مُّصِيبَةٍ فَبِمَا كَسَبَتْ أَيْدِيكُمْ وَيَعْفُو عَن كَثِيرٍ
31
وَمَا أَنتُم بِمُعْجِزِينَ فِي الْأَرْضِ وَمَا لَكُم مِّن دُونِ اللَّهِ مِن وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ
32
وَمِنْ آيَاتِهِ الْجَوَارِ فِي الْبَحْرِ كَالْأَعْلَامِ
33
إِن يَشَأْ يُسْكِنِ الرِّيحَ فَيَظْلَلْنَ رَوَاكِدَ عَلَى ظَهْرِهِ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ لِّكُلِّ صَبَّارٍ شَكُورٍ
34
أَوْ يُوبِقْهُنَّ بِمَا كَسَبُوا وَيَعْفُ عَن كَثِيرٍ
35
وَيَعْلَمَ الَّذِينَ يُجَادِلُونَ فِي آيَاتِنَا مَا لَهُم مِّن مَّحِيصٍ
36
فَمَا أُوتِيتُم مِّن شَيْءٍ فَمَتَاعُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَمَا عِندَ اللَّهِ خَيْرٌ وَأَبْقَى لِلَّذِينَ آمَنُوا وَعَلَى رَبِّهِمْ يَتَوَكَّلُونَ
37
وَالَّذِينَ يَجْتَنِبُونَ كَبَائِرَ الْإِثْمِ وَالْفَوَاحِشَ وَإِذَا مَا غَضِبُوا هُمْ يَغْفِرُونَ
38
وَالَّذِينَ اسْتَجَابُوا لِرَبِّهِمْ وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَأَمْرُهُمْ شُورَى بَيْنَهُمْ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ
39
وَالَّذِينَ إِذَا أَصَابَهُمُ الْبَغْيُ هُمْ يَنتَصِرُونَ
40
وَجَزَاءُ سَيِّئَةٍ سَيِّئَةٌ مِّثْلُهَا فَمَنْ عَفَا وَأَصْلَحَ فَأَجْرُهُ عَلَى اللَّهِ إِنَّهُ لَا يُحِبُّ الظَّالِمِينَ
41
وَلَمَنِ انتَصَرَ بَعْدَ ظُلْمِهِ فَأُولَئِكَ مَا عَلَيْهِم مِّن سَبِيلٍ
42
إِنَّمَا السَّبِيلُ عَلَى الَّذِينَ يَظْلِمُونَ النَّاسَ وَيَبْغُونَ فِي الْأَرْضِ بِغَيْرِ الْحَقِّ أُولَئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
43
وَلَمَن صَبَرَ وَغَفَرَ إِنَّ ذَلِكَ لَمِنْ عَزْمِ الْأُمُورِ
44
وَمَن يُضْلِلِ اللَّهُ فَمَا لَهُ مِن وَلِيٍّ مِّن بَعْدِهِ وَتَرَى الظَّالِمِينَ لَمَّا رَأَوُا الْعَذَابَ يَقُولُونَ هَلْ إِلَى مَرَدٍّ مِّن سَبِيلٍ
45
وَتَرَاهُمْ يُعْرَضُونَ عَلَيْهَا خَاشِعِينَ مِنَ الذُّلِّ يَنظُرُونَ مِن طَرْفٍ خَفِيٍّ وَقَالَ الَّذِينَ آمَنُوا إِنَّ الْخَاسِرِينَ الَّذِينَ خَسِرُوا أَنفُسَهُمْ وَأَهْلِيهِمْ يَوْمَ الْقِيَامَةِ أَلَا إِنَّ الظَّالِمِينَ فِي عَذَابٍ مُّقِيمٍ
46
وَمَا كَانَ لَهُم مِّنْ أَوْلِيَاءَ يَنصُرُونَهُم مِّن دُونِ اللَّهِ وَمَن يُضْلِلِ اللَّهُ فَمَا لَهُ مِن سَبِيلٍ
47
اسْتَجِيبُوا لِرَبِّكُم مِّن قَبْلِ أَن يَأْتِيَ يَوْمٌ لَّا مَرَدَّ لَهُ مِنَ اللَّهِ مَا لَكُم مِّن مَّلْجَإٍ يَوْمَئِذٍ وَمَا لَكُم مِّن نَّكِيرٍ
48
فَإِنْ أَعْرَضُوا فَمَا أَرْسَلْنَاكَ عَلَيْهِمْ حَفِيظًا إِنْ عَلَيْكَ إِلَّا الْبَلَاغُ وَإِنَّا إِذَا أَذَقْنَا الْإِنسَانَ مِنَّا رَحْمَةً فَرِحَ بِهَا وَإِن تُصِبْهُمْ سَيِّئَةٌ بِمَا قَدَّمَتْ أَيْدِيهِمْ فَإِنَّ الْإِنسَانَ كَفُورٌ
49
لِّلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ يَخْلُقُ مَا يَشَاءُ يَهَبُ لِمَن يَشَاءُ إِنَاثًا وَيَهَبُ لِمَن يَشَاءُ الذُّكُورَ
50
أَوْ يُزَوِّجُهُمْ ذُكْرَانًا وَإِنَاثًا وَيَجْعَلُ مَن يَشَاءُ عَقِيمًا إِنَّهُ عَلِيمٌ قَدِيرٌ
51
وَمَا كَانَ لِبَشَرٍ أَن يُكَلِّمَهُ اللَّهُ إِلَّا وَحْيًا أَوْ مِن وَرَاءِ حِجَابٍ أَوْ يُرْسِلَ رَسُولًا فَيُوحِيَ بِإِذْنِهِ مَا يَشَاءُ إِنَّهُ عَلِيٌّ حَكِيمٌ
52
وَكَذَلِكَ أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ رُوحًا مِّنْ أَمْرِنَا مَا كُنتَ تَدْرِي مَا الْكِتَابُ وَلَا الْإِيمَانُ وَلَكِن جَعَلْنَاهُ نُورًا نَّهْدِي بِهِ مَن نَّشَاءُ مِنْ عِبَادِنَا وَإِنَّكَ لَتَهْدِي إِلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
53
صِرَاطِ اللَّهِ الَّذِي لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ أَلَا إِلَى اللَّهِ تَصِيرُ الْأُمُورُ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
La consultation (Achoura)
1
H’â, Mîm.
2
Aîn, Sîn, Qâf.
3
C’est ainsi qu’Allah, le Puissant, le Sage, te fait des révélations, comme à ceux qui ont vécu avant toi.
4
A Lui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Et Il est le Sublime, le Très Grand,
5
Peu s’en faut que les cieux ne se fendent depuis leur faîte quand les anges glorifient leur Seigneur, célèbrent Ses louanges et implorent le pardon pour ceux qui sont sur la terre. Allah est certes le Pardonneur, le Très Miséricordieux.
6
Et quant à ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui, Allah veille à ce qu’ils font. Et tu n’es pas pour eux un garant.
7
Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un Coran arabe, afin que tu avertisses la Mère des cités (la Mecque) et ses alentours et que tu avertisses du Jour du rassemblement, - sur lequel il n’y a pas de doute - Un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente.
8
Et si Allah avait voulu, Il en aurait fait une seule communauté. Mais Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et les injustes n’auront ni maître ni secoureur.
9
Ont-ils pris des maîtres en dehors de Lui ? C’est Allah qui est le seul Maître et c’est Lui qui redonne la vie aux morts ; et c’est Lui qui est Omnipotent.
10
Sur toutes vos divergences, le jugement appartient à Allah. Tel est Allah mon Seigneur ; en Lui je place ma confiance et c’est à Lui que je retourne [repentant]
11
...Créateur des cieux et de la terre. Il vous a donné des épouses [issues] de vous-mêmes et des bestiaux par couples ; par ce moyen Il vous multiplie. Il n’y a rien qui Lui ressemble ; et c’est Lui l’Audient, le Clairvoyant.
12
Il possède les clefs [des trésors] des cieux et de la terre. Il attribue Ses dons avec largesse, ou les restreint à qui Il veut. Certes, Il est Omniscient.
13
Il vous a légiféré en matière de religion, ce qu’Il avait enjoint à Noé, ce que Nous t’avons révélé, ainsi que ce que Nous avons enjoint à Abraham, à Moïse et à Jésus : « Etablissez la religion ; et n’en faites pas un sujet de divisions ». Ce à quoi tu appelles les associateurs leur paraît énorme Allah élit et rapproche de Lui qui Il veut et guide vers Lui celui qui se repent.
14
Ils ne se sont divisés qu’après avoir reçu la science et ceci par rivalité entre eux. Et si ce n’était une parole préalable de ton Seigneur pour un terme fixé, on aurait certainement tranché entre eux. Ceux à qui le Livre a été donné en héritage après eux sont vraiment à son sujet, dans un doute troublant.
15
Appelle donc (les gens) à cela ; reste droit comme il t’a été commandé ; ne suis pas leurs passions ; et dis : « Je crois en tout ce qu’Allah a fait descendre comme Livre, et il m’a été commandé d’être équitable entre vous. Allah est notre Seigneur et votre Seigneur. A nous nos œuvres et à vous vos œuvres. Aucun argument [ne peut trancher] entre nous et vous. Allah nous regroupera tous. Et vers Lui est la destination ».
16
Et ceux qui discutent au sujet d’Allah, après qu’il a été répondu à [Son appel], leur argumentation est auprès d’Allah sans valeur. Une colère tombera sur eux et ils auront un dur châtiment.
17
C’est Allah qui a fait descendre le Livre en toute vérité, ainsi que la balance. Et qu’en sais-tu ? Peut-être que l’Heure est proche ?
18
Ceux qui n’y croient pas cherchent à la hâter ; tandis que ceux qui croient en sont craintifs et savent qu’elle est la pure vérité. Et ceux qui discutent à propos de l’Heure sont dans un égarement lointain.
19
Allah est doux envers Ses serviteurs. Il attribue [Ses biens] à qui Il veut. Et c’est Lui le Fort, le Puissant.
20
Quiconque désire labourer [le champ] de la vie future, Nous augmenterons pour lui son labour. Quiconque désire labourer [le champ] de la présente vie, Nous lui en accorderons de [ses jouissances] ; mais il n’aura pas de part dans l’au-delà.
21
Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n’a jamais permises ? Or, si l’arrêt décisif n’avait pas été prononcé, il aurait été tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux.
22
Tu verras les injustes épouvantés par ce qu’ils ont fait, et le châtiment s’abattra sur eux (inéluctablement). Et ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, seront dans les sites fleuris des jardins, ayant ce qu’ils voudront auprès de leur Seigneur. Telle est la grande grâce !
23
Telle est la [bonne nouvelle] qu’Allah annonce à ceux de Ses serviteurs qui croient et accomplissent les bonnes œuvres ! Dis : « Je ne vous en demande aucun salaire si ce n’est l’affection eu égard à [nos liens] de parenté ». Et quiconque accomplit une bonne action, Nous répondons par [une récompense] plus belle encore. Allah est certes Pardonneur et Reconnaissant.
24
Ou bien ils disent il a inventé un mensonge contre Allah. Or, si Allah voulait, Il scellerait ton cœur. Par Ses Paroles cependant, Allah efface le faux et confirme le vrai. Il connaît parfaitement le contenu des poitrines.
25
Et c’est lui qui agrée de Ses serviteurs le repentir, pardonne les méfaits et sait ce que vous faites,
26
et exauce [les vœux] de ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres et leur accroît Sa faveur, tandis que les mécréants ont un dur châtiment.
27
Si Allah attribuait Ses dons avec largesse à [tous] Ses serviteurs, ils commettraient des abus sur la terre ; mais, Il fait descendre avec mesure ce qu’Il veut. Il connaît parfaitement Ses serviteurs et en est Clairvoyant.
28
Et c’est Lui qui fait descendre la pluie après qu’on en a désespéré, et répand Sa miséricorde. Et c’est Lui le Maître, le Digne de louange.
29
Parmi Ses preuves est la création des cieux et de la terre et des êtres vivants qu’Il y a disséminés. Il a en outre le pouvoir de les réunir quand Il voudra.
30
Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup.
31
Vous ne pouvez pas échapper à la puissance d’Allah sur la terre ; et vous n’avez en dehors d’Allah, ni maître ni défenseur.
32
Et parmi Ses preuves, sont les vaisseaux à travers la mer, semblables à des montagnes.
33
S’Il veut, Il calme le vent, et les voilà qui restent immobiles à sa surface. Ce sont certainement là des preuves pour tout [homme] endurant et reconnaissant.
34
Ou bien, Il les détruit en punition de ce qu’ils ont acquis [comme péchés]. Cependant, Il pardonne beaucoup.
35
Ceux qui disputent à propos de Nos preuves savent bien qu’ils n’ont pas d’échappatoire.
36
Tout ce qui vous a été donné [comme bien] n’est que jouissance de la vie présente ; mais ce qui est auprès d’Allah est meilleur et plus durable pour ceux qui ont cru et qui placent leur confiance en leur Seigneur,
37
qui évitent [de commettre] les péchés les plus graves ainsi que les turpitudes, et qui pardonnent après s’être mis en colère,
38
qui répondent à l’appel de leur Seigneur, accomplissent la Salât, se consultent entre eux à propos de leurs affaires, dépensent de ce que Nous leur attribuons,
39
et qui, atteints par l’injustice, ripostent.
40
La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n’aime point les injustes !
41
Quant à ceux qui ripostent après avoir été lésés, ...ceux-là pas de voie (recours légal) contre eux ;
42
il n’y a de voie [de recours] que contre ceux qui lèsent les gens et commettent des abus, contrairement au droit, sur la terre : ceux-là auront un châtiment douloureux.
43
Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires.
44
Et quiconque Allah égare n’a aucun protecteur après Lui. Cependant tu verras les injustes dire, en voyant le châtiment : « Y a-t-il un moyen de retourner [sur terre] ? »
45
Et tu les verras exposés devant l’Enfer, confondus dans l’avilissement, et regardant d’un œil furtif, tandis que ceux qui ont cru diront : « Les perdants sont certes, ceux qui au Jour de la Résurrection font leur propre perte et celle de leurs familles ». Les injustes subiront certes un châtiment permanent.
46
Ils n’auront pas de protecteur en dehors d’Allah pour les secourir et quiconque Allah égare n’a plus aucune voie.
47
Répondez à l’appel de votre Seigneur avant que ne vienne un jour dont Allah ne reportera jamais le terme. Ce jour-là, nul refuge pour vous et vous ne pourrez point nier (vos péchés).
48
S’ils se détournent, ...Nous ne t’avons pas envoyé pour assurer leur sauvegarde : tu n’es chargé que de transmettre [le message]. Et lorsque Nous faisons goûter à l’homme une miséricorde venant de Nous, il en exulte ; mais si un malheur les atteint pour ce que leurs mains ont perpétré..., l’homme est alors très ingrat !
49
A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu’Il veut. Il fait don de filles à qui Il veut, et don de garçons à qui Il veut,
50
ou bien Il donne à la fois garçons et filles ; et Il rend stérile qui Il veut. Il est certes Omniscient et Omnipotent.
51
Il n’a pas été donné à un mortel qu’Allah lui parle autrement que par révélation ou de derrière un voile, ou qu’Il [Lui] envoie un messager (Ange) qui révèle, par Sa permission, ce qu’Il [Allah] veut. Il est Sublime et Sage.
52
Et c’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit [le Coran] provenant de Notre ordre. Tu n’avais aucune connaissance du Livre ni de la foi ; mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous voulons parmi Nos serviteurs. Et en vérité tu guides vers un chemin droit,
53
le chemin d’Allah à Qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Oui c’est à Allah que s’acheminent toutes les choses.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XLII.
La Délibération.
(’Aš-Šûrä.)
Titre tiré du vt. 36. Bay. donne, en première ligne, le titre Ḥ. M. ‛. S. Q., tiré du vt. 1 sq., qui est le seul connu de Tab.Cette sourate est donnée comme révélée après la sourate XLI, par l’exégèse qui voit d’ailleurs, dans les vt. 22 à 25, une addition médinoise. En fait, dans son état actuel, cette sourate, par suite d’insertions et d’additions ultérieures, présente deux séries de développements.
[Introduction.]
1
Ḥ. M.
Note [édition originale] : Sur ces sigles, v. Introd., 144. Il n’est nul fond à faire sur l’interprétation que donne Tab. d’après Huḏayfa i. al-Yamân. Tous les commt. signalent que Ḥ. M. n’est pas lié graphiquement au sigle suiv.
2
[1] ‛. S. Q.
3
[1] Ainsi Allah, le Puissant, le Sage t’adresse révélation [à toi, Prophète !], et à ceux qui furent avant toi.
4
[2] A Lui ce qui est dans les cieux et [sur] la terre ! Il est le Sublime, l’Immense.
5
[3] Les cieux manquent de se fendre depuis leur faîte, lorsque les Anges exaltent la louange de leur Seigneur et implorent Son pardon pour ceux qui sont sur la terre. Eh quoi ! Allah n’est-Il pas l’Absoluteur, le Miséricordieux ?
Note [édition originale] : min fawqi-hinna « depuis leur faîte ». Sens fourni par Tab. qui ajoute que les cieux se fendent devant l’immensité de Dieu.
6
[4] Ceux qui, en dehors de Lui, ont pris des patrons (’awliyâ’), Allah les observe et toi [, Prophète !,] tu n’es pas, pour eux, un protecteur (wakîl).
[Vérité de la Révélation. Unicité divine.]
7
[5] Ainsi, Nous t’avons révélé une Prédication [en] langue arabe pour que tu avertisses la Mère des Cités et ceux qui sont autour d’elle et que tu avertisses [de la venue] du Jour de la Réunion où, sans [nul] doute, une fraction sera dans le Jardin et une fraction sera dans le Brasier.
Note [édition originale] : V. sourate VI, 92.
8
[6] Si Allah avait voulu, Il aurait fait [des Hommes] une communauté unique, mais Il fait entrer en Sa miséricorde qui Il veut. Les Injustes n’ont ni patron (wali) ni auxiliaire.
9
[7] Ont-ils cependant pris des patrons en dehors de Lui ? [Folie !] Allah est le Patron : Lui [seul] fait revivre les morts, Lui [seul], sur toute chose, est omnipotent.
10
[8] Quelque chose sur quoi vous vous opposiez, la décision en revient à Allah. « C’est là Allah, mon Seigneur. Sur Lui je m’appuie et vers Lui je viens à résipiscence.
Note [édition originale] : Dans ce vt. et les deux suiv., c’est Mahomet qui parle.
11
[9] Créateur (fâṭir) des cieux et de la terre, Il vous a donné des épouses [issues] de vous-mêmes et des couples [issus] de vos troupeaux (’an‛âm). Il vous multiplie par ce moyen. Rien n’est à Sa ressemblance. Il est l’Audient, le Clairvoyant.
12
[10] Il a les clefs des cieux et de la terre. Il dispense et mesure Son attribution à qui Il veut. De toute chose, Il est omniscient. »
[Réplique a l’objection tirée des dissensions religieuses.]
13
[11] Il vous a tracé, à l’égard du Culte, ce qu’Il a commandé à Noé, et ce que Nous t’avons révélé ainsi que ce que Nous avons commandé à Abraham, à Moïse et à Jésus, à savoir : « Acquittez-vous du Culte ! Ne vous divisez pas à son propos ! » Combien est insupportable, aux Associateurs,
Note [édition originale] : Et ce que Nous t’avons révélé. Ce membre de phrase n’est pas explicatif de ce qui précède. Bien que ce changement de personnes, dans les verbes, ne soit pas insolite dans la langue coranique, il est cependant vraisemblable qu’on ait ici une addition médinoise. L’accent est mis sur la place de Mahomet parmi les autres Prophètes.
13
[12] ce à quoi tu les appelles ! Allah élit, pour [suivre] cela, ceux qu’Il veut ; Il dirige vers cela ceux qui viennent à résipiscence (’anâba).
14

Facsimile Image Placeholder
[13] [Les premières communautés] ne se sont divisées par mutuelle insolence qu’après que la Science fut venue à elles. N’eût été un arrêt (kalima) qui a précédé, de ton Seigneur, [reportant] à un terme fixé, il aurait été décidé entre elles. En vérité, ceux qui ont hérité l’Écriture, après [ces premières communautés], sont certes en un doute profond à l’endroit [de cette Révélation].
Note [édition originale] : [Les premières communautés] ne se sont etc. Text. : ils ne se sont divisés. Ce sens se dégage de la fin du vt. et est fourni par les commt.
15
[14] Ainsi donc, appelle [à la foi] ! Va droit, comme il t’a été ordonné ! Ne suis pas les doctrines pernicieuses [des Infidèles] ! Dis : « Je crois en une Écriture qu’Allah a fait descendre. Il m’a été ordonné d’être équitable entre vous. Allah est notre Seigneur et votre Seigneur. A nous nos actions et à vous vos actions. Nul argument (ḥujja) entre nous et vous. Allah fera l’accord entre nous et vers Lui est le Devenir ».
16
[15] Ceux qui argumentent au sujet d’Allah, après qu’on Lui a répondu, ont un argument sans valeur aux yeux de leur Seigneur. Contre eux sera [Sa] colère et ils auront un tourment terrible.
[Certitude du Jugement Dernier. Omnipotence divine.]
17
[16] Allah est Celui qui fit descendre l’Écriture [chargée] de Vérité, ainsi que la Balance. Qu’est-ce qui peut te faire savoir ? Peut-être l’Heure est-elle proche.
18
[17] Ceux qui ne croient point en appellent la prompte venue, alors que ceux qui croient tremblent à cause d’elle et savent qu’elle est l’Inéluctable (ḥaqq). Eh quoi ! ceux qui doutent de l’Heure ne sont-ils certes pas dans un égarement infini ?
19
[18] Allah est bienveillant envers Ses serviteurs. Il pourvoit qui Il veut. Il est le Fort, le Puissant.
20
[19] Quiconque aura voulu labourer [le champ de] la [Vie] Dernière, Nous accroîtrons son labour. Quiconque aura voulu labourer [le champ de] la [Vie] Immédiate, Nous lui en accorderons une part, mais il n’aura nulle part en la [Vie] Dernière.
Note [édition originale] : ḥarṯa d-dunyd « labourer [le champ] » etc. Autre sens possible : le champ labouré de la [Vie] Dernière.
21
[20] [Les Impies] ont-ils des Associés qui leur aient tracé, à l’égard du Culte, ce qu’Allah n’a point permis ? N’eût été l’Arrêt (kalima) de la Décision, il eût été décidé entre eux. Les Injustes auront un tourment cruel.
22

Facsimile Image Placeholder
[21] [Au Jugement Dernier], tu verras les Injustes tremblants de ce qu’ils se seront acquis et cela s’abattra sur eux, tandis que ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies seront dans les parterres fleuris des Jardins, ayant ce qu’ils voudront, auprès de leur Seigneur. Cela constitue la Grande Faveur.
23
[22] C’est la gracieuse annonce faite par Allah à Ses serviteurs qui croient et accomplissent les œuvres pies. Dis : « Pour cela, je ne vous réclame nul salaire [autre] que l’affection à l’égard des Proches ». A quiconque réalise une belle action, Nous répondons par récompense plus belle encore. Allah est absoluteur et appréciateur de la reconnaissance (šakûr).
Note [édition originale] : Il semble que ce vt., comme le pense l’exégèse, ait subi une retouche médinoise. ǁ Que l’affection à l’égard des Proches. Ce membre de phrase viserait l’affection due à Abû-Bakr, si l’on en croit Bay. et Nas. Mais Tab. donne les interprétations suiv. : 1° que l’affection à l’égard du Prophète auquel vous êtes liés par le sang ; — 2° que l’affection à l’égard de ce qui vous rapproche de Dieu (sens peu vraisemblable) ; — 3° que l’affection envers vos Proches (en général). Tab. préfère la première interprétation. ǁ Nous répondons etc. Text. : Nous accroîtrons pour lui une belle action pour prix de sa belle action.
24
[23] [Les Impies] diront-ils : « [Cet homme] a forgé un mensonge contre Allah ! » Si Allah veut, Il scellera ton cœur et Allah effacera le Faux. Il réalisera la Vérité par Son arrêt (kalima). Il est omniscient des pensées des cœurs.
25
[24] C’est Lui qui accepte, de Ses serviteurs, le retour [sur leur erreur], [qui] efface les mauvaises actions et sait ce que vous faites.
26
[25] Il exaucera ceux qui croient et accomplissent des œuvres pies et accroîtra Sa faveur envers eux, tandis que les Infidèles auront un tourment terrible.
26
[26] Si Allah avait dispensé Son attribution à Ses serviteurs, ils auraient été insolents sur la terre. Il fait, au contraire, descendre [sur eux] ce qu’Il veut, avec mesure. Sur Ses serviteurs, Il est informé et clairvoyant.
28
[27] C’est Lui qui fait descendre l’ondée, après que [Ses serviteurs] ont désespéré. Il étend Sa miséricorde. Il est le Patron, le Digne de louanges.
29
[28] Parmi Ses signes, sont la création des cieux et de la terre et de
Facsimile Image Placeholder
ce qu’Il y a disséminé de bêtes (dâbba). Quand Il voudra, Il sera très capable de les réunir.
30
[29] Quelque malheur qui vous atteigne, le malheur [vous frappe] en prix de ce qu’ont accompli vos mains. Pourtant, Il efface beaucoup [de vos fautes].
31
[30] Vous ne vous trouvez pas réduire [Allah] à l’impuissance sur la terre et, en dehors d’Allah, vous n’avez nul patron (wali) et nul auxiliaire.
32
[31] Parmi Ses signes sont les vaisseaux qui, sur la mer, sont comme les repères [dans le Désert].
33
[31] S’Il veut, Il calme les vents, et [les vaisseaux] sont paisibles sur la surface [de la mer]. En vérité, en cela sont certes des signes pour tout [homme] très constant et très reconnaissant.
34
[32] [S’il le veut], au contraire, Il fait périr [ces vaisseaux], en prix de ce que [les Hommes] ont accompli, [mais] Il en épargne beaucoup.
35
[33] Il connaît ceux qui discutent à l’endroit de Nos signes (sic). Ils n’auront nul refuge.
[Attitudes du Croyant devant l’offense et l’hostilité.]
36
[34] Quelque chose qui vous est accordée est [éphémère] jouissance de la Vie Immédiate. Ce qui est auprès d’Allah est [au contraire] meilleur et perdurable pour ceux qui ont cru (sic), [qui] s’appuient sur leur Seigneur,
37
[35] qui évitent les très graves péchés et les turpitudes, [qui], en courroux, pardonnent,
38
[36] qui ont répondu (sic) à leur Seigneur, ont accompli la Prière, dont l’affaire, entre eux, est [objet de] délibération, [qui], sur ce que Nous leur avons attribué, font dépense [en aumônes],
Note [édition originale] : Ce vt. et les suiv. complètent et atténuent le conseil de mansuétude, envers l’offenseur, donné à la fin du vt. 35 et repris au vt. 41. ǁ Dont l’affaire, entre eux, est [objet de] délibération. Une donnée de Tab. suggère qu’il s’agit de délibérations entre Auxiliaires médinois, décidés à offrir leur secours à Mahomet avant l’Émigration de 622. Cette interprétation ne semble cependant pas cadrer avec le contexte qui implique une délibération habituelle (comme est habituel l’accomplissement de la Prière). Sans doute doit-on penser simplement à une sorte de conseil délibérant des affaires de la Communauté.
39

Facsimile Image Placeholder
[37] qui, en butte à l’insolence, se prêtent secours.
Note [édition originale] : yantaṣirûna « se prêtent secours ». Autre sens, moins satisfaisant : tirent secours d’eux-mêmes. A noter que ce verbe appartient à la même racine que ’Anṣâr « Auxiliaires ». N’aurait-on pas ici une allusion à l’union des Émigrés et des Auxiliaires, en face de l’hostilité des Polythéistes mekkois ?
40
[38] La « récompense » d’un mal est un mal identique. Cependant, quiconque efface et réforme (’aṣlaḥa) a sa rétribution auprès d’Allah. Celui-ci n’aime pas les Injustes.
41
[39] Certes, contre ceux qui se prêtent secours après [avoir subi] injustice, il n’est pas de recours [à la force].
Note [édition originale] : Ce vt. et le suiv. continuent l’idée du vt. 37. — sabîlin « recours [à la force] ». V. sourate IX, 93.
42
[40] Le recours n’existe que contre ceux qui, [les premiers], sont injustes envers les Hommes et [qui], sur terre, sont insolents grâce à la Non-Vérité. Ceux-là auront un tourment cruel.
Note [édition originale] : bi-ġayri l-ḥaqqi « grâce à la Non-Vérité. » Cette expression est souvent rendue par « sans raison », « indûment ». Mais le sens en est clairement défini par Bay. (suivi par Nas.) sur la sourate VII, 143, où l’expression a pour synonyme al-bâṭil « le Faux ».
[Châtiment des Égarés.]
43
[41] Certes, montrer constance et clémence, cela, en vérité, fait partie des bonnes dispositions.
44
[42] Celui qu’Allah égare n’a, en dehors de Lui, nul patron (wali). Tu verras les Injustes
44
[43] s’écrier, quand ils auront vu le Tourment : « Est-il moyen de revenir [sur la terre] ? »
45
[44] Tu les verras offerts à [la Géhenne], confondus d’humiliation, regardant d’un œil furtif, cependant que ceux qui auront cru diront : « Les Perdants sont ceux qui se sont perdus eux-mêmes et leur famille, au Jour de la Résurrection. » Eh quoi ! les Injustes ne seront-ils pas dans un tourment durable ?
46
[45] Ils n’auront pas, en dehors d’Allah, de patrons (’awliyâ’) leur portant secours. Celui qu’Allah égare n’a nul moyen [se de diriger].
Note [édition originale] : N’a nul moyen [de se diriger]. Autre sens : N’a nul chemin [où se diriger].
47
[46] Répondez à votre Seigneur avant que, d’Allah, vienne un jour impossible à repousser. Vous n’aurez nul refuge, ce jour-là, et n’aurez pas de dénégation [à faire entendre].
48
[47] Si [les Infidèles] se détournent, [qu’ils en soient punis !], car
Facsimile Image Placeholder
Nous ne t’avons pas envoyé [, Prophète !,] en protecteur (ḥafîẓ) pour eux. A toi n’incombe que la Communication. Quand Nous faisons goûter à l’Homme une grâce (raḥma) [issue] de Nous, il s’en réjouit. Si un mal l’atteint en prix de ce qu’ont accompli ses mains… Car l’Homme est très ingrat.
[Puissance divine.]
49
[48] A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il crée ce qu’Il veut. Il donne des filles à qui Il veut ;
Note [édition originale] : ’inâṯan « des filles ». Text. : des femelles.
49
Il donne des mâles à qui Il veut ou bien Il leur donne par couples mâles et filles ; Il fait stérile qui Il veut. Il est omniscient, omnipotent.
[Comment la Révélation est transmise a l’Homme.]
50
Il n’a pas été donné à un mortel (bašar) qu’Allah lui parle, sinon par révélation, ou de derrière un voile,
51
ou en envoyant un messager tel que celui-ci révèle ce qu’Il veut [à l’Homme], avec Sa permission. Il est sublime, sage.
Note [édition originale] : rasûlan « un messager » = un Archange chargé du message divin.
52
Ainsi Nous t’avons révélé, [Prophète !], un esprit de Notre Ordre. Tu ne connaissais pas ce que sont l’Écriture et la Foi, antérieurement. Nous avons fait toutefois une lumière par laquelle Nous dirigeons ceux que Nous voulons parmi Nos serviteurs. En vérité, tu diriges certes vers une Voie Droite,
Note [édition originale] : rûḥan min ’amri-nâ « un esprit de Notre Ordre ». Les commt. donnent plusieurs interprétations de cette expression. Tab. glose rûḥan « esprit », par waḥyan « révélation ». Bay., Nas. et Razi pensent aussi qu’il s’agit de l’Archange chargé de la Révélation. Cette interprétation cadre avec le contexte. ǁ Antérieurement n’est pas dans la Vulgate mais était chez I. Mas‛ûd et Ubayy.
53
la Voie d’Allah à qui est ce qui se trouve dans les cieux et [sur] la terre. Eh quoi ! vers Allah, [toutes] les affaires ne s’acheminent-elles point ?
Note [édition originale] : el-’umûru « les affaires ». Le terme a ici un sens très vague, celui de « choses » ou de « destin », ou encore de « situations ».
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DU CONSEIL,
contenant cinquante-trois versets,
escrit à la Meque.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Dieu est Prudent, Sage,
2
Magestueux, il entend tout, il est tout-Puissant,
3
Dieu t’a envoyé les mesmes inspirations qu’il a envoyez à ceux qui t’ont precedé, il est tout-Puissant & Sage,
4
tout ce qui est au Ciel & en la Terre est
à
Correction de : a
luy, il est tout-Puissant & sçait tout,
5
les Cieux s’ouvrent par son commandement, les Anges exaltent sa gloire, & luy demandent pardon pour ceux qui sont en Terre, il est misericordieux,
6
il voit ceux qui invoquent les Idoles, il les cognoit tous, mais tu n’és pas leur tuteur ;
7
Nous t’avons inspiré l’Alcoran en langue Arabesque, pour prescher les habitans de la Meque, & ceux qui habitent à l’entour de cette ville, nous t’avons envoyé pour leur prescher le jour du Jugement, il n’y a point de doute qu’une partie des hommes sera sauveé, & que l’autre sera damnée,
8
si Dieu eust voulu, il les auroit creés d’une mesme Religion, il donne sa grace à qui bon luy semble, & les infidelles seront privez de secours,
9
parce qu’ils ont demandé la
Facsimile Image Placeholder
protection des Idoles, mais Dieu est le veritable protecteur du monde, il ressuscite les morts, & est tout-Puissant,
10
il jugera un jour toutes les difficultez, & resoudra les doutes que vous avez de vostre Religion, il est mon Seigneur, je me suis resigné à sa divine volonté,
11
il a creé vostre espouse de vous-mesmes, il a creé tous les animaux masles & femelles, & vous a fait multiplier ; il n’y a rien qui soit semblable à luy,
12
il tient les clefs des tresors du Ciel & de la Terre, & oste & donne le bien à qui bon luy semble.
13
La loy que j’ay donnée à Noé, à Abraham, à Moise & à Jesus, est celle que je t’ay ordonné d’observer ; à sçavoir de croire en un seul Dieu. Les infidelles se faschent quand tu leur presche l’unité de Dieu, il l’enseigne à qui bon luy semble, & conduit au droict chemin ceux qui luy obeissent,
14
les meschans approuvent une partie des poincts de sa loy, & abjurent les autres, encore qu’ils ayent cognoissance de son unité, & ce par envie qui est arrivée entr’eux, si ton Seigneur n’avoit cy-devant dit qu’il differe leur punition au jour du Jugement, il les auroit desja tous exterminez, plusieurs de ceux qui apres eux seront heritiers de la cognoissance des escritures douteront de sa loy ;
15
mais suis le chemin qui t’a esté ordonné, & ne suis pas leurs appetits ; Dis leur, je crois au livre que Dieu a envoyé, j’ay receu commandement de vous prescher que Dieu est vostre Seigneur & le nostre, vous respondrez de vos actions, & nous respondrons des nostres, il n’est pas necessaire de disputer entre nous,
Facsimile Image Placeholder
Dieu nous assemblera un jour en sa presence pour juger nos differens, il est nostre refuge,
16
ceux qui disputent contre la foy apres avoir cognu la verité, sont sans raison, leurs argumens seront inutiles auprés de Dieu, ils seront l’obiet de sa colere, & souffriront de tres-grandes peines.
17
Dieu a envoyé l’Alcoran avec la verité & la balance ; il ne t’enseignera pas en quel temps sera le jour du Jugement ;
18
ceux qui ne le croyent pas demandent quand il viendra, & ceux qui le croyent ont peur de sa venuë, & sçavent qu’elle est infaillible, ceux qui en doutent sont devoyez du droict chemin ;
19
Dieu est misericordieux à son peuple, il enrichit qui bon luy semble, il est fort & tout-Puissant,
20
il augmente les graces de celuy qui est desireux des biens du Ciel, il donne les biens de la terre à celuy qui les ayme, & le prive des biens du Ciel ;
21
Y a-t’il des impies entre les hommes qui leur enseignent une fausse Religion prohibée de Dieu ? Dieu ne la leur a pas enseignée, s’il n’avoit differé leur punition jusques au jour du Jugement, il les auroit desja exterminez, à la fin ils ressentiront de rigoureuses peines,
22
vous les verrez avoir peur de leurs deportemens, vous les verrez chastier selon leurs demerites, & les fidelles qui font de bonnes œuvres joüiront des delices du Paradis où ils trouveront tout ce qu’ils desireront ; c’est la grande grace de Dieu ;
23
c’est ce qu’il a annoncé aux fidelles qui ont crû, & qui ont fait de bonnes œuvres ; Dis leur, je ne vous demande point d’autre recompense de la peine que je prends de vous
Facsimile Image Placeholder
prescher, que d’aymer mes parens, celuy qui fera quelque bonne œuvre en sera recompensé, Dieu est misericordieux, & les bonnes œuvres luy sont agreables ;
24
Diront ils que tu as blasphemé contre Dieu, si Dieu veut il t’empeschera d’oüir ce discours, où il imprimera la patience dedans ton cœur, il efface le mensonge, & confirme la verité par ses parolles, il sçait tout ce qui est dans le cœur des hommes,
25
il agrée la conversion de ses creatures, il leur pardonne leurs pechez, & sçait tout ce qu’ils font,
26
il exauce les prieres des fidelles qui font de bonnes œuvres, & augmente sa grace sur eux, mais les infidelles ressentiront les rigueurs des peines eternelles.
27
Si Dieu eust enrichit egallement toutes ses creatures, elles auroient esté en confusion sur la terre, il enrichy qui bon luy semble, il void tout & sçait tout,
28
il envoye la pluye lors que les hommes desesperent de sa grace, il est protecteur des fidelles, & loüange luy est deuë eternellement ;
29
la creation des Cieux & de la Terre, & de tout ce qui se
Correction de : qui
meut entr’eux, est un signe de ta toute-Puissance,
30
S’il vous arrive du mal, croyez que vous l’avez merité, neantmoins il vous pardonne beaucoup de choses,
31
vous ne pouvez pas eviter sa punition en terre, & personne ne vous peut proteger contre luy,
32
le vaisseau qui court sur l’eau gros comme une montagne est une marque
33
de sa toute-Puissance à ceux qui perseverent en sa loy, & qui sont recognoissans de ses graces ;
34
il reprendra les impies de leurs pechez, & en pardonnera beaucoup,
35
ceux qui disputent contre
Facsimile Image Placeholder
ses commandemens ne peuvent pas éviter leur punition ;
36
les biens que vous possedez sont les biens de la terre, les biens que Dieu donnera à ceux qui se confient en luy seront eternels,
37
Ceux qui s’esloignent des pechez mortels, qui se repentent de les avoir commis,
38
qui demandent à Dieu d’estre exaucez, & perseverent en leurs prieres, ceux qui prennent conseil & consultent entr’eux ce qu’ils doivent faire, qui depensent en bonnes œuvres une partie du bien que Dieu leur a donné,
39
qui luy demandent secours en leurs afflictions,
40
ceux qui font bien & ceux qui font mal seront recompensez, & punis selon leurs œuvres, Dieu n’ayme pas les infidelles,
41
vous n’avez point de pouvoir sur ceux qui luy demandent secours en leur affliction & qui se convertissent,
42
vostre pouvoir s’estend sur ceux qui font injustice au peuple, & qui desobeïssent en terre aux commandemens de sa divine Majesté, ils ressentiront de grands tourmens.
43
Ceux qui perseverent à bien faire, & qui pardonnent à leur prochain, font ce que Dieu a ordonné,
44
celuy que Dieu devoyera ne trouvera personne qui le conduise. Tu verras que les infidelles demanderont si on peut retourner au monde quand ils verront le feu d’Enfer
45
tu les verras fuïr avec une extreme peur d’une eternelle ignominie, ils regarderont l’Enfer de travers, & les fidelles verront que les meschants qui ont perdu leurs ames, qui ont devoyé leur famille, & tous les impies, seront eternellement damnez,
46
personne ne les pourra sauver, &
Facsimile Image Placeholder
celuy que Dieu devoyera ne trouvera pas le droict chemin ;
47
Dis leur, demandez pardon à Dieu avant que le jour vienne que vous ne trouverez point de chemin pour retourner au monde, n’y point d’excuse de vos pechez ;
48
S’ils te desobeissent nous ne t’avons pas envoyé pour estre leur tuteur, tu n’es envoyé que pour les prescher. Lors que nous donnons quelque prosperité à l’homme il s’en resioüit, & lors qu’il luy arrive de l’affliction il est ingrat
49
de la grace de son Seigneur Roy des Cieux & de la Terre. Dieu donne des enfans fils & filles à qui bon luy semble,
50
il rend steriles celles que bon luy semble, il sçait tout & est tout-Puissant,
51
il ne parle à l’homme que par inspiration & par parabole sans estre veu, il envoye ses Prophetes & ses Apostres ausquels il inspire ce que bon luy semble, il sçait tout & est tout-Puissant :
52
Ainsi nous t’avons envoyé nostre esprit pour t’enseigner nos commandemens, tu ne sçavois pas auparavant, ce qui estoit escrit dans l’Alcoran, ny les mysteres de la foy, nous te l’avons envoyé pour servir de lumiere au monde, je conduiray au chemin de salut qui bon me semblera, je le conduiray au chemin
53
du Seigneur, à qui appartient tout ce qui est au Ciel & en la Terre & qui dispose de toute chose.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA LII
In n. etc.
3
Deus incompraehensibilis et sapiens, summus et maximus,
4
cuius sunt uniuersa coeli et terrae,
7
Note [édition originale] : Per Alcoran praedicanda iudicii nouissimi dies.
tibi, sicut et praedecessoribus tuis, librum tradit Arabicum, per quem castiges matrem uillarum, et affines, praedicans illis de die totius falsitatis experte : quando quidam paradisum, quidam autem gehennae focum ingredientur.
5
Note [édition originale] : Coelum caderet
nisi angeli pro mortalibus orarent.
Coelum quidem caderet super homines, nisi
Facsimile Image Placeholder
propter angelos Deum adorantes, et precantes pro manentibus in terra Deum ipsum pium, ueniaeque datorem.
6
Quippe plures Dei loco caeteros adorant : quorum cum Deus fit perspicax cognitor, tu minime custos adesse cures.
8
Omnis enim gens una fieret, si Deus ipse uellet, qui pro uelle suo misericordiam facit his, illos uero punit, suffragio uindictaque carentes,
Note [édition originale] : Deus quem uult indurat. etc.
9
cum alios sui loco sumant. Ille namque cunctipotens est, et mortuos suscitabit,
10
omniumque dissensiones discutiet. Ad ipsum igitur me conuertens, suae tutelae me commendo.
11
Ipse quidem coelos et terram condidit, et bestiarum pariles, ac de uobismet mulieres creauit, ipseque uidens omnia nil comedit.
12
Note [édition originale] : Deus munera sua inequali mensura distribuit.
Ipse quoque cuncta sciens, et coeli terraeque claues retinens, huic uictum substantiamque multam, illi paucam pro uelle suo praebet.
13
¶ Praecepta quoque legum et mores, sicut Noem, et tibi, ac Abrahae, et Moysi, ac Christo patefecimus, nunc docemus. Illis igitur adhaerete, sicut lex praecipit, nec illi controuersantes, nec ab illa discedentes. Hoc autem taediosum atque grauissimum est illis, qui non credunt in illum, quem adoratis. Deus autem omne suum uelle perficiens, uiam rectam ad se conuertentibus manifestat.
14
Post scientiam quidem missam, non antea schismata facta sunt ob inuidiam inortam : Unde gentes de libris sibi traditis dubitantes, malae suspicionis sunt. Nos autem iam inter eos discerneremus, nisi propter uerbum diuinum.
15
Expectans terminum statutum, Deum inuoca : et secundum illius dogma te dirige, nequaquam hominum uoluptates et uota sequendo, sed confitendo te credere libris positis a Deo, qui rectum examinatum inter uos fieri praecipit, qui nostri uestrique dominus, nobis nostra, uobisque uestra reddet opera : qui etiam nos et uos omnes coadunaturus, nostram controuersiam discutiet.
16
Ratiocinantes in Deum post nostrum responsum illis factum, friuolas rationes apud Deum habent :
Note [édition originale] : Machumet arbiter dissensionum religionis. Quis te constituit iudicem.
17
cuius hunc librum cum ueritate libraque ponentis, iram et odium merentur. Hora forsis cito ueniet,
18
cuius contradictores quam longissimum errant, et ad illam properantur :
Note [édition originale] : Diem domini boni expauescunt.
Credentes autem pauescunt, quoniam illam ueraciter uenturam agnoscunt :
19
Deus quidem custos subtilissimus, sublimis, et sapiens, cui uult necessariorum praebet copiam.
20
Note [édition originale] : Qui fruuntur bonis temporariis, carebunt futuris.
Volens bonum alius saeculi, suscipiet illud manu nostra. Studioso quoque bonorum huius saeculi, dabimus illa : sed nullam in alio portionem habebit.
21
Increduli quidem habent participes, positores morum in lege nunquam a Deo statutorum, quibus malum atque dolor incumbet. Iamque discuterem inter eos, nisi propter Dei uerbum firmatum.
22
Illis nequaquam facta sua timentibus, omne malum accidet : Credentes autem et benefacientes, pulcherrima loca paradisi possessuri, omne suum uelle perficient : hocque lucrum est maximum.
23
¶ Huiusmodi quidem pollicitum credentibus et benefacientibus summam laeticiam denunciat.
Note [édition originale] : Mutua beneuolentia.
Ego uero nihil ob hoc a uobis postulo, nisi quod propinquos uestros diligatis. Omnique bene gerenti bonum suum augebit Deus pius, ueniaeque dator.
24
Plures ante te Deo mendacium imposuisse perhibent. Sed si Deo placuerit, cor tuum sigillabit, falsum abradet, uerbum uerum firmabit. Quoniam ipse noscit secreta cordium,
25
poenitentes colligit, peccata dimittit, operumque cunctorum cognitor,
26
et credentium ac benegerentium exauditor, bonum suum augebit, incredulis graue malum inferet,
27
qui pro uelle suo modum atque mensuram omnibus rebus imponens, uelut omnia uidens et sapiens. Nequaquam hic suis plenum uictum atque substantiam coaceruat, ne a caeteris inuideantur.
28
Ille quidem misericors, imbres iam desperatis tribuit, uelut omnibus imperans, omnibusque
Facsimile Image Placeholder
glorificandus,
29
qui coelos et terram
mirabiliter
Correction de : mirrabiliter
† machinatus est,
Note [édition originale] : Machinatus est, pro fabrefecit.
et in eis sua posuit animalia, potens iterum, hora scilicet qua uoluit, cuncta coadunare :
30
qui percussurus malos secundum manuum suarum opera, multis ueniam faciet.
32
Naues item uelificatas aequora sulcare facit.
33
Quo uolente uenti quiescerent, marisque planicies maneret immobilis : quod mirandum est omnibus indurantibus, Deumque glorificantibus :
31
praeter quem nec adiutorem nec uindicem habebitis.
34
¶ Incredulos forsan omnes Deus confundet, forsan eorum multis ueniam faciet,
35
nostrorumque praeceptorum contradictoribus forsan nullum a nobis diffugium patebit.
36
Pecuniae uobis datae sunt uitae huius breuis mundi, quibus melior et durabilior seruatur apud Deum, ad opus credentium,
38
et se Deo commendantium, atque respondentium, et orantium, ac consulentium, bonaque sibi data diuinitus expendentium,
37
et a criminalibus ac culpis et ira mala se retrahentium, atque diuertentium.
39
40
Malum cui libet inferentes malum, consimile merentur.
Note [édition originale] : Malum retaliare permittit, contra illud Mosis, Mihi uindictam, et ego retribuam, etc.
40
Dimittens tamen, melius operatur, a Deo per optime remunerandus, malos illos abhorrente.
41
Vindicans se post iniuriam illatam, nequaquam reus existit.
42
Malum enim inferentes, atque nocentes sine causa, soli rei sunt, malum graue passuri :
43
Patiens tamen et dimittens, prae caeteris optime facit.
44
¶ Ideo positus in errorem, post Deum non habebit adiutorem. Incredulis autem, malo uiso quaerentibus, an sit uia redeundi,
45
tot contumeliae tantumque malum infertur, quod loquela uisuque, nisi tantum stupido, pro dedecore carebunt die, qua suas animas gentemque suam perdituri, perpetuae damnationis iudicium ferent,
46
nullum adiutorem seu uindicem habituri. Viam fallacem exequitur, quem Deus aberrare perficit,
47
antequam dies ueniat, qua nemini discedere licebit : nec excusator nec adiutor aderit diuinae uoluntati respondentes.
48
Nos quidem non misimus te custodem, uel coactorem disgredientium a lege. Tuum enim non est, nisi rem tantum nunciare.
Note [édition originale] : Non est Machumeti a Deo iniunctum, homines ad religionem cogere. Quorsum igitur, aut unde sanguinaria ista lex, de ui aduersum incredulos ?
Homo beneficio sibi collato congaudet : Malo uero propter peccata sua contingente, confringitur manens incredulus.
49
Dei quidem est imperium coelorum et terrae, quicquid uult operantis,
49
50
dantisque pro uelle suo, huic mares, illi foeminas, uel etiam gemellos huius et illius sexus, seu facientis sterilem : Cum ille sit omnipotens, et sapiens.
51
Note [édition originale] : † Modus colloquii diuini.
Non accidit cuiquam hominum, quod cum eo Deus sublimis et sapiens loqueretur † nisi per uisionem et uelamen interpositum, uel per internuncium, omnia pro uelle suo praeceptoque dicentem. *
Note [édition originale] : Machumet per spiritum Dei edoctus, pro suo uelle docuit homines. Haec uidelicet fundamenta sectae istius.
52
Tibi quidem, qui librum et legem ignorabas, nostrum spiritum mittentes, lucem praebuimus, per quam tu pro uelle tuo castigans homines, docens uiam rectam Dei,
53
cuius sunt uniuersa coelorum et terrae, et ad ipsum redibunt uniuersa.