Bibliographic Information

Sourate 48 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless48

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الفتح
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
إِنَّا فَتَحْنَا لَكَ فَتْحًا مُّبِينًا
2
لِّيَغْفِرَ لَكَ اللَّهُ مَا تَقَدَّمَ مِن ذَنبِكَ وَمَا تَأَخَّرَ وَيُتِمَّ نِعْمَتَهُ عَلَيْكَ وَيَهْدِيَكَ صِرَاطًا مُّسْتَقِيمًا
3
وَيَنصُرَكَ اللَّهُ نَصْرًا عَزِيزًا
4
هُوَ الَّذِي أَنزَلَ السَّكِينَةَ فِي قُلُوبِ الْمُؤْمِنِينَ لِيَزْدَادُوا إِيمَانًا مَّعَ إِيمَانِهِمْ وَلِلَّهِ جُنُودُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَكَانَ اللَّهُ عَلِيمًا حَكِيمًا
5
لِّيُدْخِلَ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا وَيُكَفِّرَ عَنْهُمْ سَيِّئَاتِهِمْ وَكَانَ ذَلِكَ عِندَ اللَّهِ فَوْزًا عَظِيمًا
6
وَيُعَذِّبَ الْمُنَافِقِينَ وَالْمُنَافِقَاتِ وَالْمُشْرِكِينَ وَالْمُشْرِكَاتِ الظَّانِّينَ بِاللَّهِ ظَنَّ السَّوْءِ عَلَيْهِمْ دَائِرَةُ السَّوْءِ وَغَضِبَ اللَّهُ عَلَيْهِمْ وَلَعَنَهُمْ وَأَعَدَّ لَهُمْ جَهَنَّمَ وَسَاءَتْ مَصِيرًا
7
وَلِلَّهِ جُنُودُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَكَانَ اللَّهُ عَزِيزًا حَكِيمًا
8
إِنَّا أَرْسَلْنَاكَ شَاهِدًا وَمُبَشِّرًا وَنَذِيرًا
9
لِّتُؤْمِنُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَتُعَزِّرُوهُ وَتُوَقِّرُوهُ وَتُسَبِّحُوهُ بُكْرَةً وَأَصِيلًا
10
إِنَّ الَّذِينَ يُبَايِعُونَكَ إِنَّمَا يُبَايِعُونَ اللَّهَ يَدُ اللَّهِ فَوْقَ أَيْدِيهِمْ فَمَن نَّكَثَ فَإِنَّمَا يَنكُثُ عَلَى نَفْسِهِ وَمَنْ أَوْفَى بِمَا عَاهَدَ عَلَيْهُ اللَّهَ فَسَيُؤْتِيهِ أَجْرًا عَظِيمًا
11
سَيَقُولُ لَكَ الْمُخَلَّفُونَ مِنَ الْأَعْرَابِ شَغَلَتْنَا أَمْوَالُنَا وَأَهْلُونَا فَاسْتَغْفِرْ لَنَا يَقُولُونَ بِأَلْسِنَتِهِم مَّا لَيْسَ فِي قُلُوبِهِمْ قُلْ فَمَن يَمْلِكُ لَكُم مِّنَ اللَّهِ شَيْئًا إِنْ أَرَادَ بِكُمْ ضَرًّا أَوْ أَرَادَ بِكُمْ نَفْعًا بَلْ كَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا
12
بَلْ ظَنَنتُمْ أَن لَّن يَنقَلِبَ الرَّسُولُ وَالْمُؤْمِنُونَ إِلَى أَهْلِيهِمْ أَبَدًا وَزُيِّنَ ذَلِكَ فِي قُلُوبِكُمْ وَظَنَنتُمْ ظَنَّ السَّوْءِ وَكُنتُمْ قَوْمًا بُورًا
13
وَمَن لَّمْ يُؤْمِن بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ فَإِنَّا أَعْتَدْنَا لِلْكَافِرِينَ سَعِيرًا
14
وَلِلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ يَغْفِرُ لِمَن يَشَاءُ وَيُعَذِّبُ مَن يَشَاءُ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا
15
سَيَقُولُ الْمُخَلَّفُونَ إِذَا انطَلَقْتُمْ إِلَى مَغَانِمَ لِتَأْخُذُوهَا ذَرُونَا نَتَّبِعْكُمْ يُرِيدُونَ أَن يُبَدِّلُوا كَلَامَ اللَّهِ قُل لَّن تَتَّبِعُونَا كَذَلِكُمْ قَالَ اللَّهُ مِن قَبْلُ فَسَيَقُولُونَ بَلْ تَحْسُدُونَنَا بَلْ كَانُوا لَا يَفْقَهُونَ إِلَّا قَلِيلًا
16
قُل لِّلْمُخَلَّفِينَ مِنَ الْأَعْرَابِ سَتُدْعَوْنَ إِلَى قَوْمٍ أُولِي بَأْسٍ شَدِيدٍ تُقَاتِلُونَهُمْ أَوْ يُسْلِمُونَ فَإِن تُطِيعُوا يُؤْتِكُمُ اللَّهُ أَجْرًا حَسَنًا وَإِن تَتَوَلَّوْا كَمَا تَوَلَّيْتُم مِّن قَبْلُ يُعَذِّبْكُمْ عَذَابًا أَلِيمًا
17
لَّيْسَ عَلَى الْأَعْمَى حَرَجٌ وَلَا عَلَى الْأَعْرَجِ حَرَجٌ وَلَا عَلَى الْمَرِيضِ حَرَجٌ وَمَن يُطِعِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ يُدْخِلْهُ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ وَمَن يَتَوَلَّ يُعَذِّبْهُ عَذَابًا أَلِيمًا
18
لَّقَدْ رَضِيَ اللَّهُ عَنِ الْمُؤْمِنِينَ إِذْ يُبَايِعُونَكَ تَحْتَ الشَّجَرَةِ فَعَلِمَ مَا فِي قُلُوبِهِمْ فَأَنزَلَ السَّكِينَةَ عَلَيْهِمْ وَأَثَابَهُمْ فَتْحًا قَرِيبًا
19
وَمَغَانِمَ كَثِيرَةً يَأْخُذُونَهَا وَكَانَ اللَّهُ عَزِيزًا حَكِيمًا
20
وَعَدَكُمُ اللَّهُ مَغَانِمَ كَثِيرَةً تَأْخُذُونَهَا فَعَجَّلَ لَكُمْ هَذِهِ وَكَفَّ أَيْدِيَ النَّاسِ عَنكُمْ وَلِتَكُونَ آيَةً لِّلْمُؤْمِنِينَ وَيَهْدِيَكُمْ صِرَاطًا مُّسْتَقِيمًا
21
وَأُخْرَى لَمْ تَقْدِرُوا عَلَيْهَا قَدْ أَحَاطَ اللَّهُ بِهَا وَكَانَ اللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرًا
22
وَلَوْ قَاتَلَكُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَوَلَّوُا الْأَدْبَارَ ثُمَّ لَا يَجِدُونَ وَلِيًّا وَلَا نَصِيرًا
23
سُنَّةَ اللَّهِ الَّتِي قَدْ خَلَتْ مِن قَبْلُ وَلَن تَجِدَ لِسُنَّةِ اللَّهِ تَبْدِيلًا
24
وَهُوَ الَّذِي كَفَّ أَيْدِيَهُمْ عَنكُمْ وَأَيْدِيَكُمْ عَنْهُم بِبَطْنِ مَكَّةَ مِن بَعْدِ أَنْ أَظْفَرَكُمْ عَلَيْهِمْ وَكَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرًا
25
هُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا وَصَدُّوكُمْ عَنِ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَالْهَدْيَ مَعْكُوفًا أَن يَبْلُغَ مَحِلَّهُ وَلَوْلَا رِجَالٌ مُّؤْمِنُونَ وَنِسَاءٌ مُّؤْمِنَاتٌ لَّمْ تَعْلَمُوهُمْ أَن تَطَئُوهُمْ فَتُصِيبَكُم مِّنْهُم مَّعَرَّةٌ بِغَيْرِ عِلْمٍ لِّيُدْخِلَ اللَّهُ فِي رَحْمَتِهِ مَن يَشَاءُ لَوْ تَزَيَّلُوا لَعَذَّبْنَا الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْهُمْ عَذَابًا أَلِيمًا
26
إِذْ جَعَلَ الَّذِينَ كَفَرُوا فِي قُلُوبِهِمُ الْحَمِيَّةَ حَمِيَّةَ الْجَاهِلِيَّةِ فَأَنزَلَ اللَّهُ سَكِينَتَهُ عَلَى رَسُولِهِ وَعَلَى الْمُؤْمِنِينَ وَأَلْزَمَهُمْ كَلِمَةَ التَّقْوَى وَكَانُوا أَحَقَّ بِهَا وَأَهْلَهَا وَكَانَ اللَّهُ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمًا
27
لَّقَدْ صَدَقَ اللَّهُ رَسُولَهُ الرُّؤْيَا بِالْحَقِّ لَتَدْخُلُنَّ الْمَسْجِدَ الْحَرَامَ إِن شَاءَ اللَّهُ آمِنِينَ مُحَلِّقِينَ رُءُوسَكُمْ وَمُقَصِّرِينَ لَا تَخَافُونَ فَعَلِمَ مَا لَمْ تَعْلَمُوا فَجَعَلَ مِن دُونِ ذَلِكَ فَتْحًا قَرِيبًا
28
هُوَ الَّذِي أَرْسَلَ رَسُولَهُ بِالْهُدَى وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَهُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ وَكَفَى بِاللَّهِ شَهِيدًا
29
مُّحَمَّدٌ رَّسُولُ اللَّهِ وَالَّذِينَ مَعَهُ أَشِدَّاءُ عَلَى الْكُفَّارِ رُحَمَاءُ بَيْنَهُمْ تَرَاهُمْ رُكَّعًا سُجَّدًا يَبْتَغُونَ فَضْلًا مِّنَ اللَّهِ وَرِضْوَانًا سِيمَاهُمْ فِي وُجُوهِهِم مِّنْ أَثَرِ السُّجُودِ ذَلِكَ مَثَلُهُمْ فِي التَّوْرَاةِ وَمَثَلُهُمْ فِي الْإِنجِيلِ كَزَرْعٍ أَخْرَجَ شَطْأَهُ فَآزَرَهُ فَاسْتَغْلَظَ فَاسْتَوَى عَلَى سُوقِهِ يُعْجِبُ الزُّرَّاعَ لِيَغِيظَ بِهِمُ الْكُفَّارَ وَعَدَ اللَّهُ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ مِنْهُم مَّغْفِرَةً وَأَجْرًا عَظِيمًا
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
La victoire éclatante (Al-Fath)
1
En vérité Nous t’avons accordé une victoire éclatante,
2
afin qu’Allah te pardonne tes péchés, passés et futurs, qu’Il parachève sur toi Son bienfait et te guide sur une voie droite ;
3
et qu’Allah te donne un puissant secours.
4
C’est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre ; et Allah est Omniscient et Sage
5
afin qu’Il fasse entrer les croyants et les croyantes dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux où ils demeureront éternellement et afin de leur effacer leurs méfaits. Cela est auprès d’Allah un énorme succès.
6
Et afin qu’Il châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices, qui pensent du mal d’Allah. Qu’un mauvais sort tombe sur eux. Allah est courroucé contre eux, les a maudits, et leur a préparé l’Enfer. Quelle mauvaise destination !
7
A Allah appartiennent les armées des cieux et de la terre ; et Allah est Puissant et Sage.
8
Nous t’avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur,
9
pour que vous croyiez en Allah et en Son messager, que vous l’honoriez, reconnaissiez Sa dignité, et Le glorifiez matin et soir.
10
Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Allah : la main d’Allah est au-dessus de leurs mains. Quiconque viole le serment ne le viole qu’à son propre détriment ; et quiconque remplit son engagement envers Allah, Il lui apportera bientôt une énorme récompense.
11
Ceux des Bédouins qui ont été laissés en arrière te diront : « Nos biens et nos familles nous ont retenus : implore donc pour nous le pardon ». Ils disent avec leurs langues ce qui n’est pas dans leurs cœurs. Dis : « Qui donc peut quelque chose pour vous auprès d’Allah s’Il veut vous faire du mal ou s’Il veut vous faire du bien ? Mais Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous œuvrez.
12
Vous pensiez plutôt que le Messager et les croyants ne retourneraient jamais plus à leur famille. Et cela vous a été embelli dans vos cœurs ; et vous avez eu de mauvaises pensées. Et vous fûtes des gens perdus ».
13
Et quiconque ne croit pas en Allah et en Son messager... alors, pour les mécréants, Nous avons préparé une fournaise ardente.
14
A Allah appartient la souveraineté des cieux et de la terre. Il pardonne à qui Il veut et châtie qui Il veut. Allah demeure cependant, Pardonneur et Miséricordieux.
15
Ceux qui restèrent en arrière diront, quand vous vous dirigez vers le butin pour vous en emparer ; « Laissez-nous vous suivre ». Ils voudraient changer la parole d’Allah. Dis : « Jamais vous ne nous suivrez : ainsi Allah a déjà annoncé ». Mais ils diront : « Vous êtes plutôt envieux à notre égard ». Mais ils ne comprenaient en réalité que peu.
16
Dis à ceux des Bédouins qui restèrent en arrière : « vous serez bientôt appelés contre des gens d’une force redoutable. Vous les combattrez à moins qu’ils n’embrassent l’Islam, si vous obéissez, Allah vous donnera une belle récompense, et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux ».
17
Nul grief n’est à faire à l’aveugle, ni au boiteux ni au malade. Et quiconque obéit à Allah et à Son messager, Il le fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Quiconque cependant se détourne, Il le châtiera d’un douloureux châtiment.
18
Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté le serment d’allégeance sous l’arbre. Il a su ce qu’il y avait dans leurs cœurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche.
19
ainsi qu’un abondant butin qu’ils ramasseront. Allah est Puissant et Sage.
20
Allah vous a promis un abondant butin que vous prendrez et Il a hâté pour vous Celle-ci et repoussé de vous les mains des gens, afin que tout cela soit un signe pour les croyants et qu’Il vous guide dans un droit chemin ;
21
Il vous promet un autre butin que vous ne seriez jamais capables de remporter et qu’Allah a embrassé en Sa puissance, car Allah est Omnipotent.
22
Et si ceux qui ont mécru vous combattent, ils se détourneront, certes ; puis ils ne trouveront ni allié ni secoureur.
23
Telle est la règle d’Allah appliquée aux générations passées. Et tu ne trouveras jamais de changement à la règle d’Allah.
24
C’est Lui qui, dans la vallée de la Mecque, a écarté leurs mains de vous, de même qu’Il a écarté vos mains d’eux, après vous avoir fait triompher sur eux. Et Allah voit parfaitement ce que vous œuvrez.
25
Ce sont eux qui ont mécru et qui vous ont obstrué le chemin de la Mosquée Sacrée [et ont empêché] que les offrandes entravées parvinssent à leur lieu d’immolation. S’il n’y avait pas eu des hommes croyants et des femmes croyantes (parmi les Mecquois) que vous ne connaissiez pas et que vous auriez pu piétiner sans le savoir, vous rendant ainsi coupables d’une action répréhensible... [Tout cela s’est fait] pour qu’Allah fasse entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et s’ils [les croyants] s’étaient signalés, Nous aurions certes châtié d’un châtiment douloureux ceux qui avaient mécru parmi [les Mecquois].
26
Quand ceux qui ont mécru eurent mis dans leurs cœurs la fureur, [la] fureur de l’ignorance... Puis Allah fit descendre Sa quiétude sur Son Messager ainsi que sur les croyants, et les obligea à une parole de piété, dont ils étaient les plus dignes et les plus proches. Allah est Omniscient.
27
Allah a été véridique en la vision par laquelle Il annonça à Son messager en toute vérité: vous entrerez dans la Mosquée Sacrée si Allah veut, en toute sécurité, ayant rasé vos têtes ou coupé vos cheveux, sans aucune crainte. Il savait donc ce que vous ne saviez pas. Il a placé en deçà de cela (la trêve de Houdaybiya) une victoire proche.
28
C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la religion de vérité [l’Islam] pour la faire triompher sur toute autre religion. Allah suffit comme témoin.
29
Muhammad est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l’image que l’on donne d’eux dans l’Evangile est celle d’une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s’épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d’entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XLVIII.
Le Succès.
(Al-Fatḥ.)
Titre tiré du vt. 1.Cette sourate est tout entière composée de révélations reçues après la marche sur la Mekke, pour y accomplir la ‛Umra (ou Pèlerinage Mineur), en mars 628. Elle contient donc ces allusions nettes à la Convention de Hodaïbiyya et à l’expulsion des Juifs de l’oasis de Khaïbar. Il est même donné à penser que certains traits sont postérieurs à l’accomplissement de la ‛Umra, en 629. Comme toujours, ces révélations n’ont pas pour objet de relater les événements. Elles rappellent seulement l’intervention de Dieu, dans le succès diplomatique remporté par Mahomet, et sont destinées à ranimer la confiance de quelques Croyants dépités de n’avoir pas pu s’installer à la Mekke.
[Allusion a un succès (probablement celui de Hodaïbiyya). Fidélité des Croyants opposée a l’abstentionnisme des Bédouins.]
1
En vérité, [Prophète !,] Nous t’avons octroyé un succès éclatant,
Note [édition originale] : fataḥnâ la-ka. « Nous t’avons octroyé. » Text. : Nous avons ouvert pour toi. ǁ fatḥan « un succès ». Sur la valeur de ce terme, v. sourate LVII, 10. — A quel succès le texte fait-il allusion ? Certaines données rassemblées par Tab., posent qu’il s’agit de la prise de la Mekke. C’est toutefois fort peu vraisemblable et l’allusion à une abstention bédouine (vt. 11 sqq.) donne à penser qu’il s’agit du succès politique remporté par Mahomet, par la convention de Hodaïbiyya. Dans l’ensemble d’ailleurs, l’exégèse penche dans ce sens.
2
afin qu’Allah te pardonne tes premiers et tes derniers péchés, [afin aussi] qu’Il parachève Son bienfait envers toi et qu’Il te dirige dans une Voie Droite.
3
Allah te prête un secours puissant.
4
C’est Lui qui a fait descendre la Présence Divine (sakîna) dans les cœurs des Croyants, afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi. A Allah les légions des cieux et de la terre. Allah est omniscient et sage.
Note [édition originale] : Présence Divine. Cf. sourate II, 249. ǁ Afin qu’ils ajoutent une foi à leur foi = afin qu’une foi plus vive encore augmente la foi qu’ils ont déjà.
5

Facsimile Image Placeholder
[Il fit cela] afin de faire entrer les Croyants et les Croyantes dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux [et] où ils resteront immortels. Il effacera pour eux leurs mauvaises actions et cela formera, auprès d’Allah, un Succès Immense.
6
Il tourmentera les Hypocrites, hommes et femmes, les Associateurs et les Associatrices, ceux qui font sur Allah la conjecture mauvaise. Contre eux le sort mauvais ! Qu’Allah se courrouce contre eux et les maudisse ! Qu’Il prépare pour eux la Géhenne ! Quel détestable « Devenir » !
7
A Allah les légions des cieux et de la terre. Allah est puissant et sage.
8
[Prophète !,] Nous t’avons envoyé comme Témoin, Annonciateur et Avertisseur,
9
afin que vous croyiez en Allah et en Son Apôtre, [pour que] vous L’assistiez et L’honoriez et [que] vous Le glorifiez à l’aube et au crépuscule.
10
Ceux qui te prêtent serment d’allégeance prêtent seulement serment d’allégeance à Allah, la main d’Allah étant [posée] sur leurs mains. Quiconque est parjure est seulement parjure contre soi-même. Quiconque [, au contraire,] est fidèle à l’engagement pris envers Allah, recevra de Celui-ci une rétribution immense.
Note [édition originale] : Ceux qui te prêtent serment etc. Les commt. posent qu’il s’agit du serment prêté à Mahomet, par les Croyants, à Hodaïbiyya. Mais peut-être l’expression vise-t-elle tout serment de cet ordre. ǁ La main d’Allah étant [posée] etc. Détail de la prestation de serment, au cours de laquelle ceux qui jurent posent la main ouverte sur celle, également ouverte, de celui qui reçoit le serment. Ce geste symbolique qui rappelle celui de deux contractants en une affaire commerciale se maintient durant tout le Moyen Age, lors de l’intronisation des Califes.
[Adresses aux Bédouins, après leur abstention lors d’une expédition. Appel aux mêmes.]
11
Ceux des Bédouins laissés en arrière te diront : « Nos biens et nos familles nous ont préoccupés [et nous ont empêchés de te suivre]. Pardonne-nous ! »
Facsimile Image Placeholder
Ils diront de leurs bouches ce qui n’est point en leurs cœurs. Demande[-leur] : « Qui donc possédera quelque chose pour vous, à l’encontre d’Allah, s’Il désire vous faire tort ou s’Il désire vous donner profit ? Non ! Allah est bien informé de ce que vous faites.
Note [édition originale] : Ceux des Bédouins laissés en arrière. La Tradition historico-biographique dit qu’il s’agit de tribus bédouines qui, préférant rester dans l’expectative, refusèrent de suivre Mahomet et les Croyants, lors de la marche sur la Mekke en 628. Le terme al-muḫal-lafîna « laissés en arrière » n’implique point que les Bédouins qu’il désigne aient été intentionnellement éloignés du combat et du butin. Il suggère seulement qu’ils ont été portés à s’abstenir soit par leur couardise, soit par la volonté divine de montrer leurs vrais sentiments à l’égard de l’Islam. Ce dernier point est d’ailleurs mis en lumière par la sourate IX, 82.
12
Non ! vous avez conjecturé que l’Apôtre et les Croyants ne retourneraient jamais parmi les leurs ! Cela, dans vos cœurs, a été paré [de fausses apparences]. Vous avez conjecturé la conjecture mauvaise. Vous êtes un peuple [de] Sans Loi. »
13
Celui qui n’aura pas cru en Allah et en Son Apôtre [sera châtié], car Nous avons préparé un brasier pour les Infidèles.
[Refus a des Bédouins de participer a une expédition. Appel aux mêmes, pour une expédition.]
14
A Allah la royauté des cieux et de la terre. Il pardonne à qui Il veut et Il tourmente qui Il veut. Allah est absoluteur et miséricordieux.
15
Voulant changer l’arrêt d’Allah, ceux laissés en arrière diront, quand vous vous mettrez en marche pour des masses de butin, afin de les prendre (sic) : « Laissez-nous vous suivre ! » Réponds[-leur] : « Vous ne nous suivrez point ! Ainsi a parlé Allah, auparavant ! » Ils diront : « Non ! vous nous portez envie ! » Non point ! ils ne se trouvent que peu comprendre.
Note [édition originale] : Selon la Tradition historico-biographique, ce vt. viserait les Bédouins qui demandèrent à participer à l’expédition contre Khaïbar. C’est sans doute aussi d’après ce passage que cette même Tradition rapporte que seuls participèrent à l’expédition de Khaïbar, les Croyants ayant renouvelé serment d’allégeance à Mahomet, à Hodaïbiyya. ǁ maġânima « des masses de butin ». Rappelons qu’à Khaïbar, tous les biens détenus par les Juifs, y compris la terre, furent l’objet du partage.
16
Dis à ceux des Bédouins laissés en arrière : « Vous êtes appelés contre un peuple plein d’une redoutable vaillance. [Ou bien] vous les combattrez
Facsimile Image Placeholder
ou bien ils se convertiront à l’Islam. Si vous obéissez, Allah vous donnera une belle rétribution, alors que si vous tournez le dos, comme vous avez tourné le dos antérieurement, Il vous infligera un tourment cruel. »
Note [édition originale] : De toute évidence, ce vt. et le suiv. sont originellement indépendants des deux courtes révélations qui précèdent et ils leur sont postérieurs. L’ennemi visé par l’expression : Un peuple plein d’une redoutable vaillance, nous demeure inconnu ; cf. les données recueillies par Tab., qui posent qu’il s’agit des Perses (selon I. ‛Abbâs), ou bien des « Romains » et des Perses (selon Ḥasan Baṣri, Qatâda, etc.), ou bien de la tribu arabe des Hawâzin (d’après ‛Ikrima et Sa’id i. Jubayr). Cette dernière interprétation est la plus plausible et, si elle est acceptée, elle situe le texte après la prise de la Mekke, en 630. Elle n’exclut cependant pas une autre conjecture. Il peut en effet s’agir d’un appel avant l’expédition de Tabouk, contre la Transjordanie ; dans ce cas, la révélation aurait été reçue avant octobre 630. A noter la prudence de Tab. qui, finalement, refuse de choisir entre les interprétations traditionnelles.
17
Il n’est [toutefois] nul grief (ḥaraj) [à s’abstenir] pour l’aveugle, nul grief au boiteux, nul grief au malade. Quiconque obéit à Allah et à Son Apôtre sera introduit dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux. A quiconque tournera [au contraire] le dos, [Allah] infligera un tourment cruel.
Note [édition originale] : Cf. sourate XXIV, 60 et la note.
[Satisfaction d’Allah touchant les Croyants a Hodaïbiyya. Manifestations de sa faveur.]
18
Allah a été satisfait des Croyants quand ils te prêtaient serment d’allégeance, sous l’arbre [de Hodaïbiyya]. Il a reconnu ce qui est en leurs cœurs. Il a fait descendre sur eux la Présence Divine (sakîna) et les a gratifiés d’un proche succès
Note [édition originale] : Selon les commt., le proche succès dont il est question ici est la prise de l’oasis de Khaïbar.
19
et d’abondantes masses de butin qu’ils prendront. Allah est puissant et sage.
20
Allah vous a promis des masses abondantes de butin que vous prendrez. Il a hâté pour vous cette prise et Il a détourné de vous les mains de ces gens. [Il a fait cela] afin que ce soit un signe pour les Croyants et [pour] vous diriger dans une Voie Droite.
Note [édition originale] : Les mains de ces gens = les entreprises des ennemis des Croyants. Il doit s’agir des Polythéistes mekkois qui, effectivement, s’abstinrent de tout acte hostile contre les Médinois, après la trêve de Hodaïbiyya.
21
[Il a accompli] une autre [chose] qui n’était point en votre pouvoir et qu’Il a embrassée [en Sa puissance]. Allah, sur toute chose, est omnipotent.
Note [édition originale] : ’uḫrä « une autre [chose] ». La restitution du mot chose est plausible si l’on admet qu’ici commence une nouvelle phrase avec verbe sous-entendu : Il a accompli. Les données de Tab. indiquent qu’il s’agirait du succès politique représenté par la Convention de Hodaïbiyya. Si l’on retient toutefois le détail de certaines expressions, et notamment le vt. 27, il est donné plutôt à penser que ce texte fait allusion à l’accomplissement de la ‛Umra, par Mahomet, en mars 629, conformément à l’accord de Hodaïbiyya.
22
Si ceux qui sont infidèles vous avaient combattus, ils auraient ensuite
Facsimile Image Placeholder
tourné le dos et n’auraient plus ensuite trouvé ni patron ni auxiliaire,
Note [édition originale] : Selon l’exégèse, ce vt. ferait allusion à une démonstration des Mekkois qui, à Hodaïbiyya, n’osèrent attaquer les Croyants, devant l’attitude farouche de ceux-ci.
23
selon la coutume (sunna) d’Allah qui fut antérieurement. Or tu trouveras la coutume d’Allah non modifiable.
24
C’est Lui qui a écarté de vous les mains [des Infidèles et qui a écarté] d’eux vos mains, dans le Val de la Mekke, après vous avoir donné avantage sur eux. Allah, sur ce que vous faites, est clairvoyant.
Note [édition originale] : Selon les commt., ce vt. ferait également allusion à une démonstration avortée des Mekkois, lors des pourparlers de Hodaïbiyya. Cette interprétation fait toutefois difficulté à cause de l’expression : Val de la Mekke qui doit désigner la partie basse de la ville et non Hodaïbiyya, comme sont contraints de le penser les commt. ; cf. Bay. qui glose par dâḫila Makkata « à l’intérieur de la Mekke ». Ici encore, il semble qu’on ait une allusion à l’accomplissement pacifique de la ‛Umra en mars 629. Cf. vt. suiv.
25
Ce sont [] ceux qui ont été infidèles et vous ont écartés de la Mosquée Sacrée ainsi que de l’oblation (hady) dont le lieu de sacrifice [vous] était interdit. N’eussent été des hommes croyants et des femmes croyantes inconnus de vous [, parmi les Infidèles,] que vous risquiez, à votre insu, de broyer sous vos pieds, en sorte qu’une représaille vous aurait atteints de leur part, [vous auriez porté vos coups contre les Infidèles]. [Tout cela s’est fait] pour qu’Allah fasse entrer qui Il veut, en Sa miséricorde. S’ils s’étaient signalés, Nous aurions fait subir un tourment cruel à ceux d’entre [ces gens] qui sont infidèles.
Note [édition originale] : Selon certaines données, le vt. ferait allusion à une escarmouche entre Croyants et Infidèles, au cours de laquelle ceux-ci auraient été repoussés jusque dans la Mekke ; les Croyants n’auraient cependant pas poussé leur avantage de peur de tuer, involontairement, des gens ayant reçu l’Islam en secret. Ne convient-il pas plutôt de penser à l’accomplissement de la ‛Umra, en mars 629, au cours duquel les Croyants furent tenus de respecter les biens des Polythéistes mekkois qui avaient évacué la ville pour trois jours ?
26
[Rappelle-toi] quand ceux qui sont infidèles mirent en leurs cœurs la fureur — la fureur de la Gentilité (jâhiliyya) ! Allah fit descendre Sa Présence Divine (sakîna) sur Son Apôtre ainsi que sur les Croyants et les obligea à la Parole de la Piété : ils étaient les plus dignes de [cette parole]. Allah, de toute chose, est omniscient.
Note [édition originale] : Ce vt. et les suiv. semblent indépendants de ce qui précède. ǁ La Parole de la Piété. Traduction textuelle. Il doit s’agir du serment d’allégeance, sous l’arbre de Hodaïbiyya ; cf. ci-dessus vt. 18.
27
Allah a certes montré la véridicité de Son Apôtre au sujet de la vision : « Vous entrerez certes en la Mosquée Sacrée, si Allah veut, paisibles,
Facsimile Image Placeholder
la tête rasée, [les ongles et la barbe] taillés, sans crainte. » Il a su ce que vous ne saviez point et a placé, en deçà de cela, un proche succès.
Note [édition originale] : Ce vt. est indubitablement postérieur à l’accomplissement de la ‛Umra de mars 629. — ru’yâ « la vision ». Il peut s’agir aussi bien d’une vision hallucinatoire que d’une vision en rêve. Mais la Tradition parle seulement d’un rêve qu’eut Mahomet à Médine, qui préluda au projet de Pèlerinage de 628. ǁ Et a placé… proche succès = et Il vous a donné la possession de Khaïbar, avant de vous permettre d’accomplir la ‛Umra de 629. Cf. ci-dessus vt. 18.
28
C’est Lui qui a envoyé Son Apôtre avec la Direction et la Religion de Vérité, pour lui donner primauté sur la religion en entier. Combien Allah suffit comme témoin !
29
Mahomet est l’Apôtre d’Allah. Ceux qui sont avec lui sont violents à l’égard des Infidèles et compatissants entre eux. Tu les vois [, dans la Prière,] inclinés, prosternés, recherchant une faveur d’Allah et Sa satisfaction. Leur marque propre est sur leur visage, à la suite de leur prosternation. Voici la parabole sur eux, dans la Thora, et [voici] la parabole sur eux, dans l’Évangile : « [Ils sont] comme le grain qui, ayant sorti ses pousses, leur donne force, en sorte qu’elles grossissent, se tiennent droites sur leur tige, faisant le plaisir du semeur. » [Cette parabole est proposée] pour courroucer les Infidèles, à propos [des Croyants]. A ceux qui, parmi eux, auront cru et fait des œuvres pies, Allah a promis un pardon et une immense rétribution.
Note [édition originale] : Leur marque propre est sur leur visage à la suite de leur prosternation = on les reconnaît à leur gravité, après la Prière (?) ǁ Voici la parabole sur eux, dans la Thora et [voici] la parabole sur eux, dans l’Évangile : [Ils sont] etc. Si le texte coranique ne réfère à rien de précis, dans l’Ancien Testament, en revanche, il résume l’Évangile de Marc, IV, 26 : Il en est du royaume de Dieu comme de la semence qu’un homme a jetée en terre !… La semence grandit sans qu’il sache comment. La terre produit d’elle-même du fruit : d’abord de l’herbe, puis un épi, puis un grain bien nourri dans l’épi. Aussitôt que le temps le permet, on y met la faucille.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE LA CONQUESTE, contenant vingt-neuf versets,
escrit à la Medine.
C’est le Chapitre de la prise de la ville de la Meque.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Nous t’avons donné une victoire evidente,
2
Dieu te pardonne le peché que tu as fait lors que tu as esté trop prompt, & lors que tu as esté trop tardif (à combattre pour sa loy,) il accomplira sa grace sur toy, il te conduira au droict chemin,
3
& te protegera puissamment.
4
Il a delivré de peur le cœur des fidelles pour augmenter leur foy, il dispose des forces des Cieux & de la Terre, il sçait tout, & est tres-prudent.
5
Il fera habiter eternellement ceux & celles qui obeïront à ses commandemens dans des jardins où coulent plusieurs fleuves, & leur pardonnera leurs pechez, c’est la supréme felicité ;
6
Les
Facsimile Image Placeholder
infidelles
, les impies, les desobeissans, & les injustes qui ont de mauvaises pensées de Dieu, seront maudits par sa divine Majesté, le malheur les suivra tousjours, & sa colere sera sur eux eternellement, il a preparé, pour eux les peines de l’Enfer.
7
Dieu dispose des forces des Cieux & de la Terre, il est tout-puissant & sage.
8
Nous t’avons envoyé pour estre tesmoin des desportemens de ceux de ta nation, pour leur annoncer les joyes du Paradis, & pour leur prescher les peines de l’Enfer,
9
afin qu’ils croyent en Dieu & en son Prophete, qu’ils le loüent, qu’ils l’honnorent, & qu’ils exaltent sa gloire soir & matin.
10
Ceux qui t’obeyront obeyront à Dieu, la main de Dieu est plus forte que la main des hommes, celuy qui pechera, pechera contre son ame, & celuy qui fera ce qu’il a promis à Dieu aura une tres-grande recompense.
11
Ceux d’entre les Arabes qui ne t’ont pas voulu suivre, disent, Tu
employe
Correction de : enploye
nos biens & nos personnes pour aller avec toy, Demande donc pardon à Dieu pour nous, mais ils ne disent pas de bouche ce qu’ils ont dans le cœur ; Dis leur, qui peut quelque chose pour vous autre que Dieu ? s’il vous veut faire du bien ou s’il vous veut faire du mal, il est tout-Puissant, il sçait tout ce que vous faites.
12
Vous avez crû que le Prophete & les vray-croyans seroient tuez lors qu’ils ont combatu pour la loy de Dieu, vous avez crû qu’ils ne retourneroient jamais en leurs maisons ; Cette opinion vous resjoüissoit le cœur, mais vous avez esté trompez,
13
& avez esté
exterminez
Correction de : exetrminez
vous mesmes avec ceux qui ne
Facsimile Image Placeholder
croyoient pas en Dieu, ny en ses Prophetes ; Dieu a preparé le feu d’Enfer pour les infidelles,
14
le Royaume des Cieux & de la Terre est à luy, il chastie & punit qui bon luy semble, il est clement & misericordieux.
15
Lors que vous irez au butin, ceux qui ne vous ont pas voulu suivre auparavant au combat, diront, laissez nous aller avec vous ; Ils veulent alterer la parole de Dieu ; Dis leur, vous ne nous suivrez pas en cette occasion, Dieu ne l’a pas cy-devant ordonné ; ils respondront, certainement vous estes envieux contre nous ; Au contraire, ils ne comprennent pas la loy de Dieu, excepté fort peu d’entr’eux.
16
Dis aux Arabes qui ne t’ont pas voulu suivre, vous serez appellez pour combattre des personnes malheureuses, vous les combattrez, neantmoins ils seront tousjours obeïssans à Dieu, si vous obeissez, & si vous combattez pour la foy, il vous recompensera largement, si vous abandonnez son service, comme vous avez cy-devant fait, il vous chastiera rigoureusement.
17
Les aveugles, les estropiez, & les malades ne sont pas obligez d’aller à la guerre. Celuy qui obeyra à Dieu & à son Prophete, habitera eternellement dans des jardins où coulent plusieurs fleuves, & celuy qui desobeyra aux commandemens de Dieu sera chastié de sa desobeissance.
18
Dieu a eu agreable l’action de ceux qui se sont assemblez auprés de toy au dessous de l’arbre, il sçait ce qu’ils avoient dedans le cœur, il a asseuré leurs pas, & leur a donné une victoire,
19
il est tout-Puissant & Sage.
20
Dieu vous avoit promis un grand
Facsimile Image Placeholder
butin, il vous la donné, & vous a delivrés des mains du peuple, cela servira de signe de sa toute-Puissance aux vraycroyans ; il vous conduira au droict chemin ;
21
personne autre que vous ne pouvoit faire cette conqueste, il sçavoit bien que ce butin n’estoit pas pour d’autres ; il est tout-Puissant,
22
si les impies vous combattent, ils fuyront, ils tourneront le dos, & ne trouveront personne qui les protege ;
23
Observez la loy de Dieu contr’eux, faites comme on vous a cy-devant ordonné, la loy de Dieu ne reçoit point d’alteration,
24
Dieu vous a delivré de leurs mains, & les a delivrez des vostres au milieu de la Meque, apres vous avoir donné la victoire sur eux, il void tout ce qu’ils font,
25
ils ont mesprisé les commandemens de sa divine Majesté, & vous ont cy devant empesché d’aller au Temple de la Meque, ils sont à present prisonniers, sans le secours des vray-croyans qui estoient dans la ville avec eux, vous ne les eussiez pas cognus, vous les eussiez tous foulez aux pieds pesle-mesle, & eussiez offensé Dieu sans cognoistre vostre peché. Dieu donne sa misericorde à qui bon luy semble, si vous eussiez esté separez des infidelles, nous les aurions rudement chastiez.
26
Lors qu’ils ont esté secourus par les ignorans, & qu’ils ont eu quelque advantage, Dieu a mis son Prophete & tous les fidelles en lieu de seureté, ils ont eu recours à la parole de force & de vertu : en quoy ils ont mieux fait que les infidelles, Dieu sçait tout.
27
Assurément le songe du Prophete de Dieu a esté veritable lors qu’il a songé que vous estiez dedans le
Facsimile Image Placeholder
Temple
de la Meque sans peur, les cheveux razez, & la barbe ajustée, ne craignez rien, Dieu sçait ce que vous ne sçavez pas, au lieu de ce songe il vous a donné une grande victoire ;
28
C’est luy qui vous a envoyé son Prophete pour vous enseigner sa loy, plus salutaire que toutes les autres loix du monde ; C’est assez que Dieu soit tesmoin
29
que Mahomet est son Prophete & son Apostre, c’est assez que les vray-croyans qui sont avec luy en portent tesmoignage. Dieu augmente sa misericorde envers les infidelles qui se convertissent, tu les verras adorer Dieu, s’humilier devant sa divine Majesté, & demander sa grace, tu les cognoistras à leur fizionimie, ils auront au visage les marques de leur zele, il est ainsi escrit dedans l’ancien Testament, & dans l’Evangile : ils sont semblable à une plante qui produit ses feüilles, qui se fortifie peu à peu, & devient grosse, apres elle prend force sur ses racines, elle devient un grand arbre, & son bois sert pour faire la guerre aux infidelles. Dieu a promis sa misericorde, & une tres-grande recompense aux infidelles qui se convertiront, qui croiront en sa loy, & qui feront de bonnes œuvres.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA LVIII
In n. etc.
1
Tibi quidem summam leuitatem atque facultatem in acquirendo tribuit Deus,
2
Note [édition originale] : Remissio peccatorum etiam futurorum promissa Machumeto.
tibi peccata praeterita futuraque dimissurus, suum praeceptum facturo, qui te docens uias rectas,
3
potenter te uindicabit :
4
qui super te salutem et securitatem, animosque credentium reconciliationem et augmentum fidei ponit, qui sapiens et incompraehensibilis, exercitus coelorum et terrae creauit.
5
Credentes uiros seu mulieres in paradisum perpetuae mansioni missurus, quod sibi leue est :
6
Incredulos ac ponentes cum Deo participes, ac de illo malum cogitantes, in malam uiam repulsurus, grauiter puniet,
7
cum ipse dominetur exercitibus coelorum et terrae.
8
Te quidem testem, gaudiique nuncium et castigatorem misimus,
Note [édition originale] : Nuncium gaudii et Euangelistam se facit.
9
ut te sequendo in Deum credant, suisquam parendo praeceptis, illum maxime glorificent,
Note [édition originale] : Orationes.
et mane uespereque suppliciter inuocent.
10
Manus suas subleuando soli Deo seruierunt. Manus namque Dei suis praesedit manibus. Omnis autem mendax, sibi mentietur : Verbis autem constans, misericordiam consequetur.
11
Note [édition originale] : Arabibus detrectantibus militiam minatur.
Arabes autem rudes domi manentes, pecuniae suae simul et gentis impedimentum praetendentes, seque sic excusantes, ueniam postulant : aliud uoce praeferentes, aliud corde tenentes. Sed quid impediet Deum omnes actus suos dinoscentem, quin bonum uel malum illis inferat pro uelle suo ?
12
Opinati sunt autem hoc etiam optantes, indeque praui malique facti, quod nunquam ulterius propheta uirique boni suos reuisitarent,
13
sed hominibus nequaquam in Deum credentibus, neque per prophetam secutis, feruorem ignis praedestinauit
14
Deus, imperator coelorum et terrae, huic condonans, illum pro uelle suo damnans, pius ueniaeque largitor.
15
In domo tamen residui, Dei uerba mutare quaerentes, fallaciter inquient : Cum praedatum iueris, duc nos tecum. Tu uero responde, Nolite me sequi. Sic enim antecessores uestri prius polliciti sunt, decipiendo. Illis tamen dicturis, hoc ob inuidiam fieri, nescientibus tamen hoc,
16
sic responde : Nos uocabimus uos ad litem maximam, ubi uos, nisi se uerterint alii, pugnare necesse erit.
Note [édition originale] : Praemia fortiter pugnantium, et poena fugientium.
Si pugnaueritis, maximam a Deo mercedem : si retrocesseritis, ut prius, graue malum
Facsimile Image Placeholder
accipietis.
17
Note [édition originale] : Immunes a militia.
Caecus quidem, et claudus, ac infirmus, nullatenus ob moram et mansionem rei sunt. Demum omnis sequens Deum atque prophetam, paradisum possidebit. Discedens autem, graue malum patietur.
18
¶ Viri boni, manus suas subtus arborem eleuati, Deo placuerunt : qui noscens secreta cordium suorum, securam firmitatem
Note [édition originale] : Deus uictoriam Machumetistis concedens, claros facere uolunt.
illis tribuit,
19
et praedam multam ac capturam omnem illis leuiter attulit.
20
21
Quoniam eos multam capere praedam,
20
hostesque suos manus ab illis retrahere, ut sic illis populis admirandi fierent, praecepit : sine quo docente uias rectas,
21
minime uictoriam ab illis essent adepti. Sed ipse suis semper propitius, omnipotens est.
22
Note [édition originale] : Increduli cum fidelibus militantes ad fugam prompti.
¶ Si pugnarent uobiscum increduli, in fugam uerterentur, nec adiutorem, nec uindicem habituri,
23
praeter Deum, ius primum immutabile mittentem,
24
Note [édition originale] : Praelium apud Mecham.
qui cunctos actus uestros perspiciens, manus uestras ab illis, et suas a uobis circa Mecham, postquam superiores facti estis, retraxit.
25
Incredulis autem uos a templo Haram diuertere quaerentibus, malum subitum et improuisum iam incubuisset, nisi propter bonos uiros seu mulieres, licet uobis hoc ignorantibus.
Note [édition originale] : Malis parcitur ob bonos inter eos.
Sed si malorum atque bonorum disiunctio fieret, incredulis malum maximum inferremus. Sed diuina pietas suis subuenit.
26
Incredulis quidem summ a fiducia sperantibus insciorum auxilium, prophetae suisque securitatem et fortitudinem, uerbumque diuini timoris intulit. Unde munera Dei, scientis omnia, meruerunt.
27
Veraciter quidem secundum uisionem ueram diuinitus prophetae uidebatur, quoniam ipse timoris expers, et abraso capite,
Note [édition originale] : Machumet rasus, ut monachus.
Deo uolente, templum Haram ingressus, uocem huiusmodi percepit : Ne timeatis : Deus enim scit, quae tu et caeteri ignoratis, quod uobis licite captionem tribuit.
28
Ille quidem prophetam doctorem et ducem in lege sua constituit, ut ipse Deo teste sufficiente, legem suam super omnes alias extollat, et manifestet.
29
Note [édition originale] : Cautionem non raro ponit inter officia pietatis.
Machumetus enim, suique fautores, incredulorum (Dei iussu) uictores existent, sibimet inuicem prospicientes, ipsique Deo propter suam dilectionem humiliantes, faciesque gestantes humilitatis, orationes fundunt iugiter.
Note [édition originale] : Euangelica parabola de grano sinapis, aut frumenti.
Hique secundum testamentum et Euangelium assimilantur grano, quod in calamum surgens, messem reddit multiplicem, laeticiamque seminantibus, et incredulis iram. Credentibus et beneficis, optimam mercedem tribuit Deus.