Bibliographic Information

Sourate 59 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless59

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الحشر
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
سَبَّحَ لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
2
هُوَ الَّذِي أَخْرَجَ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ مِن دِيَارِهِمْ لِأَوَّلِ الْحَشْرِ مَا ظَنَنتُمْ أَن يَخْرُجُوا وَظَنُّوا أَنَّهُم مَّانِعَتُهُمْ حُصُونُهُم مِّنَ اللَّهِ فَأَتَاهُمُ اللَّهُ مِنْ حَيْثُ لَمْ يَحْتَسِبُوا وَقَذَفَ فِي قُلُوبِهِمُ الرُّعْبَ يُخْرِبُونَ بُيُوتَهُم بِأَيْدِيهِمْ وَأَيْدِي الْمُؤْمِنِينَ فَاعْتَبِرُوا يَا أُولِي الْأَبْصَارِ
3
وَلَوْلَا أَن كَتَبَ اللَّهُ عَلَيْهِمُ الْجَلَاءَ لَعَذَّبَهُمْ فِي الدُّنْيَا وَلَهُمْ فِي الْآخِرَةِ عَذَابُ النَّارِ
4
ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ شَاقُّوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَمَن يُشَاقِّ اللَّهَ فَإِنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ
5
مَا قَطَعْتُم مِّن لِّينَةٍ أَوْ تَرَكْتُمُوهَا قَائِمَةً عَلَى أُصُولِهَا فَبِإِذْنِ اللَّهِ وَلِيُخْزِيَ الْفَاسِقِينَ
6
وَمَا أَفَاءَ اللَّهُ عَلَى رَسُولِهِ مِنْهُمْ فَمَا أَوْجَفْتُمْ عَلَيْهِ مِنْ خَيْلٍ وَلَا رِكَابٍ وَلَكِنَّ اللَّهَ يُسَلِّطُ رُسُلَهُ عَلَى مَن يَشَاءُ وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
7
مَّا أَفَاءَ اللَّهُ عَلَى رَسُولِهِ مِنْ أَهْلِ الْقُرَى فَلِلَّهِ وَلِلرَّسُولِ وَلِذِي الْقُرْبَى وَالْيَتَامَى وَالْمَسَاكِينِ وَابْنِ السَّبِيلِ كَيْ لَا يَكُونَ دُولَةً بَيْنَ الْأَغْنِيَاءِ مِنكُمْ وَمَا آتَاكُمُ الرَّسُولُ فَخُذُوهُ وَمَا نَهَاكُمْ عَنْهُ فَانتَهُوا وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ
8
لِلْفُقَرَاءِ الْمُهَاجِرِينَ الَّذِينَ أُخْرِجُوا مِن دِيَارِهِمْ وَأَمْوَالِهِمْ يَبْتَغُونَ فَضْلًا مِّنَ اللَّهِ وَرِضْوَانًا وَيَنصُرُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ أُولَئِكَ هُمُ الصَّادِقُونَ
9
وَالَّذِينَ تَبَوَّءُوا الدَّارَ وَالْإِيمَانَ مِن قَبْلِهِمْ يُحِبُّونَ مَنْ هَاجَرَ إِلَيْهِمْ وَلَا يَجِدُونَ فِي صُدُورِهِمْ حَاجَةً مِّمَّا أُوتُوا وَيُؤْثِرُونَ عَلَى أَنفُسِهِمْ وَلَوْ كَانَ بِهِمْ خَصَاصَةٌ وَمَن يُوقَ شُحَّ نَفْسِهِ فَأُولَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
10
وَالَّذِينَ جَاءُوا مِن بَعْدِهِمْ يَقُولُونَ رَبَّنَا اغْفِرْ لَنَا وَلِإِخْوَانِنَا الَّذِينَ سَبَقُونَا بِالْإِيمَانِ وَلَا تَجْعَلْ فِي قُلُوبِنَا غِلًّا لِّلَّذِينَ آمَنُوا رَبَّنَا إِنَّكَ رَءُوفٌ رَّحِيمٌ
11
أَلَمْ تَرَ إِلَى الَّذِينَ نَافَقُوا يَقُولُونَ لِإِخْوَانِهِمُ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ لَئِنْ أُخْرِجْتُمْ لَنَخْرُجَنَّ مَعَكُمْ وَلَا نُطِيعُ فِيكُمْ أَحَدًا أَبَدًا وَإِن قُوتِلْتُمْ لَنَنصُرَنَّكُمْ وَاللَّهُ يَشْهَدُ إِنَّهُمْ لَكَاذِبُونَ
12
لَئِنْ أُخْرِجُوا لَا يَخْرُجُونَ مَعَهُمْ وَلَئِن قُوتِلُوا لَا يَنصُرُونَهُمْ وَلَئِن نَّصَرُوهُمْ لَيُوَلُّنَّ الْأَدْبَارَ ثُمَّ لَا يُنصَرُونَ
13
لَأَنتُمْ أَشَدُّ رَهْبَةً فِي صُدُورِهِم مِّنَ اللَّهِ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَّا يَفْقَهُونَ
14
لَا يُقَاتِلُونَكُمْ جَمِيعًا إِلَّا فِي قُرًى مُّحَصَّنَةٍ أَوْ مِن وَرَاءِ جُدُرٍ بَأْسُهُم بَيْنَهُمْ شَدِيدٌ تَحْسَبُهُمْ جَمِيعًا وَقُلُوبُهُمْ شَتَّى ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَّا يَعْقِلُونَ
15
كَمَثَلِ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ قَرِيبًا ذَاقُوا وَبَالَ أَمْرِهِمْ وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
16
كَمَثَلِ الشَّيْطَانِ إِذْ قَالَ لِلْإِنسَانِ اكْفُرْ فَلَمَّا كَفَرَ قَالَ إِنِّي بَرِيءٌ مِّنكَ إِنِّي أَخَافُ اللَّهَ رَبَّ الْعَالَمِينَ
17
فَكَانَ عَاقِبَتَهُمَا أَنَّهُمَا فِي النَّارِ خَالِدَيْنِ فِيهَا وَذَلِكَ جَزَاءُ الظَّالِمِينَ
18
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَلْتَنظُرْ نَفْسٌ مَّا قَدَّمَتْ لِغَدٍ وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ
19
وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ نَسُوا اللَّهَ فَأَنسَاهُمْ أَنفُسَهُمْ أُولَئِكَ هُمُ الْفَاسِقُونَ
20
لَا يَسْتَوِي أَصْحَابُ النَّارِ وَأَصْحَابُ الْجَنَّةِ أَصْحَابُ الْجَنَّةِ هُمُ الْفَائِزُونَ
21
لَوْ أَنزَلْنَا هَذَا الْقُرْآنَ عَلَى جَبَلٍ لَّرَأَيْتَهُ خَاشِعًا مُّتَصَدِّعًا مِّنْ خَشْيَةِ اللَّهِ وَتِلْكَ الْأَمْثَالُ نَضْرِبُهَا لِلنَّاسِ لَعَلَّهُمْ يَتَفَكَّرُونَ
22
هُوَ اللَّهُ الَّذِي لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ هُوَ الرَّحْمَنُ الرَّحِيمُ
23
هُوَ اللَّهُ الَّذِي لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْمَلِكُ الْقُدُّوسُ السَّلَامُ الْمُؤْمِنُ الْمُهَيْمِنُ الْعَزِيزُ الْجَبَّارُ الْمُتَكَبِّرُ سُبْحَانَ اللَّهِ عَمَّا يُشْرِكُونَ
24
هُوَ اللَّهُ الْخَالِقُ الْبَارِئُ الْمُصَوِّرُ لَهُ الْأَسْمَاءُ الْحُسْنَى يُسَبِّحُ لَهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
L’exode (Al-Hasr)
1
Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifient Allah, et Il est le Puissant, le Sage.
2
C’est Lui qui a expulsé de leurs maisons, ceux parmi les gens du Livre qui ne croyaient pas, lors du premier exode. Vous ne pensiez pas qu’ils partiraient, et ils pensaient qu’en vérité leurs forteresses les défendraient contre Allah. Mais Allah est venu à eux par où ils ne s’attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs cœurs. Ils démolissaient leurs maisons de leurs propres mains, autant que des mains des croyants. Tirez-en une leçon, ô vous qui êtes doués de clairvoyance.
3
Et si Allah n’avait pas prescrit contre eux l’expatriation, Il les aurait certainement châtiés ici-bas ; et dans l’au-delà ils auront le châtiment du feu.
4
Il en est ainsi parce qu’ils se sont dressés contre Allah et Son messager. Et quiconque se dresse contre Allah... alors, vraiment Allah est dur en punition.
5
Tout palmier que vous avez coupé ou que vous avez laissé debout sur ses racines, c’est avec la permission d’Allah et afin qu’Il couvre ainsi d’ignominie les pervers.
6
Le butin provenant de leurs biens et qu’Allah a accordé sans combat à Son Messager, vous n’y aviez engagé ni chevaux, ni chameaux ; mais Allah, donne à Ses messagers la domination sur qui Il veut et Allah est Omnipotent.
7
Le butin provenant [des biens] des habitants des cités, qu’Allah a accordé sans combat à Son Messager, appartient à Allah, au Messager, aux proches parents, aux orphelins, aux pauvres et au voyageur en détresse, afin que cela ne circule pas parmi les seuls riches d’entre vous. Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en ; et craignez Allah car Allah est dur en punition.
8
[Il appartient aussi] aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu’ils recherchaient une grâce et un agrément d’Allah, et qu’ils portaient secours à (la cause d’) Allah et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques.
9
Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s’il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent.
10
Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant : « Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux ».
11
N’as-tu pas vu les hypocrites disant à leurs confrères qui ont mécru parmi les gens du Livre : « Si vous êtes chassés, nous partirons certes avec vous et nous n’obéirons jamais à personne contre vous ; et si vous êtes attaqués, nous vous secourrons certes ». Et Allah atteste qu’en vérité ils sont des menteurs.
12
S’ils sont chassés, ils ne partiront pas avec eux ; et s’ils sont attaqués, ils ne les secourront pas ; et même s’ils allaient à leur secours, ils tourneraient sûrement le dos ; puis ils ne seront point secourus.
13
Vous jetez dans leurs cœurs plus de terreur qu’Allah. C’est qu’ils sont des gens qui ne comprennent pas.
14
Tous ne vous combattront que retranchés dans des cités fortifiées ou de derrière des murailles. Leurs dissensions internes sont extrêmes. Tu les
croirais
Correction de : croirait
unis, alors que leurs cœurs sont divisés. C’est qu’ils sont des gens qui ne raisonnent pas.
15
Ils sont semblables à ceux qui, peu de temps avant eux, ont goûté la conséquence de leur comportement et ils auront un châtiment douloureux ;
16
ils sont semblables au Diable quand il dit à l’homme : « Sois incrédule ». Puis quand il a mécru, il dit : « Je te désavoue car je redoute Allah, le Seigneur de l’Univers ».
17
Ils eurent pour destinée d’être tous deux dans le Feu pour y demeurer éternellement. Telle est la rétribution des injustes.
18
O vous qui avez cru ! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.
19
Et ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah ; [Allah] leur a fait alors oublier leurs propres personnes ; ceux-là sont les pervers.
20
Ne seront pas égaux les gens du Feu et les gens du Paradis. Les gens du Paradis sont eux les gagnants.
21
Si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu l’aurais vu s’humilier et se fendre par crainte d’Allah. Et ces paraboles Nous les citons aux gens afin qu’ils réfléchissent.
22
C’est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, le Connaisseur de l’Invisible tout comme du visible. C’est Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
23
C’est Lui, Allah. Nulle divinité autre que Lui ; Le Souverain, Le Pur, L’Apaisant, Le Rassurant, Le Prédominant, Le Tout Puissant, Le Contraignant, L’Orgueilleux. Gloire à Allah ! Il transcende ce qu’ils Lui associent.
24
C’est Lui Allah, le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c’est Lui le Puissant, le Sage.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate LIX.
Le Rassemblement.
(Al-Ḥašr.)
Titre tiré du vt. 2 V. la note.Cette sourate est incontestablement médinoise. Le début fait allusion à l’expulsion d’une tribu juive de Médine. La Tradition déclare qu’il s’agit du groupe des Naḍîr. Selon cette Tradition, les Naḍîr, enrichis par leur travail artisanal, le prêt usuraire et le commerce, possédaient à une demi-journée de Médine des palmeraies et des fortins qui leur assuraient une place importante dans la vie de l’oasis. Politiquement, ils étaient clients des Arabes Aws et, à l’arrivée de Mahomet, certains d’entre eux ne masquèrent point leur hostilité à l’égard des Émigrés mekkois. Mahomet, en août 625, arguant du refus des Naḍîr d’acquitter une redevance, leur intima l’ordre de quitter Médine dans les dix jours, avec faculté toutefois d’emporter tous leurs biens meubles et de venir chaque année faire la récolte des dattes. Les Naḍîr, un instant, acceptèrent leur sort. Toutefois, excités en sous-main par le chef de la faction des Hypocrites, ‛Abd-Allah ibn Ubayy, ils revinrent sur leur décision et se retranchèrent dans leurs fortins. Assiégés par les Musulmans, abandonnés de tous, même de ‛Abd-Allah, ils capitulèrent sans combat. Tous leurs biens furent confisqués au profit des seuls Émigrés mekkois, sauf ce qui put être chargé sur des bêtes de somme, et les Naḍîr émigrèrent à Khaïbar, au nord de Médine.
[Expulsion d’une tribu juive de Médine. Dispositions, pour le partage du butin, propres a cette circonstance.]
1
Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifie Allah. Il est le Puissant, le Sage.
Note [édition originale] : Sur ce début, v. notice de la sourate LXIV.
2
Il est Celui qui expulsa de leurs habitats, en prélude à leur rassemblement [pour le Jugement Dernier], ceux des Détenteurs de l’Écriture qui ont été impies. Vous ne pensiez pas [, Croyants !,] qu’ils partiraient, et ils pensaient que leurs fortins les défendraient contre Allah. [Mais] Allah les a atteints par où ils ne l’escomptaient pas. Il a jeté l’effroi dans leurs cœurs. Ils démoliront leurs demeures de leurs mains avec le concours des Croyants. Tirez-en leçon, ô vous doués de clairvoyance !
Note [édition originale] : li-’awwali l-ḥašri « en prélude à leur rassemblement [pour le Jugement Dernier]. » Cette interprétation est fournie par les commt. mais après plusieurs autres. Celles-ci sont toutes irrecevables parce qu’elles obligent à donner à ḥašr(i) le sens d’« expulsion », d’« émigration » qu’il n’a pas et qui rend impossible l’explication de : li-’awwali « en prélude ». Le terme est précisé d’ailleurs par les nombreux passages où apparaît le verbe ḥašara « rassembler pour le Jugement Dernier ».
3
Si Allah n’avait point prescrit l’exode, à leur encontre, Il les aurait tourmentés en cette [Vie] Immédiate. [Mais] dans la [Vie] Dernière, ils auront le tourment du Feu.
4
C’est qu’en effet ils se sont séparés d’Allah et de Son Apôtre. Or, quiconque se sépare d’Allah [en subit la punition], car Allah est redoutable en [Son] châtiment.
5
Tout palmier que vous avez coupé ou que vous avez épargné, droit sur pied, [le fut] avec la permission d’Allah et pour confondre les Pervers.
6
Ce qu’Allah a octroyé comme prise à Son Apôtre, sur [ces Détenteurs de l’Écriture], vous n’avez fourni, pour le prendre, ni chevaux ni montures. Allah toutefois donne pouvoir à Ses Apôtres, sur qui Il veut et Allah, sur toute chose, est omnipotent.
Note [édition originale] : C’est sur ce vt. que s’appuie l’exégèse traditionnelle pour dire que les Auxiliaires ne participèrent point à l’entreprise contre les Naḍîr, en sorte que le butin et les propriétés foncières des Naḍîr échurent uniquement aux Émigrés. ǁ Vous n’avez fourni etc. = vous n’avez pas eu à recourir à la force ; cf. Tab. Mais l’interprétation est suspecte.
7

Facsimile Image Placeholder
Ce qu’Allah a octroyé comme prise, à Son Apôtre, sur la population des Cités, appartient à Allah, à l’Apôtre, au Proche [de celui-ci], aux Orphelins, aux Pauvres, au Voyageur, afin que cela ne soit point quelque chose de dévolu aux Riches, parmi vous. Ce que l’Apôtre vous a donné, prenez-le ! Ce qu’il vous a interdit, interdisez-le-vous ! Soyez pieux envers Allah ! Allah est redoutable en [Son] châtiment.
Note [édition originale] : Pour Nas. et Bay., ce vt. est une simple apposition au précédent. Tab. et Razi ont bien vu au contraire que ce vt. ne vise point le même fait. Ceci est nettement prouvé par l’expression : la population des Cités ; cela ne peut s’appliquer aux Naḍîr, mais aux Juifs établis dans les oasis de Khaïbar et Fadak, dans le Wâdi l-Qurâ (text. : la Vallée des Cités), dépossédés de leurs biens à la suite de l’expédition de Mahomet en 630.
8
[Ce butin] appartient aux Émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs habitats et de leurs biens, étant en quête d’une faveur et d’un agrément d’Allah et portant secours à Allah ainsi qu’à Son Apôtre. Ceux-là sont les Véridiques.
Note [édition originale] : Aux Émigrés besogneux = aux Croyants venus de la Mekke s’établir à Médine, à l’Hégire.
9
Ceux qui sont installés à [Médine] et en la foi, avant la venue [des Émigrés], aimeront ceux qui ont émigré vers eux. Ils ne trouveront en leurs cœurs nulle envie pour ce qui a été donné à ces Émigrés. A eux-mêmes, ils les préféreront, même si pénurie existe chez eux. Ceux qui se préservent de la ladrerie de leur âme, ceux-là seront les Bienheureux.
Note [édition originale] : A [Médine]. Text. : en cette demeure.
10
Et ceux qui sont venus après eux en disant : « Seigneur !, pardonne-nous ainsi qu’à nos frères qui nous ont devancés dans la foi ! Ne mets point rancune en nos cœurs contre ceux qui ont cru [avant nous] ! Seigneur !, Tu es indulgent et miséricordieux. »
Note [édition originale] : Ce vt., sans lien grammatical avec le précédent, se présente comme une addition. — Après eux = après les Émigrés (ou bien : après l’ensemble des Croyants formant la communauté médinoise). Dans ce cas, le vt. viserait les Mekkois convertis seulement lors de la prise de la Mekke, en 630.
[Contre les Hypocrites.]
11
N’as-tu point vu ceux qui ont été hypocrites, [quand] ils disaient à ceux de leurs frères qui, parmi les Détenteurs de l’Écriture, ont été
Facsimile Image Placeholder
impies : « Si vous êtes expulsés, nous partirons certes avec vous et nous n’obéirons jamais à personne contre vous. Si l’on vous combat, certes nous vous porterons secours ! » En vérité, Allah est certes témoin que ces gens sont des menteurs.
Note [édition originale] : Allusion aux promesses faites et non tenues par ‛Abd-Allah i. Ubayy, meneur du parti des Hypocrites, de secourir les Naḍîr contre les entreprises de Mahomet.
12
Si [ces Détenteurs de l’Écriture] sont certes expulsés, [ces Hypocrites] ne marcheront pas avec eux. Si on les combat, ils ne les secourront pas ou, s’ils les secourent, ils leur tourneront [ensuite] le dos et ils ne seront point secourus.
13
Croyants !, vous jetez certes en leurs cœurs plus de terreur qu’Allah. [Ces Hypocrites] sont en effet des gens qui ne comprennent pas.
14
Ils ne vous combattront, unis, que [retranchés] dans des cités fortifiées ou derrière des murailles. Leur vaillance est grande, parmi eux. [Pourtant, ils sont faibles car] vous les croyez unis alors que leurs cœurs sont séparés. Ce sont en effet des gens qui ne raisonnent point.
Note [édition originale] : Unis. Les commt. comprennent qu’ils s’agit à la fois des Hypocrites et des Naḍîr.
15
Semblables à ceux qui, récemment avant eux, goûtèrent le châtiment [amené par] leur conduite, ils auront un tourment cruel.
16
[Ils sont] semblables au Démon quand il dit à l’Homme : « Sois impie ! » [mais] qui, lorsque [l’Homme] est impie, lui dit : « Je suis irresponsable de tes actes, car je crains le Seigneur des Mondes ! »
Note [édition originale] : De tes actes. Text. : de toi. On a conservé à ce vt. son tour elliptique. L’idée est claire : Quiconque incite au mal aura même châtiment que celui qui le commet. Les Hypocrites subiront donc le même tourment que les Naḍîr rebelles.
17
La fin [du Démon et de l’Homme] est le Feu où ils demeureront immortels. Voilà la « récompense » des Injustes.
[Aux Croyants. Hymne a Allah.]
18
O vous qui croyez !, soyez pieux envers Allah ! Que chaque âme considère ce qu’elle a avancé pour demain ! Soyez pieux envers Allah ! Allah est bien informé de ce que vous faites.
19
Ne soyez point comme ceux qui, ayant oublié Allah, se sont fait oublier eux-mêmes par Lui ! Ceux-là sont les Pervers.
20
Les Hôtes du Feu et les Hôtes du Jardin ne sont pas égaux. Les Hôtes du Jardin sont les élus.
21
Si Nous avions fait descendre cette Prédication sur une montagne, tu aurais vu celle-ci, humble, voler en éclats du fait de la crainte d’Allah. Ces paraboles, Nous les proposons aux Hommes, [espérant que] peut-être ils réfléchiront.
22

Facsimile Image Placeholder
Il est Allah — nulle divinité excepté Lui —, qui connaît l’Inconnaissable et le Témoignage. Il est le Bienfaiteur miséricordieux.
23
Il est Allah — nulle divinité excepté Lui —, le Roi, le Très Saint, le Salut (?), le Pacificateur (?), le Préservateur, le Puissant, le Violent, le Superbe. Combien Allah est plus glorieux que ce qu’ils [Lui] associent !
Note [édition originale] : Ce vt. et le suiv. rappellent les eulogies juives, par le fond et le vocabulaire. ǁ al-Mu’minu « le Pacificateur ». Ce terme ne se trouve qu’ici appliqué à Allah. Il est impossible, en jouant sur le mot, de rendre par : le Fidèle. Le terme semble être un factitif signifiant : Qui donne la paix, la sécurité. Peut-être s’agit-il d’un mot faisant double emploi avec le suiv. dont, originellement, il n’était peut-être qu’une glose. ǁ al-Muhayminu (var. : al-Muhaymanu) « le Préservateur ». On a ici une forme nettement araméenne (cf. syriaque mehaymana).
24
[Il est] Allah, le Créateur, le Novateur, le Formateur. A Lui les noms les plus beaux. Ce qui est dans les cieux et sur la terre Le glorifie. Il est le Puissant, le Sage.
Note [édition originale] : Le Formateur. L’idée est fréquente dans les sourates anciennes.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE L’EXIL,
contenant vingt-quatre versets,
escrit à la Medine.
AU Nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Tout ce qui est aux Cieux & en la Terre exalte la gloire de Dieu, il est tout-Puissant & Sage,
2
c’est
Facsimile Image Placeholder
luy qui a exilé les impies d’entre ceux qui sçavoient la loy escrite, lors qu’il les a exilé la premiere fois vous ne croyez pas qu’ils deussent sortir de leurs maisons ; vous avez crû que leurs citadelles les deffendroient de sa punition, mais il les a surpris, il a jetté la terreur dans leurs cœurs, & ont ruiné le lieu de leurs demeures par leurs propres mains pour ayder aux vray-croyans. O vous qui estes sages, considerez leur fin.
3
Si Dieu ne leur eut ordonné de sortir de leur pays, il les eut chastiés de quelque autre façon, à la fin ils ressentiront les peines du feu d’Enfer,
4
parce qu’ils ont desobey a ses commandemens & à son Prophete, celuy qui luy desobeyra sera rudement chastie ;
5
vous ne coupez point de palmiers, & n’en laissez point sur pied que par la permission de Dieu, il couvre de honte & d’ignominie ceux qui luy desobeissent ;
6
il vous ordonne de donner au Prophete une partie du butin que vous conquerrez sur les ennemis, tant des chevaux, des chameaux, que des autres despoüilles
Note [édition originale] : Voy kitab el tenoir.
, il luy donne pouvoir & authorité sur qui bon luy semble, il est tout-Puissant.
7
Il vous ordonne de donner au Prophete une partie de ce que vous conquerez sur ceux de la ville de la Meque, il commande ce que bon luy semble ; Faites-en part à Dieu, au Prophete, à ses parens, aux orphelins, aux pauvres & aux pelerins, afin qu’il n’arrive point de desordre entre vous qui estes riches, faites ce que le Prophete vous ordonnera, abstenez vous de ce qu’ils vous prohibera, & craignez Dieu, il est rigoureux en ses chastimens,
8
faites
Facsimile Image Placeholder
du bien aux pauvres qui ont quitté leurs facultez & leurs maisons & se sont separez des meschans pour le service de Dieu, & pour deffendre sa loy & son Prophete.
9
Ceux qui auparavant eux ont quitté leurs maisons pour le service de Dieu, ayment ceux qui les ont suivis, ils ne leur portent point d’envie des biens qu’ils possedent encore qu’ils soient eux-mesmes necessiteux. Ceux qui ne seront pas avaricieux seront bien-heureux,
10
ceux qui viendront apres eux prieront pour eux, & diront. Seigneur, pardonne-nous nos pechez & à nos freres qui nous ont precedez en l’observance de tes commandemens, ne mets point de hayne dans nos cœurs contre ceux qui suivent ta loy, tu es clement & misericordieux ;
11
Ne voids-tu pas que les impies disent à leurs freres impies comme eux. Si vous n’eussiez pas sitost sorty de la Medine, nous eussions sortis avec vous, & n’eussions jamais obey à celuy à qui vous avez obey, si vous eussiez combattu nous vous eussions deffendu : Dieu void qu’ils sont des impies,
12
s’ils eussent retardé de sortir ils ne seroient pas sortis avec eux, s’ils eussent combattu ils ne les auroient pas secourus, ils auroient tourné le dos, & n’auroient point trouvé de protection ;
13
ils ont plus de peur des hommes que de Dieu parce qu’ils sont des ignorants.
14
(Les Juifs) ne vous combattront pas ensemble, sinon dans leurs forteresses, & derriere des murailles, la guerre entr’eux est cruelle, mais ne pense pas qu’il s’assemblent & qu’ils s’unissent, leurs cœurs sont divisez parce qu’ils sont des ignorans,
15
ils sont
Facsimile Image Placeholder
semblables à ceux qui les ont precedés, ils ont esté chastiez, ils ont esté tuez & ressentiront au jour du Jugement de grands tourmens,
16
ils sont semblables à celuy que le Diable a devoyé, & luy a dit, je suis innocent de ton impieté, j’ay peur de Dieu Seigneur de l’Univers,
17
leur fin à tous deux est d’estre precipités dedans le feu d’Enfer où ils demeureront eternellement, telle est la recompense des meschans.
18
O vous qui croyez, craignez Dieu, & pensez à ce que vous ferez au jour du Jugement, craignez Dieu, il sçait tout ce que vous faites,
19
ne soyez pas semblables à ceux qui oublient ses commandemens, il les oublie eux-mesmes, & demeurent au nombre des condamnez ;
20
ils seront tres-malheureux, & ceux qui iront en Paradis seront bien-heureux.
21
Si nous faisons descendre l’Alcoran sur une montagne, elle s’ouvrira de la peur qu’elle aura de la parole de Dieu. Je parle ainsi par parabole au peuple, peut estre qu’il se convertira.
22
Il n’y a qu’un seul Dieu, il sçait le present, le futur & le passé, il est clement & misericordieux,
23
il n’y a qu’un seul Dieu Roy de toute chose ; Il est saint, liberateur, veritable, punisseur, fort, puissant, glorieux. Loüé soit Dieu il n’a point de compagnon,
24
il est Dieu Createur, qui a formé tout ce qui est au monde, tous les beaux noms luy sont deus, tout ce qui est au Ciel & en la Terre exalte sa gloire, il est tout-Puissant & Sage.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA LXIX
In n. etc.
1
Uniuersa coelorum et terrae Deum adorant, incompraehensibilem et sapientem,
2
Note [édition originale] : Victoriae cuiusdam meminit.
qui die iudicii incredulos hominum libri, e domibus suis contra suam opinionem eduxit. Extimabant etenim se protegendos a Deo, per castra sua munitissima. Deus autem improuisus aduenit, qui tantum eorum cordibus pauorem intulit, quod domus suas bonis hominibus deserebant. Hoc itaque uidentes, memores estote.
3
Illi uero hoc a Deo dedecus atque malum, nisi propter fugam illis perscriptam acciperent, saeculoque futuro perpetuum ignem,
4
quoniam suum prophetam impugnabant.
5
Quascunque suas arbores secueritis, uel suis radicibus firmiter inhaerere permiseritis, diuino mandato perficitur, ut sic incredulis dedecus et damnum inferatur.
6
Deus quidem super quos uult, suum prophetam exaltans, cum ille sit omnipotens, illi partem praedae uestrae de bestiis et exuuiis statuit,
7
praecepitque quod opes uillarum Dei sint atque prophetae, et propinquorum atque orphanorum, et pauperum ac peregrinantium.
Note [édition originale] : Opes ciuitatum Dei sunt, et prophetae, etc.
Quicquid igitur propheta uobis iniunxerit, facite : ab illo prohibita dimittite, timendo Deum, in fine grauem.
8
Pauperes in Dei nomine peregrinantes, et e domibus suis atque pecuniis exeuntes, ac Deo suoque prophetae subuenientes, ueraces existunt.
9
Quorum primi credentes, diligentes ad se uenientes alios sibi praeferunt, bonaque sua diuinitus sibi commissa caeteris tribuendo sibi subtrahunt, licet eos fames atque necessitas premant.
10
Horum autem successores Deum taliter exorant : O Deus, nobis nostrisque praedecessoribus bonis ueniam tribue, omnem maliciam contra bonos homines a cordibus nostris remoue : quoniam tu es optimus largitor ueniae.
11
¶ Nonne uides, qualiter mali suos socios librorum incredulos alloquuntur ? Dicentes : Nemini super uos fidem adhibebimus, quin uobiscum eiectis a domibus uestris exeamus, et de uestris expugnatoribus uindictam accipiamus. Deo uero teste mentiuntur.
12
Quia si fuerint eiecti, minime cum illis exibunt,
Facsimile Image Placeholder
nec illos unquam uindicabunt. Licet enim nonnunquam uindicare parauerint, ante uictoriam adeptam fugam properabunt.
14
Vos enim nunquam aggredi uel expugnare praesument, nisi ex castellis munitis, uel post muros. Illis tamen inest sua semotim uerbotenus audacia, dicentibus se simul omnes uni parti fauere, cum eorum uelut insciorum corda penitus disgregata sint.
15
Unde graue malum subibunt, uelut et sui iam praedecessores ob suam incredulitatem.
16
Velut diabolus, qui cuidam homini Deo displicita facere persuasit, et eum postea liquit, dicens, Se Deum mundi timere :
17
unde merces uirtusque contigit secundum commune meritum talium, ignis perpetuus.
18
Viri boni, timete Deum, et uideat omnis, quid propter crastinum diem permittit.
19
Nullatenus obliuiscamini Deum, omnes actus uestros dinoscentem. Ipse namque tunc uere damnandos uos traderet obliuioni.
20
Homines quidem igni deputati, minime coaequantur hominibus paradisi. Illi namque his meliores existunt.
21
Note [édition originale] : Alcorani uis, quae montes liquefaciat. Arrogat autem suis nugis, quae de potentia diuini uerbi uerissime dicuntur, quod sit malleus contundens petras, et ignis. Ierem. 23. etc.
Si super montem quemlibet hunc Alchoran poneremus, pro diuino timore funditus dissolueretur. Hunc sermonem proferimus, ut sic homines memores efficiantur.
22
23
¶ Ille uerus Deus est, praeter quem non est Deus alius,
22
aeque res occultas ut manifestas agnoscens,
Note [édition originale] : * Dei nomina
pius,
23
* condonator, rex, iudex benedictus atque saluator, omnipotens, altissimus, maximus participibus illi mendaciter adscriptis carens,
24
omnium creator, res faciens, et corpora formans. Cuius nomina formosissima sunt, cui cuncta coelorum et terrae subiiciuntur, cum ille sit sapiens et incompraehensibilis.