Bibliographic Information

Sourate 6 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless6

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الأنعام
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
الْحَمْدُ لِلَّهِ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ وَجَعَلَ الظُّلُمَاتِ وَالنُّورَ ثُمَّ الَّذِينَ كَفَرُوا بِرَبِّهِمْ يَعْدِلُونَ
2
هُوَ الَّذِي خَلَقَكُم مِّن طِينٍ ثُمَّ قَضَى أَجَلًا وَأَجَلٌ مُّسَمًّى عِندَهُ ثُمَّ أَنتُمْ تَمْتَرُونَ
3
وَهُوَ اللَّهُ فِي السَّمَاوَاتِ وَفِي الْأَرْضِ يَعْلَمُ سِرَّكُمْ وَجَهْرَكُمْ وَيَعْلَمُ مَا تَكْسِبُونَ
4
وَمَا تَأْتِيهِم مِّنْ آيَةٍ مِّنْ آيَاتِ رَبِّهِمْ إِلَّا كَانُوا عَنْهَا مُعْرِضِينَ
5
فَقَدْ كَذَّبُوا بِالْحَقِّ لَمَّا جَاءَهُمْ فَسَوْفَ يَأْتِيهِمْ أَنبَاءُ مَا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ
6
أَلَمْ يَرَوْا كَمْ أَهْلَكْنَا مِن قَبْلِهِم مِّن قَرْنٍ مَّكَّنَّاهُمْ فِي الْأَرْضِ مَا لَمْ نُمَكِّن لَّكُمْ وَأَرْسَلْنَا السَّمَاءَ عَلَيْهِم مِّدْرَارًا وَجَعَلْنَا الْأَنْهَارَ تَجْرِي مِن تَحْتِهِمْ فَأَهْلَكْنَاهُم بِذُنُوبِهِمْ وَأَنشَأْنَا مِن بَعْدِهِمْ قَرْنًا آخَرِينَ
7
وَلَوْ نَزَّلْنَا عَلَيْكَ كِتَابًا فِي قِرْطَاسٍ فَلَمَسُوهُ بِأَيْدِيهِمْ لَقَالَ الَّذِينَ كَفَرُوا إِنْ هَذَا إِلَّا سِحْرٌ مُّبِينٌ
8
وَقَالُوا لَوْلَا أُنزِلَ عَلَيْهِ مَلَكٌ وَلَوْ أَنزَلْنَا مَلَكًا لَّقُضِيَ الْأَمْرُ ثُمَّ لَا يُنظَرُونَ
9
وَلَوْ جَعَلْنَاهُ مَلَكًا لَّجَعَلْنَاهُ رَجُلًا وَلَلَبَسْنَا عَلَيْهِم مَّا يَلْبِسُونَ
10
وَلَقَدِ اسْتُهْزِئَ بِرُسُلٍ مِّن قَبْلِكَ فَحَاقَ بِالَّذِينَ سَخِرُوا مِنْهُم مَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ
11
قُلْ سِيرُوا فِي الْأَرْضِ ثُمَّ انظُرُوا كَيْفَ كَانَ عَاقِبَةُ الْمُكَذِّبِينَ
12
قُل لِّمَن مَّا فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ قُل لِّلَّهِ كَتَبَ عَلَى نَفْسِهِ الرَّحْمَةَ لَيَجْمَعَنَّكُمْ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ لَا رَيْبَ فِيهِ الَّذِينَ خَسِرُوا أَنفُسَهُمْ فَهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ
13
وَلَهُ مَا سَكَنَ فِي اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ وَهُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
14
قُلْ أَغَيْرَ اللَّهِ أَتَّخِذُ وَلِيًّا فَاطِرِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَهُوَ يُطْعِمُ وَلَا يُطْعَمُ قُلْ إِنِّي أُمِرْتُ أَنْ أَكُونَ أَوَّلَ مَنْ أَسْلَمَ وَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الْمُشْرِكِينَ
15
قُلْ إِنِّي أَخَافُ إِنْ عَصَيْتُ رَبِّي عَذَابَ يَوْمٍ عَظِيمٍ
16
مَّن يُصْرَفْ عَنْهُ يَوْمَئِذٍ فَقَدْ رَحِمَهُ وَذَلِكَ الْفَوْزُ الْمُبِينُ
17
وَإِن يَمْسَسْكَ اللَّهُ بِضُرٍّ فَلَا كَاشِفَ لَهُ إِلَّا هُوَ وَإِن يَمْسَسْكَ بِخَيْرٍ فَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
18
وَهُوَ الْقَاهِرُ فَوْقَ عِبَادِهِ وَهُوَ الْحَكِيمُ الْخَبِيرُ
19
قُلْ أَيُّ شَيْءٍ أَكْبَرُ شَهَادَةً قُلِ اللَّهُ شَهِيدٌ بَيْنِي وَبَيْنَكُمْ وَأُوحِيَ إِلَيَّ هَذَا الْقُرْآنُ لِأُنذِرَكُم بِهِ وَمَن بَلَغَ أَئِنَّكُمْ لَتَشْهَدُونَ أَنَّ مَعَ اللَّهِ آلِهَةً أُخْرَى قُل لَّا أَشْهَدُ قُلْ إِنَّمَا هُوَ إِلَهٌ وَاحِدٌ وَإِنَّنِي بَرِيءٌ مِّمَّا تُشْرِكُونَ
20
الَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ يَعْرِفُونَهُ كَمَا يَعْرِفُونَ أَبْنَاءَهُمُ الَّذِينَ خَسِرُوا أَنفُسَهُمْ فَهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ
21
وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَى عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَوْ كَذَّبَ بِآيَاتِهِ إِنَّهُ لَا يُفْلِحُ الظَّالِمُونَ
22
وَيَوْمَ نَحْشُرُهُمْ جَمِيعًا ثُمَّ نَقُولُ لِلَّذِينَ أَشْرَكُوا أَيْنَ شُرَكَاؤُكُمُ الَّذِينَ كُنتُمْ تَزْعُمُونَ
23
ثُمَّ لَمْ تَكُن فِتْنَتُهُمْ إِلَّا أَن قَالُوا وَاللَّهِ رَبِّنَا مَا كُنَّا مُشْرِكِينَ
24
انظُرْ كَيْفَ كَذَبُوا عَلَى أَنفُسِهِمْ وَضَلَّ عَنْهُم مَّا كَانُوا يَفْتَرُونَ
25
وَمِنْهُم مَّن يَسْتَمِعُ إِلَيْكَ وَجَعَلْنَا عَلَى قُلُوبِهِمْ أَكِنَّةً أَن يَفْقَهُوهُ وَفِي آذَانِهِمْ وَقْرًا وَإِن يَرَوْا كُلَّ آيَةٍ لَّا يُؤْمِنُوا بِهَا حَتَّى إِذَا جَاءُوكَ يُجَادِلُونَكَ يَقُولُ الَّذِينَ كَفَرُوا إِنْ هَذَا إِلَّا أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ
26
وَهُمْ يَنْهَوْنَ عَنْهُ وَيَنْأَوْنَ عَنْهُ وَإِن يُهْلِكُونَ إِلَّا أَنفُسَهُمْ وَمَا يَشْعُرُونَ
27
وَلَوْ تَرَى إِذْ وُقِفُوا عَلَى النَّارِ فَقَالُوا يَا لَيْتَنَا نُرَدُّ وَلَا نُكَذِّبَ بِآيَاتِ رَبِّنَا وَنَكُونَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ
28
بَلْ بَدَا لَهُم مَّا كَانُوا يُخْفُونَ مِن قَبْلُ وَلَوْ رُدُّوا لَعَادُوا لِمَا نُهُوا عَنْهُ وَإِنَّهُمْ لَكَاذِبُونَ
29
وَقَالُوا إِنْ هِيَ إِلَّا حَيَاتُنَا الدُّنْيَا وَمَا نَحْنُ بِمَبْعُوثِينَ
30
وَلَوْ تَرَى إِذْ وُقِفُوا عَلَى رَبِّهِمْ قَالَ أَلَيْسَ هَذَا بِالْحَقِّ قَالُوا بَلَى وَرَبِّنَا قَالَ فَذُوقُوا الْعَذَابَ بِمَا كُنتُمْ تَكْفُرُونَ
31
قَدْ خَسِرَ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِلِقَاءِ اللَّهِ حَتَّى إِذَا جَاءَتْهُمُ السَّاعَةُ بَغْتَةً قَالُوا يَا حَسْرَتَنَا عَلَى مَا فَرَّطْنَا فِيهَا وَهُمْ يَحْمِلُونَ أَوْزَارَهُمْ عَلَى ظُهُورِهِمْ أَلَا سَاءَ مَا يَزِرُونَ
32
وَمَا الْحَيَاةُ الدُّنْيَا إِلَّا لَعِبٌ وَلَهْوٌ وَلَلدَّارُ الْآخِرَةُ خَيْرٌ لِّلَّذِينَ يَتَّقُونَ أَفَلَا تَعْقِلُونَ
33
قَدْ نَعْلَمُ إِنَّهُ لَيَحْزُنُكَ الَّذِي يَقُولُونَ فَإِنَّهُمْ لَا يُكَذِّبُونَكَ وَلَكِنَّ الظَّالِمِينَ بِآيَاتِ اللَّهِ يَجْحَدُونَ
34
وَلَقَدْ كُذِّبَتْ رُسُلٌ مِّن قَبْلِكَ فَصَبَرُوا عَلَى مَا كُذِّبُوا وَأُوذُوا حَتَّى أَتَاهُمْ نَصْرُنَا وَلَا مُبَدِّلَ لِكَلِمَاتِ اللَّهِ وَلَقَدْ جَاءَكَ مِن نَّبَإِ الْمُرْسَلِينَ
35
وَإِن كَانَ كَبُرَ عَلَيْكَ إِعْرَاضُهُمْ فَإِنِ اسْتَطَعْتَ أَن تَبْتَغِيَ نَفَقًا فِي الْأَرْضِ أَوْ سُلَّمًا فِي السَّمَاءِ فَتَأْتِيَهُم بِآيَةٍ وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ لَجَمَعَهُمْ عَلَى الْهُدَى فَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الْجَاهِلِينَ
36
إِنَّمَا يَسْتَجِيبُ الَّذِينَ يَسْمَعُونَ وَالْمَوْتَى يَبْعَثُهُمُ اللَّهُ ثُمَّ إِلَيْهِ يُرْجَعُونَ
37
وَقَالُوا لَوْلَا نُزِّلَ عَلَيْهِ آيَةٌ مِّن رَّبِّهِ قُلْ إِنَّ اللَّهَ قَادِرٌ عَلَى أَن يُنَزِّلَ آيَةً وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ
38
وَمَا مِن دَابَّةٍ فِي الْأَرْضِ وَلَا طَائِرٍ يَطِيرُ بِجَنَاحَيْهِ إِلَّا أُمَمٌ أَمْثَالُكُم مَّا فَرَّطْنَا فِي الْكِتَابِ مِن شَيْءٍ ثُمَّ إِلَى رَبِّهِمْ يُحْشَرُونَ
39
وَالَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا صُمٌّ وَبُكْمٌ فِي الظُّلُمَاتِ مَن يَشَإِ اللَّهُ يُضْلِلْهُ وَمَن يَشَأْ يَجْعَلْهُ عَلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
40
قُلْ أَرَأَيْتَكُمْ إِنْ أَتَاكُمْ عَذَابُ اللَّهِ أَوْ أَتَتْكُمُ السَّاعَةُ أَغَيْرَ اللَّهِ تَدْعُونَ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
41
بَلْ إِيَّاهُ تَدْعُونَ فَيَكْشِفُ مَا تَدْعُونَ إِلَيْهِ إِن شَاءَ وَتَنسَوْنَ مَا تُشْرِكُونَ
42
وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا إِلَى أُمَمٍ مِّن قَبْلِكَ فَأَخَذْنَاهُم بِالْبَأْسَاءِ وَالضَّرَّاءِ لَعَلَّهُمْ يَتَضَرَّعُونَ
43
فَلَوْلَا إِذْ جَاءَهُم بَأْسُنَا تَضَرَّعُوا وَلَكِن قَسَتْ قُلُوبُهُمْ وَزَيَّنَ لَهُمُ الشَّيْطَانُ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
44
فَلَمَّا نَسُوا مَا ذُكِّرُوا بِهِ فَتَحْنَا عَلَيْهِمْ أَبْوَابَ كُلِّ شَيْءٍ حَتَّى إِذَا فَرِحُوا بِمَا أُوتُوا أَخَذْنَاهُم بَغْتَةً فَإِذَا هُم مُّبْلِسُونَ
45
فَقُطِعَ دَابِرُ الْقَوْمِ الَّذِينَ ظَلَمُوا وَالْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ
46
قُلْ أَرَأَيْتُمْ إِنْ أَخَذَ اللَّهُ سَمْعَكُمْ وَأَبْصَارَكُمْ وَخَتَمَ عَلَى قُلُوبِكُم مَّنْ إِلَهٌ غَيْرُ اللَّهِ يَأْتِيكُم بِهِ انظُرْ كَيْفَ نُصَرِّفُ الْآيَاتِ ثُمَّ هُمْ يَصْدِفُونَ
47
قُلْ أَرَأَيْتَكُمْ إِنْ أَتَاكُمْ عَذَابُ اللَّهِ بَغْتَةً أَوْ جَهْرَةً هَلْ يُهْلَكُ إِلَّا الْقَوْمُ الظَّالِمُونَ
48
وَمَا نُرْسِلُ الْمُرْسَلِينَ إِلَّا مُبَشِّرِينَ وَمُنذِرِينَ فَمَنْ آمَنَ وَأَصْلَحَ فَلَا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلَا هُمْ يَحْزَنُونَ
49
وَالَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا يَمَسُّهُمُ الْعَذَابُ بِمَا كَانُوا يَفْسُقُونَ
50
قُل لَّا أَقُولُ لَكُمْ عِندِي خَزَائِنُ اللَّهِ وَلَا أَعْلَمُ الْغَيْبَ وَلَا أَقُولُ لَكُمْ إِنِّي مَلَكٌ إِنْ أَتَّبِعُ إِلَّا مَا يُوحَى إِلَيَّ قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الْأَعْمَى وَالْبَصِيرُ أَفَلَا تَتَفَكَّرُونَ
51
وَأَنذِرْ بِهِ الَّذِينَ يَخَافُونَ أَن يُحْشَرُوا إِلَى رَبِّهِمْ لَيْسَ لَهُم مِّن دُونِهِ وَلِيٌّ وَلَا شَفِيعٌ لَّعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ
52
وَلَا تَطْرُدِ الَّذِينَ يَدْعُونَ رَبَّهُم بِالْغَدَاةِ وَالْعَشِيِّ يُرِيدُونَ وَجْهَهُ مَا عَلَيْكَ مِنْ حِسَابِهِم مِّن شَيْءٍ وَمَا مِنْ حِسَابِكَ عَلَيْهِم مِّن شَيْءٍ فَتَطْرُدَهُمْ فَتَكُونَ مِنَ الظَّالِمِينَ
53
وَكَذَلِكَ فَتَنَّا بَعْضَهُم بِبَعْضٍ لِّيَقُولُوا أَهَؤُلَاءِ مَنَّ اللَّهُ عَلَيْهِم مِّن بَيْنِنَا أَلَيْسَ اللَّهُ بِأَعْلَمَ بِالشَّاكِرِينَ
54
وَإِذَا جَاءَكَ الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِآيَاتِنَا فَقُلْ سَلَامٌ عَلَيْكُمْ كَتَبَ رَبُّكُمْ عَلَى نَفْسِهِ الرَّحْمَةَ أَنَّهُ مَنْ عَمِلَ مِنكُمْ سُوءًا بِجَهَالَةٍ ثُمَّ تَابَ مِن بَعْدِهِ وَأَصْلَحَ فَأَنَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
55
وَكَذَلِكَ نُفَصِّلُ الْآيَاتِ وَلِتَسْتَبِينَ سَبِيلُ الْمُجْرِمِينَ
56
قُلْ إِنِّي نُهِيتُ أَنْ أَعْبُدَ الَّذِينَ تَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ قُل لَّا أَتَّبِعُ أَهْوَاءَكُمْ قَدْ ضَلَلْتُ إِذًا وَمَا أَنَا مِنَ الْمُهْتَدِينَ
57
قُلْ إِنِّي عَلَى بَيِّنَةٍ مِّن رَّبِّي وَكَذَّبْتُم بِهِ مَا عِندِي مَا تَسْتَعْجِلُونَ بِهِ إِنِ الْحُكْمُ إِلَّا لِلَّهِ يَقُصُّ الْحَقَّ وَهُوَ خَيْرُ الْفَاصِلِينَ
58
قُل لَّوْ أَنَّ عِندِي مَا تَسْتَعْجِلُونَ بِهِ لَقُضِيَ الْأَمْرُ بَيْنِي وَبَيْنَكُمْ وَاللَّهُ أَعْلَمُ بِالظَّالِمِينَ
59
وَعِندَهُ مَفَاتِحُ الْغَيْبِ لَا يَعْلَمُهَا إِلَّا هُوَ وَيَعْلَمُ مَا فِي الْبَرِّ وَالْبَحْرِ وَمَا تَسْقُطُ مِن وَرَقَةٍ إِلَّا يَعْلَمُهَا وَلَا حَبَّةٍ فِي ظُلُمَاتِ الْأَرْضِ وَلَا رَطْبٍ وَلَا يَابِسٍ إِلَّا فِي كِتَابٍ مُّبِينٍ
60
وَهُوَ الَّذِي يَتَوَفَّاكُم بِاللَّيْلِ وَيَعْلَمُ مَا جَرَحْتُم بِالنَّهَارِ ثُمَّ يَبْعَثُكُمْ فِيهِ لِيُقْضَى أَجَلٌ مُّسَمًّى ثُمَّ إِلَيْهِ مَرْجِعُكُمْ ثُمَّ يُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
61
وَهُوَ الْقَاهِرُ فَوْقَ عِبَادِهِ وَيُرْسِلُ عَلَيْكُمْ حَفَظَةً حَتَّى إِذَا جَاءَ أَحَدَكُمُ الْمَوْتُ تَوَفَّتْهُ رُسُلُنَا وَهُمْ لَا يُفَرِّطُونَ
62
ثُمَّ رُدُّوا إِلَى اللَّهِ مَوْلَاهُمُ الْحَقِّ أَلَا لَهُ الْحُكْمُ وَهُوَ أَسْرَعُ الْحَاسِبِينَ
63
قُلْ مَن يُنَجِّيكُم مِّن ظُلُمَاتِ الْبَرِّ وَالْبَحْرِ تَدْعُونَهُ تَضَرُّعًا وَخُفْيَةً لَّئِنْ أَنجَانَا مِنْ هَذِهِ لَنَكُونَنَّ مِنَ الشَّاكِرِينَ
64
قُلِ اللَّهُ يُنَجِّيكُم مِّنْهَا وَمِن كُلِّ كَرْبٍ ثُمَّ أَنتُمْ تُشْرِكُونَ
65
قُلْ هُوَ الْقَادِرُ عَلَى أَن يَبْعَثَ عَلَيْكُمْ عَذَابًا مِّن فَوْقِكُمْ أَوْ مِن تَحْتِ أَرْجُلِكُمْ أَوْ يَلْبِسَكُمْ شِيَعًا وَيُذِيقَ بَعْضَكُم بَأْسَ بَعْضٍ انظُرْ كَيْفَ نُصَرِّفُ الْآيَاتِ لَعَلَّهُمْ يَفْقَهُونَ
66
وَكَذَّبَ بِهِ قَوْمُكَ وَهُوَ الْحَقُّ قُل لَّسْتُ عَلَيْكُم بِوَكِيلٍ
67
لِّكُلِّ نَبَإٍ مُّسْتَقَرٌّ وَسَوْفَ تَعْلَمُونَ
68
وَإِذَا رَأَيْتَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آيَاتِنَا فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ وَإِمَّا يُنسِيَنَّكَ الشَّيْطَانُ فَلَا تَقْعُدْ بَعْدَ الذِّكْرَى مَعَ الْقَوْمِ الظَّالِمِينَ
69
وَمَا عَلَى الَّذِينَ يَتَّقُونَ مِنْ حِسَابِهِم مِّن شَيْءٍ وَلَكِن ذِكْرَى لَعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ
70
وَذَرِ الَّذِينَ اتَّخَذُوا دِينَهُمْ لَعِبًا وَلَهْوًا وَغَرَّتْهُمُ الْحَيَاةُ الدُّنْيَا وَذَكِّرْ بِهِ أَن تُبْسَلَ نَفْسٌ بِمَا كَسَبَتْ لَيْسَ لَهَا مِن دُونِ اللَّهِ وَلِيٌّ وَلَا شَفِيعٌ وَإِن تَعْدِلْ كُلَّ عَدْلٍ لَّا يُؤْخَذْ مِنْهَا أُولَئِكَ الَّذِينَ أُبْسِلُوا بِمَا كَسَبُوا لَهُمْ شَرَابٌ مِّنْ حَمِيمٍ وَعَذَابٌ أَلِيمٌ بِمَا كَانُوا يَكْفُرُونَ
71
قُلْ أَنَدْعُو مِن دُونِ اللَّهِ مَا لَا يَنفَعُنَا وَلَا يَضُرُّنَا وَنُرَدُّ عَلَى أَعْقَابِنَا بَعْدَ إِذْ هَدَانَا اللَّهُ كَالَّذِي اسْتَهْوَتْهُ الشَّيَاطِينُ فِي الْأَرْضِ حَيْرَانَ لَهُ أَصْحَابٌ يَدْعُونَهُ إِلَى الْهُدَى ائْتِنَا قُلْ إِنَّ هُدَى اللَّهِ هُوَ الْهُدَى وَأُمِرْنَا لِنُسْلِمَ لِرَبِّ الْعَالَمِينَ
72
وَأَنْ أَقِيمُوا الصَّلَاةَ وَاتَّقُوهُ وَهُوَ الَّذِي إِلَيْهِ تُحْشَرُونَ
73
وَهُوَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بِالْحَقِّ وَيَوْمَ يَقُولُ كُن فَيَكُونُ قَوْلُهُ الْحَقُّ وَلَهُ الْمُلْكُ يَوْمَ يُنفَخُ فِي الصُّورِ عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ وَهُوَ الْحَكِيمُ الْخَبِيرُ
74
وَإِذْ قَالَ إِبْرَاهِيمُ لِأَبِيهِ آزَرَ أَتَتَّخِذُ أَصْنَامًا آلِهَةً إِنِّي أَرَاكَ وَقَوْمَكَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
75
وَكَذَلِكَ نُرِي إِبْرَاهِيمَ مَلَكُوتَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَلِيَكُونَ مِنَ الْمُوقِنِينَ
76
فَلَمَّا جَنَّ عَلَيْهِ اللَّيْلُ رَأَى كَوْكَبًا قَالَ هَذَا رَبِّي فَلَمَّا أَفَلَ قَالَ لَا أُحِبُّ الْآفِلِينَ
77
فَلَمَّا رَأَى الْقَمَرَ بَازِغًا قَالَ هَذَا رَبِّي فَلَمَّا أَفَلَ قَالَ لَئِن لَّمْ يَهْدِنِي رَبِّي لَأَكُونَنَّ مِنَ الْقَوْمِ الضَّالِّينَ
78
فَلَمَّا رَأَى الشَّمْسَ بَازِغَةً قَالَ هَذَا رَبِّي هَذَا أَكْبَرُ فَلَمَّا أَفَلَتْ قَالَ يَا قَوْمِ إِنِّي بَرِيءٌ مِّمَّا تُشْرِكُونَ
79
إِنِّي وَجَّهْتُ وَجْهِيَ لِلَّذِي فَطَرَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ حَنِيفًا وَمَا أَنَا مِنَ الْمُشْرِكِينَ
80
وَحَاجَّهُ قَوْمُهُ قَالَ أَتُحَاجُّونِّي فِي اللَّهِ وَقَدْ هَدَانِ وَلَا أَخَافُ مَا تُشْرِكُونَ بِهِ إِلَّا أَن يَشَاءَ رَبِّي شَيْئًا وَسِعَ رَبِّي كُلَّ شَيْءٍ عِلْمًا أَفَلَا تَتَذَكَّرُونَ
81
وَكَيْفَ أَخَافُ مَا أَشْرَكْتُمْ وَلَا تَخَافُونَ أَنَّكُمْ أَشْرَكْتُم بِاللَّهِ مَا لَمْ يُنَزِّلْ بِهِ عَلَيْكُمْ سُلْطَانًا فَأَيُّ الْفَرِيقَيْنِ أَحَقُّ بِالْأَمْنِ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ
82
الَّذِينَ آمَنُوا وَلَمْ يَلْبِسُوا إِيمَانَهُم بِظُلْمٍ أُولَئِكَ لَهُمُ الْأَمْنُ وَهُم مُّهْتَدُونَ
83
وَتِلْكَ حُجَّتُنَا آتَيْنَاهَا إِبْرَاهِيمَ عَلَى قَوْمِهِ نَرْفَعُ دَرَجَاتٍ مَّن نَّشَاءُ إِنَّ رَبَّكَ حَكِيمٌ عَلِيمٌ
84
وَوَهَبْنَا لَهُ إِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ كُلًّا هَدَيْنَا وَنُوحًا هَدَيْنَا مِن قَبْلُ وَمِن ذُرِّيَّتِهِ دَاوُودَ وَسُلَيْمَانَ وَأَيُّوبَ وَيُوسُفَ وَمُوسَى وَهَارُونَ وَكَذَلِكَ نَجْزِي الْمُحْسِنِينَ
85
وَزَكَرِيَّا وَيَحْيَى وَعِيسَى وَإِلْيَاسَ كُلٌّ مِّنَ الصَّالِحِينَ
86
وَإِسْمَاعِيلَ وَالْيَسَعَ وَيُونُسَ وَلُوطًا وَكُلًّا فَضَّلْنَا عَلَى الْعَالَمِينَ
87
وَمِنْ آبَائِهِمْ وَذُرِّيَّاتِهِمْ وَإِخْوَانِهِمْ وَاجْتَبَيْنَاهُمْ وَهَدَيْنَاهُمْ إِلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ
88
ذَلِكَ هُدَى اللَّهِ يَهْدِي بِهِ مَن يَشَاءُ مِنْ عِبَادِهِ وَلَوْ أَشْرَكُوا لَحَبِطَ عَنْهُم مَّا كَانُوا يَعْمَلُونَ
89
أُولَئِكَ الَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ وَالْحُكْمَ وَالنُّبُوَّةَ فَإِن يَكْفُرْ بِهَا هَؤُلَاءِ فَقَدْ وَكَّلْنَا بِهَا قَوْمًا لَّيْسُوا بِهَا بِكَافِرِينَ
90
أُولَئِكَ الَّذِينَ هَدَى اللَّهُ فَبِهُدَاهُمُ اقْتَدِهْ قُل لَّا أَسْأَلُكُمْ عَلَيْهِ أَجْرًا إِنْ هُوَ إِلَّا ذِكْرَى لِلْعَالَمِينَ
91
وَمَا قَدَرُوا اللَّهَ حَقَّ قَدْرِهِ إِذْ قَالُوا مَا أَنزَلَ اللَّهُ عَلَى بَشَرٍ مِّن شَيْءٍ قُلْ مَنْ أَنزَلَ الْكِتَابَ الَّذِي جَاءَ بِهِ مُوسَى نُورًا وَهُدًى لِّلنَّاسِ تَجْعَلُونَهُ قَرَاطِيسَ تُبْدُونَهَا وَتُخْفُونَ كَثِيرًا وَعُلِّمْتُم مَّا لَمْ تَعْلَمُوا أَنتُمْ وَلَا آبَاؤُكُمْ قُلِ اللَّهُ ثُمَّ ذَرْهُمْ فِي خَوْضِهِمْ يَلْعَبُونَ
92
وَهَذَا كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ مُبَارَكٌ مُّصَدِّقُ الَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِ وَلِتُنذِرَ أُمَّ الْقُرَى وَمَنْ حَوْلَهَا وَالَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ يُؤْمِنُونَ بِهِ وَهُمْ عَلَى صَلَاتِهِمْ يُحَافِظُونَ
93
وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَى عَلَى اللَّهِ كَذِبًا أَوْ قَالَ أُوحِيَ إِلَيَّ وَلَمْ يُوحَ إِلَيْهِ شَيْءٌ وَمَن قَالَ سَأُنزِلُ مِثْلَ مَا أَنزَلَ اللَّهُ وَلَوْ تَرَى إِذِ الظَّالِمُونَ فِي غَمَرَاتِ الْمَوْتِ وَالْمَلَائِكَةُ بَاسِطُو أَيْدِيهِمْ أَخْرِجُوا أَنفُسَكُمُ الْيَوْمَ تُجْزَوْنَ عَذَابَ الْهُونِ بِمَا كُنتُمْ تَقُولُونَ عَلَى اللَّهِ غَيْرَ الْحَقِّ وَكُنتُمْ عَنْ آيَاتِهِ تَسْتَكْبِرُونَ
94
وَلَقَدْ جِئْتُمُونَا فُرَادَى كَمَا خَلَقْنَاكُمْ أَوَّلَ مَرَّةٍ وَتَرَكْتُم مَّا خَوَّلْنَاكُمْ وَرَاءَ ظُهُورِكُمْ وَمَا نَرَى مَعَكُمْ شُفَعَاءَكُمُ الَّذِينَ زَعَمْتُمْ أَنَّهُمْ فِيكُمْ شُرَكَاءُ لَقَد تَّقَطَّعَ بَيْنَكُمْ وَضَلَّ عَنكُم مَّا كُنتُمْ تَزْعُمُونَ
95
إِنَّ اللَّهَ فَالِقُ الْحَبِّ وَالنَّوَى يُخْرِجُ الْحَيَّ مِنَ الْمَيِّتِ وَمُخْرِجُ الْمَيِّتِ مِنَ الْحَيِّ ذَلِكُمُ اللَّهُ فَأَنَّى تُؤْفَكُونَ
96
فَالِقُ الْإِصْبَاحِ وَجَعَلَ اللَّيْلَ سَكَنًا وَالشَّمْسَ وَالْقَمَرَ حُسْبَانًا ذَلِكَ تَقْدِيرُ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ
97
وَهُوَ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ النُّجُومَ لِتَهْتَدُوا بِهَا فِي ظُلُمَاتِ الْبَرِّ وَالْبَحْرِ قَدْ فَصَّلْنَا الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
98
وَهُوَ الَّذِي أَنشَأَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ فَمُسْتَقَرٌّ وَمُسْتَوْدَعٌ قَدْ فَصَّلْنَا الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَفْقَهُونَ
99
وَهُوَ الَّذِي أَنزَلَ مِنَ السَّمَاءِ مَاءً فَأَخْرَجْنَا بِهِ نَبَاتَ كُلِّ شَيْءٍ فَأَخْرَجْنَا مِنْهُ خَضِرًا نُّخْرِجُ مِنْهُ حَبًّا مُّتَرَاكِبًا وَمِنَ النَّخْلِ مِن طَلْعِهَا قِنْوَانٌ دَانِيَةٌ وَجَنَّاتٍ مِّنْ أَعْنَابٍ وَالزَّيْتُونَ وَالرُّمَّانَ مُشْتَبِهًا وَغَيْرَ مُتَشَابِهٍ انظُرُوا إِلَى ثَمَرِهِ إِذَا أَثْمَرَ وَيَنْعِهِ إِنَّ فِي ذَلِكُمْ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يُؤْمِنُونَ
100
وَجَعَلُوا لِلَّهِ شُرَكَاءَ الْجِنَّ وَخَلَقَهُمْ وَخَرَقُوا لَهُ بَنِينَ وَبَنَاتٍ بِغَيْرِ عِلْمٍ سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى عَمَّا يَصِفُونَ
101
بَدِيعُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ أَنَّى يَكُونُ لَهُ وَلَدٌ وَلَمْ تَكُن لَّهُ صَاحِبَةٌ وَخَلَقَ كُلَّ شَيْءٍ وَهُوَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ
102
ذَلِكُمُ اللَّهُ رَبُّكُمْ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ خَالِقُ كُلِّ شَيْءٍ فَاعْبُدُوهُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ وَكِيلٌ
103
لَّا تُدْرِكُهُ الْأَبْصَارُ وَهُوَ يُدْرِكُ الْأَبْصَارَ وَهُوَ اللَّطِيفُ الْخَبِيرُ
104
قَدْ جَاءَكُم بَصَائِرُ مِن رَّبِّكُمْ فَمَنْ أَبْصَرَ فَلِنَفْسِهِ وَمَنْ عَمِيَ فَعَلَيْهَا وَمَا أَنَا عَلَيْكُم بِحَفِيظٍ
105
وَكَذَلِكَ نُصَرِّفُ الْآيَاتِ وَلِيَقُولُوا دَرَسْتَ وَلِنُبَيِّنَهُ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
106
اتَّبِعْ مَا أُوحِيَ إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ وَأَعْرِضْ عَنِ الْمُشْرِكِينَ
107
وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ مَا أَشْرَكُوا وَمَا جَعَلْنَاكَ عَلَيْهِمْ حَفِيظًا وَمَا أَنتَ عَلَيْهِم بِوَكِيلٍ
108
وَلَا تَسُبُّوا الَّذِينَ يَدْعُونَ مِن دُونِ اللَّهِ فَيَسُبُّوا اللَّهَ عَدْوًا بِغَيْرِ عِلْمٍ كَذَلِكَ زَيَّنَّا لِكُلِّ أُمَّةٍ عَمَلَهُمْ ثُمَّ إِلَى رَبِّهِم مَّرْجِعُهُمْ فَيُنَبِّئُهُم بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
109
وَأَقْسَمُوا بِاللَّهِ جَهْدَ أَيْمَانِهِمْ لَئِن جَاءَتْهُمْ آيَةٌ لَّيُؤْمِنُنَّ بِهَا قُلْ إِنَّمَا الْآيَاتُ عِندَ اللَّهِ وَمَا يُشْعِرُكُمْ أَنَّهَا إِذَا جَاءَتْ لَا يُؤْمِنُونَ
110
وَنُقَلِّبُ أَفْئِدَتَهُمْ وَأَبْصَارَهُمْ كَمَا لَمْ يُؤْمِنُوا بِهِ أَوَّلَ مَرَّةٍ وَنَذَرُهُمْ فِي طُغْيَانِهِمْ يَعْمَهُونَ
111
وَلَوْ أَنَّنَا نَزَّلْنَا إِلَيْهِمُ الْمَلَائِكَةَ وَكَلَّمَهُمُ الْمَوْتَى وَحَشَرْنَا عَلَيْهِمْ كُلَّ شَيْءٍ قُبُلًا مَّا كَانُوا لِيُؤْمِنُوا إِلَّا أَن يَشَاءَ اللَّهُ وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ يَجْهَلُونَ
112
وَكَذَلِكَ جَعَلْنَا لِكُلِّ نَبِيٍّ عَدُوًّا شَيَاطِينَ الْإِنسِ وَالْجِنِّ يُوحِي بَعْضُهُمْ إِلَى بَعْضٍ زُخْرُفَ الْقَوْلِ غُرُورًا وَلَوْ شَاءَ رَبُّكَ مَا فَعَلُوهُ فَذَرْهُمْ وَمَا يَفْتَرُونَ
113
وَلِتَصْغَى إِلَيْهِ أَفْئِدَةُ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ وَلِيَرْضَوْهُ وَلِيَقْتَرِفُوا مَا هُم مُّقْتَرِفُونَ
114
أَفَغَيْرَ اللَّهِ أَبْتَغِي حَكَمًا وَهُوَ الَّذِي أَنزَلَ إِلَيْكُمُ الْكِتَابَ مُفَصَّلًا وَالَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ يَعْلَمُونَ أَنَّهُ مُنَزَّلٌ مِّن رَّبِّكَ بِالْحَقِّ فَلَا تَكُونَنَّ مِنَ الْمُمْتَرِينَ
115
وَتَمَّتْ كَلِمَتُ رَبِّكَ صِدْقًا وَعَدْلًا لَّا مُبَدِّلَ لِكَلِمَاتِهِ وَهُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
116
وَإِن تُطِعْ أَكْثَرَ مَن فِي الْأَرْضِ يُضِلُّوكَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ إِن يَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ هُمْ إِلَّا يَخْرُصُونَ
117
إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ مَن يَضِلُّ عَن سَبِيلِهِ وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ
118
فَكُلُوا مِمَّا ذُكِرَ اسْمُ اللَّهِ عَلَيْهِ إِن كُنتُم بِآيَاتِهِ مُؤْمِنِينَ
119
وَمَا لَكُمْ أَلَّا تَأْكُلُوا مِمَّا ذُكِرَ اسْمُ اللَّهِ عَلَيْهِ وَقَدْ فَصَّلَ لَكُم مَّا حَرَّمَ عَلَيْكُمْ إِلَّا مَا اضْطُرِرْتُمْ إِلَيْهِ وَإِنَّ كَثِيرًا لَّيُضِلُّونَ بِأَهْوَائِهِم بِغَيْرِ عِلْمٍ إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِالْمُعْتَدِينَ
120
وَذَرُوا ظَاهِرَ الْإِثْمِ وَبَاطِنَهُ إِنَّ الَّذِينَ يَكْسِبُونَ الْإِثْمَ سَيُجْزَوْنَ بِمَا كَانُوا يَقْتَرِفُونَ
121
وَلَا تَأْكُلُوا مِمَّا لَمْ يُذْكَرِ اسْمُ اللَّهِ عَلَيْهِ وَإِنَّهُ لَفِسْقٌ وَإِنَّ الشَّيَاطِينَ لَيُوحُونَ إِلَى أَوْلِيَائِهِمْ لِيُجَادِلُوكُمْ وَإِنْ أَطَعْتُمُوهُمْ إِنَّكُمْ لَمُشْرِكُونَ
122
أَوَمَن كَانَ مَيْتًا فَأَحْيَيْنَاهُ وَجَعَلْنَا لَهُ نُورًا يَمْشِي بِهِ فِي النَّاسِ كَمَن مَّثَلُهُ فِي الظُّلُمَاتِ لَيْسَ بِخَارِجٍ مِّنْهَا كَذَلِكَ زُيِّنَ لِلْكَافِرِينَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
123
وَكَذَلِكَ جَعَلْنَا فِي كُلِّ قَرْيَةٍ أَكَابِرَ مُجْرِمِيهَا لِيَمْكُرُوا فِيهَا وَمَا يَمْكُرُونَ إِلَّا بِأَنفُسِهِمْ وَمَا يَشْعُرُونَ
124
وَإِذَا جَاءَتْهُمْ آيَةٌ قَالُوا لَن نُّؤْمِنَ حَتَّى نُؤْتَى مِثْلَ مَا أُوتِيَ رُسُلُ اللَّهِ اللَّهُ أَعْلَمُ حَيْثُ يَجْعَلُ رِسَالَتَهُ سَيُصِيبُ الَّذِينَ أَجْرَمُوا صَغَارٌ عِندَ اللَّهِ وَعَذَابٌ شَدِيدٌ بِمَا كَانُوا يَمْكُرُونَ
125
فَمَن يُرِدِ اللَّهُ أَن يَهْدِيَهُ يَشْرَحْ صَدْرَهُ لِلْإِسْلَامِ وَمَن يُرِدْ أَن يُضِلَّهُ يَجْعَلْ صَدْرَهُ ضَيِّقًا حَرَجًا كَأَنَّمَا يَصَّعَّدُ فِي السَّمَاءِ كَذَلِكَ يَجْعَلُ اللَّهُ الرِّجْسَ عَلَى الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ
126
وَهَذَا صِرَاطُ رَبِّكَ مُسْتَقِيمًا قَدْ فَصَّلْنَا الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَذَّكَّرُونَ
127
لَهُمْ دَارُ السَّلَامِ عِندَ رَبِّهِمْ وَهُوَ وَلِيُّهُم بِمَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
128
وَيَوْمَ يَحْشُرُهُمْ جَمِيعًا يَا مَعْشَرَ الْجِنِّ قَدِ اسْتَكْثَرْتُم مِّنَ الْإِنسِ وَقَالَ أَوْلِيَاؤُهُم مِّنَ الْإِنسِ رَبَّنَا اسْتَمْتَعَ بَعْضُنَا بِبَعْضٍ وَبَلَغْنَا أَجَلَنَا الَّذِي أَجَّلْتَ لَنَا قَالَ النَّارُ مَثْوَاكُمْ خَالِدِينَ فِيهَا إِلَّا مَا شَاءَ اللَّهُ إِنَّ رَبَّكَ حَكِيمٌ عَلِيمٌ
129
وَكَذَلِكَ نُوَلِّي بَعْضَ الظَّالِمِينَ بَعْضًا بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ
130
يَا مَعْشَرَ الْجِنِّ وَالْإِنسِ أَلَمْ يَأْتِكُمْ رُسُلٌ مِّنكُمْ يَقُصُّونَ عَلَيْكُمْ آيَاتِي وَيُنذِرُونَكُمْ لِقَاءَ يَوْمِكُمْ هَذَا قَالُوا شَهِدْنَا عَلَى أَنفُسِنَا وَغَرَّتْهُمُ الْحَيَاةُ الدُّنْيَا وَشَهِدُوا عَلَى أَنفُسِهِمْ أَنَّهُمْ كَانُوا كَافِرِينَ
131
ذَلِكَ أَن لَّمْ يَكُن رَّبُّكَ مُهْلِكَ الْقُرَى بِظُلْمٍ وَأَهْلُهَا غَافِلُونَ
132
وَلِكُلٍّ دَرَجَاتٌ مِّمَّا عَمِلُوا وَمَا رَبُّكَ بِغَافِلٍ عَمَّا يَعْمَلُونَ
133
وَرَبُّكَ الْغَنِيُّ ذُو الرَّحْمَةِ إِن يَشَأْ يُذْهِبْكُمْ وَيَسْتَخْلِفْ مِن بَعْدِكُم مَّا يَشَاءُ كَمَا أَنشَأَكُم مِّن ذُرِّيَّةِ قَوْمٍ آخَرِينَ
134
إِنَّ مَا تُوعَدُونَ لَآتٍ وَمَا أَنتُم بِمُعْجِزِينَ
135
قُلْ يَا قَوْمِ اعْمَلُوا عَلَى مَكَانَتِكُمْ إِنِّي عَامِلٌ فَسَوْفَ تَعْلَمُونَ مَن تَكُونُ لَهُ عَاقِبَةُ الدَّارِ إِنَّهُ لَا يُفْلِحُ الظَّالِمُونَ
136
وَجَعَلُوا لِلَّهِ مِمَّا ذَرَأَ مِنَ الْحَرْثِ وَالْأَنْعَامِ نَصِيبًا فَقَالُوا هَذَا لِلَّهِ بِزَعْمِهِمْ وَهَذَا لِشُرَكَائِنَا فَمَا كَانَ لِشُرَكَائِهِمْ فَلَا يَصِلُ إِلَى اللَّهِ وَمَا كَانَ لِلَّهِ فَهُوَ يَصِلُ إِلَى شُرَكَائِهِمْ سَاءَ مَا يَحْكُمُونَ
137
وَكَذَلِكَ زَيَّنَ لِكَثِيرٍ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ قَتْلَ أَوْلَادِهِمْ شُرَكَاؤُهُمْ لِيُرْدُوهُمْ وَلِيَلْبِسُوا عَلَيْهِمْ دِينَهُمْ وَلَوْ شَاءَ اللَّهُ مَا فَعَلُوهُ فَذَرْهُمْ وَمَا يَفْتَرُونَ
138
وَقَالُوا هَذِهِ أَنْعَامٌ وَحَرْثٌ حِجْرٌ لَّا يَطْعَمُهَا إِلَّا مَن نَّشَاءُ بِزَعْمِهِمْ وَأَنْعَامٌ حُرِّمَتْ ظُهُورُهَا وَأَنْعَامٌ لَّا يَذْكُرُونَ اسْمَ اللَّهِ عَلَيْهَا افْتِرَاءً عَلَيْهِ سَيَجْزِيهِم بِمَا كَانُوا يَفْتَرُونَ
139
وَقَالُوا مَا فِي بُطُونِ هَذِهِ الْأَنْعَامِ خَالِصَةٌ لِّذُكُورِنَا وَمُحَرَّمٌ عَلَى أَزْوَاجِنَا وَإِن يَكُن مَّيْتَةً فَهُمْ فِيهِ شُرَكَاءُ سَيَجْزِيهِمْ وَصْفَهُمْ إِنَّهُ حَكِيمٌ عَلِيمٌ
140
قَدْ خَسِرَ الَّذِينَ قَتَلُوا أَوْلَادَهُمْ سَفَهًا بِغَيْرِ عِلْمٍ وَحَرَّمُوا مَا رَزَقَهُمُ اللَّهُ افْتِرَاءً عَلَى اللَّهِ قَدْ ضَلُّوا وَمَا كَانُوا مُهْتَدِينَ
141
وَهُوَ الَّذِي أَنشَأَ جَنَّاتٍ مَّعْرُوشَاتٍ وَغَيْرَ مَعْرُوشَاتٍ وَالنَّخْلَ وَالزَّرْعَ مُخْتَلِفًا أُكُلُهُ وَالزَّيْتُونَ وَالرُّمَّانَ مُتَشَابِهًا وَغَيْرَ مُتَشَابِهٍ كُلُوا مِن ثَمَرِهِ إِذَا أَثْمَرَ وَآتُوا حَقَّهُ يَوْمَ حَصَادِهِ وَلَا تُسْرِفُوا إِنَّهُ لَا يُحِبُّ الْمُسْرِفِينَ
142
وَمِنَ الْأَنْعَامِ حَمُولَةً وَفَرْشًا كُلُوا مِمَّا رَزَقَكُمُ اللَّهُ وَلَا تَتَّبِعُوا خُطُوَاتِ الشَّيْطَانِ إِنَّهُ لَكُمْ عَدُوٌّ مُّبِينٌ
143
ثَمَانِيَةَ أَزْوَاجٍ مِّنَ الضَّأْنِ اثْنَيْنِ وَمِنَ الْمَعْزِ اثْنَيْنِ قُلْ آلذَّكَرَيْنِ حَرَّمَ أَمِ الْأُنثَيَيْنِ أَمَّا اشْتَمَلَتْ عَلَيْهِ أَرْحَامُ الْأُنثَيَيْنِ نَبِّئُونِي بِعِلْمٍ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
144
وَمِنَ الْإِبِلِ اثْنَيْنِ وَمِنَ الْبَقَرِ اثْنَيْنِ قُلْ آلذَّكَرَيْنِ حَرَّمَ أَمِ الْأُنثَيَيْنِ أَمَّا اشْتَمَلَتْ عَلَيْهِ أَرْحَامُ الْأُنثَيَيْنِ أَمْ كُنتُمْ شُهَدَاءَ إِذْ وَصَّاكُمُ اللَّهُ بِهَذَا فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَى عَلَى اللَّهِ كَذِبًا لِّيُضِلَّ النَّاسَ بِغَيْرِ عِلْمٍ إِنَّ اللَّهَ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
145
قُل لَّا أَجِدُ فِي مَا أُوحِيَ إِلَيَّ مُحَرَّمًا عَلَى طَاعِمٍ يَطْعَمُهُ إِلَّا أَن يَكُونَ مَيْتَةً أَوْ دَمًا مَّسْفُوحًا أَوْ لَحْمَ خِنزِيرٍ فَإِنَّهُ رِجْسٌ أَوْ فِسْقًا أُهِلَّ لِغَيْرِ اللَّهِ بِهِ فَمَنِ اضْطُرَّ غَيْرَ بَاغٍ وَلَا عَادٍ فَإِنَّ رَبَّكَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
146
وَعَلَى الَّذِينَ هَادُوا حَرَّمْنَا كُلَّ ذِي ظُفُرٍ وَمِنَ الْبَقَرِ وَالْغَنَمِ حَرَّمْنَا عَلَيْهِمْ شُحُومَهُمَا إِلَّا مَا حَمَلَتْ ظُهُورُهُمَا أَوِ الْحَوَايَا أَوْ مَا اخْتَلَطَ بِعَظْمٍ ذَلِكَ جَزَيْنَاهُم بِبَغْيِهِمْ وَإِنَّا لَصَادِقُونَ
147
فَإِن كَذَّبُوكَ فَقُل رَّبُّكُمْ ذُو رَحْمَةٍ وَاسِعَةٍ وَلَا يُرَدُّ بَأْسُهُ عَنِ الْقَوْمِ الْمُجْرِمِينَ
148
سَيَقُولُ الَّذِينَ أَشْرَكُوا لَوْ شَاءَ اللَّهُ مَا أَشْرَكْنَا وَلَا آبَاؤُنَا وَلَا حَرَّمْنَا مِن شَيْءٍ كَذَلِكَ كَذَّبَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ حَتَّى ذَاقُوا بَأْسَنَا قُلْ هَلْ عِندَكُم مِّنْ عِلْمٍ فَتُخْرِجُوهُ لَنَا إِن تَتَّبِعُونَ إِلَّا الظَّنَّ وَإِنْ أَنتُمْ إِلَّا تَخْرُصُونَ
149
قُلْ فَلِلَّهِ الْحُجَّةُ الْبَالِغَةُ فَلَوْ شَاءَ لَهَدَاكُمْ أَجْمَعِينَ
150
قُلْ هَلُمَّ شُهَدَاءَكُمُ الَّذِينَ يَشْهَدُونَ أَنَّ اللَّهَ حَرَّمَ هَذَا فَإِن شَهِدُوا فَلَا تَشْهَدْ مَعَهُمْ وَلَا تَتَّبِعْ أَهْوَاءَ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا وَالَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِالْآخِرَةِ وَهُم بِرَبِّهِمْ يَعْدِلُونَ
151
قُلْ تَعَالَوْا أَتْلُ مَا حَرَّمَ رَبُّكُمْ عَلَيْكُمْ أَلَّا تُشْرِكُوا بِهِ شَيْئًا وَبِالْوَالِدَيْنِ إِحْسَانًا وَلَا تَقْتُلُوا أَوْلَادَكُم مِّنْ إِمْلَاقٍ نَّحْنُ نَرْزُقُكُمْ وَإِيَّاهُمْ وَلَا تَقْرَبُوا الْفَوَاحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ وَلَا تَقْتُلُوا النَّفْسَ الَّتِي حَرَّمَ اللَّهُ إِلَّا بِالْحَقِّ ذَلِكُمْ وَصَّاكُم بِهِ لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ
152
وَلَا تَقْرَبُوا مَالَ الْيَتِيمِ إِلَّا بِالَّتِي هِيَ أَحْسَنُ حَتَّى يَبْلُغَ أَشُدَّهُ وَأَوْفُوا الْكَيْلَ وَالْمِيزَانَ بِالْقِسْطِ لَا نُكَلِّفُ نَفْسًا إِلَّا وُسْعَهَا وَإِذَا قُلْتُمْ فَاعْدِلُوا وَلَوْ كَانَ ذَا قُرْبَى وَبِعَهْدِ اللَّهِ أَوْفُوا ذَلِكُمْ وَصَّاكُم بِهِ لَعَلَّكُمْ تَذَكَّرُونَ
153
وَأَنَّ هَذَا صِرَاطِي مُسْتَقِيمًا فَاتَّبِعُوهُ وَلَا تَتَّبِعُوا السُّبُلَ فَتَفَرَّقَ بِكُمْ عَن سَبِيلِهِ ذَلِكُمْ وَصَّاكُم بِهِ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ
154
ثُمَّ آتَيْنَا مُوسَى الْكِتَابَ تَمَامًا عَلَى الَّذِي أَحْسَنَ وَتَفْصِيلًا لِّكُلِّ شَيْءٍ وَهُدًى وَرَحْمَةً لَّعَلَّهُم بِلِقَاءِ رَبِّهِمْ يُؤْمِنُونَ
155
وَهَذَا كِتَابٌ أَنزَلْنَاهُ مُبَارَكٌ فَاتَّبِعُوهُ وَاتَّقُوا لَعَلَّكُمْ تُرْحَمُونَ
156
أَن تَقُولُوا إِنَّمَا أُنزِلَ الْكِتَابُ عَلَى طَائِفَتَيْنِ مِن قَبْلِنَا وَإِن كُنَّا عَن دِرَاسَتِهِمْ لَغَافِلِينَ
157
أَوْ تَقُولُوا لَوْ أَنَّا أُنزِلَ عَلَيْنَا الْكِتَابُ لَكُنَّا أَهْدَى مِنْهُمْ فَقَدْ جَاءَكُم بَيِّنَةٌ مِّن رَّبِّكُمْ وَهُدًى وَرَحْمَةٌ فَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّن كَذَّبَ بِآيَاتِ اللَّهِ وَصَدَفَ عَنْهَا سَنَجْزِي الَّذِينَ يَصْدِفُونَ عَنْ آيَاتِنَا سُوءَ الْعَذَابِ بِمَا كَانُوا يَصْدِفُونَ
158
هَلْ يَنظُرُونَ إِلَّا أَن تَأْتِيَهُمُ الْمَلَائِكَةُ أَوْ يَأْتِيَ رَبُّكَ أَوْ يَأْتِيَ بَعْضُ آيَاتِ رَبِّكَ يَوْمَ يَأْتِي بَعْضُ آيَاتِ رَبِّكَ لَا يَنفَعُ نَفْسًا إِيمَانُهَا لَمْ تَكُنْ آمَنَتْ مِن قَبْلُ أَوْ كَسَبَتْ فِي إِيمَانِهَا خَيْرًا قُلِ انتَظِرُوا إِنَّا مُنتَظِرُونَ
159
إِنَّ الَّذِينَ فَرَّقُوا دِينَهُمْ وَكَانُوا شِيَعًا لَّسْتَ مِنْهُمْ فِي شَيْءٍ إِنَّمَا أَمْرُهُمْ إِلَى اللَّهِ ثُمَّ يُنَبِّئُهُم بِمَا كَانُوا يَفْعَلُونَ
160
مَن جَاءَ بِالْحَسَنَةِ فَلَهُ عَشْرُ أَمْثَالِهَا وَمَن جَاءَ بِالسَّيِّئَةِ فَلَا يُجْزَى إِلَّا مِثْلَهَا وَهُمْ لَا يُظْلَمُونَ
161
قُلْ إِنَّنِي هَدَانِي رَبِّي إِلَى صِرَاطٍ مُّسْتَقِيمٍ دِينًا قِيَمًا مِّلَّةَ إِبْرَاهِيمَ حَنِيفًا وَمَا كَانَ مِنَ الْمُشْرِكِينَ
162
قُلْ إِنَّ صَلَاتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ
163
لَا شَرِيكَ لَهُ وَبِذَلِكَ أُمِرْتُ وَأَنَا أَوَّلُ الْمُسْلِمِينَ
164
قُلْ أَغَيْرَ اللَّهِ أَبْغِي رَبًّا وَهُوَ رَبُّ كُلِّ شَيْءٍ وَلَا تَكْسِبُ كُلُّ نَفْسٍ إِلَّا عَلَيْهَا وَلَا تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَى ثُمَّ إِلَى رَبِّكُم مَّرْجِعُكُمْ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ فِيهِ تَخْتَلِفُونَ
165
وَهُوَ الَّذِي جَعَلَكُمْ خَلَائِفَ الْأَرْضِ وَرَفَعَ بَعْضَكُمْ فَوْقَ بَعْضٍ دَرَجَاتٍ لِّيَبْلُوَكُمْ فِي مَا آتَاكُمْ إِنَّ رَبَّكَ سَرِيعُ الْعِقَابِ وَإِنَّهُ لَغَفُورٌ رَّحِيمٌ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Les bestiaux (Al-Anam)
1
Louange à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur.
2
C’est Lui qui vous a créés d’argile ; puis il vous a décrété un terme, et il y a un terme fixé auprès de Lui. Pourtant, vous doutez encore !
3
Et Lui, Il est Allah dans les cieux et sur la terre. Il connaît ce que vous cachez en vous et ce que vous divulguez et Il sait ce que vous acquérez.
4
Et il ne leur vient aucun des signes d’entre les signes de leur Seigneur, sans qu’ils ne s’en détournent.
5
Ils traitent de mensonge la vérité quand celle-ci leur vient. Mais ils vont avoir des nouvelles de ce dont ils se moquent.
6
N’ont-ils pas vu combien de générations, avant eux, Nous avons détruites, auxquelles Nous avions donné pouvoir sur terre, bien plus que ce que Nous vous avons donnés ? Nous avions envoyé, sur eux, du ciel, la pluie en abondance, et Nous avions fait couler des rivières à leurs pieds. Puis Nous les avons détruites, pour leurs péchés ; et Nous avons créé après eux, une nouvelle génération.
7
Même si Nous avions fait descendre sur toi (Muhammad) un Livre en papier qu’ils pouvaient toucher de leurs mains, ceux qui ne croient pas auraient certainement dit : « Ce n’est que de la magie évidente ! »
8
Et ils disent : « Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre sur lui (Muhammad) un Ange ? » Si Nous avions fait descendre un Ange, c’eût été, sûrement, affaire faite ; puis on ne leur eût point donné de délai.
9
Si Nous avions désigné un Ange [comme prophète], Nous aurions fait de lui un homme et Nous leur aurions causé la même confusion que celle dans laquelle ils sont.
10
Certes, on s’est moqué de messagers avant toi, mais ceux qui se sont raillés d’eux, leur propre raillerie les enveloppa.
11
Dis : « Parcourez la terre et regardez ce qu’il est advenu de ceux qui traitaient la vérité de mensonge ».
12
Dis : « A qui appartient ce qui est dans les cieux et la terre ? » Dis : « A Allah ! » Il S’est à Lui-même prescrit la miséricorde. Il vous rassemblera, certainement, au Jour de la Résurrection : il n’y a pas de doute là-dessus. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas.
13
Et à Lui tout ce qui réside dans la nuit et le jour. C’est Lui qui est l’Audient, l’Omniscient.
14
Dis : « Devais-je prendre pour allié autre qu’Allah, le Créateur des cieux et de la terre ? C’est Lui qui nourrit et personne ne Le nourrit. Dis : « On m’a commandé d’être le premier à me soumettre ». Et ne sois jamais du nombre des associateurs.
15
Dis : « Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour redoutable ».
16
En ce jour, quiconque est épargné, c’est qu’[Allah] lui a fait miséricorde. Et voilà le succès éclatant.
17
Et si Allah fait qu’un malheur te touche, nul autre que Lui ne peut l’enlever. Et s’Il fait qu’un bonheur te touche... c’est qu’Il est Omnipotent.
18
C’est Lui le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs ; c’est Lui le Sage, le Parfaitement Connaisseur.
19
Dis : « Qu’y a-t-il de plus grand en fait de témoignage ? » Dis : « Allah est témoin entre moi et vous ; et ce Coran m’a été révélé pour que je vous avertisse, par sa voie, vous et tous ceux qu’il atteindra. « Est-ce vous vraiment qui attestez qu’il y ait avec Allah d’autres divinités ? Dis : « Je n’atteste pas ». Dis [aussi]: « Il n’y a qu’une Divinité Unique. Et moi, je désavoue ce que vous (Lui) associez ».
20
Ceux à qui Nous avons donné le Livre reconnaissent (le Messager Muhammad) comme ils reconnaissent leurs propres enfants. Ceux qui font leur propre perte sont ceux qui ne croient pas.
21
Qui donc est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonge Ses versets ? Les injustes ne réussiront pas.
22
Et le Jour où Nous les rassemblerons tous puis dirons à ceux qui auront donné des associés : « Où sont donc vos associés que vous prétendiez ? »
23
Alors il ne leur restera comme excuse que de dire : « Par Allah notre Seigneur ! Nous n’étions jamais des associateurs ».
24
Vois comment ils mentent à eux-mêmes ! Et comment les abandonnent (les associés) qu’ils inventaient !
25
Il en est parmi eux qui viennent t’écouter, cependant que Nous avons entouré de voiles leurs cœurs, qui les empêchent de comprendre (le Coran), et dans leurs oreilles est une lourdeur. Quand même ils verraient toutes sortes de preuves, ils n’y croiraient pas. Et quand ils viennent disputer avec toi, ceux qui ne croient pas disent alors : « Ce ne sont que des légendes des anciens ».
26
Ils empêchent [les gens] de s’approcher de lui et s’en écartent eux-mêmes. Ils ne feront périr qu’eux-mêmes sans s’en rendre compte.
27
Si tu les voyais, quand ils seront placés devant le Feu. Ils diront alors : « Hélas ! Si nous pouvions être renvoyés (sur la terre), nous ne traiterions plus de mensonges les versets de notre Seigneur et nous serions du nombre des croyants ».
28
Mais non ! Voilà que leur apparaîtra ce qu’auparavant ils cachaient. Or, s’ils étaient rendus [à la vie terrestre], ils reviendraient sûrement à ce qui leur était interdit. Ce sont vraiment des menteurs.
29
Et ils disent : « Il n’y a pour nous [d’autre vie] que celle d’ici-bas ; et nous ne serons pas ressuscités ».
30
Si tu les voyais, quand ils comparaîtront devant leur Seigneur. Il leur dira : « Cela n’est-il pas la vérité ? » Ils diront : « Mais si ! Par notre Seigneur ! » Et, il dira : « Goûtez alors au châtiment pour n’avoir pas cru ».
31
Sont perdants certes ceux qui traitent de mensonge la rencontre d’Allah. Et quand soudain l’Heure leur viendra, ils diront : « Malheur à nous pour notre négligence à son égard, Et ils porteront leurs fardeaux sur leurs dos, et quels mauvais fardeaux !
32
La présente vie n’est que jeu et amusement. La demeure dans l’au-delà sera meilleure pour ceux qui sont pieux. Eh bien, ne comprenez-vous pas ?
33
Nous savons qu’en vérité ce qu’ils disent te chagrine. Or, vraiment ils ne croient pas que tu es menteur, mais ce sont les versets (le Coran) d’Allah, que les injustes renient.
34
Certes, des messagers avant toi (Muhammad) ont été traités de menteurs. Ils endurèrent alors avec constance d’être traités de menteurs et d’être persécutés, jusqu’à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer les paroles d’Allah, et il t’est déjà parvenu une partie de l’histoire des Envoyés.
35
Et si leur indifférence t’afflige énormément, et qu’il est dans ton pouvoir de chercher un tunnel à travers la terre, ou une échelle pour aller au ciel pour leur apporter un miracle, [fais-le donc]. Et si Allah voulait, Il pourrait les mettre tous sur le chemin droit. Ne sois pas du nombre des ignorants.
36
Seuls ceux qui entendent répondent à l’appel [de la foi]. Et quant aux morts, Allah les ressuscitera ; puis ils Lui seront ramenés.
37
Et ils disent : « Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre sur lui (Muhammad) un miracle de la part de son Seigneur ? » Dis : « Certes Allah est capable de faire descendre un miracle. Mais la plupart d’entre eux ne savent pas ».
38
Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre. Puis, c’est vers leur Seigneur qu’ils seront ramenés.
39
Et ceux qui traitent de mensonges Nos versets sont sourds et muets, dans les ténèbres. Allah égare qui Il veut ; et Il place qui Il veut sur un chemin droit.
40
Dis : « Informez-moi : si le châtiment d’Allah vous vient, ou que vous vient l’Heure, ferez-vous appel à autre qu’Allah, si vous êtes véridiques ? »
41
C’est plutôt à Lui que vous ferez appel. Puis, Il dissipera, s’Il veut, l’objet de votre appel et vous oublierez ce que vous [Lui] associez.
42
Nous avons, certes, envoyé (des messagers) aux communautés avant toi. Ensuite Nous les avons saisies par l’adversité et la détresse - peut-être imploreront-ils (la miséricorde) ! -
43
Pourquoi donc, lorsque Notre rigueur leur vînt, n’ont-ils pas imploré (la miséricorde) ? Mais leurs cœurs s’étaient endurcis et le Diable enjolivait à leurs yeux ce qu’ils faisaient.
44
Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l’abondance) ; et lorsqu’ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés.
45
Ainsi fut exterminé le dernier reste de ces injustes. Et louange à Allah, Seigneur de l’Univers !
46
Dis : « Voyez-vous ? Si Allah prenait votre ouïe et votre vue, et scellait vos cœurs, quelle divinité autre qu’Allah vous les rendrait ? Regarde comment, à leur intention, Nous clarifions les preuves ! Pourtant ils s’en détournent.
47
Dis : « Que vous en semble ? Si le châtiment d’Allah vous venait à l’improviste ou au grand jour, qui seront détruits sinon les gens injustes ? »
48
Nous n’envoyons des messagers qu’en annonciateurs et avertisseurs : ceux qui croient donc et se réforment, nulle crainte sur eux et ils ne seront point affligés.
49
Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves, le châtiment les touchera, à cause de leur perversité.
50
Dis-[leur]: « Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d’Allah, ni que je connais l’Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. » Dis : « Est-ce que sont égaux l’aveugle et celui qui voit ? Ne réfléchissez-vous donc pas ? »
51
Et avertis par ceci (le Coran), ceux qui craignent d’être rassemblés devant leur Seigneur, qu’ils n’auront hors d’Allah ni allié ni intercesseur. Peut-être deviendraient-ils pieux !
52
Et ne repousse pas ceux qui, matin et soir, implorent leur Seigneur, cherchant sa Face « Wajh ». Leur demander compte ne t’incombe en rien, et te demander compte ne leur incombe en rien. En les repoussant donc, tu serais du nombre des injustes.
53
Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu’ils disent : « Est-ce là ceux qu’Allah a favorisés parmi nous ? » N’est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants ?
54
Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets (le Coran), dis : « Que la paix soit sur vous ! Votre Seigneur S’est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d’entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s’est repenti et s’est réformé... Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux ».
55
C’est ainsi que Nous détaillons les versets, afin qu’apparaisse clairement le chemin des criminels.
56
Dis : « il m’a été interdit d’adorer ceux que vous priez en dehors d’Allah ». Dis : « Je ne suivrai pas vos passions : car ce serait m’égarer, et je ne serais plus parmi les bien-guidés ».
57
Dis : « Je m’appuie sur une preuve évidente de la part de mon Seigneur, et vous avez traité cela de mensonge. Ce (le châtiment) que vous voulez hâter ne dépend pas de moi. Le jugement n’appartient qu’à Allah : Il tranche en toute vérité et Il est le meilleur des juges.
58
Dis : « Si ce que vous voulez hâter dépendait de moi, ce serait affaire faite entre vous et moi. » C’est Allah qui connaît le mieux les injustes.
59
C’est Lui qui détient les clefs de l’Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu’Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite.
60
Et, la nuit, c’est Lui qui prend vos âmes, et Il sait ce que vous avez acquis pendant le jour. Puis Il vous ressuscite le jour afin que s’accomplisse le terme fixé. Ensuite, c’est vers Lui que sera votre retour, et Il vous informera de ce que vous faisiez.
61
Et Il est le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs. Et Il envoie sur vous des gardiens. Et lorsque la mort atteint l’un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence.
62
Ils sont ensuite ramenés vers Allah, leur vrai Maître. C’est à Lui qu’appartient le jugement et Il est le plus prompt des juges.
63
Dis : « Qui vous délivre des ténèbres de la terre et de la mer ? » Vous l’invoquez humblement et en secret : « S’Il nous délivre de ceci, nous serons du nombre des reconnaissants.
64
Dis : « C’est Allah qui vous en délivre ainsi que de toute angoisse. Pourtant, vous Lui donnez des associés ».
65
Dis : « Il est capable, Lui, de susciter contre vous, d’en haut, ou de dessous vos pieds, un châtiment, ou de vous confondre dans le sectarisme. Et Il vous fait goûter l’ardeur [au combat] les uns aux autres. » Regarde comment Nous exposons Nos versets. Peut-être comprendront-ils ?
66
Et ton peuple traite cela (le Coran) de mensonge, alors que c’est la vérité. Dis : « Je ne suis pas votre garant.
67
Chaque annonce arrive en son temps et en son lieu. Et bientôt vous le saurez. »
68
Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils entament une autre discussion. Et si le Diable te fait oublier, alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes.
69
Il n’incombe nullement à ceux qui sont pieux de rendre compte pour ces gens là. Mais c’est à titre de rappel. Peut-être craindront-ils [Allah].
70
Laisse ceux qui prennent leur religion pour jeu et amusement, et qui sont séduits par la vie sur terre. Et rappelle par ceci (le Coran) pour qu’une âme ne s’expose pas à sa perte selon ce qu’elle aura acquis, elle n’aura en dehors d’Allah, ni allié ni intercesseur. Et quelle que soit la compensation qu’elle offrirait, elle ne sera pas acceptée d’elle. Ceux-là se sont abandonnés à leur perdition à cause de ce qu’ils ont acquis. Leur breuvage sera l’eau bouillante et ils auront un châtiment douloureux, pour avoir mécru.
71
Dis : « Invoquerons-nous, au lieu d’Allah, ce qui ne peut nous profiter ni nous nuire ? Et reviendrons-nous sur nos talons après qu’Allah nous a guidés, comme quelqu’un que les diables ont séduit et qui erre perplexe sur la terre, bien que des amis l’appellent vers le droit chemin (lui disant): - « Viens à nous ». Dis : « Le vrai chemin, c’est le chemin d’Allah. Et il nous a été commandé de nous soumettre au Seigneur de l’Univers,
72
Et d’accomplir la Salât et de Le craindre. C’est vers Lui que vous serez rassemblés ».
73
Et c’est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit : « Sois ! » Cela est, Sa parole est la vérité. A Lui, [seul,] la royauté, le jour où l’on soufflera dans la Trompe. C’est Lui le Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste. Et c’est Lui le Sage et le Parfaitement Connaisseur.
74
(Rappelle le moment) où Abraham dit à `Azar, son père : « Prends-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident ! »
75
Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu’il fût de ceux qui croient avec conviction.
76
Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit : « Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : « Je n’aime pas les choses qui disparaissent ».
77
Lorsqu’ensuite il observa la lune se levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés ».
78
Lorsqu’ensuite il observa le soleil levant, il dit : « Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand » Puis lorsque le soleil disparut, il dit : « O mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Allah.
79
Je tourne mon visage exclusivement vers Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre ; et je ne suis point de ceux qui Lui donnent des associés. »
80
Son peuple disputa avec lui ; mais il dit : « Allez-vous disputer avec moi au sujet d’Allah, alors qu’Il m’a guidé ? Je n’ai pas peur des associés que vous Lui donnez. Je ne crains que ce que veut mon Seigneur. Mon Seigneur embrasse tout dans Sa science. Ne vous rappelez-vous donc pas ?
81
Et comment aurais-je peur des associés que vous Lui donnez, alors que vous n’avez pas eu peur d’associer à Allah des choses pour lesquelles Il ne vous a fait descendre aucune preuve ? Lequel donc des deux partis a le plus droit à la sécurité ? (Dites-le) si vous savez.
82
Ceux qui ont cru et n’ont point troublé la pureté de leur foi par quelqu’inéquité (association), ceux-là ont la sécurité ; et ce sont eux les bien-guidés ».
83
Tel est l’argument que Nous inspirâmes à Abraham contre son peuple. Nous élevons en haut rang qui Nous voulons. Ton Seigneur est Sage et Omniscient.
84
Et Nous lui avons donné Isaac et Jacob et Nous les avons guidés tous les deux. Et Noé, Nous l’avons guidé auparavant, et parmi la descendance (d’Abraham) (ou de Noé), David, Salomon, Job, Joseph, Moïse et Aaron. Et c’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.
85
De même, Zacharie, Jean-Baptiste, Jésus et Elie, tous étant du nombre des gens de bien.
86
De même, Ismaël, Elisée, Jonas et Lot. Chacun d’eux Nous l’avons favorisé par dessus le reste du monde.
87
De même une partie de leurs ancêtres, de leurs descendants et de leurs frères et Nous les avons choisis et guidés vers un chemin droit.
88
Telle est la direction par laquelle Allah guide qui Il veut parmi Ses serviteurs. Mais s’ils avaient donné à Allah des associés, alors, tout ce qu’ils auraient fait eût certainement été vain.
89
C’est à eux que Nous avons apporté le Livre, la sagesse et la prophétie. Si ces autres-là n’y croient pas, du moins Nous avons confié ces choses à des gens qui ne les nient pas.
90
Voilà ceux qu’Allah a guidés : suis donc leur direction. Dis : « Je ne vous demande pas pour cela de salaire ». Ce n’est qu’un rappel à l’intention de tout l’univers.
91
Ils n’apprécient pas Allah comme Il le mérite quand ils disent : « Allah n’a rien fait descendre sur un humain. » Dis : « Qui a fait descendre le Livre que Moïse a apporté comme lumière et guide, pour les gens ? Vous le mettez en feuillets, pour en montrer une partie, tout en cachant beaucoup. Vous avez été instruits de ce que vous ne saviez pas, ni vous ni vos ancêtres. Dis : « C’est Allah ». Et puis, laisse-les s’amuser dans leur égarement.
92
Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui, afin que tu avertisses la Mère des Cités (la Mecque) et les gens tout autour. Ceux qui croient au Jour dernier, y croient et demeurent assidus dans leur Salât.
93
Et quel pire injuste que celui qui fabrique un mensonge contre Allah ou qui dit : « Révélation m’a été faite », quand rien ne lui a été révélé. De même celui qui dit : « Je vais faire descendre quelque chose de semblable à ce qu’Allah a fait descendre. » Si tu voyais les injustes lorsqu’ils seront dans les affres de la mort, et que les Anges leur tendront les mains (disant): « Laissez sortir vos âmes. Aujourd’hui vous allez être récompensés par le châtiment de l’humiliation pour ce que vous disiez sur Allah d’autre que la vérité et parce que vous vous détourniez orgueilleusement de Ses enseignements ».
94
Et vous voici venus à Nous, seuls, tout comme Nous vous avions créés la première fois, abandonnant derrière vos dos tout ce que Nous vous avions accordé. Nous ne vous voyons point accompagnés des intercesseurs que vous prétendiez être des associés. Il y a certainement eu rupture entre vous : ils vous ont abandonnés, ceux que vous prétendiez (être vos intercesseurs).
95
C’est Allah qui fait fendre la graine et le noyau : du mort il fait sortir le vivant, et du vivant, il fait sortir le mort. Tel est Allah. Comment donc vous laissez-vous détourner ?
96
Fendeur de l’aube, Il a fait de la nuit une phase de repos ; le soleil et la lune pour mesurer le temps. Voilà l’ordre conçu par le Puissant, l’Omniscient.
97
Et c’est Lui qui vous a assigné les étoiles, pour que, par elles, vous vous guidiez dans les ténèbres de la terre et de la mer. Certes, Nous exposons les preuves pour ceux qui savent !
98
Et c’est Lui qui vous a créés à partir d’une personne unique (Adam). Et il y a une demeure et un lieu de dépôt (pour vous.) Nous avons exposé les preuves pour ceux qui comprennent.
99
Et c’est Lui qui, du ciel, a fait descendre l’eau. Puis par elle, Nous fîmes germer toute plante, de quoi Nous fîmes sortir une verdure, d’où Nous produisîmes des grains, superposés les uns sur les autres ; et du palmier, de sa spathe, des régimes de dattes qui se tendent. Et aussi les jardins de raisins, l’olive et la grenade, semblables ou différents les uns des autres. Regardez leurs fruits au moment de leur production et de leur mûrissement. Voilà bien là des signes pour ceux qui ont la foi.
100
Et ils ont désigné des associés à Allah : les djinns, alors que c’est Lui qui les a créés. Et ils Lui ont inventé, dans leur ignorance, des fils et des filles, Gloire à Lui ! Il transcende tout ce qu’ils lui attribuent.
101
Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n’a pas de compagne ? C’est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient.
102
Voilà Allah, votre Seigneur ! Il n’y a de divinité que Lui, Créateur de tout. Adorez-Le donc. C’est Lui qui a charge de tout.
103
Les regards ne peuvent l’atteindre, cependant qu’Il saisit tous les regards. Et Il est le Doux, le Parfaitement Connaisseur.
104
Certes, il vous est parvenu des preuves évidentes, de la part de votre Seigneur. Donc, quiconque voit clair, c’est en sa faveur ; et quiconque reste aveugle, c’est à son détriment, car je ne suis nullement chargé de votre sauvegarde.
105
C’est ainsi que Nous expliquons les versets. Et afin qu’ils disent : « Tu as étudié ». Et afin de l’exposer clairement à des gens qui savent.
106
Suis ce qui t’est révélé de la part de ton Seigneur. Point de divinité autre que Lui. Et écarte-toi des associateurs.
107
Si Allah voulait, ils ne seraient point associateurs ! Mais Nous ne t’avons pas désigné comme gardien sur eux ; et tu n’es pas leur garant.
108
N’injuriez pas ceux qu’ils invoquent, en dehors d’Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance. De même, Nous avons enjolivé (aux yeux) de chaque communauté sa propre action. Ensuite, c’est vers leur Seigneur que sera leur retour ; et Il les informera de ce qu’ils œuvraient.
109
Et ils jurent par Allah de toute la force de leurs serments, que s’il leur venait un miracle, ils y croiraient (sans hésiter,) Dis : « En vérité, les miracles ne dépendent que d’Allah. » Mais qu’est ce qui vous fait penser que quand cela (le signe) arrivera, ils n’y croiront pas ?
110
Parce qu’ils n’ont pas cru la première fois, nous détournerons leurs cœurs et leurs yeux ; nous les laisserons marcher aveuglement dans leur rébellion.
111
Et si Nous faisions descendre les Anges vers eux, [comme ils l’avaient proposé] si les morts leur parlaient, et si Nous rassemblions toute chose devant eux, ils ne croiraient que si Allah veut. Mais la plupart d’entre eux ignorent.
112
Ainsi, à chaque prophète avons-Nous assigné un ennemi : des diables d’entre les hommes et les djinns, qui s’inspirent trompeusement les uns aux autres des paroles enjolivées. Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l’auraient pas fait ; laisse-les donc avec ce qu’ils inventent.
113
Et pour que les cœurs de ceux qui ne croient pas à l’au-delà se penchent vers elles, qu’ils les agréent, et qu’ils perpètrent ce qu’ils perpètrent.
114
Chercherai-je un autre juge qu’Allah, alors que c’est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre bien exposé ? Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu’il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre de ceux qui doutent.
115
Et la parole de ton Seigneur s’est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l’Audient, l’Omniscient.
116
Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la terre, ils t’égareront du sentier d’Allah : ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges.
117
Certes ton Seigneur connaît le mieux ceux qui s’égarent de Son sentier, et c’est Lui qui connaît le mieux les bien-guidés.
118
Mangez donc de ce sur quoi on a prononcé le nom d’Allah si vous êtes croyants en Ses versets (le Coran).
119
Qu’avez-vous à ne pas manger de ce sur quoi le nom d’Allah a été prononcé ? Alors qu’Il vous a détaillé ce qu’Il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d’y recourir. Beaucoup de gens égarent, sans savoir, par leurs passions. C’est ton Seigneur qui connaît le mieux les transgresseurs.
120
Evitez le péché apparent ou caché, (car) ceux qui acquièrent le péché seront rétribués selon ce qu’ils auront commis.
121
Et ne mangez pas de ce sur quoi le nom d’Allah n’a pas été prononcé, car ce serait (assurément) une perversité. Les diables inspirent à leurs alliés de disputer avec vous. Si vous leur obéissez, vous deviendrez certes des associateurs.
122
Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et à qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens, est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ? Ainsi on a enjolivé aux mécréants ce qu’ils œuvrent.
123
Ainsi, Nous avons placé dans chaque cité de grands criminels qui y ourdissent des complots. Mais ils ne complotent que contre eux-mêmes et ils n’en sont pas conscients.
124
Et lorsqu’une preuve leur vient, ils disent : « Jamais nous ne croirons tant que nous n’aurons pas reçu un don semblable à celui qui a été donné aux messagers d’Allah ». Allah sait mieux où placer Son message. Ceux qui ont commis le crime seront atteints d’un rapetissement auprès d’Allah ainsi que d’un supplice sévère pour les ruses qu’ils tramaient.
125
Et puis, quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l’Islam. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s’il s’efforçait de monter au ciel. Ainsi Allah inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas.
126
Telle est la voie de ton Seigneur dans toute sa rectitude. Nous avons [effectivement] bien détaillé les signes (ou versets) à des gens qui se rappellent.
127
Pour eux la maison du Salut auprès de leur Seigneur. Et c’est Lui qui est leur protecteur, pour ce qu’ils faisaient (sur terre).
128
Et le jour où Il les rassemblera tous : « O communauté des djinns, vous avez trop abusé des humains ». Et leurs alliés parmi les humains diront : « O notre Seigneur, nous avons profité les uns des autres, et nous avons atteint le terme que Tu avais fixé pour nous. » Il leur dira : « l’Enfer est votre demeure, pour y rester éternellement, sauf si Allah en décide autrement. » Vraiment ton Seigneur est Sage et Omniscient.
129
Et ainsi accordons-Nous, à certains injustes l’autorité sur d’autres, (injustes) à cause de ce qu’ils ont acquis.
130
O communauté des djinns et des humains, ne vous est-il pas venu des messagers, choisis parmi vous, qui vous ont raconté Mes signes et averti de la rencontre de ce jour ? Ils diront : « Nous témoignons contre nous-mêmes. » La vie présente les a trompés ; et ils ont témoigné contre eux-mêmes qu’en (vérité) ils étaient mécréants.
131
C’est que ton Seigneur n’anéantit point injustement des cités dont les gens ne sont pas encore avertis.
132
A chacun des rangs (des récompenses) selon ses œuvres. Or ton Seigneur n’est pas inattentif à ce qu’ils font.
133
Ton Seigneur est le Suffisant à Soi-même, le Détenteur de la miséricorde. S’Il voulait, Il vous ferait périr et mettrait à votre place qui Il veut, de même qu’Il vous a créés d’une descendance d’un autre peuple.
134
Ce qui vous a été promis arrivera (certainement.) Et vous n’êtes pas à même de [Nous] réduire à l’impuissance.
135
Dis : « O mon peuple ! Continuez à agir selon votre méthode ; moi aussi j’agirai selon la mienne. Ensuite, vous saurez qui aura un meilleur (sort) dans l’au-delà. » Certes, les injustes ne réussiront jamais.
136
Et ils assignent à Allah une part de ce qu’Il a Lui-même créé, en fait de récoltes et de bestiaux, et ils disent : « Ceci est à Allah - selon leur prétention ! - et ceci à nos divinités. » Mais ce qui est pour leurs divinités ne parvient pas à Allah, tandis que ce qui est pour Allah parvient à leurs divinités. Comme leur jugement est mauvais !
137
Et c’est ainsi que leurs divinités ont enjolivé à beaucoup d’associateurs le meurtre de leurs enfants, afin de les ruiner et de travestir à leurs yeux leur religion. Or si Allah voulait, ils ne le feraient pas. Laisse-les donc, ainsi que ce qu’ils inventent.
138
Et ils dirent : « Voilà des bestiaux et des champs frappés d’interdiction : n’en mangeront que ceux que nous voudrons. » - selon leur prétention ! - Et voilà des bêtes dont le dos est tabou, et des bêtes sur lesquelles ils ne mentionnent pas le nom d’Allah. Des inventions contre Lui ! Il les rétribuera pour ce qu’ils inventaient comme mensonges.
139
Et ils dirent : « Ce qui est dans le ventre de ces bêtes est réservé aux mâles d’entre nous, et interdit à nos femmes. » Et si c’est un mort-né, ils y participent tous. Bientôt Il les rétribuera pour leur prescription, car Il est Sage et Omniscient.
140
Ils sont certes perdants, ceux qui ont, par sottise et ignorance tué leurs enfants, et ceux qui ont interdit ce qu’Allah leur a attribué de nourriture, inventant des mensonges contre Allah. Ils se sont égarés et ne sont point guidés.
141
C’est Lui qui a créé les jardins, treillagés et non treillagés ; ainsi que les palmiers et la culture aux récoltes diverses ; [de même que] l’olive et la grenade, d’espèces semblables et différentes. Mangez de leurs fruits, quand ils en produisent ; et acquittez-en les droits le jour de la récolte. Et ne gaspillez point car Il n’aime pas les gaspilleurs.
142
Et (Il a créé) parmi les bestiaux, certains pour le transport, et d’autres pour diverses utilités ; mangez de ce qu’Allah vous a attribué, et ne suivez pas les pas du Diable, car il est pour vous un ennemi déclaré.
143
(Il en a créé) huit, en couples : deux pour les ovins, deux pour les caprins... dis : « Est-ce les deux mâles qu’Il a interdits ou les deux femelles, ou ce qui est dans les matrices des deux femelles ? Informez-moi de toute connaissance, si vous êtes véridiques »
144
...deux pour les camélidés, deux pour les bovins... Dis : « Est-ce les deux mâles qu’Il a interdits ou les deux femelles, ou ce qui est dans les matrices des deux femelles ? Ou bien étiez-vous témoins quand Allah vous l’enjoignit ? » Qui est donc plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah pour égarer les gens sans se baser sur aucun savoir ? Allah ne guide pas les gens injustes.
145
Dis : « Dans ce qui m’a été révélé, je ne trouve d’interdit, à aucun mangeur d’en manger, que la bête (trouvée) morte, ou le sang qu’on a fait couler, ou la chair de porc - car c’est une souillure - ou ce qui, par perversité, a été sacrifié à autre qu’Allah ». Quiconque est contraint, sans toutefois abuser ou transgresser, ton Seigneur est certes Pardonneur et Miséricordieux.
146
Aux Juifs, Nous avons interdit toute bête à ongle unique. Des bovins et des ovins, Nous leurs avons interdit les graisses, sauf ce que portent leur dos, leurs entrailles, ou ce qui est mêlé à l’os. Ainsi les avons-Nous punis pour leur rébellion. Et Nous sommes bien véridiques.
147
Puis, s’ils te traitent de menteur, alors dis : « Votre Seigneur est Détenteur d’une immense miséricorde cependant que Sa rigueur ne saura être détournée des gens criminels ».
148
Ceux qui ont associé diront : « Si Allah avait voulu, nous ne Lui aurions pas donné des associés, nos ancêtres non plus et nous n’aurions rien déclaré interdit. » Ainsi leurs prédécesseurs traitaient de menteurs (les messagers) jusqu’à ce qu’ils eurent goûté Notre rigueur. Dis : « Avez-vous quelque science à nous produire ? Vous ne suivez que la conjecture et ne faites que mentir ».
149
Dis : « L’argument décisif appartient à Allah. S’Il avait voulu certainement Il vous aurait tous guidés. (sur le droit chemin)
150
Dis : « Amenez vos témoins qui attesteraient qu’Allah a interdit cela. » Si ensuite ils témoignent, alors toi, ne témoigne pas avec eux et ne suis pas les passions de ceux qui traitent de mensonges Nos signes et qui ne croient pas à l’au-delà, tandis qu’ils donnent des égaux à leur Seigneur.
151
Dis : « Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit : ne Lui associez rien ; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. Nous vous nourrissons tout comme eux. N’approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu’en toute justice la vie qu’Allah a fait sacrée. Voilà ce qu’[Allah] vous a recommandé de faire ; peut-être comprendrez-vous.
152
Et ne vous approchez des biens de l’orphelin que de la plus belle manière, jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité. Et donnez la juste mesure et le bon poids, en toute justice. Nous n’imposons à une âme que selon sa capacité. Et quand vous parlez, soyez équitables même s’il s’agit d’un proche parent. Et remplissez votre engagement envers Allah. Voilà ce qu’Il vous enjoint. Peut-être vous rappellerez-vous.
153
« Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc ; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété.
154
Puis Nous avons donné à Moïse le Livre complet en récompense pour le bien qu’il avait fait, et comme un exposé détaillé de toute chose, un guide et une miséricorde. Peut-être croiraient-ils en leur rencontre avec leur Seigneur (au jour du Jugement dernier).
155
Et voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre - suivez-le donc et soyez pieux, afin de recevoir la miséricorde -
156
afin que vous ne disiez point : « On n’a fait descendre le Livre que sur deux peuples avant nous, et nous avons été inattentifs à les étudier.
157
Ou que vous disiez : « Si c’était à nous qu’on avait fait descendre le Livre, nous aurions certainement été mieux guidés qu’eux. » Voilà certes que vous sont venus, de votre Seigneur, preuve, guidée et miséricorde. Qui est plus injuste que celui qui traite de mensonges les versets d’Allah et qui s’en détourne ? Nous punirons ceux qui se détournent de Nos versets, par un mauvais châtiment, pour s’en être détournés.
158
Qu’attendent-ils ? Que les Anges leur viennent ? Que vienne ton Seigneur ? Ou que viennent certains signes de ton Seigneur ? Le jour où certains signes de ton Seigneur viendront, la foi en Lui ne profitera à aucune âme qui n’avait pas cru auparavant ou qui n’avait acquis aucun mérite de sa croyance. Dis : « Attendez ! » Nous attendons, Nous aussi.
159
Ceux qui émiettent leur religion et se divisent en sectes, de ceux-là tu n’es responsable en rien : leur sort ne dépend que d’Allah. Puis Il les informera de ce qu’ils faisaient.
160
Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant ; et quiconque viendra avec le mal ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera aucune injustice.
161
Dis : « Moi, mon Seigneur m’a guidé vers un chemin droit, une religion droite, la religion d’Abraham, le soumis exclusivement à Allah et qui n’était point parmi les associateurs.
162
Dis : « En vérité, ma Salât, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l’Univers.
163
A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre. »
164
Dis : « Chercherais-je un autre Seigneur qu’Allah, alors qu’Il est le Seigneur de toute chose ? Chacun n’acquiert [le mal] qu’à son détriment : personne ne portera le fardeau (responsabilité) d’autrui. Puis vers votre Seigneur sera votre retour et Il vous informera de ce en quoi vous divergez.
165
C’est Lui qui a fait de vous les successeurs sur terre et qui vous a élevés, en rangs, les uns au-dessus des autres, afin de vous éprouver en ce qu’Il vous a donné. (Vraiment) ton Seigneur est prompt en punition, Il est aussi Pardonneur et Miséricordieux.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate VI.
Les Troupeaux.
(Al-’An‛âm.)
Titre tiré du vt. 37 ; v. la note.Cette longue sourate, selon certaines traditions très suspectes, aurait été révélée d’un seul coup, après la sourate XV. L’étude du texte permet de conclure à un tout très composite. Certains passages (par ex. vt. 95 sqq.) semblent très proches, par le style et le contenu, de révélations de la deuxième période mekkoise. D’importants développements, pour la plupart de la dernière période mekkoise, ont pris place ici, non dans leur forme primitive, mais en celle qu’ils ont reçue peu de temps après l’Émigration à Médine.
[Omnipotence et omniscience divines.]
1
Louange à Allah qui créa les cieux et la terre et établit les ténèbres et la lumière ! Et pourtant ceux qui sont infidèles donnent à leur Seigneur des égaux !
Note [édition originale] : Sur ce début, v. sourate XXXIV, 1 et la note.
2
C’est Lui qui vous a créés d’argile et a décrété [, pour chacun,]
Facsimile Image Placeholder
un terme qui est un terme fixé auprès de Lui. Et pourtant vous révoquez [cela] en doute.
Note [édition originale] : wa-’ajalun musammān ‛inda-hu « [qui est] un terme fixé etc. » On a suivi l’interprétation courante des commt. lesquels supposent une phrase elliptique du sujet. Mais, à côté de cette interprétation peu satisfaisante, on peut en supposer une autre avec phrase double en suspens : [Allah] a décrété [pour chacun] un terme (= celui marqué par la mort), alors qu’un [autre] terme (= celui de la Résurrection) est fixé auprès de Lui.
3
Il est Allah, dans les cieux et sur la terre. Il connaît ce que vous tenez secret et ce que vous divulguez et Il sait ce que vous vous acquérez.
[Incrédulité des Infidèles en Mahomet et son message.]
4
Aucun signe parmi les signes de leur Seigneur ne parvient [aux Infidèles] qu’ils ne s’en détournent.
Note [édition originale] : Aucun signe etc. Autre sens : aucune aya parmi les aya de leur Seigneur.
5
Ils ont traité de mensonge la Vérité, quand elle est venue à eux. Or, bientôt leur arriveront les annonces (nabâ’) de ce dont ils se raillaient.
6
N’ont-ils point vu combien Nous avons fait périr avant eux de générations que Nous avions établies sur la terre plus largement que Nous ne vous avons établis, sur lesquelles Nous avions déversé du ciel une [pluie] abondante et [pour lesquelles] Nous avions créé des rivières coulant à leurs pieds. Nous avons cependant fait périr [ces générations], pour leurs péchés, et Nous avons fait naître d’autres générations après elles.
7
Si Nous avions fait descendre sur toi [, Prophète !,] une Écriture [contenue] dans un [rouleau de] parchemin que [les Infidèles] eussent palpé de leurs mains, ils diraient [encore] : « Ce n’est qu’une sorcellerie évidente ! »
Note [édition originale] : qirṭâsin « de parchemin ». Ce terme semble être emprunté au grec par l’intermédiaire de l’araméen.
8
[Les Infidèles] ont dit [aussi] : « Que n’a-t-on fait descendre un Ange ! » Si l’on avait fait descendre un Ange sur lui, l’Ordre eût été décrété. Il ne leur sera point donné pourtant d’attendre.
9
Si, de [cet Envoyé], Nous avions fait un Ange, Nous aurions fait un homme de celui-ci, et aurions pour eux travesti [la Vérité] au moyen de ce dont ils [la] travestissent.
10
Certes, on s’est raillé des Envoyés [venus] avant toi [, Prophète !, mais] ceux qui se sont gaussés de [ces Envoyés] ont été enveloppés par ce dont ils se raillaient.
11
Dis[-leur donc] : « Allez par la terre et considérez quelle fut la fin des Dénégateurs ! »
[Omnipotence d’Allah.]
12
Demande[-leur] : « A qui est ce qui est dans les cieux et sur la terre ? » Réponds[-leur] : « [C’est] à Allah. Celui-ci s’est prescrit la Miséricorde. Certes, Il vous réunira au Jour de la Résurrection. Nul doute à l’égard de ce jour ! Ceux qui se seront perdus, ceux-là n’auront pas cru.
13
A Lui ce qui existe dans la nuit et le jour. Il est l’Audient, l’Omniscient !
14
Dis : « Prendrai-je comme patron (wali) un autre qu’Allah, créateur (fâṭir) des cieux et de la terre, qui donne la nourriture et n’en reçoit point ? » Dis [encore] : « J’ai reçu ordre d’être le premier à me soumettre [à Allah] (’aslama). » Ne sois point parmi les Associateurs !
Note [édition originale] : Qui donne la nourriture etc. Text. : alors qu’Il nourrit et n’est pas nourri. ǁ J’ai reçu ordre etc. V. ci-dessous vt. 163.
15
Dis : « Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le tourment d’un jour redoutable. »
16
Celui de qui [ce tourment] sera détourné, [Allah] ce jour-là lui aura fait miséricorde et c’est là le Succès éclatant.
17
Si Allah te touche d’un malheur, nul ne saurait détourner [ce malheur] sauf Lui, et si [Allah] te touche d’un bonheur, [nul ne saurait arrêter celui-ci, car] Allah, sur toute chose, est omnipotent.
18
Il est l’Invincible, qui domine Ses serviteurs. Il est le Sage, l’Informé.
[Unicité divine. Punition des Polythéistes.]
19
Demande [aux Infidèles] : « Quelle chose est plus grande par [le] témoignage ? » Réponds : « Allah est témoin entre vous et moi. Cette Prédication m’a été révélée afin que je vous avertisse par elle ainsi que ceux auxquels elle parviendra. En vérité, témoignerez-vous qu’avec Allah sont d’autres divinités ? » Dis[-leur] : « Je n’[en] témoignerai point ! » et ajoute : « En vérité, Il est une divinité unique et je suis irresponsable de ce que vous [Lui] associez. »
Note [édition originale] : Ceux auxquels elle parviendra. Trait important pour la notion d’œcuménicité.
20
Ceux à qui Nous avons donné l’Écriture la connaissent comme ils connaissent leurs fils. Ceux qui se seront perdus, ceux-là n’auront pas cru.
21
Qui est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah ou qui traite de mensonges Ses signes ? Les Injustes ne seront point les Bienheureux
22

Facsimile Image Placeholder
et, au jour où Nous les rassemblerons tous, [au jour où] ensuite Nous dirons à ceux qui auront été associateurs : « Où sont les Associés que vous prétendiez [tels] ? »,
23
[au jour où] comme unique épreuve, ils diront : « Par Allah, notre Seigneur !, nous ne fûmes point des Associateurs ! »,
24
considère [alors] comment ils se traiteront eux-mêmes d’imposteurs et [comment] les abandonneront [les Faux Dieux] qu’ils forgeaient !
25
Parmi [les Infidèles], il en est qui t’écoutent. et Nous avons placé sur leur cœur des enveloppes [afin] qu’ils ne le comprennent pas. Nous avons mis une fissure dans leurs oreilles. S’ils voient quelque aya, ils ne croient pas en elle. Quand ensuite ils viennent à toi, discutant contre toi, ceux qui ne croient point disent : « Ceci n’est qu’histoires des Anciens. »
Note [édition originale] : Ce vt., différent des précédents par l’allure stylistique, semble avoir été l’objet d’une refonte. Le passage en retrait à droite paraît repris de la sourate XVII, 47 sq. Le pronom le dans ils ne le comprennent pas ne remplace ici aucun terme précédemment énoncé, mais désigne : la Prédication (masculin en arabe).
26
Ils interdisent [d’écouter] cela et en écartent [les gens]. Ils ne feront périr qu’eux-mêmes et ne [le] pressentent pas.
27
Ah ! puisses-tu [les] voir quand ils seront mis debout devant le Feu et s’écrieront : « Plût au ciel que nous fussions ramenés [sur terre] ! Nous ne traiterions pas de mensonges les aya de notre Seigneur et serions parmi les Croyants ! »
28
Non ! Ce qu’ils cachaient antérieurement leur est apparu. S’ils étaient renvoyés [sur terre], ils retourneraient à ce qui leur a été interdit — en vérité, ce sont certes des imposteurs ! —
Note [édition originale] : Ce qu’ils cachaient etc. Il faut sans doute comprendre : l’impiété qu’ils tenaient cachée en eux ne leur est apparue dans son résultat néfaste, qu’alors qu’il n’y avait nul mérite à le reconnaître.
29
et ils diraient : « Il n’existe que notre Vie Immédiate et Nous ne serons pas rappelés. »
30
Ah ! puisses-tu voir quand, mis debout devant leur Seigneur, Celui-ci dira : « Ceci n’est-il point la Vérité ? » — « Si ! Seigneur ! » répondront-ils. — « Goûtez le Tourment pour prix de votre incrédulité ! » dira [alors le Seigneur].
31
Perdants seront ceux qui auront traité de mensonge la rencontre d’Allah. Quand enfin, brusquement, l’Heure viendra à eux, ils diront :
Facsimile Image Placeholder
« Affliction à nous d’avoir fait si peu en cette vie ! » Ils porteront leurs faix, sur leur dos. Combien mauvais sera ce qu’ils porteront !
32
La Vie Immédiate n’est que jeu et plaisir, [mais], certes, la Demeure Dernière est meilleure pour ceux qui sont pieux. Eh quoi ! ne raisonnerez-vous point ?
[Encouragement a Mahomet contre les Polythéistes.]
33
[Prophète !,] Nous savons bien qu’en vérité t’afflige, certes, ce que disent [les Infidèles] ! Ils ne te convaincront pas de mensonge, mais les Injustes récusent les signes d’Allah.
Note [édition originale] : Les signes. Autre sens possible : les aya.
34
Certes, des Apôtres [venus] avant toi ont été traités d’imposteurs. Ils supportèrent avec constance d’être traités d’imposteurs et d’être malmenés, jusqu’à ce que leur vînt Notre secours. Nul modificateur aux arrêts (halima) d’Allah ! Certes, tu as reçu quelqu’histoire (nabâ’) des Envoyés.
35
Pesant est pour toi l’éloignement [de tes compatriotes] ! Si tu pouvais parvenir à [creuser] un trou en terre ou à [avoir] une échelle dans le ciel et à leur apporter [ainsi] un signe [, tu le ferais]. Si Allah avait voulu, Il les aurait réunis selon la Direction. Ne sois donc pas parmi les Sans-Loi.
Note [édition originale] : A [creuser] un trou en terre = à te procurer un trésor. Ceci répond à l’objection des Polythéistes formulée dans les sourates XXV, 8 sq. et XI, 15.
36
Seuls répondent [à ton appel] ceux qui entendent. Les Morts, Allah les rappellera, puis, vers Lui, ils seront ramenés.
[Aveuglement des Polythéistes.]
37
[Les Infidèles] ont dit : « Que n’est-il descendu sur [cet homme] un signe de son Seigneur ! » Réponds[-leur] : « Allah est capable de faire descendre un signe mais la plupart ne savent pas. »
38
Il n’est bête [rampant] sur la terre ni oiseau volant de ses ailes qui ne forment des communautés semblables à vous. Nous n’avons rien omis dans l’Écrit. Puis, vers leur Seigneur, ils seront rassemblés.
Note [édition originale] : Ce texte ainsi interprété conduit à des positions exégétiques très curieuses : 1° les Animaux comme les Hommes connaîtront la Résurrection et le Jugement Dernier ; — 2° ce vt. constate une similitude entre les communautés humaines et les espèces animales. Razi pense qu’il s’agit des actes instinctifs par lesquels les Animaux rendent hommage à Dieu. Cf. Trad. Cor., p. 672, note.
39

Facsimile Image Placeholder
Ceux qui traitent de mensonges Nos aya sont sourds, muets, dans les Ténèbres. Celui qu’Allah veut [perdre], Il l’égare. Celui qu’Il veut [sauver], Il le met sur une Voie Droite.
40
Dis[-leur] : « Que vous en semble ? Si le Tourment d’Allah vient à vous ou si l’Heure vient à vous, prierez-vous un autre qu’Allah, si vous êtes véridiques ?
41
Non ! c’est Lui que vous prierez et, s’Il veut, Il dissipera ce vers quoi vous appelez et vous oublierez ce que vous [Lui] associez. »
Note [édition originale] : Ce vers quoi vous appelez = les Faux Dieux que vous invitez à adorer.
42
Certes, Nous avons envoyé des messages à des communautés avant toi [Prophète !,] et Nous les avons frappées d’infortune et de malheur, [espérant que] peut-être elles s’humilieraient.
43
Que ne se sont-ils humiliés quand Notre rigueur est venue à eux ! Mais [loin de s’humilier,] durs ont été leurs cœurs et le Démon a paré [de fausses apparences] ce qu’ils faisaient.
44
Quand ils eurent oublié ce qui leur avait été rappelé, Nous ouvrîmes sur eux les portes de toutes choses. Quand enfin ils furent dans la joie de ce qui leur avait été donné, Nous les emportâmes brusquement, et voici qu’ils furent désespérés.
Note [édition originale] : Ce qui leur avait été rappelé. Autre sens possible : Ce par quoi ils avaient été édifiés.
45
Tranché fut le dernier reste du peuple, de ceux qui furent injustes. Louange à Allah, Seigneur des Mondes.
46
Dis[-leur] : « Que vous en semble ? Si Allah vous arrache l’ouïe et les yeux et [s’]Il scelle vos cœurs, quelle divinité autre qu’Allah vous les rendra ? » Considère comment Nous adressons Nos aya pendant que [les Impies] s’en détournent !
47
Dis[-leur encore] : « Que vous en semble ? Si le Tourment d’Allah vient à vous brusquement et ouvertement, [qui] fera-t-on périr sinon le peuple des Injustes ? »
48
Nous n’envoyons les Envoyés qu’en Annonciateurs et Avertisseurs. Ceux qui croient et se réforment (’aṣlaḥa), nulle crainte ne sera sur eux et ils ne seront pas attristés.
49
Ceux [, au contraire,] qui auront traité Nos signes de mensonges, seront touchés par le Tourment, en prix de ce qu’ils étaient pervers.
Note [édition originale] : Nos Signes. Autre sens possible : Nos aya.
[Attitude prescrite a Mahomet envers les Infidèles et les Croyants.]
50
Dis[-leur aussi] : « Je ne vous dis pas : « J’ai les trésors d’Allah. » Je ne connais point l’Inconnaissable. Je ne vous dis pas : « Je suis un Archange. » Je ne suis que ce qui m’est révélé. » Dis[-leur] : « Est-ce que sont égaux l’Aveugle et celui qui voit ? Eh quoi ! ne réfléchirez-vous point ? »
51
Par ceci, avertis ceux ayant peur d’être rassemblés vers leur Seigneur qu’ils n’auront en dehors [d’Allah] ni patron (wali) ni intercesseur ! Peut-être seront-ils pieux.
52
Ne repousse point ceux qui prient leur Seigneur, le matin et le soir, désirant [voir] Sa face ! Leur demander compte ne t’incombe en rien et te demander compte ne leur incombe en rien. En les repoussant, tu serais parmi les Injustes.
Note [édition originale] : Leur demander compte. Les commt. notent l’équivoque du pronom leur qui peut représenter soit des Fidèles peu zélés, soit des Infidèles incitant Mahomet à repousser certains convertis.
53
Ainsi, Nous les avons éprouvés (fatana) les uns par les autres afin qu’ils disent : « Sur ceux-ci, Allah a-t-Il répandu Ses bienfaits parmi nous ? » Allah ne connaît-Il pas très bien ceux qui sont reconnaissants ?
54
Quand ceux qui croient viennent à toi [, Prophète !,] avec Nos aya, dis[-leur] : « Salut sur vous ! Votre Seigneur s’est prescrit la miséricorde. Quiconque parmi vous fera un mal par ignorance (jahâla) puis reviendra [de son erreur] après cela et se réformera (’aṣlaḥa)… Car [Allah] est absoluteur et miséricordieux. »
Note [édition originale] : Quiconque parmi vous etc. La phrase est en suspens. Il faut ajouter, avec les commt. : [sera pardonné].
55
Ainsi Nous exposons intelligiblement les aya afin qu’apparaisse clairement le Chemin des Coupables.
[Omniscience et omnipotence divines.]
56
Dis : « Il m’a été interdit d’adorer ceux que vous priez en dehors d’Allah ! » Dis : « Je ne saurais suivre vos doctrines pernicieuses. [Si je les suivais,] je m’égarerais alors et ne serais pas parmi ceux qui sont dans la direction. »
57

Facsimile Image Placeholder
Dis : « Je me fonde sur une Preuve de mon Seigneur, alors que vous traitez cela de mensonge. Je n’ai point ce dont vous appelez la prompte venue. Le jugement n’appartiendra qu’à Allah. Il décide selon la Vérité et Il est le meilleur des arbitres. »
Note [édition originale] : Je n’ai point etc. = j’ignore quand viendra l’Heure qu’ironiquement vous appelez. ǁ yaqḍî bi-l-ḥaqqi « Il décide selon la vérité ». Var. d’Ubayy et I. Mas‛ûd qui semble meilleure que la leçon de la Vulgate : yaquṣṣu l-ḥaqqa « Il suit la Vérité » ; le verbe qaṣṣa, dans le Coran, signifie en effet « raconter » sauf en un passage.
58
Dis : « Si j’avais ce dont vous appelez la prompte venue, la chose serait décidée entre vous et moi. Allah connaît bien les Injustes. »
59
Il a les clefs de l’Inconnaissable qui ne sont connues que de Lui. Il sait ce qui est sur la terre ferme et dans la mer. Nulle feuille ne tombe qu’Il ne le sache. [Il n’existe] ni graine dans les ténèbres de la terre ni [brin] vert ni [brin] desséché qui ne soient [consignés] dans un écrit explicite.
60
C’est Lui qui vous rappelle (tawaffā) la nuit, [qui] sait ce que vous avez accompli durant le jour, puis [qui] vous rappelle le jour pour que s’accomplisse un terme fixé. Vers Lui ensuite sera votre retour et Il vous avisera de ce que vous faisiez [sur terre].
61
Il est l’Invincible qui domine Ses serviteurs. Il envoie, à votre encontre, [des Anges] qui retiennent [vos actes]. Quand enfin la mort vient à l’un de vous, Nos émissaires le rappellent [au Seigneur] et ils ne montrent point de négligence.
Note [édition originale] : rusulu-nâ « Nos émissaires » = les Anges envoyés auprès des Hommes pour les surveiller.
62
Ensuite [ces mortels] sont rendus à Allah, leur Maître, la Vérité. Le jugement ne Lui appartient-il point ? Il est le plus prompt à [faire] rendre compte. »
63
Demande [aux Infidèles] : « Qui vous sauve des ténèbres de la terre et de la mer ? [Quand vous êtes en péril,] vous priez [Allah] avec humilité et crainte [disant] : « Certes, s’Il nous sauve de ceci, nous serons certes parmi les Reconnaissants ! »
Note [édition originale] : Et crainte. Var. d’I. Mas‛ûd et de Zayd i. ‛Ali, meilleure que la leçon de la Vulgate ḫufyatan « en cachette » qui semble due à une faute de copiste.
64
Dis[-leur] : « Allah vous sauvera de ceci et de toute calamité. Pourtant vous [Lui] donnerez des Associés [à nouveau, après qu’Il vous aura sauvés]. »
65
Dis : « Il est capable d’envoyer contre vous un tourment qui vous touchera d’en haut et d’en bas, — ou de vous diviser en partis, — ou
Facsimile Image Placeholder
de vous faire goûter votre mutuelle violence. » Considère comment Nous [leur] adressons les aya [espérant que] peut-être ils comprendront !
[Directives a Mahomet pour prêcher les Incrédules. Avertissements aux Impies.]
66
Ton peuple [, Prophète !,] a traité ceci de mensonge alors que c’est la Vérité. Dis[-lui] : « Je ne suis point pour vous un protecteur (wakîl).
67
[66] Chaque annonce (nohâ’) a son temps et bientôt vous saurez. »
Note [édition originale] : nabâ’in « annonce » = annonce par un Prophète de la venue du Jugement Dernier. Il faut comprendre : Ce que j’annonce, comme tout ce qui fut annoncé, se réalisera en son temps.
68
[67] Quand tu vois ceux qui ergotent sur Nos aya, écarte-toi jusqu’à ce qu’ils ergotent sur un autre sujet. Assurément le Démon te fera oublier [cette prescription]. Après les avoir édifiés, ne reste point avec les Injustes.
Note [édition originale] : ba‛daḏ-ḏikrā « après les avoir édifiés ». Ce sens est confirmé par le vt. suivant. Le Prophète fait entendre la bonne parole puis s’éloigne sans se prêter à la discussion.
69
[68] A ceux qui sont pieux n’incombe en aucune manière de demander compte [aux Incrédules], mais de [les] édifier, [espérant que] peut-être, [eux aussi], ils seront pieux.
70
[69] Laisse ceux qui ont pris leur religion comme jeu et distraction et que la Vie Immédiate a trompés ! Édifie[-les] par ceci, [de crainte] que [leur] âme ne soit exposée à sa perte, du fait de ce qu’elle se sera acquis. [Leur] âme, en dehors d’Allah, n’aura ni patron ni intercesseur et si [, au Jugement Dernier,] elle offre son égale, [en compensation,] cela ne sera point accepté. Ceux qui se seront exposés à leur perte, du fait de ce qu’ils se seront acquis, auront boisson bouillante et tourment cruel, en prix d’avoir été impies.
71
[70] Dis : « Prierons-nous, en dehors d’Allah, ce qui ne nous est ni utile ni nuisible ? Après qu’Allah nous aura dirigés, serons-nous ramenés sur nos pas, pareils à celui que les Démons mènent à l’abîme, égaré sur la terre, quoiqu’appelé en la [bonne] direction par ses compagnons [qui lui crient] : « Viens à nous ! » Dis [aux Impies] : « La Direction d’Allah est la [vraie] Direction et il nous a été ordonné d’être soumis (’aslama) au Seigneur des Mondes.
[Omnipotence divine.]
72
[71] Accomplissez la Prière et soyez pieux envers Lui ! Il est Celui vers qui vous serez rassemblés.
72
Il est Celui qui créa les cieux et la terre avec sérieux. Et au jour où, [à propos d’une chose,] Il dit : « Sois ! » et elle est,
Note [édition originale] : Et elle est. Autre sens possible, admis en seconde ligne par les commt. : Et au jour où, [d’une chose] Il dit : « Sois ! », elle est. Sa parole est la Vérité. Ce sens est évidemment dicté par la coupure du vt. — peu heureuse — après : elle est.
73
Sa parole est Vérité. A Lui la Royauté, au jour où il sera soufflé dans la Trompe. [Il est] celui qui connaît l’Inconnaissable et le Témoignage. Il est le Sage, l’Informé. »
[Abraham, fondateur du Ḥanifisme.]
74
Et [rappelle] quand Abraham dit à son père Azar : « Prendras-tu des idoles comme divinités ? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident. »
75
De même, Nous faisions voir à Abraham le royaume (malakût) des cieux et de la terre afin qu’il fût parmi les convaincus.
Note [édition originale] : De ce vt. jusqu’au vt. 83, on a très sûrement une révélation médinoise.
76
Quand la nuit se fut étendue sur lui, [Abraham] vit un astre, [mais] quand celui-ci eut disparu, il dit : « Je ne saurais aimer les [astres] disparaissants. »
Note [édition originale] : Ce vt. et les suiv. posent qu’Abraham était arrivé au monothéisme en observant que l’harmonie de l’Univers est la preuve de l’existence d’un dieu créateur. Sidersky a rappelé que ce trait se trouve chez Flavius Josèphe, Antiquités Judaïques, 1, 7.
77
Quand il vit la lune se levant, il s’écria : « Voici mon Seigneur ! » [Mais] quand elle disparut, il dit : « Certes, si mon Seigneur ne me dirige point, je serai parmi le peuple des Égarés. »
78
Quand il vit le soleil se levant, il s’écria : « Voici mon Seigneur ! Ceci est plus grand ! » [Mais] quand il disparut, il s’écria : « O mon peuple ! je suis irresponsable de ce que vous associez [au Seigneur].
79
Je tourne ma face en ḥanîf vers Celui qui créa (faṭara) les cieux et la terre, et je ne suis point parmi les Associateurs. »
80
Son peuple argumenta contre lui et [Abraham] dit : « Argumenterez-vous contre moi, à l’égard d’Allah, alors qu’Il m’a dirigé ? Je ne craindrai ce que vous Lui associez qu’autant qu’Il voudra quelque chose [par cela]. Mon Seigneur embrasse toute chose en Sa science. Eh quoi ! ne réfléchirez-vous pas ?
81

Facsimile Image Placeholder
Comment craindrais-je ce que vous [Lui] avez associé, alors que vous ne craignez point d’avoir associé à Allah ce avec quoi Il ne fait pas descendre sur vous de probation (sulṭân) ? » Lequel des deux groupes est plus digne de la sécurité, si vous le savez ?
82
Ceux qui croient et qui ne revêtent point d’injustice leur foi, ceux-là ont la sécurité et sont dans la bonne direction.
83
Tel est l’argument que Nous avons donné à Abraham, à l’encontre de son peuple. Nous élevons en hiérarchie qui Nous voulons. Ton Seigneur est sage et omniscient.
[Chaîne des Prophètes depuis Abraham jusqu’a Mahomet.]
84
Et Nous avons accordé à [Abraham], Isaac et Jacob. Nous avons dirigé chacun [d’eux]. Et Noé, Nous l’avons dirigé auparavant ainsi que, parmi sa descendance, David, Salomon, Job, Joseph, Moïse, Aaron. Ainsi Nous récompensons les Bienfaisants.
85
Zacharie, Jean, Jésus, Élie, chacun d’eux fut parmi les Saints.
Note [édition originale] : Sauf dans ‛Ilyasa, la flexion de ces noms propres n’apparaît point en arabe ; ils sont considérés comme des compléments directs de hadaynâ « Nous avons dirigé » (vt. 84). Mais on peut avoir tout aussi bien le nominatif comme sujet d’une phrase nominale. Dans ce cas le vt. apparaît comme une insertion.
86
[Nous avons dirigé aussi] Ismaël, Élisée, Jonas et Loth. Nous avons placé chacun d’eux au-dessus du monde (‛âlamîn)
Note [édition originale] : L’énumération de Prophètes paraît continuer celle du vt. 84.
87
et une partie de leurs ancêtres, de leur descendance et de leurs contribules, et Nous les avons choisis et conduits vers une Voie Droite.
Note [édition originale] : Vt. traduit exactement. Le wa-min « et une partie de » se raccrocherait à faḍḍalnâ « Nous avons placé » mais les commt. hésitent. Il est en effet difficile, dans ce cas, d’expliquer : de leurs ancêtres. Barth suggère de rétablir un verbe disparu (par ex. ’iḫtarnâ « nous avons élu »), juste avant min. Le sens serait alors : Nous avons élu une partie de leurs ancêtres etc.
88
Voilà la Direction d’Allah. Il dirige par elle qui Il veut parmi Ses serviteurs. Si [ces Prophètes] avaient été associateurs, vain pour eux aurait été ce qu’ils auraient fait.
Note [édition originale] : Si [ces Prophètes] etc. Text. : s’ils avaient été etc. L’interprétation des commt. est sûre.
89
Voilà ceux à qui Nous avons donné l’Écriture, l’Illumination
Facsimile Image Placeholder
(ḥukm) et la Prophétie. Si ceux [d’aujourd’hui] sont incrédules en cela, Nous avons chargé de cela un peuple qui n’est pas incrédule en cela.
Note [édition originale] : Si ceux [d’aujourd’hui]. Text. : si ceux-ci = les Polythéistes mekkois. ǁ bi-hâ « en cela » = en l’octroi de l’Écriture à ces Prophètes. ǁ Nous avons chargé etc. Passage important, montrant que la nouvelle communauté est la continuation des communautés juive et chrétienne.
90
Voilà ceux qu’Allah a dirigés. Par leur Direction, dirige-toi [, Prophète] ! Dis [aux Infidèles] : « Je ne vous demande pour cela nul salaire. C’est une Édification (ḏikrā) pour le monde (‛âlamîn). »
[Origine divine de la Révélation.]
91
[Les Impies] n’ont point mesuré Allah à sa vraie mesure quand ils ont dit : « Allah n’a rien fait descendre sur un mortel. » Demande [-leur] : « Qui a fait descendre l’Écriture apportée par Moïse comme Lumière et Direction pour les Hommes ? » Vous la mettez en [rouleaux de] parchemin que vous montrez et [que] vous cachez beaucoup. On vous a enseigné ce que vous ne saviez point ni vous ni vos ancêtres. Dis : « [C’est] Allah », puis laisse-les se jouer en leur discussion.
Note [édition originale] : Vous la mettez etc. Au lieu de la 2e pers., I. Kaṯir, I. ‛Amir ainsi qu’Ubayy ont la 3e pers. : Ils la mettent etc. Il est incontestable que cette var. est une harmonisation due au début du vt. et qu’on a ici une addition postérieure à l’Émigration à Médine. Le texte vise les Juifs de cette ville. L’expression : On vous a enseigné… ni vos ancêtres paraît faire allusion à l’enseignement talmudique. ǁ Puis laisse-les etc. V. la note sur vt. 67.
92
Ceci est une Écriture bénie que Nous avons fait descendre, déclarant vrais les messages antérieurs afin que tu avertisses [, Prophète !,] la Mère des Cités et ceux qui sont autour d’elle. Ceux qui croient à la [Vie] Dernière croient à elle ainsi que ceux qui, dans leur Prière, sont assidus.
Note [édition originale] : ’Umma-l-qurā « la Mère des Cités » = la Mekke. Cette appellation provient sans doute de la place occupée par cette ville dans la vie religieuse de l’Arabie païenne et de sa suprématie sur les autres agglomérations du Hedjaz. Plus tard, l’exégèse dira que cette appellation a été donnée à la Mekke parce qu’elle est au centre du monde ; cf. Yâqût. Il est intéressant de rappeler que le mot ’ummi (v. Introd., 7) a été considéré parfois comme un ethnique signifiant : originaire de la ’Umm al-qurā. Mais l’usage d’un tel ethnique n’est nulle part attesté.
93
Qui donc est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah [ou] dit : « J’ai reçu révélation », alors que rien ne lui a été révélé, [et qui] dit : « Je vais faire descendre [chose] semblable à ce qu’a fait descendre Allah ! » Ah ! puisses-tu voir quand les Injustes seront dans les abîmes de la mort et que, les mains tendues, les Anges diront : « Expulsez vos âmes ! Aujourd’hui vous allez être « récompensés » par le Tourment de l’Humiliation, en
Facsimile Image Placeholder
prix d’avoir dit la Non-Vérité contre Allah et de vous être [détournés] de Ses aya, enflés d’orgueil. »
94
« Vous voilà venus à Nous, isolés, comme Nous vous avons créés, une première fois. Ce que Nous vous avions octroyé, vous l’avez laissé derrière vous. Nous ne voyons point avec vous ceux que vous prétendiez [devoir être] vos intercesseurs et être vos associés. Certes, ce que vous prétendiez [être des Associés d’Allah] a rompu avec vous et vous a abandonnés. »
[Omnipotence et unicité divines.]
95
Allah qui fend le grain et le noyau fait sortir le Vivant du Mort et fait sortir le Mort du Vivant. C’est là Allah. Comment êtes-vous détournés de Lui ?
Note [édition originale] : Qui fend etc. = qui permet à la semence et au noyau de s’ouvrir pour la germination.
96
C’est Lui qui fend le ciel à l’aurore, qui fit de la nuit un repos et fit [graviter] le soleil et la lune selon un cycle. Voilà l’arrêt du Puissant, de l’Omniscient.
Note [édition originale] : Et fit [graviter] etc. Text. : et [fit] le soleil et la lune en calcul.
97
C’est Lui qui, pour vous, fit les étoiles afin que vous vous dirigiez sur elles dans les ténèbres de la terre ferme et de la mer. Nous exposons intelligiblement les signes à un peuple capable de savoir.
98
C’est Lui qui vous fit naître [à partir] d’une personne (nafs) unique, [avec] réceptacle [, les reins de vos pères,] et dépôt [, le sein de vos mères]. Nous exposons intelligiblement les signes à un peuple qui peut comprendre.
99
C’est Lui qui fit descendre une eau du ciel. Par celle-ci, Nous avons suscité la végétation de toute plante ; Nous en avons fait sortir un [végétal] vert d’où Nous faisons sortir des grains agglomérés tandis que de la spathe du palmier [sortent] des régimes de dattes à portée de la main. [Par cette eau, Nous avons fait croître] des jardins [plantés] de vignes, des oliviers et des grenadiers semblables ou dissemblables. Regardez les fruits [de ces arbres], quand ils donnent, et [regardez]-en la maturité ! En vérité, en cela sont certes des signes pour un peuple qui croit.
Note [édition originale] : Nous avons suscité la végétation etc. = Nous avons déterminé pour chaque plante des phases successives.
[Unicité divine.]
100
[Les Infidèles] des Djinns ont donné à Allah comme Associés, alors qu’Il a créé ceux-ci. Ils lui ont fabriqué des fils et des filles, sans savoir. Combien Il est plus glorieux et plus auguste que ce qu’ils décrivent !
101
Créateur (badî‛) des cieux et de la terre, comment aurait-Il des enfants alors qu’Il n’a point de compagne, [qu’]Il a créé toute chose et [qu’]Il est omniscient de toute chose ?
102
C’est là Allah, votre Seigneur. Nulle divinité excepté Lui, le Créateur de toute chose. Adorez-Le ! De toute chose, Il est protecteur (wakîl).
103
Les regards ne sauraient l’atteindre alors qu’Il peut atteindre les regards. Il est le Subtil, l’Informé.
Note [édition originale] : Ce vt. est capital pour les théologiens soit qu’ils admettent, soit qu’ils rejettent la possibilité aux Élus de contempler le Seigneur.
104
Des appels à la clairvoyance sont venus à vous, de votre Seigneur. Qui est clairvoyant, l’est pour soi-même. Qui est aveugle, l’est contre soi-même. Je ne suis point un gardien pour vous.
[Impénitence des Infidèles décrétée par Allah. Rappel au monothéisme.]
105
Ainsi Nous [t’]adressons Nos aya afin que [les Infidèles] disent : « Tu [les] as étudiées » et afin d’exposer cela clairement à un peuple qui sait.
Note [édition originale] : Nos aya. Text. : les aya. ǁ [Les Infidèles] disent. Le texte porte : ils disent, mais les commt. comprennent qu’il s’agit des Juifs et non point des seuls Polythéistes. ǁ darasta « tu [les] as étudiées ». A côté de ce déchiffrement, on a de nombreuses var. canoniques : darasat, darusat « elles sont caduques », durisat « elles ont été étudiées » (= elles sont déjà connues de nous) ou « elles sont abolies ».
106
Suis ce qui t’a été révélé de ton Seigneur ! Nulle divinité excepté Lui ! Détourne-toi des Associateurs !
107

Facsimile Image Placeholder
Si Allah avait voulu, ils n’auraient pas été associateurs. Nous n’avons point fait de toi un gardien pour eux et tu n’es point leur protecteur (wakîl).
108
N’insultez pas ceux qu’ils prient, en dehors d’Allah ! Ils injurieraient Allah, par hostilité, sans savoir. Ainsi, Nous avons paré [de fausses apparences] les actes de chaque communauté. Ensuite, vers leur Seigneur, se fera le retour des membres [de ces communautés] et Il les avisera de ce qu’ils faisaient [sur terre].
109
Ils ont juré par Allah en leurs serments solennels que, si un signe venait certes à eux, ils y croiraient. Dis[-leur] : « Les signes ne se trouvent qu’auprès d’Allah. » Qu’est-ce qui peut vous faire pressentir que, ce signe venu, ils ne croiront point ?
Note [édition originale] : aya « un signe ». Il s’agit certainement ici d’un prodige comme ceux accomplis par Moïse ou Jésus et non d’une aya coranique.
110
Nous retournerons leurs cœurs et leurs regards comme [au temps où], pour la première fois, ils ne crurent point à cela, et Nous les laisserons, dans leur rébellion, marcher en aveugles.
Note [édition originale] : ’af’idatun « cœurs » (text. : viscères) = intelligences. Il faut comprendre : « Nous bouleverserons leur esprit et leur clairvoyance en sorte que, comme la première fois, ils seront incapables d’accéder à la vraie foi. » Passage important pour la notion du libre arbitre.
111
Si Nous avions vers eux fait descendre des Anges, [si] les Morts leur avaient parlé, [si] Nous avions devant eux rassemblé toute chose, ils ne se seraient trouvé croire qu’autant qu’Allah aurait voulu. Mais la plupart d’entre eux sont sans loi (jahala).
112
Ainsi, pour chaque Prophète, Nous avons fait un ennemi : des Hommes démoniaques ou des Djinns, lesquels s’inspirent (awḥā) mutuellement des paroles ornées, fallacieusement. Si Allah avait voulu, ils ne l’eussent point fait. Laisse-les avec ce qu’ils forgent !
Note [édition originale] : ja‛alnâ « Nous avons fait ». Comme ailleurs, dans le Coran, ce verbe a ici le sens de « façonner », « placer », « mettre ». Il faut donc comprendre : A côté de chaque Prophète se trouve un ennemi placé par Nous. ǁ Un ennemi. Le mot, en arabe, implique une notion de collectif (cf. français : l’ennemi est là), ce qui explique le pluriel dans l’apposition qui suit. ǁ Des paroles ornées = des discours faisant illusion par leur clinquant.
113
Que les cœurs de ceux qui ne croient pas à la [Vie] Dernière penchent vers cela ! Qu’ils l’agréent ! Qu’ils perpètrent ce qu’ils se trouvent perpétrer.
114
« Chercherai-je un autre qu’Allah comme arbitre, alors que c’est Lui qui a fait descendre vers vous l’Écriture exposée intelligiblement ? » Ceux à qui Nous avons donné l’Écriture savent qu’elle
Facsimile Image Placeholder
est descendue de ton Seigneur, avec la Vérité. Ne sois donc point parmi les sceptiques !
115
Que s’accomplisse l’arrêt (kalima) de ton Seigneur, en vérité et justice ! Nul modificateur à Ses arrêts ! Il est l’Audient, l’Omniscient !
116
Si tu obéis [, Prophète !,] à la plupart de ceux qui sont sur terre, ils t’égareront loin du Chemin d’Allah. Ils ne suivent que conjectures et ne formulent qu’hypothèses.
117
Ton Seigneur connaît bien ceux qui égarent loin de Son chemin et Il connaît bien ceux qui sont dans la bonne direction.
[Prescriptions alimentaires.]
118
Mangez donc de ce sur quoi a été proféré le nom d’Allah, si vous croyez à Ses aya !
119
Qu’avez-vous à ne point manger ce sur quoi a été proféré le nom d’Allah alors qu’[Allah] vous a exposé intelligiblement ce qui est illicite pour vous — sauf ce à quoi vous êtes contraints de recourir. Un grand nombre égarent [autrui], par leurs doctrines pernicieuses, sans savoir. [Mais] Allah connaît bien les Transgresseurs.
Note [édition originale] : Sauf ce à quoi etc. = sauf les cas où, par absolue nécessité, vous seriez contraints de consommer des nourritures impures.
120
Laissez le péché extérieur et intérieur ! Ceux qui commettent le péché seront « récompensés » de ce qu’ils auront perpétré.
121
Ne mangez point de ce sur quoi n’a pas été proféré le nom d’Allah ! En vérité, c’est là perversité (fisq). En vérité, les Démons inspirent (’awḥd) certes à leurs suppôts (’awliyâ’) de discuter avec vous. Si vous leur obéissez, en vérité, vous serez certes des Associateurs.
122
Eh quoi ! celui qui était mort, que Nous avons revivifié et à qui Nous avons donné une Lumière avec laquelle il marche parmi les Hommes, [celui-là] est-il à la ressemblance de celui qui est dans les Ténèbres d’où il ne saurait sortir ? Ainsi a été paré [de fausses apparences], aux Infidèles, ce qu’ils faisaient [sur terre].
[Menace aux Grands obstinés en leur impénitence.]
123
Ainsi, dans chaque cité, Nous avons placé des Grands, Pécheurs de [cette cité], afin qu’ils y machinent [contre les Croyants]. Mais ils
Facsimile Image Placeholder
ne machinent que contre eux-mêmes sans qu’ils [le] pressentent.
124
Quand une aya vient à eux, ils s’écrient : « Nous ne croirons pas avant que soit venu à nous ce qui est venu aux Apôtres d’Allah [antérieurs à toi, Prophète !] » [Mais] Allah sait bien où placer Son message. Ceux qui ont été coupables seront frappés d’une humiliation auprès d’Allah et d’un tourment terrible, pour prix de ce qu’ils auront machiné.
Note [édition originale] : Il ne paraît point possible de rendre ici aya par « signe ». Ce que les Polythéistes réclament en effet est un signe et non une aya révélée.
125
Celui qu’Allah veut diriger, Il lui ouvre la poitrine à l’Islam. Celui qu’Il veut égarer, Il lui rend la poitrine étroite, [le met à la] gêne (ḥaraj) comme s’il montait au ciel. Ainsi Allah fait peser le courroux sur ceux qui ne croient point.
Note [édition originale] : Il lui ouvre la poitrine. V. sourate XCIV, 1 et la note. ǁ A l’Islam. V. sourate III, 17. ǁ Fait peser. Text. : met, place. ǁ ar-rijsa. « Le courroux ». Text. : la souillure ; mais c’est un des passages où il faut comprendre : rijsa = rijza « courroux ».
126
C’est la Voie de ton Seigneur, [s’étendant] droite. Nous avons exposé intelligiblement les aya à un peuple qui s’amende.
127
Pour [ces gens], est la demeure du Salut, auprès de leur Seigneur. Il est leur patron en prix de ce qu’ils faisaient [sur terre].
[Menace aux Djinns et a ceux qu’ils mènent.]
128
Et au jour où Il les rassemblera en totalité, [Il dira] : « O assemblée des Djinns !, vous n’en avez que trop fait aux Humains. » Et les Humains, suppôts (’awliyâ’) [des Djinns], de dire : « Seigneur !, nous avons tiré profit les uns des autres. [Mais] nous avons atteint le terme que Tu nous as imparti. » [Allah alors] dira : « Le Feu est votre asile où [vous resterez] immortels, sauf si Allah [le] veut [autrement]. » Ton Seigneur est sage et omniscient.
Note [édition originale] : Il les rassemblera. Selon les commt., le pronom les représente les Djinns et les Humains. Si cette interprétation est correcte, le texte qui suit est sans lien réel avec ce qui précède. ǁ [Il dira] est restitué sur l’indication des commt. ǁ Nous avons tiré profit mutuellement, c.-à-d. : Djinns et Humains se sont prêté aide mutuelle pour assouvir leurs passions.
129
Ainsi Nous investissons certains Injustes [de l’autorité] sur certains autres, en prix de ce qu’ils se sont acquis.
130
« O assemblée des Djinns et des Humains !, des Apôtres [sortis] de vous ne sont-ils pas venus à vous, racontant Mes signes et vous avertissant de la rencontre de votre jour que voici ? » « Nous avons témoigné contre nous-mêmes », répondront-ils. La Vie Immédiate
Facsimile Image Placeholder
les a abusés. Ils témoigneront contre eux-mêmes qu’ils auront été infidèles.
131
C’est qu’en effet ton Seigneur ne se trouve point faire périr les Cités injustement, alors que les habitants sont laissés dans l’ignorance (jahala).
132
Pour tous, sont des degrés correspondant à ce qu’ils firent et ton Seigneur n’est pas insoucieux de ce qu’ils faisaient.
133
Ton Seigneur est le Suffisant à Soi-Même, le Détenteur de la Miséricorde. S’Il veut, Il vous supprimera et, après vous, Il vous remplacera par ce qu’Il voudra, comme Il vous a fait naître de la descendance d’un autre peuple.
134
En vérité, ce qui vous est promis va certes venir et vous n’êtes pas à même de réduire le [Seigneur] à l’impuissance.
135
Dis : « O peuple !, agissez selon votre position ! Je vais [aussi] agir et bientôt vous saurez
135
[136] qui aura l’Inéluctable Demeure. Les Injustes ne seront point les Bienheureux. »
[Interdiction de certaines pratiques païennes.]
136
[137] Les Associateurs donnent à Allah une part de ce qu’Il a fait croître de la terre et des troupeaux (’an‛âm). « Ceci » prétendent-ils, « est à Allah et ceci à ceux que nous Lui avons associés ». Or, ce qui est à leurs Associés ne parvient point à Allah, tandis que ce qui est à Allah parvient à leurs Associés. Combien mauvais est ce qu’ils jugent.
Note [édition originale] : A ceux que nous Lui avons associés. Trait intéressant pour l’histoire du Polythéisme arabe, mais très obscur. En général, les commt. comprennent que la part dévolue à Allah ne revient point à celui-ci parce que les prêtres se l’approprient.
137
[138] De même, leurs Associés ont paré [de fausses apparences] pour beaucoup d’Associateurs, le meurtre de leurs enfants, afin de faire périr [ces Associateurs] et de travestir pour eux leur culte. Si Allah avait voulu, ils ne l’eussent point fait. Laisse-les ainsi que ce qu’ils forgent !
138
[139] [Les Impies] ont dit : « Voici des troupeaux et une récolte qui sont tabous. Ne s’en nourriront », prétendent-ils, « que ceux que nous voudrons. » [Ce sont] des chameaux qu’il est illicite de monter
Facsimile Image Placeholder
et des [bêtes de] troupeaux sur lesquelles n’est point proféré le nom d’Allah, en forgerie contre Lui. [Allah] les « récompensera » de ce qu’ils ont forgé.
Note [édition originale] : ḥijrun « tabous ». Le terme arabe exprime ici la notion d’« objet sacré que nul homme ne saurait toucher ». ǁ Qu’il est interdit de monter. Text. : dont les dos sont interdits. Il ne peut s’agir ici que de chameaux, car le mot ’an‛âm ne comprend pas le cheval, l’âne ou le mulet. ǁ Des [bêtes de] troupeaux. Si le texte porte encore ici ’an‛âm et non dawâbb « bêtes », « animaux », c’est qu’il s’agit d’ovins et de camélidés constituant des troupeaux. ǁ De ce qu’ils ont fait. Text. : de ce qu’ils faisaient.
139
[140] [Les Impies] ont dit : « Ce qui est dans le ventre de ces [bêtes de] troupeaux est pur pour nos mâles et illicite pour nos épouses. Si c’est une [bête] morte, ils se la partagent. » [Allah] les « récompensera » de ce qu’ils débitent. Il est sage [et] omniscient.
Note [édition originale] : De ces [bêtes de] troupeaux = de ces bêtes marquées d’un tabou. ǁ maytatan « une [bête] morte » = un petit mort-né (selon les commt.). ǁ Ils se la partagent. Text. : ils sont associés à son sujet = hommes et épouses y ont droit.
140
[141] Perdants sont ceux qui tuent leurs enfants, follement, sans [détenir un] savoir, et [qui], en forgerie contre Allah, déclarent illicite ce qu’Allah leur a attribué. Ils sont égarés et ne sont point dans la bonne direction.
[Dons de la terre faits a l’Homme.]
141
[142] C’est Lui qui a fait croître des jardins, en treilles et non en treilles, les palmiers, les céréales [donnant] une nourriture variée, les oliviers et les grenadiers semblables ou dissemblables. Mangez de leurs fruits, quand ils produisent ! Donnez le droit les frappant, au jour de la récolte, et ne soyez point impies (’asrafa), car Allah n’aime point les impies (musrif) !
Note [édition originale] : ḥaqqa-hu « le droit les frappant ». Le pronom hu « les » est du masc. sing., ce qui est normal car, en arabe, le mot fruits est un collectif. Il est possible toutefois que ce pronom représente Allah. Le sens serait alors : son droit = l’Aumône imposée par Dieu.
142
[143] [Il a mis pour vous], en vos troupeaux (’an‛âm), portage et vêture. Mangez de ce qu’Allah vous a attribué ! Ne suivez point les pas du Démon ! Il est pour vous un ennemi déclaré.
[Interdictions alimentaires.]
143
[144] [Il a placé pour vous] huit unités de couples : deux parmi les ovins, deux parmi les caprins, — Dis : « A-t-Il déclaré illicites les deux mâles ou les deux femelles ou ce que renferme l’utérus
Facsimile Image Placeholder
des deux femelles ? Avisez-moi, en [tout] savoir, si vous êtes véridiques ! » —
Note [édition originale] : ṯamâniyata « huit » est au cas direct comme complément direct de ’anša’a « il a mis » (vt. 143). Cela amène les commt. à voir dans : Ne suivez pas… ennemi déclaré (vt. 143) une proposition incidente.
144
[145] deux parmi les camélidés et deux parmi les bovins, — Dis : « A-t-Il déclaré illicites les deux mâles ou les deux femelles ou ce que renferme l’utérus des deux femelles, ou bien avez-vous été témoins quand Allah vous a conseillé cela ? » — Qui donc est plus injuste que celui qui forge un mensonge contre Allah pour égarer les Hommes, sans [détenir de] savoir ? Allah ne dirige point le peuple des Injustes.
[Interdictions alimentaires.]
145
[146] Dis : « Dans ce qui m’est révélé, je ne trouve rien d’illicite pour qui se nourrit d’une nourriture, à moins que [cette nourriture] soit une [bête] morte, ou un sang répandu, ou de la viande de porc, car elle est souillure, ou ce qui a été consacré à un autre qu’à Allah. [Mais] quiconque est contraint [à en manger] sans [intention d’être] rebelle ou transgresseur, ton Seigneur est seul absoluteur [envers lui] et miséricordieux. »
Note [édition originale] : Ces interdictions alimentaires sont celles édictées dans Deutéronome, XIV, 8 et 21 (interdiction de la viande de porc et de celle d’une bête non égorgée) ; dans Lévitique, III, 17 (interdiction du sang répandu).
146
[147] A ceux qui pratiquent le Judaïsme, Nous avons déclaré illicite toute [bête] à ongles. Des bovins et des ovins, Nous avons pour eux, déclaré illicites les graisses, sauf celle que portent leur dos et leurs entrailles ou ce qui est mêlé aux os. Cette interdiction est la « récompense » de leur rébellion. En vérité, Nous sommes certes véridiques.
Note [édition originale] : Ce vt. est postérieur à la rupture avec les Juifs médinois en 624. ǁ ẓufurin « à ongle ». Le terme est vague mais ne saurait désigner que les fauves et les rapaces ; cf. Deutéronome, XIV, 11 sqq.
147
[148] S’ils te traitent de menteur, réponds[-leur] : « Votre Seigneur est détenteur d’une large miséricorde. Sa rigueur ne saurait être détournée du peuple des Coupables. »
148
[149] Ceux qui sont Associateurs diront : « Si Allah avait voulu, nous n’aurions pas été Associateurs, non plus que nos pères, et nous
Facsimile Image Placeholder
n’aurions pas déclaré illicite quoi que ce fût. » Ainsi ont crié au mensonge ceux qui furent avant eux, jusqu’à ce qu’ils eussent goûté Notre rigueur. Dis [aux Impies] : « Avez-vous quelque science que vous nous exposeriez ? Vous ne suivez que conjectures et ne formulez qu’hypothèses. »
Note [édition originale] : Vt. important pour la définition du libre arbitre. — Si Allah avait voulu etc. A rapprocher du vt. 107 ci-dessus.
149
[150] Dis [encore] : « A Allah appartint l’argument péremptoire. S’Il avait voulu, Il vous aurait dirigés tous. »
150
[151] Dis [aussi] : « Allons ! produisez vos témoins qui attesteront qu’Allah a déclaré ceci illicite ! » S’ils [en] témoignent, ne témoigne pas avec eux ! Ne suis point les doctrines pernicieuses de ceux qui ont traité Nos signes de mensonges, de ceux qui ne croient point à la [Vie] Dernière et qui donnent des égaux à leur Seigneur !
Note [édition originale] : De ceux qui ont traité etc. Autre sens possible : De ceux qui traitent Nos aya de mensonges.
[Commandements aux Croyants.]
151
[152] Dis [également] : « Venez ! [afin que] je vous communique ce que votre Seigneur a déclaré illicite pour vous ! Ne Lui associez rien ! [Marquez] de la bienfaisance à vos père et mère ! Ne tuez pas vos enfants de crainte du dénuement ! Nous vous attribuerons, ainsi qu’à eux, [le nécessaire]. N’approchez pas des turpitudes tant extérieures qu’intérieures ! Sinon en droit, ne tuez pas votre semblable qu’Allah a déclaré sacré ! Voilà ce qu’Allah a commandé, [espérant que] peut-être vous raisonneriez.
152
[153] N’approchez du bien de l’Orphelin que de la manière la plus convenable [et cela] jusqu’à ce qu’il ait atteint sa majorité ! Donnez juste mesure et bon poids, avec équité ! Nous n’imposons à toute âme que sa capacité. Quand vous parlez, soyez justes, même s’il s’agit d’un proche ! Tenez bien le pacte d’Allah ! Voilà ce qu’Il vous commande, [espérant que] peut-être vous vous souviendrez.
153
[154] Ceci est Ma Voie [s’étendant] droite. Suivez-la et ne suivez point les chemins qui vous sépareraient de Son Chemin ! Voilà ce qu’Il vous a commandé, [espérant que] peut-être vous serez pieux. »
[La Loi Mosaïque complétée par la nouvelle Révélation et le ḥanifisme, direction des Arabes.]
154
[155] Ensuite, Nous avons donné l’Écriture à Moïse, Complément pour celui qui fait bien, Exposé intelligible de toute chose, Direction et Grâce, [espérant que] peut-être [les Fils d’Israël] croiraient à la rencontre de leur Seigneur.
Note [édition originale] : [Les Fils d’Israël] etc. Text. : ils croiraient. Ce trait suggère de prime abord que les Juifs ne croient point au Jugement Dernier, à l’époque de Mahomet. En fait, le texte arabe implique seulement que la révélation reçue par Moïse et transmise par lui aux Hébreux a été donnée pour mettre ceux-ci en mesure de croire (yu’minûna) à la rencontre du Seigneur.
155
[156] Ceci est une Écriture bénie que Nous avons fait descendre. Suivez-la et soyez pieux ! Peut-être vous sera-t-il fait miséricorde.
156
[157] [Nous l’avons fait descendre sur vous de peur] que vous [ne] disiez : « On n’a fait descendre l’Écriture, que sur deux collectivités (ṭâ’ifa) avant nous et, en vérité, nous avons certes été dans l’ignorance de leur étude. »
Note [édition originale] : la-kunnâ ġâfilîna « nous avons certes été dans l’ignorance ». Ce sens n’est point dans les dictionnaires mais Tab., suivi par les autres commt., glose par : lâ nadrî mâ hiya « nous ne savons pas ce qu’était cet enseignement ». ǁ dirâsali-him « de leur étude ». Le terme est très probablement araméen ; il ne se trouve qu’ici, dans le Coran, et les commt. le glosent par qira’a qui, à leur époque, a aussi le sens d’« étude ».
157
[158] [Nous l’avons fait descendre de peur] que vous [ne] disiez : « Si l’on avait fait descendre l’Écriture sur nous, nous aurions été mieux dans la direction que ces [deux collectivités]. » Une Preuve [émanant] de votre Seigneur, une Direction et une Grâce (raḥma) sont venues à vous [, Infidèles !]. Qui donc est plus injuste que celui qui traite de mensonges les aya d’Allah et s’en écarte ? Nous « récompenserons » par le Tourment Mauvais ceux qui se détournent de Nos aya, en prix qu’ils se seront détournés [d’elles].
158
[159] Qu’attendent [les Infidèles] sinon que les Anges viennent à eux, ou que vienne ton Seigneur, ou que viennent certains signes de ton Seigneur ? Au jour où certains signes de ton Seigneur viendront, sa foi ne sera point utile à celui qui se trouvera n’avoir pas cru auparavant ou qui ne se sera acquis aucun bien en sa foi. Dis [aux Incrédules] : « Attendez ! Nous [aussi] nous attendons. »
159

Facsimile Image Placeholder
[160] Ceux qui ont scindé leur religion et ont formé des sectes, de ceux-là, [, Prophète !,] tu n’es responsable en rien. Leur sort ne dépend que d’Allah qui, ensuite, les avisera de ce qu’ils faisaient [sur terre].
Note [édition originale] : farraqû dîna-hum « ont scindé leur religion » = ont rompu avec l’orthodoxie Ce sens est confirmé par la var. de Ḥamza et de Kisâ’i : fâraqû « ont fait schisme ». ǁ Tu n’es responsable. Autre sens possible : avec ceux-là tu n’as rapport en rien.
160
[161] Quiconque aura fait le bien, aura dix [fois récompense] semblable [à ses œuvres]. Quiconque aura fait le mal ne sera « récompensé » que par un [châtiment] semblable et [les Injustes] ne seront pas lésés.
161
[162] Dis : « Moi, mon Seigneur m’a dirigé vers une Voie Droite, religion immuable, religion (milla) d’Abraham [qui fut] ḥanîf et ne fut point parmi les Associateurs. »
162
[163] Dis : « Ma Prière, mes actes rituels (nusuk), mes comportements en ma vie et [à] ma mort appartiennent à Allah, Seigneur des Mondes.
163
A Lui nul Associé. De [confesser] cela, j’ai reçu ordre et je suis le premier de ceux qui se soumettent [à Lui] (muslim).
164
Chercherai-je un autre qu’Allah, comme Seigneur, alors qu’Il est le Seigneur de toute chose ? »
Chaque âme ne s’acquiert que ce dont elle est responsable. Nulle [âme] pécheresse ne portera le faix d’une autre. Ensuite, vers votre Seigneur sera votre retour et Il vous avisera de ce sur quoi vous vous opposiez.
Note [édition originale] : Que ce dont elle est responsable. Text. : que ce qui est sur (ou contre) elle. ǁ Chaque âme etc. Ce qui suit paraît originellement indépendant du discours qui précède.
165
C’est Lui qui a fait de vous les derniers détenteurs de la terre. Il a élevé certains d’entre vous sur d’autres, en hiérarchie, pour vous éprouver en ce qu’Il vous a donné. Ton Seigneur est prompt à châtier. [Mais] en vérité, Il est certes [aussi] absoluteur et miséricordieux.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DES GRATIFICATIONS,
Note [édition originale] : Gelaldin intitule ce Chapitre des animaux. Voy Gelaldin.
contenant cent soixante & quinze
versets, escrit à la Medine.
AU nom de Dieu Clement & Misericordieux.
1
Loüange soit à Dieu Createur du Ciel, de la Terre, des tenebres & de la lumiere, ceux qui ne croyent pas en leur Seigneur sont devoyez.
2
C’est luy qui vous a creé du limon de la terre, & a ordonné un temps prefix pour vostre mort, & pour vostre resurrection, neantmoins vous en doutez,
3
il est Dieu au Ciel & en la Terre, il sçait le secret de vos cœurs, & tout ce que vous manifestez, il sçait le bien & le mal que vous faites,
4
il sçait que ses commandemens ont estez enseignez (aux habitans de la Meque) & qu’ils les ont abjurez,
5
ils ont impugné la verité cognuë, mais ils seront chastiez du mespris qu’ils en ont fait.
6
Ne considerent-ils pas combien nous avons exterminé de peuple aux siecles passez, nous leur avons donné des lieux pour habiter plus forts & plus spacieux que ceux que vous habitez,
Facsimile Image Placeholder
nous leur avons envoyé abondance de pluye, nous avons fait couler les fontaines aux lieux de leur habitation ; apres ce, nous les avons exterminé à cause de leur peché, & avons estably en leur place un peuple nouveau.
Note [édition originale] : Voy Gelaldin.
7
Nous t’avons envoyé l’escriture escrite en velin, les infidelles l’ont maniée avec leurs mains, neantmoins ils ont dit que ce n’est que sortilege evident & un enchantement,
8
qu’ils n’y croiront pas s’ils ne voyent descendre un Ange qui la confirme.
9
Si nous leur eussions envoyé un Ange ils auroient esté exterminez par sa presence, où nous l’eussions envoyé sous la figure d’un homme semblable à eux & vestu comme eux.
10
Ils se sont mocqués des Prophetes & des Apostres qui t’ont precedez, la mocquerie est tombée sur ceux qui les ont mesprisez ;
11
Dis leur, cheminez par le monde, & considerez qu’elle est la fin de ceux qui abjurent la loy de Dieu,
12
dis leur, à qui est tout ce qui est au Ciel & en la Terre ? il est à Dieu, il veut employer sa misericorde pour vous sauver, sans doute il vous assemblera tous au jour du Jugement ; neantmoins les infidelles ne croyent pas en son unité,
13
ils ne considerent pas que tout ce qui se meut de nuit & de jour, & que tout ce qui est au monde est à sa divine Majesté, il entend tout & sçait tout,
14
dis leur, demandez vous autre protection que celle de Dieu tout-Puissant, Createur du Ciel & de la Terre ? il nourrit toute chose, & rien ne le nourrit ; dis leur, j’ay receu commandement d’embrasser le premier la loy de
Facsimile Image Placeholder
salut. Ne soyez pas au nombre des infidelles,
15
je crains de desobeyr à mon Seigneur, & apprehende les tourmens preparez pour les meschans au jour du Jugement,
16
celuy qui s’en délivrera joüyra de la grace de Dieu, qui est la supréme felicité :
17
Si Dieu vous veut punir, personne ne vous délivrera de sa punition, s’il veut vous faire du bien, il est tout-Puissant,
18
il est tousjours victorieux, & a tout pouvoir sur ses creatures, il est tres-Sage, & sçait tout.
19
Dis leur, quel meilleur tesmoignage y a-t’il au monde que le tesmoignage de Dieu ? Dis leur, il sera tesmoin entre vous & moy qu’il m’a inspiré l’Alcoran pour vous instruire ; celuy d’entre vous qui le comprendra, dira-t’il qu’il y a un Dieu autre que Dieu, je ne diray pas cela, il n’y a qu’un seul Dieu, & suis innocent du peché que vous faites de l’associer avec un compagnon esgal à luy :
20
Plusieurs de ceux qui ont la cognoissance de la loy escrite cognoissent la verité de l’Alcoran, leurs enfans la cognoissent aussi, mais ceux qui ont abandonné leurs ames ne croiront pas en Dieu ;
21
Qui est plus injuste que celuy qui blaspheme contre Dieu & contre ses commandemens ? Certainement les meschans seront malheureux,
22
je les assembleray tous, & leur diray, où sont ces Dieux que vous avec associé avec Dieu ?
23
ils n’auront point d’autre excuse que de dire. Par Dieu, Seigneur, nous n’avons pas esté au nombre des idolatres ;
24
Considere comme ils mentiront, & comme ils desadvoüeront leurs blasphemes ;
25
Il y a des personnes entr’eux qui
Facsimile Image Placeholder
t’escoutent, nous avons endurcy leur cœur, ils ne comprendront pas (l’Alcoran) parce que leurs oreilles sont bouchees ; quand ils entendroient raconter tous les miracles du monde, & qu’ils les verroient de leurs yeux, ils ne croiront pas qu’ils n’ayent disputé contre toy. Les impies disent que l’Alcoran n’est que mensonge & fable de l’antiquité,
26
ils deffendent au peuple d’y croire, & le mesprisent ; certainement ils perdent leurs ames, & ne le cognoissent pas,
27
tu verras lors qu’ils seront arrestez dedans le feu d’Enfer qu’ils diront ? Plût à Dieu que je puisse retourner au monde, j’obeirois aux commandemens de sa divine Majesté, & serois au nombre des vray-croyans :
28
Ils ont sçeu la verité, mais ils l’ont celée, s’ils retournoient au monde ils retourneroient en leur impieté, ils sont des menteurs :
29
Ils disent qu’il n’y a point d’autre vie que la vie du monde, qu’il n’y a point de resurrection,
30
Lors qu’ils seront devant Dieu ils recognoistront leurs erreurs, il leur fera sentir les chastimens deubs à leurs blasphemes.
31
Ceux qui ne croyent pas en la Resurrection sont gens perdus, ils auront regret de leurs pechez lors que l’heure de la mort les surprendra, ils porteront sur le dos le fardeau de leurs crimes,
32
& advoüeront que la vie de ce monde n’est qu’abus & vanité, & que la vie de l’autre monde est remplie de felicité pour les gens de bien, neantmoins les meschans ne se convertissent pas !
33
Note [édition originale] : O Mahomet.
Je sçay que tu seras fasché contre ceux qui diront qu’ils te
Facsimile Image Placeholder
veulent obeïr, & abjureront ta doctrine ? Ceux qui mesprisent les commandemens de Dieu sont des impies,
34
ils ont dementy les Prophetes qui sont venus auparavant toy, les Prophetes ont toleré leurs mensonges, & ont patienté jusques à ce que nous les ayons exterminez, Dieu ne contrevient pas à ce qu’il promet ; Tu sçais ce que les Prophetes ont predit,
35
si les hommes t’abandonnent peux-tu souhaiter de demeurer en terre (pour les instruire) & d’estre au Ciel en mesme temps pour les faire paroistre des prodiges (tesmoins de ta mission )
Note [édition originale] : Voy Gelaldin.
si Dieu eust voulu il les auroit tous assemblez au droict chemin, & n’auroient pas esté au nombre des ignorans.
36
Certainement il exauce les prieres des gens de bien qui escoutent sa parole, il fera ressusciter les morts, & les assemblera tous pour les recompenser selon leurs merites.
37
Ils ont dit, nous ne croyons pas au Prophete, s’il ne nous fait paroistre quelque miracle de la part de son Seigneur, dis leur, Dieu vous a fait voir plusieurs miracles, mais la plus grande partie d’entre vous ne les cognoissent pas,
38
les animaux qui marchent sur la terre, & les oyseaux qui volent en l’air, sont du nombre de ses creatures : Nous n’avons rien oublié à escrire de ce qui est escrit dans le livre gardé au Ciel, les hommes seront tous un jour assemblez devant Dieu,
39
ceux qui n’auront pas crû en sa loy seront sourds & muets, & habiteront dans les tenebres ; Dieu dévoye qui bon luy semble, & conduit au droict chemin qui bon luy semble,
40
Dis
Facsimile Image Placeholder
leur, avez vous ressenty la punition de Dieu ? avez vous eu cognoissance du jour du Jugement ? invoquerez-vous autre que Dieu si vous estes gens de bien ?
41
Si vous l’implorez, il vous delivrera des maux que vous apprehendez, & s’il veut, vous abandonnerez les idoles que vous adorez avec les infidelles,
42
nous avons envoyé nos Prophetes à ceux qui ont esté auparavant vous, lors qu’ils les ont mesprisez, nous leur avons envoyé des afflictions pour les faire convertir,
43
ce qu’ils n’auroient pas fait sans les miseres que nous leur avons envoyées, neantmoins leur cœur s’est endurcy, le Diable leur a fait trouver la desobeïssance advantageuse,
44
& ont oublié ce qu’on leur avoit enseigné. Lors que nous leurs avons ouvert la porte du bon heur, ils s’en sont resioüis extraordinairement, & en ont esté ingrats, mais ils ont estés chastiez lors qu’ils y pensoient le moins, ils se sont desesperez,
45
& ont esté exterminez pour la plus grande gloire de Dieu Seigneur de l’univers,
46
Dis leur, si Dieu vous rend sourds, aveugles, & ignorans, quel Dieu autre que Dieu vous rendra la veüe, l’oüie & la science ?
Note [édition originale] : O Mahomet.
Considere comme je manifeste mon unité, neantmoins ils ne la veulent pas croire ;
47
dis leur, avez vous senty le fleau de Dieu secrettement & publiquement ? Dieu en a-t’il condamné d’autres que les meschans ?
48
Il n’a envoyé les Prophetes & les Apostres que pour annoncer la felicité du Paradis, & pour prescher les tourmens de l’Enfer, celuy qui croira & fera de bonnes œuvres sera
Facsimile Image Placeholder
exempt de peur au jour du Jugement,
49
& les infidelles seront chastiez à cause de leur des-obeïssance.
50
Dis leur, je ne vous dis pas que j’aye en mon pouvoir tous les tresors de Dieu, ny que je sçache le futur, & le passé, je ne vous dis pas que je sois un Ange, je ne faits que ce qui m’a esté inspiré, l’aveugle est-il semblable à celuy qui void clair ? pensez à ce que je vous dis,
51
je ne le presche qu’à ceux qui apprehendent le jour du Jugement, ils ne trouveront personne pour les proteger autre que Dieu, peut estre qu’ils craindront sa divine Majesté.
52
Ne moleste pas ceux qui prient Dieu soir & matin, & qui desirent de voir sa face
Note [édition originale] : Ce sont les pauvres. Voy Gelald.
, tu ne rendras pas compte de leurs actions, ils ne rendront pas aussi compte de ce que tu faits, si tu les inquietes tu seras au nombre des injustes.
53
Nous avons esprouvé les hommes les uns par les autres, ils ont dit entr’eux avec derision, voilà ceux d’entre-nous ausquels Dieu donne ses graces, Dieu ne cognoit-il pas ceux qui sont recognoissans de ses bienfaits ?
54
Saluë avec affection les vray-croyans lors qu’ils te viendront voir ; Dieu ayme la civilité, la clemence & l’humanité, il pardonnera à celuy d’entre vous qui l’offensera par ignorance, qui se repentira de sa faute, & fera de bonnes œuvres, il est benin & misericordieux.
55
Je raconte ainsi les graces de Dieu & faits cognoistre le chemin des pecheurs.
56
Dis leur, il m’est deffendu d’adorer ce que vous adorez, autrement je serois dévoyé du droict chemin.
57
I’ay receu une lumiere de Dieu que vous avez mesprisée, Dieu
Facsimile Image Placeholder
est Juge de toutes choses, il juge avec verité, & est tres-juste en ses jugemens. Je ne vous puis pas faire voir promptement les tourmens de l’Enfer, ny les chastimens de Dieu que vous demandez avec tant d’instance, cela dépend de sa divine Majesté,
58
si j’avois ce pouvoir nostre different seroit bien-tost finy. Dieu cognoit ceux qui sont injustes,
59
il a en sa puissance les clefs du futur, personne ne le sçait que luy, il sçait tout qui est en la Terre & en la Mer, il sçait le nombre des feüilles qui tombent de dessus les arbres, & le nombre des atomes qui sont dans les tenebres de la terre, il n’y a rien de sec ny rien de verd en terre qui ne soit escrit dans le Livre de lumiere ;
60
C’est luy qui vous fait mourir la nuit, & qui sçait le bien & le mal que vous avez fait de jour, il vous fera ressusciter à jour nommé, vous serez tous assemblez devant luy, il vous fera cognoistre vos pechez, & vous chastiera selon vos démerites,
61
il est tousjours victorieux & tout-Puissant ; Il envoyera observer vos actions, & lors que vous serez arrivez à l’heure de la mort il envoyera ses Messagers qui ne manqueront pas de faire ce qu’il commandera,
62
le peuple se rangera à luy, comme à son Seigneur, il est extremément exact à faire compte ;
63
Dis leur, il vous delivrera des tenebres de la mer & de la terre lors que vous l’invocquerez secrettement ou publiquement, s’il m’en delivre je le remercieray de sa grace ;
64
Dis leur, Dieu vous peut delivrer des tenebres & de toutes sortes d’afflictions, neantmoins vous dites qu’il
a
Correction de : à
un
Facsimile Image Placeholder
compagnon
associé avec luy ;
65
Dis leur, il peut envoyer des chastimens d’en-haut & d’en bas, il vous peut desvnir, & vous faire gouster mille maux que vous vous causerez les uns les autres. Considere comme je leur enseigne les effects de ma toute-Puissance, peut-estre qu’ils comprendront mes paroles ;
66
Ceux de ta nation les ont abjurées encore qu’elles soient tres-veritables ; Dis leur, je ne suis pas vostre tuteur,
67
chaque chose
a
Correction de : à
son temps, vous cognoistrez à l’advenir la verité ;
68
esloigne toy de ceux qui parleront de nostre loy avec mespris, jusques à ce qu’ils parlent d’autre chose, le Diable te veut faire oublier mes commandemens, & te faire asseoir avec les injustes ;
69
les vray-croyans ne se soucieront pas de leurs discours & ne laisseront pas de les admonester, peut-estre qu’ils se convertiront ;
70
Esloigne-toy de ceux qui se joüent, & qui se moquent de leur Religion, les biens de ce monde les rendent orgueilleux, annonce leur qu’ils seront rigoureusement chastiez, personne ne les peut proteger ny exaucer que Dieu, il n’y a point de rançon qui les puisse delivrer, ils trouveront le bien & le mal qu’ils auront fait, ils boiront un breuvage extremément chaud, & ressentiront des tourmens douloureux à cause de leur impieté ;
71
Dis leur, adorerons-nous au lieu de Dieu ce qui ne nous peut faire ny bien ny mal ? retournerons-nous sur nos pas à nostre peché, apres avoir esté conduits par sa divine Majesté, semblables à celuy que le Diable a devoyé ? il l’a laissé confus & estonné au
Facsimile Image Placeholder
milieu de son voyage, apres avoir quitté ses compagnons qui luy montroient le droict chemin. Dieu conduit le peuple au chemin de salut, je me veux entierement resigner à la volonté de sa divine Majesté,
72
Faites vos oraisons au temps ordonné, & payés les dixmes, vous serez tous assemblez devant Dieu au jour du Jugement pour rendre compte de vos actions ;
73
c’est luy qui a creé le Ciel & la terre. Souviens-toy du jour qu’il a dit, sois, & toute chose a esté, il regnera & commandera au jour que l’Ange sonnera la trompette pour appeller au Jugement universelles vivans & les morts ; Il sçait le futur, le present & le passe, il est tres-sage, & rien ne luy est caché.
74
Souviens-toy comme Abraham a dit à son pere Azer
Note [édition originale] : Les Mahometans disent que Azer est le surnom d’Abraham, & que son pere se nommoit Tarec Azer.
, pourquoy adorez-vous les Idoles au lieu de Dieu ? Je vois vostre famille en une erreur manifeste,
75
Dieu a fait voir à Abraham le Royaume des Cieux & de la terre, & a esté au nombre des bien-heureux.
76
Abraham voyant la nuit une estoile tres-claire, demanda en soy mesme si c’estoit son Dieu, non, respondit il luy-mesme, mon Dieu ne se leve pas, & ne se couche pas ;
77
voyant lever la Lune, il demanda si c’estoit son Dieu, non, respondit-il luy-mesme, certainement Dieu ne me conduira pas pour estre au nombre des dévoyez ;
78
Lors qu’il vit lever le Soleil, il demanda si c’estoit son Dieu, & lors qu’il le vit coucher, il dit à son peuple, je suis innocent du peché que vous faites d’adorer plusieurs Dieux,
79
je suis entierement resigné à la
Facsimile Image Placeholder
volonté
de celuy qui a creé le Ciel & la Terre, & professe son unité :
80
Ses gens voulurent disputer contre luy, il leur dit, disputerez vous contre moy de l’unité de Dieu qui m’a enseigné le droict chemin ? Je ne crains pas vos Idoles, mon Dieu fait tout ce qu’il veut & sçait tout, n’y penserez-vous pas ?
81
comment craindray-je vos Idoles puisque vous n’avez pas peur de dire que Dieu a des compagnons esgaux à luy que vous n’avez point de raison d’adorer ? qui est plus veritable ou vous ou moy si vous sçavez la verité ?
82
Ceux qui croiront en Dieu, & qui ne revestiront pas la verité du mensonge, seront delivrez des tourmens de l’Enfer, & seront conduits au chemin de salut.
83
Nous avons enseigné à Abraham, les raisons pour disputer contre son peuple, j’enseigne la science à qui bon me semble, & esleve qui bon me semble. Ton Seigneur, ô Abraham, void tout & sçait tout,
84
Nous avons donné à Abraham, Isaac & Jacob ses enfans, nous avons auparavant enseigné le droict chemin à Noé & à sa lignée, nous l’avons enseigné à David, à Salomon, à Job, à Joseph, à Moïse, à Aaron,
85
à Zacarie, à saint Jean, à Jesus Fils de Marie, à Elie,
86
à Ismaël, à Josué, à Jonas, & à Loth, nous les avons gratifiez sur tout le reste du monde.
87
Nous avons esleus leurs peres, leurs freres, & leur lignée, & les avons conduits au droict chemin ;
88
ainsi Dieu conduit qui bon luy semble ; les hommes ont adoré cy-devant les Idoles, & ont crû qu’il y a plusieurs Dieux, neantmoins il a effacé leurs fautes
Facsimile Image Placeholder
passées
lors qu’ils se sont convertis :
89
S’ils démentent ceux qui ont la cognoissance des escritures, & la science des Propheties, nous donnerons authorité sur eux a des personnes qui les dévoyeront avec les infidelles :
90
Ceux que Dieu conduit, croyent en l’unité de sa divine Majesté ; Dis leur, je ne vous demande point de recompense de vous avoir presché l’Alcoran, il enseigne à tout le monde les commandemens de Dieu.
91
Les Juifs ne l’ont pas honoré comme ils devoient, ils n’ont pas cogneu ses graces lors qu’ils ont dit qu’il n’a rien enseigné au peuple qui luy soit utile ; Dis leur, qui a donné les tables à Moïse ? qui luy a enseigné l’escriture qu’ils ont escrite en velin pour guider & esclairer le peuple ? Ils en ont publié ce qui leur a esté agreable, & en ont caché beaucoup, ils apprendront en l’Alcoran ce qu’ils ne sçavent pas, & ce que leurs peres n’ont pas sçeu : Dis leur, Dieu ! apres cela, laisse les obstinez & confus dans leurs erreurs.
92
Nous avons envoyé du Ciel ce livre remply de benediction, il confirme les escritures qui ont esté envoyées, auparavant luy afin que tu instruise le peuple de la Meque, ceux qui habitent à l’entour de cette ville & tout le reste du monde. Ceux qui croiront au jour Jugement croiront en ce qui est escrit dans ce livre, & prieront Dieu de les delivrer des tourmens de l’Enfer :
93
Qui est plus injuste que celuy qui blaspheme contre Dieu ? qui dit que Dieu luy a inspiré ce qu’il dit, encore qu’il n’ayt point receu d’
Facsimile Image Placeholder
inspiration
de sa divine Majesté ? Qui est plus injuste que celuy qui dit qu’il fera descendre du Ciel des choses semblables à celles que Dieu a inspirées à ses Prophetes ? Lors que tu verras les meschants à l’article de la mort, & les Anges estendre leurs mains pour prendre leurs ames, dis leur, Aujourd’huy les tourmens de l’Enfer seront la punition des blasphemes que vous avez vomy contre Dieu, & de la desobeïssance que vous avez rendu à ses commandemens :
94
Dieu leur dira, vous estes venus devant nous sans richesses & sans enfans, nuds comme vous avez estés creés, & avez jetté derriere le dos les instructions que nous vous avons données : Je ne voids pas avec vous les Idoles que vous avez adorés ; vous vous estes separez d’ensemble, & avez quitté ceux que vous estimiez en terre devoir estre vos protecteurs.
95
Dieu separe les bons d’avec les meschans, comme il separe le grain de l’espic, & le noyau de la datte ; Il fait sortir le vif du mort, & le mort du vif, voila les effets de Dieu, comme vous esloignerez-vous de sa loy ?
96
Il separe l’aurore de l’obscurité, il a estably la nuit pour le repos du peuple, & le Soleil & la Lune pour compter les siecles, les années, les mois, & les saisons, tels sont les effets de la puissance de Dieu, il est tout Puissant & sçait tout ;
97
C’est luy qui a crée les Estoiles pour vous esclairer, & pour vous conduire dans l’obscurité de la terre & de la mer, il gratifie de sa grace ceux qui comprennent ses commandemens ;
98
C’est luy qui vous a creé d’une
Facsimile Image Placeholder
seule personne, qui vous a donné la terre pour habiter, & qui vous conserve dans le monde, il a donné sa grace à ceux qui ont obey à ses commandemens,
99
il a fait descendre la pluye du Ciel, & a fait produire à la Terre diverse sorte d’herbage, de verdure & de grains, il a fait produire la datte & le palmier avec des jardins enrichis de raisins, d’olives, de grenades, & de plusieurs fruicts semblables & dissemblables. Considere comme les fruicts croissent & multiplient, cela sert d’instruction de l’unité de Dieu à ceux qui ont sa crainte devant les yeux,
100
les infidelles ont adoré le Diable avec Dieu qui les a creés, & ont dit que Dieu a des fils & des filles, telle est leur ignorance, loüé soit Dieu,
101
il a creé le Ciel & la terre, comme aura-t’il un enfant, il n’a point de femmes ? Il a creé toute chose & sçait tout,
102
il est vostre Dieu & vostre Seigneur, il n’y a point de Dieu que luy ; adorez-le, il conserve toute chose,
103
il n’est veu de personne & void toute chose, il est benin & rien ne luy est caché :
104
O peuple, il vous est venu une lumiere de la part de vostre Seigneur pour vous conduire, celuy qui verra clair en recevra de l’advantage, & celuy qui sera aveuglé gardera son mal, je ne suis pas vostre tuteur, & n’observe pas ce que vous faites.
105
Je manifeste ainsi les mysteres de ma loy, à la fin les impies confesseront que tu as enseigné mes commandemens à ceux qui les ont voulu comprendre ;
106
Faits ce que ton Seigneur t’a inspiré, il n’y a point
Facsimile Image Placeholder
de Dieu que luy, esloigne toy de la compagnie des infidelles,
107
si Dieu avoit voulu ils n’auroient pas desobey à ses commandemens, tu n’és pas leur tuteur,
108
n’injurie pas ceux qui adorent les Idoles, ils injurent Dieu par malice & par ignorance, chacun trouve bon ce qu’il fait, & se plaist en son opinion ; Certainement ils seront tous assemblez au jour du Jugement & seront chastiez selon leurs demerites.
109
Ils ont juré par le nom de Dieu de combatre pour la foy s’ils voyent paroistre quelque miracle pour les instruire, les miracles procedent de Dieu, ils ne sçavent pas le temps qu’il les fera paroistre, encore qu’ils verroient des miracles, ils ne se convertiroient pas ;
110
Je renverseray leurs cœurs, j’ebloüiray leur veüe, & ne se convertiront jamais, je les laisseray dans leurs erreurs, & dans leur desobeissance avec mespris & confusion ;
111
Si nous leur envoyons des Anges, si les morts leur viennent parler, & si nous assemblons auprés d’eux tous les tesmoins du monde, ils ne croiront pas s’il ne plaist à Dieu, la plus grande partie d’entr’eux sont des ignorans,
112
nous avons donné un ennemy à chaque Prophete, comme le Diable est ennemy des hommes, il le tente par l’embellissement de ses discours pour les rendre superbes ; Si ton Seigneur vouloit, ils n’auroit pas ce pouvoir, esloigne-toy des infidelles, & de leurs blasphemes,
113
& n’incline pas à leur volonté, ils ne trouveront point d’advantage en leur impieté.
114
Desirez vous un autre Juge que Dieu qui vous a envoyé
Facsimile Image Placeholder
le livre qui distingue le bien d’avec le mal ? ceux qui sçavent l’escriture ne sont pas ignorans que ce livre est envoyé de la part de Dieu, & qu’il contient la verité ; ne sois pas au nombre de ceux qui en doutent,
115
la parole de Dieu s’accomplit exactement, personne ne peut empescher ses effects, Dieu entend tout & sçait tout.
116
Si tu inclines à la volonté de la pluspart des hommes, ils te dévoyeront, ils ne croyent que leurs opinions, & sont des menteurs ;
117
ton Seigneur cognoist ceux qui sont dévoyez, & ceux qui suivent le droict chemin.
118
Mangez de ce qui aura esté tué en proferant le nom de Dieu,
119
on vous a enseigné ce qui vous est deffendu, n’en mangez pas si vous n’estes en necessité ; plusieurs se dévoyent du droict chemin, & en suivent leurs appetits & leur ignorance, Dieu voit ceux qui l’offensent,
120
fuis le peché secret & public, les pecheurs seront rigoureusement chastiez,
121
ne mangez rien de ce qui n’a pas esté saigné en proferant le nom de Dieu, autrement vous serez desobeïssans à ses commandemens. Les Diables tenteront ceux qui les serviront, ils persuaderont aux infidelles de disputer contre vous, si vous leur obeïssez vous serez infidelles comme eux.
122
I’ay ressuscité plusieurs de ceux qui estoient morts par leurs pechez, je les ay convertis & leur ay donné une lumiere pour les esclairer dans les tenebres, d’où les infidelles ne sortiront jamais, parce qu’ils prennent plaisir en leur desobeïssance :
123
ainsi je mettray en chaque ville des chefs qui seduiront les
Facsimile Image Placeholder
meschans
, & se seduiront eux-mesmes, mais ils ne le cognoistront pas ;
124
lors qu’ils ont veu paroistre quelque signe (de la verité du Prophete) ils ont dit qu’ils ne croiront pas en luy s’il n’est accompagné des vertus & des merites des autres Prophetes, Dieu fait eslection de ceux à qui il donne la grace de prophetiser, il chastiera ceux qui tiennent tels discours par ignominie en ce monde, & ressentiront en l’autre de grands tourmens à cause de leur impieté.
125
Dieu resioüit le cœur de ceux qu’il veut conduire au chemin de salut, & chastie ceux qui se devoyent du droict chemin, sa colere est aussitost tombée sur les infidelles qu’il est monté au Ciel.
126
Le chemin que tu suis est le droict chemin, nous avons gratifié ceux qui en sçavent profiter,
127
ils seront bien heureux, Dieu sera leur protecteur à cause de leurs bonnes œuvres.
128
Souviens-toy du jour que nous assemblerons le peuple, & qu’on dira aux demons. O Decurions des Demons, pourquoy vous estes vous eslevez contre l’homme ? Les principaux d’entre les hommes qui leur auront obey respondront, Seigneur, faits nous venger les uns des autres, & que chacun commande à son tour, ô Seigneur, enseigne nous le temps prefix, que tu as ordonné à nos malheurs
Note [édition originale] : Voy Gelaldin.
: les Anges respondront l’Enfer sera vostre habitation, vous y demeurerez eternellement & tant qu’il plaira à Dieu, Vostre Seigneur est tres sage & sçait tout,
129
les meschants obeïront aux meschants à cause de leurs
Facsimile Image Placeholder
pechez.
130
O Decurions des hommes & des Demons, n’avez vous pas veu mes Prophetes & mes Apostres de vostre nation qui vous ont fait voir mes miracles ? qui ont presché mes commandemens, & le jour du Jugement ? Ils respondront qu’ils ont veu les Prophetes & les Apostres, mais que la vie du monde les a rendus superbes & advoüeront d’avoir esté mechants.
131
Dieu ne ruinera pas la Meque pour l’injustice qui s’y commet, jusques à ce qu’il ait envoyé un Apostre à ses habitans pour leur enseigner ses commandemens,
132
chacun sera puny selon ses œuvres, ton Seigneur sçait tout ce que le monde fait ;
133
Il n’a pas besoin de son peuple, il est tout misericordieux, il vous peut exterminer si bon luy semble & establir un autre peuple en vostre place comme il vous a estably en la place de ceux qui vous ont precedés ;
134
si vous ne vous convertissez, vous n’eviterez pas les tourments de l’Enfer ;
135
Dis leur, faites comme vous l’entendez, je me comporteray comme je l’entendray, vous cognoistrez à la fin ceux qui auront bonne part en l’autre monde. Personne ne donnera secours aux Idolatres,
136
ils offrent à leurs Idoles une partie des fruits que Dieu a crées, & disent, suivant leurs pensées, voila nostre Dieu : Ces sacrifices n’arrivent pas à Dieu,
137
leur idolatrie a esté cause que plusieurs d’entr’eux ont sacrifié leurs propres enfans à leurs faux Dieux, ils les ont perdus, & se sont embrouillez en leur religion, ce qu’ils n’auroient pas fait si Dieu ne l’avoit permis ; Esloigne
Facsimile Image Placeholder
toy d’eux & de leurs blasphemes,
138
ils ont dit que les fruits de la terre, & que les bien-faits de Dieu estoient immondes, & n’en ont pas voulu manger, Dieu n’en donne à manger qu’à ceux qu’il veut gratifier ; Ils ont deffendu de monter sur quelques animaux que Dieu leur a donnés, & les ont tuez pour les manger sans proferer le nom de sa divine Majesté ce qui est un tres grand peché, mais ils en seront punis selon leurs demerites ;
139
Ils ont dit qu’il est permis aux hommes de manger de ce qui est dans le ventre des animaux, & qu’il est deffendu à leurs femmes d’en manger, & lors qu’ils les ont tuez ils en ont mangé par compagnie, mais Dieu les chastiera à cause de leurs discours, il est tres sage & sçait tout.
140
Ceux qui tuënt leurs enfans sont gens perdus, ils sont fols & ignorans ; ils ont fait deffenses de manger des biens que Dieu leur a donné pour blasphemer, & se sont devoyez du droit chemin.
141
C’est Dieu qui a crée les jardins pleins de fruits & d’herbages de diverses couleurs, remplis d’olives, de grenades & d’autres fruits semblables & dissemblables : Mangez des fruits de la terre ; Payez le droit ordonné lors que vous moissonnerez, & ne depensez pas vostre bien legerement, Dieu n’ayme pas les prodigues.
142
Entre les animaux mondes il y en a qui ont porté la charge & d’autres qui sont jeunes & ne l’ont pas encor portée, mangez de ce que Dieu vous donne, & ne suivez pas les vestiges du Diable, il est vostre ennemy découvert.
Note [édition originale] : Voy Kitab el tenoir.
143
Dis leur, voila huit paires d’animaux,
Facsimile Image Placeholder
avoir
, deux paires de moutons, & deux paires de brebis,
144
deux paires de chameaux, & deux paires de vaches, desquels vous est il permis ou deffendu de manger ? vous est il permis de manger les masles ou les femelles ? quels sont ceux que Dieu vous a deffendus ? Qui est plus meschant que celuy qui blaspheme pour dévoyer du droict chemin le peuple qui est ignorant ? Dieu ne conduit pas les injustes ;
145
Dis leur, en tout ce que Dieu m’a inspiré, je n’ay pas trouvé qu’il soit deffendu de manger de ces animaux, excepté s’ils sont morts de maladie, & s’ils ont esté tuez sans proferer le nom de Dieu ; la chair de pourceau vous est deffenduë, si vous en mangez vous encourrez la colere de Dieu, si quelqu’un est en necessité & en mange sans dessein d’offencer Dieu, il trouvera Dieu clement & misericordieux.
146
Nous avons fait deffences aux Juifs de manger des animaux qui n’ont pas le pied fendu, & de manger la graisse des animaux excepté ce qui est entrelardé à la chair, aux entrailles & aux os. Nous leur avons fait cette deffence à cause de leur peché, & sommes veritables en nos parolles & exacts en nos promesses ;
147
s’ils te dementent ; Dis leur, la misericorde de Dieu est grande, & les meschants n’éviteront pas la punition de leur crimes.
148
Les infidelles ont dit, si Dieu avoit voulu nous n’aurions pas esté des infidelles ny nos peres aussi, & rien ne nous seroit prohibé. Ceux qui les ont precedé ont parlé comme eux jusqu’à ce qu’ils ont senty la punition de leurs pechez ; Dis leur,
Facsimile Image Placeholder
estes vous assurez que Dieu soit content de vostre procedé ? dites nous d’où provient cette assurance ? vous ne suivez en cela que vostre opinion, vous n’estes que des menteurs,
149
la providence de Dieu est grande, il vous auroit tous conduit au droict chemin s’il avoit voulu ;
150
faites venir devant nous ceux qui vous ont dit qu’il est deffendu de manger des animaux mondes, estoient ils presents lors que Dieu en a fait la deffence ? s’ils disent qu’ils estoient presents, ne dites pas comme eux, & ne suivez pas les appetits de infidelles blasphemateurs, qui ne croient pas à la fin du monde, & qui adorent plusieurs Dieux ;
151
Dis leur. Venez, je vous enseigneray ce qui vous est deffendu de manger de la part de Dieu, il n’y a qu’un seul Dieu, ne dites pas qu’il a des compagnons esgaux à luy, faites du bien à vos pere & mere, ne tuez pas vos enfans de crainte de mourir de faim, Dieu vous donnera & à eux aussi ce qui vous sera necessaire, ne paillardez pas publiquement ny secrettement, ne tuez personne si la justice ne l’ordonne, Dieu vous recommande d’observer ce que dessus, peut estre que vous y penserez.
152
Ne prenez le bien des orphelins que pour les secourir jusques à ce qu’ils soient en aage de discretion, pesez & mesurez à bon poids & bonne mesure, je n’ordonne à personne de faire que ce qui est en son pouvoir ; Jugez avec equité, encore que ce soit contre vos parens & alliez, satisfaites à ce que dessus, Dieu vous le commande, peut-estre que
Facsimile Image Placeholder
vous y penserez,
153
c’est le droict chemin que vous devez suivre, ne vous en escartez pas, Dieu vous le commande, peut estre que vous craindrez sa divine Majesté.
154
Nous avons enseigné nos commandemens à Moïse, c’est une grace particuliere pour instruire les gens de bien, & pour conduire le peuple au droict chemin, peut-estre que vous croirez en la resurrection.
155
O habitans de la Meque, nous vous avons envoyé l’Alcoran remply de benediction, faites ce qu’il vous ordonne, fuyez l’impieté, vos pechez vous seront pardonnez,
156
ne dites pas que Dieu a envoyé sa loy à deux nations qui vous ont precedées
Note [édition originale] : Ce sont les Juifs & les Chrestiens.
, & qu’elle vous a esté celée.
157
Direz vous que si Dieu vous eust enseigné l’escriture vous auriez esté obeïssans plus qu’eux ? Certainement il vous a enseigné ses commandemens, c’est une grace speciale pour vous conduire au droict chemin, qui est plus injuste que celuy qui blaspheme contre sa divine Majesté, & qui s’esloigne de ses commandemens ? telles gens seront rigoureusement chastiez dedans le feu d’Enfer,
158
attendront ils que les Anges les viennent visiter ? que Dieu les punisse, & qu’il leur fasse paroistre ses miracles ? attendront ils le jour du Jugement, auquel le repentir & la conversion seront inutiles ?
159
Ceux qui croyent en une partie de la loy & abjurent l’autre partie, n’ont point de fondement en leur creance, Dieu leur fera
Facsimile Image Placeholder
cognoistre
leurs fautes, & les punira selon l’enormité de leurs crimes ;
160
Celuy qui fera une bonne œuvre recevra dix fois autant de recompense ; Celuy qui fera quelque malice sera puny de mesme façon, & ne luy sera point fait d’injustice.
161
Dis leur, Dieu m’a conduit au chemin de sa loy, ceux qui professent la loy d’Abraham professent l’unité de Dieu, Abraham n’estoit pas au nombre des infidelles,
162
mes prieres, mes vœux, ma vie, & ma mort, sont consacrez à Dieu,
163
il n’a point de compagnon, & suis entierement resigné à sa divine volonté.
164
Dis leur, souhaittay-je d’adorer autre Dieu que le Seigneur de l’univers ? Le bien que l’homme fait est pour luy, & le mal qu’il fait est contre luy, vous serez un jour tous assemblez en la presence de Dieu, il resoudra vos differents ;
165
c’est luy qui prolonge vostre posterité, & qui esleve les uns plus que les autres pour vous esprouver, vostre Seigneur est exact à chastier les meschans, & clement & misericordieux aux gens de bien.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XIIII
1
Deo coeli terraeque creatori, qui lucem tenebrasque posuit, grates reddens, ipsum inuoca :
2
qui tui cunctorumque plasmator, uobis terminum et placitum ab eo praescitum imposuit : quod uos ambigentes, nunc sic esse, nunc non esse dicitis.
3
Sed ipse coelo terraque manens, omnia nostra benefacta, tam arcana quam manifesta, dinoscit.
1
Note [édition originale] : Increduli Christum aequalem Deo ponentes.
Increduli uero, alium Christi Deo consimilem et aequalem ponunt.
4
Tu quidem nequaquam ad eos cum Dei miraculis manifestis uenies : quoniam ea uelut odiosa atque contraria reiiciunt,
5
et ueritati ad eos uenienti contradixerunt. Nunc autem ad eos scientia rei, quam irridebant, ueniet.
Note [édition originale] : Exemplis gentium quae ob contemptos prophetas perierunt, fidem Alcorano captat.
6
Nonne uidere queunt, quot gentes nostra tempora praecedentes, quibus prae caeteris diuitiarum et uitae quantitatem dedimus, et aquas de coelo uenire, riuosque subtus currere fecimus : ob suas postea culpas confudimus, et nouas generationes hominum formauimus ?
7
Illi tamen hunc librum manifestum, magicum esse confirmarent, si eum in quarta positum manu tetigissent,
Note [édition originale] : Alcoran fides abnegatur, quia per quartas manus traditus.
8
dicentes, illi credendum esse, si uel super angelos, uel cum illis uenientem, poneretur.
Quod nos minime curamus.
9
Si enim angelum mitteremus, ei formam humanam atque uestem tribueremus.
10
¶ Iis qui nuncios te praecedentes deriserunt, secundum irrisionis modum atque mensuram poena praeparatur.
11
Terras perscrutando perquirite, quis finis contradicentium fuerit.
12
Tu uero quem coeli terraeque dominatorem
Facsimile Image Placeholder
esse firmas ? Inquit, Deum : qui piissimus die ueracissimo, quo contradicentes omnes, licet : nesciant, suas ammittent animas, omnes coadunabit :
13
cuius omnia scientis et audientis, sunt uniuersa, mobilia scilicet, motuue carentia. Nocte dieque
14
neminem nisi Deum coeli terraeque factorem, qui cunctos nisi semetipsum cibat, uobis in negotiis uestris adiutorem uocate. Praeceptum est quidem, ut primus in Deum credat, ne connumeretur incredulis :
15
qui nisi fecero, me malum grauissimum die magna passurum pertimesco.
16
Illa die, inde recedenti Deus pius ueniam, quod est immensum, largietur :
17
cuius ictum et illationem poenae nemo reuelabit, beneficiumque nemo nisi ipso doctore praenoscet.
18
Ipse enim est omnipotens, imperatorque sapiens, uim atque uirtutem super gentem suam obtinens.
19
Note [édition originale] : Alchoran a Deo exhibitus, ad corrigendos homines.
Qui cuius testimonio nil maius est, inter me et uos testis assidet : qui mihi hunc Alchoran, ad uestri correctionem atque castigationem, misit. Sed uos alios cum ipso Deo esse testamini.
Note [édition originale] : Unus duntaxat Deus.
Ego uero non alium nisi ipsum unum, praeter quem non est alius, cum ab hoc quod uos dicitis, ego penitus sim liberatus.
20
¶ Non minus quam prolis suae detrimentum, atque perditio animarum incredulorum innotescit his, quibus librum dedimus.
21
Note [édition originale] : Obdurati, et excaecati.
Quid enim peius est, quam Deo mendacium imponere, suisque uirtutibus contradicere ?
22
His profecto nunquam suum beneficium Deus afferret, eisque die congregationis
omnium
Correction de : onium
dicet : Ubi sunt uestri participes, quos uobis auxiliaturos credebatis ?
23
Tunc tandem se errasse cognoscentes, inquient : O Deus, nos fuimus increduli.
24
Considera qualiter errando, mihique mendacium imponendo, suis animabus nocuerunt, eisque parentium oculis repagulum, auribusque plumbum immisimus.
25
Qui licet omnes uirtutes, omniaque Dei miracula uiderent, nunquam nisi tecum disceptatione facta credent : cum dicant haec nequaquam fieri, nisi per primas incantationes.
26
Eos tamen, minime credentes ei, de ipso malum auditum turbat atque molestat. Nec ipsi alii quam suis animabus officiunt.
27
Isti quidem in igne ponentur, suo corde prius retenta propalabunt, tandem dicendo : Si liceret nobis regredi, Dei praeceptis pareremus, nosmetipsos efficiendo bonos.
28
Sed si daretur reditus, ut prius, mendaces effecti,
29
Note [édition originale] : Resurrectioni et iudicio generali contradicentes.
nullam nisi suam uiam rectam esse, et se minime resurgere dicerent.
30
¶ Si quaereres ab illis, quando stabunt ante Deum, hocne uerum sit an non ? ita esse, per Deum affirmarent. Sed Deus eis dicet : Gustate malum, ob errorem uestrum et incredulitatem.
31
Qui congregationi ante Deum usque ad horam subitam contradicunt, perdendis associati, se nimium ob incredulitatem errasse confitentur : quando sua peccata nimium eos aggrauant atque premunt.
32
Note [édition originale] : Saeculum hoc fabula et somnium.
Mundus autem iste nil nisi ludus est atque ridiculum, quem tamen insipientes plus assequuntur. Alius uero melior est, curia timentibus Deum.
33
Scio te molestari atque pigere, quod ipsi tibi contradicunt. Sed ipsi cum sint increduli, Dei prius praeceptis resistunt.
34
Aliis quidem legatis priusquam tibi contradicendo resistebant, sicque obstinaciter eis flagitium atque malum intulerunt, usquequo diuinum illis subuenit auxilium. Dei tamen uerbum nequaquam suo uerbo immutare queunt, prophetarum fine cognito.
35
Si tibi molestum sit atque graue, quod tibi minime credunt : si tibi sit possibile, totam terram perscrutare, aut coelos per scalas ascende, ut cum uirtutibus atque miraculis aduenias. Nonne si Deo placet, omnes sub eadem lege uiaque recta colligeret ? Tu igitur brutis assimilari desiste.
AZOARA XV.
36
Note [édition originale] : Non disputandum cum incredulis.
Tu nullatenus cum auditu carentibus sermonem ineas. Deus mortuos resuscitabit, et ad se redire faciet.
37
Petentibus ut eis uirtutes miraculaque Dei facias, dic, Deum omnipotentem illa facere, licet plures eorum haec
Facsimile Image Placeholder
ignorent.
38
Omne genus animalium terrestre, seu uolatile (hic enim liber nil praetermittit) sic ut uos ad Deum redibit.
39
Nostris praeceptis contradicentes, surdi mutique, obscura gestant uelamina : Deo, quibus uult, rectam uiam monstrante : quos uult, aberrare faciente.
40
Si uos hora resurrectionis ira Dei percusserit, quem tutorem aduocabitis,
41
nisi qui malum uobis subtrahere, uel illius detrimentum aut obliuionem facere potest ?
42
Note [édition originale] : Gentes incredulae punitae.
Plures etiam gentium ante tempus tuum summis afflictionibus atque malis, ut ad uiam rectam conuerterentur, astruximus :
43
sed eorum pluribus factis lapideis, diabolus sua mala dulcia formosaque suis apparere uisibus effecit.
44
Illis itaque sic oblitis praecepta nostra, omnium rerum portam et abundantiam, usquequo nostra munera summum sibi contulerunt gaudium, aperuimus. Tumque secundo a nobis ipsis subito capti et desperati, stupidique facti sunt,
45
et eorum primos atque postremos prostrauimus, gratias Deo cunctarum gentium domino,
46
Deo uobis auditum atque uisum auferente, cordaque uestra sigillante, et alius nequaquam deus ipse reintegrare potest.
47
Me taliter res intelligi faciente, quare non creditis ? Ita quidem Dei subito patenterue contingens, non nisi gentem malam subruit.
48
Note [édition originale] : Legati officium docere.
Legatis autem meis nil aliud iniungo, nisi quod uobis opus bonum et gaudiorum effectum persuadeant, et illicita nefandaque prohibeant. Quibus omnis credens, et se diligens, ac benefaciens, nil timeat, cum nil mali passurus sit.
49
Nostris autem praeceptis resistentes, malum iraque Dei pro factis suis trucidabunt.
50
Note [édition originale] : Quis haberi uelit Machumet.
¶ Nec arcana Dei, nec ipsius arcam me possidere, cum non sequar nisi quod mihi missum est a Deo : nec me angelum existere, cum nec aequales sint caecus atque uidens, quod uos sic esse cognoscitis, unquam confirmabo.
51
Huiusmodi sermone Deum timentibus, ut ipsum prorsus imitentur, ipsumque timeant, persuadens, cum nullus alius eis auxiliari queat,
52
Note [édition originale] : Non imputantur aliena opera.
Deum mane uespereque deprecantes, Dei quaerendo faciem, ab eo minime repelle. Sin autem, malis associaberis, cum nec suorum operum numerus tibi, nec tuorum eis imputetur.
53
Note [édition originale] : Doctrina propaganda.
Caeteri uero plures aliis, inuidia sola repressi, bonum diuinitus datum patefacere noluerunt : licet Deus sibi grates afferentes dinoscat.
54
Note [édition originale] : Remissio peccati.
Sed tu cunctis ad fidem uenientibus, praeceptaque nostra sequentibus dic : Salus Dei super uos, cuius anima misericors est, et piissima. Quisquis uestri post malum ignoranter gestum a malo declinauerit, et benefecerit, ueniam et misericordiam a Deo consequetur.
55
Ut incredulorum uiae patescant, res penitus discutiendae sunt.
56
Note [édition originale] : Afflictiones sutinere se dicit, ob ueritatem et inuocationem unius Dei.
Ego quidem castigor, ne inuocem uel adorem, quod uos loco Dei adoratis.
57
Nec uelle uestrum amplectar : quoniam uiam rectam, secundum Dei mandatum errans, licet et uos contradicatis, proficiscor.
58
Nec est apud me, ad quod uestri festinent animi : quia solius Dei, qui est ueracissimus, et discussor optimus, cuncta sunt iudicia, Si id quod affectatis, nostrae subesset manui, inter me et uos res ad effectum tenderent. Deus autem malos discernit,
59
Note [édition originale] : Deus habet claues secretorum.
apud quem sunt secretorum claues : Cum ipse solus uniuersa terra marique contenta, omniumque foliorum labentium numerum, ac terrae germina, siccum item omne et molle, uelut apud illum in libro firmata dinumerat.
60
Note [édition originale] : Prouidentia Dei, uel potius omniscientia.
¶ Solius Dei est, omnia facta uestra diurna dinoscere, et uos nocte mortificare : et deinceps uos expergefaciens die, et secum uobis omnia facta uestra dicturus, uos ad eum redituros ad placitum scitum ducens,
61
Note [édition originale] : Deus omnium gubernator.
uelut omnibus gentibus imperans : uos custodit usque ad mortis horam,
Note [édition originale] : In periculis Deum confitentes, postea sunt ingrati.
in cuius momento festinantissime uobis mortem inducit, ille committit.
62
deinceps omnibus ad se uersis, Deus ipse dominus noster cuncta cito dinumerans, iudicium dabit.
63
Nubibus maris et terrae uexati, inuocantes atque timentes, et se
Facsimile Image Placeholder
humiliantes, quaerenti, Quis liberaret eos ? dixerunt : Si nobis praesidium atque suffragium in his malis feceris, nos ulterius reddemus gratias.
64
Note [édition originale] : Contentio poena perfidiae.
Ille uero respondens ait : Ab iis et ab omnibus malis uos Deus liberabit. Vos tamen uestra manentes malitia, non credetis.
65
Est tamen Deo possibile, uos ira sua pessimisque poenis undique circumdare, et uos schismatibus, et alternis contrarietatibus induere, uestrique quosdam aliorum expugnatores et infestatores efficere. Rebus taliter ad uestri noticiam explanatis,
66
licet ibi nil sit nisi uerum, uestrae genti maliciosi contradixerunt. Quibus tu dicas, nequaquam uestri custodes existere.
67
Hora namque scita omnium dictorum atque factorum probatio censetur.
68
His quidem dubitantibus de praeceptis nostris, te usque uerbum aliud proferant, subtrahe. Cumque diabolus tibi rerum obliuionem ingesserit, memoria restaurata, cum malis hominibus ulterius ne moreris.
69
Timentibus quidem Deum, nequaquam malorum numerus adscribitur : sed ut eos castigando, ad Dei noticiam atque timorem reducant.
70
Note [édition originale] : Cura saeculi occupati et legem contemnentes, a spe felicitatis excidunt.
Suam legem pro ludo ridiculoque tenentibus, et de huius mundi uita tantum sollicitis, manifesta, quod ob actus suos nullius boni spem neque suffragium a Deo uenturum expectare debent, sed iram Dei et flammam ignis, uelut omnes increduli.
71
Note [édition originale] : Contra diuorum et imaginum adorationem.
¶ Viis rectis nobis a Deo patefactis, cur in fine nostro uertentes, impotem boni maliue uenerantes adorabimus ? Sicut ille brutus et inscius, qui a diabolo seductus et irrisus, socios aduocat, dicens : Venite, haec est uia recta. Sed illi solius Dei uiam rectam esse firmant, sibique mandatum esse, ut non nisi dominum totius mundi inuocarent.
72
Orationes itaque coram Deo fundite, ipsumque timete.
73
Quia ipse coelum terramque cum ueritate fecit. Ad quem omnes redibitis : Quo dicente, Fiet, facta erunt :
Note [édition originale] : Verbum Dei firmum.
omneque uerbum eius uerax, secundum quod ipse iudicium illa die daturus, cum buccinis canere faciet, ut omnes res absconditas atque manifestas agnoscat, ipse sapiens elocutor.
74
Note [édition originale] : Abrahae et Tharhae disceptatio de idolis.
Abrahae patrem suum Azar increpando quaerenti, cur imagines sibi deos efficeret, unde ipse gensque sua tota in errorem manifestum incideret, dixi : Te quicquid inest coelo terraeque, docebo, ut tuum confirmum atque fidele sit.
75
Nocte deinceps superueniente, uidens Abraham stellam, inquit : Haec est Deus. Sed cum eam in occasum tendentem agnouit, inquit : Rem transitoriam, et in occasum tendentem minime diligo.
Note [édition originale] : Fabula Iudaica, orta ex eo, quod Philo et alii, tribuunt Abrahae Astronomiae scientiam egregiam : indeque fidei uerae occasionem.
77
Lunam item orientem aspiciens, inquit : Haec est Deus. Sed eadem ad occasum tendente, dixit : Nisi Deus me rectam uiam docuerit, erroneis adscribar.
78
Sole deinde oriente, eum esse Deum, quoniam maior erat, firmat.
79
Sed eodem in occasum uergente, dixit : Vos homines, a uestra credulitate fideque, cum falsa sit, amodo recedo. Ad Deum enim coeli terraeque conditorem faciem meam uerti, ulterius nequaquam incredulis adscribendus.
80
¶ Hominibus suis inde secum disceptantibus, inquit : Contra Deum uiarum rectarum doctorem, huiusmodi causam atque certamen agite, non contra me derelinquentem uiam uestram.
Note [édition originale] : Praeceptum Dei, uera sapientia.
Nihil enim ulterius efficiam, nisi praeceptum Dei : cuius scientia complectitur omnia.
81
Unde uos minime memores estis : quum uos non pertimescatis, in Deum non credere, et ab ipso non statuta sequi, uiam uestram quare timendo sequerer ? Scitisne, quis nostrum nil timere promeretur ? Illis uero non respondentibus,
82
Note [édition originale] : Credentes et bene agentes, tuti sunt.
inquit : Credentes in Deum, suae que fidei nullum malum annectentes, uiam rectam proficiscuntur, timoris expertes.
83
Huiusmodi rationem Abrahae contra gentem suam tribuimus, et quem uoluimus, super caeterorum
Facsimile Image Placeholder
gradus exaltauimus : cum ego Deus sim, Deus sapiens et incompraehensibilis.
84
Isaac rursum, et Iacob, et Noem praedecessori suo, suisque posterioribus Dauid, et Salomoni, et Ioseph, et Moysi, et Aaron,
85
et Zachariae atque Ioanni, et Iesu ac Heliae, omnibus scilicet his bonis,
86
et Samueli et Ezechiae, atque Loth, uias rectas patefecimus, et eos super omnes gentes exaltauimus.
87
Et similiter quosdam parentum suorum, et fratrum, suorumque successorum rectum iter duximus.
88
Ita Dei lege sibi dilectis patefacta, si fierent increduli, omnium suorum operum iacturam incurrerent.
89
Note [édition originale] : Si non credant Saraceni libro Machumetis, ad alios digniores transferetur.
Si illi quibus librum et iudicium atque prophetam dedimus, non crediderint, ipsum credere uolentibus committemus.
90
¶ Credentibus itaque Deus, quos nequaquam caeteri sequuntur, uias rectas manifestauit :
91
nec ante precium aliud pro huiusmodi re postulat, nisi gentem suam ammonere atque docere.
Note [édition originale] : Moysis doctrina probat, sibi librum datum.
Dicentes Deum non posuisse quicquam super aliquem, interroga, quis Moysi librum clarissimum homines edocentem plura, quorum quaedam chartis inscripta propalatis, plura quidem absconditis, tradidit ?
Note [édition originale] : Moysis lex partim scripto, partim non, compraehensa, ut Thalmudici Iudaei etiam tradunt.
Sed ille quidem nec uobis, nec parentibus uestris omnia enodauit. O Deus, eos in ambiguitate disceptationeque sua dimitte.
92
Note [édition originale] : Petitione principii probat, sibi librum datum a Deo.
Mater uillarum, circaque positis uillis atque credentibus aduentum alius diei persuade, ut hunc librum multiplicantem probantemque ueritatem, obseruationes orationum, caeterorumque beneficiorum praeceptorem credant, atque sequantur.
93
Quis est deterior, magisque reus, quam Deo mendacium imponens : uel se missum fuisse nuncium falso perhibens : uel sibi possibile leueque fuisse, se talem librum facere, qualem Deus edidit ? Quid si in mortis articulo, angelosque manus eorum tenentes, et taliter alloquentes eos uideretis ? Vos hodie malum atque contemptum ob mendacia Deo a uobis imposita, suorumque mandatorum contradictionem accepturi, uestras animas emittite.
94
Note [édition originale] : Nudus in terram ueniens, nudus exit.
Et sicut uitam ingressi, semoti accedite, omnia uestra retro relicturi.
Note [édition originale] : Patroni et intercessores non ualent coram Deo.
Ubi sunt uobis polliciti, se prece suaque potentia uobis suffragari, participesque fieri ? Nusquam uideo.
95
Hodie uestrum errorem discutiet Deus, qui grana fructuum diuidit, et ex mortuis uiuos et econtra facit :
96
et diem ac noctem discernens, noctem quieti deputat, et solem ac lunam certo numero promouens,
97
Note [édition originale] : Stellae, signa.
stellasque uarias disponens, ut per eas nocte, terra marique rerum aliqua sumatur notitia.
99
Aquam ad ortum omnium rerum atque nutritionem, quales sunt res uirides, grana simplicia, atque multimoda, palmae ac uites, et oliuae, malaque punica, similia atque dissimilia, quae omnia tum ortu suo, tum cremento credentibus in Deum magnum praestant miraculum, e coelo mittit,
98
Note [édition originale] : Rerum omnium origo ex una anima.
qui uos omnes natos atque foetus ex una produxit anima. Hic quidem Deus solus est, et unus incompraehensibilis, et sapiens, nec aliud quisquam corde suo gerat.
100
Note [édition originale] : Quidam asserunt, daemones esse diuinae conditionis : et Deum habere filios et filias.
¶ Quorundam quidem est positio, diabolos socios atque participes Dei esse, ipsumque Deum filios et filias habere.
101
Ipse uero omnium conditor, omniumque cognitor,
102
praeter quem non est alius, nil nouit talium,
103
qui omnibus uisibus incompraehensibilis, omnium oculos atque mentes penitus penetrat.
104
Nunc autem uobis praecepta manifestissima largitus est : quorum ignorantia, seu noticia, cuilibet insita, suae semper incumbit animae : Nec enim tu semper illis, nec ego tibi semper custos insidebo.
105
Tu uero res ita discernens, illos Dei mandata, praeter quem non est alius, edoce : cum Deus uult eos recto tramite proficisci.
106
Note [édition originale] : Increduli relinquendi, non cogendi armis.
Ab incredulis quidem, nil mali seu contumeliarum illis inferens, licet illi per iram et inscientiam de Deo male loquantur (cuique namque gentium sua sibi placita formosaque uideri fecimus)
Facsimile Image Placeholder
recede.
107
Ad deum autem cum redierint, opera sua deo pandente cognoscent,
109
et per Deum ipsum iurabunt, se nuncio credidisse, si quem habuissent. Apud deum solum sunt ea, quae quaeritis. Quibus forsan cum aduenerint, non credetis.
110
Deus autem incredulorum corda, quia prima uice non crediderunt, probabit : et nos eos prauis cogitationibus suis immorari permittemus.
AZOARA XVI.
111
Licet eos cum angelis, ac etiam cum mortuis loqui, et omnibus mundi rebus atque uoluntatibus abundare fecerimus, nunquam tamen nisi deo uolente fidem assequerentur : eorumque pars plurima brutis animalibus assimilatur.
112
Cum cuique prophetarum homines atque diaboli, quorum sermones auscultant, semper increduli, dicentes eos ueros esse,
Note [édition originale] : Diaboli de nihilo sunt.
cum de nihilo sint, aduersentur, Deo permittente, hos et illos, locutionesque suas dimitte, Deus quidem iudex omnium optimus,
114
hunc librum boni malique discretiuum, et ueracissimum, illis testibus, quibus ille missis uobis largitus est : nec tu sicut plures sis, nunc hoc negans, nunc affirmans.
115
Note [édition originale] : Diuinus codex Alcoran.
Hic namque Dei omnia scientis et audientis uerba, uera et recta, quae nemo mutare poterit, completa sunt.
116
Sed si plures, nil nisi dubium et ambiguum sequentes, imitari uolueris,
117
te prorsus deuiare facient a uia recta dei, quae perspicaciter credentes et incredulos discernit.
118
Note [édition originale] : Per diuini nominis inuocationem alimentum sanctificatur.
Cum omnes in deum credentes, suisque praeceptis obedientes, licite de rebus omnibus, super quas nomen dei inuocatum est,
119
de aliis uero nequaquam nisi necessitate cogente, uelut superius dictum est, comedere queant, eos minime comedendo sequantur : quos uelle proprium, non aliqua discretio trahit in errorem : quos et Deus annotat.
120
¶  Cum opere penitus, clam atque palam, mala semper euita.
Note [édition originale] : Vetiti et concessi cibi, ut 12. cap.
121
Note [édition originale] : Edere sine
benedictione
Correction de : bedictione
, peccatum.
Omnis namque peccans, aequam sui meriti mercedem accipiet. Nullatenus quicquam, supra quod Dei nomen non inuocatum fuerit, comedatis, quia peccatum est : diabolique suis persuadent hominibus, ut uobiscum inde disceptent. Quibus si uos assenseritis, eritis increduli.
122
Nos autem mortuos ad uitam reducimus, lucem dando, qua inter homines morari queant. Incredulis quidem, et in tenebris sine termino manentibus, modum suae sectae sibi formosum apparere fecimus.
123
Singulis uillis maiores a nobis constituti, se callidos et astutos facientes, se decipere caeteros arbitrantur. Sed licet ipsi nil inde cogitent, animas suas solummodo fallunt.
Note [édition originale] : Deum seductionis humanae authorem dicit. Verum non eo sensu, quo Paulus ad Thess. etc.
124
Isti dei uirtute superueniente, obstinaciter dicunt, se minime credere, nisi prius sibi dato diuinitus, quod nuncio tributum est. Deus autem scit, quibus praecepta sua committit, et quem sibi nuncium elegit. Ista dicentes, contemptum atque poenam ob dolum suum a Deo suscipient.
125
Eorum cor capax et immensum ad legis intelligentiam Deus efficit, quos uiam salutis docere quiuerit : quos uero errare permittit, illis malum inferens, cor angustum et anxium, ui tamen et ira sursum tendens, generat.
126
Haec est uia dei recta, quae singula reminiscentibus discernit.
127
Note [édition originale] : Iudicium generale.
Quibus Deus dans donum salutis, auxilium atque gaudium secundum opera sua praebebit.
128
Cum omnes coram Deo congregati, diabolos de derisione atque deceptione hominum increpauerimus, confessique fuerint homines, se his et illis credidisse, et ad horam iniunctam congregatos esse, Deus eis dicet, qui est incompraehensibilis et sapiens, quod in igne perpetuo manebunt, nisi quos ipse uoluerit.
130
¶ Plebs hominum atque diabolorum, nonne uobis meus missus est nuncius, qui uos meas uirtutes atque mandata, et huius diei
Facsimile Image Placeholder
resurrectionem et aduentum ante me doceret ? Dicens, Ita : Sed se stulto mundo credidisse, animarum suarum testimonio confirmabunt.
131
Deus cuique suorum factorum, expers obliuionis, nullis malum inferre desiderat :
133
cum ipse sit piissimus, et omnium abundans. Cui, si uoluerit uos delere, et deinceps quos uoluerit renouare, uelut de filiis uestrorum praedecessorum fecit, tum possibile, tum leue est.
134
Quod quidem uobis accidet, sed uos minime creditis.
135
Vos itaque pro more uestro et uelle facite, sicut et ego pro meo. Vos autem deinceps uidebitis, quem hoc factum finem habebit, et ad quid quisque uestri deueniet.
136
Note [édition originale] : Sacrilegorum damnatio.
Sciendum quidem, Deum nequaquam auxiliaturum malis, qui uerbotenus Deo partem suarum frugum atque pecuniae ponunt, dicentes : hic est pars Dei, hic nostrorum participum : sed iudicio nequam atque prauo, portio participum minime deo, Dei uero participibus praebetur.
137
Eisdem quoque sui participes prolem suam interficere, sicque contra legem suam litem inire, quasi decens atque formosum persuadendo fecerunt. Quod minime facerent, Deo uolente resistere : sed eos in suis operibus immorari permittit.
138
Note [édition originale] : Opiniones de uetitis animalibus.
Secundum quosdam omnes bestiae agricolae cuilibet, nisi quem uoluerimus, ad comedendum sunt illicitae. Secundum alios, latera tantum : et secundum alios nulla, super quam nomen Dei inuocatum fuerit. His omnibus haec non nisi falsa Deo superponentibus, pro suae locutionis modo Deus ipse retribuet.
139
Dixerunt item, omnes foetus in uentre bestiarum comestui licitos, si masculi fuerint : illicitos uero, si foeminei. Et si mortui, omnes comestionis sint participes. Hi quidem omnes pro modo dicendi mercedem accipient.
140
Note [édition originale] : Occisores liberorum, et concessa in cibum illicita statuentes, et Deo mendacium obtrudentes, pariter puniendi.
¶ Suorum interfectores filiorum, licet nescii, perdendis associandi, et bona sibi diuinitus data non secundum Dei praeceptum illicita statuentes, et Deo mendacium imponentes, errantes atque deuii facti sunt.
141
Note [édition originale] : Fructus uitium concessus : non tamen uinum.
De fructibus, quos omnes deus, faciens uineas iacentes et sursum eleuatas, et palmas, messesque dissimiles, et oliuas uarias, uobis tribuit : cum tempestiui fuerint, comedite. Cumque collegeritis, inde reddenda persoluite, sed non superflue. Deus enim odit superflua.
Note [édition originale] : Modus in beneficentia. Leuit. 11.
142
Cum bestiarum quaedam ad sarcinas leuandas, quaedam tantum ad decolandum sint commodae, uos de bonis uobis a Deo datis comedentes, errorem diaboli, qui uobis maximus hostis semper aduersatur, non sequamini.
143
Parilium VIII. camelorum, et boum, caprarum, et ouium, de singulis scilicet duorum, utrum masculos an foeminas ueraciter illicitis annumeratis ?
144
Vos haec testificantes, quando diuinum inde praeceptum habuistis ? Quid peius deteriusue, quam Deo malos minime uiam rectam docenti, mendacium imponere, et hominibus insciis errorem immittere ?
145
In omnibus quidem, nisi diuinitus mandatis, nil comedere uolenti illicitum et contra legem reperio, nisi sanguinem, et carnem porcinam, et morticinium.
Note [édition originale] : Dispensare licet ex necessitate.
Ex his tamen necessitate cogente comedenti, Deus in sibi dilectos pius, ueniam dabit.
146
Note [édition originale] : Quare Iudaeis tot uetita sint.
Iudaeis autem, ob suam maliciam omnia fecimus illicita, ungulam continuam habentia, et uaccarum ac ouium pinguedines, nisi costis aut carni uel ossi commistas.
147
quod licet ipsi contradixerint, Deus sapientissimus atque pius, eis suam non subtrahet maliciam.
Note [édition originale] : Disputat contra Iudaeos Andabatarum more.
148
Dicent tamen increduli, se parentesue suos nequaquam incredulos, uel eis aliquid illicitum fuisse, si Deo solum placeret : quod et praedecessores sui fecerunt, usque dum malum grauissimum eis incubuit. Si quid constans atque scitum
Facsimile Image Placeholder
habetis, coram ueniat, nec ulterius pro more uestro rem incertam sequamini.
149
Deus quidem, quo uolente omnes uiam rectam sequerentur, omnem uestram controuersiam discutiet.
150
¶ Vestri participes, testantes Deum res praedictas illicitas fecisse, quibus uel incredulis legique resistentibus tu nullatenus assentias, assint, ut quas sibi Deus res illicitas proposuit, addiscant.
151
Note [édition originale] : Praecepta officiorum.
Nullum igitur illius participem faciant : parentibus suis auxilientur : prolem suam nullatenus ob paupertatem (his etenim ac illis metum dabimus) interficiant : nec aliud unum, quod Deus illicitum posuerit, deinde nil culpabile clam palamue perpetrent :
152
Orphanorum pecunias ante dies ueneri statutos nec rapiant, nec dispergant : Examen atque pondus recte trutinent.
153
Note [édition originale] : Unum salutis iter ingrediendum.
Haec praecepta Deus, hancque uiam rectam, si reminiscimini, tradidit. Eam itaque non plures uiarum uarietates, ne discrepemini, sequentes, Deum timete.
154
His peractis, Moysi librum, praedicti confirmationem et complementum, omniumque rerum discretionem, et uiam, atque misericordiam omnibus credentibus se redituros ad Deum, praebuimus.
155
Note [édition originale] : Alcoran ueteri et nouo testamento confert.
¶ Librum utilimum e coelo missum sequentes, ut misericordiam adipiscamini, timete :
156
nec dicentes, Deum illis duabus gentibus praemissis tantummodo legem scripsisse :
157
nec uos melius legem obseruare, si uobis daretur, quam illi, praesumatis. Vobis iam Dei uirtute legeque tributis, illis resistere, seu alias diuertere, cum hoc nihil sit deterius, nolitis.
158
Sed scio, nil nisi angelorum, seu Dei aduentum, et miraculorum effectum expectatis. Sed uobis nil fides proficiet, quando uenerint, quia prius non credidistis. Si uos expectatis, et ego.
Note [édition originale] : Signa, quae fidem Alcoran adstruant, non necessaria
159
Vos tamen minime credo de multitudine suam legem derelinquentium existere : quibus Deus suos actus enucleauit.
160
Note [édition originale] : Decuplum praemium bonorum, simplum malorum supplicium.
¶ Omnibus suum beneficium decuplabitur : omni quidem peccatori sui mali merces aequalis, Deo nemini nocente, reddetur.
161
Ego quidem, cui Deus uiam rectam atque directam, illam scilicet Abrahae non increduli patefecit, et immisit, primo credens omnibus praeceptis suis :
164
(in quem enim crederem, nisi in dominum omnium rerum ?)
162
testor, omnes nostras orationes et holocausta, uitam etiam meam ac mortem, prorsus Dei, totius mundi dominatoris,
163
socioque carentis, esse,
164
qui nobis omnibus ad se redituris, omnia facta nostra propalabit, et controuersias discutiet.
Note [édition originale] : Protestatio Machumetis ampullosa.
165
Illa autem nos in terra uicissim et successorie creans, hos illis praetulit, ut uos in singulis commissis uobis experiatur, et probet.
Note [édition originale] : Deus finis ultimus.
Ipse namque potens est, rerumque finis, misericordiae totius ueniaeque largitor :