Bibliographic Information

Sourate 61 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless61

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الصف
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
سَبَّحَ لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
2
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لِمَ تَقُولُونَ مَا لَا تَفْعَلُونَ
3
كَبُرَ مَقْتًا عِندَ اللَّهِ أَن تَقُولُوا مَا لَا تَفْعَلُونَ
4
إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِهِ صَفًّا كَأَنَّهُم بُنْيَانٌ مَّرْصُوصٌ
5
وَإِذْ قَالَ مُوسَى لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ لِمَ تُؤْذُونَنِي وَقَد تَّعْلَمُونَ أَنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُمْ فَلَمَّا زَاغُوا أَزَاغَ اللَّهُ قُلُوبَهُمْ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ
6
وَإِذْ قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ يَا بَنِي إِسْرَائِيلَ إِنِّي رَسُولُ اللَّهِ إِلَيْكُم مُّصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْرَاةِ وَمُبَشِّرًا بِرَسُولٍ يَأْتِي مِن بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ فَلَمَّا جَاءَهُم بِالْبَيِّنَاتِ قَالُوا هَذَا سِحْرٌ مُّبِينٌ
7
وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَى عَلَى اللَّهِ الْكَذِبَ وَهُوَ يُدْعَى إِلَى الْإِسْلَامِ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
8
يُرِيدُونَ لِيُطْفِئُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَاللَّهُ مُتِمُّ نُورِهِ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ
9
هُوَ الَّذِي أَرْسَلَ رَسُولَهُ بِالْهُدَى وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَهُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُشْرِكُونَ
10
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا هَلْ أَدُلُّكُمْ عَلَى تِجَارَةٍ تُنجِيكُم مِّنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ
11
تُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَتُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ
12
يَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَيُدْخِلْكُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ وَمَسَاكِنَ طَيِّبَةً فِي جَنَّاتِ عَدْنٍ ذَلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
13
وَأُخْرَى تُحِبُّونَهَا نَصْرٌ مِّنَ اللَّهِ وَفَتْحٌ قَرِيبٌ وَبَشِّرِ الْمُؤْمِنِينَ
14
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُونُوا أَنصَارَ اللَّهِ كَمَا قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْيَمَ لِلْحَوَارِيِّينَ مَنْ أَنصَارِي إِلَى اللَّهِ قَالَ الْحَوَارِيُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ اللَّهِ فَآمَنَت طَّائِفَةٌ مِّن بَنِي إِسْرَائِيلَ وَكَفَرَت طَّائِفَةٌ فَأَيَّدْنَا الَّذِينَ آمَنُوا عَلَى عَدُوِّهِمْ فَأَصْبَحُوا ظَاهِرِينَ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Le rang (As-Saff)
1
Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifient Allah, et Il est le Puissant, le Sage.
2
O vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ?
3
C’est une grande abomination auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas.
4
Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé.
5
Et quand Moïse dit à son peuple : « O mon peuple ! Pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous ? » Puis quand ils dévièrent, Allah fit dévier leurs cœurs, car Allah ne guide pas les gens pervers.
6
Et quand Jésus fils de Marie dit : « O Enfants d’Israël, je suis vraiment le Messager d’Allah [envoyé] à vous, confirmateur de ce qui, dans la Thora, est antérieur à moi, et annonciateur d’un Messager à venir après moi, dont le nom sera « Ahmad ». Puis quand celui-ci vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : « C’est là une magie manifeste ».
7
Et qui est plus injuste que celui qui invente un mensonge contre Allah, alors qu’il est appelé à l’Islam ? Et Allah ne guide pas les gens injustes.
8
Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants.
9
C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la guidée et la Religion de Vérité, pour la placer au-dessus de toute autre religion, en dépit de l’aversion des associateurs.
10
O vous qui avez cru ! vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d’un châtiment douloureux ?
11
Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d’Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez !
12
Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d’Eden. Voilà l’énorme succès
13
et Il vous accordera d’autres choses encore que vous aimez bien : un secours [venant] d’Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants.
14
O vous qui avez cru ! Soyez les alliés d’Allah, à l’instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres : « Qui sont mes alliés (pour la cause) d’Allah ? » - Les apôtres dirent : « Nous sommes les alliés d’Allah ». Un groupe des Enfants d’Israël crut, tandis qu’un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate LXI.
Le Rang.
Titre tiré du vt. 4.Cette sourate est considérée comme médinoise, presque unanimement, par l’exégèse. C’est un assemblage de brèves révélations, de datation flottante, mais dont certaines semblent postérieures à la rupture avec les Juifs médinois et à l’échec de Ohod.
1
Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifie Allah. Il est le Puissant, le Sage.
Note [édition originale] : Sur ce début, v. notice sur la sourate LXIV.
2
O vous qui croyez !, pourquoi dites-vous ce que vous ne faites point ?
3
En grande exécration auprès d’Allah est que vous disiez ce que vous ne faites point.
4
Allah aime ceux qui combattent dans Son Chemin, en un rang [serré], comme s’ils étaient un édifice scellé de plomb.
5
Et [rappelle] quand Moïse dit à son peuple : « O mon peuple !, pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis l’Apôtre d’Allah [envoyé] vers vous ? » Et quand ce peuple eut obliqué, Allah rendit obliques leurs cœurs. Allah ne conduit pas le peuple des Pervers.
Note [édition originale] : Allah rendit obliques leurs cœurs. Cf. sourate III, 6. Le trait est important et marque une position nouvelle dans la définition du déterminisme.
6
A Et [rappelle] quand Jésus, fils de Marie, dit : « O Fils d’Israël !, je suis l’Apôtre d’Allah [envoyé] vers vous, déclarant véridique ce qui, de la Thora, est antérieur à moi et annonçant un Apôtre qui viendra après moi, dont le nom sera Ahmad. » Or lorsque [Jésus] vint avec les Preuves, [les Fils d’Israël] dirent : « Ceci est sorcellerie évidente ! » B Et [rappelle ceci :] Quand Jésus, fils de Marie, dit : « O Fils d’Israël !, je suis l’Apôtre d’Allah [envoyé] vers vous et je vous annonce un Prophète dont la communauté sera la dernière communauté et par lequel Allah mettra le sceau aux Prophètes et aux Apôtres », [quand Jésus dit cela], les Fils d’Israël dirent : « Ceci est sorcellerie évidente. »
Note [édition originale] : Il est évident que ce texte fait écho à l’Évangile de Jean, XIV, 16 : Je prierai le Père et il vous donnera un autre Directeur. Cf. ibid., XVI, 7 : Car si je ne m’en vais pas, le Directeur ne viendra pas à vous. La version B n’existe que chez Ubayy ; la version A est au contraire celle de la Vulgate. Comme on peut le voir, elles diffèrent dans le rapport des différents membres de la phrase et offrent des variantes dont l’une est de très grande importance. Dans B, on n’a pas le nom du Prophète annoncé par Jésus, mais il est précisé que cet envoyé fermera la série des messagers divins. La version A représente un tout autre ordre de préoccupations : elle pose que Mahomet est bien le Prophète annoncé par Jésus. Dans son message, celui-ci dit, en effet, que cet Envoyé aura pour nom Aḥmad. Comme ce vocable est dérivé de la racine ḤMD, ainsi que Muḥammad (= Mahomet), l’identification Aḥmad = Muḥammad s’impose d’évidence à la conscience musulmane.
7

Facsimile Image Placeholder
Qui donc est plus injuste que celui qui forge le mensonge contre Allah, alors qu’il est appelé à l’Islam ? Allah ne conduit pas le peuple des Injustes.
8
Ceux-ci veulent éteindre la Lumière d’Allah, avec [le souffle de] leurs bouches, [mais] Allah va parachever Sa Lumière, en dépit de l’aversion des Infidèles.
9
C’est Lui qui a envoyé Son Apôtre avec la Direction et la Religion de Vérité, pour la faire prévaloir sur la Religion en entier, en dépit de l’aversion des Associateurs.
Note [édition originale] : La religion de Vérité = le Ḥanifisme, selon les commt. ǁ ‛alâ d-dîni kulli-hi « sur la Religion en entier ». On a gardé son imprécision à l’expression. Les commt. glosent par : Sur toutes les religions. En fait, la fin du vt. autorise à penser qu’il s’agit uniquement du Polythéisme.
10
O vous qui croyez !, vous indiquerai-je un négoce qui vous sauvera d’un tourment cruel ?
11
Vous croirez en Allah et [en] Son Apôtre ! Vous mènerez combat dans le Chemin d’Allah, par vos biens et vos personnes ! Cela est un bien pour vous, si vous vous trouvez savoir.
12
[Si vous faites cela, Allah] vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, A et [dans] des demeures agréables, dans les Jardins d’Eden. B dans lesquels vous aurez des épouses purifiées et où vous resterez immortels. C’est là le Succès immense.
Note [édition originale] : La recension A est celle de la Vulgate ; la recension B se trouve uniquement chez I. Mas‛ûd comme dans II, 23.
13
Une autre [vie] est cependant aimée de vous. Secours d’Allah et prochain succès (fatḥ) ! Annonce la bonne nouvelle aux Croyants !
Note [édition originale] : Secours d’Allah etc. Ce membre de phrase a été rendu comme un exclamatif, ainsi que l’autorise une var. canonique. Autre sens possible : Un secours [viendra] d’Allah et un succès est prochain.
14
O vous qui croyez !, soyez les Auxiliaires d’Allah comme lorsque Jésus, fils de Marie, dit aux Apôtres : « Qui seront mes Auxiliaires envers Allah ? » Les Apôtres répondirent : « Nous sommes les Auxiliaires d’Allah. » Un parti des Fils d’Israël crut, tandis qu’un [autre] parti fut infidèle et Nous soutînmes ceux qui crurent, contre leurs ennemis, et ils se trouvèrent l’emporter.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DU RANG,
contenant quatorze versets, escrit
à la Meque.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Lovez Dieu tout ce qui est au Ciel & en la terre, il est tout-Puissant & sage.
2
O vous qui croyez, ne dittes pas que vous faites ce que vous ne faites pas,
3
Dieu hay ceux qui disent qu’ils font ce qu’ils ne sont pas,
4
& ayme ceux qui combattent en rang & file pour sa loy, semblables à une forte muraille.
5
Souviens toy que Moise a dit
à
Correction de : a
son peuple, Vous ne me ferez point de mal, vous cognoistrez à la fin que je suis messager de Dieu, mais Dieu les a devoyés du droit chemin. Lors qu’ils se sont éloignez de l’obeissance de ses commandemens il ne conduit pas les impies ;
6
Souviens-toy que Jesus Fils de Marie a dit aux enfans d’Israël, je suis messager de Dieu, il m’a envoyé pour confirmer l’ancien Testament, & pour vous annoncer qu’il viendra un Prophete apres moy qui aura nom Mahomet. Lors qu’il est venu avec des miracles, des raisons tres-intelligibles, & avec des argumens infaillibles, ils ont dit qu’il estoit magicien ;
7
Qui est plus impie que celuy qui blaspheme contre Dieu ?
8
Les infidelles veulent esteindre la lumiere de la foy par leur bouche, mais
Facsimile Image Placeholder
Dieu la fera paroistre contre leur volonté,
9
il a envoyé son Prophete pour conduire le peuple au chemin de salut, pour luy enseigner la verité de sa loy, & pour la faire paroistre plus que les autres loix du monde contre la volonté des infidelles.
10
O vous qui croyez, Voulez vous que je vous enseigne une chose qui vous delivrera des peines de l’Enfer.
11
Croyez en Dieu & en son Prophete, employez vos biens & vos personnes pour combattre pour sa loy, vous ferez tres bien si vous le sçavez cognoistre,
12
Dieu vous pardonnera vos pechez, il vous fera entrer dans des jardins où coulent plusieurs fleuves, il vous fera entrer dans les beaux Palais d’Eden où est la supreme felicité ;
13
il vous donnera encor une autre grace que vous souhaittez, sçavoir la victoire sur vos ennemis.
14
O vous qui croyez, soustenés la loy de Dieu, Jesus fils de Marie a dit aux Apostres : Qui soustiendra la loy de Dieu avec moy ? il sera soustenu & protegé de Dieu. Les Apostres ont respondu : Nous la soustiendrons ; une partie des enfans d’Israël a creu en Jesus, & l’autre a abjuré sa loy, nous avons donné secours à ceux qui ont crû contre leurs ennemis, & ont esté victorieux.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA LXXI
In n. etc.
1
Cum omnia coelorum atque terrae Deum incompraehensibilem atque sapientem adorent,
2
Note [édition originale] : Promissa praestanda.
uos homines credentes et boni, cur
2
3
pollicendo quod non agitis,
3
Deum offenditis ?
4
Note [édition originale] : Recte praeliantes Deus amat.
Ipse quidem diligit pro sui nomine pugnantes, aciebus bene dispositis, more firmiter aedificii structi praeeuntes.
5
Cum post Moysen quaerentem suam gentem, cur prauis operibus insisteret, post ipsum nuncium illi missum illa Dei uias deserebat, Deus a suis cordibus bonum dimouit, cum ille malos illos abhorreat, et in uiam rectam nunquam dirigat.
6
Note [édition originale] : Christus praedixit Machumetem uenturum.
Christum item Mariae filium dicentem : O filii Israёl, ego uobis a Deo missus nuncius, quod de testamento meis inest manibus, affirmo, uobisque nuncium affero, de nuncio post me uenturo, cui nomen Machumetus, magum esse illi mendaciter asserebant.
7
Quis autem peior est imponente mendacium Deo, uocanti cunctos ad legem rectam, illosque malos abhorrenti ?
Note [édition originale] : In genere sane dixit, uenturos multos pseudoprophetas, a quibus sit cauendum. Dei consilium ut lex Machumetis omnib. legibus praeemineat.Id euenisse iam proh dolor cernimus, ut maxima pars orbis eam sequatur. Christus autem praedixit : Quum ueniet filius hominis, num reperturus est fidem ? etc.
8
Illis quidem ore suo Dei uerba delere nitentibus, Deus sua, licet illos pigeat, praecepta complebit,
9
qui nuncium suum cum lege bona, uiaque recta, ut super omnem legem praeemineat, licet inde dolentibus qui Deo participes ponunt, misit.
10
O uiri boni, mercaturam uos a maximo malo defensuram patefaciam,
11
uidelicet in Deum atque prophetae credite, et praedatum ac expugnatum in Dei nomine cum uestris animabus atque pecuniis tendite.
12
Hoc enim, si sapitis, est uobis optimum, cum Deus ob hoc uestra peccata dimittet, et in paradiso habitationes amoenas, domosque perpulchras uobis tribuet.
13
Dabit item et aliud a uobis maxime dilectum, uidelicet uindictam, et terrarum leuem et facilem acquisitionem, bonisque magni gaudii nuncium.
14
† Omnes boni Deo seruiant, ut Christus Iesus Mariae filius persuasit, interrogans uiros albis indutos uestibus : Quis mihi subueniet, ex parte Dei me sequendo ? Responderunt illi, Nos. Quidam autem filiorum Israël crediderunt, quos caeteris incredulis manentibus, praeferendo, longe super illos extulimus.
Note [édition originale] : † Christum hortantem homines, ut Deo seruiant. secuti sunt albis uestibus induti. ex Apocalyp.