Bibliographic Information

Sourate 62 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless62

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الجمعة
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
يُسَبِّحُ لِلَّهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْضِ الْمَلِكِ الْقُدُّوسِ الْعَزِيزِ الْحَكِيمِ
2
هُوَ الَّذِي بَعَثَ فِي الْأُمِّيِّينَ رَسُولًا مِّنْهُمْ يَتْلُو عَلَيْهِمْ آيَاتِهِ وَيُزَكِّيهِمْ وَيُعَلِّمُهُمُ الْكِتَابَ وَالْحِكْمَةَ وَإِن كَانُوا مِن قَبْلُ لَفِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ
3
وَآخَرِينَ مِنْهُمْ لَمَّا يَلْحَقُوا بِهِمْ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ
4
ذَلِكَ فَضْلُ اللَّهِ يُؤْتِيهِ مَن يَشَاءُ وَاللَّهُ ذُو الْفَضْلِ الْعَظِيمِ
5
مَثَلُ الَّذِينَ حُمِّلُوا التَّوْرَاةَ ثُمَّ لَمْ يَحْمِلُوهَا كَمَثَلِ الْحِمَارِ يَحْمِلُ أَسْفَارًا بِئْسَ مَثَلُ الْقَوْمِ الَّذِينَ كَذَّبُوا بِآيَاتِ اللَّهِ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
6
قُلْ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ هَادُوا إِن زَعَمْتُمْ أَنَّكُمْ أَوْلِيَاءُ لِلَّهِ مِن دُونِ النَّاسِ فَتَمَنَّوُا الْمَوْتَ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ
7
وَلَا يَتَمَنَّوْنَهُ أَبَدًا بِمَا قَدَّمَتْ أَيْدِيهِمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِالظَّالِمِينَ
8
قُلْ إِنَّ الْمَوْتَ الَّذِي تَفِرُّونَ مِنْهُ فَإِنَّهُ مُلَاقِيكُمْ ثُمَّ تُرَدُّونَ إِلَى عَالِمِ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
9
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا نُودِيَ لِلصَّلَاةِ مِن يَوْمِ الْجُمُعَةِ فَاسْعَوْا إِلَى ذِكْرِ اللَّهِ وَذَرُوا الْبَيْعَ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ
10
فَإِذَا قُضِيَتِ الصَّلَاةُ فَانتَشِرُوا فِي الْأَرْضِ وَابْتَغُوا مِن فَضْلِ اللَّهِ وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيرًا لَّعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ
11
وَإِذَا رَأَوْا تِجَارَةً أَوْ لَهْوًا انفَضُّوا إِلَيْهَا وَتَرَكُوكَ قَائِمًا قُلْ مَا عِندَ اللَّهِ خَيْرٌ مِّنَ اللَّهْوِ وَمِنَ التِّجَارَةِ وَاللَّهُ خَيْرُ الرَّازِقِينَ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Le vendredi (Al-Jumua)
1
Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifient Allah, le Souverain, le Pur, le Puissant, le Sage.
2
C’est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre (les Arabes) un Messager des leurs qui leur récite Ses versets, les purifie et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu’ils étaient auparavant dans un égarement évident,
3
ainsi qu’à d’autres parmi ceux qui ne les ont pas encore rejoints. C’est Lui le Puissant, le Sage.
4
Telle est la grâce d’Allah qu’Il donne à qui Il veut. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce.
5
Ceux qui ont été chargés de la Thora mais qui ne l’ont pas appliquée sont pareils à l’âne qui porte des livres. Quel mauvais exemple que celui de ceux qui traitent de mensonges les versets d’Allah et Allah ne guide pas les gens injustes.
6
Dis : « O vous qui pratiquez le judaïsme ! Si vous prétendez être les bien-aimés d’Allah à l’exclusion des autres, souhaitez, donc la mort, si vous êtes véridiques ».
7
Or, ils ne la souhaiteront jamais, à cause de ce que leurs mains ont préparé. Allah cependant connaît bien les injustes.
8
Dis : « La mort que vous fuyez va certes vous rencontrer. Ensuite vous serez ramenés à Celui qui connaît parfaitement le monde Invisible et le monde visible et qui vous informera alors de ce que vous faisiez ».
9
O vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salât du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez !
10
Puis quand la Salât est achevée, dispersez-vous sur terre et recherchez [quelque effet] de la grâce d’Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez.
11
Quand ils entrevoient quelque commerce ou quelque divertissement, ils s’y dispersent et te laissent debout. Dis : « Ce qui est auprès d’Allah est bien meilleur que le divertissement et le commerce, et Allah est le Meilleur des pourvoyeurs ».
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate LXII.
Le Vendredi.
(Al-Jumu‛a.)
Titre tiré du vt. 9 ; v. la note.Cette sourate est unanimement considérée comme médinoise. Elle reflète le même ordre de préoccupations que certaines parties de la sourate II ; elle est, en tout ou en partie, voisine de la rupture avec les Juifs de Médine.
1
Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifie Allah, le Roi, le Très Saint, le Puissant, le Sage.
Note [édition originale] : Sur ce début, v. notice sur sourate LXIV. ǁ al-Quddûsi « le Très Saint ». Cet appellatif n’apparaît que deux fois dans le Coran ; l’expression le Roi, le Très Saint rappelle celle du Psaume lxxxix, 19 we-li-Qedôš Israël malke-nû « le Très Saint d’Israël est notre roi ».
2
C’est Lui qui a envoyé, parmi les Gentils, un Apôtre [issu] d’eux qui leur communique Ses aya, les purifie, leur enseigne l’Écriture et la Sagesse. En vérité, [ces Gentils] étaient certes auparavant dans un égarement évident.
Note [édition originale] : Les Gentils. V. Introd., 7 sq.
3
Et [enseigne] d’autres, [issus] d’eux, qui ne les ont pas encore rejoints. Il est le Puissant, le Sage.
Note [édition originale] : Il n’est pas douteux qu’on a ici une insertion ultérieure. Cette addition vise les Polythéistes de la Mekke et d’ailleurs, mais pas les Juifs de Médine.
4
C’est là la faveur d’Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est le Détenteur de la Faveur Immense.
5
L’image de ceux qui ont été chargés de la Thora et qui, par la suite, ne s’en chargèrent point, est à la ressemblance de l’âne chargé de livres. Combien détestable est l’image de ce peuple qui traite Nos aya de mensonges ! Allah ne dirige point le peuple des Injustes.
Note [édition originale] : Ce vt. vise nettement les Juifs médinois qui se sont, selon le Coran, écartés de l’enseignement d’Abraham. — Ne s’en chargèrent point = n’en assumèrent pas le respect.
6

Facsimile Image Placeholder
Dis : « O vous qui pratiquez le Judaïsme (hââa) !, si vous prétendez être les proches (’awliyâ’) d’Allah, à l’exclusion des [autres] Hommes, souhaitez mourir ! si vous êtes véridiques. »
7
Mais [ces gens] ne le souhaiteront jamais à cause de ce que leurs mains ont accumulé antérieurement. Allah connaît bien les Injustes.
8
Dis[-leur encore] : « La mort que vous fuyez va vous rejoindre. Ensuite vous serez ramenés à Celui qui connaît l’Inconnaissable et le Témoignage et Il vous avisera de ce que vous faisiez. »
Note [édition originale] : Qui connaît l’Inconnaissable et le Témoignage, v. sourate LXIV, 18 et la note.
9
O vous qui croyez !, quand on appelle à la Prière, le vendredi, accourez à l’invocation (ḏikr) d’Allah et laissez vos affaires ! Cela sera un bien pour vous, si vous vous trouvez savoir.
Note [édition originale] : min yawmi l-jumu‛ati « le vendredi ». Text. : le Jour de la Réunion. Le vendredi est ainsi nommé, en arabe, parce que c’est le jour où a lieu la Prière en commun, à la mosquée, prescrite par ce texte coranique.
10
Quand la Prière est terminée, répandez-vous en tous lieux ! Recherchez [un peu] de la faveur d’Allah ! Invoquez (ḏakara) beaucoup Allah ! Peut-être serez-vous bienheureux.
Note [édition originale] : En tous lieux. Text. : sur la terre. L’expression, dans le Coran, semble signifier : Dispersez-vous ! ǁ Recherchez etc. = livrez-vous à des opérations lucratives.
11
Quand ils voient un négoce ou un plaisir, ils s’y précipitent et te laissent debout [, Prophète !]. Dis[-leur] : « Ce qui est auprès d’Allah est meilleur que le plaisir et que le négoce. Allah est le meilleur des Attributeurs. »
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE L’ASSEMBLÉE
contenant unze versets, escrit
à la Medine.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Loüez Dieu tout ce qui est au Ciel & en la Terre, loüez le Roy Saint, Majestueux & tout-Puissant,
2
il a envoyé son Prophete Arabe de nation pour prescher ses commandemens aux Arabes, pour les purifier, pour leur enseigner les escritures, & les mysteres de la foy, ils estoient auparavant devoyez du droit chemin.
3
Ceux qui viendront apres eux ne verront pas un Prophete égal à luy ;
4
c’est une grace specialle de Dieu
3
tout-Puissant & sage,
4
il l’a donné à qui bon luy semble, & ses graces sont immenses.
5
Ceux qui preschent l’ancien Testament & ne font pas ce qu’il ordonne sont semblables à un asne chargé de livres, ainsi sont ceux qui desobeissent aux commandemens de Dieu, il ne conduit pas les impies.
6
O Juifs, ne croyez pas estre les bien-aymez de Dieu, attendez la mort vous connoistrez vostre erreur ;
7
ils ne croyent pas qu’ils seront chastiez de leurs pechez, mais Dieu void tous les injustes.
8
Dis leur, vous trouverez un jour la mort que vous fuyez, vous serez renvoyez devant Dieu qui sçait le present le passe & le futur, il vous fera
Facsimile Image Placeholder
voir tout ce que vous avez fait pour estre jugez.
9
O vous qui croyez, lors que vous serez apellez à l’assemblée du Vendredy pour faire vos oraisons, faites vos prieres & quittez vostre commerce ce sera bien fait si vous le cognoissez,
10
lors que vous aurez finy vos prieres, separez vous, allez où il vous plaira, & demandez à Dieu sa grace, souvenez vous souvent de sa divine Majesté, vous serez bien heureux.
11
Lors que les infidelles ont veu quelque profit, ou ont eu quelque divertissement, ils t’ont quitté, (& son sortis de la predication), Dis leur combien y a t’il de richesses & de divertissement aupres de Dieu, il est le riche des riches.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA LXXII
In n. etc.
1
Coelestia cuncta, atque terrestria, inuocant Deum regem benedictum, incompraehensibilem et sapientem,
2
Note [édition originale] : * Machumet ex ignaris literarum excitatus.
* qui scribendi legendique simul insciis nuncium ex semetipsis excitauit, qui eis prius erroneis uiam rectam, et librum ac discretionem, diuinaque praecepta patefaciens, benedicet illos,
3
et alios etiam deinceps ad eandem legem alliciet. Per Deum
Facsimile Image Placeholder
sapientem et incompraehensibilem,
4
qui cum sit ditissimus, hanc suam abundantiam atque diuitias cuilibet pro uelle suo committit.
5
Note [édition originale] : Iudaei conferuntur asino gestanti libros.
Illi quidem, quibus testamentum portatum misimus, ipsique minime tulerunt, assimilantur asino librorum latori. Eorum enim incredulorum, diuinisque praeceptis contradicentium, exemplum pessimum habetur coram Deo, illos nunquam in uiam rectam directuro.
6
Note [édition originale] : Mors bonis optanda.
O Iudaei, si uerum sit quod dicitis, uos scilicet penitus Deo deuotos et adhaerentes esse, nil tractantes de hominibus, cur mortem summopere non optatis ?
7
Illi uero maxime propter prauos actus suos praemissos eam respuunt. Deus tamen huiusmodi malos agnoscit.
8
Illa mors, quam fugitis, uos assequetur, et ad cognitorem secretorum et apparentium omnium, dicturum uobis omnes actus uestros, ibitis.
9
Note [édition originale] : Feriis quid agere fas sit.
Quando die ueneris oratum uocatur, omnis bonus forum atque negotium dimittat, et Deum inuocatum eat. Hoc enim est optimum, si sapitis.
10
Oratione quidem terminata, disgregemini, uestra captatum commoda, Deumque in singulis rebus inuocatum atque precatum, ut sic uestra negotia procedant.
11
¶ Dimittentibus autem horam illam, ob mercaturae seu ioculationis aspectum, dic melius atque iocundius illis mercaturis et ioculationibus apud Deum esse, qui uictum optimum gaudiumque plenum praestat.