Bibliographic Information

Sourate 68 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless68

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة القلم
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
ن وَالْقَلَمِ وَمَا يَسْطُرُونَ
2
مَا أَنتَ بِنِعْمَةِ رَبِّكَ بِمَجْنُونٍ
3
وَإِنَّ لَكَ لَأَجْرًا غَيْرَ مَمْنُونٍ
4
وَإِنَّكَ لَعَلَى خُلُقٍ عَظِيمٍ
5
فَسَتُبْصِرُ وَيُبْصِرُونَ
6
بِأَييِّكُمُ الْمَفْتُونُ
7
إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِمَن ضَلَّ عَن سَبِيلِهِ وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ
8
فَلَا تُطِعِ الْمُكَذِّبِينَ
9
وَدُّوا لَوْ تُدْهِنُ فَيُدْهِنُونَ
10
وَلَا تُطِعْ كُلَّ حَلَّافٍ مَّهِينٍ
11
هَمَّازٍ مَّشَّاءٍ بِنَمِيمٍ
12
مَّنَّاعٍ لِّلْخَيْرِ مُعْتَدٍ أَثِيمٍ
13
عُتُلٍّ بَعْدَ ذَلِكَ زَنِيمٍ
14
أَن كَانَ ذَا مَالٍ وَبَنِينَ
15
إِذَا تُتْلَى عَلَيْهِ آيَاتُنَا قَالَ أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ
16
سَنَسِمُهُ عَلَى الْخُرْطُومِ
17
إِنَّا بَلَوْنَاهُمْ كَمَا بَلَوْنَا أَصْحَابَ الْجَنَّةِ إِذْ أَقْسَمُوا لَيَصْرِمُنَّهَا مُصْبِحِينَ
18
وَلَا يَسْتَثْنُونَ
19
فَطَافَ عَلَيْهَا طَائِفٌ مِّن رَّبِّكَ وَهُمْ نَائِمُونَ
20
فَأَصْبَحَتْ كَالصَّرِيمِ
21
فَتَنَادَوْا مُصْبِحِينَ
22
أَنِ اغْدُوا عَلَى حَرْثِكُمْ إِن كُنتُمْ صَارِمِينَ
23
فَانطَلَقُوا وَهُمْ يَتَخَافَتُونَ
24
أَن لَّا يَدْخُلَنَّهَا الْيَوْمَ عَلَيْكُم مِّسْكِينٌ
25
وَغَدَوْا عَلَى حَرْدٍ قَادِرِينَ
26
فَلَمَّا رَأَوْهَا قَالُوا إِنَّا لَضَالُّونَ
27
بَلْ نَحْنُ مَحْرُومُونَ
28
قَالَ أَوْسَطُهُمْ أَلَمْ أَقُل لَّكُمْ لَوْلَا تُسَبِّحُونَ
29
قَالُوا سُبْحَانَ رَبِّنَا إِنَّا كُنَّا ظَالِمِينَ
30
فَأَقْبَلَ بَعْضُهُمْ عَلَى بَعْضٍ يَتَلَاوَمُونَ
31
قَالُوا يَا وَيْلَنَا إِنَّا كُنَّا طَاغِينَ
32
عَسَى رَبُّنَا أَن يُبْدِلَنَا خَيْرًا مِّنْهَا إِنَّا إِلَى رَبِّنَا رَاغِبُونَ
33
كَذَلِكَ الْعَذَابُ وَلَعَذَابُ الْآخِرَةِ أَكْبَرُ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ
34
إِنَّ لِلْمُتَّقِينَ عِندَ رَبِّهِمْ جَنَّاتِ النَّعِيمِ
35
أَفَنَجْعَلُ الْمُسْلِمِينَ كَالْمُجْرِمِينَ
36
مَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ
37
أَمْ لَكُمْ كِتَابٌ فِيهِ تَدْرُسُونَ
38
إِنَّ لَكُمْ فِيهِ لَمَا تَخَيَّرُونَ
39
أَمْ لَكُمْ أَيْمَانٌ عَلَيْنَا بَالِغَةٌ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ إِنَّ لَكُمْ لَمَا تَحْكُمُونَ
40
سَلْهُمْ أَيُّهُم بِذَلِكَ زَعِيمٌ
41
أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ فَلْيَأْتُوا بِشُرَكَائِهِمْ إِن كَانُوا صَادِقِينَ
42
يَوْمَ يُكْشَفُ عَن سَاقٍ وَيُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ فَلَا يَسْتَطِيعُونَ
43
خَاشِعَةً أَبْصَارُهُمْ تَرْهَقُهُمْ ذِلَّةٌ وَقَدْ كَانُوا يُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ وَهُمْ سَالِمُونَ
44
فَذَرْنِي وَمَن يُكَذِّبُ بِهَذَا الْحَدِيثِ سَنَسْتَدْرِجُهُم مِّنْ حَيْثُ لَا يَعْلَمُونَ
45
وَأُمْلِي لَهُمْ إِنَّ كَيْدِي مَتِينٌ
46
أَمْ تَسْأَلُهُمْ أَجْرًا فَهُم مِّن مَّغْرَمٍ مُّثْقَلُونَ
47
أَمْ عِندَهُمُ الْغَيْبُ فَهُمْ يَكْتُبُونَ
48
فَاصْبِرْ لِحُكْمِ رَبِّكَ وَلَا تَكُن كَصَاحِبِ الْحُوتِ إِذْ نَادَى وَهُوَ مَكْظُومٌ
49
لَّوْلَا أَن تَدَارَكَهُ نِعْمَةٌ مِّن رَّبِّهِ لَنُبِذَ بِالْعَرَاءِ وَهُوَ مَذْمُومٌ
50
فَاجْتَبَاهُ رَبُّهُ فَجَعَلَهُ مِنَ الصَّالِحِينَ
51
وَإِن يَكَادُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَيُزْلِقُونَكَ بِأَبْصَارِهِمْ لَمَّا سَمِعُوا الذِّكْرَ وَيَقُولُونَ إِنَّهُ لَمَجْنُونٌ
52
وَمَا هُوَ إِلَّا ذِكْرٌ لِّلْعَالَمِينَ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
La plume (Al-Qalam)
1
Nûn. Par la plume et ce qu’ils écrivent !
2
Tu (Muhammad) n’es pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé.
3
Et il y aura pour toi certes, une récompense jamais interrompue.
4
Et tu es certes, d’une moralité éminente.
5
Tu verras et ils verront
6
qui d’entre vous a perdu la raison.
7
C’est ton Seigneur qui connaît mieux ceux qui s’égarent de Son chemin, et Il connaît mieux ceux qui suivent la bonne voie.
8
N’obéis pas à ceux qui crient au mensonge,
9
Ils aimeraient bien que tu transiges avec eux afin qu’ils transigent avec toi.
10
Et n’obéis à aucun grand jureur, méprisable,
11
grand diffamateur, grand colporteur de médisance,
12
grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur,
13
au cœur dur, et en plus de cela bâtard.
14
Même s’il est doté de richesses et (de nombreux) enfants.
15
Quand Nos versets lui sont récités, il dit : « Des contes d’anciens ».
16
Nous le marquerons sur le museau [nez].
17
Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvé les propriétaires du verger qui avaient juré d’en faire la récolte au matin,
18
sans dire : « Si Allah le veut ».
19
Une calamité de la part de ton Seigneur tomba dessus pendant qu’ils dormaient,
20
et le matin, ce fut comme si tout avait été rasé.
21
Le [lendemain] matin, ils s’appelèrent les uns les autres :
22
« Partez tôt à votre champ si vous voulez le récolter ».
23
Ils allèrent donc, tout en parlant entre eux à voix basse :
24
« Ne laissez aucun pauvre y entrer aujourd’hui ».
25
Ils partirent de bonne heure décidés à user d’avarice [envers les pauvres], convaincus que cela était en leur pouvoir.
26
Puis, quand ils le virent [le jardin], ils dirent : « vraiment, nous avons perdu notre chemin.
27
Ou plutôt nous sommes frustrés ».
28
Le plus juste d’entre eux dit : « Ne vous avais-je pas dit : Si seulement vous
aviez
Correction de : avez
rendu gloire à Allah ! »
29
Ils dirent : « Gloire à notre Seigneur ! Oui, nous avons été des injustes ».
30
Puis ils s’adressèrent les uns aux autres, se faisant des reproches.
31
Ils dirent : « Malheur à nous ! Nous avons été des rebelles.
32
Nous souhaitons que notre Seigneur nous le remplace par quelque chose de meilleur. Nous désirons nous rapprocher de notre Seigneur ».
33
Tel fut le châtiment ; et le châtiment de l’au-delà est plus grand encore, si seulement ils savaient !
34
Les pieux auront auprès de leur Seigneur les Jardins du délice.
35
Traiterons-Nous les soumis [à Allah] à la manière des criminels ?
36
Qu’avez-vous ? Comment jugez-vous ?
37
Ou bien avez-vous un Livre dans lequel vous apprenez
38
qu’en vérité vous obtiendrez tout ce que vous désirez ?
39
Ou bien est-ce que vous avez obtenu de Nous des serments valables jusqu’au Jour de la Résurrection, Nous engageant à vous donner ce que vous décidez ?
40
Demande-leur qui d’entre eux en est garant ?
41
Ou encore, est-ce qu’ils ont des associés ? Eh bien, qu’ils fassent venir leurs associés s’ils sont véridiques !
42
Le jour où ils affronteront les horreurs [du Jugement] et où ils seront appelés à la Prosternation mais ils ne le pourront pas.
43
Leurs regards seront abaissés, et l’avilissement les couvrira. Or, ils étaient appelés à la Prosternation au temps où ils étaient sains et saufs !...
44
Laisse-Moi donc avec quiconque traite de mensonge ce discours ; Nous allons les mener graduellement par où ils ne savent pas !
45
Et Je leur accorde un délai, car Mon stratagème est sûr !
46
Ou bien est-ce que tu leur demandes un salaire, les accablant ainsi d’une lourde dette ?
47
Ou savent-ils l’Inconnaissable et c’est de là qu’ils écrivent [leurs mensonges] ?
48
Endure avec patience la sentence de ton Seigneur, et ne sois pas comme l’homme au Poisson [Jonas] qui appela (Allah) dans sa grande angoisse.
49
Si un bienfait de son Seigneur ne l’avait pas atteint, il aurait été rejeté honni sur une terre déserte,
50
Puis son Seigneur l’élut et le désigna au nombre des gens de bien.
51
Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent : « Il est certes fou ! »
52
Et ce n’est qu’un Rappel, adressé aux mondes !
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate LXVIII.
Le Calame ou NÛN.
Titre tiré du vt. 1.Ne tenant compte que du début qui rappelle la sourate XCVI, la Tradition fait de cette sourate la deuxième révélée à la Mekke et place à Médine la révélation des vt. 17-33 et 48-50. De même, ne tenant compte que du début et faisant abstraction de la deuxième partie de ce texte pourtant plus développée que la première, Nöldeke et Schwally ont rangé cette sourate parmi celles de la première période mekkoise. On croit pouvoir distinguer trois révélations dans cet ensemble.
1
N. Par le Calame et ce qu’ils écrivent !
Note [édition originale] : N. Sur ce sigle qui se lit Nûn, v. Introd., p. 144.
2
grâce au bienfait de ton Seigneur, tu n’es pas possédé !
3
En vérité, tu auras certes une rétribution exempte de reproche.
4
En vérité, tu es d’une condition morale éminente.
Note [édition originale] : ḫuluqin « condition ». Réplique à l’attaque des opposants qui voulaient voir en Mahomet un possédé des djinns ; v. vt. 2.
5
Tu verras et ils verront
6
lequel de vous est le tenté.
7
En vérité, ton Seigneur est très instruit de ceux qui errent loin de Son Chemin et Il est très instruit de ceux qui sont dans la bonne direction.
8
N’obéis donc pas à ceux qui crient au mensonge !
9
Ils aimeraient que tu sois doux pour qu’ils le soient.
Note [édition originale] : Text. : ils aimeraient que tu les oignisses et qu’ils t’oignissent.
10
N’obéis pas au jureur vil,
11
au détracteur, semeur de calomnie,
12
interdisant le bien, plein d’insolence et de péché,
13
arrogant et par surcroît, bâtard !
14
Ne lui obéis pas [parce] qu’il est riche et a des fils [pour le soutenir] !
15
Quand Nos aya lui sont communiquées, il s’écrie : « Histoires d’Anciens ! »
16
Nous le stigmatiserons sur le mufle !
[Parabole des maîtres du jardin.]
17
En vérité, Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvé les maîtres du jardin, quand ils jurèrent de le cueillir au matin
18
sans [rien] excepter.
19
Or sur le jardin s’abattit un fléau envoyé par ton Seigneur, durant que dormaient ces gens,
20
et le jardin, au matin, fut comme si [tout y] avait été coupé.
21
Ils s’appelèrent les uns les autres, le lendemain, [disant] :
22
« Partez au matin à votre champ, si vous vous trouvez [devoir] en couper [la récolte]. »
23
Ils se mirent en route, devisant mutuellement tout bas.
24
« Certes, aujourd’hui, nul pauvre n’entrera dans ce jardin, malgré nous ! »
25
Ils partirent [donc] au matin, décidés, résolus.
26
Ayant vu toutefois le jardin, ils s’écrièrent : « Nous sommes certes égarés !
Note [édition originale] : Nous sommes certes, etc. L’expression est vague. Les commt. pensent qu’elle peut aussi signifier : nous ne retrouvons plus notre chemin, nous ne voyons plus notre jardin, nous ne le reconnaissons plus.
27
Non ! nous n’avons plus rien ! »
28
Le plus avisé d’entre eux s’écria alors : « Ne l’avais-je pas dit ? Que ne dites-vous : « Gloire à Dieu ! »
29
— « Gloire à notre Seigneur ! », dirent-ils. « Nous avons été des Injustes ! »
30
et ils se tournèrent les uns vers les autres, se blâmant
31
et disant : « Malheur à nous ! Nous avons été des Rebelles !
32
Peut-être notre Seigneur nous donnera-t-il, en échange, [un jardin] plus beau que celui-ci ! En vérité, à notre Seigneur nous nous trouvons aspirer ! »
33
Tel est le Tourment [d’Ici-Bas, mais] certes le Tourment de la [Vie] Dernière est pire. Que ne le savaient-ils !
Note [édition originale] : Ces vt. semblent être la morale de cette parabole. Celle-ci, comme l’a rappelé Tor Andrae, se retrouve dans les Anecdota syriaca, II, 39, où il est parlé d’un riche propriétaire, voisin de saint Abraham, dont la dureté envers les pauvres faisait scandale et que Dieu punit par la perte de ses biens détruits en totalité par un incendie.
34
En vérité, aux Pieux appartiennent, auprès de leur Seigneur, les Jardins de Délice.
[Avertissement aux Impies.]
35
Eh quoi ! traiterons-nous les Soumis à Allah (muslim) comme les Pécheurs ?
36
Qu’avez-vous ? Comment décidez-vous ?
37
Avez-vous une Écriture dans laquelle vous vous instruisiez
38
[et] où vous ayez ce que certes vous choisissez ?
39
ou bien sommes-Nous liés à vous par des serments qui, valables jusqu’au Jour de la Résurrection, vous donnent certes le moyen de décider ?
40
Demande-leur qui d’entre eux est de cela garant,
41
ou bien [s’]ils ont des Associés ! Qu’ils amènent donc leurs Associés — s’ils sont sincères —,
Note [édition originale] : Leurs Associés = les divinités qu’ils ont associées à Allah.
42
au Jour où l’on découvrira le danger, où ils seront appelés à se prosterner et ne le pourront pas,
Note [édition originale] : L’on découvrira le danger. Text. : l’on découvrira un mollet (expression prise au figuré pour dire : où l’on se disposera à l’action devant le danger).
43
où, les regards baissés, l’humihation les couvrira, [car], appelés à se prosterner alors qu’ils [le] pouvaient, [ils s’y refusèrent].
44
Laisse-moi avec ceux qui traitent de mensonge ce discours ! Nous les toucherons par où ils ne savent point.
45
Je leur laisse [seulement] un répit. En vérité, Mon stratagème est sûr !
46
Leur réclames-tu un salaire [qu’ils refuseront], car ils sont d’une dette chargés ?
Note [édition originale] : Ces deux vt. se retrouvent text. dans la sourate LII, 40-41.
47
Détiennent-ils l’Inconnaissable et l’écrivent-ils ?
48
Supporte le décret de ton Seigneur ! Ne sois pas comme l’Homme au Poisson lorsqu’il cria alors qu’il était dans l’angoisse !
Note [édition originale] : L’Homme au Poisson = Jonas. ǁ wa huwa makẓûmun « alors qu’il était dans l’angoisse ». Interprétation des commt. en accord avec le comportement de Jonas, saisi de repentir dans le ventre du monstre.
49
Si un bienfait de ton Seigneur ne l’avait sauvé, il eût été rejeté [seulement au Jour du Jugement], en réprouvé, sur la terre nue.
50
[Mais] son Seigneur l’avait élu et mis au nombre des Saints.
51

Facsimile Image Placeholder
En vérité, ceux qui sont incrédules, ayant entendu cette Édification, te perceront certes de leurs regards et diront : « Certes, il est possédé ! »
Note [édition originale] : yuzliqûna-ka « te perceront ». Text. : te feront glisser. Le sens paraît être : Le Prophète étant considéré comme un possédé, on tente de l’exorciser et l’on recourt à l’hypnotisme.
52
C’est uniquement une Édification pour le Monde !
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE LA PLUME,
contenant cinquante-deux versets,
escrit à la Meque.
Le Bedaoi intitule ce chapitre de la lettre & noun, n, & dit que c’est à dire Baleine ou grand poisson ; Quelques autres Docteurs disent que & noun, n, est le nom de l’ancre ou de la table, sur laquelle les Anges escrivent les commandemens de Dieu, les autres aβurent qu’il signifie escritoire, mais une bonne partie des Docteurs Mahometans intitulent ce Chapitre de la Plume. AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Je jure par la plume & par tout ce qui est escrit,
2
que tu n’és pas demoniacle par la grace de ton Seigneur,
3
tu auras une recompense infinie,
4
Dieu t’a creé d’une creation haute & tres-illustre.
5
Tu cognoistras à l’advenir, & les infidelles aussi cognoistront un jour
6
ceux d’entre vous qui sont ignorans.
7
Certainement ton Seigneur cognoit ceux qui sont devoyez, & ceux qui suivent le droict chemin ;
8
N’obeys pas aux impies,
9
ils souhaitent que tu sois plus indulgent
Facsimile Image Placeholder
envers
eux, & eux plus doux envers toy,
10
N’obey pas à ces menteurs ignominieux,
11
bavars,
12
pecheurs, seducteurs & meschans,
14
pleins de tresors & d’enfans ;
15
lors qu’on leur raconte les mysteres de la foy, ils disent que ce n’est que de vieilles fables de l’antiquité,
16
nous mettrons sur leur nés une marque de honte & d’ignominie ;
17
Nous les avons esprouvez comme les Jardiniers quand ils ont resolu le soir de couper le matin ensuivant des fruicts de leur jardinage pour leur refection,
18
& n’ont pas dit, s’il plaist à Dieu ;
19
la nuit lors qu’ils dormoient Dieu a envoyé le feu dans leurs jardinages
20
qui les a bruslés,
21
le matin ils se sont appellez, & ont dit,
22
venez pour mettre ordre à vostre jardinage si vous en voulez cueillir des fruicts,
24
ils ont crû que les pauvres y vouloient entrer,
25
ils ont accouru (pour les chasser,)
26
& ont trouvé leurs fruicts tous noirs & leurs jardinages bruslez : Alors ils ont dit, nous sommes devoyez,
27
nous sommes pecheurs ;
28
un d’entr’eux a dit, qu’il faut loüer Dieu ;
29
alors ils ont dit, loüé soit Dieu, nous sommes de grands pecheurs,
30
ils se sont approchez les uns des autres, & ont fait leur plainte entr’eux ;
31
ils ont dit, le malheur est sur nous, nous estions dans une grande erreur,
32
peut-estre qu’à l’advenir Dieu nous donnera plus de bien que ne vaut ce que nous avons perdu, il faut souhaiter sa grace,
33
ainsi Dieu chastie en terre qui bon luy semble, mais les tourmens de l’autre monde sont beaucoup plus griefs,
34
ceux qui ont sa crainte devant les yeux demeureront dans des jardins pleins de delices ;
35
Traiteray-je les bons comme
Facsimile Image Placeholder
les meschans ?
36
comme le pouvez-vous juger ?
37
avez vous un livre où vous lisiez
38
ce qui vous agrée ?
39
vous avons nous promis quelque contentement au jour du Jugement ? aurez vous ce jour ce que vous vous estes promis à vous-mesmes ?
40
Demande leur qui sera caution de leur croyance,
41
leurs Idoles & leurs compagnons seront-ils leur caution ? qu’ils les fassent venir s’ils sont veritables.
42
Souviens-toy du jour que les pechez seront découverts, & qu’on ordonnera aux impies d’adorer Dieu ; mais ils ne le pourront pas voir,
43
leurs yeux seront troublez de peur, & leur veüe couverte de honte. On leur ordonne dans le monde d’adorer sa divine Majesté, mais ils ne le veulent pas faire,
44
je les chastierray peu à peu lors qu’ils y penseront le moins,
45
je differe la punition de leurs crimes parce que ma colere est forte ;
46
demande-tu aux hommes quelque recompense de tes predications, en sont-ils chargez de quelque depense ?
47
ont-ils en leur pouvoir le livreest escrit le futur pour y escrire ce qu’ils disent ?
48
attens le jugement de ton Seigneur & ne sois pas comme celuy qui a esté englouty de la baleine. Il a invoqué son Seigneur dans son affliction.
49
Si son Seigneur ne luy eust envoyé sa grace, il ne seroit jamais venu sur la terre :
50
lors qu’il s’est repenty de son peché son Seigneur luy a pardonné, & la mis au nombre des gens de bien.
51
Les infidelles taschent de t’ébranler par leurs regards, & ce, par envie, ils disent que tu es un demoniacle lors qu’ils t’entendent lire l’Alcoran ;
52
Il n’a esté envoyé que pour instruire le monde.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA LXXVIII
In n. etc.
1
Note [édition originale] : Iurat per calamum et scriptionem, se Dei nuncium, non magum.
Per calamum et lineas atque scriptum,
2
tu non es nisi Dei nuncius
4
habitus optimi,
3
mercedem maximam inde sumpturus,
2
non magus, non daemoniacus.
5
Quod fiet euidens,
7
quando Deus bonos malosque discernens, quis rectam,
6
quisue prauam
7
uiam secutus fuerit, explanabit.
8
Contradicentes,
9
qui te sibi similem esse desiderant,
8
nullatenus sequaris,
10
nec iterum crebre iurantes, quoniam ipsi contemptibiles sunt.
11
¶ Idem quoque sunt rerum uilificatores, et seditionum seminatores, detractores etiam,
Note [édition originale] : Criminatur suae doctrinae contemptores.
12
bonique diminutores, et culpabiles,
13
ac increduli,
14
prolis tamen atque pecuniae diuites :
15
qui nostra praecepta audientes, illa priorum esse mendacia perhibent.
16
Unde nos sibi suas facies denigraturi,
17
malum ab illis saepius contradictum inferemus.
19
Talium enim dormientium facies diuina uindicta superueniens,
20
quasi noctem comburendo denigrauit.
21
Qui mane nisi tales a caeteris rogati,
25
ut sicut prius, si possent, sua negotia peragerent,
26
tandem percipiendo se prauam et falsam uiam esse secutos asserebant.
28
Eorum uero medii dixerunt : Nonne uobis diuinam inuocationem iniunximus ?
29
Illi uero se male fecisse, Deum testem adhibuerunt.
30
¶ Sic his illi sui causam erroris improperabant.
32
Forsan tamen Deus
Facsimile Image Placeholder
hoc malum in melius mutabit : Quoniam ad illum orandum plene conuertimur.
33
Cumque malum huius mundi magnum sit, constat apud sapientes, alius maximum esse.
34
Timentibus enim, a Deo paradisus tribuitur.
35
Vos minime, malos bonis coaequare poteritis.
36
Aut quid dicitis ?
37
An librum hoc affirmantem habetis ?
40
Quis eorum, dictum hoc asserit ? Perscrutetur.
41
Vel si participes habent ad sui dicti probationem, cum illis accedant.
42
Die, qua uocabuntur Deum adoratum, hoc agere nequibunt :
43
Quoniam hoc sani uocati recusabunt.
45
Siue paulisper dona illis spacium,
46
qui quaesiti reatus emendationem seu beneficium, hoc impossibile sibi dicunt esse.
Ego enim sapientissimus et prudentissimus,
44
illos quo nesciunt, attraham.
47
An sunt ipsi secretorum scientes ? Scribant igitur ipsa.
48
Note [édition originale] : Exemplo Ionae deterret ab incredulitate.
¶ Tu uero diuinum expecta iudicium, non imitans inclusum pisci, qui reus diuinitus aduocatus,
49
nisi pietate diuina subueniente, ibi permaneret :
50
per me tamen extractus, bonus effectus est.
51
Increduli librum istum audientes, uisum aduertere nequeunt, sed nuncium daemoniacum,
52
Note [édition originale] : Machumet doctor gentium.
cum non sit nisi doctor gentium, appellant.