Bibliographic Information

Sourate 72 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless72

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الجن
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
قُلْ أُوحِيَ إِلَيَّ أَنَّهُ اسْتَمَعَ نَفَرٌ مِّنَ الْجِنِّ فَقَالُوا إِنَّا سَمِعْنَا قُرْآنًا عَجَبًا
2
يَهْدِي إِلَى الرُّشْدِ فَآمَنَّا بِهِ وَلَن نُّشْرِكَ بِرَبِّنَا أَحَدًا
3
وَأَنَّهُ تَعَالَى جَدُّ رَبِّنَا مَا اتَّخَذَ صَاحِبَةً وَلَا وَلَدًا
4
وَأَنَّهُ كَانَ يَقُولُ سَفِيهُنَا عَلَى اللَّهِ شَطَطًا
5
وَأَنَّا ظَنَنَّا أَن لَّن تَقُولَ الْإِنسُ وَالْجِنُّ عَلَى اللَّهِ كَذِبًا
6
وَأَنَّهُ كَانَ رِجَالٌ مِّنَ الْإِنسِ يَعُوذُونَ بِرِجَالٍ مِّنَ الْجِنِّ فَزَادُوهُمْ رَهَقًا
7
وَأَنَّهُمْ ظَنُّوا كَمَا ظَنَنتُمْ أَن لَّن يَبْعَثَ اللَّهُ أَحَدًا
8
وَأَنَّا لَمَسْنَا السَّمَاءَ فَوَجَدْنَاهَا مُلِئَتْ حَرَسًا شَدِيدًا وَشُهُبًا
9
وَأَنَّا كُنَّا نَقْعُدُ مِنْهَا مَقَاعِدَ لِلسَّمْعِ فَمَن يَسْتَمِعِ الْآنَ يَجِدْ لَهُ شِهَابًا رَّصَدًا
10
وَأَنَّا لَا نَدْرِي أَشَرٌّ أُرِيدَ بِمَن فِي الْأَرْضِ أَمْ أَرَادَ بِهِمْ رَبُّهُمْ رَشَدًا
11
وَأَنَّا مِنَّا الصَّالِحُونَ وَمِنَّا دُونَ ذَلِكَ كُنَّا طَرَائِقَ قِدَدًا
12
وَأَنَّا ظَنَنَّا أَن لَّن نُّعْجِزَ اللَّهَ فِي الْأَرْضِ وَلَن نُّعْجِزَهُ هَرَبًا
13
وَأَنَّا لَمَّا سَمِعْنَا الْهُدَى آمَنَّا بِهِ فَمَن يُؤْمِن بِرَبِّهِ فَلَا يَخَافُ بَخْسًا وَلَا رَهَقًا
14
وَأَنَّا مِنَّا الْمُسْلِمُونَ وَمِنَّا الْقَاسِطُونَ فَمَنْ أَسْلَمَ فَأُولَئِكَ تَحَرَّوْا رَشَدًا
15
وَأَمَّا الْقَاسِطُونَ فَكَانُوا لِجَهَنَّمَ حَطَبًا
16
وَأَن لَّوِ اسْتَقَامُوا عَلَى الطَّرِيقَةِ لَأَسْقَيْنَاهُم مَّاءً غَدَقًا
17
لِّنَفْتِنَهُمْ فِيهِ وَمَن يُعْرِضْ عَن ذِكْرِ رَبِّهِ يَسْلُكْهُ عَذَابًا صَعَدًا
18
وَأَنَّ الْمَسَاجِدَ لِلَّهِ فَلَا تَدْعُوا مَعَ اللَّهِ أَحَدًا
19
وَأَنَّهُ لَمَّا قَامَ عَبْدُ اللَّهِ يَدْعُوهُ كَادُوا يَكُونُونَ عَلَيْهِ لِبَدًا
20
قُلْ إِنَّمَا أَدْعُو رَبِّي وَلَا أُشْرِكُ بِهِ أَحَدًا
21
قُلْ إِنِّي لَا أَمْلِكُ لَكُمْ ضَرًّا وَلَا رَشَدًا
22
قُلْ إِنِّي لَن يُجِيرَنِي مِنَ اللَّهِ أَحَدٌ وَلَنْ أَجِدَ مِن دُونِهِ مُلْتَحَدًا
23
إِلَّا بَلَاغًا مِّنَ اللَّهِ وَرِسَالَاتِهِ وَمَن يَعْصِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَإِنَّ لَهُ نَارَ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا
24
حَتَّى إِذَا رَأَوْا مَا يُوعَدُونَ فَسَيَعْلَمُونَ مَنْ أَضْعَفُ نَاصِرًا وَأَقَلُّ عَدَدًا
25
قُلْ إِنْ أَدْرِي أَقَرِيبٌ مَّا تُوعَدُونَ أَمْ يَجْعَلُ لَهُ رَبِّي أَمَدًا
26
عَالِمُ الْغَيْبِ فَلَا يُظْهِرُ عَلَى غَيْبِهِ أَحَدًا
27
إِلَّا مَنِ ارْتَضَى مِن رَّسُولٍ فَإِنَّهُ يَسْلُكُ مِن بَيْنِ يَدَيْهِ وَمِنْ خَلْفِهِ رَصَدًا
28
لِّيَعْلَمَ أَن قَدْ أَبْلَغُوا رِسَالَاتِ رَبِّهِمْ وَأَحَاطَ بِمَا لَدَيْهِمْ وَأَحْصَى كُلَّ شَيْءٍ عَدَدًا
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Les djinns (Al-Jinn)
1
Dis : « Il m’a été révélé qu’un groupe de djinns prêtèrent l’oreille, puis dirent : « Nous avons certes entendu une Lecture [le Coran] merveilleuse,
2
qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n’associerons jamais personne à notre Seigneur.
3
En vérité notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - ne S’est donné ni compagne, ni enfant !
4
Notre insensé [Iblis] disait des extravagances contre Allah.
5
Et nous pensions que ni les humains ni les djinns ne sauraient jamais proférer de mensonge contre Allah.
6
Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fit qu’accroître leur détresse.
7
Et ils avaient pensé comme vous avez pensé qu’Allah ne ressusciterait jamais personne.
8
Nous avions frôlé le ciel et nous l’avions trouvé plein d’une forte garde et de bolides.
9
Nous y prenions place pour écouter. Mais quiconque prête l’oreille maintenant, trouve contre lui un bolide aux aguets.
10
Nous ne savons pas si on veut du mal aux habitants de la terre ou si leur Seigneur veut les mettre sur le droit chemin.
11
Il y a parmi nous des vertueux et [d’autres] qui le sont moins : nous étions divisés en différentes sectes.
12
Nous pensions bien que nous ne saurions jamais réduire Allah à l’impuissance sur la terre et que nous ne saurions jamais le réduire à l’impuissance en nous enfuyant.
13
Et lorsque nous avons entendu le guide [le Coran], nous y avons cru, et quiconque croit en son Seigneur ne craint alors ni diminution de récompense ni oppression.
14
Il y a parmi nous les Musulmans, et il y en a les injustes [qui ont dévié]. Et ceux qui se sont convertis à l’Islam sont ceux qui ont cherché la droiture.
15
Et quant aux injustes, ils formeront le combustible de l’Enfer.
16
Et s’ils se maintenaient dans la bonne direction, Nous les aurions abreuvés, certes d’une eau abondante,
17
afin de les y éprouver. Et quiconque se détourne du rappel de son Seigneur, Il l’achemine vers un châtiment sans cesse croissant.
18
Les mosquées sont consacrées à Allah : n’invoquez donc personne avec Allah.
19
Et quand le serviteur d’Allah s’est mis debout pour L’invoquer, ils faillirent se ruer en masse sur lui.
20
Dis : « Je n’invoque que mon Seigneur et ne Lui associe personne ».
21
Dis : « Je ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le chemin droit ».
22
Dis : « Vraiment, personne ne saura me protéger contre Allah ; et jamais je ne trouverai de refuge en dehors de Lui.
23
[Je ne puis que transmettre] une communication et des messages [émanant] d’Allah. Et quiconque désobéit à Allah et à Son Messager aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement.
24
Puis, quand ils verront ce dont on les menaçait, ils sauront lesquels ont les secours les plus faibles et [lesquels] sont les moins nombreux.
25
Dis : « Je ne sais pas si ce dont vous êtes menacés est proche, ou bien, si mon Seigneur va lui assigner un délai.
26
[C’est Lui] qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne,
27
sauf à celui qu’Il agrée comme Messager et qu’Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants,
28
afin qu’Il sache s’ils ont bien transmis les messages de leur Seigneur. Il cerne (de Son savoir) ce qui est avec eux, et dénombre exactement toute chose.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate LXXII.
Les Djinns.
Titre tiré du vt. 1.Cette sourate est formée d’une première révélation à laquelle s’est ajoutée une série d’autres. Une donnée traditionnelle dit que ce premier texte aurait été révélé lors du retour de Mahomet à la Mekke, après la tentative de propagande à Taïf, donc peu avant 622. Une autre dit au contraire, sans préciser, que cette révélation fut transmise au moment où Mahomet, avec quelques fidèles, se rendait à la foire de ‛Okaz. Le style semble indiquer une révélation de la deuxième période mekkoise.
1
Dis : « Il m’a été révélé qu’un groupe de Djinns écoutèrent et dirent : « Nous avons entendu une Prédication merveilleuse,
2

Facsimile Image Placeholder
conduisant à la Rectitude, en sorte que nous avons cru à elle et que nous n’associerons personne à notre Seigneur.
3
Notre Seigneur (que Sa grandeur soit exaltée !) n’a pas pris de compagne ou d’enfant.
4
Un insensé, parmi nous, disait contre Allah des insanités.
5
Nous pensions que ni les Humains, ni les Djinns ne diraient un mensonge contre Allah,
6
mais des mâles parmi les Humains cherchaient refuge auprès de mâles parmi les Djinns, si bien que ceux-ci accrurent leur folie
7
et que [ces Humains] crurent comme vous, [Djinns], qu’Allah ne ressusciterait personne.
8
Nous avons frôlé le ciel et nous l’avons trouvé empli de gardiens redoutables et de flammes.
Note [édition originale] : Sur les traits de flamme dont sont frappés les djinns épiant aux portes du ciel, v. sourate XXXVII, 7 sqq.
9
Nous étions assis, près du ciel, en des lieux propices pour entendre, et quiconque [parmi nous] écoutait, rencontrait aussitôt une flamme aux aguets.
10
Nous ne savons si l’on voulait du mal à ceux qui sont sur terre ou si leur Seigneur leur voulait du bien.
11
Parmi nous sont les Vertueux et parmi nous sont ceux restés vils : nous sommes divisés en doctrines.
12
Nous pensons que nous ne saurions, sur terre, réduire Allah à l’impuissance et que nous ne pouvons Le neutraliser par la fuite.
13
Quand nous avons entendu la Direction, nous avons cru en elle. Or qui croit en son Seigneur ne craint ni dommage ni affront.
14
Parmi nous sont les Soumis à Allah (muslim) et parmi nous sont les Révoltés (qâsiṭ). Ceux qui sont soumis à Allah, ceux-là possèdent la Rectitude [qui mène au salut].
15
Quant aux Révoltés, ils sont matière ignée pour la Géhenne. »
16
[Dis] que s’ils se confirmaient dans cette Voie, Nous les abreuverions d’une eau abondante
17
pour les tenter là. Quiconque s’écarte de l’Édification de son Seigneur, Celui-ci l’acheminera vers un Tourment croissant.
18

Facsimile Image Placeholder
La Mosquée [sacrée] est à Allah. Ne priez donc personne à côté d’Allah !
Note [édition originale] : La Mosquée [sacrée]. V. sourate IX, 17.
19
Quand le Serviteur d’Allah s’est levé, priant, [les Infidèles] ont failli être contre lui des masses (?)
Note [édition originale] : Le serviteur d’Allah = Mahomet. ǁ Kâdû yakûnûna ‛alay-hi-libadâ (var. lubada et lubbâda) « les Infidèles etc. ». Le sujet est incertain. Les commt. disent que c’est djinns, mais c’est peu probable.
20
Dis : « Je ne prie que mon Seigneur et ne Lui associe personne. »
21
Dis : « Je ne possède pour vous ni mal ni rectitude
23
[24] excepté une Communication et des Messages d’Allah. Quiconque désobéit à Allah et à son Apôtre aura le feu de la Géhenne où il restera immortel pour toujours. »
Note [édition originale] : ’illâ balâġan etc. « excepté une Communication etc. » Ce complément direct, dans l’état actuel du texte, est en l’air et, comme le propose Barth, ce vt. doit être replacé immédiatement après le vt. 21. C’est, selon toute probabilité, une addition médinoise destinée à rappeler que Mahomet n’est rien de plus qu’un Avertisseur.
22
Dis : « Nul ne me protégera contre Allah et
22
[23] en dehors de Lui, je ne trouverai pas d’asile.
24
[25] Quand enfin ils verront ce qui leur est promis, ils verront qui est le plus faible en aide et le moindre en nombre. »
25
[26] Dis : « Je ne sais si ce qui vous est promis est proche, ou si mon Seigneur assignera à cela un délai.
26
Il sait [seul] l’Inconnaissable et Il ne met personne au fait de cet Inconnaissable,
27
excepté ceux qu’Il agrée comme émissaires et ceux-ci cheminent, gardés par devant et par derrière,
Note [édition originale] : rasûlin « émissaires ». Le texte porte le sing., et le pluriel est le fait du français. Le terme rasûl ne paraît pas avoir ici le sens d’« Apôtre » ou de « Prophète ». Il semble désigner les Anges chargés d’accomplir les ordres divins.
28
afin qu’[Allah] sache s’ils ont fait parvenir les Messages de leur Seigneur. Il embrasse [en Sa science] ce qu’ils accomplissent et, toute chose, Il la dénombre. »
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DES DEMONS,
contenant vingt-huit versets, escrit
à la Meque.
Quelques Mahometans intitulent ce Chapitre des Esprits.
AU Nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Dis au peuple, j’ay receu une inspiration, que quelques Demons m’ont escouté lors que je lisois l’Alcoran, & qu’ils ont dit, nous avons ouy lire l’Alcoran miraculeux,
2
il enseigne le droict chemin, nous croyons en ce qu’il contient, nous ne croyons pas que Dieu ait des compagnons, nous croyons qu’il n’y a qu’un seul Dieu,
3
nous ne croyons pas qu’il ayt des femmes ny des enfans,
4
nos ignorants blasphement contre sa divine Majesté,
5
neantmoins nous estimions qu’ils ne le pouvoient pas faire.
6
Il y a des hommes qui demandent secours aux Demons & accroissent leur confusion,
7
parce qu’ils disent que Dieu ne fera ressusciter personne ;
8
Quelques
Facsimile Image Placeholder
Demons ont dit. Nous avons esté jusques au Ciel, nous l’avons trouvé garny de gardes & d’estoiles,
9
nous nous sommes arrestez en un lieu un peu esloigné pour escouter, il y a une estoile qui prend garde à ceux qui escoutent & les chasse,
10
nous ne sçavons pas si Dieu hay les hommes qui sont en terre, ou s’il leur veut enseigner le droit chemin,
11
mais nous sommes maintenant au nombre de ceux qui croient en l’unité de sa divine Majesté ; Ils ont dit, ô peuple ; nous estions auparavant dans un chemin d’erreur,
12
nous avons crû cy-devant que Dieu n’agissoit pas en terre, mais personne en quel lieu qu’il soit ne peut eviter d’obeyr à sa volonté,
13
nous avons oüy lire le livre qui enseigne le droict chemin, nous croyons en ce qu’il contient, celuy qui croira en Dieu n’aura peur d’aucun malheur ny d’aucune injustice ;
14
Il y en a entre nous qui sont bons & qui se confient en Dieu, il y en a aussi d’autres qui sont meschans & impies, ceux qui obeïssent aux commandemens de Dieu suivent le droict chemin,
15
& les impies seront precipitez dedans le feu d’Enfer.
16
Si les infidelles eussent suivy le droict chemin nous leur eussions envoyé du Ciel abondance de pluye, & donné nostre grace,
17
je les esprouveray, & ceux qui mespriseront l’Alcoran seront chastiez.
18
Les Temples sont à Dieu, invoquez un seul Dieu dans les Temples,
19
lors que son serviteur se leve, il adore sa divine Majesté, peu s’en est manqué que ces Demons n’ayent publié la pluralité de deités ;
20
Dis au peuple, adorez Dieu mon
Facsimile Image Placeholder
Seigneur, je crois en un seul Dieu qui n’a point de compagnon,
21
je ne vous puis ny conduire ny devoyer que par sa permission,
22
si je luy desobeis personne ne me pourra sauver, & seray sans protection au jour du Jugement,
23
je ne puis autre chose pour vous que de vous prescher sa loy, c’est le sujet de ma mission, celuy qui desobeira à Dieu & à son Prophete sera damné, & demeurera eternellement dedans le feu d’Enfer.
24
Les meschans cognoistront ceux qui seront privez de secours & de protection lors qu’ils verront les peines qu’on leur a preparées.
25
Dis leur, je ne sçay pas si ce qu’on vous promet arrivera bien tost, ou si Dieu le differera quelque temps,
26
personne ne sçait le futur que Dieu,
27
& ceux qu’il a esleus pour estre Prophetes & Messagers de ses volontez,
28
il leur inspire ses commandemens pour les prescher aux hommes, il void tout ce que les hommes font, & tient compte exact de toute chose.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA LXXXII
In n. etc.
1
Mihi diuinitus missum est, quod homines diabolici auscultando dicebant : Nos Alchoran mirabilem auditu,
2
uiam rectam edocentem credimus, nec alitem Deo sublimi,
3
nec filium nec mulierem habenti,
2
participem ponimus,
4
licet inscientes et inertes multa de Deo nefanda proferant.
Note [édition originale] : Etiam confitentes Alcoranum, et negantes Dei filium, nefanda multa proferunt de Deo. Machumet solitus est coelum ascendere, discendi causa. Sed postea iter est praeclusum ne quis postularet, ut in oculis hominum ascenderet, ut Christus fecit.
5
Nos autem opinati sumus, nec homines neque diabolos quippiam Deo falsum imposituros.
Note [édition originale] : † Sophisticum, nescit homo an sit in gratia Dei.
6
Quidam tamen exercitus daemonum aliis tantum persuadent,
7
ut in Deum nullatenus dicendo credant :
8
Nos prius assueti coelos auscultatum adscendere, nunc ipsum plenum atque munitum custodibus peruigilibus reperimus,
9
et auscultantem omnem stella lucidissima prosequar.
10
Unde scire nequimus, an terrenos odiat, diligatue Deus.
11
Cumque nostri quidam boni, quidam in terra simus, uias uarias proficiscimur.
12
Nos autem opinati nihil Deum euadere, nec agere contra posse, rectam uiam patefactam credimus.
13
Omnis enim in Deum credens, omnium malorum et iniuriarum timore carebit.
14
Quibusdam itaque nostris credentibus, quibusdam minime, credentes recta uia gradiuntur :
15
Increduli uero disgredientes ab illa, in ignem feruentem et sursum erumpentem proiicientur.
16
Aquas tamen bonas illis potum praeberemus, si legem bonam spretis erroribus acciperent.
18
Note [édition originale] : In templis quae Dei sunt, non inuocandi sunt fictitii dei.
Cum templa quidem Dei sint, nullum in illis cum Deo participem inuocetis.
19
¶ Fere multitudo gentium undique concurrens, cui Dei uir praedicatum et inuocatum surrexit,
20
ipsum conculcauit dicentem : Non inuenio quenquam quem adorem, nisi Deum solum,
23
cuius mandata nuncio,
20
nullum illi participem statuens :
22
de quo neminem protegere uindicareue quaero,
21
nec cuiquam bonum uel malum immitto. Omnis autem non credens in Deum, atque prophetae, perpetuum ignem patietur,
24
dieque manifestationis omnium Dei praeceptorum, quis debilior minorisue computi fuerit, plane percipietur.
25
* Ego nescio, an illum terminum Deus elongabit, an statim inferet.
Note [édition originale] : * Incertum, dies domini quantum absit : nisi Machumeti, qui aliquoties dicit se ignorare.
26
Hoc enim secretum
27
nemini nisi prophetae pro uelle suo,
26
cuiquam patefacit,
28
qui sciens illis omnia nunciata, omnium suorum operum iudex et dinumerator existit.