Bibliographic Information

Sourate 8 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless8

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الأنفال
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
يَسْأَلُونَكَ عَنِ الْأَنفَالِ قُلِ الْأَنفَالُ لِلَّهِ وَالرَّسُولِ فَاتَّقُوا اللَّهَ وَأَصْلِحُوا ذَاتَ بَيْنِكُمْ وَأَطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ
2
إِنَّمَا الْمُؤْمِنُونَ الَّذِينَ إِذَا ذُكِرَ اللَّهُ وَجِلَتْ قُلُوبُهُمْ وَإِذَا تُلِيَتْ عَلَيْهِمْ آيَاتُهُ زَادَتْهُمْ إِيمَانًا وَعَلَى رَبِّهِمْ يَتَوَكَّلُونَ
3
الَّذِينَ يُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ
4
أُولَئِكَ هُمُ الْمُؤْمِنُونَ حَقًّا لَّهُمْ دَرَجَاتٌ عِندَ رَبِّهِمْ وَمَغْفِرَةٌ وَرِزْقٌ كَرِيمٌ
5
كَمَا أَخْرَجَكَ رَبُّكَ مِن بَيْتِكَ بِالْحَقِّ وَإِنَّ فَرِيقًا مِّنَ الْمُؤْمِنِينَ لَكَارِهُونَ
6
يُجَادِلُونَكَ فِي الْحَقِّ بَعْدَمَا تَبَيَّنَ كَأَنَّمَا يُسَاقُونَ إِلَى الْمَوْتِ وَهُمْ يَنظُرُونَ
7
وَإِذْ يَعِدُكُمُ اللَّهُ إِحْدَى الطَّائِفَتَيْنِ أَنَّهَا لَكُمْ وَتَوَدُّونَ أَنَّ غَيْرَ ذَاتِ الشَّوْكَةِ تَكُونُ لَكُمْ وَيُرِيدُ اللَّهُ أَن يُحِقَّ الْحَقَّ بِكَلِمَاتِهِ وَيَقْطَعَ دَابِرَ الْكَافِرِينَ
8
لِيُحِقَّ الْحَقَّ وَيُبْطِلَ الْبَاطِلَ وَلَوْ كَرِهَ الْمُجْرِمُونَ
9
إِذْ تَسْتَغِيثُونَ رَبَّكُمْ فَاسْتَجَابَ لَكُمْ أَنِّي مُمِدُّكُم بِأَلْفٍ مِّنَ الْمَلَائِكَةِ مُرْدِفِينَ
10
وَمَا جَعَلَهُ اللَّهُ إِلَّا بُشْرَى وَلِتَطْمَئِنَّ بِهِ قُلُوبُكُمْ وَمَا النَّصْرُ إِلَّا مِنْ عِندِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
11
إِذْ يُغَشِّيكُمُ النُّعَاسَ أَمَنَةً مِّنْهُ وَيُنَزِّلُ عَلَيْكُم مِّنَ السَّمَاءِ مَاءً لِّيُطَهِّرَكُم بِهِ وَيُذْهِبَ عَنكُمْ رِجْزَ الشَّيْطَانِ وَلِيَرْبِطَ عَلَى قُلُوبِكُمْ وَيُثَبِّتَ بِهِ الْأَقْدَامَ
12
إِذْ يُوحِي رَبُّكَ إِلَى الْمَلَائِكَةِ أَنِّي مَعَكُمْ فَثَبِّتُوا الَّذِينَ آمَنُوا سَأُلْقِي فِي قُلُوبِ الَّذِينَ كَفَرُوا الرُّعْبَ فَاضْرِبُوا فَوْقَ الْأَعْنَاقِ وَاضْرِبُوا مِنْهُمْ كُلَّ بَنَانٍ
13
ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ شَاقُّوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَمَن يُشَاقِقِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَإِنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ
14
ذَلِكُمْ فَذُوقُوهُ وَأَنَّ لِلْكَافِرِينَ عَذَابَ النَّارِ
15
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا زَحْفًا فَلَا تُوَلُّوهُمُ الْأَدْبَارَ
16
وَمَن يُوَلِّهِمْ يَوْمَئِذٍ دُبُرَهُ إِلَّا مُتَحَرِّفًا لِّقِتَالٍ أَوْ مُتَحَيِّزًا إِلَى فِئَةٍ فَقَدْ بَاءَ بِغَضَبٍ مِّنَ اللَّهِ وَمَأْوَاهُ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ
17
فَلَمْ تَقْتُلُوهُمْ وَلَكِنَّ اللَّهَ قَتَلَهُمْ وَمَا رَمَيْتَ إِذْ رَمَيْتَ وَلَكِنَّ اللَّهَ رَمَى وَلِيُبْلِيَ الْمُؤْمِنِينَ مِنْهُ بَلَاءً حَسَنًا إِنَّ اللَّهَ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
18
ذَلِكُمْ وَأَنَّ اللَّهَ مُوهِنُ كَيْدِ الْكَافِرِينَ
19
إِن تَسْتَفْتِحُوا فَقَدْ جَاءَكُمُ الْفَتْحُ وَإِن تَنتَهُوا فَهُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ وَإِن تَعُودُوا نَعُدْ وَلَن تُغْنِيَ عَنكُمْ فِئَتُكُمْ شَيْئًا وَلَوْ كَثُرَتْ وَأَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُؤْمِنِينَ
20
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا أَطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَلَا تَوَلَّوْا عَنْهُ وَأَنتُمْ تَسْمَعُونَ
21
وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ قَالُوا سَمِعْنَا وَهُمْ لَا يَسْمَعُونَ
22
إِنَّ شَرَّ الدَّوَابِّ عِندَ اللَّهِ الصُّمُّ الْبُكْمُ الَّذِينَ لَا يَعْقِلُونَ
23
وَلَوْ عَلِمَ اللَّهُ فِيهِمْ خَيْرًا لَّأَسْمَعَهُمْ وَلَوْ أَسْمَعَهُمْ لَتَوَلَّوا وَّهُم مُّعْرِضُونَ
24
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اسْتَجِيبُوا لِلَّهِ وَلِلرَّسُولِ إِذَا دَعَاكُمْ لِمَا يُحْيِيكُمْ وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ يَحُولُ بَيْنَ الْمَرْءِ وَقَلْبِهِ وَأَنَّهُ إِلَيْهِ تُحْشَرُونَ
25
وَاتَّقُوا فِتْنَةً لَّا تُصِيبَنَّ الَّذِينَ ظَلَمُوا مِنكُمْ خَاصَّةً وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعِقَابِ
26
وَاذْكُرُوا إِذْ أَنتُمْ قَلِيلٌ مُّسْتَضْعَفُونَ فِي الْأَرْضِ تَخَافُونَ أَن يَتَخَطَّفَكُمُ النَّاسُ فَآوَاكُمْ وَأَيَّدَكُم بِنَصْرِهِ وَرَزَقَكُم مِّنَ الطَّيِّبَاتِ لَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ
27
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَخُونُوا اللَّهَ وَالرَّسُولَ وَتَخُونُوا أَمَانَاتِكُمْ وَأَنتُمْ تَعْلَمُونَ
28
وَاعْلَمُوا أَنَّمَا أَمْوَالُكُمْ وَأَوْلَادُكُمْ فِتْنَةٌ وَأَنَّ اللَّهَ عِندَهُ أَجْرٌ عَظِيمٌ
29
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِن تَتَّقُوا اللَّهَ يَجْعَل لَّكُمْ فُرْقَانًا وَيُكَفِّرْ عَنكُمْ سَيِّئَاتِكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ وَاللَّهُ ذُو الْفَضْلِ الْعَظِيمِ
30
وَإِذْ يَمْكُرُ بِكَ الَّذِينَ كَفَرُوا لِيُثْبِتُوكَ أَوْ يَقْتُلُوكَ أَوْ يُخْرِجُوكَ وَيَمْكُرُونَ وَيَمْكُرُ اللَّهُ وَاللَّهُ خَيْرُ الْمَاكِرِينَ
31
وَإِذَا تُتْلَى عَلَيْهِمْ آيَاتُنَا قَالُوا قَدْ سَمِعْنَا لَوْ نَشَاءُ لَقُلْنَا مِثْلَ هَذَا إِنْ هَذَا إِلَّا أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ
32
وَإِذْ قَالُوا اللَّهُمَّ إِن كَانَ هَذَا هُوَ الْحَقَّ مِنْ عِندِكَ فَأَمْطِرْ عَلَيْنَا حِجَارَةً مِّنَ السَّمَاءِ أَوِ ائْتِنَا بِعَذَابٍ أَلِيمٍ
33
وَمَا كَانَ اللَّهُ لِيُعَذِّبَهُمْ وَأَنتَ فِيهِمْ وَمَا كَانَ اللَّهُ مُعَذِّبَهُمْ وَهُمْ يَسْتَغْفِرُونَ
34
وَمَا لَهُمْ أَلَّا يُعَذِّبَهُمُ اللَّهُ وَهُمْ يَصُدُّونَ عَنِ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ وَمَا كَانُوا أَوْلِيَاءَهُ إِنْ أَوْلِيَاؤُهُ إِلَّا الْمُتَّقُونَ وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ
35
وَمَا كَانَ صَلَاتُهُمْ عِندَ الْبَيْتِ إِلَّا مُكَاءً وَتَصْدِيَةً فَذُوقُوا الْعَذَابَ بِمَا كُنتُمْ تَكْفُرُونَ
36
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا يُنفِقُونَ أَمْوَالَهُمْ لِيَصُدُّوا عَن سَبِيلِ اللَّهِ فَسَيُنفِقُونَهَا ثُمَّ تَكُونُ عَلَيْهِمْ حَسْرَةً ثُمَّ يُغْلَبُونَ وَالَّذِينَ كَفَرُوا إِلَى جَهَنَّمَ يُحْشَرُونَ
37
لِيَمِيزَ اللَّهُ الْخَبِيثَ مِنَ الطَّيِّبِ وَيَجْعَلَ الْخَبِيثَ بَعْضَهُ عَلَى بَعْضٍ فَيَرْكُمَهُ جَمِيعًا فَيَجْعَلَهُ فِي جَهَنَّمَ أُولَئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ
38
قُل لِّلَّذِينَ كَفَرُوا إِن يَنتَهُوا يُغْفَرْ لَهُم مَّا قَدْ سَلَفَ وَإِن يَعُودُوا فَقَدْ مَضَتْ سُنَّتُ الْأَوَّلِينَ
39
وَقَاتِلُوهُمْ حَتَّى لَا تَكُونَ فِتْنَةٌ وَيَكُونَ الدِّينُ كُلُّهُ لِلَّهِ فَإِنِ انتَهَوْا فَإِنَّ اللَّهَ بِمَا يَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
40
وَإِن تَوَلَّوْا فَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَوْلَاكُمْ نِعْمَ الْمَوْلَى وَنِعْمَ النَّصِيرُ
41
وَاعْلَمُوا أَنَّمَا غَنِمْتُم مِّن شَيْءٍ فَأَنَّ لِلَّهِ خُمُسَهُ وَلِلرَّسُولِ وَلِذِي الْقُرْبَى وَالْيَتَامَى وَالْمَسَاكِينِ وَابْنِ السَّبِيلِ إِن كُنتُمْ آمَنتُم بِاللَّهِ وَمَا أَنزَلْنَا عَلَى عَبْدِنَا يَوْمَ الْفُرْقَانِ يَوْمَ الْتَقَى الْجَمْعَانِ وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
42
إِذْ أَنتُم بِالْعُدْوَةِ الدُّنْيَا وَهُم بِالْعُدْوَةِ الْقُصْوَى وَالرَّكْبُ أَسْفَلَ مِنكُمْ وَلَوْ تَوَاعَدتُّمْ لَاخْتَلَفْتُمْ فِي الْمِيعَادِ وَلَكِن لِّيَقْضِيَ اللَّهُ أَمْرًا كَانَ مَفْعُولًا لِّيَهْلِكَ مَنْ هَلَكَ عَن بَيِّنَةٍ وَيَحْيَى مَنْ حَيَّ عَن بَيِّنَةٍ وَإِنَّ اللَّهَ لَسَمِيعٌ عَلِيمٌ
43
إِذْ يُرِيكَهُمُ اللَّهُ فِي مَنَامِكَ قَلِيلًا وَلَوْ أَرَاكَهُمْ كَثِيرًا لَّفَشِلْتُمْ وَلَتَنَازَعْتُمْ فِي الْأَمْرِ وَلَكِنَّ اللَّهَ سَلَّمَ إِنَّهُ عَلِيمٌ بِذَاتِ الصُّدُورِ
44
وَإِذْ يُرِيكُمُوهُمْ إِذِ الْتَقَيْتُمْ فِي أَعْيُنِكُمْ قَلِيلًا وَيُقَلِّلُكُمْ فِي أَعْيُنِهِمْ لِيَقْضِيَ اللَّهُ أَمْرًا كَانَ مَفْعُولًا وَإِلَى اللَّهِ تُرْجَعُ الْأُمُورُ
45
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمْ فِئَةً فَاثْبُتُوا وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيرًا لَّعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ
46
وَأَطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ وَلَا تَنَازَعُوا فَتَفْشَلُوا وَتَذْهَبَ رِيحُكُمْ وَاصْبِرُوا إِنَّ اللَّهَ مَعَ الصَّابِرِينَ
47
وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ خَرَجُوا مِن دِيَارِهِم بَطَرًا وَرِئَاءَ النَّاسِ وَيَصُدُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَاللَّهُ بِمَا يَعْمَلُونَ مُحِيطٌ
48
وَإِذْ زَيَّنَ لَهُمُ الشَّيْطَانُ أَعْمَالَهُمْ وَقَالَ لَا غَالِبَ لَكُمُ الْيَوْمَ مِنَ النَّاسِ وَإِنِّي جَارٌ لَّكُمْ فَلَمَّا تَرَاءَتِ الْفِئَتَانِ نَكَصَ عَلَى عَقِبَيْهِ وَقَالَ إِنِّي بَرِيءٌ مِّنكُمْ إِنِّي أَرَى مَا لَا تَرَوْنَ إِنِّي أَخَافُ اللَّهَ وَاللَّهُ شَدِيدُ الْعِقَابِ
49
إِذْ يَقُولُ الْمُنَافِقُونَ وَالَّذِينَ فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ غَرَّ هَؤُلَاءِ دِينُهُمْ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَإِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
50
وَلَوْ تَرَى إِذْ يَتَوَفَّى الَّذِينَ كَفَرُوا الْمَلَائِكَةُ يَضْرِبُونَ وُجُوهَهُمْ وَأَدْبَارَهُمْ وَذُوقُوا عَذَابَ الْحَرِيقِ
51
ذَلِكَ بِمَا قَدَّمَتْ أَيْدِيكُمْ وَأَنَّ اللَّهَ لَيْسَ بِظَلَّامٍ لِّلْعَبِيدِ
52
كَدَأْبِ آلِ فِرْعَوْنَ وَالَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ كَفَرُوا بِآيَاتِ اللَّهِ فَأَخَذَهُمُ اللَّهُ بِذُنُوبِهِمْ إِنَّ اللَّهَ قَوِيٌّ شَدِيدُ الْعِقَابِ
53
ذَلِكَ بِأَنَّ اللَّهَ لَمْ يَكُ مُغَيِّرًا نِّعْمَةً أَنْعَمَهَا عَلَى قَوْمٍ حَتَّى يُغَيِّرُوا مَا بِأَنفُسِهِمْ وَأَنَّ اللَّهَ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
54
كَدَأْبِ آلِ فِرْعَوْنَ وَالَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ كَذَّبُوا بِآيَاتِ رَبِّهِمْ فَأَهْلَكْنَاهُم بِذُنُوبِهِمْ وَأَغْرَقْنَا آلَ فِرْعَوْنَ وَكُلٌّ كَانُوا ظَالِمِينَ
55
إِنَّ شَرَّ الدَّوَابِّ عِندَ اللَّهِ الَّذِينَ كَفَرُوا فَهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ
56
الَّذِينَ عَاهَدتَّ مِنْهُمْ ثُمَّ يَنقُضُونَ عَهْدَهُمْ فِي كُلِّ مَرَّةٍ وَهُمْ لَا يَتَّقُونَ
57
فَإِمَّا تَثْقَفَنَّهُمْ فِي الْحَرْبِ فَشَرِّدْ بِهِم مَّنْ خَلْفَهُمْ لَعَلَّهُمْ يَذَّكَّرُونَ
58
وَإِمَّا تَخَافَنَّ مِن قَوْمٍ خِيَانَةً فَانبِذْ إِلَيْهِمْ عَلَى سَوَاءٍ إِنَّ اللَّهَ لَا يُحِبُّ الْخَائِنِينَ
59
وَلَا يَحْسَبَنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا سَبَقُوا إِنَّهُمْ لَا يُعْجِزُونَ
60
وَأَعِدُّوا لَهُم مَّا اسْتَطَعْتُم مِّن قُوَّةٍ وَمِن رِّبَاطِ الْخَيْلِ تُرْهِبُونَ بِهِ عَدُوَّ اللَّهِ وَعَدُوَّكُمْ وَآخَرِينَ مِن دُونِهِمْ لَا تَعْلَمُونَهُمُ اللَّهُ يَعْلَمُهُمْ وَمَا تُنفِقُوا مِن شَيْءٍ فِي سَبِيلِ اللَّهِ يُوَفَّ إِلَيْكُمْ وَأَنتُمْ لَا تُظْلَمُونَ
61
وَإِن جَنَحُوا لِلسَّلْمِ فَاجْنَحْ لَهَا وَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ
62
وَإِن يُرِيدُوا أَن يَخْدَعُوكَ فَإِنَّ حَسْبَكَ اللَّهُ هُوَ الَّذِي أَيَّدَكَ بِنَصْرِهِ وَبِالْمُؤْمِنِينَ
63
وَأَلَّفَ بَيْنَ قُلُوبِهِمْ لَوْ أَنفَقْتَ مَا فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا مَّا أَلَّفْتَ بَيْنَ قُلُوبِهِمْ وَلَكِنَّ اللَّهَ أَلَّفَ بَيْنَهُمْ إِنَّهُ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
64
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ حَسْبُكَ اللَّهُ وَمَنِ اتَّبَعَكَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ
65
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ حَرِّضِ الْمُؤْمِنِينَ عَلَى الْقِتَالِ إِن يَكُن مِّنكُمْ عِشْرُونَ صَابِرُونَ يَغْلِبُوا مِائَتَيْنِ وَإِن يَكُن مِّنكُم مِّائَةٌ يَغْلِبُوا أَلْفًا مِّنَ الَّذِينَ كَفَرُوا بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَّا يَفْقَهُونَ
66
الْآنَ خَفَّفَ اللَّهُ عَنكُمْ وَعَلِمَ أَنَّ فِيكُمْ ضَعْفًا فَإِن يَكُن مِّنكُم مِّائَةٌ صَابِرَةٌ يَغْلِبُوا مِائَتَيْنِ وَإِن يَكُن مِّنكُمْ أَلْفٌ يَغْلِبُوا أَلْفَيْنِ بِإِذْنِ اللَّهِ وَاللَّهُ مَعَ الصَّابِرِينَ
67
مَا كَانَ لِنَبِيٍّ أَن يَكُونَ لَهُ أَسْرَى حَتَّى يُثْخِنَ فِي الْأَرْضِ تُرِيدُونَ عَرَضَ الدُّنْيَا وَاللَّهُ يُرِيدُ الْآخِرَةَ وَاللَّهُ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
68
لَّوْلَا كِتَابٌ مِّنَ اللَّهِ سَبَقَ لَمَسَّكُمْ فِيمَا أَخَذْتُمْ عَذَابٌ عَظِيمٌ
69
فَكُلُوا مِمَّا غَنِمْتُمْ حَلَالًا طَيِّبًا وَاتَّقُوا اللَّهَ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
70
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُل لِّمَن فِي أَيْدِيكُم مِّنَ الْأَسْرَى إِن يَعْلَمِ اللَّهُ فِي قُلُوبِكُمْ خَيْرًا يُؤْتِكُمْ خَيْرًا مِّمَّا أُخِذَ مِنكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
71
وَإِن يُرِيدُوا خِيَانَتَكَ فَقَدْ خَانُوا اللَّهَ مِن قَبْلُ فَأَمْكَنَ مِنْهُمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
72
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَهَاجَرُوا وَجَاهَدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَالَّذِينَ آوَوا وَّنَصَرُوا أُولَئِكَ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ وَالَّذِينَ آمَنُوا وَلَمْ يُهَاجِرُوا مَا لَكُم مِّن وَلَايَتِهِم مِّن شَيْءٍ حَتَّى يُهَاجِرُوا وَإِنِ اسْتَنصَرُوكُمْ فِي الدِّينِ فَعَلَيْكُمُ النَّصْرُ إِلَّا عَلَى قَوْمٍ بَيْنَكُمْ وَبَيْنَهُم مِّيثَاقٌ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
73
وَالَّذِينَ كَفَرُوا بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ إِلَّا تَفْعَلُوهُ تَكُن فِتْنَةٌ فِي الْأَرْضِ وَفَسَادٌ كَبِيرٌ
74
وَالَّذِينَ آمَنُوا وَهَاجَرُوا وَجَاهَدُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَالَّذِينَ آوَوا وَّنَصَرُوا أُولَئِكَ هُمُ الْمُؤْمِنُونَ حَقًّا لَّهُم مَّغْفِرَةٌ وَرِزْقٌ كَرِيمٌ
75
وَالَّذِينَ آمَنُوا مِن بَعْدُ وَهَاجَرُوا وَجَاهَدُوا مَعَكُمْ فَأُولَئِكَ مِنكُمْ وَأُولُو الْأَرْحَامِ بَعْضُهُمْ أَوْلَى بِبَعْضٍ فِي كِتَابِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Le butin (Al-Anfal)
1
Ils t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin est à Allah et à Son messager. » Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants.
2
Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allah. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur.
3
Ceux qui accomplissent la Salât et qui dépensent [dans le sentier d’Allah] de ce que Nous leur avons attribué.
4
Ceux-là sont, en toute vérité les croyants : à eux des degrés (élevés) auprès de leur Seigneur, ainsi qu’un pardon et une dotation généreuse.
5
De même, c’est au nom de la vérité que ton Seigneur t’a fait sortir de ta demeure, malgré la répulsion d’une partie des croyants.
6
Ils discutent avec toi au sujet de la vérité après qu’elle fut clairement apparue ; comme si on les poussait vers la mort et qu’ils (la) voyaient.
7
(Rappelez-vous), quand Allah vous promettait qu’une des deux bandes sera à vous. Vous désiriez vous emparer de celle qui était sans armes, alors qu’Allah voulait par Ses paroles faire triompher la vérité et anéantir les mécréants jusqu’au dernier.
8
afin qu’Il fasse triompher la vérité et anéantir le faux, en dépit de la répulsion qu’en avaient les criminels.
9
(Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu’Il vous exauça aussitôt : « Je vais vous aider d’un millier d’Anges déferlant les uns à la suite des autres. »
10
Allah ne fit cela que pour (vous) apporter une bonne nouvelle et pour qu’avec cela vos cœurs se tranquillisent. Il n’y a de victoire que de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage.
11
Et quand Il vous enveloppa de sommeil comme d’une sécurité de Sa part, et du ciel Il fit descendre de l’eau sur vous afin de vous en purifier, d’écarter de vous la souillure du Diable, de renforcer les cœurs et d’en raffermir les pas ! [vos pas].
12
Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts.
13
Ce, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager. » Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager... Allah est certainement dur en punition !
14
Voilà (votre sort) ; goûtez-le donc ! Et aux mécréants le châtiment du Feu (sera réservé).
15
O vous qui croyez quand vous rencontrez (l’armée) des mécréants en marche, ne leur tournez point le dos.
16
Quiconque, ce jour-là, leur tourne le dos, - à moins que ce soit par tactique de combat, ou pour rallier un autre groupe, - celui-là encourt la colère d’Allah et son refuge sera l’Enfer. Et quelle mauvaise destination !
17
Ce n’est pas vous qui les avez tués : mais c’est Allah qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d’une belle épreuve de Sa part ! Allah est Audient et Omniscient.
18
Voilà ! Allah réduit à rien la ruse des mécréants.
19
Si vous avez imploré l’arbitrage d’Allah vous connaissez maintenant la sentence [d’Allah] Et si vous cessez [la mécréance et l’hostilité contre le Prophète..], c’est mieux pour vous. Mais si vous revenez, Nous reviendrons, et votre masse, même nombreuse, ne vous sera d’aucune utilité. Car Allah est vraiment avec les croyants.
20
O vous qui croyez ! Obéissez à Allah et à Son messager et ne vous détournez pas de lui quand vous l’entendez (parler).
21
Et ne soyez pas comme ceux qui disent : « Nous avons entendu », alors qu’ils n’entendent pas.
22
Les pires des bêtes auprès d’Allah, sont, [en vérité], les sourds-muets qui ne raisonnent pas.
23
Et si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il aurait fait qu’ils entendent. Mais, même s’Il les faisait entendre, ils tourneraient [sûrement] le dos en s’éloignant.
24
O vous qui croyez ! Répondez à Allah et au Messager lorsqu’il vous appelle à ce qui vous donne la (vraie) vie, et sachez qu’Allah s’interpose entre l’homme et son cœur, et que c’est vers Lui que vous serez rassemblés.
25
Et craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement les injustes d’entre vous. Et sachez qu’Allah est dur en punition.
26
Et rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux, opprimés sur terre, craignant de vous faire enlever par des gens. Il vous donna asile, vous renforça de Son secours et vous attribua de bonnes choses afin que vous soyez reconnaissants.
27
O vous qui croyez ! Ne trahissez pas Allah et le Messager. Ne trahissez pas sciemment la confiance qu’on a placée en vous ?
28
Et sachez que vos biens et vos enfants ne sont qu’une épreuve et qu’auprès d’Allah il y a une énorme récompense.
29
O vous qui croyez ! Si vous craignez Allah, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allah est le Détenteur de l’énorme grâce.
30
(Et rappelle-toi) le moment où les mécréants complotaient contre toi pour t’emprisonner ou t’assassiner ou te bannir. Ils complotèrent. mais Allah a fait échouer leur complot, et Allah est le meilleur en stratagèmes.
31
Et lorsque Nos versets leur sont récités, ils disent : « Nous avons écouté, certes ! Si nous voulions, nous dirions pareil à cela, ce ne sont que des légendes d’anciens. »
32
Et quand ils dirent : « O Allah, si cela est la vérité de Ta part, alors, fais pleuvoir du ciel des pierres sur nous, ou fais venir sur nous un châtiment douloureux ».
33
Allah n’est point tel qu’Il les châtie, alors que tu es au milieu d’eux. Et Allah n’est point tel qu’il les châtie alors qu’Ils demandent pardon.
34
Qu’ont-ils donc pour qu’Allah ne les châtie pas, alors qu’ils repoussent (les croyants) de la Mosquée sacrée, quoiqu’ils n’en soient pas les gardiens, car ses gardiens ne sont que les pieux. Mais la plupart d’entre eux ne le savent pas.
35
Et leur prière, auprès de la Maison, n’est que sifflement et battements de mains : « Goûtez donc au châtiment, à cause de votre mécréance ! »
36
Ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour éloigner (les gens) du sentier d’Allah. Or, après les avoir dépensés, ils seront pour eux un sujet de regret. Puis ils seront vaincus, et tous ceux qui ne croient pas seront rassemblés vers l’Enfer,
37
afin qu’Allah distingue le mauvais du bon, et qu’Il place les mauvais les uns sur les autres, pour en faire un amoncellement qu’Il jettera dans l’Enfer. Ceux-là sont les perdants.
38
Dis à ceux qui ne croient pas que, s’ils cessent, on leur pardonnera ce qui s’est passé. Et s’ils récidivent, (ils seront châtiés) ; à l’exemple de (leurs) devanciers.
39
Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu’ils œuvrent.
40
Et s’ils tournent le dos, sachez alors qu’Allah est votre Maître. Quel excellent Maître et quel excellent Protecteur !
41
Et sachez que, de tout butin que vous avez ramassé, le cinquième appartient à Allah, au messager, à ses proches parents, aux orphelins, aux pauvres, et aux voyageurs (en détresse), si vous croyez en Allah et en ce que Nous avons fait descendre sur Notre serviteur, le jour du Discernement : le jour où les deux groupes s’étaient rencontrés, et Allah est Omnipotent.
42
Vous étiez sur le versant le plus proche, et eux (les ennemis) sur le versant le plus éloigné, tandis que la caravane était plus bas que vous. Si vous vous étiez donné rendez-vous, vous l’auriez manqué (effrayés par le nombre de l’ennemi). Mais il fallait qu’Allah accomplît un ordre qui devait être exécuté, pour que, sur preuve, pérît celui qui (devait) périr, et vécût, sur preuve, celui qui (devait) vivre. Et certes Allah est Audient et Omniscient.
43
En songe, Allah te les avait montrés peu nombreux ! Car s’Il te les avait montrés nombreux, vous auriez certainement fléchi, et vous vous seriez certainement disputés à propos de l’affaire. Mais Allah vous en a préservés. Il connait le contenu des cœurs.
44
Et aussi, au moment de la rencontre, Il vous les montrait peu nombreux à Vos yeux, de même qu’Il vous faisant paraître à leurs yeux peu nombreux afin qu’Allah parachève un ordre qui devait être exécuté. C’est à Allah que sont ramenées les choses.
45
O vous qui croyez ! Lorsque vous rencontrez une troupe (ennemie), soyez fermes, et invoquez beaucoup Allah afin de réussir.
46
Et obéissez à Allah et à Son messager ; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants.
47
Et ne soyez pas comme ceux qui sortirent de leurs demeures pour repousser la vérité et avec ostentation publique, obstruant le chemin d’Allah. Et Allah cerne ce qu’ils font.
48
Et quand le Diable leur eut embelli leurs actions et dit : « Nul parmi les humains ne peut vous dominer aujourd’hui, et je suis votre soutien. » Mais, lorsque les deux groupes furent en vue l’un de l’autre, il tourna les deux talons et dit : « Je vous désavoue. Je vois ce que vous ne voyez pas ; je crains Allah, et Allah est dur en punition ».
49
(Et rappelez-vous), quand les hypocrites et ceux qui ont une maladie au cœur [dont la foi est douteuse] disaient : « Ces gens-là, leur religion les trompe. » Mais quiconque place sa confiance en Allah (sera victorieux)... car Allah est Puissant et Sage.
50
Si tu voyais, lorsque les Anges arrachaient les âmes aux mécréants ! Ils les frappaient sur leurs visages et leurs derrières, (en disant): « Goûtez au châtiment du Feu.
51
Cela (le châtiment), pour ce que vos mains ont accompli. » Et Allah n’est point injuste envers les esclaves.
52
Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux n’avaient pas cru aux signes (enseignements) d’Allah. Allah les saisit pour leurs péchés. Allah est certes Fort et sévère en punition.
53
C’est qu’en effet Allah ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui-ci change ce qui est en lui-même. Et Allah est, Audient et Omniscient.
54
Il en fut de même des gens de Pharaon et ceux qui avant eux avaient traité de mensonges les signes (enseignements) de leur Seigneur. Nous les avons fait périr pour leurs péchés. Et Nous avons noyé les gens de Pharaon. Car ils étaient tous des injustes.
55
Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point (actuellement),
56
ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait un pacte et qui chaque fois le rompent, sans aucune crainte [d’Allah].
57
Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu’ils se souviennent.
58
Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d’un peuple, dénonce alors le pacte (que tu as conclu avec), d’une façon franche et loyale car Allah n’aime pas les traîtres.
59
Que les mécréants ne pensent pas qu’ils Nous ont échappé. Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher (de les rattraper à n’importe quel moment).
60
Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d’effrayer l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés.
61
Et s’ils inclinent à la paix, incline vers celle-ci (toi aussi) et place ta confiance en Allah, car c’est Lui l’Audient, l’Omniscient.
62
Et s’ils veulent te tromper, alors Allah te suffira. C’est Lui qui t’a soutenu par Son secours, ainsi que par (l’assistance) des croyants.
63
Il a uni leurs cœurs (par la foi). Aurais-tu dépensé tout ce qui est sur terre, tu n’aurais pu unir leurs cœurs ; mais c’est Allah qui les a unis, car Il est Puissant et Sage.
64
O Prophète, Allah et ceux des croyants qui te suivent te suffisent.
65
O Prophète, incite les croyants au combat. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents ; et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.
66
Maintenant, Allah a allégé votre tâche, sachant qu’il y a de la faiblesse en vous. S’il y a cent endurants parmi vous, ils vaincront deux cents ; et s’il y en a mille, ils vaincront deux mille, par la grâce d’Allah. Et Allah est avec les endurants.
67
Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d’avoir prévalu [mis les mécréants hors de combat] sur la terre. Vous voulez les biens d’ici-bas, tandis qu’Allah veut l’au-delà. Allah est Puissant et Sage.
68
N’eût-été une prescription préalable d’Allah, un énorme châtiment vous aurait touché pour ce que vous avez pris. [de la rançon]
69
Mangez donc de ce qui vous est échu en butin, tant qu’il est licite et pur. Et craignez Allah, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
70
O Prophète, dis aux captifs qui sont entre vos mains : « Si Allah sait qu’il y a quelque bien dans vos cœurs, Il vous donnera mieux que ce qui vous a été pris et vous pardonnera. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
71
Et s’ils veulent te trahir..., c’est qu’ils ont déjà trahi Allah [par la mécréance] ; mais Il a donné prise sur eux [le jour de Badr]. Et Allah est Omniscient et Sage.
72
Ceux qui ont cru, émigré et lutté de leurs biens et de leurs personnes dans le sentier d’Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et secours, ceux-là sont alliés les uns des autres. Quant à ceux qui ont cru et n’ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent. Et s’ils vous demandent secours au nom de la religion, à vous alors de leur porter secours, mais pas contre un peuple auquel vous êtes liés par un pacte. Et Allah observe bien ce que vous œuvrez.
73
Et ceux qui n’ont pas cru sont alliés les uns des autres. Si vous n’agissez pas ainsi [en rompant les liens avec les infidèles], il y aura discorde sur terre et grand désordre.
74
Et ceux qui ont cru, émigré et lutté dans le sentier d’Allah, ainsi que ceux qui leur ont donné refuge et porté secours, ceux-là sont les vrais croyants : à eux, le pardon et une récompense généreuse.
75
Et ceux qui après cela ont cru et émigré et lutté en votre compagnie, ceux-là sont des vôtres. Cependant ceux qui sont liés par la parenté ont priorité les uns envers les autres, d’après le Livre d’Allah. Certes, Allah est Omniscient.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate VIII.
Le Butin.
(Al-’Anfâl.)
Titre tiré du vt. 1 ; v. la note.La place de cette sourate, relativement courte, entre la sourate VII et la sourate IX, pose un problème sur lequel on reviendra à propos de la sourate IX.La présente sourate est tout entière médinoise. C’est un assemblage de courtes révélations suscitées soit par le succès de Badr, sur les Polythéistes, soit par des événements qui se placent entre ce succès et l’expédition victorieuse des Mekkois à Ohod.
[Du butin. Définition du vrai Croyant.]
1
[Les Croyants] t’interrogent [, Prophète !,] sur le butin. Réponds : « Le butin est à Allah et à l’Apôtre. Soyez pieux envers Allah ! Établissez la concorde entre vous ! Obéissez à Allah et à Son Apôtre ! si vous êtes des Croyants. »
Note [édition originale] : yas’alûna-ka ‛an « [Les Croyants] t’interrogent sur ». ǁ al-’anfâli « le butin ». Le mot est un pluriel ; il ne se trouve que deux fois dans le Coran. Plus tard, les juristes musulmans utiliseront le terme ’anfâl pour désigner « les attributions complémentaires de butin accordées à un combattant pour une action d’éclat ». Il est évident que, dans ce passage, ce mot n’a pas encore ce sens et représente globalement le butin pris sur l’ennemi ; sa forme plurielle se justifie par le fait qu’il s’agit d’une masse d’objets divers.
2
Les Croyants sont ceux dont le cœur frémit et la foi augmente lorsqu’Allah est invoqué et quand Ses aya leur sont seulement communiquées. [Ce sont] ceux qui, sur leur Seigneur, s’appuient,
3
qui accomplissent la Prière et font dépense [en aumône] sur ce que Nous leur avons attribué.
4

Facsimile Image Placeholder
Ceux-là sont les Croyants, véritablement. Ils auront de [hauts] degrés auprès de leur Seigneur, pardon et généreuse attribution.
[Aux Croyants, après Badr.]
5
De même que ton Seigneur t’a fait sortir de ta demeure, avec la Vérité, alors qu’une partie des Croyants avait certes aversion [pour cela],
Note [édition originale] : Il est impossible de relier ce vt. à ce qui précède ; il semble bien, au contraire, former un tout avec le suiv. Le passage, de l’avis de tous, fait allusion au combat de Badr et aux hésitations manifestées par certains Croyants à prendre les armes. — Avec la Vérité. Sans doute faut-il comprendre : Poussé par la vérité que ton Seigneur t’avait révélée et l’annonce du succès que tu avais prévu, Prophète !
6
[de même] ils disputent contre toi [, Prophète !,] au sujet de la Vérité après que celle-ci s’est manifestée, comme s’ils étaient poussés à la mort, alors qu’ils sont dans l’expectative.
7
[Rappelez-vous] quand Allah vous promettait qu’un des deux groupes serait à vous, [quand] vous désiriez que fût à vous le groupe non redoutable, alors qu’Allah voulait réaliser la Vérité, par Son arrêt (kalima) et exterminer jusqu’au dernier des Infidèles,
Note [édition originale] : Un des deux groupes = la caravane peu défendue venant de Syrie vers la Mekke qui formait l’objectif des Croyants et de Mahomet, et la petite troupe bien armée dépêchée par les Mekkois pour protéger la caravane.
8
[tout cela] afin de réaliser la Vérité et d’anéantir le Faux, en dépit des Coupables.
9
[Rappelez-vous] quand vous demandiez secours à votre Seigneur et qu’Il vous exauça, vous disant : « Je vais vous donner en renfort mille Anges ayant compagnon en croupe. »
10
Allah ne le fit que comme bonne nouvelle pour vous, afin que par cela se tranquillisassent vos cœurs. Le secours victorieux (naṣr) ne vient que d’Allah. Allah est puissant et sage.
11
[Rappelez-vous] quand Allah vous recouvrait du sommeil — sécurité [venue] de Lui —, [quand], du ciel, Il faisait descendre sur vous une eau pour vous purifier, pour chasser loin de vous la souillure du Démon, pour ranimer vos cœurs et affermir vos talons !
Note [édition originale] : Ce vt. et les quatre suiv. rappellent un autre incident heureux avant le combat de Badr. — La souillure. Sens admis par les commt. mais il faut prendre alors rijza = rijsa.
12

Facsimile Image Placeholder
[Rappelez-vous] quand votre Seigneur inspirait les Anges [, leur disant] : « Je suis avec vous. Affermissez ceux qui croient ! Je vais jeter l’effroi dans les cœurs de ceux qui sont infidèles. Frappez donc sur les cous ! Frappez-les sur les doigts ! »
13
C’est qu’en effet [ces Infidèles] se sont séparés d’Allah et de Son Apôtre. Or quiconque se sépare d’Allah et de Son Apôtre [est puni], car Allah est terrible en [Son] châtiment.
14
Voilà [votre sort] ! Goûtez-le et [sachez] que les Infidèles auront le tourment du Feu !
15
(O vous qui croyez !), quand vous rencontrerez ceux qui sont infidèles, en marche [contre vous], ne leur montrez point le dos !
Note [édition originale] : Ce vt. et le suiv. sont évidemment antérieurs à l’engagement de Badr, donc indépendants de ce qui précède.
16
Quiconque leur montrera le dos, en ce jour — sauf s’il se détache pour un [autre] combat ou s’il se retire pour [rejoindre un autre] corps —, [celui-là] encourra la colère d’Allah, et son refuge sera la Géhenne. Quel détestable « Devenir » !
17
[Croyants !,] vous n’avez donc point tué [ces Infidèles], mais [c’est] Allah [qui] les a tués. Tu n’as point visé quand tu as visé. C’est Allah qui a visé afin de faire éprouver aux Croyants une faveur [venue] de Lui. Allah est audient et omniscient.
Note [édition originale] : ’iḏ ramayta « quand tu as visé ». Le sujet, selon les commt., serait Mahomet ; une Tradition reproduite partout dit qu’au moment d’engager le combat, le Prophète prit une poignée de gravier et la lança dans la direction des Polythéistes mekkois, en signe de malédiction. ǁ bala’an ḥasanan « une faveur ». Text. : une bonne épreuve.
18
Voilà [votre sort. Sachez] qu’Allah va réduire à rien le stratagème des Infidèles !
[Aux Mekkois, après leur défaite à Badr.]
19
[Infidèles !,] si vous cherchez [où est] le succès (fatḥ), le succès est là, devant vous. Si vous cessez [d’être hostiles], cela sera un bien pour vous. Si vous recommencez, Nous recommencerons, et votre masse ne vous servira en rien, fût-elle nombreuse. [Sachez] qu’Allah est avec les Croyants !
[Objurgations aux Croyants, avant Badr (?).]
20
O vous qui croyez !, obéissez à Allah et à Son Apôtre ! Ne vous détournez point de Lui alors que vous entendez !
21
Ne soyez pas comme ceux qui ont dit : « Nous avons entendu », alors qu’ils n’entendent point.
22
Les pires des êtres (dâbba), aux yeux d’Allah, sont les sourds et les muets qui ne raisonnent point.
23
Si Allah avait reconnu en eux quelque bien, Il les aurait fait entendre. [Mais] même s’Il les avait fait entendre, ils se seraient détournés et se seraient écartés.
24
O vous qui croyez !, répondez à Allah et à l’Apôtre, quand celui-ci vous appelle vers ce qui vous fera vivre ! Sachez qu’Allah s’interpose entre l’Homme et son cœur et que, vers Lui, vous serez rassemblés !
25
Préservez-vous d’une tentation [d’abjurer] (fitna) qui n’atteindra pas spécialement ceux qui parmi vous auront été injustes ! Sachez qu’Allah est terrible en [Son] châtiment !
Note [édition originale] : Ce vt. ne paraît pas à sa place. — Qui n’atteindra pas. Var. : la tuṣibanna « qui atteindra certainement ».
26
Rappelez-vous quand vous étiez peu, abaissés sur la terre, craignant que les gens ne vous ravissent ! [Allah] vous a [alors] donné refuge. Il vous a assistés de Son secours. Il vous a attribué d’excellentes [nourritures, espérant que] peut-être vous serez reconnaissants.
27
O vous qui croyez !, ne trahissez ni Allah ni l’Apôtre !, sans quoi vous tromperiez la confiance mise en vous, alors que vous vous trouvez savoir.
Note [édition originale] : Une donnée biographique met ce vt. en rapport avec le manque de droiture d’un certain Abû-Lubâba qui, bien que musulman, avait donné au clan juif des Qurayza un avis contraire aux intérêts de ses frères. — ’amânata-kum « la confiance mise en vous ». Le texte porte ’am(â)n(â)ti-kum (avec â suscrit) « vos dépôts » qui n’offre pas de sens convenable. ǁ Vous vous trouvez savoir = vous avez reçu la Science par votre conversion, — ou bien : vous manquez sciemment à votre foi.
28
Sachez que vos biens et vos enfants sont tentation (fitna) !, alors qu’auprès d’Allah est une immense rétribution.
29
O vous qui croyez !, si vous êtes pieux envers Allah, Il vous
Facsimile Image Placeholder
donnera une Salvation (furqân), vous fera remise de vos mauvaises actions et vous pardonnera. Allah est Détenteur de la Faveur Immense.
[Rappel a Mahomet, avant Ohod, des agissements passés des Polythéistes mekkois.]
30
[Prophète !, rappelle-toi] quand ceux qui sont infidèles machinaient contre toi pour t’affermir ou te tuer ou t’expulser ! Ils machinaient alors qu’Allah machinait, mais Allah est meilleur en Sa machination.
Note [édition originale] : Il semble que ce rappel de l’attitude des Polythéistes, envers Mahomet, soit destiné à faire tomber les scrupules et les hésitations du Prophète envers ses anciens contribules.
31
[Rappelle-toi] quand Nos aya leurs étaient communiquées et qu’ils s’écriaient : « Nous avons entendu. Si nous voulions, nous dirions pareille chose. Ce ne sont qu’histoires des Anciens. »
32
[Rappelle-toi] quand ils disaient : « Dieu ! si ceci est la Vérité [venue] de Toi, fais pleuvoir sur nous des pierres du ciel ou bien frappe-nous [sans délai] d’un tourment cruel ! »
Note [édition originale] : Si ceci = si cette Révélation.
33
[Mais] Allah n’est point tel qu’Il tourmentât [ces Incrédules], alors que tu te trouvais parmi eux, et Allah n’est point leur tourmenteur alors qu’ils demandent [Son] pardon.
34
Pourquoi Allah ne les tourmente-t-Il cependant point, alors qu’ils écartent [les Croyants,] de la Mosquée Sacrée dont ils ne sont point les desservants ? Les desservants [de la Mosquée Sacrée] sont seulement les Pieux. alors qu’ils ne sont point les adeptes d’Allah ? Les adeptes [d’Allah] sont seulement les Pieux. Mais la plupart d’entre eux ne savent point.
Note [édition originale] : ’awliyâ’u-hu. Text. : les desservants de lui. Le pronom hu « de lui » est équivoque et peut aussi bien remplacer Allah que la Mosquée Sainte (masculin en arabe).
35
La prière [des Infidèles], auprès de la Mosquée Sacrée, ne consiste qu’en sifflements et battements de mains. Goûtez le Tourment en prix d’avoir été infidèles !
36
Ceux qui sont infidèles dépensent leurs biens pour écarter du Chemin d’Allah. Ils les dépenseront puis, sur eux, sera une lamentation et ensuite ils seront vaincus.
Note [édition originale] : Pour la datation de tous ces versets voir Trad. Cor., p. 834. seq. notes.
36

Facsimile Image Placeholder
[37] Ceux qui sont infidèles, vers la Géhenne seront rassemblés,
37
[38] pour qu’Allah distingue le Méchant du Bon, [qu’]Il mette le Méchant sur le Méchant, [qu’]Il les empile tous et les place dans la Géhenne. Ceux-là seront les Perdants.
38
[39] Dis à ceux qui sont infidèles que s’ils cessent, il leur sera pardonné ce qui est passé. Si [au contraire] ils recommencent [, ils seront châtiés] : le sort traditionnel (sunna) des Anciens est révolu.
Note [édition originale] : Le sort traditionnel etc. = le châtiment qui frappa les Anciens, pour leur impiété, les frappera aussi.
[Appel aux armes, avant Ohod.]
39
[40] Et combattez-les jusqu’à ce que ne subsiste plus de tentation [d’abjurer] (fitna) et que le Culte en entier soit [rendu] à Allah ! S’ils cessent [, ils seront pardonnés], car Allah, sur ce qu’ils font, est clairvoyant.
40
[41] S’ils tournent le dos, sachez qu’Allah est votre maître ! Quel excellent maître ! Quel excellent auxiliaire !
41
[42] Quelque chose que vous preniez, en butin, sachez que le quint [en] appartient à Allah, à l’Apôtre, au Proche [de celui-ci], aux Orphelins, aux Pauvres, au Voyageur, si vous croyez en Allah et à ce qu’Il fit descendre sur Son serviteur, au Jour de la Salvation, au jour où les deux troupes se rencontrèrent. Allah, sur toute chose, est omnipotent.
Note [édition originale] : La règle concernant le partage du butin, si vague dans le vt. 1, se trouve ici complétée. On peut donc conjecturer que la disposition arrêtée ici est intervenue soit peu de temps après la première, soit immédiatement avant Ohod. — Et à ce qu’Il fit descendre etc. Peut-être une allusion à la révélation du vt. 1 de la présente sourate. ǁ Le Jour de la Salvation = la Journée de Badr. ǁ Au jour où les deux troupes etc. En l’état actuel du texte, ce trait est une apposition explicative de : Jour de la Salvation.
42
[43] Quand vous étiez sur le versant le plus proche et [les ennemis] sur le versant le plus éloigné, tandis que les gens montés étaient en dessous de vous —, si vous vous étiez convenu d’un rendez-vous, vous vous seriez opposés sur [le choix de] ce rendez-vous, mais [tout advint] pour qu’Allah accomplît un ordre qui reçut exécution,
42
[44] pour que pérît celui qui périt sur [vue d’]une Preuve et pour que vécût celui qui vécut sur [vue d’]une Preuve. En vérité, Allah est certes audient et omniscient.
Note [édition originale] : ‛an bayyinatin « sur [vue d’]une Preuve ». Autre sens : par [efficience d’]une Preuve.
43
[45] [Rappelle-toi] quand, en songe, Allah te faisait voir [les ennemis]
Facsimile Image Placeholder
peu nombreux car s’Il te les avait fait voir nombreux, vous (sic) auriez perdu courage et auriez discuté sur l’affaire, mais Allah [vous] a donné apaisement. Il connaît les pensées des cœurs.
44
[46] [Rappelez-vous] quand [Allah], au moment de la rencontre, faisait apparaître vos ennemis peu nombreux à vos yeux et vous minimisait à leurs yeux, pour qu’Allah accomplît un ordre qui reçût exécution ! A Allah reviennent les ordres.
[Objurgations et encouragements aux Croyants, soit avant, soit après Ohod.]
45
[47] O vous qui croyez !, quand vous rencontrerez une troupe [ennemie], soyez fermes !, invoquez beaucoup Allah ! Peut-être serez-vous bienheureux !
Note [édition originale] : Ce vt. et le suiv. ne sont pas liés grammaticalement aux précédents. La datation en est difficile. Le mot fi’atan « un groupe » peut en effet évoquer deux choses. Ou bien il vise un corps détaché du gros des forces mekkoises en marche sur Médine, et alors ces vt. sont antérieurs à Ohod. Ou bien il désigne un groupe ennemi quelconque qu’il faudra attaquer selon les ordres du Prophète et non comme à Ohod ; dans ce cas, ces vt. sont une leçon tirée de cette défaite. Cf. la fin de la note suiv.
46
[48] Obéissez à Allah et à Son Apôtre ! Ne soyez pas en contestation, sans quoi vous mollirez et le vent favorable tournera ! Soyez constants ! Allah est avec les Constants.
47
[49] Ne soyez pas comme [ces Infidèles] qui sortirent de leur habitat, avec pompe et ostentation publique, [qui] écartaient du Chemin d’Allah alors qu’Allah [, de Sa Science,] enveloppait ce qu’ils faisaient.
Note [édition originale] : Ce vt. 49 fait nettement allusion au déploiement de forces des Mekkois, lors d’une marche sur Médine. Il peut très bien s’agir de celle qui se termina par la victoire des Mekkois à Ohod, mais ceci ne cadre pas avec le contenu du vt. suiv. En tout cas, ce vt., mis à la suite des précédents, implique que, lors de la fixation définitive du texte, ces vt. 47 et 48 étaient sentis comme postérieurs à Ohod.
48
[50] A Et [ne soyez pas comme les Infidèles], quand B Et [rappelez-vous] quand le Démon para leurs actions [de fausses apparences] et leur dit : « Nul parmi les Hommes, en ce jour, ne sera vainqueur de vous ! Je suis votre parrain ! » [Toutefois], quand les deux troupes furent
Facsimile Image Placeholder
en vue l’une de l’autre, [le Démon] fit marche arrière et dit [aux Infidèles] : « Je suis irresponsable de vous. Je vois ce que vous ne voyez pas. Je crains Allah. Allah est terrible en [Son] châtiment ! »
Note [édition originale] : Ce vt. est légèrement plus long que les autres. On peut le considérer soit comme lié (version A), soit comme non lié au précédent (version B). Il fait nettement allusion à une fallacieuse promesse de victoire faite par le Démon aux Polythéistes mekkois. Ce vt. ne saurait donc être immédiatement postérieur à la victoire des Mekkois, à Ohod. Le plus plausible est d’admettre une allusion à la victoire des Musulmans à Badr. Si cette interprétation est correcte, on doit ou bien situer les vt. 47 à 49 immédiatement avant Ohod, ou bien adopter la version B qui fait de ce vt. 50 un vt. déplacé.
49
[51] [Rappelez-vous] quand les Hypocrites dirent, ainsi que ceux au cœur de qui est un mal : « Ces gens-ci ont été trompés par leur religion. » Celui qui s’appuie sur Allah [sera sauvé], car Allah est puissant et sage.
Note [édition originale] : Ce vt. se relie mal au précédent. Par le contenu, il s’apparente aux vt. 37 sqq. Si, comme on a lieu de le penser, il constitue une addition postérieure à Ohod, il ne peut en rien servir à la datation du fond primitif. Si au contraire il est originellement à sa place, ce qui est peu vraisemblable, il prouve que l’ensemble des vt. 45 à 55 est postérieur à cette défaite des Musulmans.
50
[52] Ah ! puisses-tu voir quand les Anges rappelleront [tawaffā] ceux qui auront été infidèles, leur frappant la face et le derrière [en criant] : « Goûtez le tourment de la Calcination !
Note [édition originale] : Ce vt. s’enchaîne parfaitement au vt. 49, ce qui donne quelque valeur à l’hypothèse d’une addition des vt. 50 et 51.
51
[53] C’est en prix de ce que vos mains ont accompli antérieurement. Allah n’est point injuste (ẓallâm) envers [Ses] serviteurs ».
52
[54] [Leur sort sera] comme le sort des gens de Pharaon et de ceux qui furent avant eux : Ayant été incrédules en les signes d’Allah, Celui-ci les a frappés pour leurs péchés. Allah est fort et terrible en [Son] châtiment.
Note [édition originale] : Ce vt. est bien en place dans la sourate III, 9, mais fait ici double emploi avec le vt. 56.
53
[55] C’est qu’en effet Allah n’a point changé un bienfait dont Il avait gratifié un peuple, avant que ce peuple eût modifié ce qui était en lui-même. Allah est audient et omniscient.
54
[56] [Leur sort sera] comme le sort des gens de Pharaon et de ceux qui furent avant eux : Ayant traité Nos signes de mensonges, Nous avons fait périr ceux-ci pour leurs péchés ; Nous avons englouti les gens de Pharaon ; tous furent des Injustes.
[Contre des alliés parjures, a Médine.]
55
[57] Les pires des êtres (dâbba), auprès d’Allah, sont ceux qui, ayant été infidèles [dans le passé], ne croient point [actuellement],
Note [édition originale] : Ne croient point = s’obstinent à ne pas croire.
56
[58] [ceux] avec qui tu as conclu un pacte, qui ensuite violent ce pacte, à toute occasion, et qui ne sont point pieux.
Note [édition originale] : Ce vt. fait allusion soit aux intrigues des Juifs Qaynuqâ‛ après Badr, soit à la trahison des Juifs Qurayza, lors de ’Ohod.
57
[59] Assurément, tu les acculeras dans la guerre. Disperse donc par eux ceux qui sont derrière eux ! Peut-être s’amenderont-ils.
Note [édition originale] : Disperse donc par eux etc. = en les dispersant, montre à ceux disposés à les imiter quelle sera leur punition.
58
[60] Assurément [, Prophète !,] tu craindras une trahison, de la part de certains. Rejette [leur alliance], tout uniment ! Allah n’aime pas les traîtres.
Note [édition originale] : min qawmin « de la part de certains ». Text. : de la part d’un peuple.
[Appel aux armes contre les Polythéistes, avant Ohod.]
59
[61] Que ceux qui sont infidèles ne croient pas [Nous] devancer ! Ils ne sauraient [Nous] réduire à l’impuissance.
Note [édition originale] : Var. canonique : Ne crois point que ceux qui sont infidèles [Nous] devancent.
60
[62] Préparez, contre [ces Infidèles], ce que vous pourrez de force et de chevaux par quoi vous effraierez l’ennemi d’Allah et votre ennemi et d’autres, en dehors d’eux, que vous ne connaissez pas et qu’Allah connaît ! Quelque chose que vous dépensiez, dans le Chemin d’Allah, vous sera exactement rendu et vous, vous ne serez point lésés.
61
[63] S’ils inclinent [au contraire] à la paix, incline vers celle-ci [, Prophète] ! Appuie-toi sur Allah ! Il est l’audient, l’omniscient.
62
[64] S’ils veulent te tromper…, que ton suffisant soit Allah ! C’est Lui qui t’a déjà assisté de Son secours et de celui des Croyants.
63
[64] Il a mis l’affection entre les cœurs et si tu avais [, Prophète !,] dépensé en totalité ce qui est sur la terre, tu n’aurais pu mettre [seul] l’affection entre leurs cœurs. Mais c’est Allah qui a mis l’affection entre eux. Il est puissant et sage.
64
[65] O Prophète !, qu’Allah soit ton suffisant ainsi que pour les Croyants qui t’ont suivi !
Note [édition originale] : L’exégèse a voulu découvrir ici une allusion à un fait précis mais elle ne sait s’il s’agit de la conversion de ‛Omar ou du combat de Badr.
65

Facsimile Image Placeholder
[66] O Prophète !, encourage les Croyants à combattre ! S’il se trouve, parmi vous, vingt [hommes] constants, ils en vaincront deux cents. S’il s’en trouve cent, ils vaincront mille de ceux qui sont infidèles, car ceux-ci forment un peuple qui ne comprend pas.
Note [édition originale] : Hirschfeld rapproche ce vt. (et le suiv.) du Lévitique, XXVI, 8 : Cinq d’entre vous en poursuivront cent et cent d’entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous. Ce rappel de la disproportion des forces compensée par le courage correspond bien à la situation telle qu’elle se présenta lors de l’engagement de Ohod où 700 Croyants affrontèrent 3.000 Polythéistes.
66
[67] [Dès] maintenant, Allah vous a procuré allègement et a reconnu en vous une faiblesse. S’il se trouve, parmi vous, cent [hommes] constants, ils en vaincront deux cents. S’il s’en trouve mille, ils en vaincront deux mille, avec la permission d’Allah. Allah est avec les Constants.
Note [édition originale] : Ce vt. représente incontestablement une recension parallèle à celle du précédent.
[Du traitement des captifs, après Badr.]
67
[68] Il n’est d’aucun Prophète de faire des captifs avant qu’il ait réduit à merci [les Infidèles] sur la terre. Vous voulez, [Croyants !,] ce qu’offre ce monde, alors qu’Allah veut [, pour vous,] la [Vie] Dernière. Allah est puissant et sage.
Note [édition originale] : Cette disposition, comme le disent les commt., se situe aussitôt après le succès de Badr quand certains (tel Abou-Bakr, dit-on) voulaient réclamer une rançon pour les captifs faits durant ce combat, tandis que d’autres (comme ‛Omar) exigeaient la mise à mort de ces prisonniers.
68
[69] N’était une prescription d’Allah venue précédemment, un tourment immense vous aurait touchés, à propos de ce que vous avez pris.
Note [édition originale] : Vt. très obscur dont Tab. ne donne pas moins de trois séries d’interprétations. — kitâbun « une prescription ». Selon les commt., il s’agirait de ce passage de la sourate IX, 115 : Il n’est point d’Allah, d’égarer un peuple etc. ; mais cette affirmation se heurte à une impossibilité chronologique, car la sourate IX est parmi les dernières révélations de Mahomet. L’exégèse pose donc qu’il s’agit de cette révélation alors qu’elle se trouvait encore dans l’Archétype céleste du Coran. N’est-il point permis de penser que le présent vt. fait allusion à une révélation aujourd’hui perdue ? ǁ A propos de ce que vous avez pris. Il paraît s’agir ici des captifs libérés par les Croyants, contre rançon, avant qu’une révélation fût venue le justifier, dans le vt. 71.
69
[70] Mangez, sur ce que vous avez pris en butin, ce qui est licite et excellent, et soyez pieux envers Allah ! Allah est absoluteur et miséricordieux.
70

Facsimile Image Placeholder
[71] O Prophète !, dis à ceux des captifs qui sont entre vos mains : « Si Allah reconnaît quelque bien en vos cœurs, Il vous donnera mieux que ce qui vous a été pris et Il vous pardonnera. Allah est absoluteur et miséricordieux ».
71
[72] S’ils veulent vous trahir, ils ont déjà trahi Allah auparavant. [Mais] Celui-ci vous a fait vous saisir d’eux. Allah est omniscient et sage.
Note [édition originale] : Ce vt. isolé évoque ou complète le vt. ci-dessus.
[Définition de la Communauté des Croyants, a Médine.]
72
[73] Ceux qui croient, qui ont émigré et mené combat, de leurs biens et de leurs personnes, dans le Chemin d’Allah, ceux qui [leur] ont donné refuge et [les] ont secourus, — [tous] ceux-là sont affiliés les uns aux autres. Avec ceux qui croient, [mais] n’ont pas émigré, vous n’aurez aucune affiliation jusqu’à ce qu’ils émigrent ; s’ils vous demandent secours, eu égard à la religion, à vous de les secourir sauf contre des gens (qawm) entre lesquels et vous existe une alliance. Allah, sur ce que vous faites, est clairvoyant.
Note [édition originale] : Ce vt. et le suiv. se situent très peu de temps après l’Émigration. ǁ ’awlivâ’u « affiliés ». Le terme est difficile à rendre ; il renferme ici la notion de parenté, de responsabilité découlant de celle-ci, jointe à celle d’assistance, de confiance et d’affection réciproques.
73
[74] Ceux qui sont infidèles sont affiliés les uns aux autres. Si vous n’assistez pas les Croyants non encore émigrés, il y aura tentation [d’abjurer] (fitna) sur la terre et grand scandale.
Note [édition originale] : Si vous n’assistez pas etc. Text. : Si vous ne le faites pas.
74
[75] Ceux qui croient, qui ont émigré et mené combat dans le Chemin d’Allah, ceux qui [leur] ont donné refuge et [les] ont secourus, — [tous] ceux-là sont véritablement les Croyants. A eux pardon et généreuse attribution, [dans l’Au-delà].
75
[76] Ceux qui, ayant cru par la suite, ont émigré et mené combat avec vous, ceux-là sont [aussi] des vôtres. Toutefois, ceux liés par la consanguinité sont mutuellement plus proches, dans la prescription d’Allah. Allah, sur toute chose, est omniscient.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DU BUTIN,
contenant soixante & quinze versets,
escrit à la Medine.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Ils te demanderont à qui appartient le butin
Note [édition originale] : Les gens de Mahomet entrerent en difficulté touchant le partage du butin qu’ils avoient conquis au combat de Beder. Mahomet le partagea entre eux. Voy Gelaldin.
,
Facsimile Image Placeholder
Dis leur, le butin appartient à Dieu & à son Prophete, craignez Dieu, vivez avec amitié mutuelle, & obeissez à sa divine Majesté & à son Prophete si vous croyez en sa loy.
2
Ceux qui ont peur lors qu’ils entendent parler de Dieu, qui ont augmenté leur foy lors qu’ils ont oüy raconter ses miracles, qui se confient en luy,
3
qui perseverent en leurs prieres, & qui depensent en œuvres pies quelque partie de leurs biens,
4
croyent en l’unité de sa divine Majesté, ils ont le degré de leur demeure en Paradis, ils recevront de leur Seigneur pardon de leurs pechez, & un tres-grand tresor.
5
Lors que ton Seigneur t’a fait sortir de ta maison pour aller contre les infidelles ; une partie des vray-croyants a eu grande aversion de combattre,
6
ils ont disputé avec toy de la necessité des combats, apres avoir veu & cogneu que leurs ennemis les conduisoient à une mort certaine.
7
Souvenez-vous que Dieu vous a promis qu’une partie de l’armée des infidelles vous obeyroit ; Demandez-vous autre chose que la gloire & l’honneur de la victoire ? Dieu confirme la verité par ses paroles & extermine les meschans,
8
il confirme la verité & extermine le mensonge, encore que ce soit contre la volonté des impies ;
9
Souvenez-vous que vostre Seigneur vous a exaucé lors que vous luy avez demandé secours, & qu’il vous a secouru avec mille de ses Anges envoyés du Ciel,
10
Dieu ne vous a envoyé ce secours que pour vous faire cognoistre sa grace, & pour assurer vos cœurs, la
Facsimile Image Placeholder
victoire
ne procede que de Dieu, il est tout-Puissant & tres-Sage :
11
Souvenez-vous que Dieu vous a couvert d’un sommeil asseuré, & qu’il a fait descendre l’eau du Ciel pour vous laver, pour vous purifier, & pour vous délivrer de la malice du Diable, attachez en vos cœurs la generosité & la patience, & marchez avec asseurance.
12
Dieu a dit à ses Anges, je seray avec vous, assurez les pas des vray-croyans, Je jetteray la peur dans le cœur des impies, frappez les sur la teste, & leur donnez sur les doigts, & sur les pieds,
13
parce qu’ils ont contrarié à ma volonté, & à celle du Prophete. Dieu chastie rigoureusement ceux qui desobeïssent à ses commandemens, & qui contrarient aux volontez de son Prophete,
14
les infidelles ont cy-devant gousté ses chastimens en ce monde, & ressentiront à la fin les peines du feu d’Enfer.
15
O vous qui croyez en Dieu, ne tournez pas le dos aux impies comme vaincus lors qu’ils s’approcheront pour vous combattre,
16
celuy qui leur tournera le dos retournera en la colere de Dieu, & sera precipité dedans le feu d’Enfer ;
17
Vous n’avez pas tué les infidelles (au combat de Beder) Dieu les a tué luy-mesme
Note [édition originale] : : v. Gelald.
.
Note [édition originale] : O Mahomet.
Tu n’as pas jetté les pierres contr’eux, Dieu les a jettées afin de gratifier les vray-croyans, il entend tout ce qu’ils disent, & sçait tout ce qu’ils font,
18
certainement il augmentera l’affliction des impies ;
19
Lors que vous avez demandé la victoire, elle vous a esté donnée, si vous quittez vostre impieté vous ferez bien ; si vous retournez
Facsimile Image Placeholder
combatre contre le Prophete, sçachez que je le protegeray contre vous, vos gens de guerre ne vous serviront de rien encore qu’ils soient en grand nombre, parce que Dieu est avec les vray-croyans.
20
O vous qui croyez, obeïssez à Dieu & à son Prophete, ne vous esloignez pas de luy, puisque vous avez oüy les commandemens de sa divine Majesté,
21
ne soyez pas comme ceux qui disent nous avons oüy, & ont esté sourds & muets,
22
l’ignominie & le malheur que Dieu donne aux animaux est d’estre sourds & muets, & de ne pas avoir l’usage de la raison,
23
si Dieu eust veu quelque bonne volonté aux infidelles, il ne les auroit pas laissés dans leur sourdité, mais encore qu’ils eussent oüy clairement ils se seroient tousjours esloignés de sa loy, & auroient esté des opiniastres.
24
O vous qui croyez en Dieu, obeïssez à Dieu & au Prophete, demandez la vie eternelle en vos oraisons, & sçachez que Dieu separera l’amer du foye, qu’il separera l’infidelle d’avec le vray-croyant, & que vous serez tous assemblez devant luy pour estre recompensez & chastiez de vos œuvres,
25
craignez la punition qui arrivera particulierement aux seditieux, & aux ingrats, Dieu est grief en ses chastimens :
26
Souvenez-vous comme vous n’estiez au terroir de la Meque qu’une poignée de gens foibles, & avec peur d’estre pris & enlevés par les infidelles ; Dieu vous a assurez, il vous a protegé, & enrichis de toutes sortes de biens, peut-estre que vous l’en remercierez.
27
O vous qui croyez, ne trahissez pas Dieu, ny
Facsimile Image Placeholder
le Prophete, ny ceux qui se fient en vous, & qui ont confié leur bien entre vos mains,
28
autrement vos richesses & vos enfans vous tourmenteront en l’autre monde ; Il y a chez Dieu une tres-grande recompense pour les gens de bien.
29
O vous qui croyez, si vous craignez Dieu il esloignera vos ennemis de vous, & vous pardonnera vos pechez, sa bonté est infinie.
30
Les impies ont conspiré contre toy pour te saisir, pour te tuer, ou pour te chasser de la Meque, mais Dieu a rendu leur conspiration sans effect, il sçait tous les desseins des conspirateurs ;
31
lors qu’on leur a raconté ses miracles & enseigne ses commandemens, ils ont dit, nous les avons oüy, nous eussions bien dit de semblables choses si nous eussions voulu, ce n’est qu’une chanson, & une fable de vieilles gens :
32
Souviens-toy comme ils ont dit, mon Dieu, si ce que nous raconte Mahomet est veritable, fais tomber sur nous une pluye de cailloux, & nous chastie rigoureusement ;
33
Il ne les chastiera pas quand tu seras avec eux, ny lors qu’ils luy demanderont pardon,
34
Qui a t’il qui puisse empescher Dieu de les chastier ? ils ne sont pas en sa grace lors qu’ils empeschent les vray-croyans d’entrer au Temple de la Meque, il ne protege que ceux qui ont sa crainte devant les yeux, mais la plus grande partie d’entr’eux ne le sçait pas cognoistre :
35
leurs oraisons sont fort legeres, ils se touchent à la main dedans le Temple, mais ils ressentiront un jour la punition de Dieu à cause de leur impieté.
36
Les infideles qui
Facsimile Image Placeholder
depensent
leur bien pour destourner le peuple de la loy de Dieu auront regret de leur depense, ils en seront honteux & seront precipitez dedans le feu d’Enfer.
37
Dieu separera le bon d’avec le meschant, il precipitera les meschans dedans le feu d’Enfer, & seront au nombre des gens perdus ;
38
s’ils se convertissent il leur pardonnera le passé, & s’ils retournent combatre contre le Prophete, ils seront traitez comme les premiers ;
39
tuez-les pour eviter sedition, afin qu’il n’y ait point de loy au monde que la loy de Dieu, s’ils quittent leur impieté Dieu verra ce qu’ils feront,
40
s’ils s’esloignent de la foy, sçachez que Dieu seul est vostre Seigneur & vostre Protecteur.
41
La cinquiéme partie du butin que vous conquerrez sur vos ennemis appartient à Dieu, au Prophete, à ses parens, aux orphelins, aux pauvres & aux pelerins qui sont en necessité, vous observerez ce qui est cy-dessus ordonné si vous croyez en Dieu, en ce que nous avons inspiré à nostre serviteur
Note [édition originale] : C’est Mahomet.
, & au jour que la distinction des bons & des meschans a esté cognuë à la rencontre des deux camps
Note [édition originale] : C’est le jour de la bataille de Beder. Voy Gelaldin.
: Dieu est tout-Puissant,
42
vous estiez en un lieu eslevé le plus proche de la Medine, vos ennemis estoient esloignez du costé du valon, & la cavalerie ennemie estoit au dessous de vous, si vous eussiez promis de donner bataille, vo9 eussiez contrevenu à vostre promesse à cause du grand nombre des infidelles, mais ce que Dieu veut est promptement executé, il exterminera ceux qui seront impies apres avoir veu ce combat signe evident de
Facsimile Image Placeholder
la verité de la mission du Prophete, & donnera la vie aux vray-croyans, il entend tout & sçait tout,
43
il vous a fait voir vos ennemis en songe en petit nombre ; s’il vous eust fait paroistre leur grand nombre vous auriez eu apprehension de combatre, mais il vous a delivré de peur, il sçait ce qui est dans le cœur des hommes ;
44
lors qu’il vous a fait voir à leurs yeux, il vous a fait paroître en petit nombre pour accomplir sa volonté, tout dépend de Dieu.
45
O vous qui croyez, faites alte lors que vous serez en presence des troupes ennemies, & priez Dieu avec affection, peut-estre que vous serez bien heureux,
46
obeïssez à Dieu & au Prophete son Apostre, si le desordre & la peur vous surprennent vous perdrez vostre reputation, perseverez, Dieu est avec ceux qui perseverent à bien faire,
47
Ne soyez pas comme ceux qui sont sortis de leurs maisons avec joye simulée & hipocrisie, & destournent le monde du droict chemin, Dieu sçait tout ce qu’ils sont,
48
Le Diable leur a fait trouver leurs actions agreables, il leur a dit, personne n’obtiendra aujourd’huy victoire sur vous je seray avec vous, & lors qu’il a veu les deux champs de bataille, il est retourné sur ses pas il a pris la fuitte, & a dit, je suis innocent du mal que vous faites, je voy ce que vous ne voyez pas
Note [édition originale] : Les Turcs croyent que
le Diable
Correction de : les Diables
vid les Anges qui combatoient pour Mahomet.
, j’ay peur de Dieu tout-Puissant, il est rude en ses chastimens.
49
Les meschans & ceux qui estoient foibles en leur foy ont dit parlant des vray-croyans, ces gens se glorifient de leur loy : On leur a respondu, celuy qui mettra son
Facsimile Image Placeholder
appuy
en Dieu, cognoistra qu’il est plus puissant que ses ennemis, & qu’il est tres-prudent en ce qu’il fait ;
50
Tu as veu les Anges qui ont fait mourir les infidelles, ils les ont battus par devant & par derriere, & leur ont dit, goustez les tourmens du feu
51
que vous avez merités, Dieu ne fait point d’injustice à ses creatures.
52
Les gens de Pharaon estoient infidelles, & ceux qui les ont precedez ont mesprisé les miracles & les commandemens de Dieu, mais il les a rigoureusement chastiez, il est tout-Puissant, & tres-rude en ses chastimens,
53
il n’exterminera pas ceux qui alterent les graces qu’il a données au peuple, jusques à ce qu’ils ayent altere la grace qu’il leur a donnée à eux-mesmes.
54
Les gens de Pharaon estoient infidelles ; Ceux qui les ont precedé ont desobey aux commandemens de ton Seigneur, mais nous les avons exterminez à cause de leur peché, nous les avons submergez, parce qu’ils estoient injustes
Note [édition originale] : Voy kitab el tenoir.
,
55
Les impies sont semblables aux animaux, ils ne croiront jamais en Dieu.
56
Ceux qui ont promis (de ne point donner de secours aux infidelles) & ont contrevenu à leur promesse, n’ont pas eu la crainte de Dieu devant les yeux,
57
si tu les rencontre en voyage, separe-toy d’eux, leur punition les suit de prés, peut-estre qu’ils y penseront.
58
Si vous avez peur que quelqu’un vous trahisse & vous manque de parole, ne recevez point de promesse de luy, & ne luy promettez rien, Dieu n’ayme pas les traistres :
59
Ne croyés pas que les infidelles évitent la punition de Dieu,
60

Facsimile Image Placeholder
retournez
au combat contr’eux de toute vostre force, les licols des chevaux espouventeront les ennemis de Dieu, & les vostres, & encores d’autres personnes que vous ne cognoissez pas, mais Dieu les cognoist tous ; la depense que vous ferez pour son service vous sera payée, & ne vous sera point fait d’injustice.
61
Si tes ennemis inclinent à la paix, tu ne feras pas mal d’y incliner comme eux, confie-toy en Dieu, il entend tout ce qu’ils disent, & sçait tout ce qu’ils font,
62
s’ils te veulent tromper Dieu te protegera, & tous les vray-croyans
63
tasche, d’unir leurs cœurs, mais quand tu despenserois tous les biens du monde, tu ne les pourrois pas unir ; Dieu les unira un jour, il est tout-Puissant & Prudent en ses œuvres.
64
O Prophete, la protection de Dieu te suffit, & aux gens de bien qui t’ont suivy.
65
Exhorte les vray-croyants de combattre les infidelles, si vous estes vingt assemblez avec resolution & perseverance, vous desfairez deux cens infidelles, si vous estes cent vous en vaincrez mille, les infidelles sont des ignorans ;
66
mais Dieu veut alleger vostre fardeau, il cognoist vostre foiblesse ; si vous estes cent vray-croyans, vous vaincrez deux cens infidelles, si vous estes mille vous en desfairez deux mille par la permission de Dieu, il ayde ceux qui attendent son secours avec perseverance.
67
Le Prophete ne peut pas estre prisonnier, il s’establira en terre avec advantage sur les infidelles ; Vous demandez les biens de la terre, & Dieu vous veut donner les tresors du Ciel, il est
Facsimile Image Placeholder
toutPuissant
& Sage ;
68
Si Dieu ne vous eust enseigné ses commandemens, vous eussiez souffert de grands tourmens ;
69
mangez des animaux mondes qu’il vous a permis de manger, & craignez Dieu, il est clement & misericordieux à ceux qui ont sa crainte devant les yeux.
70
O Prophete, dis à ceux qui seront prisonniers en tes mains, Dieu sçait ce qui est en vos cœurs, il vous recompensera de ce que vous aurez perdu, & vous pardonnera vos pechez si vous vous convertissez, il est clement & misericordieux ;
71
S’ils te trahissent, ils ont trahy Dieu auparavant toy, separe-les d’avec les vray-croyans, Dieu sçait tout, & est tres-Prudent en ce qu’il ordonne.
72
Ceux qui ont crû en Dieu, ceux qui se sont esloignez des meschans, ceux qui ont employé leur bien & leurs personnes à combattre pour la loy de Dieu, ceux qui ont protegé le Prophete & qui l’ont deffendu, sont tous protecteurs & amis les uns des autres, vous n’aurez point de consideration de l’alliance des vray-croyans qui ne se sont pas separez de la compagnie des infidelles, jusques à ce qu’ils s’en soient separez ; s’ils vous demandent secours touchant la Religion, vous estes obligés de les proteger, excepté contre ceux qui ont confederation avec vous, Dieu void tout ce que vous faites,
73
Les infidelles se protegent les uns les autres, si vous leur obeïssez, il y aura de grands desordres, & plusieurs seditions en terre ;
74
Ceux qui ont crû en Dieu, ceux qui se sont separez des meschans, ceux qui ont combattu pour la
Facsimile Image Placeholder
loy de Dieu, ceux qui ont restably le Prophete, & qui l’ont deffendu contre ses ennemis, sont veritablement fidelles & vray-croyans, ils recevront de Dieu pardon de leurs pechez & de tres-grands tresors.
75
Ceux qui apres avoir crû en Dieu se sont esloignez des meschans, & ont combattu avec vous sont des vostres, ils seront heritiers de leurs parens, Dieu l’a ainsi ordonné, il sçait tout.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XVIII
1
Note [édition originale] : Bona opera.
Omnis rerum et orationum quae Deo debentur excessus, Deo legatoque suo gratus existat. Omnes Deum timeant, et uicissim benefaciant, Deum adorantes, suo legato, si boni fuerint, fidem adhibeant,
2
eos imitando, qui lachrymas deum inuocando effundunt. Diuina legendo
Facsimile Image Placeholder
miracula, suam fidem corroborant, et se prorsus Deo commendant,
3
facientes orationes de bonis uestris sibi datis expendunt.
4
Illi namque ueritati bonoque credentes, ueniam summumque bonum a Deo recepturi, coram ipso gradum excelsum obtinebunt.
5
Postquam te Deus uirtutibus atque ui a domo tua traxit, plurimae gentes ad fidem coactae,
6
in ueritate iam manifesta, ratiocinantes disceptant : iis comparabiles, qui ad mortem scientes adducuntur.
7
Note [édition originale] : Dei auxilium in bello.
Cum Deus uos expugnaturos ire gentem illam praecepit, nequaquam opinati estis ipsum uobis auxiliaturum.
8
Sed ipse quidem ueritatem sui uerbi confirmat, incredulos a primo ad infimum damnat, ueritatem probat, falsum quidem delet, aut infirmat.
9
Unde uobis inuocantibus Deum, licet haec incredulis dolorem parerent, me daturum uobis auxilium, mille angelorum pollicitus sum.
10
Sciendum quidem, Deum, cuius est omnis uis et auxilium atque uindicta, totum hoc fecisse, ut plenum uobis gaudium cordiumque firmamentum infunderet.
11
¶ Quoniam uobis Deus somnum ad cordium uestrorum quietem induxit, et aquam, qua loti mundique essetis, ut sic a uerbis diaboli retracti, corda uestra pedesque firmaretis, coelitus demisit.
12
Note [édition originale] : Angeli boni ultores malorum.
Angelis suis ait : Ego uobiscum semper praesens adero : uos autem euntes, illos meos homines firmate, et adiuuate : Incredulorum ceruices atque manus, quorum cordibus ego timorem iniiciam, percutite,
13
quoniam mihi meoque legato non crediderunt. Omnis etenim resistens,
14
me grauem in fine sentiet, ignemque gehennae subibit.
15
Note [édition originale] : Metu fugiens in bello gehennam promeretur.
Nullus uir bonus incredulos aggrediens, eis terga uertat,
16
nisi causa commodioris adaptationis, et praemunitionis : Sin autem, iram diuinam ignemque perpetuum, malamque uiam incurret.
17
Nullatenus te caedem meis intulisse, uel eos proiecisse praesumas. Ego namque peremi, ego proieci. Constat autem hoc diuinitus factum, ut Deus omnium auditor et cognitor,
18
suorum cordium effectus atque secreta cerneret, qui semper artem atque negotium incredulum infirmat.
19
Si litem atque uictoriam quaeritis, ecce iam uestris adest manibus. Sed nos conuerti, uobis est utilius atque melius : Sin autem, licet uestrae gentis maior sit numerus, nil prodesse poterit. Quia deus est adiutor bonorum.
20
Viri itaque boni, Dei legatique sui sequaces estote, nusquam ab eis scienter discedentes.
21
¶ Confitentes se audisse, cum nihil audirent, imitari nolite.
22
Note [édition originale] : Homo indiscretus, uel insipiens, odiosus Deo.
Nullum enim animal coram Deo peius, quam surdus et mutus et indiscretus.
23
Eis tamen auditum praestaret, si boni quicquam illis inesse perpenderet. Licet enim bonum audirent, in eo minime perseuerarent.
24
Omnis bonus, Deo legatoque suo uocantibus eum, ut uiuificetur, respondeat :
Note [édition originale] : Timens Deum uitam consequetur.
Timens Deum, hominis cordisque sui iudicem, ad quem omnium fit reditus.
25
Nullatenus item obliuiscamini suffragii, uindictaeque diuinae.
26
Unde grates reddidistis, quando pauci debilesque, gentes uobis maleficas timebatis.
Note [édition originale] : Bella metuenda, quippe quae bonos etiam auferunt.
Lites quidem summe timendae, quoniam ipsae non solum malos uendicant, finisque Dei grauis occurreret.
27
Note [édition originale] : Prohibet fraudes, ipsamque auariciam.
Viri boni, nihil Deo, suisque nunciis, uel sibi uicissim scienter subtrahant.
29
Sciant enim, pecuniam suam atque prolem inuidiam parere. Apud Deum, summarum diuitiarum est summa copia, qui muneribus omnibus abundans,
30
timentibus se peccatorum ueniam atque salutem praebebit, qui putantes te capere, aut interficere, aut eiicere suis artibus frustratur, cum eius artes omnibus praeualeant.
31
Note [édition originale] : Contemptores Alcoran.
¶ Cum huiusmodi uiris uerba Dei leguntur, indignanter inquiunt : Iam audiuimus, et tale quid nostra uoluntate ducente faceremus. Haec enim sunt antecessorum miracula,
Facsimile Image Placeholder
32
precanturque Deum, ut si illa sit sua ueritas, semper eos lapides malumue graue pluendo coelitus irruat.
33
Deus autem eis nocere noluit, tum quia tu praesens illis intereras, tum ut poenitendo se conuertant.
34
Sed cum ipsi se prauis meritis indignos agendo, licet inscii, a templo Haran
Note [édition originale] : Templum Mechae id est, Haram.
se retrahunt,
35
nec uersus templum aliam orationem quam sibilationes gestusque manuum peragunt, cur malum Deus eis non ingerit ? Malum quidem ab illis perpetratum, ipsi gustabunt.
36
Increduli uero, suam pecuniam expendentes, ut uiam Dei rectam dereliquant, multimodam iacturam sentient. Post substantiae namque consumptionem, difficultatem inextricabilem incurrent, uincientur, et ad gehennam mittentur, ut purgaminis atque purgati sit disgregatio.
37
Ipsorum quoque purgaminum perdendorum aliud alii in gehenna superponetur.
38
Sciant tamen increduli, se praeteritorum ueniam accepturos, si se conuerterint. Sin autem, more priorum iam perierunt.
39
Note [édition originale] : Armis cogendi increduli.
Eos semper usquequo ad Deum omnes conuertantur, nullaque sit seditio seu lis, expugnate, eorumque conuersorum Deus ipse facta dignoscet.
40
¶ Sciant omnes se conuertere nolentes, Deum esse dominum nostrum bonum, et uindicem optimum.
41
Note [édition originale] : Quinta praedae Deo et prophetae, etc. danda.
Sciat item omnis in Deum credens omnipotentem, posito super prophetam die coniunctionis exercituum, quod totius praedae quinta Deo atque prophetae, et propinquis ac orphanis, et mendicis ac pauperibus debetur.
42
Die qua uos citra aquam prope, et alius uester exercitus subtus uos, alii quidem ultra longe sedes sortiti eratis, si uobis terminus poneretur, forsan fallaces uideremini. Sed Deus priusquam quid esset, omnia praeuidit. Sciendum quidem illum uerum mortuum, illumque ueraciter uiuum, qui mortem seu uitam testibus missis adeptus est, Deo res omnes audiente atque sciente :
43
quo uos pauca docente, si multa numerositas uideretur, corda uestra debilia timidaque fierent. Sed ipse omnium cordium secreta dinoscens,
44
sua uoluntate singula moderatur, qui uestris oculis caeterorum paucitatem, uisibusque suis uestri minimam quantitatem, ut suum die illa mandatum compleretur, ad quem omnia redeunt, reputauit.
45
Note [édition originale] : Fortitudo in bellis retinenda.
Omnis uir bonus in exercituum congressu firmus fiat, et Deum inuocando suum increatur auxilium, sequens ipsum, suumque legatum.
46
Cauendum quidem, ne uobis incidat contrarietas : Haec enim uos debiles efficeret, uestrumque successum minueret. Sed tolerantes et indurati perseuerate. Talibus enim Deus praestat subsidium.
47
Note [édition originale] : Propter Deum, non propter existimationem hominum belligerandum.
Eos item non imitemini, qui domos suas egrediuntur plus populi fauore, quam deitatis amore. Eorum tamen actus diuina sapientia circuit.
48
Diabolus incredulos suos actus sibi formosos apparere faciens, inquit : Hodie quidem non uincemini, quoniam uobis ego auxiliator adero : sed exercitu uiso, moram fugae non distulit, dicens : ξ *
Note [édition originale] : Signum istud superius positum, omnia exemplaria transposuerant.
Ego uidens et uobis minime uisum, Deum timeo, cuius finis grauis est, et intolerabilis.
49
¶ Increduli cordisque praui deinceps dicentes, nos uestram legem extimare meliorem, cognoscant ipsum legi bonae adhaerere, qui se prorsus Deo commendat.
50
Angeli quidem illos incredulos faciebus et tergis cedentes, et interficientes, dicebant :
51
Malum feruoris ob actus uestros antecedentes, Deo nemini nocente,
50
gustate :
52
Note [édition originale] : Pharao.
sicut illa gens Pharaonis, suique praedecessores, nostris institutis contradicentes, ob culpas suas proprias,
53
Deo nemini nisi delinquenti munus suum auferente,
52
perierunt :
54
Sed Pharao, suique, per summersionem :
55
quia caeteris animabus coram Deo deteriores sunt increduli,
56
qui prius datam firmitatem Deum non timendo uariant.
57
Note [édition originale] : Captiui aut occidendi aut seruandi.
In lite captos, uel captiua, uel
Facsimile Image Placeholder
perime, uel per hoc sui castigentur posteri,
58
et si timueritis aliquem quid subtrahere, dic illi, hoc Deo displicere.
59
Note [édition originale] : Victores ne sint securi.
¶ Cauendum, ne uos nimia securitate firmatos, increduli uicti rursus aggrediantur.
60
Vosmetipsos igitur armis, et bestiis, atque pecuniis praemunite.
Note [édition originale] : Dedentes se in fidem recipiendi sunt.
Omnes etiam uestros in uia Dei sumptus, deus nil diminuens, multipliciter reddet.
61
Vobis pacifice se subiicientes, diligenter uobis reconciliate, Dei scientis et audientis praecepto, qui tibi tuisque praesens aderit.
Note [édition originale] : Sine Dei fauore pax nullis humanis rationibus firmari potest. Utinam hoc proceres Christiani perpendant. Ex Leuit. 26. et Deut. 28. sumpta, sed male aptata.
62
Si te fallere quaesierint,
63
sine cuius uelle minime pax inter uos oriretur, licet omnem terrenam substantiam propter hoc expenderetis :
65
Tu nuncie, me tui tuorumque factorum adiutore, tuis pugnam persuade, Tui namque uiginti sustinentes et indurantes, ducentos alios superabunt : et centum uestri, caeterorum mille, quia sunt indiscreti.
66
Deus autem hoc primo propter uestram debilitatem faciens, nunc imminuit. Si centum enim fueritis, eorum ducentos uincetis : et uos mille, caeterorum duo millia, Deo praeside indurantium sustentamine.
67
Prophetarum alicui captiuos habere usquequo terras expugnasset, nondum accidit. Sed uos hunc mundum, Deus autem sapiens et incompraehensibilis alium diligit.
68
Propter hoc quidem graue malum atque poenam pateremini, nisi Dei liber praecedens omnia complectens subuenisset.
69
Nunc quidem de praeda bona comedite, timentes Deum piissimum, ueniaeque datorem.
70
Note [édition originale] : Captiuos elementer tractans propheta recipiet praemium amplissimum
.
Correction de : :
¶ Captiuis in tua manu propheta retentis, si Deus bonum inesse tuo cordi cognouerit, tua cogitatione plus atque maius tibi tribuet, cum sit pius ueniaeque largitor.
71
Si quid uero tibi simulare dissimulareue quaesierint, Deus grauis atque sapiens uindictam inde recipiet.
72
Note [édition originale] : Militare docet.
Terrarum expugnatores Dei nomine et illius obsequio, cum pecunia uitaque sua semper indurantes, et eorum auxiliatores, sibi mutua societate connectunt : quibus caeteri usquequo lites ingrediantur, nullatenus connumerantur. Tunc autem illos uestrum petentes suffragium, nisi tantum contra homines uobis foedere pacis munitos adiuuate, Deo singulos actus uestros dinoscente.
73
Increduli quoque suique factores alternum societatis connexum inibunt. Vobis quidem praedicta negligentibus, lis uastatioque multa terram occupabunt.
74
Boni expugnatores, et ob Dei gratiam indurantes, eos quoque recipientes et adiuuantes coram Deo constantes, et boni ueniam plenam adipiscentur.
75
Illi quoque boni, qui postea pugnaces effecti, uobiscum passiones sustinuerunt, dilecti simul et electi, cum libro Dei singula scientis et audientis, uobis annumerantur.