Bibliographic Information

Sourate 89 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless89

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الفجر
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
وَالْفَجْرِ
2
وَلَيَالٍ عَشْرٍ
3
وَالشَّفْعِ وَالْوَتْرِ
4
وَاللَّيْلِ إِذَا يَسْرِ
5
هَلْ فِي ذَلِكَ قَسَمٌ لِّذِي حِجْرٍ
6
أَلَمْ تَرَ كَيْفَ فَعَلَ رَبُّكَ بِعَادٍ
7
إِرَمَ ذَاتِ الْعِمَادِ
8
الَّتِي لَمْ يُخْلَقْ مِثْلُهَا فِي الْبِلَادِ
9
وَثَمُودَ الَّذِينَ جَابُوا الصَّخْرَ بِالْوَادِ
10
وَفِرْعَوْنَ ذِي الْأَوْتَادِ
11
الَّذِينَ طَغَوْا فِي الْبِلَادِ
12
فَأَكْثَرُوا فِيهَا الْفَسَادَ
13
فَصَبَّ عَلَيْهِمْ رَبُّكَ سَوْطَ عَذَابٍ
14
إِنَّ رَبَّكَ لَبِالْمِرْصَادِ
15
فَأَمَّا الْإِنسَانُ إِذَا مَا ابْتَلَاهُ رَبُّهُ فَأَكْرَمَهُ وَنَعَّمَهُ فَيَقُولُ رَبِّي أَكْرَمَنِ
16
وَأَمَّا إِذَا مَا ابْتَلَاهُ فَقَدَرَ عَلَيْهِ رِزْقَهُ فَيَقُولُ رَبِّي أَهَانَنِ
17
كَلَّا بَل لَّا تُكْرِمُونَ الْيَتِيمَ
18
وَلَا تَحَاضُّونَ عَلَى طَعَامِ الْمِسْكِينِ
19
وَتَأْكُلُونَ التُّرَاثَ أَكْلًا لَّمًّا
20
وَتُحِبُّونَ الْمَالَ حُبًّا جَمًّا
21
كَلَّا إِذَا دُكَّتِ الْأَرْضُ دَكًّا دَكًّا
22
وَجَاءَ رَبُّكَ وَالْمَلَكُ صَفًّا صَفًّا
23
وَجِيءَ يَوْمَئِذٍ بِجَهَنَّمَ يَوْمَئِذٍ يَتَذَكَّرُ الْإِنسَانُ وَأَنَّى لَهُ الذِّكْرَى
24
يَقُولُ يَا لَيْتَنِي قَدَّمْتُ لِحَيَاتِي
25
فَيَوْمَئِذٍ لَّا يُعَذِّبُ عَذَابَهُ أَحَدٌ
26
وَلَا يُوثِقُ وَثَاقَهُ أَحَدٌ
27
يَا أَيَّتُهَا النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ
28
ارْجِعِي إِلَى رَبِّكِ رَاضِيَةً مَّرْضِيَّةً
29
فَادْخُلِي فِي عِبَادِي
30
وَادْخُلِي جَنَّتِي
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
L’aube (Al-Fajr)
1
Par l’Aube !
2
Et par les dix nuits !
3
Par le pair et l’impair !
4
Et par la nuit quand elle s’écoule !
5
N’est-ce pas là un serment, pour un doué d’intelligence ?
6
N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les ’Aad
7
[avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable,
8
dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ?
9
et avec les Thamûd qui taillaient le rocher dans la vallée ?
10
ainsi qu’avec Pharaon, l’homme aux épieux ?
11
Tous, étaient des gens qui transgressaient dans [leurs] pays,
12
et y avaient commis beaucoup de désordre.
13
Donc, ton Seigneur déversa sur eux un fouet du châtiment.
14
Car ton Seigneur demeure aux aguets.
15
Quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’honorant et en le comblant de bienfaits, il dit : « Mon Seigneur m’a honoré ».
16
Mais par contre, quand Il l’éprouve en lui restreignant sa subsistance, il dit : « Mon Seigneur m’a avili ».
17
Mais non ! C’est vous plutôt, qui n’êtes pas généreux envers les orphelins ;
18
qui ne vous incitez pas mutuellement à nourrir le pauvre,
19
qui dévorez l’héritage avec une avidité vorace,
20
et aimez les richesses d’un amour sans bornes.
21
Prenez garde ! Quand la terre sera complètement pulvérisée,
22
et que ton Seigneur viendra ainsi que les Anges, rang par rang,
23
et que ce jour-là, on amènera l’Enfer ; ce jour-là, l’homme se rappellera. Mais à quoi lui servira de se souvenir ?
24
Il dira : « Hélas ! Que n’ai-je fait du bien pour ma vie future !
25
Ce jour-là donc, nul ne saura châtier comme Lui châtie,
26
et nul ne saura garrotter comme Lui garrotte.
27
« O toi, âme apaisée,
28
retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ;
29
entre donc parmi Mes serviteurs,
30
et entre dans Mon Paradis ».
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate LXXXIX.
L’Aube.
(Al-Fajr.)
Titre tiré du vt. 1.Muir voit, dans cette sourate, un texte datant de la période préapostolique. Il est de fait qu’on a ici un fond ancien auquel se sont ajoutées des additions postérieures. Il est possible de voir dans les vt. 1-4 un tout sans rapport avec la suite.
1
Par l’aube !
2
[1] par dix nuits !
Note [édition originale] : Par dix nuits. Les hésitations de Tab. montrent que la première génération musulmane ne comprenait déjà plus le sens de cette expression. Peut-être s’agit-il des dix nuits (= des dix jours) du Pèlerinage à la Mekke.
3
[2] par le pair et l’impair !
4
[3] par la nuit quand elle s’écoule !,
5
[4] (est-il, en cela, un serment pour un [homme] respectueux du sacré ?)
6
[5] ne vois-tu pas comment ton Seigneur a traité les ‛Ad
7
[6] d’Aram, possesseurs de tentes,
7
[6] d’Iram aux colonnes,
Note [édition originale] : Le ductus ’rm est vocalisé ’Iram, mais il semble bien qu’il ne s’agisse que d’une forme arabisée de Aram (les Araméens) dont le souvenir n’existait au Hedjaz que par les mentions bibliques. Le fait que ce nom propre ait été senti tantôt comme un nom de peuple, tantôt comme un nom de pays, provient de l’ambiguïté de la locution ḏâti l-‛imâdi qui se comprend dans deux sens. Il est naturellement impossible de savoir ce que ce vt. a pu exactement représenter pour la génération de Mahomet.
8
[7] [peuple tel qu’]il n’en fut pas créé de pareil dans le monde ?
9
[8] [Ne sais-tu pas comment Il a traité] les Thamoud qui creusèrent le roc dans la Vallée
Note [édition originale] : La Vallée = le Wâdi l-Qura « la Vallée des Bourgs », au nord de Médine.
10
[9] et Pharaon Maître des Épieux,
11
[10] [ceux-là même enfin] qui se montrèrent superbes dans le monde
12
[11] et y multiplièrent le scandale,
13
[12] au point qu’Allah abattit sur eux le fouet d’un tourment ?
14
[13] En vérité, ton Seigneur est certes Celui qui observe !
15
[14] L’Homme, quand son Seigneur l’éprouve, l’honore et le comble,
Note [édition originale] : Les commt. sentent que, pour le fond, le vt. 14/15 se lie très mal au précédent. Pour rétablir la connexion des idées, ils supposent que la pensée est elliptique : « En vérité, ton Seigneur est celui qui observe ce qui touche l’Au-Delà ; Il désire que l’on fasse effort en vue de cet Au-Delà. L’Homme, au contraire, ne convoite que les biens terrestres. » Une telle hypothèse devient inutile, si l’on accepte de voir ici le début d’un texte sans rapport avec ce qui précède. De même, la fin de la sourate présente des traces de remaniements ultérieurs, dans le vt. 24.
15
dit : « Mon Seigneur m’a honoré ! »
16
Au contraire, quand son Seigneur l’éprouve et mesure sa part de bien,
16
[17] l’Homme dit : « Mon Seigneur m’a dédaigné ! »
17
[18] Prenez garde ! Vous n’honorez pas l’Orphelin !
18
[19] Vous n’incitez pas à nourrir le Pauvre !
19
[20] Vous dévorez l’héritage [du Faible] goulûment !
20

Facsimile Image Placeholder
[21] Vous aimez la richesse d’une passion sans borne !
21
[22] Prenez garde ! Quand la terre sera réduite en poussière,
22
[23] quand viendront ton Seigneur et les Anges, rang par rang,
23
[24] quand ce jour-là sera amenée la Géhenne, ce jour-là l’Homme se souviendra, mais de quoi servira qu’il se souvienne ?
Note [édition originale] : Ce vt. et les deux suiv. sont plus longs et arythmiques. Peut-être a-t-on là une addition ultérieure. Cette hypothèse paraît être confirmée par la présence du nom Géhenne qui n’est pas le terme employé pour désigner l’Enfer, dans les sourates de cette période.
24
[25] Il s’écriera : « Que n’ai-je amassé d’avance pour ma vie [future !] »
25
Ce jour-là, nul ne sera tourmenté d’un [tel] tourment,
26
nul ne sera chargé de [semblables] chaînes.
27
Et toi, âme apaisée, retourne
28
vers ton Seigneur, satisfaite et agréée !
29
Entre parmi Mes serviteurs !
30
Entre dans Mon Jardin !
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE L’AURORE,
contenant trente versets, escrit
à la Meque.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Je jure par l’Aurore,
2
par la dixiéme nuit du mois,
3
par le pair & l’impair,
4
& par l’arrivée de la nuit, que les impies seront chastiez
Note [édition originale] : Voy Kitab el tenoir. Vous verrez l’explication de ce passage.
.
5
Y a-t’il quelque chose en la consideration de ce serment qui puisse faire fuïr saleté aux hommes ?
6
Ne considere-tu pas comme Dieu a traité Aad
7
fils d’Arem qui habitoit dans des pavillons supportez par des colomnes si grosses
8
qu’il n’y en a point eu de semblables en son pays ?
9
Ne sçay-tu pas comme il a traité Temod qui coupoit les pierres & les rochers pour habiter dans le valon ?
10
Ne sçais-tu pas comme il a traité Pharaon qui persoit avec des chevilles les pieds & les mains de ceux qu’il
Facsimile Image Placeholder
faisoit punir ?
11
Ne sçay-tu pas comme il a traité ceux qui se sont cy-devant devoyez du droict chemin dans leurs pays mesme ?
12
& qui ont augmenté leur salete ?
13
Il a versé sur eux diverses especes de tourmens ;
14
Il observe tout ce que les hommes font,
15
il donne quantité de biens à ceux qu’il n’esprouve pas,
16
& les osté à ceux qu’il esprouve.
17
Les impies ne rendent pas honneur aux orphelins,
18
ils ne s’abstiennent pas de manger le pain des pauvres ; ils en rendront compte,
20
ils sont trop affectionnez aux richesses ;
21
Lors que la terre tremblera, & qu’elle ruinera tous les bastimens ;
22
Lors que les Anges descendront en rang par le commandement de ton Seigneur,
23
alors l’Enfer sera ouvert aux meschans, ils se souviendront de ce qu’on leur a presché dans le monde,
24
& diront ; Pourquoy n’ay-je pas observé les commandemens de Dieu pendant ma vie ?
25
ils seront chastiez plus que personne ne l’a jamais esté,
26
& seront liez plus estroittement que personne n’a jamais esté lié.
27
On dira aux bien-heureux, ô ame qui as observé avec courage & sans peur les commandemens de Dieu,
28
retourne à ton Seigneur avec contentement,
29
entre en la compagnie des bien-heureux,
30
entre dans le Paradis.
Facsimile Image Placeholder
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XCIX
In n. etc.
1
Note [édition originale] : Iuramentum per tempora religiosa.
Per auroram,
2
noctesque X.
3
et per pascha, biduumque praecedens,
4
noctisque transitum,
5
et hoc apud sapientes iusiurandum esse constat.
6
Note [édition originale] : Exempla uindicatae incredulitatis.
Deus Hat filio
7
* Herantis
Note [édition originale] : * al. Heran, talis aedificii, Locus est mutilus et corruptus. uelut pro Herantis, duae personae distinctae in Arabico ponuntur Irem, et Dhethi. Erinolatori positum uidetur pro statuario, ut Graeci dicunt hermo- glypum. Etc.
aedificii structori,
8
quale non alia terra uidit,
9
et Themuth lapidum erinolatori,
10
et Pharaoni Alantheth :
11
his omnibus uidelicet in terra maleficis
12
et destructoribus,
13
malum grauissimum intulit
14
omnium inspector.
15
Note [édition originale] : Hominum peruersitas, qui bona suo merito adscribunt malis se indignos parant :
¶ Deo cuiquam bonum pecuniamque praebente, dicit ille, meis ex meritis Deus me diligit.
16
uictum autem tenuem modicamue substantiam a Deo suscipiens inquit : O Deus, cur mihi dedecus efficis ? Me quidem iam minime diligis.
17
Note [édition originale] : In auaros.
Quare non impenditis orphanis
18
atque pauperibus curam bonam, et beneficia ?
19
Magis quidem diligitis alienas haereditates comedere,
20
et
pecuniam
Correction de : peuniam
coaceruare.
22
In ipsius autem Dei et angelorum aduentu seriatim disposito,
23
cum infernum palam facient,
21
quando tellus minutissime scindetur, quid agetis ?
23
Illa quidem hora si sibi proficeret, essetne possibile, memor efficeretur homo cum diceret :
24
O qui sibi praemisit beneficium, opusque bonum.
25
Illa die nulli nisi malo nociua,
26
ipsi soli suum uotum abnegabit.
27
Animae uero bonae dicetur :
28
¶ Ad Deum te uerte,
29
suisque te commisce,
30
et paradisum ingredere.