Bibliographic Information

Sourate 9 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless9

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة التوبة
1
بَرَاءَةٌ مِّنَ اللَّهِ وَرَسُولِهِ إِلَى الَّذِينَ عَاهَدتُّم مِّنَ الْمُشْرِكِينَ
2
فَسِيحُوا فِي الْأَرْضِ أَرْبَعَةَ أَشْهُرٍ وَاعْلَمُوا أَنَّكُمْ غَيْرُ مُعْجِزِي اللَّهِ وَأَنَّ اللَّهَ مُخْزِي الْكَافِرِينَ
3
وَأَذَانٌ مِّنَ اللَّهِ وَرَسُولِهِ إِلَى النَّاسِ يَوْمَ الْحَجِّ الْأَكْبَرِ أَنَّ اللَّهَ بَرِيءٌ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ وَرَسُولُهُ فَإِن تُبْتُمْ فَهُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ وَإِن تَوَلَّيْتُمْ فَاعْلَمُوا أَنَّكُمْ غَيْرُ مُعْجِزِي اللَّهِ وَبَشِّرِ الَّذِينَ كَفَرُوا بِعَذَابٍ أَلِيمٍ
4
إِلَّا الَّذِينَ عَاهَدتُّم مِّنَ الْمُشْرِكِينَ ثُمَّ لَمْ يَنقُصُوكُمْ شَيْئًا وَلَمْ يُظَاهِرُوا عَلَيْكُمْ أَحَدًا فَأَتِمُّوا إِلَيْهِمْ عَهْدَهُمْ إِلَى مُدَّتِهِمْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُتَّقِينَ
5
فَإِذَا انسَلَخَ الْأَشْهُرُ الْحُرُمُ فَاقْتُلُوا الْمُشْرِكِينَ حَيْثُ وَجَدتُّمُوهُمْ وَخُذُوهُمْ وَاحْصُرُوهُمْ وَاقْعُدُوا لَهُمْ كُلَّ مَرْصَدٍ فَإِن تَابُوا وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ فَخَلُّوا سَبِيلَهُمْ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
6
وَإِنْ أَحَدٌ مِّنَ الْمُشْرِكِينَ اسْتَجَارَكَ فَأَجِرْهُ حَتَّى يَسْمَعَ كَلَامَ اللَّهِ ثُمَّ أَبْلِغْهُ مَأْمَنَهُ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَّا يَعْلَمُونَ
7
كَيْفَ يَكُونُ لِلْمُشْرِكِينَ عَهْدٌ عِندَ اللَّهِ وَعِندَ رَسُولِهِ إِلَّا الَّذِينَ عَاهَدتُّمْ عِندَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ فَمَا اسْتَقَامُوا لَكُمْ فَاسْتَقِيمُوا لَهُمْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُتَّقِينَ
8
كَيْفَ وَإِن يَظْهَرُوا عَلَيْكُمْ لَا يَرْقُبُوا فِيكُمْ إِلًّا وَلَا ذِمَّةً يُرْضُونَكُم بِأَفْوَاهِهِمْ وَتَأْبَى قُلُوبُهُمْ وَأَكْثَرُهُمْ فَاسِقُونَ
9
اشْتَرَوْا بِآيَاتِ اللَّهِ ثَمَنًا قَلِيلًا فَصَدُّوا عَن سَبِيلِهِ إِنَّهُمْ سَاءَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
10
لَا يَرْقُبُونَ فِي مُؤْمِنٍ إِلًّا وَلَا ذِمَّةً وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُعْتَدُونَ
11
فَإِن تَابُوا وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَآتَوُا الزَّكَاةَ فَإِخْوَانُكُمْ فِي الدِّينِ وَنُفَصِّلُ الْآيَاتِ لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
12
وَإِن نَّكَثُوا أَيْمَانَهُم مِّن بَعْدِ عَهْدِهِمْ وَطَعَنُوا فِي دِينِكُمْ فَقَاتِلُوا أَئِمَّةَ الْكُفْرِ إِنَّهُمْ لَا أَيْمَانَ لَهُمْ لَعَلَّهُمْ يَنتَهُونَ
13
أَلَا تُقَاتِلُونَ قَوْمًا نَّكَثُوا أَيْمَانَهُمْ وَهَمُّوا بِإِخْرَاجِ الرَّسُولِ وَهُم بَدَءُوكُمْ أَوَّلَ مَرَّةٍ أَتَخْشَوْنَهُمْ فَاللَّهُ أَحَقُّ أَن تَخْشَوْهُ إِن كُنتُم مُّؤْمِنِينَ
14
قَاتِلُوهُمْ يُعَذِّبْهُمُ اللَّهُ بِأَيْدِيكُمْ وَيُخْزِهِمْ وَيَنصُرْكُمْ عَلَيْهِمْ وَيَشْفِ صُدُورَ قَوْمٍ مُّؤْمِنِينَ
15
وَيُذْهِبْ غَيْظَ قُلُوبِهِمْ وَيَتُوبُ اللَّهُ عَلَى مَن يَشَاءُ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
16
أَمْ حَسِبْتُمْ أَن تُتْرَكُوا وَلَمَّا يَعْلَمِ اللَّهُ الَّذِينَ جَاهَدُوا مِنكُمْ وَلَمْ يَتَّخِذُوا مِن دُونِ اللَّهِ وَلَا رَسُولِهِ وَلَا الْمُؤْمِنِينَ وَلِيجَةً وَاللَّهُ خَبِيرٌ بِمَا تَعْمَلُونَ
17
مَا كَانَ لِلْمُشْرِكِينَ أَن يَعْمُرُوا مَسَاجِدَ اللَّهِ شَاهِدِينَ عَلَى أَنفُسِهِم بِالْكُفْرِ أُولَئِكَ حَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ وَفِي النَّارِ هُمْ خَالِدُونَ
18
إِنَّمَا يَعْمُرُ مَسَاجِدَ اللَّهِ مَنْ آمَنَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَأَقَامَ الصَّلَاةَ وَآتَى الزَّكَاةَ وَلَمْ يَخْشَ إِلَّا اللَّهَ فَعَسَى أُولَئِكَ أَن يَكُونُوا مِنَ الْمُهْتَدِينَ
19
أَجَعَلْتُمْ سِقَايَةَ الْحَاجِّ وَعِمَارَةَ الْمَسْجِدِ الْحَرَامِ كَمَنْ آمَنَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَجَاهَدَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ لَا يَسْتَوُونَ عِندَ اللَّهِ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
20
الَّذِينَ آمَنُوا وَهَاجَرُوا وَجَاهَدُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ أَعْظَمُ دَرَجَةً عِندَ اللَّهِ وَأُولَئِكَ هُمُ الْفَائِزُونَ
21
يُبَشِّرُهُمْ رَبُّهُم بِرَحْمَةٍ مِّنْهُ وَرِضْوَانٍ وَجَنَّاتٍ لَّهُمْ فِيهَا نَعِيمٌ مُّقِيمٌ
22
خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا إِنَّ اللَّهَ عِندَهُ أَجْرٌ عَظِيمٌ
23
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَتَّخِذُوا آبَاءَكُمْ وَإِخْوَانَكُمْ أَوْلِيَاءَ إِنِ اسْتَحَبُّوا الْكُفْرَ عَلَى الْإِيمَانِ وَمَن يَتَوَلَّهُم مِّنكُمْ فَأُولَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ
24
قُلْ إِن كَانَ آبَاؤُكُمْ وَأَبْنَاؤُكُمْ وَإِخْوَانُكُمْ وَأَزْوَاجُكُمْ وَعَشِيرَتُكُمْ وَأَمْوَالٌ اقْتَرَفْتُمُوهَا وَتِجَارَةٌ تَخْشَوْنَ كَسَادَهَا وَمَسَاكِنُ تَرْضَوْنَهَا أَحَبَّ إِلَيْكُم مِّنَ اللَّهِ وَرَسُولِهِ وَجِهَادٍ فِي سَبِيلِهِ فَتَرَبَّصُوا حَتَّى يَأْتِيَ اللَّهُ بِأَمْرِهِ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ
25
لَقَدْ نَصَرَكُمُ اللَّهُ فِي مَوَاطِنَ كَثِيرَةٍ وَيَوْمَ حُنَيْنٍ إِذْ أَعْجَبَتْكُمْ كَثْرَتُكُمْ فَلَمْ تُغْنِ عَنكُمْ شَيْئًا وَضَاقَتْ عَلَيْكُمُ الْأَرْضُ بِمَا رَحُبَتْ ثُمَّ وَلَّيْتُم مُّدْبِرِينَ
26
ثُمَّ أَنزَلَ اللَّهُ سَكِينَتَهُ عَلَى رَسُولِهِ وَعَلَى الْمُؤْمِنِينَ وَأَنزَلَ جُنُودًا لَّمْ تَرَوْهَا وَعَذَّبَ الَّذِينَ كَفَرُوا وَذَلِكَ جَزَاءُ الْكَافِرِينَ
27
ثُمَّ يَتُوبُ اللَّهُ مِن بَعْدِ ذَلِكَ عَلَى مَن يَشَاءُ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
28
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنَّمَا الْمُشْرِكُونَ نَجَسٌ فَلَا يَقْرَبُوا الْمَسْجِدَ الْحَرَامَ بَعْدَ عَامِهِمْ هَذَا وَإِنْ خِفْتُمْ عَيْلَةً فَسَوْفَ يُغْنِيكُمُ اللَّهُ مِن فَضْلِهِ إِن شَاءَ إِنَّ اللَّهَ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
29
قَاتِلُوا الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَلَا بِالْيَوْمِ الْآخِرِ وَلَا يُحَرِّمُونَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَلَا يَدِينُونَ دِينَ الْحَقِّ مِنَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ حَتَّى يُعْطُوا الْجِزْيَةَ عَن يَدٍ وَهُمْ صَاغِرُونَ
30
وَقَالَتِ الْيَهُودُ عُزَيْرٌ ابْنُ اللَّهِ وَقَالَتِ النَّصَارَى الْمَسِيحُ ابْنُ اللَّهِ ذَلِكَ قَوْلُهُم بِأَفْوَاهِهِمْ يُضَاهِئُونَ قَوْلَ الَّذِينَ كَفَرُوا مِن قَبْلُ قَاتَلَهُمُ اللَّهُ أَنَّى يُؤْفَكُونَ
31
اتَّخَذُوا أَحْبَارَهُمْ وَرُهْبَانَهُمْ أَرْبَابًا مِّن دُونِ اللَّهِ وَالْمَسِيحَ ابْنَ مَرْيَمَ وَمَا أُمِرُوا إِلَّا لِيَعْبُدُوا إِلَهًا وَاحِدًا لَّا إِلَهَ إِلَّا هُوَ سُبْحَانَهُ عَمَّا يُشْرِكُونَ
32
يُرِيدُونَ أَن يُطْفِئُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَيَأْبَى اللَّهُ إِلَّا أَن يُتِمَّ نُورَهُ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ
33
هُوَ الَّذِي أَرْسَلَ رَسُولَهُ بِالْهُدَى وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَهُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُشْرِكُونَ
34
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنَّ كَثِيرًا مِّنَ الْأَحْبَارِ وَالرُّهْبَانِ لَيَأْكُلُونَ أَمْوَالَ النَّاسِ بِالْبَاطِلِ وَيَصُدُّونَ عَن سَبِيلِ اللَّهِ وَالَّذِينَ يَكْنِزُونَ الذَّهَبَ وَالْفِضَّةَ وَلَا يُنفِقُونَهَا فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَبَشِّرْهُم بِعَذَابٍ أَلِيمٍ
35
يَوْمَ يُحْمَى عَلَيْهَا فِي نَارِ جَهَنَّمَ فَتُكْوَى بِهَا جِبَاهُهُمْ وَجُنُوبُهُمْ وَظُهُورُهُمْ هَذَا مَا كَنَزْتُمْ لِأَنفُسِكُمْ فَذُوقُوا مَا كُنتُمْ تَكْنِزُونَ
36
إِنَّ عِدَّةَ الشُّهُورِ عِندَ اللَّهِ اثْنَا عَشَرَ شَهْرًا فِي كِتَابِ اللَّهِ يَوْمَ خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ مِنْهَا أَرْبَعَةٌ حُرُمٌ ذَلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ فَلَا تَظْلِمُوا فِيهِنَّ أَنفُسَكُمْ وَقَاتِلُوا الْمُشْرِكِينَ كَافَّةً كَمَا يُقَاتِلُونَكُمْ كَافَّةً وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ
37
إِنَّمَا النَّسِيءُ زِيَادَةٌ فِي الْكُفْرِ يُضَلُّ بِهِ الَّذِينَ كَفَرُوا يُحِلُّونَهُ عَامًا وَيُحَرِّمُونَهُ عَامًا لِّيُوَاطِئُوا عِدَّةَ مَا حَرَّمَ اللَّهُ فَيُحِلُّوا مَا حَرَّمَ اللَّهُ زُيِّنَ لَهُمْ سُوءُ أَعْمَالِهِمْ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْكَافِرِينَ
38
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا مَا لَكُمْ إِذَا قِيلَ لَكُمُ انفِرُوا فِي سَبِيلِ اللَّهِ اثَّاقَلْتُمْ إِلَى الْأَرْضِ أَرَضِيتُم بِالْحَيَاةِ الدُّنْيَا مِنَ الْآخِرَةِ فَمَا مَتَاعُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا فِي الْآخِرَةِ إِلَّا قَلِيلٌ
39
إِلَّا تَنفِرُوا يُعَذِّبْكُمْ عَذَابًا أَلِيمًا وَيَسْتَبْدِلْ قَوْمًا غَيْرَكُمْ وَلَا تَضُرُّوهُ شَيْئًا وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ
40
إِلَّا تَنصُرُوهُ فَقَدْ نَصَرَهُ اللَّهُ إِذْ أَخْرَجَهُ الَّذِينَ كَفَرُوا ثَانِيَ اثْنَيْنِ إِذْ هُمَا فِي الْغَارِ إِذْ يَقُولُ لِصَاحِبِهِ لَا تَحْزَنْ إِنَّ اللَّهَ مَعَنَا فَأَنزَلَ اللَّهُ سَكِينَتَهُ عَلَيْهِ وَأَيَّدَهُ بِجُنُودٍ لَّمْ تَرَوْهَا وَجَعَلَ كَلِمَةَ الَّذِينَ كَفَرُوا السُّفْلَى وَكَلِمَةُ اللَّهِ هِيَ الْعُلْيَا وَاللَّهُ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
41
انفِرُوا خِفَافًا وَثِقَالًا وَجَاهِدُوا بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ ذَلِكُمْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ
42
لَوْ كَانَ عَرَضًا قَرِيبًا وَسَفَرًا قَاصِدًا لَّاتَّبَعُوكَ وَلَكِن بَعُدَتْ عَلَيْهِمُ الشُّقَّةُ وَسَيَحْلِفُونَ بِاللَّهِ لَوِ اسْتَطَعْنَا لَخَرَجْنَا مَعَكُمْ يُهْلِكُونَ أَنفُسَهُمْ وَاللَّهُ يَعْلَمُ إِنَّهُمْ لَكَاذِبُونَ
43
عَفَا اللَّهُ عَنكَ لِمَ أَذِنتَ لَهُمْ حَتَّى يَتَبَيَّنَ لَكَ الَّذِينَ صَدَقُوا وَتَعْلَمَ الْكَاذِبِينَ
44
لَا يَسْتَأْذِنُكَ الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ أَن يُجَاهِدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِالْمُتَّقِينَ
45
إِنَّمَا يَسْتَأْذِنُكَ الَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَارْتَابَتْ قُلُوبُهُمْ فَهُمْ فِي رَيْبِهِمْ يَتَرَدَّدُونَ
46
وَلَوْ أَرَادُوا الْخُرُوجَ لَأَعَدُّوا لَهُ عُدَّةً وَلَكِن كَرِهَ اللَّهُ انبِعَاثَهُمْ فَثَبَّطَهُمْ وَقِيلَ اقْعُدُوا مَعَ الْقَاعِدِينَ
47
لَوْ خَرَجُوا فِيكُم مَّا زَادُوكُمْ إِلَّا خَبَالًا وَلَأَوْضَعُوا خِلَالَكُمْ يَبْغُونَكُمُ الْفِتْنَةَ وَفِيكُمْ سَمَّاعُونَ لَهُمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ بِالظَّالِمِينَ
48
لَقَدِ ابْتَغَوُا الْفِتْنَةَ مِن قَبْلُ وَقَلَّبُوا لَكَ الْأُمُورَ حَتَّى جَاءَ الْحَقُّ وَظَهَرَ أَمْرُ اللَّهِ وَهُمْ كَارِهُونَ
49
وَمِنْهُم مَّن يَقُولُ ائْذَن لِّي وَلَا تَفْتِنِّي أَلَا فِي الْفِتْنَةِ سَقَطُوا وَإِنَّ جَهَنَّمَ لَمُحِيطَةٌ بِالْكَافِرِينَ
50
إِن تُصِبْكَ حَسَنَةٌ تَسُؤْهُمْ وَإِن تُصِبْكَ مُصِيبَةٌ يَقُولُوا قَدْ أَخَذْنَا أَمْرَنَا مِن قَبْلُ وَيَتَوَلَّوا وَّهُمْ فَرِحُونَ
51
قُل لَّن يُصِيبَنَا إِلَّا مَا كَتَبَ اللَّهُ لَنَا هُوَ مَوْلَانَا وَعَلَى اللَّهِ فَلْيَتَوَكَّلِ الْمُؤْمِنُونَ
52
قُلْ هَلْ تَرَبَّصُونَ بِنَا إِلَّا إِحْدَى الْحُسْنَيَيْنِ وَنَحْنُ نَتَرَبَّصُ بِكُمْ أَن يُصِيبَكُمُ اللَّهُ بِعَذَابٍ مِّنْ عِندِهِ أَوْ بِأَيْدِينَا فَتَرَبَّصُوا إِنَّا مَعَكُم مُّتَرَبِّصُونَ
53
قُلْ أَنفِقُوا طَوْعًا أَوْ كَرْهًا لَّن يُتَقَبَّلَ مِنكُمْ إِنَّكُمْ كُنتُمْ قَوْمًا فَاسِقِينَ
54
وَمَا مَنَعَهُمْ أَن تُقْبَلَ مِنْهُمْ نَفَقَاتُهُمْ إِلَّا أَنَّهُمْ كَفَرُوا بِاللَّهِ وَبِرَسُولِهِ وَلَا يَأْتُونَ الصَّلَاةَ إِلَّا وَهُمْ كُسَالَى وَلَا يُنفِقُونَ إِلَّا وَهُمْ كَارِهُونَ
55
فَلَا تُعْجِبْكَ أَمْوَالُهُمْ وَلَا أَوْلَادُهُمْ إِنَّمَا يُرِيدُ اللَّهُ لِيُعَذِّبَهُم بِهَا فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَتَزْهَقَ أَنفُسُهُمْ وَهُمْ كَافِرُونَ
56
وَيَحْلِفُونَ بِاللَّهِ إِنَّهُمْ لَمِنكُمْ وَمَا هُم مِّنكُمْ وَلَكِنَّهُمْ قَوْمٌ يَفْرَقُونَ
57
لَوْ يَجِدُونَ مَلْجَأً أَوْ مَغَارَاتٍ أَوْ مُدَّخَلًا لَّوَلَّوْا إِلَيْهِ وَهُمْ يَجْمَحُونَ
58
وَمِنْهُم مَّن يَلْمِزُكَ فِي الصَّدَقَاتِ فَإِنْ أُعْطُوا مِنْهَا رَضُوا وَإِن لَّمْ يُعْطَوْا مِنْهَا إِذَا هُمْ يَسْخَطُونَ
59
وَلَوْ أَنَّهُمْ رَضُوا مَا آتَاهُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ وَقَالُوا حَسْبُنَا اللَّهُ سَيُؤْتِينَا اللَّهُ مِن فَضْلِهِ وَرَسُولُهُ إِنَّا إِلَى اللَّهِ رَاغِبُونَ
60
إِنَّمَا الصَّدَقَاتُ لِلْفُقَرَاءِ وَالْمَسَاكِينِ وَالْعَامِلِينَ عَلَيْهَا وَالْمُؤَلَّفَةِ قُلُوبُهُمْ وَفِي الرِّقَابِ وَالْغَارِمِينَ وَفِي سَبِيلِ اللَّهِ وَابْنِ السَّبِيلِ فَرِيضَةً مِّنَ اللَّهِ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
61
وَمِنْهُمُ الَّذِينَ يُؤْذُونَ النَّبِيَّ وَيَقُولُونَ هُوَ أُذُنٌ قُلْ أُذُنُ خَيْرٍ لَّكُمْ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَيُؤْمِنُ لِلْمُؤْمِنِينَ وَرَحْمَةٌ لِّلَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ وَالَّذِينَ يُؤْذُونَ رَسُولَ اللَّهِ لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
62
يَحْلِفُونَ بِاللَّهِ لَكُمْ لِيُرْضُوكُمْ وَاللَّهُ وَرَسُولُهُ أَحَقُّ أَن يُرْضُوهُ إِن كَانُوا مُؤْمِنِينَ
63
أَلَمْ يَعْلَمُوا أَنَّهُ مَن يُحَادِدِ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَأَنَّ لَهُ نَارَ جَهَنَّمَ خَالِدًا فِيهَا ذَلِكَ الْخِزْيُ الْعَظِيمُ
64
يَحْذَرُ الْمُنَافِقُونَ أَن تُنَزَّلَ عَلَيْهِمْ سُورَةٌ تُنَبِّئُهُم بِمَا فِي قُلُوبِهِمْ قُلِ اسْتَهْزِئُوا إِنَّ اللَّهَ مُخْرِجٌ مَّا تَحْذَرُونَ
65
وَلَئِن سَأَلْتَهُمْ لَيَقُولُنَّ إِنَّمَا كُنَّا نَخُوضُ وَنَلْعَبُ قُلْ أَبِاللَّهِ وَآيَاتِهِ وَرَسُولِهِ كُنتُمْ تَسْتَهْزِئُونَ
66
لَا تَعْتَذِرُوا قَدْ كَفَرْتُم بَعْدَ إِيمَانِكُمْ إِن نَّعْفُ عَن طَائِفَةٍ مِّنكُمْ نُعَذِّبْ طَائِفَةً بِأَنَّهُمْ كَانُوا مُجْرِمِينَ
67
الْمُنَافِقُونَ وَالْمُنَافِقَاتُ بَعْضُهُم مِّن بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمُنكَرِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمَعْرُوفِ وَيَقْبِضُونَ أَيْدِيَهُمْ نَسُوا اللَّهَ فَنَسِيَهُمْ إِنَّ الْمُنَافِقِينَ هُمُ الْفَاسِقُونَ
68
وَعَدَ اللَّهُ الْمُنَافِقِينَ وَالْمُنَافِقَاتِ وَالْكُفَّارَ نَارَ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا هِيَ حَسْبُهُمْ وَلَعَنَهُمُ اللَّهُ وَلَهُمْ عَذَابٌ مُّقِيمٌ
69
كَالَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ كَانُوا أَشَدَّ مِنكُمْ قُوَّةً وَأَكْثَرَ أَمْوَالًا وَأَوْلَادًا فَاسْتَمْتَعُوا بِخَلَاقِهِمْ فَاسْتَمْتَعْتُم بِخَلَاقِكُمْ كَمَا اسْتَمْتَعَ الَّذِينَ مِن قَبْلِكُم بِخَلَاقِهِمْ وَخُضْتُمْ كَالَّذِي خَاضُوا أُولَئِكَ حَبِطَتْ أَعْمَالُهُمْ فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ وَأُولَئِكَ هُمُ الْخَاسِرُونَ
70
أَلَمْ يَأْتِهِمْ نَبَأُ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ قَوْمِ نُوحٍ وَعَادٍ وَثَمُودَ وَقَوْمِ إِبْرَاهِيمَ وَأَصْحَابِ مَدْيَنَ وَالْمُؤْتَفِكَاتِ أَتَتْهُمْ رُسُلُهُم بِالْبَيِّنَاتِ فَمَا كَانَ اللَّهُ لِيَظْلِمَهُمْ وَلَكِن كَانُوا أَنفُسَهُمْ يَظْلِمُونَ
71
وَالْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنكَرِ وَيُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَيُؤْتُونَ الزَّكَاةَ وَيُطِيعُونَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ أُولَئِكَ سَيَرْحَمُهُمُ اللَّهُ إِنَّ اللَّهَ عَزِيزٌ حَكِيمٌ
72
وَعَدَ اللَّهُ الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا وَمَسَاكِنَ طَيِّبَةً فِي جَنَّاتِ عَدْنٍ وَرِضْوَانٌ مِّنَ اللَّهِ أَكْبَرُ ذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
73
يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ جَاهِدِ الْكُفَّارَ وَالْمُنَافِقِينَ وَاغْلُظْ عَلَيْهِمْ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمَصِيرُ
74
يَحْلِفُونَ بِاللَّهِ مَا قَالُوا وَلَقَدْ قَالُوا كَلِمَةَ الْكُفْرِ وَكَفَرُوا بَعْدَ إِسْلَامِهِمْ وَهَمُّوا بِمَا لَمْ يَنَالُوا وَمَا نَقَمُوا إِلَّا أَنْ أَغْنَاهُمُ اللَّهُ وَرَسُولُهُ مِن فَضْلِهِ فَإِن يَتُوبُوا يَكُ خَيْرًا لَّهُمْ وَإِن يَتَوَلَّوْا يُعَذِّبْهُمُ اللَّهُ عَذَابًا أَلِيمًا فِي الدُّنْيَا وَالْآخِرَةِ وَمَا لَهُمْ فِي الْأَرْضِ مِن وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ
75
وَمِنْهُم مَّنْ عَاهَدَ اللَّهَ لَئِنْ آتَانَا مِن فَضْلِهِ لَنَصَّدَّقَنَّ وَلَنَكُونَنَّ مِنَ الصَّالِحِينَ
76
فَلَمَّا آتَاهُم مِّن فَضْلِهِ بَخِلُوا بِهِ وَتَوَلَّوا وَّهُم مُّعْرِضُونَ
77
فَأَعْقَبَهُمْ نِفَاقًا فِي قُلُوبِهِمْ إِلَى يَوْمِ يَلْقَوْنَهُ بِمَا أَخْلَفُوا اللَّهَ مَا وَعَدُوهُ وَبِمَا كَانُوا يَكْذِبُونَ
78
أَلَمْ يَعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ يَعْلَمُ سِرَّهُمْ وَنَجْوَاهُمْ وَأَنَّ اللَّهَ عَلَّامُ الْغُيُوبِ
79
الَّذِينَ يَلْمِزُونَ الْمُطَّوِّعِينَ مِنَ الْمُؤْمِنِينَ فِي الصَّدَقَاتِ وَالَّذِينَ لَا يَجِدُونَ إِلَّا جُهْدَهُمْ فَيَسْخَرُونَ مِنْهُمْ سَخِرَ اللَّهُ مِنْهُمْ وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
80
اسْتَغْفِرْ لَهُمْ أَوْ لَا تَسْتَغْفِرْ لَهُمْ إِن تَسْتَغْفِرْ لَهُمْ سَبْعِينَ مَرَّةً فَلَن يَغْفِرَ اللَّهُ لَهُمْ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ كَفَرُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ
81
فَرِحَ الْمُخَلَّفُونَ بِمَقْعَدِهِمْ خِلَافَ رَسُولِ اللَّهِ وَكَرِهُوا أَن يُجَاهِدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَقَالُوا لَا تَنفِرُوا فِي الْحَرِّ قُلْ نَارُ جَهَنَّمَ أَشَدُّ حَرًّا لَّوْ كَانُوا يَفْقَهُونَ
82
فَلْيَضْحَكُوا قَلِيلًا وَلْيَبْكُوا كَثِيرًا جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ
83
فَإِن رَّجَعَكَ اللَّهُ إِلَى طَائِفَةٍ مِّنْهُمْ فَاسْتَأْذَنُوكَ لِلْخُرُوجِ فَقُل لَّن تَخْرُجُوا مَعِيَ أَبَدًا وَلَن تُقَاتِلُوا مَعِيَ عَدُوًّا إِنَّكُمْ رَضِيتُم بِالْقُعُودِ أَوَّلَ مَرَّةٍ فَاقْعُدُوا مَعَ الْخَالِفِينَ
84
وَلَا تُصَلِّ عَلَى أَحَدٍ مِّنْهُم مَّاتَ أَبَدًا وَلَا تَقُمْ عَلَى قَبْرِهِ إِنَّهُمْ كَفَرُوا بِاللَّهِ وَرَسُولِهِ وَمَاتُوا وَهُمْ فَاسِقُونَ
85
وَلَا تُعْجِبْكَ أَمْوَالُهُمْ وَأَوْلَادُهُمْ إِنَّمَا يُرِيدُ اللَّهُ أَن يُعَذِّبَهُم بِهَا فِي الدُّنْيَا وَتَزْهَقَ أَنفُسُهُمْ وَهُمْ كَافِرُونَ
86
وَإِذَا أُنزِلَتْ سُورَةٌ أَنْ آمِنُوا بِاللَّهِ وَجَاهِدُوا مَعَ رَسُولِهِ اسْتَأْذَنَكَ أُولُو الطَّوْلِ مِنْهُمْ وَقَالُوا ذَرْنَا نَكُن مَّعَ الْقَاعِدِينَ
87
رَضُوا بِأَن يَكُونُوا مَعَ الْخَوَالِفِ وَطُبِعَ عَلَى قُلُوبِهِمْ فَهُمْ لَا يَفْقَهُونَ
88
لَكِنِ الرَّسُولُ وَالَّذِينَ آمَنُوا مَعَهُ جَاهَدُوا بِأَمْوَالِهِمْ وَأَنفُسِهِمْ وَأُولَئِكَ لَهُمُ الْخَيْرَاتُ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
89
أَعَدَّ اللَّهُ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا ذَلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
90
وَجَاءَ الْمُعَذِّرُونَ مِنَ الْأَعْرَابِ لِيُؤْذَنَ لَهُمْ وَقَعَدَ الَّذِينَ كَذَبُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ سَيُصِيبُ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ
91
لَّيْسَ عَلَى الضُّعَفَاءِ وَلَا عَلَى الْمَرْضَى وَلَا عَلَى الَّذِينَ لَا يَجِدُونَ مَا يُنفِقُونَ حَرَجٌ إِذَا نَصَحُوا لِلَّهِ وَرَسُولِهِ مَا عَلَى الْمُحْسِنِينَ مِن سَبِيلٍ وَاللَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
92
وَلَا عَلَى الَّذِينَ إِذَا مَا أَتَوْكَ لِتَحْمِلَهُمْ قُلْتَ لَا أَجِدُ مَا أَحْمِلُكُمْ عَلَيْهِ تَوَلَّوا وَّأَعْيُنُهُمْ تَفِيضُ مِنَ الدَّمْعِ حَزَنًا أَلَّا يَجِدُوا مَا يُنفِقُونَ
93
إِنَّمَا السَّبِيلُ عَلَى الَّذِينَ يَسْتَأْذِنُونَكَ وَهُمْ أَغْنِيَاءُ رَضُوا بِأَن يَكُونُوا مَعَ الْخَوَالِفِ وَطَبَعَ اللَّهُ عَلَى قُلُوبِهِمْ فَهُمْ لَا يَعْلَمُونَ
94
يَعْتَذِرُونَ إِلَيْكُمْ إِذَا رَجَعْتُمْ إِلَيْهِمْ قُل لَّا تَعْتَذِرُوا لَن نُّؤْمِنَ لَكُمْ قَدْ نَبَّأَنَا اللَّهُ مِنْ أَخْبَارِكُمْ وَسَيَرَى اللَّهُ عَمَلَكُمْ وَرَسُولُهُ ثُمَّ تُرَدُّونَ إِلَى عَالِمِ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
95
سَيَحْلِفُونَ بِاللَّهِ لَكُمْ إِذَا انقَلَبْتُمْ إِلَيْهِمْ لِتُعْرِضُوا عَنْهُمْ فَأَعْرِضُوا عَنْهُمْ إِنَّهُمْ رِجْسٌ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ جَزَاءً بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ
96
يَحْلِفُونَ لَكُمْ لِتَرْضَوْا عَنْهُمْ فَإِن تَرْضَوْا عَنْهُمْ فَإِنَّ اللَّهَ لَا يَرْضَى عَنِ الْقَوْمِ الْفَاسِقِينَ
97
الْأَعْرَابُ أَشَدُّ كُفْرًا وَنِفَاقًا وَأَجْدَرُ أَلَّا يَعْلَمُوا حُدُودَ مَا أَنزَلَ اللَّهُ عَلَى رَسُولِهِ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
98
وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَن يَتَّخِذُ مَا يُنفِقُ مَغْرَمًا وَيَتَرَبَّصُ بِكُمُ الدَّوَائِرَ عَلَيْهِمْ دَائِرَةُ السَّوْءِ وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
99
وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَن يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَيَتَّخِذُ مَا يُنفِقُ قُرُبَاتٍ عِندَ اللَّهِ وَصَلَوَاتِ الرَّسُولِ أَلَا إِنَّهَا قُرْبَةٌ لَّهُمْ سَيُدْخِلُهُمُ اللَّهُ فِي رَحْمَتِهِ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
100
وَالسَّابِقُونَ الْأَوَّلُونَ مِنَ الْمُهَاجِرِينَ وَالْأَنصَارِ وَالَّذِينَ اتَّبَعُوهُم بِإِحْسَانٍ رَّضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ وَأَعَدَّ لَهُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِي تَحْتَهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا ذَلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
101
وَمِمَّنْ حَوْلَكُم مِّنَ الْأَعْرَابِ مُنَافِقُونَ وَمِنْ أَهْلِ الْمَدِينَةِ مَرَدُوا عَلَى النِّفَاقِ لَا تَعْلَمُهُمْ نَحْنُ نَعْلَمُهُمْ سَنُعَذِّبُهُم مَّرَّتَيْنِ ثُمَّ يُرَدُّونَ إِلَى عَذَابٍ عَظِيمٍ
102
وَآخَرُونَ اعْتَرَفُوا بِذُنُوبِهِمْ خَلَطُوا عَمَلًا صَالِحًا وَآخَرَ سَيِّئًا عَسَى اللَّهُ أَن يَتُوبَ عَلَيْهِمْ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَّحِيمٌ
103
خُذْ مِنْ أَمْوَالِهِمْ صَدَقَةً تُطَهِّرُهُمْ وَتُزَكِّيهِم بِهَا وَصَلِّ عَلَيْهِمْ إِنَّ صَلَاتَكَ سَكَنٌ لَّهُمْ وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
104
أَلَمْ يَعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ هُوَ يَقْبَلُ التَّوْبَةَ عَنْ عِبَادِهِ وَيَأْخُذُ الصَّدَقَاتِ وَأَنَّ اللَّهَ هُوَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ
105
وَقُلِ اعْمَلُوا فَسَيَرَى اللَّهُ عَمَلَكُمْ وَرَسُولُهُ وَالْمُؤْمِنُونَ وَسَتُرَدُّونَ إِلَى عَالِمِ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ
106
وَآخَرُونَ مُرْجَوْنَ لِأَمْرِ اللَّهِ إِمَّا يُعَذِّبُهُمْ وَإِمَّا يَتُوبُ عَلَيْهِمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
107
وَالَّذِينَ اتَّخَذُوا مَسْجِدًا ضِرَارًا وَكُفْرًا وَتَفْرِيقًا بَيْنَ الْمُؤْمِنِينَ وَإِرْصَادًا لِّمَنْ حَارَبَ اللَّهَ وَرَسُولَهُ مِن قَبْلُ وَلَيَحْلِفُنَّ إِنْ أَرَدْنَا إِلَّا الْحُسْنَى وَاللَّهُ يَشْهَدُ إِنَّهُمْ لَكَاذِبُونَ
108
لَا تَقُمْ فِيهِ أَبَدًا لَّمَسْجِدٌ أُسِّسَ عَلَى التَّقْوَى مِنْ أَوَّلِ يَوْمٍ أَحَقُّ أَن تَقُومَ فِيهِ فِيهِ رِجَالٌ يُحِبُّونَ أَن يَتَطَهَّرُوا وَاللَّهُ يُحِبُّ الْمُطَّهِّرِينَ
109
أَفَمَنْ أَسَّسَ بُنْيَانَهُ عَلَى تَقْوَى مِنَ اللَّهِ وَرِضْوَانٍ خَيْرٌ أَم مَّنْ أَسَّسَ بُنْيَانَهُ عَلَى شَفَا جُرُفٍ هَارٍ فَانْهَارَ بِهِ فِي نَارِ جَهَنَّمَ وَاللَّهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ
110
لَا يَزَالُ بُنْيَانُهُمُ الَّذِي بَنَوْا رِيبَةً فِي قُلُوبِهِمْ إِلَّا أَن تَقَطَّعَ قُلُوبُهُمْ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
111
إِنَّ اللَّهَ اشْتَرَى مِنَ الْمُؤْمِنِينَ أَنفُسَهُمْ وَأَمْوَالَهُم بِأَنَّ لَهُمُ الْجَنَّةَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِ اللَّهِ فَيَقْتُلُونَ وَيُقْتَلُونَ وَعْدًا عَلَيْهِ حَقًّا فِي التَّوْرَاةِ وَالْإِنجِيلِ وَالْقُرْآنِ وَمَنْ أَوْفَى بِعَهْدِهِ مِنَ اللَّهِ فَاسْتَبْشِرُوا بِبَيْعِكُمُ الَّذِي بَايَعْتُم بِهِ وَذَلِكَ هُوَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ
112
التَّائِبُونَ الْعَابِدُونَ الْحَامِدُونَ السَّائِحُونَ الرَّاكِعُونَ السَّاجِدُونَ الْآمِرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَالنَّاهُونَ عَنِ الْمُنكَرِ وَالْحَافِظُونَ لِحُدُودِ اللَّهِ وَبَشِّرِ الْمُؤْمِنِينَ
113
مَا كَانَ لِلنَّبِيِّ وَالَّذِينَ آمَنُوا أَن يَسْتَغْفِرُوا لِلْمُشْرِكِينَ وَلَوْ كَانُوا أُولِي قُرْبَى مِن بَعْدِ مَا تَبَيَّنَ لَهُمْ أَنَّهُمْ أَصْحَابُ الْجَحِيمِ
114
وَمَا كَانَ اسْتِغْفَارُ إِبْرَاهِيمَ لِأَبِيهِ إِلَّا عَن مَّوْعِدَةٍ وَعَدَهَا إِيَّاهُ فَلَمَّا تَبَيَّنَ لَهُ أَنَّهُ عَدُوٌّ لِّلَّهِ تَبَرَّأَ مِنْهُ إِنَّ إِبْرَاهِيمَ لَأَوَّاهٌ حَلِيمٌ
115
وَمَا كَانَ اللَّهُ لِيُضِلَّ قَوْمًا بَعْدَ إِذْ هَدَاهُمْ حَتَّى يُبَيِّنَ لَهُم مَّا يَتَّقُونَ إِنَّ اللَّهَ بِكُلِّ شَيْءٍ عَلِيمٌ
116
إِنَّ اللَّهَ لَهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ يُحْيِي وَيُمِيتُ وَمَا لَكُم مِّن دُونِ اللَّهِ مِن وَلِيٍّ وَلَا نَصِيرٍ
117
لَّقَد تَّابَ اللَّهُ عَلَى النَّبِيِّ وَالْمُهَاجِرِينَ وَالْأَنصَارِ الَّذِينَ اتَّبَعُوهُ فِي سَاعَةِ الْعُسْرَةِ مِن بَعْدِ مَا كَادَ يَزِيغُ قُلُوبُ فَرِيقٍ مِّنْهُمْ ثُمَّ تَابَ عَلَيْهِمْ إِنَّهُ بِهِمْ رَءُوفٌ رَّحِيمٌ
118
وَعَلَى الثَّلَاثَةِ الَّذِينَ خُلِّفُوا حَتَّى إِذَا ضَاقَتْ عَلَيْهِمُ الْأَرْضُ بِمَا رَحُبَتْ وَضَاقَتْ عَلَيْهِمْ أَنفُسُهُمْ وَظَنُّوا أَن لَّا مَلْجَأَ مِنَ اللَّهِ إِلَّا إِلَيْهِ ثُمَّ تَابَ عَلَيْهِمْ لِيَتُوبُوا إِنَّ اللَّهَ هُوَ التَّوَّابُ الرَّحِيمُ
119
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَكُونُوا مَعَ الصَّادِقِينَ
120
مَا كَانَ لِأَهْلِ الْمَدِينَةِ وَمَنْ حَوْلَهُم مِّنَ الْأَعْرَابِ أَن يَتَخَلَّفُوا عَن رَّسُولِ اللَّهِ وَلَا يَرْغَبُوا بِأَنفُسِهِمْ عَن نَّفْسِهِ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ لَا يُصِيبُهُمْ ظَمَأٌ وَلَا نَصَبٌ وَلَا مَخْمَصَةٌ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلَا يَطَئُونَ مَوْطِئًا يَغِيظُ الْكُفَّارَ وَلَا يَنَالُونَ مِنْ عَدُوٍّ نَّيْلًا إِلَّا كُتِبَ لَهُم بِهِ عَمَلٌ صَالِحٌ إِنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ
121
وَلَا يُنفِقُونَ نَفَقَةً صَغِيرَةً وَلَا كَبِيرَةً وَلَا يَقْطَعُونَ وَادِيًا إِلَّا كُتِبَ لَهُمْ لِيَجْزِيَهُمُ اللَّهُ أَحْسَنَ مَا كَانُوا يَعْمَلُونَ
122
وَمَا كَانَ الْمُؤْمِنُونَ لِيَنفِرُوا كَافَّةً فَلَوْلَا نَفَرَ مِن كُلِّ فِرْقَةٍ مِّنْهُمْ طَائِفَةٌ لِّيَتَفَقَّهُوا فِي الدِّينِ وَلِيُنذِرُوا قَوْمَهُمْ إِذَا رَجَعُوا إِلَيْهِمْ لَعَلَّهُمْ يَحْذَرُونَ
123
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا قَاتِلُوا الَّذِينَ يَلُونَكُم مِّنَ الْكُفَّارِ وَلْيَجِدُوا فِيكُمْ غِلْظَةً وَاعْلَمُوا أَنَّ اللَّهَ مَعَ الْمُتَّقِينَ
124
وَإِذَا مَا أُنزِلَتْ سُورَةٌ فَمِنْهُم مَّن يَقُولُ أَيُّكُمْ زَادَتْهُ هَذِهِ إِيمَانًا فَأَمَّا الَّذِينَ آمَنُوا فَزَادَتْهُمْ إِيمَانًا وَهُمْ يَسْتَبْشِرُونَ
125
وَأَمَّا الَّذِينَ فِي قُلُوبِهِم مَّرَضٌ فَزَادَتْهُمْ رِجْسًا إِلَى رِجْسِهِمْ وَمَاتُوا وَهُمْ كَافِرُونَ
126
أَوَلَا يَرَوْنَ أَنَّهُمْ يُفْتَنُونَ فِي كُلِّ عَامٍ مَّرَّةً أَوْ مَرَّتَيْنِ ثُمَّ لَا يَتُوبُونَ وَلَا هُمْ يَذَّكَّرُونَ
127
وَإِذَا مَا أُنزِلَتْ سُورَةٌ نَّظَرَ بَعْضُهُمْ إِلَى بَعْضٍ هَلْ يَرَاكُم مِّنْ أَحَدٍ ثُمَّ انصَرَفُوا صَرَفَ اللَّهُ قُلُوبَهُم بِأَنَّهُمْ قَوْمٌ لَّا يَفْقَهُونَ
128
لَقَدْ جَاءَكُمْ رَسُولٌ مِّنْ أَنفُسِكُمْ عَزِيزٌ عَلَيْهِ مَا عَنِتُّمْ حَرِيصٌ عَلَيْكُم بِالْمُؤْمِنِينَ رَءُوفٌ رَّحِيمٌ
129
فَإِن تَوَلَّوْا فَقُلْ حَسْبِيَ اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَهُوَ رَبُّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Le repentir (At-Tawbah)
1
Désaveu de la part d’Allah et de Son messager à l’égard des associateurs avec qui vous avez conclu un pacte :
2
Parcourez la terre durant quatre mois ; et sachez que vous ne réduirez pas Allah à l’impuissance et qu’Allah couvre d’ignominie les mécréants. »
3
Et proclamation aux gens, de la part d’Allah et de Son messager, au jour du Grand Pèlerinage, qu’Allah et Son messager, désavouent les associateurs. Si vous vous repentez, ce sera mieux pour vous. Mais si vous vous détournez, sachez que vous ne réduirez pas Allah à l’impuissance. Et annonce un châtiment douloureux à ceux qui ne croient pas.
4
A l’exception des associateurs avec lesquels vous avez conclu un pacte, puis ils ne vous ont manqué en rien, et n’ont soutenu personne [à lutter] contre vous : respectez pleinement le pacte conclu avec eux jusqu’au terme convenu. Allah aime les pieux.
5
Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakât, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
6
Et si l’un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu’il entende la parole d’Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas.
7
Comment y aurait-il pour les associateurs un pacte admis par Allah et par Son messager ? A l’exception de ceux avec lesquels vous avez conclu un pacte près de la Mosquée sacrée. Tant qu’ils sont droits envers vous, soyez droits envers eux. Car Allah aime les pieux.
8
Comment donc ! Quand ils triomphent de vous, ils ne respectent à votre égard, ni parenté ni pacte conclu. Ils vous satisfont de leurs bouches, tandis que leurs cœurs se refusent ; et la plupart d’entre eux sont des pervers.
9
Ils troquent à vil prix les versets d’Allah (le Coran) et obstruent Son chemin. Ce qu’ils font est très mauvais !
10
Ils ne respectent, à l’égard d’un croyant, ni parenté ni pacte conclu. Et ceux-là sont les transgresseurs.
11
Mais s’ils se repentent, accomplissent la Salât et acquittent la Zakat, ils deviendront vos frères en religion. Nous exposons intelligiblement les versets pour des gens qui savent.
12
Et si, après le pacte, ils violent leurs serments et attaquent votre religion, combattez alors les chefs de la mécréance - car, ils ne tiennent aucun serment - peut-être cesseront-ils ?
13
Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments, qui ont voulu bannir le Messager et alors que ce sont eux qui vous ont attaqués les premiers ? Les redoutiez-vous ? C’est Allah qui est plus digne de votre crainte si vous êtes croyants !
14
Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant.
15
Et il fera partir la colère de leurs cœurs. Allah accueille le repentir de qui Il veut. Allah est Omniscient et Sage.
16
Pensez-vous que vous serez délaissés, cependant qu’Allah n’a pas encore distingué ceux d’entre vous qui ont lutté et qui n’ont pas cherché des alliés en dehors d’Allah, de Son messager et des croyants ? Et Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.
17
Il n’appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d’Allah, vu qu’ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les œuvres sont vaines ; et dans le Feu ils demeureront éternellement.
18
Ne peupleront les mosquées d’Allah que ceux qui croient en Allah et au Jour dernier, accomplissent la Salât, acquittent la Zakât et ne craignent qu’Allah. Il se peut que ceux-là soient du nombre des bien-guidés.
19
Ferez-vous de la charge de donner à boire aux pèlerins et d’entretenir la Mosquée sacrée (des devoirs) comparables [au mérite] de celui qui croit en Allah et au Jour dernier et lutte dans le sentier d’Allah ? Ils ne sont pas égaux auprès d’Allah et Allah ne guide pas les gens injustes.
20
Ceux qui ont cru, qui ont émigré et qui ont lutté par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d’Allah, ont les plus hauts rangs auprès d’Allah... et ce sont eux les victorieux.
21
Leur Seigneur leur annonce de Sa part, miséricorde et agrément, et des Jardins où il y aura pour eux un délice permanent
22
où ils demeureront éternellement. Certes il y a auprès d’Allah une énorme récompense.
23
O vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés... ceux-là sont les injustes.
24
Dis : « Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le négoce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu’Allah, Son messager et la lutte dans le sentier d’Allah, alors attendez qu’Allah fasse venir Son ordre. Et Allah ne guide pas les gens pervers ».
25
Allah vous a déjà secourus en maints endroits. Et [rappelez-vous] le jour de Hunayn, quand vous étiez fiers de votre grand nombre et que cela ne vous a servi à rien. La terre, malgré son étendue vous devint bien étroite ; puis vous avez tourné le dos en fuyards.
26
Puis, Allah fit descendre Sa quiétude [Sa « sakîna »] sur Son messager et sur les croyants. Il fit descendre des troupes (Anges) que vous ne voyiez pas, et châtia ceux qui ont mécru. Telle est la rétribution des mécréants.
27
Après cela Allah, accueillera le repentir de qui Il veut, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
28
O vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’impureté: qu’ils ne s’approchent plus de la Mosquée sacrée, après cette année-ci. Et si vous redoutez une pénurie, Allah vous enrichira, s’Il veut, de par Sa grâce. Car Allah est Omniscient et Sage.
29
Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés.
30
Les Juifs disent : « ’Uzayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent : « Le Christ est fils d’Allah ». Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ?
31
Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent.
32
Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants.
33
C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu’en aient les associateurs.
34
O vous qui croyez ! Beaucoup de rabbins et de moines dévorent, les biens des gens illégalement et [leur] obstruent le sentier d’Allah. A ceux qui thésaurisent l’or et l’argent et ne les dépensent pas dans le sentier d’Allah, annonce un châtiment douloureux,
35
le jour où (ces trésors) seront portés à l’incandescence dans le feu de l’Enfer et qu’ils en seront cautérisés, front, flancs et dos : voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez. »
36
Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze [mois], dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés : telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.
37
Le report d’un mois sacré à un autre est un surcroît de mécréance. Par là, les mécréants sont égarés : une année, ils le font profane, et une année, ils le font sacré, afin d’ajuster le nombre de mois qu’Allah a fait sacrés. Ainsi rendent-ils profane ce qu’Allah a fait sacré. Leurs méfaits leurs sont enjolivés. Et Allah ne guide pas les gens mécréants.
38
O vous qui croyez ! Qu’avez-vous ? Lorsque l’on vous a dit : « Elancez-vous dans le sentier d’Allah » vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l’au-delà ? - Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose, comparée à l’au-delà !
39
Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d’un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est Omnipotent.
40
Si vous ne lui portez pas secours... Allah l’a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l’avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu’il disait à son compagnon : « Ne t’afflige pas, car Allah est avec nous. » Allah fit alors descendre sur Lui Sa sérénité « Sa sakîna » et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d’Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage.
41
Légers ou lourds, lancez-vous au combat, et luttez avec vos biens et vos personnes dans le sentier d’Allah. Cela est meilleur pour vous, si vous saviez.
42
S’il s’était agi d’un profit facile ou d’un court voyage, ils t’auraient suivi ; mais la distance leur parut longue. Et ils jureront par Allah : « Si nous avions pu, nous serions sortis en votre compagnie. » Ils se perdent eux-mêmes. Et Allah sait bien qu’ils mentent.
43
Qu’Allah te pardonne ! Pourquoi leur as-tu donné permission avant que tu ne puisses distinguer ceux qui disaient vrai et reconnaître les menteurs ?
44
Ceux qui croient en Allah et au Jour dernier ne te demandent pas permission quand il s’agit de mener combat avec leurs biens et leurs personnes. Et Allah connaît bien les pieux.
45
Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Allah et au Jour dernier, et dont les cœurs sont emplis de doute. Ils ne font qu’hésiter dans leur incertitude.
46
Et s’ils avaient voulu partir (au combat), ils lui auraient fait des préparatifs. Mais leur départ répugna à Allah ; Il les a rendus paresseux. Et il leur fut dit : « Restez avec ceux qui restent ».
47
S’ils étaient sortis avec vous, ils n’auraient fait qu’accroître votre trouble et jeter la dissension dans vos rangs, cherchant à créer la discorde entre vous. Et il y en a parmi vous qui les écoutent. Et Allah connaît bien les injustes.
48
Ils ont, auparavant, cherché à semer la discorde (dans vos rangs) et à embrouiller tes affaires jusqu’à ce que vînt la vérité et triomphât le commandement d’Allah, en dépit de leur hostilité.
49
Parmi eux il en est qui dit : « Donne-moi la permission (de rester) et ne me mets pas en tentation. » Or, c’est bien dans la tentation qu’ils sont tombés ; l’Enfer est tout autour des mécréants.
50
Qu’un bonheur t’atteigne, ça les afflige. Et que t’atteigne un malheur, ils disent : « Heureusement que nous avions pris d’avance nos précautions. » Et ils se détournent tout en exultant.
51
Dis : « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu’Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C’est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance ».
52
Dis : « Qu’attendez-vous pour nous, sinon l’une des deux meilleures choses ? Tandis que ce que nous attendons pour vous, c’est qu’Allah vous inflige un châtiment de Sa part ou par nos mains. Attendez donc ! Nous attendons aussi, avec vous ».
53
Dis : « Dépensez bon gré, mal gré: jamais cela ne sera accepté de vous, car vous êtes des gens pervers ».
54
Ce qui empêche leurs dons d’être agréés, c’est le fait qu’ils n’ont pas cru en Allah et Son messager, qu’ils ne se rendent à la Salât que paresseusement, et qu’ils ne dépensent (dans les bonnes œuvres) qu’à contrecœur.
55
Que leurs biens et leurs enfants ne t’émerveillent point ! Allah ne veut par là que les châtier dans la vie présente, et que (les voir) rendre péniblement l’âme en état de mécréance.
56
Et ils (les hypocrites) jurent par Allah qu’ils sont vraiment des vôtres ; alors qu’ils ne le sont pas. Mais ce sont des gens peureux.
57
S’ils trouvaient un refuge, des cavernes ou un souterrain, ils s’y tourneraient donc et s’y précipiteraient à bride abattue.
58
Il en est parmi eux qui te critiquent au sujet des Sadaqats : s’il leur en est donné, les voilà contents ; mais s’il ne leur en est pas donné, les voilà pleins de rancœur.
59
S’ils s’étaient contentés de ce qu’Allah leur avait donné ainsi que Son messager et avaient dit : « Allah nous suffit. Bientôt Allah nous accordera Sa faveur de même que Son messager !... C’est vers Allah que va tout notre désir ».
60
Les Sadaqâts ne sont destinés que pour les pauvres, les indigents, ceux qui y travaillent, ceux dont les cœurs sont à gagner (à l’Islam), l’affranchissement des jougs, ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah, et pour le voyageur (en détresse). C’est un décret d’Allah ! Et Allah est Omniscient et Sage.
61
Et il en est parmi eux ceux qui font du tort au Prophète et disent : « Il est tout oreille ». - Dis : « Une oreille pour votre bien. Il croit en Allah et fait confiance aux croyants, et il est une miséricorde pour ceux d’entre vous qui croient. Et ceux qui font du tort au Messager d’Allah auront un châtiment douloureux ».
62
Ils vous jurent par Allah pour vous satisfaire. Alors qu’Allah - ainsi que Son messager - est plus en droit qu’ils Le satisfassent, s’ils sont vraiment croyants.
63
Ne savent-ils pas qu’en vérité quiconque s’oppose à Allah et à Son messager, aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement ? Et voilà l’immense opprobre.
64
Les hypocrites craignent que l’on fasse descendre sur eux une Sourate leur dévoilant ce qu’il y a dans leurs cœurs. Dis : « Moquez-vous ! Allah fera surgir ce que vous prenez la précaution (de cacher) ».
65
Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer. » Dis : « Est-ce d’Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez ? »
66
Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels.
67
Les hypocrites, hommes et femmes, appartiennent les uns aux autres. Ils commandent le blâmable, interdisent le convenable, et replient leurs mains (d’avarice). Ils ont oublié Allah et Il les a alors oubliés. En vérité, les hypocrites sont les pervers.
68
Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le feu de l’Enfer pour qu’ils y demeurent éternellement. C’est suffisant pour eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent.
69
[Il en fut] de même de ceux qui vous ont précédés : ils étaient plus forts que vous, plus riches et avaient plus d’enfants. Ils jouirent de leur lot [en ce monde] et vous avez joui de votre lot comme ont joui vos prédécesseurs de leur lot. Et vous avez discuté à tort et à travers comme ce qu’ils avaient discuté. Ceux-là verront leurs œuvres anéanties dans ce monde et dans l’autre et ceux-là sont les perdants.
70
Est-ce que ne leur est pas parvenue l’histoire de ceux qui les ont précédés : le peuple de Noé, des ’Aad, des Tamûd, d’Abraham, des gens de Madyan, et des Villes renversées ? Leurs messagers leur avaient apporté des preuves évidentes. Ce ne fut pas Allah qui leur fit du tort, mais ils se firent du tort à eux-mêmes.
71
Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la ?alât, acquittent la Zakât et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage.
72
Aux croyants et aux croyantes, Allah a promis des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour qu’ils y demeurent éternellement, et des demeures excellentes, aux jardins d’Eden [du séjour permanent]. Et la satisfaction d’Allah est plus grande encore, et c’est là l’énorme succès.
73
O Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec eux ; l’Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise destination !
74
Ils jurent par Allah qu’ils n’ont pas dit (ce qu’ils ont proféré), alors qu’en vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans. Ils ont projeté ce qu’ils n’ont pu accomplir. Mais ils n’ont pas de reproche à faire si ce n’est qu’Allah - ainsi que Son messager - les a enrichis par Sa grâce. S’ils se repentaient, ce serait mieux pour eux. Et s’ils tournent le dos, Allah les châtiera d’un douloureux châtiment, ici-bas et dans l’au-delà ; et ils n’auront sur terre ni allié ni secoureur.
75
Et parmi eux il en est qui avaient pris l’engagement envers Allah : « S’Il nous donne de Sa grâce, nous payerons, certes, la Zakât, et serons du nombre des gens de bien ».
76
Mais, lorsqu’Il leur donna de Sa grâce, ils s’en montrèrent avares et tournèrent le dos en faisant volte-face.
77
Il a donc suscité l’hypocrisie dans leurs cœurs, et cela jusqu’au jour où ils Le rencontreront, pour avoir violé ce qu’ils avaient promis à Allah et pour avoir menti.
78
Ne savent-ils pas qu’Allah connaît leur secret et leurs conversations confidentielles et qu’Allah connaît parfaitement les (choses) inconnaissables.
79
Ceux-là qui dirigent leurs calomnies contre les croyants qui font des aumônes volontaires et contre ceux qui ne trouvent que leurs faibles moyens (à offrir), et ils se moquent alors d’eux. Qu’Allah les raille. Et ils auront un châtiment douloureux.
80
Que tu demandes pardon pour eux, ou que tu ne le demandes pas - et si tu demandes pardon pour eux soixante dix fois - Allah ne leur pardonnera point. Et ce parce qu’ils n’ont pas cru en Allah et en Son messager et Allah ne guide pas les gens pervers.
81
Ceux qui ont été laissés à l’arrière se sont réjouis de pouvoir rester chez eux à l’arrière du Messager d’Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d’Allah, et ont dit : « Ne partez pas au combat pendant cette chaleur ! » Dis : « Le feu de l’Enfer est plus intense en chaleur. » - S’ils comprenaient !
82
Qu’ils rient un peu et qu’ils pleurent beaucoup en récompense de ce qu’ils se sont acquis.
83
Si Allah te ramène vers un groupe de ces (gens-là), et qu’ils te demandent permission de partir au combat, alors dis : « Vous ne sortirez plus jamais en ma compagnie, et vous ne combattrez plus jamais d’ennemis avec moi. Vous avez été plus contents de rester chez vous la première fois ; demeurez donc chez vous en compagnie de ceux qui se tiennent à l’arrière ».
84
Et ne fais jamais la Salât sur l’un d’entre eux qui meurt, et ne te tiens pas debout auprès de sa tombe, parce qu’ils n’ont pas cru en Allah et en Son messager, et ils sont morts tout en étant pervers.
85
Et que ni leurs biens ni leurs enfants ne t’émerveillent ! Allah ne veut par là, que les châtier ici-bas, et qu’ils rendent péniblement l’âme en mécréants.
86
Et lorsqu’une Sourate est révélée : « Croyez en Allah et luttez en compagnie de Son messager », les gens qui ont tous les moyens (de combattre) parmi eux te demandent de les dispenser (du combat), et disent : « Laisse-nous avec ceux qui restent ».
87
Il leur plaît, (après le départ des combattants) de demeurer avec celles qui sont restées à l’arrière. Leurs cœurs ont été scellés et ils ne comprennent rien.
88
Mais le Messager et ceux qui ont cru avec lui ont lutté avec leurs biens et leurs personnes. Ceux-là auront les bonnes choses et ce sont eux qui réussiront.
89
Allah a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour qu’ils y demeurent éternellement. Voilà l’énorme succès !
90
Et parmi les Bédouins, certains sont venus demander d’être dispensés (du combat). Et ceux qui ont menti à Allah et à Son messager sont restés chez eux. Un châtiment douloureux affligera les mécréants d’entre eux.
91
Nul grief sur les faibles, ni sur les malades, ni sur ceux qui ne trouvent pas de quoi dépenser (pour la cause d’Allah), s’ils sont sincères envers Allah et Son messager. Pas de reproche contre les bienfaiteurs. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
92
(Pas de reproche) non plus à ceux qui vinrent te trouver pour que tu leur fournisses une monture et à qui tu dis : « Je ne trouve pas de monture pour vous. » Ils retournèrent les yeux débordant de larmes, tristes de ne pas trouver de quoi dépenser.
93
Il n’y a de voie (de reproche à), vraiment, que contre ceux qui demandent d’être dispensés, alors qu’ils sont riches. Il leur plaît de demeurer avec celles qui sont restées à l’arrière. Et Allah a scellé leurs cœurs et ils ne savent pas.
94
Ils vous présentent des excuses quand vous revenez à eux. Dis : « Ne présentez pas d’excuses : nous ne vous croyons pas. Allah nous a déjà informés de vos nouvelles. Et Allah verra votre œuvre, ainsi que Son messager. Puis vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l’invisible et le visible, et alors, Il vous informera de ce que vous faisiez.
95
Ils vous feront des serments par Allah, quand vous êtes de retour vers eux, afin que vous passiez (sur leur tort). Détournez-vous d’eux. Ils sont une souillure et leur refuge est l’Enfer, en rétribution de ce qu’ils acquéraient.
96
Ils vous font des serments pour se faire agréer de vous, même si vous les agréez, Allah n’agrée pas les gens pervers.
97
Les Bédouins sont plus endurcis dans leur impiété et dans leur hypocrisie, et les plus enclins à méconnaître les préceptes qu’Allah a révélés à Son messager. Et Allah est Omniscient et Sage.
98
Parmi les Bédouins, certains prennent leur dépense (en aumône ou à la guerre) comme une charge onéreuse, et attendent pour vous un revers de fortune. Que le malheur retombe sur eux ! Allah est Audient et Omniscient.
99
(Tel autre,) parmi les Bédouins, croit en Allah et au Jour dernier et prend ce qu’il dépense comme moyen de se rapprocher d’Allah et afin de bénéficier des invocations du Messager. C’est vraiment pour eux (un moyen) de se rapprocher (d’Allah) et Allah les admettra en Sa miséricorde. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
100
Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès !
101
Et parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, tout comme une partie des habitants de Médine. Ils s’obstinent dans l’hypocrisie. Tu ne les connais pas mais Nous les connaissons. Nous les châtierons deux fois puis ils seront ramenés vers un énorme châtiment.
102
D’autres ont reconnu leurs péchés, ils ont mêlé de bonnes actions à d’autres mauvaises. Il se peut qu’Allah accueille leur repentir. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
103
Prélève de leurs biens une Sadaqa par laquelle tu les purifies et les bénis, et prie pour eux. Ta prière est une quiétude pour eux. Et Allah est Audient et Omniscient.
104
Ne savent-ils pas que c’est Allah qui accueille le repentir de Ses serviteurs, et qui reçoit les Sadaqât, et qu’Allah est L’Accueillant au repentir et le Miséricordieux.
105
Et dis : « Oeuvrez, car Allah va voir votre œuvre, de même que Son messager et les croyants, et vous serez ramenés vers Celui qui connaît bien l’invisible et le visible. Alors Il vous informera de ce que vous faisiez ».
106
Et d’autres sont laissés dans l’attente de la décision d’Allah, soit qu’Il les punisse, soit qu’Il leur pardonne. Et Allah est Omniscient et Sage.
107
Ceux qui ont édifié une mosquée pour en faire [un mobile] de rivalité, d’impiété et de division entre les croyants, qui la préparent pour celui qui auparavant avait combattu Allah et son Envoyé et jurent en disant : « Nous ne voulions que le bien ! » [Ceux-là], Allah atteste qu’ils mentent.
108
Ne te tiens jamais dans (cette mosquée). Car une Mosquée fondée dès le premier jour, sur la piété, est plus digne que tu t’y tiennes debout [pour y prier]. On y trouve des gens qui aiment bien se purifier, et Allah aime ceux qui se purifient.
109
Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l’agrément d’Allah, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d’une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l’Enfer ? Et Allah ne guide pas les gens injustes.
110
La construction qu’ils ont édifiée sera toujours une source de doute dans leurs cœurs, jusqu’à ce que leurs cœurs se déchirent. Et Allah est Omniscient et Sage.
111
Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils combattent dans le sentier d’Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait : Et c’est là le très grand succès.
112
Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s’inclinent, qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d’Allah... et fais bonne annonce aux croyants.
113
Il n’appartient pas au Prophète et aux croyants d’implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu’il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l’Enfer.
114
Abraham ne demanda pardon en faveur de son père qu’à cause d’une promesse qu’il lui avait faite. Mais, dès qu’il lui apparut clairement qu’il était un ennemi d’Allah, il le désavoua. Abraham était certes plein de sollicitude et indulgent.
115
Allah n’est point tel à égarer un peuple après qu’Il les a guidés, jusqu’à ce qu’Il leur ait montré clairement ce qu’ils doivent éviter. Certes, Allah est Omniscient.
116
A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il donne la vie et Il donne la mort. Et il n’y a pour vous, en dehors d’Allah, ni allié ni protecteur.
117
Allah a accueilli le repentir du Prophète, celui des Emigrés et des Auxiliaires qui l’ont suivi à un moment difficile, après que les cœurs d’un groupe d’entre eux étaient sur le point de dévier. Puis Il accueillit leur repentir car Il est Compatissant et Miséricordieux à leur égard.
118
Et [Il accueillit le repentir] des trois qui étaient restés à l’arrière si bien que, toute vaste qu’elle fût, la terre leur paraissait exiguë ; ils se sentaient à l’étroit, dans leur propre personne et ils pensaient qu’il n’y avait d’autre refuge d’Allah qu’auprès de Lui. Puis Il agréa leur repentir pour qu’ils reviennent [à Lui], car Allah est l’accueillant au repentir, le Miséricordieux.
119
O vous qui croyez ! Craignez Allah et soyez avec les véridiques.
120
Il n’appartient pas aux habitants de Médine, ni aux Bédouins qui sont autour d’eux, de traîner loin derrière le Messager d’Allah, ni de préférer leur propre vie à la sienne. Car ils n’éprouveront ni soif, ni fatigue, ni faim dans le sentier d’Allah, ils ne fouleront aucune terre en provoquant la colère des infidèles, et n’obtiendront aucun avantage sur un ennemi, sans qu’il ne leur soit écrit pour cela une bonne action. En vérité Allah ne laisse pas perdre la récompense des bienfaiteurs.
121
Ils ne supporteront aucune dépense, minime ou importante, ne traverseront aucune vallée, sans que (cela) ne soit inscrit à leur actif, en sorte qu’Allah les récompense pour le meilleur de ce qu’ils faisaient.
122
Les croyants n’ont pas à quitter tous leurs foyers. Pourquoi de chaque clan quelques hommes ne viendraient-ils pas s’instruire dans la religion, pour pouvoir à leur retour, avertir leur peuple afin qu’ils soient sur leur garde.
123
O vous qui croyez ! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous ; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.
124
Et quand une Sourate est révélée, il en est parmi eux qui dit : « Quel est celui d’entre vous dont elle fait croître la foi ? » Quant aux croyants, elle fait certes croître leur foi, et ils s’en réjouissent.
125
Mais quant à ceux dont les cœurs sont malades, elle ajoute une souillure à leur souillure, et ils meurent dans la mécréance.
126
Ne voient-ils pas que chaque année on les éprouve une ou deux fois ? Malgré cela, ils ne se repentent, ni ne se souviennent.
127
Et quand une Sourate est révélée, ils se regardent les uns les autres [et se disent]: « Quelqu’un vous voit-il ? » Puis ils se détournent. Qu’Allah détourne leurs cœurs, puisque ce sont des gens qui ne comprennent rien.
128
Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants.
129
Alors, s’ils se détournent dis : « Allah me suffit. Il n’y a de divinité que Lui. En Lui je place ma confiance ; et Il est le Seigneur du Trône immense ».
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate IX.
Revenir [de l’erreur] ou [l’]immunité.
(At-Tawba ou Barâ’a.)
Titres tirés du vt. 3 ou du vt. 1. Le second semble seul usuel à l’origine.Pour expliquer l’absence de la formule : Au nom d’Allah, le Bienfaiteur miséricordieux, l’exégèse a proposé plusieurs hypothèses, notamment celle-ci : le Prophète de l’Islam étant mort avant d’indiquer à quel groupe de révélations il convenait de joindre celles qui forment la présente sourate, il fut décidé que ces révélations seraient jointes à celles groupées dans la sourate VIII ; un tout fut ainsi constitué, non séparé par la formule : Au nom d’Allah qui déjà figurait en tête de la sourate VIII. Si l’on en croit une Tradition placée sous le nom d’Ibn ‛Abbas, cet état de fait aurait été entériné par le Calife ‛Othman, lors de l’établissement de sa Vulgate. Dans l’état actuel de la Vulgate, l’ordre de rangement des sourates par longueur décroissante est bouleversé. On trouve en effet la séquence suivante : VII : 34 pages (de l’éd. du Caire) ; — VIII : 13 pages ; — IX : 26 pages : — X : 18 pages. Si l’on admet que, primitivement, les sourates VIII et IX ont formé un tout de 39 pages, ce rangement par ordre de longueur décroissante se trouve observé avec une rigueur relative mais suffisante.
[Dispositions touchant des trêves et des traités conclus avec les Polythéistes.]
1
Immunité d’Allah et de Son Apôtre, pour ceux des Associateurs avec qui vous avez conclu un pacte.
Note [édition originale] : barâ’atun « immunité ». En se fondant sur le vt. 5, la Tradition exégétique pose qu’il s’agit d’une trêve durant les quatre mois sacrés, permettant aux Polythéistes d’accomplir le Pèlerinage. C’est également en se fondant sur les vt. 3 sqq. que l’exégèse a donné du présent vt. l’interprétation suivante : Dénonciation [d’immunité] d’Allah et de Son Apôtre etc. Il s’agirait alors de la dénonciation de la Convention de Hodaïbiyya, après la prise de la Mekke, en 630. Une telle interprétation se heurte toutefois à la stipulation très nette du vt. 2.
2
« Allez donc par la terre, [durant] quatre mois ! Sachez que vous ne réduirez pas Allah à l’impuissance et qu’Allah plongera dans l’opprobre les Infidèles ! »
3
Proclamation d’Allah et de Son Apôtre, aux Hommes, au jour majeur du Pèlerinage :
Facsimile Image Placeholder
« Allah, ainsi que Son Apôtre, sont déliés à l’égard des Associateurs. Si vous revenez [de votre erreur], cela sera un bien pour vous. Si [au contraire] vous vous détournez, sachez que vous ne réduirez pas Allah à l’impuissance ! »
Fais gracieuse annonce d’un tourment cruel, à ceux qui sont infidèles !
Note [édition originale] : Le texte porte : Et proclamation, mais il semble certain que les deux textes sont simplement juxtaposés. Selon des données traditionnelles, la communication de cette proclamation aurait été faite par ‛Ali, à Mina, en 631, devant tous les Pèlerins. On a dit qu’il s’agissait d’autoriser cette fois encore, mais d’interdire pour l’avenir, certaines pratiques païennes, lors du Pèlerinage, comme la circumambulation accomplie sans vêtements. Il est cependant bien plus plausible de croire que ce vt. proscrit définitivement le paganisme à la Mekke. — Aux Hommes. Trait important : la proclamation s’adresse à tous, sans distinction. ǁ Au jour majeur du Pèlerinage = (selon les commt.) au jour du sacrifice des victimes à Mina.
4
Exception pour ceux des Infidèles avec qui vous avez conclu un pacte, [qui] ensuite ne vous ont point fait dommage et n’ont prêté assistance à personne contre vous. Respectez alors pleinement votre pacte avec eux jusqu’au terme qui les lie ! Allah aime les Pieux.
Note [édition originale] : Jusqu’au terme qui les lie. Text. : jusqu’à leur durée.
5
Quand les mois sacrés seront expirés, tuez les Infidèles quelque part que vous les trouviez ! Prenez-les ! Assiégez-les ! Dressez pour eux des embuscades ! S’ils reviennent [de leur erreur], s’ils font la Prière et donnent l’Aumône (zakât), laissez-leur le champ libre ! Allah est absoluteur et miséricordieux.
6
Si, parmi les Associateurs, quelqu’un te demande protection comme client, accorde-la-lui jusqu’à ce qu’il entende la parole d’Allah. Ensuite, fais-le parvenir au lieu de tranquillité qui est le sien ! C’est qu’en effet [ces Associateurs] sont un peuple qui ne sait point.
7
Comment les Associateurs auraient-ils un pacte au nom (?) d’Allah et au nom (?) de Son Apôtre, à l’exception de ceux avec qui vous avez conclu un pacte, près de la Mosquée Sacrée ? Tant qu’ils seront donc droits envers vous, soyez droits envers eux ! Allah aime les Pieux.
8
Comment [, sans distinction, pourriez-vous nouer un pacte avec les Infidèles] alors que s’ils l’emportent sur vous, ils n’observent à votre égard ni alliance ni engagement ? Ils vous satisfont par leurs paroles, alors que leurs cœurs sont rebelles et que la plupart sont pervers.
9
Ils ont troqué les aya d’Allah à vil prix et ils ont écarté de Son Chemin. Combien mauvais est ce qu’ils font !
10
Ils n’observent à l’égard d’un Croyant ni alliance ni engagement. Ceux-là sont les Transgresseurs.
Note [édition originale] : Parallèle à une phrase du vt. 8.
11

Facsimile Image Placeholder
S’ils reviennent [de leur erreur], font la Prière et donnent l’Aumône (zakât), ils seront vos frères en Religion. Nous exposons intelligiblement les aya à un peuple qui sait.
12
Si [, au contraire,] ils violent leurs serments après avoir conclu un pacte et [s’]ils attaquent votre Religion, combattez les guides (?) de l’Infidélité ! En vérité, ils ne tiennent nul serment. Peut-être cesseront-ils.
Note [édition originale] : ’a’immata « les guides ». Glosé dans les commt. par ru’asâ’a « chefs ».
[Appel aux Croyants contre les Polythéistes mekkois.]
13
Ne combattrez-vous point des gens ayant violé leurs serments et ayant médité d’expulser l’Apôtre, après qu’ils vous ont attaqués les premiers ? Les redoutez-vous alors qu’Allah est plus digne que vous Le redoutiez, si vous êtes [vraiment] croyants ?
14
Combattez-les ! Par vos mains, Allah les tourmentera et les couvrira d’opprobre, alors qu’Il vous secourra [victorieusement] contre eux, qu’Il guérira le ressentiment des Croyants
Note [édition originale] : Guérira le ressentiment. Text. : guérira les poitrines.
15
et chassera la colère de leurs cœurs. Allah revient [de Sa rigueur] envers qui Il veut. Allah est omniscient et sage.
16
Estimez-vous que vous serez abandonnés et qu’Allah ne connaît pas encore ceux d’entre vous qui, menant combat [dans le Chemin d’Allah], n’ont pas pris d’adjoints en dehors d’Allah, de Son Apôtre et des Croyants ? Allah est informé de ce que vous faites.
[Retrait, aux Polythéistes mekkois, de leurs privilèges sacerdotaux.]
17
Il n’est point [laissé] aux Associateurs de servir (?) la Mosquée d’Allah, tout en faisant, pour ce qui les touche, profession d’infidélité. Que vaines soient les actions de ces gens ! Dans le Feu ils seront immortels.
Note [édition originale] : ya‛muru « de servir ». V. note sur vt. 19. ǁ La Mosquée d’Allah = la Mosquée Sacrée de la Mekke. ǁ Tout en faisant… infidélité. Text. : Tout en attestant, à l’encontre d’eux-mêmes, l’infidélité.
18
Seuls serviront (?) la Mosquée d’Allah ceux qui croient en Allah et au Dernier Jour, [qui] accomplissent la Prière, donnent l’Aumône (zakât) et ne redoutent qu’Allah. Peut-être ceux-là seront-ils parmi ceux se trouvant dans la bonne direction.
19

Facsimile Image Placeholder
Ferez-vous de la charge d’abreuver les Pèlerins et du service (?) de la Mosquée Sacrée [des devoirs] comparables à [ceux de] celui qui croit en Allah et au Dernier Jour, et mène combat dans le Chemin d’Allah ? [Croyants et Infidèles] ne seront point égaux auprès d’Allah. Allah ne dirige pas le peuple des Injustes.
Note [édition originale] : siqâya. La charge d’abreuver les Pèlerins constituait et constitue un des privilèges les plus lucratifs. La Tradition dit qu’elle était détenue, à l’époque de Mahomet, par l’oncle de celui-ci, al-‛Abbâs, qui la conserva après la prise de la Mekke. ǁ ‛îmârata l-Masjidi « le service de la Mosquée Sacrée ». Ce terme est glosé par as-sidâna(ta) « la garde et le service de la Kaaba », qui ne figure pas dans le Coran. Il évoque l’ensemble des privilèges d’allure sacerdotale que représentent la fourniture du voile de la Kaaba, l’illumination du sanctuaire, etc.
20
Ceux qui déjà croient, [qui], dans le Chemin d’Allah, ont émigré et mené combat de leurs biens et de leurs personnes auront un rang plus considérable auprès d’Allah. Ceux-là seront les Gagnants.
21
Leur Seigneur leur annonce grâce et satisfaction [émanant] de Lui, ainsi que des Jardins où ils auront un délice permanent
22
et où ils seront, immortels, en éternité. Allah détient une rétribution immense.
[Interdictions aux Croyants de lier parti avec leurs parents restés Polythéistes.]
23
O vous qui croyez !, ne prenez pas vos ascendants mâles et vos frères comme affiliés s’ils aiment mieux l’infidélité que la foi ! Ceux qui, parmi vous, les prennent pour affiliés [, alors qu’ils les savent encore infidèles,] ceux-là sont les Injustes.
24
Dis [aux Croyants] : « Si vos ascendants mâles, vos fils, vos frères, vos épouses et votre clan, [si] vos biens acquis, un négoce que vous redoutez de voir péricliter et des demeures qui vous sont agréables vous sont plus chers qu’Allah, [que] Son Apôtre et [que] mener combat dans Son Chemin, alors soyez aux aguets jusqu’à ce qu’Allah vienne avec Son Ordre ! Allah ne dirige pas le peuple des Pervers. »
[Secours d’Allah a la bataille de Honaïn.]
25
Allah vous a certes secourus en maintes circonstances dramatiques, ainsi qu’à la journée de Honaïn quand, grisés par votre nombre, celui-ci ne vous servit à rien, [quand] la terre, en dépit de son étendue, vous parut trop étroite et que vous tournâtes le dos.
Note [édition originale] : Honaïn est une vallée à une journée au sud de la Mekke, sur la route de Taïf.
26

Facsimile Image Placeholder
Allah fit [alors] descendre Sa Présence Divine (sakîna) sur Son Apôtre et les Croyants. Il fit [aussi] descendre des légions que vous ne voyiez point. Il infligea le tourment à ceux qui étaient infidèles. Voilà la « récompense » des Infidèles.
27
Ensuite, Allah reviendra plus tard [de Sa rigueur], contre qui Il voudra. Allah est absoluteur et miséricordieux.
[Interdiction de la Mosquée sacrée, aux Polythéistes.]
28
O vous qui croyez !, les Infidèles ne sont qu’impureté. Qu’ils n’approchent donc point de la Mosquée Sacrée après la présente année. Si vous craignez une pénurie [, de ce fait, sachez qu’]Allah vous donnera le suffisant, sur Sa faveur, s’Il [le] veut ! Allah est omniscient et sage.
[Déclaration de guerre aux Non-Musulmans. Condamnation du Judaïsme et du Christianisme.]
29
Combattez ceux qui ne croient point en Allah ni au Dernier Jour, [qui] ne déclarent pas illicite ce qu’Allah et Son Apôtre ont déclaré illicite, [qui] ne pratiquent point la religion de Vérité, parmi ceux ayant reçu l’Écriture ! [Combattez-les] jusqu’à ce qu’ils paient la jizya, directement (?) et alors qu’ils sont humiliés.
Note [édition originale] : L’attitude de l’Islam est ici nettement militante en sorte que le présent texte abroge toute disposition antérieure autorisant une attitude expectante envers les Polythéistes, les Juifs, les Chrétiens, les Sabéens et les Zoroastriens. A noter encore que le présent texte n’établit pas de discrimination entre les Idolâtres et les Monothéistes. ǁ Parmi ceux ayant reçu l’Écriture etc. Tout ce passage paraît être une addition ultérieure. ǁ jizya n’a pas ici le sens de « capitation », comme ce sera le cas plus tard, mais celui de « taxe », en général, portant aussi bien sur les personnes que sur les terres. ǁ ‛an yadin « directement ». Text. : de la main. L’expression, de sens incertain, est reçue le plus souvent avec cette valeur. ǁ Et alors qu’ils sont humiliés. Se fondant sur ce trait, les légistes musulmans établirent que les Dhimmi : Juifs, Chrétiens, etc., devaient accepter le statut de tributaires et être frappés de certaines interdictions vestimentaires ou autres.
30
Les Juifs ont dit : « ‛Ozaïr est fils d’Allah. » Les Chrétiens ont dit : « Le Messie est le fils d’Allah. » Tel est ce qu’ils disent, de leur bouche.
Facsimile Image Placeholder
Ils imitent le dire de ceux qui furent infidèles antérieurement. Qu’Allah les tue ! Combien ils s’écartent [de la Vérité] !
Note [édition originale] : ‛Ozaïr. Une hypothèse très séduisante, sur l’origine de ce nom, a été proposée par Casanova. Dans la littérature rabbinique « les Fils d’Éloîm » mentionnés dans Genèse, VI, 2, sont nommés ‛Azazël, ou ‛Azaël ou ‛Uzaël. On peut donc admettre un passage : ‛Uzaël > ‛Uzaër > ‛Uzayr (ou ‛Ozaïr). Il s’agit évidemment d’un Ange déchu et le Coran n’y contredit pas.
31
Ils ont pris leurs docteurs et leurs moines ainsi que le Messie, fils de Marie, comme « Seigneurs » en dehors d’Allah, alors qu’ils n’avaient reçu ordre que d’adorer une divinité unique. Nulle divinité en dehors d’elle ! Combien elle est plus glorieuse que ce qu’ils Lui associent !
32
Ils veulent éteindre la Lumière d’Allah avec [le souffle de] leurs bouches, alors qu’Allah n’entend que parachever Sa Lumière, en dépit de l’aversion des Infidèles.
33
C’est Lui qui a envoyé Son Apôtre, avec la Direction et la Religion de Vérité, pour la faire prévaloir sur la Religion en entier, en dépit de l’aversion des Associateurs.
34
O vous qui croyez !, en vérité beaucoup de docteurs [juifs] et de moines mangent certes les biens des gens, au nom du Faux, et écartent du Chemin d’Allah. A ceux qui thésaurisent l’or et l’argent et ne font point dépense dans le Chemin d’Allah, fais gracieuse annonce d’un tourment cruel,
35
au jour où ces métaux seront portés à incandescence dans le feu de la Géhenne, [] par eux seront marqués leurs fronts, leurs flancs et leur dos, [où il leur sera crié] : « Voici ce que vous thésaurisiez. Goûtez ce que vous thésaurisiez. »
[Du calendrier islamique.]
36
Auprès d’Allah [, marqués] dans l’Écriture d’Allah au jour où Il créa les cieux et la terre, les mois sont au nombre de douze. Parmi eux, quatre sont sacrés. Voilà la Religion immuable. Ne vous lésez point mutuellement, durant [ces quatre mois] ! Combattez toutefois les Associateurs totalement, comme ils vous combattent totalement, et sachez qu’Allah est avec les Pieux !
Note [édition originale] : Quatre sont sacrés. Ce sont les mois de Rajab, Ḏû-l-Ḥijja, Ḏû-l-Qa‛da et al-Muḥarram. ǁ Ne vous lésez point = ne vous livrez pas à des violences mutuelles durant ces mois. ǁ kâffatan « totalement ». Peut-être faut-il comprendre : en tout temps, même durant les mois sacrés.
37

Facsimile Image Placeholder
Le mois intercalaire n’est qu’un surcroît dans l’infidélité par quoi sont égarés ceux qui sont infidèles. Ceux-ci le déclarent non sacré une année et le déclarent sacré une autre, afin d’être en accord avec le nombre de mois qu’Allah a déclarés sacrés, en sorte qu’ils déclarent non sacré ce qu’Allah a déclaré sacré ! Allah, pour eux, a paré la méchanceté de leurs actions [de fausses apparences]. Allah ne dirige pas le peuple des Infidèles.
Note [édition originale] : nasî’ « mois intercalaire ». De même que dans le calendrier hébraïque le mois intercalaire est destiné à rectifier le calendrier lunaire, afin de faire retomber la Pâque au printemps, de même le nasî’ des Arabes païens avait pour but de pallier le déplacement du Pèlerinage consécutif à l’emploi d’un calendrier lunaire. Des indices sérieux autorisent à penser que le mois intercalaire était introduit entre Ḏû-l-Ḥijja, dernier mois de l’année lunaire finissante et al-Muḥarram, premier mois de la nouvelle année.
[Proclamation avant une expédition. Contre la tiédeur des Hypocrites.]
38
O vous qui croyez !, quand il vous est crié : « Lancez-vous [en campagne] (nafara) dans le Chemin d’Allah ! » qu’avez-vous à rester cloués à la terre ? Agréez-vous plutôt la Vie Immédiate que la [Vie] Dernière ? Qu’est la jouissance de la Vie Immédiate au prix de la [Vie] Dernière, sinon peu de chose ?
39
Si vous ne vous lancez pas [en campagne], Allah vous infligera un tourment cruel et vous substituera un peuple autre que vous et vous ne Lui porterez nul dommage. Allah, sur toute chose, est omnipotent.
40
Si vous ne le secourez point,
Note [édition originale] : Si vous ne le secourez point. Le pronom le = le Prophète. Une lacune paraît exister entre les vt. 39 et 40.
Allah [, en revanche,] l’a secouru quand, expulsé par les Infidèles, avec un seul compagnon, il disait à celui-ci alors qu’ils étaient tous deux dans la grotte : « Ne t’attriste point ! Allah est avec nous ! » Allah fit descendre sur lui Sa Présence Divine (sakîna) et le soutint de légions que vous ne voyiez point. [Allah] fit de l’arrêt (?) des Infidèles celui qui a le dessous, tandis que l’arrêt d’Allah fut celui qui l’emporta. Allah est puissant et sage.
Note [édition originale] : Ils étaient tous deux dans la grotte. Allusion à un épisode de l’émigration de Mahomet, avec Abou-Bakr, de la Mekke à Médine, en 622. Pour échapper à la poursuite des Mekkois, tous deux se cachèrent dans une grotte à l’entrée de laquelle, ajoute la Tradition, une araignée tissa aussitôt sa toile, pour faire croire aux poursuivants que le lieu était vide d’hommes. ǁ Et le soutint de légions etc. Allusion à l’intervention des Anges, lors du combat de Badr. ǁ [Allah] fit de l’arrêt etc. Text. : Allah fit du mot des Infidèles, le plus bas, alors que le mot d’Allah fût le plus haut.
41

Facsimile Image Placeholder
Lancez-vous, légers et lourds ! Menez combat de vos biens et de vos personnes, dans le Chemin d’Allah ! Cela sera un bien pour vous, si vous vous trouvez savoir.
42
S’il s’était agi d’une affaire s’offrant à leur portée ou d’un voyage non éloigné, ils t’auraient suivi [, Prophète !]. Mais longue leur a paru la distance ! Ils jureront par Allah : « Si nous avions pu, nous serions partis [en campagne] avec vous ! » Ils se perdent eux-mêmes. En vérité, Allah sait qu’ils sont des menteurs.
43
Qu’Allah efface pour toi [ton erreur, Prophète !]. Pourquoi leur as-tu permis [de rester à l’écart], jusqu’à ce que se manifestent à toi ceux qui étaient véridiques et que tu reconnaisses les menteurs ?
44
Ceux qui croient en Allah et au Dernier Jour ne te demandent pas la permission de mener combat de leurs biens et de leurs personnes. Allah connaît les Pieux.
45
Seuls te demandent permission [de ne pas le faire] ceux qui ne croient point en Allah et au Dernier Jour, [ceux] dont les cœurs sont emplis de doute, en sorte qu’en leur doute ils demeurent hésitants.
46
S’ils avaient voulu partir [en campagne], ils s’y seraient préparés. Allah a toutefois trouvé mauvais qu’ils entrent en mouvement. Il leur a inspiré l’indolence et il leur a été dit : « Abstenez-vous avec les exemptés ! »
Note [édition originale] : al-ḫurûja « partir [en campagne] ». Text. : la sortie. ǁ ’uq‛udú ma‛a l-qâ‛idîna « abstenez-vous etc. ». La racine qa‛ada « s’asseoir », « être accroupi » a certainement ici un sens particulier. Dans la langue juridique, le terme qâ‛id finit par désigner les « inaptes au service militaire » ; il est hors de doute qu’ici il s’applique aux aveugles, aux boiteux et aux malades ou à ceux ayant reçu exceptionnellement dispense de se battre.
47
S’ils étaient partis [en campagne] à vos côtés, ils n’auraient été pour vous qu’un trouble superflu et auraient semé [la défiance] parmi vous, en cherchant [à faire naître] la tentation [de désobéir]. Parmi vous se trouveront des gens à eux qui sont tout oreilles, [mais] Allah connaît bien les Injustes.
Note [édition originale] : A vos côtés. Text. : mêlés à vous. ǁ Ils n’auraient été pour vous etc. Text. : ils n’auraient qu’ajouté pour vous un trouble. ǁ al-fitnata « la tentation [de désobéir] ». Ce sens est retenu par les commt., pour tout ce passage, et semble convenir.
48
Ils ont certes antérieurement cherché [à faire naître] la tentation [de désobéir]. Pour toi, [Prophète !,] ils ont bouleversé les affaires jusqu’à ce que vînt la Vérité et qu’apparût l’Ordre d’Allah, en dépit de leur aversion.
49
Parmi eux, il en est qui te disent : « Permets-moi [de ne pas partir en campagne] ! Ne me mets pas en tentation [de désobéir] ! » Eh quoi !
Facsimile Image Placeholder
ne sont-ils point tombés en cette tentation ? En vérité, la Géhenne enceindra certes les Infidèles.
50
Si un bonheur t’échoit, cela les peine. Si [au contraire] un malheur t’atteint, ils disent : « Nous sommes hors de cause », et ils se détournent pleins de joie.
51
Dis[-leur] : « Nous ne serons atteints que par ce qu’Allah aura écrit, à notre endroit. Il est notre Maître. Que sur Allah s’appuient les Croyants ! »
52
Dis[-leur encore] : « Que pouvez-vous attendre pour nous, hormis les Deux très Belles [Récompenses] alors que, pour vous, nous attendons qu’Allah vous frappe d’un Tourment [venu directement] de Lui ou par [l’intermédiaire de] nos mains ? Attendez donc ! Nous sommes aussi près de vous, attendant ».
Note [édition originale] : Les Deux très Belles [Récompenses] = le Paradis ou le Martyre (selon les commt.).
[Autres condamnations des Hypocrites et de leurs exigences touchant les dotations.]
53
Dis : « Faites dépenses [en aumône] bon gré ou mal gré ! [cela] ne sera pas accepté de vous. Vous êtes un peuple pervers. »
Note [édition originale] : Ce vt. et le suiv. ont une particulière importance en théologie. Ici se trouve défini ce principe général que les œuvres ne sauvent point sans la foi : la charité ne peut sauver le Pervers : 1° parce qu’il ne croit point en Allah, — 2° parce qu’il ne croit point à la mission de Mahomet, — 3° parce qu’il accomplit la Prière sans zèle, — 4° parce qu’il fait l’aumône à contre-cœur.
54
Seul, a empêché que leur dépense [en aumône] fût acceptée, le fait qu’ils ne croient ni en Allah ni en Son Apôtre, [le fait qu’]ils ne viennent à la Prière que paresseux, et ne font dépense [en aumône] qu’avec aversion.
55
Que ni leurs biens ni leurs enfants ne te soient un attrait ! Allah veut seulement de leur fait les tourmenter en la Vie Immédiate, et [Il veut] que leurs âmes s’exhalent alors qu’ils sont Infidèles.
56
Ils jurent par Allah qu’en vérité, ils sont certes des vôtres, alors qu’ils ne sont pas des vôtres, mais qu’ils sont des gens qui font sécession.
57
S’ils trouvaient un refuge, ou des grottes, ou quelque lieu où entrer, ils s’y rendraient en toute hâte.
58

Facsimile Image Placeholder
Parmi eux, il en est qui te critiquent [, Prophète !,] au sujet des « aumônes » (ṣadaqât). S’ils en reçoivent en don, ils sont satisfaits ; s’ils n’en reçoivent point en don, les voilà qui se courroucent.
Note [édition originale] : Les divergences de l’exégèse, sur les personnages vises dans ce vt., sont si irréductibles qu’il est vain de tenter la moindre datation de ce texte, en son état actuel. — ṣadaqât « aumônes ». On a déjà trouvé ailleurs le terme ṣadaqa pour désigner l’aumône individuelle mais imposée pour se racheter, par exemple, d’un manquement lors du Pèlerinage. Ici, par une confusion entre ṣadaqa et zakât, qui s’est maintenue pendant plus de deux siècles, le substantif ṣadaqa désigne le produit même de la taxe dite zakât.
59
Que ne se trouvent-ils avoir été satisfaits de ce qu’Allah et Son Apôtre leur ont donné ! Que n’ont-ils dit : « Allah est notre suffisant. Allah ainsi que Son Apôtre nous donnent [un peu] de Sa faveur ! Vers Allah va notre désir ! »
60
Les « aumônes » sont seulement pour les Besogneux, les Pauvres, ceux œuvrant pour elles, ceux dont les cœurs sont ralliés, ainsi que pour les esclaves, [pour] les débiteurs, [pour la lutte] dans le Chemin d’Allah et pour le Voyageur. Imposition d’Allah ! Allah est omniscient et sage.
Note [édition originale] : Il est permis de penser que ce vt. est une addition destinée à éclaircir le vt. précédent. Cf. Trad. Cor., p. 1091, note. Les Besogneux etc. Les commt. font des distinctions subtiles et probablement gratuites entre les Besogneux (fuqarâ’) et les Pauvres (masâkîn). ǁ al-‛âmilîna ‛alay-hâ « ceux œuvrant pour elles » = les collecteurs de la pseudo-aumône ; cf. note sur vt. 59. ǁ Ceux dont les cœurs sont ralliés = les personnages notables de la Mekke dont l’adhésion à l’Islam est acquise par des dons.
61
Il en est, parmi eux, qui attaquent le Prophète et disent : « Il [n’]est [qu’]oreille ! » Réponds[-leur] : « [Il est] l’oreille du bien pour vous. Il croit en Allah et a foi en les Croyants ! »
61
[62] Miséricorde pour ceux qui croient, parmi vous, alors que ceux qui attaquent l’Apôtre d’Allah auront un Tourment cruel !
62
[63] Ils vous font des serments par Allah pour vous satisfaire, alors qu’Allah, ainsi que Son Apôtre, sont plus dignes d’être satisfaits par eux, s’ils sont croyants.
63
[64] Ne savent-ils point qu’à celui qui dirige des pointes contre Allah et Son Apôtre est [destiné] le feu de la Géhenne où, immortel, il restera ? C’est là l’Opprobre Immense.
64
[65] Les Hypocrites appréhendent que sur eux l’on fasse descendre une sourate les avisant de ce qui est en leurs cœurs. Réponds[-leur] : « Raillez ! Allah fera surgir ce que vous appréhendez ! »
65

Facsimile Image Placeholder
[66] Certes, si tu les interroges, ils disent : « Nous ergotions seulement et jouions ! » Demande[-leur] : « D’Allah, de Ses aya et de Son Apôtre vous railliez-vous ? »
66
[67] Ne vous excusez point ! Vous avez été infidèles après avoir reçu la foi. Si Nous effaçons [la faute] d’un groupe d’entre vous [, en revanche,] Nous tourmenterons un autre groupe pour prix qu’il a été coupable.
67
[68] Les Hypocrites, hommes et femmes, s’ordonnent mutuellement le Blâmable et s’interdisent le Convenable. Ils referment leurs mains [pour ne point donner]. Ils ont oublié Allah et Celui-ci les a oubliés. Les Hypocrites sont les Pervers.
Note [édition originale] : Le Blâmable, etc. Cf. sourate III, 100 et la note.
68
[69] Allah a promis aux Hypocrites, hommes et femmes, ainsi qu’aux Infidèles, le feu de la Géhenne où, immortels, ils demeureront. [Ce feu] sera leur suffisant. Qu’Allah les maudisse ! Ils auront un tourment permanent.
[Autre condamnation des Hypocrites. Rétribution selon les œuvres.]
69
[70] Ainsi [fut-il de] ceux qui, avant vous, eurent plus de force, plus de biens et plus d’enfants. Ils ont tiré jouissance de leur part (ḫalâq). Tirez jouissance de votre part comme ceux qui tirèrent jouissance de leur part, avant vous ! Vous, vous avez ergoté comme ils ont ergoté. Que soient vaines les actions de ces gens en la [Vie] Immédiate et Dernière ! Ceux-là seront les Perdants.
70
[71] L’histoire (nabâ’) ne leur est-elle point parvenue touchant ceux qui furent avant eux : le peuple de Noé, les ‛Ad, les Thamoud, le peuple d’Abraham, les Hommes des Madian et des Cités Subversées ? Leurs Apôtres vinrent à eux avec les Preuves, [car] il n’était point d’Allah de les léser. Ce furent eux qui se lésèrent.
71
[72] Les Croyants et le Croyantes sont [, au contraire,] des affiliés (’awliyâ’) les uns pour les autres. Ils ordonnent le Convenable et interdisent le Blâmable. Ils accomplissent la Prière et donnent l’Aumône (zakât). Ils obéissent à Allah et à Son Apôtre. A ceux-là, Allah fera miséricorde. Allah est puissant et sage.
72
[73] Aux Croyants et aux Croyantes, Allah a promis des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, où ils demeureront immortels.
Facsimile Image Placeholder
Il leur a promis d’agréables demeures, dans les Jardins d’Eden. [Mais] la Satisfaction d’Allah est plus grande. C’est là le Succès Immense.
73
[74] O Prophète !, mène combat contre les Infidèles et les Hypocrites et sois dur contre eux ! Leur refuge sera la Géhenne, et quel détestable « Devenir » !
74
[75] Ils jurent par Allah [qu’]ils n’ont point dit [ce qu’ils ont proféré], alors qu’ils ont certes dit la parole d’impiété et qu’ils ont été infidèles après leur conversion à l’Islam. Ils ont médité ce qu’ils n’ont point obtenu et n’ont atteint [leur but (?)] qu’autant qu’Allah et Son Apôtre les ont pourvus [d’un peu] de Sa faveur. S’ils reviennent [de leur erreur], cela sera un bien pour eux. [Mais] s’ils se détournent, Allah leur infligera un tourment cruel, dans la [Vie] Immédiate et Dernière, et ils n’auront, sur la terre, ni patron ni auxiliaire.
Note [édition originale] : Ils ont médité etc. Il est bien peu admissible que ce passage fasse allusion à une embuscade tendue à Mahomet, à son retour de Tabouk, comme le disent les commt.
[Condamnation des tergiversations, chez certains convertis, a s’acquitter de l’aumône.]
75
[76] Il en est, parmi eux, qui ont fait pacte avec Allah, [disant] : « Certes, s’Il nous donne [un peu de] Sa faveur, nous aumônerons et nous serons certes parmi les Saints. »
76
[77] [Or], quand [un peu de] Sa faveur leur est accordée, ils s’en montrent avares, se détournent et s’écartent.
77
[78] A [Cette avarice] a pour conséquence hypocrisie en leurs cœurs, jusqu’au jour où ils rencontreront [le châtiment] B [Allah] a fait suivre cela d’hypocrisie en leurs cœurs, jusqu’au jour où ils Le rencontreront [et seront punis] en prix d’avoir manqué à ce qu’ils ont promis à Allah et en prix d’avoir menti.
Note [édition originale] : Les deux versions proviennent de l’incertitude du sujet de ’a‛qaba « faire suivre » ou « avoir pour conséquence ».
78
[79] Ne savent-ils point qu’Allah sait leur secret et leur conciliabule ? [Ne savent-ils pas] qu’Allah sait bien les Inconnaissables ?
79
[80] [Ce sont là] ceux qui critiquent [et] les Croyants faisant de bon
Facsimile Image Placeholder
gré des aumônes (ṣadaqât) et ceux qui, trouvant seulement leur nécessaire, [font de maigres dons]. Ils se moquent d’eux, [mais] Allah se moquera d’eux [dans l’Au-Delà,] et ils auront un tourment cruel.
80
[81] Demande pardon pour eux ou ne demande point pardon pour eux ! Si soixante-dix fois tu demandes pardon pour eux, Allah ne leur pardonnera point. Ils ont en effet été infidèles envers Allah et Son Apôtre, or Allah ne saurait diriger le peuple des Pervers.
[Contre des convertis cherchant a s’abstenir d’entrer en campagne. De l’exemption de l’entrée en campagne.]
81
[82] Ceux laissés en arrière se sont réjouis de leur exemption, par opposition à l’Apôtre d’Allah, et ont éprouvé répulsion à mener combat de leurs biens et de leurs personnes, dans le Chemin d’Allah. Ils ont dit : « Ne vous lancez point [en campagne] durant l’ardeur [de l’été] ! » Réponds[-leur] : « Le feu de la Géhenne sera plus ardent ! » Ah ! s’ils se trouvaient comprendre !
82
[83] Qu’ils rient un peu [sur cette terre] ! Qu’ils pleurent beaucoup [dans l’Au-Delà, ce sera] en « récompense » de ce qu’ils se seront acquis !
83
[84] Si Allah te remet en présence d’une partie de [ces gens] et [s’]ils te demandent permission de partir [en campagne], réponds[-leur] : « Vous ne partirez plus jamais avec moi [en campagne] et vous ne combattrez plus aucun ennemi avec moi ! Vous avez en effet trouvé l’exemption agréable, une première fois. Abstenez-vous donc avec ceux restés en arrière ! »
84
[85] Jamais tu ne prieras sur celui d’entre eux qui sera mort, et [jamais] tu ne te dresseras sur sa tombe. [Ces gens] sont infidèles envers Allah et Son Apôtre, et ils meurent pervers.
85
[86] Que ni leurs biens ni leurs enfants ne te soient un attrait ! Allah veut seulement, de leur fait, les tourmenter en la [Vie] Immédiate et [Il veut] que leurs âmes s’exhalent alors qu’ils sont infidèles.
86
[87] Quand descend une sourate ordonnant : « Croyez en Allah et menez combat avec Son Apôtre ! », ceux qui, parmi eux, détiennent le prestige te demandent la permission [de s’abstenir] et disent : « Laisse-nous avec les exemptés ! »
87

Facsimile Image Placeholder
[88] Ils ont été satisfaits d’être avec ceux restés en arrière. Un sceau a été mis sur leurs cœurs et ils ne comprennent point.
88
[89] Que l’Apôtre et ceux qui croient avec lui mènent néanmoins combat de leurs biens et de leurs personnes ! A eux les biens de ce monde (?). Ceux-là seront les Bienheureux.
Note [édition originale] : al-ḫayrâtu « les biens de ce monde (?) ». Le terme, dans les commt., est glosé par manâfi‛ « les profits ». Mais, ailleurs, il a le sens de « bonnes œuvres ».
89
[90] Allah a préparé pour eux des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, où, immortels, ils demeureront. C’est là le Succès Immense.
90
[91] Ceux qui invoquent des excuses, parmi les Bédouins, sont venus [à toi, Prophète !,] afin d’avoir permission [de ne pas combattre]. Ceux qui ont traité d’imposteurs Allah et Son Apôtre se sont abstenus [de partir en campagne]. Un tourment cruel atteindra ceux, parmi eux, qui sont infidèles.
91
[92] S’ils sont loyaux envers Allah et Son Apôtre, nul grief (ḥaraj) n’est à faire ni aux faibles ni aux malades ni à ceux qui ne trouvent point de quoi faire dépense [pour s’armer, si tous ces gens s’abstiennent d’entrer en campagne]. Il n’est nulle voie [de contrainte] (?) à l’encontre des Bienfaisants. Allah est absoluteur et miséricordieux.
Note [édition originale] : Il n’est nulle voie… Bienfaisants. Cette phrase, sans lien grammatical avec le contexte, doit sans doute être rejetée au début du vt.
92
[93] Pas de voie [de contrainte] (?) à l’encontre de ceux qui, étant venus à toi [, Prophète !,] afin que tu leur donnes une monture [pour participer à la guerre] s’en retournent, les yeux versant tristement des flots de larmes, après que tu leur as répondu : « Je ne trouve aucune monture pour vous. » Ah ! que ne trouvent-ils de quoi faire dépense [pour se procurer cette monture] !
93
[94] Il n’est aucune voie [de contrainte] (?) à l’encontre des Bienfaisants. La voie [de contrainte] (?) n’est qu’à l’encontre de ceux qui te demandent permission [de ne pas entrer en campagne] : ils sont riches ; ils ont trouvé agréable d’être avec ceux restant à l’arrière. Allah a scellé leurs cœurs et ils ne savent point.
94
[95] [Ces gens] s’excuseront auprès de vous, quand vous reviendrez parmi eux. Dis[-leur alors] : « Ne vous excusez point ! Nous ne vous croirons point ! Allah nous a avisés de ce qui se dit de vous.
Facsimile Image Placeholder
Allah et Son Apôtre verront vos actions et, par la suite, vous serez ramenés à Celui qui sait l’Inconnaissable et le Témoignage. Alors Il vous avisera de ce que vous vous serez trouvé avoir fait. »
Note [édition originale] : De ce qui se dit de vous. Text. : de vos nouvelles.
95
[96] Ils vous feront des serments par Allah, quand vous reviendrez parmi eux, pour que vous vous détourniez d’eux. Détournez-vous d’eux ! Ils sont souillure et leur refuge sera la Géhenne, en « récompense » de ce qu’ils se seront trouvé s’être acquis.
Note [édition originale] : Pour que vous vous détourniez = pour que vous vous absteniez de tirer vengeance d’eux.
96
[97] Ils vous font des serments pour que vous les agréiez [à nouveau]. Si vous les agréez [à nouveau, sachez qu’]Allah n’agréera point le peuple des Pervers.
[Contre les Bédouins superficiellement convertis. Prescription a Mahomet, touchant ces Bédouins, en matière d’Impôt.]
97
[98] Les Bédouins sont les plus marqués par l’impiété et l’« hypocrisie » et les plus à même de ne pas savoir les lois (ḥudûd) [contenues dans] ce qu’Allah a fait descendre sur Son Apôtre. Allah est omniscient et sage.
Note [édition originale] : Les lois [contenues] etc. Text. : les lois de ce qu’Allah a fait descendre.
98
[99] Parmi les Bédouins, il en est qui considèrent comme une charge ce dont ils font dépense [en aumône ou à la guerre] et [qui] attendent pour vous les revers. Sur eux le revers de l’infortune ! Allah est audient et omniscient.
99
[100] Parmi les Bédouins il en est [toutefois] qui croient en Allah et au Dernier Jour et [qui] considèrent ce dont ils font dépense [en aumône ou à la guerre] comme des oblations [agréables] aux yeux d’Allah et [comme] les prières de l’Apôtre. Oui ! c’est là oblation pour eux. Allah les fera entrer en Sa miséricorde. Allah est absoluteur et miséricordieux.
100
[101] Allah a été satisfait des Précesseurs, des Premiers parmi les Émigrés et des Auxiliaires, ainsi que de ceux qui les suivirent en [leur] bienfaisance. Ils ont [, eux aussi,] été satisfaits d’Allah et Celui-ci a préparé pour eux des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, où, immortels, ils demeureront en éternité. C’est là le Succès Immense.
Note [édition originale] : Les Précesseurs. V. sourate LVI, 10 et la note.
101
[102] Parmi ceux des Bédouins qui sont autour de vous et parmi les habitants de Médine, il est des Hypocrites qui sont diaboliques
Facsimile Image Placeholder
en l’« hypocrisie ». Vous ne les connaissez point [mais] Nous, Nous les connaissons. Nous les tourmenterons deux fois, puis ils seront livrés à un tourment immense.
102
[103] D’autres [, au contraire,] ont reconnu leurs péchés et ont mêlé aux œuvres pies d’autres œuvres [qui sont] mauvaises. Peut-être Allah reviendra-t-Il [de Sa rigueur] contre eux. Allah est absoluteur et miséricordieux.
103
[104] [Prophète !,] prélève sur leurs biens une « aumône » (ṣadaqa) par laquelle tu les purifieras et tu les repurifieras ! Prie sur eux ! Ta prière est pour eux apaisement. Allah est audient et omniscient.
Note [édition originale] : tu ṭahhiru-hum wa-tuzakkîhim « tu les purifieras et tu les repurifieras. » En fait, les deux verbes ont le même sens avec toutefois cette nuance que le premier représente la purification matérielle, physique, tandis que le second représente celle du cœur. On retrouve ici ce concept sémitique d’une purification de la richesse par le prélèvement de l’aumône ou de la dîme.
104
[105] Ne savent-ils point qu’Allah, Lui [seul], peut recevoir le retour de Ses serviteurs [, sur leurs fautes], [qu’]Il prélève les « aumônes » et qu’Il est le Révocateur, le Miséricordieux ?
105
[106] Dis [à ces Bédouins] : « Agissez ! Allah verra vos actions, ainsi que l’Apôtre et les Croyants, et vous serez ramenés à Celui qui sait l’Inconnaissable et le Témoignage. Alors il vous avisera de ce que vous vous serez trouvé avoir fait ».
106
[107] D’autres sont dans l’incertitude à l’égard de l’Ordre d’Allah : ou bien Il les tourmentera, ou bien Il reviendra [de Sa rigueur] contre eux. Allah est omniscient et sage.
[Condamnation d’un schisme naissant.]
107
[108] A Ceux qui ont pris [pour eux] une mosquée, par nuisance, impiété, schisme entre les Croyants et piège, sont certes ceux qui ont
Facsimile Image Placeholder
fait la guerre à Allah et à Son Apôtre, antérieurement. Et [ceux-là] jurent certes :
B
Facsimile Image Placeholder
Ceux qui ont pris [pour eux] une mosquée, par nuisance, impiété, schisme entre les Croyants et pour faire le guet (?) pour ceux qui (sic) ont fait la guerre à Allah et à Son
Facsimile Image Placeholder
Apôtre antérieurement… et [ceux-là] jurent certes :
« Nous n’avons voulu que la Très Belle [Récompense] ! » [Mais] Allah est témoin, en vérité, qu’ils sont certes des menteurs.
Note [édition originale] : Ce vt. soulève des difficultés de forme et de fond. La version A, inconnue de l’exégèse, repose sur la « lecture » laman « certes ceux qui ». La version B est celle de la Vulgate ; elle ne cadre point avec la suite et conduit à fausser le sens de ’irṣâdan, nom verbal de ’arṣada « tendre une embuscade » ; d’autre part, selon cette version, ou bien la phrase est en suspens (ce qui dans le cas présent est fort insolite), ou bien elle offre une incorrection et au lieu de wa-la-yaḥlifunna « et certes ils jurent », il faut lire sans conjonction wa « et ». L’exégèse est unanime à déclarer que ce vt. et les suiv. font allusion à la fondation d’une mosquée, dite Masjid aḍ-ḍirâr « Mosquée de la Nuisance ». Ce sanctuaire aurait été élevé, pour des raisons de commodité, par un clan médinois, les Gânim i. ‛Awf, à l’instigation d’un personnage fort mystérieux dit Abû-‛Amir le Moine que des données très suspectes nous présentent comme un missionnaire chrétien venu de Syrie. La fondation de la Mosquée de la Nuisance aurait eu lieu juste avant l’expédition de Tabouk. Au retour de celle-ci, éclairé par la présente révélation, Mahomet aurait fait incendier l’édifice. Derrière toute cette affaire paraît se cacher à la fois une rivalité de clans locaux et, peut-être, une ébauche de schisme que Mahomet étouffa dans l’œuf.
108
[109] [Prophète !,] ne te tiens pas en cette mosquée [de la Nuisance] ! Une mosquée fondée sur la piété, dès le premier jour, est certes plus digne que tu t’y tiennes. En celle-ci sont des hommes qui aiment à se purifier. Or Allah aime ceux qui se purifient.
109
[110] Eh quoi ! qui vaut le mieux ? celui qui a fondé son édifice sur de la piété envers Allah et [sur Son] agrément, ou bien celui qui a fondé son édifice sur le bord d’une berge rongée qui s’est abîmée avec lui dans le feu de la Géhenne ? Allah ne dirige point le peuple des Injustes.
110
[111] L’édifice qu’ils ont construit ne cessera d’être doute en leurs cœurs, à moins que leurs cœurs ne se déchirent (sic). Allah est omniscient et sage.
[Promesse d’Allah a ceux combattant pour Lui.]
111
[112] Allah a acheté aux Croyants leurs personnes et leurs biens, contre don à eux du Jardin. Ils combattent dans le Chemin d’Allah. Ils tuent ou sont tués. Promesse [solennelle] !, devoir pour [Allah énoncé] dans la Thora, l’Évangile et la Prédication ! Or qui donc, mieux qu’Allah, tient bien son pacte ? Réjouissez-vous de l’allégeance que vous avez conclue avec Lui ! C’est là le Succès Immense.
112

Facsimile Image Placeholder
[113] Ceux qui reviennent [sur leur faute], ceux qui adorent, ceux qui louent, ceux qui glorifient (?) [le Seigneur], ceux qui s’inclinent, ceux qui se prosternent, ceux qui ordonnent le Convenable et interdisent le Blâmable, ceux qui observent les lois (ḥudûd) d’Allah ! Et fais (sic) gracieuse annonce aux Croyants.
Note [édition originale] : Vt. traduit sans céder au dessein de le lier au contexte. L’arabe porte partout des participes « actifs » : les Revenants [sur leur faute], les Adorants etc.
113
[114] Il n’est ni du Prophète ni des Croyants de demander pardon [à Allah] pour les Associateurs — fussent-ils leurs proches —, après que s’est manifesté [aux Croyants et au Prophète] que [ces Associateurs] seront les Hôtes de la Fournaise.
114
[115] Le pardon qu’Abraham implora pour son père ne [le] fut qu’en vertu d’une promesse faite à son père. Quand il fut manifeste [pour Abraham] que [son père] était un ennemi d’Allah, il se déclara irresponsable à son égard. En vérité, Abraham était certes humble et longanime.
Note [édition originale] : ’iyyâ-hu « à son père ». Ce sens est confirmé par la var. canonique ’abâ-hu qui a explicitement ce sens. Autre interprétation très plausible avec « lecture » iyyâ-hu : « en vertu d’une promesse [de se convertir] que son père lui avait faite ».
[Miséricorde d’Allah envers les Croyants après une heure de doute.]
115
[116] Il n’est point d’Allah d’égarer un peuple après qu’Il l’a dirigé [jusqu’à Lui et] qu’Il lui a montré ce envers quoi il doit être pieux. Allah, sur toute chose, est omniscient.
116
[117] A Allah la royauté des cieux et de la terre. Il fait vivre et fait mourir. Vous n’avez, en dehors d’Allah, nul patron et nul auxiliaire.
117
[118] Certes, Allah est revenu [de Sa rigueur] contre le Prophète, les Émigrés et les Auxiliaires qui L’ont suivi à l’heure de la gêne. Certes, Il est revenu [de Sa rigueur] contre eux — envers eux, Il est indulgent et miséricordieux —, après que les cœurs d’une fraction d’entre eux ont failli obliquer.
Note [édition originale] : Le vt. ferait allusion au flottement qui se serait produit, chez les Croyants, lors de l’expédition de Tabouk, du fait des conditions très pénibles dans lesquelles s’effectua le retour.
118
[119] [Il est revenu de Sa rigueur] contre les trois [Croyants] qui furent laissés à l’arrière, en sorte que la terre, en dépit de son étendue, leur parut trop étroite, en sorte que leurs âmes furent à l’angoisse
Facsimile Image Placeholder
et qu’ils pensèrent qu’il n’existait aucun refuge contre [la rigueur d’]Allah en dehors de Lui[-même]. Allah est revenu [de Sa rigueur] afin qu’ils reviennent [de leur faute]. Allah est le Révocateur, le Miséricordieux.
[Contre l’abstention de certains convertis de participer a une expédition. Dérogation autorisant cette abstention.]
119
[120] O vous qui croyez !, soyez pieux envers Allah et soyez avec les Véridiques !
120
[121] Il n’est point des habitants de Médine ni de ceux des Bédouins qui sont autour d’eux, de rester aux arrières de l’Apôtre d’Allah ni d’avoir désir de leurs aises plus que de Lui. Ni soif ni fatigue ni faim ne sauraient en effet les toucher, dans le Chemin d’Allah. Ils ne fouleront nul sol qui, foulé [par eux], ne soit source de colère pour les Infidèles. Ils n’obtiendront nul avantage sur un ennemi, sans qu’en prix de ces exploits une œuvre pie ne soit inscrite à leur avoir : Allah ne laisse point perdre la rétribution des Bienfaisants.
121
[122] Ils ne font nulle dépense [dans le Chemin d’Allah], petite ou grande, ils ne franchissent aucune vallée sans que [cela] soit inscrit à leur avoir, afin qu’Allah les récompense de ce qu’ils faisaient de mieux [sur terre].
122
[123] Les Croyants n’ont point à se lancer [en campagne], en totalité. Pourquoi, de chaque fraction parmi eux, un groupe ne se lancerait-il point [en campagne] pour s’instruire en la Religion et avertir les siens, quand [ce groupe] reviendra à eux ? Peut-être seront-ils sur leur garde.
Note [édition originale] : Cette dérogation est naturellement destinée aux Bédouins et est postérieure aux dispositions précédentes.
[Condamnation des Hypocrites. Encouragement aux vrais Croyants.]
123
[124] O vous qui croyez !, combattez ceux des Infidèles qui sont dans votre voisinage ! Qu’ils trouvent en vous de la dureté ! Sachez qu’Allah est avec les Pieux !
124
[125] Dès qu’on fait descendre une sourate, il en est parmi eux qui
Facsimile Image Placeholder
demandent : « Qui de vous est grandi, en [sa] foi, par [cette sourate] ? » Ainsi d’une part ceux qui croient sont grandis en [leur] foi par [cette révélation] et ils se réjouissent,
125
[126] tandis que ceux au cœur desquels est un mal ajoutent souillure à leur souillure [, du fait de cette révélation,] et meurent infidèles.
126
[127] Eh quoi ! ne voient-ils pas que, chaque année, ils sont tentés [d’abjurer] une ou deux fois ? Ne reviendront-ils point [de leur erreur] et ne s’amenderont-ils pas ?
Note [édition originale] : yuftanûna « ils sont tentés [d’abjurer] ». Autre sens reçu par les commt. : Ils sont éprouvés. ǁ Ne reviendront-ils etc. Autre sens : Ils ne reviennent pourtant point ensuite [de leur erreur] et ils ne s’amendent pas.
127
[128] Dès qu’on fait descendre une sourate, ils se regardent les uns les autres [en disant] : « Quelqu’un vous voit-il ? », puis ils se détournent. Allah a détourné leurs cœurs parce qu’ils sont un peuple qui ne saurait comprendre.
128
[129] Un Apôtre [issu] de vous est venu à vous. Pénible pour lui est ce que vous commettez de mal. Avide il est de votre bien. Envers les Croyants, Il (sic) est indulgent et miséricordieux.
Note [édition originale] : De votre bien. Text. : à votre encontre. ǁ Il est indulgent et miséricordieux. Dans l’état actuel du texte, le pronom il = l’Apôtre d’Allah. Mais comme les épithètes indulgent et miséricordieux, dans le Coran, s’appliquent uniquement à Allah, on a lieu de se demander si le vt. ne présente pas une lacune.
129
[130] S’ils se détournent, dis[-leur] : « Allah est mon suffisant. Nulle divinité excepté Lui. Sur Lui je m’appuie. Il est le Seigneur du Trône Immense. »
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE LA CONVERSION, contenant cent vingt-sept versets,
escrit à la Medine.
Lecteur, ce Chapitre ne commence pas comme les autres par ces mots, Au nom de Dieu clement & misericordieux, parce que ce sont paroles de paix & de salut, & qu’en ce Chapitre Mahomet ordonne de rompre la tr e fue avec ses ennemis, & de faire main basse sur eux. Plusieurs Docteurs Mahometans ont intitulé ce Chapitre du chastiment ou de la peine. Voy l’explication de Gelaldin, & celle du Bedaoi & le Tenoir.
1
LEttre Patente de la part de Dieu & de son Prophete aux infidelles, avec lesquels vous avez fait trefue ;
2
Cheminez en seureté l’espace de quatre
Facsimile Image Placeholder
mois, sçachez que vous ne rendrez pas Dieu impuissant, & qu’il mettra la honte sur vostre front.
3
Advis pour le peuple au jour du grand pelerinage de la part de Dieu & de son Prophete ; Dieu n’approuve pas l’action de ceux qui adorent les Idoles, son Prophete est innocent de ce peché, si vous vous convertissez vous ferez bien, si vous abandonnez la loy de Dieu, sçachez que vous n’eviterez pas la punition de vostre crime, preschez aux infidelles, qu’ils souffriront des tourmens douloureux,
4
excepté ceux avec lesquels vous avez fait trefue, qui ne contreviennent pas à ce qu’ils vous ont promis, & qui ne protegent personne contre vous Observés exactement jusques au terme prefix, ce que vous leur avez promis, Dieu ayme ceux qui ont sa crainte devant les yeux.
5
Lors que le mois de Heram sera passé, tuez-les où vous les rencontrerez, prenez les esclaves, mettez-les prisonniers, & observez où ils passeront pour leur dresser des embusches, s’ils se convertissent, s’ils font leurs oraisons au temps ordonné, & s’ils payent les dixmes, laissez-les en repos, Dieu est misericordieux à ceux qui se convertissent ;
6
Si les infidelles vous demandent cartier, donnés leur cartier, afin qu’ils apprennent la parole de Dieu, enseignez leur les commandemens de Dieu, car ils sont ignorans :
7
Comme pourroient-ils avoir trefue avec Dieu, & avec son Prophete ? s’ils ne croyent ny en l’un ny en l’autre, excepté ceux avec lesquels vous avez fait trefue dans le Temple de la Meque ?
Facsimile Image Placeholder
s’ils vous tiennent ce qu’ils vous ont promis ; observez ce que vous leurs avez promis, Dieu ayme ceux qui ont sa crainte devant les yeux :
8
Comme auront-ils tréve avec vous ? s’ils ont advantage sur vous ils ne respecteront ny vostre alliance ny vostre confederation, Ils diront du bien de vous, & vous mespriseront en leur cœur, la plus grande partie d’entr’eux sont des meschans,
9
ils ont preferé les biens de ce monde au commandemens de Dieu, & ont empesché le peuple de suivre sa loy, comme s’ils ne sçavoient pas ce qu’ils faisoient,
10
ils ne portent point de respect aux vray-croyans, enquoy ils ont tres-grand tort.
11
S’ils se convertissent, s’ils font leurs oraisons au temps ordonné, s’ils payent les decimes, ils seront vos freres en Dieu ; I’enseigne les mysteres de la foy à ceux qui les sçavent comprendre,
12
s’ils contreviennent à leur promesse, & s’ils inquietent ceux de vostre Religion, tuez leurs Chefs comme personnes sans foy, peut-estre qu’ils mettront fin à leur impieté ;
13
tuez particulierement ceux qui ont renié leur foy, qui ont fait leurs efforts pour chasser le Prophete de la Meque, & qui ont commencé à vous tuer, les craindrez vous ? aurez vous peur d’eux ? il est raisonnable que vous craignez Dieu, si vous croyez en sa loy,
14
combattez-les, Dieu les chastiera par vos mains, il les rendra honteux, il vous protegera contr’eux, il fortifiera le cœur des vray-croyans,
15
& en chassera la melancholie, il pardonne à qui bon luy semble, il sçait tout, & est tres-prudent en ce qu’il
Facsimile Image Placeholder
ordonne.
16
Pensez-vous d’estre abandonnez de Dieu & qu’il ne discerne pas ceux qui auront genereusement combattu pour sa loy, d’entre ceux qui auront adoré les Idoles, & desobey à son Prophete ? Les vray-croyans ne quittent pas leur Religion, pour la professer une autre fois, Dieu sçait tout ce que vous faites,
17
les infidelles ne doivent pas entrer dans le Temple de la Meque cognoissans qu’ils sont infidelles, les bonnes œuvres qu’ils feront en ce monde leur seront inutiles, & demeureront eternellement dedans le feu d’Enfer.
18
Ceux qui croyent en Dieu & au jour du Jugement, qui font leurs oraisons au temps ordonné, qui payent les decimes, & qui n’adorent qu’un seul Dieu, visiteront les Temples de sa divine Majesté ; & ceux qui craignent les creatures plus que le Createur sont dévoyez du droict chemin ?
19
Nous avons ordonné que ceux qui porteront de l’eau fraische aux pelerins, & ceux qui visiteront le Temple de la Meque, seront du nombre de ceux qui croyent en Dieu & au jour du Jugement. Ceux qui combattent pour la foy ne sont pas tous esgaux en graces & en merites devant Dieu, il ne conduit pas les injustes.
20
Ceux qui ont crû en Dieu, qui se sont esloignez des impies, & qui ont employé leurs biens & leurs personnes pour combatre pour sa loy, auront un particulier degré, & une particuliere place auprés de sa divine Majesté, ils seront les plus heureux ;
21
Dieu leur annonce par sa bonté qu’ils entreront dans des jardins delicieux,
22
où ils
Facsimile Image Placeholder
demeureront eternellement, il y a chez Dieu une tres grande recompense.
23
O vous qui croyez, n’obeïssez pas à vos peres ny a vos freres qui ayment mieux suivre l’impieté que la foy ; ceux qui leur obeyront auront tres-grand tort,
24
si vos peres, vos enfans, vos freres, vos femmes, vos parens, vos amis, les biens que vous avez gagnez, la crainte de perdre vos richesses, & l’apprehension de la pauvreté, ont plus de pouvoir sur vous que Dieu & son Prophete, & qu’ils vous empeschent de combattre pour la foy le commandement de Dieu sera executé contre vous, il ne conduit pas les meschans,
25
& vous a protegés en plusieurs occasions. Souvenez-vous de la journée de Hanin que vous estiez joyeux du grand nombre de vos gens, il vous fut inutile, la peur vous faisoit trouver la terre estroite pour fuyr, & avez tourné le dos comme vaincus :
26
Souvenez-vous qu’alors Dieu mit son Prophete & les vray-croyans en lieu de seureté, & qu’il envoya des troupes invisibles pour chastier les infidelles
27
il pardonne les pechez à qui bon luy semble, il est clement & misericordieux.
28
O vous qui croyez en Dieu, les infidelles sont gens immondes, ne permettez pas qu’ils entrent dans le Temple de la Meque apres cette année, si vous avez peur de la necessité Dieu vous enrichira de sa grace, s’il luy plait, il sçait tout, il est tres-Prudent.
29
Combattez ceux qui ne croyent pas en Dieu ny au jour du Jugement, qui ne deffendent pas de faire ce que Dieu a deffendu, ny ce que
Facsimile Image Placeholder
son Prophete a prohibé, & qui ne jugent pas selon la loy de verité qui a esté enseignee à ceux qui ont cy devant receu la loy escrite : ils aiment mieux payer le tribut que de se convertir, enquoy ils sont mesprisables.
30
Les Juifs ont dit que le Fils de Dieu est tres-Puissant, les Chrestiens ont dit que le Messie est Fils de Dieu, leurs paroles sont semblables aux paroles des infidelles qui les ont precedez, mais Dieu leur donnera sa malediction ; considere comme ils blasphement,
31
ils adorent leurs Docteurs & leurs Prestres, & encor le Messie Fils de Marie qui leur a commandé de n’adorer qu’un seul Dieu, il n’y
a
Correction de : à
qu’un seul Dieu : loüé soit Dieu ! il n’y a rien d’esgal à luy :
32
ils veulent esteindre la lumiere de Dieu par leur bouche, mais il ne le permettra pas, il la fera paroistre encor qu’il soit fascheux aux infidelles.
33
Il a envoyé son Prophete pour conduire le peuple au droict chemin, pour prescher la loy de verité, & pour
la
Correction de : l’a
faire paroistre par dessus toutes les autres loix du monde contre la volonté des idolastres.
34
O vous qui croyez veritablement, plusieurs d’entre les Docteurs & d’entre les Prestres mangent inutilement le bien du peuple, & le destournent de la Loy de Dieu ; annoncez à ceux qui tesorisent & qui ne font point de despences en œuvres pies, qu’ils ressentiront de grands tourmens
35
au jour que le feu d’Enfer sera allumé sur eux, il leur bruslera le front, les costez & le dos : on leur dira, voila les richesses que vous avez tesorisees pour vos ames, goustez le fruict des tresors que vous avez
Facsimile Image Placeholder
amassez
.
36
Lorsque Dieu a creé le Ciel & la Terre, il a ordonné l’annee de douze mois, entre lesquels il y
a
Correction de : à
quatre mois qui sont privilegiez ; n’offencez pas Dieu particulierement en ces mois, combattez en tout temps les infidelles comme ils vous combatront ; & sçachez que Dieu est avec ceux qui ont sa crainte devant les yeux.
37
La paresse & l’oubly abondent dans l’impieté, Dieu devoye par la negligence les infidelles qui preferent des mois les uns aux autres pour imiter ce qu’il a ordonné ; ils permettent de faire ce que Dieu a deffendu, & se plaisent dans la malice de leurs actions, mais Dieu ne conduit pas les meschans.
38
O vous qui croyez, pourquoy avez-vous incliné à la terre ? pourquoy avez-vous preferé les biens de ce monde à ceux du Paradis lorsqu’on vous a dit de sortir de vos maisons pour combattre pour la loy de Dieu ? les biens de ce monde sont mesprisables si vous considerez ceux du Ciel,
40
si vous ne sortez pas de vos maisons pour combatre avec le Prophete, Dieu vous chastiera rigoureusement, & mettra d’autres personnes en vos places, vous ne protegerez-pas le Prophete, Dieu seul est son protecteur, il l’a protegé quand il est sorty de la Meque luy deuxiesme ; lorsqu’ils estoient tous deux dans la caverne il disoit à son compagnon
Note [édition originale] : C’est Abobekre.
, ne t’afflige pas Dieu est avec nous ; Dieu l’a protegé & secouru par des troupes invisibles, il a humilié la parole des infidelles, & a exalté celle des vray-croyans, il est tout-Puissant & Sage.
41
Combattez selon vostre pouvoir pour la loy de Dieu, vous ferez
Facsimile Image Placeholder
bien si vous le sçavez cognoistre,
42
si vous demandez les biens de ce monde, honneur & reputation, ils sont proches de vous, ils vous suivent de prés, mais la punition des crimes & la misere sont encor esloignez des infidelles ; ils jureront par le nom de Dieu qu’ils n’ont pas pû sortir de la Meque avec le Prophete, en quoy ils perdent leurs ames, car Dieu sçait bien qu’ils sont des menteurs ;
43
ne les excuse pas que tu ne connoisse ceux qui ont dit la verité, & ceux qui ont esté menteurs ;
44
Les vray-croyants ne s’excuseront pas de combattre ny d’employer leurs biens & leurs personnes pour la loy de Dieu, il cognoit ceux qui ont sa crainte devant les yeux ;
45
ceux qui ne croyent pas en Dieu ny au jour du Jugement s’excusent d’aller avec toy, ils doutent des misteres de la foy, mais ils demeureront en leur doute à leur confusion ;
46
s’ils avoient voulu sortir contre les ennemis ils avoient des armes pour ce faire, Dieu a mesprise leur sortie, il les a rendus negligens, & les a fait demeurer avec les malades, les femmes & les enfans,
47
s’ils fussent sortis avec vous ils auroient apporté avec eux plus de desordre que d’affection au service de sa divine Majesté ; ils vous haïssent, neantmoins vous les escoutez ! Dieu connoist ceux qui ont tort,
48
ils t’ont hay cy-devant, ils t’ont accusé de tout leur mal jusqu’à ce que par la permission de Dieu la verité a paru contre leur volonté,
49
plusieurs d’entr’eux ont dit, excuse-nous & ne nous scandalise pas, & sont tombez eux mémes dans le scandale & dans l’impieté : mais l’Enfer est la demeure de ces impies ;
Facsimile Image Placeholder
50
s’il vous arrive du bien ils en sont faschez ; s’il vous arrive du mal ils disent qu’ils ont bien pris garde à eux & qu’ils l’avoient preveu, & s’esloignent de vous avec joye ;
51
dis leur, il ne nous est arrivé que ce que Dieu avoit ordonné, il est nostre Seigneur, tous les vray-croyans sont resignez à la volonté de sa divine Majesté ;
52
dis-leur, attendrez-vous que l’une des deux graces nous arrive (ou la victoire ou le martire ?)
Note [édition originale] : Voy Gelaldin.
nous attendrons avec vous jusques à ce que Dieu vous chastie par nos mains ; attendez, nous attendrons avec vous ;
53
dis leur, dépensez par force ou par amour pour la gloire de Dieu, vos œuvres ne luy seront pas agreables, parce que vous estes des infidelles,
54
les aumosnes que vous ferez seront inutiles, par ce que vous ne croyez pas en Dieu ny en son Prophete, vous ne loüez Dieu qu’avec negligence, & avec regret de la despence que vous faites pour son service.
55
Ne t’estonne pas de la quantité de leurs tresors, ny du nombre de leurs enfans, Dieu se servira d’eux pour les punir en ce monde, & les exterminera avec leur impieté.
56
Ils jurent par le Nom de Dieu qu’ils sont des vostres, & n’en sont pas, & craignent d’estre descouverts,
57
s’ils rencontrent quelque grotte, quelque caverne, ou quelque maison pour se cacher ils y accourrent promptement,
58
il y
a
Correction de : à
des personnes entr’eux qui disent que c’est chose honteuse de faire des aumosnes, s’ils font des aumosnes c’est avec colere ;
59
s’ils les faisoient pour l’amour de Dieu & de son Prophete ils diroient, Dieu est nostre bienfaicteur, il nous
Facsimile Image Placeholder
donnera
par sa grace & au Prophete tout ce qui nous sera necessaire, nous n’esperons qu’en luy.
60
Les aumosnes sont ordonnées pour les pauvres, pour ceux qui se resignent en Dieu, pour racheter les esclaves, pour ceux qui ont despensé leur bien au service divin, & pour ceux qui sont endebtez & necessiteux, Dieu sçait tout & est tout Prudent en ce qu’il ordonne.
61
Il y
a
Correction de : à
des personnes entr’eux qui mesdisent du Prophete, & disent ; Il entendra ce que nous disons ; dis leur, ce vous seroit un grand avantage de bien ouyr ? le Prophete croit en Dieu & enseigne la verité aux vray-croyans, la misericorde de Dieu est pour ceux qui croyent en sa divine Majesté, Ceux qui mesdisent du Prophete ressentiront des tourmens douloureux ;
62
ils jurent par le Nom de Dieu qu’ils veulent contenter Dieu & son Prophete, il est raisonnable qu’ils les contentent s’ils sont gens de bien,
63
ne sçavent-ils pas que ceux qui contrarient la volonté de Dieu & celle de son Prophete seront damnez eternellement ?
64
Les méchans ont peur que Dieu descouvre aux gens de bien la malice qu’ils couvent dans leurs ames, & qu’ils les mesprisent ; dis leur, vous serez mesprisez, car Dieu met en évidence ce que vous craignez ;
65
Si tu les interroge de ce qu’ils ont dit, ils respondront pour s’excuser qu’ils n’ont point de mauvaise volonté & qu’ils joüent ; dis leur, vous joüerez-vous de Dieu, de ses commandemens & de son Prophete ?
66
Il n’y
a
Correction de : à
point d’excuse pour vous, vous estes veritablement des impies, si Dieu pardonne à quelqu’un d’entre vous, il
Facsimile Image Placeholder
chastiera rigoureusement ceux qui persisteront à l’offenser.
67
Les meschants enseignent entr’eux l’impieté à leur posterité, ils s’esloignent de la verité, ils se touchent à la main, & s’accordent pour desobeïr à Dieu, ils oublient Dieu & Dieu les oublie,
68
il leur a preparé l’Enfer où ils demeureront eternellement, il les a maudits, & ressentiront la rigueur des peines infinies ;
69
les impies qui ont esté devant vous les ressentiront comme vous, ils ont esté plus puissants que vous, ils ont possedé quantité de biens, & ont eu plusieurs enfans, ils ont possedé la part de leurs biens, & vous possedez les vostres comme ont fait ceux qui vous ont precedés, vous vous estes plongé (dans l’impieté) comme ils s’y estoient plongez, mais les bonnes œuvres qu’ils ont faites en ce monde leur sont inutiles, & seront au jour du Jugement au nombre des gens perdus.
70
N’ont-ils pas sceu l’histoire de ceux qui les ont precedez, l’histoire des gens de Noé, des gens de Aad, de Temod, d’Abraham, & des villes qui ont esté bouleversées ? les Prophetes leur ont presché les commandemens de Dieu, il ne leur a point fait d’injustice, ils se sont fait tort à eux-mesmes par l’enormité de leurs crimes.
71
Les vray-croyants obeïssent les uns aux autres, ils commandent de faire les choses qui sont honnestes, ils deffendent de faire ce qui n’est pas aprouvé, ils font leurs prieres au temps ordonné, ils distribuent les decimes, ils obeïssent à Dieu & à son Prophete ; Dieu leur pardonnera leurs pechez, il est Tout Puissant,
72
il leur a promis des jardins où coulent plusieurs
Facsimile Image Placeholder
fleuves, & une habitation pleine de contentement dedans Eden, il leur a promis sa grace qui est le comble de felicité.
73
O Prophete, combats les infidelles, fortifie-toy contr’eux, l’Enfer sera leur habitation ;
74
Ils jureront par le Nom de Dieu qu’ils n’ont pas mesdit de toy ; neantmoins ils en ont mesdit, & ont proferé des paroles pleines d’impieté ; ils ont desnié avoir esté enrichis par la grace de Dieu & de son Prophete ; s’ils se convertissent ils feront bien, s’ils abandonnent la foy, Dieu les punira en ce monde & en l’autre par des tourmens douloureux, & ne trouveront point de protecteur en terre.
75
Il y
a
Correction de : à
des personnes entr’eux qui ont voulu capituler avec Dieu, & ont dit, si Dieu nous fait du bien nous croirons en luy,
76
lorsqu’il leur en a fait ils en ont esté chiches & avaricieux ; ils se sont devoyez & ont desobey à ses commandemens,
77
mais il les a chastiez à cause de leur impieté, il l’a imprimée dans leur cœur jusques au jour du Jugement, par ce qu’ils luy ont desobey, qu’ils ont contrevenu à leurs promesses, & à cause de leurs mensonges.
78
Ne sçavent ils pas que Dieu sçait ce qu’ils cachent en leur cœur ? & qu’il sçait le present, le passé & le futur ?
79
Il y
a
Correction de : à
des personnes entr’eux qui se moquent des vray-croyants, qui font des aumosnes selon leur pouvoir, Dieu se moquera d’eux, & ressentiront la rigueur des peines eternelles,
80
demande pardon pour eux ou ne le demande pas, quand tu demanderois soixante & dix fois pardon pour eux, Dieu ne leur pardonnera pas parce qu’ils sont ingrats envers luy & envers son Prophete,
Facsimile Image Placeholder
Dieu ne conduit pas ceux qui luy sont desobeïssans,
81
ils se sont resioüis d’estre demeurez derriere le Prophete lorsqu’il est allé combattre pour le service de Dieu, ils ont eu aversion de combatre & d’employer leurs personnes & leurs biens pour le service de sa divine Majesté, ils ont dit, nous ne sortirons pas de nos maisons avec cette chaleur ; dis leur, le feu d’Enfer est beaucoup plus chaud, si vous le sçavez comprendre,
82
ils riront un peu en ce monde, & pleureront beaucoup en l’autre pour punition de leurs pechez ;
83
Si tu les rencontre, & qu’ils te demandent permission de sortir avec toy afin de combatre pour la foy ; dis leur, vous ne sortirez pas, & ne combatrez jamais les ennemis avec moy, vous avez esté paresseux & poltrons la premiere fois, demeurez avec les infidelles,
84
ne priez pas pour eux apres leur mort, & ne t’arreste-pas sur leur tombeaux, parce qu’ils n’ont pas crû en Dieu ny en son Prophete, & sont morts dans leur impieté ;
85
Ne t’estonne pas de l’abondance de leurs biens ny du nombre de leurs enfans, Dieu se veut servir d’eux pour les chastier en ce monde, & les exterminera dans leur impieté.
86
Lors que le commandement leur a esté envoyé de croire en Dieu & de combatre avec son Prophete, les plus puissans d’entr’eux t’ont prié de les excuser, & ont dit, laisse nous avec ceux qui demeurent en leurs maisons,
87
ils ont voulu demeurer avec les malades, les femmes, & les petits enfans ; Dieu a endurcy leur cœur, & ne comprendront jamais la verité.
88
Le Prophete & les
Facsimile Image Placeholder
vraycroyans
qui estoient avec luy, qui ont combatu, & qui ont employé leurs personnes & leurs biens pour le service de Dieu, seront bien-heureux,
89
il leur a preparé des jardins où coulent plusieurs fleuves avec un comble de felicité.
90
Quelques-vns d’entre les Arabes se sont venus excuser d’aller à la guerre, & ceux qui ont renié Dieu & le Prophete, sont demeurez dans leurs maisons, mais ils ressentiront des tourmens rigoureux à cause de leur impieté,
91
les malades, les impuissans, & ceux qui n’ont pas le moyen de s’entretenir à la guerre, n’offensent pas Dieu de demeurer en leurs maisons, pourveu qu’ils soient fidelles à sa divine Majesté & à son Prophete ; Les gens de bien ne sont obligez qu’à faire ce qui est de leur pouvoir, Dieu leur sera clement & misericordieux :
92
Ceux qui te sont venus trouver pour combatre, & que tu as renvoyé faute d’occasion
Note [édition originale] : Benou Mocren.
, n’ont pas offensé Dieu, ils sont retournés en leurs maisons les larmes aux yeux, avec deplaisir de n’avoir du bien pour l’employer au service de sa divine Majesté,
93
la guerre est ordonnée à ceux qui te prient de les exempter, qui sont riches & qui ont le moyen de subsister, ils demandent permission de demeurer avec les femmes & les enfans, Dieu a endurcy leur cœur, & ne le cognoissent pas,
94
ils se viendront excuser lors que tu les rencontreras, Dis leur, ne vous excusez pas, je ne vous croy pas, Dieu nous a fait sçavoir de vos nouvelles, il a rendu vos bonnes œuvres vaines & inutiles, & son Prophete aussi, vous serez un
Facsimile Image Placeholder
jour assemblez devant celuy qui sçait le passé, le present & le futur, il vous fera souvenir de tout ce que vous avez fait, & vous chastiera selon vos demerites ;
95
Ils vous conjureront par le nom de Dieu lors que vous les approcherez, de vous esloigner d’eux, esloignez vous d’eux, ils sont pleins d’ordure, l’Enfer sera leur habitation où ils seront chastiez de leurs crimes ;
96
Ils vous conjureront de les aymer, si vous les aymez sçachez que Dieu n’ayme pas ceux qui luy desobeïssent :
97
Ces Arabes qui n’observent pas les preceptes que Dieu a envoyés à son Prophete, sont les plus impies & les plus ingrats, Dieu sçait tout, & est tres-prudent,
98
il y a des personnes entre les Arabes qui estiment argent perdu ce qu’ils ont depensé pour le service de Dieu, & prolongent leur depart pour retarder le vostre, & pour vous faire attendre, la rouë de malheur est sur eux, Dieu entend tout ce qu’ils disent, & sçait tout ce qu’ils font,
99
il y a aussi des personnes entr’eux qui croyent en Dieu & au jour du Jugement, ils estiment que la depense qu’ils font pour le service de Dieu les approche de sa divine Majesté, & convient le Prophete de prier pour eux, Dieu leur donnera sa misericorde, il est clement & misericordieux à ceux qui luy obeïssent.
100
Ceux qui sont arrivés les premiers à la Medine, les premiers de ceux qui sont sortis de la Meque pour s’esloigner des meschans, ceux qui estoient au combat de Beder, & ceux qui les ont imités à bien faire, joüiront de la grace de Dieu, il leur a preparé des jardins où
Facsimile Image Placeholder
coulent plusieurs fleuves avec une supréme felicité.
101
Il y a des Arabes à l’entour de vous, & dedans la Medine qui ayment l’impieté, vous ne les cognoissez pas, mais je les cognois tous, je les chastieray deux fois en terre, (à sçavoir par l’ignominie, & par la mort,) & ressentiront en l’autre monde de tres-grands tourments.
102
Il y en a d’autres qui confessent leurs pechez, & qui font de bonnes & de mauvaises œuvres, peut-estre que Dieu leur pardonnera, il est tout clement & tout misericordieux ;
103
prens de leur bien par aumosne, tu les rendras gens de bien & les purifieras, prie pour eux, tes oraisons leur procureront la misericorde de Dieu, il entend tout & sçait tout.
104
Ne sçavent-ils pas que Dieu agrée la conversion de ses creatures, que leurs aumosnes luy sont agreables, & qu’il est clement & misericordieux ?
105
Dis leur, faites ce qu’il vous plaira, Dieu, son Prophete, & les vray-croyans, verront ce que vous ferez, vous serez un jour assemblés devant celuy qui sçait le present, le passé & le futur, il vous fera connoistre tout ce que vous avez fait, & vous chastiera selon vos demerites.
106
Il y en a d’autres qui attendent la volonté de Dieu, ou sa grace ou sa colere, ou sa punition ou sa misericorde, Dieu sçait ce qui est dans leurs ames, & est tres-sage.
107
Ceux qui ont estimé que le Temple basty par les infidelles pour seduire les gens de bien, pour distinguer les meschans d’avec les bons, & pour observer ceux qui ont auparavant combatu contre Dieu & contre
Facsimile Image Placeholder
son Prophete, est le Temple de sa divine Majesté, jurent qu’ils ne souhaittent que de bien faire, & que leur intention est tres-bonne, mais ils sont des menteurs, & Dieu sera tesmoin de leur mensonge,
108
ne faits pas tes oraisons en ce Temple, faits tes oraisons dans le Temple fondé sur la crainte de Dieu, cela est raisonnable, il y a des personnes dedans ce Temple qui souhaittent d’estre purifiées, Dieu ayme ceux qui ont l’ame nette ;
109
Qui est celuy qui basty mieux, ou celuy qui fonde son bastiment sur la crainte de Dieu, ou celuy qui fonde son bastiment sur le bord d’un fossé de sable qui tombe & qui se ruine ? Ceux qui ont estimé que le Temple basty par les infidelles pour seduire le peuple, est le Temple de Dieu, seront avec ce Temple & avec les infidelles qui l’ont basty bruslez dedans le feu d’Enfer, Dieu ne conduit pas les injustes,
110
leur bastiment ne servira que pour les tourmenter, Dieu sçait leur dessein & est tres-Sage,
111
il achete des vray-croyans leurs ames & leurs biens, & leur donne le Paradis, s’ils sont tuez, ou s’ils tuënt lors qu’ils combatront pour la foy, ils auront ce qu’il leur a promis dans l’ancien Testament, dans l’Evangile, & dans l’Alcoran ; qui satisfait mieux à ce qu’il promet que Dieu ? annonce leur qu’ils ont fait un bon marché, ils ont gagné le comble de felicité ;
112
Ceux qui sont fermes en leur foy, qui prient, honorent & adorent Dieu, qui observent ses commandemens, & tous les vray-croyans joüyront des delices du Paradis
avec
Facsimile Image Placeholder
toute sorte de contentement ;
113
Le Prophete & les vray-croyans ne doivent pas demander pardon à Dieu pour les infidelles, encore qu’ils soient leurs parens, apres avoir cognu qu’ils sont damnez à cause de leur infidelité,
114
Abraham n’a pas prié pour son pere, jusques à ce qu’il luy
a
Correction de : à
promis d’adorer un seul Dieu, lors qu’il a cognu que son pere estoit ennemy de Dieu, il a declaré qu’il estoit ennemy de son peché, il a delaissé de prier pour luy encore qu’il fut grandement charitable & patient en ses afflictions :
115
Dieu ne dévoye pas ceux qu’il a mis au droict chemin, il leur donne la cognoissance de ce qu’ils doivent faire, il cognoist ceux qui meritent d’estre dévoyez, & ceux qui meritent d’estre conduits par le droict chemin,
116
le Royaume des Cieux & de la Terre est à Dieu, il donne la vie & la mort à qui bon luy semble, qui vous protegera autre que Dieu ?
117
il a donné sa grace au Prophete, & à ceux qui l’ont suivy en son affliction, encore que peu s’en est manqué que le cœur de plusieurs d’entr’eux n’ayent incliné du costé des infidelles, mais il leur a pardonné, Il a esté clement & misericordieux
118
à trois personnes qui s’estoient esloignez du Prophete, & ont eu regret de leurs fautes
Note [édition originale] : Kiab bin Malik, helal bin Amihe, Mesrahe bin Rabia.
, ils ont cognu qu’il n’y a point de refuge assuré qu’en Dieu, il leur a pardonné lors qu’ils se sont convertis, il est clement & misericordieux à ceux qui se convertissent.
119
O vous qui croyez, craignez Dieu & soyez gens de bien,
120
les habitans de la Medine & les Arabes qui habitent à l’entour de
Facsimile Image Placeholder
cette
ville, ne doivent pas contrarier la volonté du Prophete de Dieu ? ny desaprouver ce qu’il approuve, parce qu’ils n’ont ressenty ny soif, ny peine, ny douleur pour le service de sa divine Majesté, ils n’ont pas esté foulés aux pieds par leurs ennemis, ils irriteront les infidelles, & n’en recevront point de deplaisir, au contraire, ils acquerront du merite, & feront une bonne œuvre ; Dieu ne prive pas de recompense ceux qui font bien,
121
il escrira la depense qu’ils feront pour son service, & le nombre des Idoles qu’ils ruyneront pour les recompenser de leurs bonnes œuvres.
122
Il n’est pas necessaire que tous les fidelles accourent à la guerre, c’est assez que de chaque lignée, & de chaque nation il y en aille une partie, cependant que les autres apprendront les loix & les mysteres de la foy pour instruire leurs compagnons lors qu’ils seront revenus de leur voyage, peut-estre qu’ils craindront le chastiment de Dieu.
123
O vous qui croyez en Dieu, combattez contre ceux qui vous veulent faire salir dans l’impieté, soyez genereux, & sçachez que Dieu est avec ceux qui ont sa crainte devant les yeux.
124
Lors que Dieu a fait descendre du Ciel quelque chapitre de l’Alcoran, quelques-vns d’entr’eux ont dit par moquerie, cela augmentera la foy de ce peuple ; Certainement il augmente la foy des vray-croyans, il les resioüyt,
125
& accroit la colere de sa divine Majesté sur les infidelles qui persistent en leurs saletez & meurent dans leur impieté.
126
Ils ne cognoissent pas que Dieu esprouve
Facsimile Image Placeholder
les bons une fois ou deux l’année, ils ne se convertiront pas, c’est temps perdu de les prescher ;
127
lors que Dieu a envoyé du Ciel quelque chapitre de l’Alcoran, ils se sont regardez les uns les autres, & ont dit, quelqu’un nous voit-il ? Ils sont retournez en leur impieté, & Dieu a detourné leur cœur du droict chemin par ce qu’ils ne veulent pas comprendre la verité.
128
Dieu vous a envoyé un Prophete de vostre nation, qui souhaitte avec passion de vous delivrer de vostre opiniastreté, & est extremément affectionné à vous enseigner le chemin de salut, Dieu est doux & clement envers les vray-croyans.
129
S’ils abandonnent la foy, dis leur, Dieu est mon protecteur, il n’y a qu’un seul Dieu, je me suis resigné
à
Correction de : a
la volonté de sa divine Majesté, il est le Seigneur du throsne majestueux.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XIX
1
Note [édition originale] : Contra finitimos bella gerenda.
Haec epistola est Dei legatique sui illis incredulis missa : cum quibus terminum posuistis.
2
Libere per quatuor menses quouis terrarum pergite, scientes uos Deo cunctorum incredulorum confusori, minime nocere posse.
3
Die quidem peregrinationis in mense gentibus Deum suunque legatum praedicate, dicentes, quod Deus se suumque legatum ab incredulis liberauit. Conuerti quidem, uobis esset melius : Sin autem, Deo minime nocere potestis, qui uobis malum grauissimum ingerit,
4
illis exceptis, qui pacem firmatam tenuerint, nec in uiros nostrae legis surrexerint. Illi namque in termino statuto conuersi, cum Deus timentes diligat, colligendi sunt.
5
Conuerti nolentes, ubicunque repertos, mensibus Haram peractis sumite, et interficite, omnibus uiis insidiantes illis.
Note [édition originale] : Persequendi sunt armis increduli. O prophetam immemorem, qui aliquoties dixit, pertinaces iudicio diuino relinquendos esse.
Si uestram legem sequi, et orare, ac decimas dare uobiscum uoluerint, dimittendi sunt : quia Deus pius et misericors ueniam illis tribuet.
6
Eorum quemlibet ad te uenientem humiliter, diligenter collige, ut sic cum sit uelut animalia bruta, uerbum Dei audient, quo forsan eorum corda penetrabunt.
7
Note [édition originale] : Fides seruanda.
Qualiter firmi constantesque contra Deum
Facsimile Image Placeholder
legatosque suos, nisi qui uobis templum Haram fiduciae pignus posuerint, aut aliud quid reperiuntur : Quamdiu tamen apud uos sua perseuerauerit iustitia, ius apud eos mutare nolitis, Deo timentes diligente.
8
Et si eos uobis superapparere contigerit, aliud ore, aliud corde tenentes, cum eorum pars sit plurima incredula,
9
Dei praecepta pro minimo uendiderunt, et sic aberrando malum operati sunt.
10
¶ His cum nullius sint substantiae, sed gratia uos hostilitatis maximae nemo bonus credat,
11
nisi prius conuersis et oratoribus et beneficis factis.
Note [édition originale] : Proselyti.
Tunc enim in lege nostri fratres existunt, quod sapiens quiuis discrete perpendit.
12
Post iuraiuranda se uertentes, et in lege uestra malum aliquod dicentes, cum eorum sacramentum ante conuersionem nihil sit, expugnate.
13
Cum illis qui nuncium e loco suo eiicere uoluerunt, nobis tamen prius eiectis, cur bellum non initis ? An eos timetis ? Deus quidem omnibus credentibus plus timendus.
14
Eos expugnare non differatis, cum Deus malum atque dedecus eis per manus uestras sit illaturus, uobisque ueniam atque uictoriam, uestrorumque cordium molestiam eis accumulabit.
15
Nec ante fortitudinis et audaciae uestrorum cordium noticia cessabit :
16
nec ipsi rursum parti Dei omnia sua facta sibi reuelaturi, suiue legati, caeterorumue bonorum nil eorum cuiquam celate gerentium assentiant.
17
Note [édition originale] : Increduli a templo Mechae excludantur.
Increduli, quorum animae testes sunt erroris et prauitatis suae sectae, quorum scilicet actus hic nihil sunt, saeculoque futuro mansio focus,
18
Note [édition originale] : Milites boni praecellunt adeuntes Mecham.
templum Haram adire minime digni sunt : nec etiam aliquis, nisi qui in Deum credidit, nullum alium timens, dieique futurae fidem adhibuerit, et eleemosynas ac orationes fecerit. Hic namque recte proficiscens, itinere bono dignus est.
19
Nullus extimet peregrinantes ad templum Haram, et ibi potantes aquam, aequales existere bonis expugnatoribus, alium Deum expectantibus, et in Deum credentibus, qui malos homines in uiam bonam non dirigit.
20
¶ Expugnatores etenim tolerantes ardua, pecuniamque suam pro Dei nomine consumentes, plenum gaudium habituri coram Deo gradum maiorem obtinebunt,
22
et praemio maximo perennique donabuntur.
23
Note [édition originale] : Nemini fidendum praeterquam fidei consortibus.
Nullus uestri filiis suis, siue fratribus, nisi suae legis fuerint, confidat : Sin autem, malis annumerabitur.
24
Note [édition originale] : Qui non omnia religioni postponunt, malum accipient.
Si patres uestros, et filios, aut fratres, et mulieres, gentemque uestram atque substantiam acquisitam, et mercaturam, cuius sumptum pertimescitis, et aedificia pulchra, plusquam Deum, suumque legatum et expeditionum effectus propter Deum diligitis, indurate, usquequo Deus illos malos abhorrens, suum mandatum afferat.
25
Note [édition originale] : Cladem domesticam refricat.
In multis autem locis, et maxime in die Heunaim, qua uestra multitudo uobis placens minime uobis profuit, quin fugam terra spaciosa se uobis abbreuiante iniretis,
26
Deus uobis suffragium praestitit : tuncque uobis stationariam mansionem figens, cum exercitibus non uisis a uobis, malum incredulis intulit.
27
Hic enim exegit suum meritum, deinceps Deus cui uult condonans, uobis inde ueniam praebuit.
28
Note [édition originale] : Illoti non admittuntur ad templum.
Viri boni, qui legem uestram non sequuntur, scilicet illoti, post hunc annum ad templum Haram non accedant. Et si paupertatem et inopiam ob hoc timueritis, Deus ditissimus et sapientissimus uobis de sua pecunia largietur.
29
Non credentes in deum, dieique futurae, et non facientes Haram, qui suo legato Deus Haram constituit, et non recte litigantes uelut caeterarum legum homines, usquequo uestri tributarii subiectique fiant, expugnate.
30
Note [édition originale] : Christianos taxat, quod Iesum pro filio Dei colant, et pontifices pro suis dominis et Dei loco uenerentur.
¶ Iudaeos, dicentes Ozair esse filium Dei : Christianos uero, Iesum, quorum uerba praedecessorum nugis assimilantur, confundat deus :
31
qui etiam suos sacerdotes atque pontifices, Iesumque Mariae filium sibi dominos loco Dei sumentes, uenerantur : cum ipsis praeceptum sit, non nisi Deum unum adorare :
32
Ipsi quidem Dei lucem ore suo
Facsimile Image Placeholder
nituntur extinguere : sed ipsis nolentibus, lucis suae complementum efficiet.
33
Suum itaque nuncium cum uia recta legeque bona misit, ut ipsam manifester, et super omnes leges extollat, licet caeteri nolint atque resistant.
34
Note [édition originale] : Pontifices et sacerdotes opes corradentes, et non ministrantes, uituperat.
¶ Sacerdotes atque pontifices substantias hominum gratis comedentes, non rectam uiam proficiscendo, uos uiri boni improbate. Omnis thesaurizans aurum et argentum, nec expendens in Dei nomine, malum grauissimum sortietur,
35
ipsiusque die futuro, uenientis ad gehennam, frons et latera, dorsum et nares inde comburentur, effectumque thesauri malum ipse reperiet.
36
Note [édition originale] : Ex XII mensibus, IIII impugnandis hostibus consecrati.
Cum in libro Dei, die qua coelum et terram condidit, sit totus mensium numerus XII, eorum quatuor hac lege data super Haram, in quibus nihil animabus uestris nociuum agatis, omnes incredulos, uelut ipsi uos omnes, expugnate, scientes deum timentibus auxiliari.
37
Note [édition originale] : Sacra et prophana diiudicare conuenit.
Nulla fides est incredulorum, sed error maximus, cum omnium rerum Haram numero apud Deum determinato, ipsi Hale quod deus Haram, et e contra : et quod hoc anno Haram, alio Hale, et econuerso constituunt : quos suis factis sibi uisu pulchris, per uiam rectam Deus minime dirigit.
38
Vos uiri boni, cum uobis iniungitur iter Dei, cur recusatis, hoc saeculum plus quam aliud diligentes, cum suae res ad rerum alius comparationem nihil sint ?
39
Ire nolentibus, Deus summam poenam inferet, alios eorum locis altiscens, cui nemo nocere potest, cum ipse sit omnipotens.
40
Note [édition originale] : Exemplo domestico docet fidendum auxilio diuino, quum deest humanum.
¶ Licet uestrum desit auxilium, Deus minime suum subtrahit subsidium : Qui tunc adiutor adfuit, quando in cauernam ob persecutores solus uno comitatus intrauit, socioque suo dixit : Nil timeas. Deus enim nobiscum est, qui cordibus eorum quietem induxit, et cum exercitibus occultis uos adiuuans, suum uerbum super eorum uerba sublimauit, cum ipse sit altissimus et sapiens.
41
Leues igitur atque graues in litibus cum substantia uestra, uitaque pro amore dei, quasi sopitis, uobis nihil est melius, indurate.
42
Note [édition originale] : Contra militiam detrectantes.
Sunt quidam suarum animarum perditores, Deo teste mendaces, qui si locus sterilis et commodus, uiaque breuis et leuis esset, te sequerentur. Sed cum sit difficilis atque longinqua, per deum iurant se minime posse uobiscum exire.
43
Quid de suo dixisti exitu, tibi ueniam meruit, quod ueritatem mendaciumue loquentium apparere uoluisti,
44
45
uiris bonis nequaquam haerentibus, sed firmissime credentibus in Deum, dieique futurae, et similiter hominibus contrariis illis, se ad litem ituros cum substantia uitaque sua pollicentibus, cum illi suum persoluant pollicitum,
46
hi saltim necessaria praeuiderent, se praemuniendo, si uox sua cordi consonaret.
47
Note [édition originale] : Hypocritae.
Sed Deus timentes discernens, et horum iter abhorrens, cum nil nisi maliciam cordium et pusillanimitatem profecti uobis augerent, commorantibus in domo eos manere uoluit.
48
Illis uestrum malum atque seditionem affectantibus, nostraque mandata usquequo manifesta ueritas illis non diligentibus apparuerit, uariantibus, quidam uobiscum uiuentes, quos Deus agnoscit, obediunt.
49
Eorum quidam sanius intelligentes exorant, ut eis quaelibet non uoluptuosa nec illicita praecipias, eo quod huiusmodi uiros sibi gehenna uendicat.
50
¶ Si profectis expugnatum successus commodus occurrit, mali domo relicti molestia grauantur. Ipsis uero dictis, uel nil lucratis, sed sibi bene prouidisse, quod non ibant, ostentant, maximeque gaudent illis inani manu redeuntibus :
51
huiusmodi uiris manifesta, neminem quid habiturum, nisi quod sibi praescripsit dominus Deus noster : cuius tutelae nos, sicut omnes credentes atque boni, commendamur.
52
Sciendum quidem, uestram nobiscum moram esse causam uestri boni, uestram uero nobiscum esse, ut malum recipiatis, uel ipso deo dante, uel per manus uestras :
53
Unde si uos stetis et nos, omnis sumptus noster siue spontaneus siue coactus, a Deo
Facsimile Image Placeholder
minime, quia mali estis, colligetur.
54
Quippe nec in Deum, nec legato suo crediderunt, nec orationes corde puro, nec sumptus nisi contra uelle suum effecerunt.
55
Note [édition originale] : Noli aemulari in malignantibus.
¶ Horum neque proles neque substantia tibi placeat, cum Deus nolit eas alius quam mali causas et effectus in hoc mundo existere : et eos item uita priuabit, ipsis incredulis.
56
Qui licet iurando per deum se uestros perhibent, non sunt nisi gens a nobis et a uero disgregata,
57
sed munimina seu cauernae uel concaua, quo fugerent, illis paterent, cito recedentes et retrambuli fierent.
58
Note [édition originale] : Leues, qui suum commodum semper spectant.
Eorum quibusdam a te petentibus aliquid de decimis et beneficiis, si datur, est eis placidum : Sin autem, conquerentes et irati recedunt.
59
Sed si Dei legatique sui munus bonum esse faterentur, dicerent : O deus, tu legatusque tuus nobis pro uelle nostro munera facietis, qui te precamur et adoramus.
60
Note [édition originale] : Eleemosynae sunt congruae praecepto Dei etc.
¶ Eleemosynae quidem et beneficia non sunt nisi pauperum, et miserorum petentium, et in Dei nomine redimendorum, ac peregrinantium inopum, secundum dei praeceptum, omnium sapientissimi.
61
Note [édition originale] : Detrectantes Prophetae Machumet, luent pοenam.
De propheta male loquentes, et dicentes se non dixisse, graui malo punientur.
62
Et licet uos coniurando, ut uestrum amorem habere queant, se uelle simulent, tamen Dei nunciique sui dilectionem atque fidem habere melius esset.
63
Note [édition originale] : Offensa Dei gehennam meretur.
Omnis deo molestiam et odium inferens, ignem gehennae passurus, dedecus magnum subibit.
64
Cauendum incredulis, ne sibi superueniant azoarae, quae sibi cordis sui secreta notificant.
65
Irrident tamen, quod Deus ab illis seruata pandet : qui percunctati, se deliberando dubitare fatentur. An de deo suoque propheta ridiculum agunt ?
66
Quid uobis incredulis factis, post credulitatem prodest excusatio ? Licet enim quibusdam uestrorum Deus ueniam largiatur, caeteris tamen, uidelicet incredulis, malum inferet.
67
Note [édition originale] : Prophetarum contemptores puniti a Deo.
¶ Resistentes atque perturbatores, et insurgentes uiri, seu mulieres, hi uel illi prohibenda praecipientes, et e conuerso, suarumque manuum constructores, Deum obliti, a deo minime commemorantur ob maliciam suam.
68
His et huiusmodi similibus ac incredulis, ignem gehennae perpetuam mansionem deus tribuet : quos ipse perpetuo confundet.
69
Praedecessores uestros uobis maiores, et fortiores, atque ditiores, pluriumque filiorum patres, sua negotia pro uelle suo sicut et uos perficientes, et dicendo dubitantes imitari nolitis. Hic etenim sua perdiderunt opera, saeculo futuro perdendis associandi.
70
¶ A praedecessoribus suis, Noë scilicet, et Baath, et Themuth, et Abraham, suisque factoribus, et a gente Madian et Almutesichech, Dei mandatum cum uirtutibus atque miraculis allatum est illis qui sibi nocuerunt, Deo neminem laedente.
71
Bonorum quidem illorum, uirorum seu mulierum, alii credentes aliis res scitas iniungunt, non agenda quidem interdicunt, orationes ac eleemosynas faciunt, deum atque prophetam exaudiunt,
72
et sic a Deo sapientissimo ueniam promerentur, paradisum aquis amoenam, et in Gedena
Note [édition originale] :
Eden
Correction de : Edem
locus paradisi, in Genesi .
perpetuam mansionem, amoremque Dei maximum, quo nihil est maius, suscepturi.
73
O propheta, incredulos et insurgentes aggredere, illis manifestans, quod ad gehennam uiamque malam proficiscentur,
74
qui post uerbum incredulorum a se dictum, fidemque suam derelictam, se non dixisse iurando, Deum testem uocant. Velle tamen suum nequaquam ad actum perduxerunt, nec aliud quam quod deus suusque legatus eos a sua uoluntate repulerunt, adepti sunt. Si redierint, commendabile est : Sin autem, graue malum in hoc, saeculoque futuro, absque repertu tutoris atque uindicis sui in terra patientur.
75
Eorum quidam hac utuntur oratione : O deus, si nobis tuam uoluntatem dederis, inde deinceps beneficiaque, boni efficiemur.
76
Deo quidem illis postulata praebente, errori consentiendo, nil dare uoluerunt.
77
Unde deus eis finem contrarietatem
Facsimile Image Placeholder
cordium, et anxietatem, ut sic saltim ad eum conuerterentur, immisit, eo quod sua Deo pollicita non soluendo, mendaces reperti sunt.
78
Nonne sciunt, Deum omnium occultorum cognitorem, aeque suorum arcana cordium et uoce prolata percipere ?
79
Derisores bonorum in eleemosynis, quas facere nituntur, et nil nisi per laborem suum habentium Deus irridebit, grauibusque malis affliget.
80
Note [édition originale] : Etiam si Machumet ueniam delictorum donet, non tamen statim et Deus.
¶ Resistentibus Deo, atque suo legato, et sic ingratis deo, siue tu condones, licet etiam septuagies, siue non, Deus nequaquam ueniam faciet.
81
Successores uicariique prophetae, quiete gaudentes, pugnatum ire nolunt cum substantia uitaque sua propter Deum, persuadentes ne quis tempore feruente pugnatum eat.
Note [édition originale] : Intentata gehenna instigat ad bellum.
Sed notandum sapienti cuilibet, ignem gehennae callidiorem existere.
82
Nunc aliquantisper rident : sed multae quaerimoniae cum lachrymis ob actus antecedentes sequentur.
83
Quanquam Deus ad aliquam istarum gentium accesserit, sicque tecum ire pugnatum illa desiderat, dic ei, quoniam primo domo manere maluisti, nunc quoque cum aduersis atque contrariis perendina, nunquam mecum profectura, nec hostes expugnatura.
84
Note [édition originale] : Pro mortuis orationes.
Nec ego super uestri quenquam orationes fundam, nec ad ipsius morti foueam accedam, tum ob hoc quod Deo legatoque suo contradixerunt, tum quoniam increduli mortui sunt.
85
Note [édition originale] : Bonum notabile pro uigiliis et exequiis, etc.
Huiusmodi uirorum neque substantia, neque proles tibi placita sit, quos sibi Deus tantum malorum materiam esse quaerit, animasque suas ipsis incredulis extrahet.
86
Cum azoaram persuadentem ut in Deum credant, et cum suo legato pugnatum proficiscantur, iniicis, eorum primates inquiunt, Bonum est, ut nos perendinantibus remanere dimittas.
87
Eorum itaque cum illis contrariis commorari cupientium corda, licet illis nesciis, sigillata sunt.
88
Prophetae uero, suisque factoribus pugnatum profectis, cum sua uita substantiaque
89
deus sua semper negotia sublimaturus, paradisi mansionem perpetuam, quod prae caeteris est lucrum maximum, tribuet.
90
Note [édition originale] : Quis immunis a militia.
¶ Deo quidem suoque legato rebelles, domique morantes,
91
nisi debiles uel infirmi, uel non habentes necessaria, tales enim absque reatu sunt, si solum bona uoluntate Dei suique legati praecepta corroborent,
90
praedicta non agendo, graue malum patientur.
92
Note [édition originale] : Arabes.
Arabum namque plures, caeterique similiter ad te uenientes, nequaquam uictum caeteraque necessaria a te quaesita, ut te comitarentur, recipientes, minime damnandi sunt, cum ob sumptuum inopiam lachrymando reuersi sunt.
93
¶ Illi tandem rei sunt, qui nulla debilitate, seu morbo, uel inopia pressi, cum aduersis commorantur : quorum corda, licet ipsis nesciis, Deus sigillat.
94
Illis coram te redeunte se excusantibus, dic : Vobis nequaquam ob aliquam excusationem credam ulterius, quia iam Dei facta uestra uisuri, suique legati praeceptum audistis, ad deum adhuc redituri, qui omnes actus uestros occultos propalabit.
95
Quidam eorum tui praesentis discessum per deum coniurando postulant : et tu, cum nihil nisi malum, sint gehennam ob sua merita recepturi, discede.
96
Eorum quibusdam ueniam petentibus, et obsecrantibus, minime da ueniam : Quia licet tu dones, Deus minime dabit.
97
Arabes peiores increduli sunt, et expugnatores pessimi, dei praecepta sapientissimi suo legato superne posita prorsus ignorantes.
98
Eorum quidam suos sumptus pro tributo connumerantes, uobis malum inferre nituntur : sed illud in eos redundabit.
99
Eorum uero quidam deum inuocantes, iudiciique diem expectantes, Deo legatoque suo appropinquationem sua beneficia fore credentes, minime falluntur. His etenim deus ueniam, suique dilectionem tribuent.
100
Note [édition originale] : Militantes, et qui eos iuuant, gratiam peccatorum promerentur.
¶ In litibus praeeuntibus et primis, cordique beneuolo sibi suffragantibus, Deus integram peccaminum ueniam daturus, paradisum riuis amoenam, quod maximum est lucrum, tribuet.
101
Arabum autem et Meduentium quibusdam, qui iam te nescio, tibi litem atque seditonem
Facsimile Image Placeholder
machinantur, bis nocebo, et ad ignem diuertam.
102
Note [édition originale] : Confitentibus peccata spem ueniae aliquam aperit.
Sunt alii sua confitentes peccamina, sicque bona malis commiscentes, quibus forsan deus ueniae largitor ignoscet.
103
Eleemosynas de sua substantia suscipe, et eos emenda, bonumque suum multiplica, Deum pro ipsis inuocando, ut ipse cuncta sciens et audiens eorum cordibus quietem inducat.
104
Deus enim suae gentis poenitentiam benigne colligit, et eleemosynas ac beneficia suscipit, qui est misericors, ueniaeque dator.
105
Malam igitur derelinquentes benefacite, ad cognitorem et reuelatorem secretorum redituri : qui, suusque legatus, uirique boni uestra uidebunt opera.
106
Sunt item alii spem in Deo ponentes, quibus aut ipse malum faciet, aut ignoscet.
Note [édition originale] : Atqui Esaias dicit, qui sperat in eo, non confundetur.
107
Templo ob malum et incredulitatem, bonorumque diuisionem ab illis constructo, quos coram inuocantibus deum, suoque legato prius se non nisi bonum facere uelle iurantes, Dei testimonium mendaces comprobat,
108
nunquam assurgas.
Note [édition originale] : Templum Mechae commendat.
Melius enim est orationes fundere in templo timore Dei fundato, ubi se lauare uolentes commorantur, Deo mundiciam uolente.
109
Quod enim melius est templum, dei gratia fundatum : an illud, quod super praecipitium conuexum et concauum aedificatum, sua ruina secum suos in ignem gehennae deuergit, quo Deus solum malos demittit ?
110
¶ Eorum cordibus, qui templum intentione tali fundauerunt, non aberit malum atque contrarietas, nisi suis animis prorsum immutatis.
111
Bonis dei nomine belligerantibus, Deus paradisum tribuit, precium pro suis animabus atque substantiis, siue perempti, seu peremptores existant.
Note [édition originale] : Dei nomine militantibus amplissimum praemium pollicetur, ut solet.
De dei quidem pollicito nemini dubitandum, quod testamento, et Euangelio, et Alfurcan confirmatur.
Note [édition originale] : Alcoran Euangelio et ueteri scripturae aequat.
Sit itaque uobis pro uestris operibus summum solatium, quod deo uestras animas, substantiamque totam uendidistis, cum aliunde tantum lucrum nequaquam accidat.
112
A malo diuertentes, et orantes assidue, gratesque reddentes, et se humiliantes, genuaque flectentes, et praecipientes gerenda, prohibendaque contraria, tandem omnes obseruatores diuinorum praeceptorum plenum gaudium atque perpetuum sortientur.
113
Note [édition originale] : Pro incredulis non orandum.
Nemo propheta, nec uir bonus pro illis deprecetur incredulis, quos malos ignique deputandos esse dinoscit, licet sibi sint illi consanguinei, siue propinqui.
114
Note [édition originale] : Abraham patrem idololatram deseruit.
Abraham uir bonus, assiduus orator, nequaquam iracundus, licet patri suo prius propter spem habitam consentiens ueniam faceret, tamen deinceps percipiens ipsum deitatis hostem existere, manum suam penitus retraxit.
115
Deus homines post adeptionem fidei non errare permittit, priusquam eos quid timere debeant, ipse doceat.
116
Omnia sciens, coelum et terram regens, uiuificans atque mortificans, qui non alius est tutor uindexque noster,
117
idemque pius, ueniaeque largitor, suusque legatus, expugnatoribus, et suis in hora necessitatis auxiliatoribus, iam suis debilitatis cordibus, ignoscunt.
118
Idem quoque piissimus tribus uiris usquequo sub ipsis terrae capacitas angusta, animaeque suae breues sibi uidebantur, et se non alias ire posse, quam ad Deum solum perpendebant, fugientibus ueniam, ut redirent, largitus est,
119
Ipsum igitur omnes boni timete, et ueridicis perseueranter obedite.
120
¶ Nec Arabes, nec Medenenses euitare poterant, quin cum legato pergerent, et pro suis animabus orarent. Nec enim sitim, seu laborem, aliquodue malum pro Dei gratia, uel exuuiam ab hostibus sibi uendicant, nec sumptum breuem seu magnum faciunt, nec aquas abducunt,
121
nec transitum ad incredulorum molestiam atque malum transcendunt, nisi quos Deus, bonorum operum praemium omnibus plene largiturus, bonis operibus adscribit.
122
Note [édition originale] : Legum periti.
Omnes tamen adesse nec opportunum, nec necesse fuerat : sed singularum gentium aliquos abesse, qui iuris ministri legi prouiderent, et credentibus quid
Facsimile Image Placeholder
gerendum esset, intimarent.
123
Incredulos in uestri directo constitutos, uos uiri boni scientes Deum se timentibus auxiliaturum, sic expugnate fortiter, ut uestram sentiant audaciam.
124
Sunt quidam, qui azoara posita quaerunt, Cuius fidem nostrum augmentat ? Hic autem corroborat, credentibus quidem plenum habituris gaudium fidem confirmat, et augmentat :
Note [édition originale] : Vis Alcorani, quae Dei uerbo syncero debetur. Blasphemat igitur pro more suo.
125
Incredulorum quidem uariique cordis malo malum accumulat, unde sua peribunt incredulitate.
126
Nonne patet, eos singulis annis deteriorari : cum semel aut bis credentes, et item increduli, nec se conuertunt, nec sui memores existunt ?
127
Hi quidem azoara sumpta, se inuicem cuicunque respicientes quaerunt, an eos quis uideat : deinceps corda sua Dei distrahunt obsequio, qui sunt indiscreti.
128
Nuncius de uobismetipsis immutabilis et constans uobis datus est,
Note [édition originale] : Laudum suarum praeco liberalissimus.
quem cum sit boni piique cordis, incredulitas uestra turbat, atque molestat, ut bonorum fides atque dilectio laetificat.
129
Sed si nullatenus credere, fideque perseuerare uoluerint, tu Deo, praeter quem non est alius, immensi coeli
domino
Correction de : domin
, te commenda.