Bibliographic Information

Sourate 98 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless98

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة البينة
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
لَمْ يَكُنِ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ مُنفَكِّينَ حَتَّى تَأْتِيَهُمُ الْبَيِّنَةُ
2
رَسُولٌ مِّنَ اللَّهِ يَتْلُو صُحُفًا مُّطَهَّرَةً
3
فِيهَا كُتُبٌ قَيِّمَةٌ
4
وَمَا تَفَرَّقَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ إِلَّا مِن بَعْدِ مَا جَاءَتْهُمُ الْبَيِّنَةُ
5
وَمَا أُمِرُوا إِلَّا لِيَعْبُدُوا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ حُنَفَاءَ وَيُقِيمُوا الصَّلَاةَ وَيُؤْتُوا الزَّكَاةَ وَذَلِكَ دِينُ الْقَيِّمَةِ
6
إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ فِي نَارِ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا أُولَئِكَ هُمْ شَرُّ الْبَرِيَّةِ
7
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أُولَئِكَ هُمْ خَيْرُ الْبَرِيَّةِ
8
جَزَاؤُهُمْ عِندَ رَبِّهِمْ جَنَّاتُ عَدْنٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا رَّضِيَ اللَّهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ ذَلِكَ لِمَنْ خَشِيَ رَبَّهُ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
La preuve (Al-Bayyinah)
1
Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu’à ce que leur vienne la Preuve évidente :
2
un Messager, de la part d’Allah, qui leur récite des feuilles purifiées,
3
dans lesquelles se trouvent des prescriptions d’une rectitude parfaite.
4
Et ceux à qui le Livre a été donné ne se sont divisés qu’après que la preuve leur fut venue.
5
Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif, d’accomplir la Salât et d’acquitter la Zakât. Et voilà la religion de droiture.
6
Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs iront au feu de l’Enfer, pour y demeurer éternellement. De toute la création, ce sont eux les pires.
7
Quant à ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, ce sont les meilleurs de toute la création.
8
Leur récompense auprès d’Allah sera les Jardins de séjour, sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Telle sera [la récompense] de celui qui craint son Seigneur.
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XCVIII.
La Preuve.
(Al-Bayyina.)
Titre tiré du vt. 1 ; le seul connu de Nas. et de Razi ; titre reçu par Tab. et Bay. : Lam yakun « Ne se sont pas trouvés » ; autre titre, rare, reçu par I. Salama : al-Infikâk « le Déliement » tiré aussi du vt. 1.Ibn Salama et Razi considèrent cette sourate comme médinoise ; d’autres, ou bien refusent de se prononcer, comme Bay., Nas. (Tab. est muet sur ce point), ou bien la donnent comme mekkoise. Il est exact que la brièveté de certains versets et surtout la rime apparentent cette sourate à quelques révélations de la première période mekkoise, comme la sourate LXXX, 38 sqq. Mais le contenu même de la sourate la situe nettement après la rupture avec les Juifs médinois.
1
Ceux qui sont incrédules, parmi les Détenteurs de l’Écriture et les Associateurs, ne se trouvaient point déliés jusqu’à ce que leur vînt la Preuve :
Note [édition originale] : L’interprétation retenue ici est fournie par Razi, suivie par Bay. et Nas. (Tab. ne donne rien d’admissible). La suite des idées est la suivante : les Incroyants ne pouvaient à la rigueur se délier de leur foi, jusqu’à la venue de Mahomet ; à ce moment, ils auraient dû se convertir ; ne l’ayant point fait (vt. 3, 4), ils iront en Enfer (vt. 5).
2
un Apôtre qui [leur] communiquât des feuilles purifiées
3
[2] contenant des Écritures immuables (qayyim)
Note [édition originale] : Il semble que ce soit là une sorte de glose du terme al-Bayyina « la Preuve » du vt. 1.
4
[3] Or ceux qui ont reçu l’Écriture ne se sont divisés qu’après que la Preuve fut venue à eux
5
[4] et qu’il leur eut été ordonné d’adorer seulement Allah, lui vouant le Culte en ḥanîf, [d’]accomplir la Prière, de donner l’Aumône (zakât) ; c’est là la religion de la [Communauté] Immuable (qayyim).
6
[5] Ceux qui auront été incrédules, parmi les Détenteurs de l’Écriture et les Associateurs, seront dans le feu de la Géhenne où, immortels, ils demeureront. Ceux-là sont le pire de l’humanité.
7
[6] [Au contraire,] ceux qui auront cru et accompli les œuvres pies, ceux-là sont le meilleur de l’humanité.
7
Leur récompense sera, auprès de leur Seigneur, les Jardins d’Eden sous lesquels couleront les ruisseaux, où ils resteront, immortels, en éternité.
8
Allah sera satisfait d’eux et ils seront satisfaits de Lui. Cela reviendra à qui aura redouté son Seigneur.
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DE L’INSTRUCTION, contenant huit versets,
escrit à la Medine.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Ceux qui sçavent l’escriture, & qui croyent en plusieurs Dieux, ne quitteront pas leur idolatrie jusques à ce qu’ils ayent oüy
2
l’instruction du Prophete de Dieu, il leur lira un livre net & purifié
3
sont escrits les preceptes du droit chemin.
4
Ceux qui sçavent l’escriture ne se sont des-vnis qu’apres avoir compris cette instruction.
5
Il leur est commandé d’adorer un seul Dieu, de faire leurs prieres au temps ordonné, & de payer les dixmes, c’est le droict chemin.
6
Les infidelles qui sçavent l’escriture, & adorent plusieurs Dieux, demeureront eternellement dedans le feu d’Enfer, & seront tres-malheureux.
7
Ceux qui croyent en un seul Dieu, & qui font de bonnes œuvres seront tres heureux,
8
Ils seront recompensez par le Seigneur dans le jardin d’Eden, où coulent plusieurs fleuves, où ils demeureront eternellement, Dieu sera satisfait de leur obeissance, & leur donnera sa benediction
Facsimile Image Placeholder
preparée pour ceux qui ont sa crainte devant les yeux.
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA CVIII
In n. etc.
1
Note [édition originale] : Ante Machumetem neque Iudaei neque Christiani quicquam sciuerunt. Eius tamen aduentu dissensio est orta.
Inter librorum homines, statuentesque Deo participes, ante Dei nuncium aduenientem,
2
legentemque illis libros benedictos,
3
quibus diuina praecepta sunt inscripta,
5
et praedicantem illis, ut unum Deum adorarent, et orando corde puro iugiter inuocarent, et necessaria petentibus impertirent, quae scilicet lex recta admonet,
4
dissensio, cum prius nihil scissent, atque contrarietas incidit.
6
Omnibus autem deteriores sunt homines legibus subditi, cum increduli maneant Deoque participes adiungant. Unde perpetuum ignem gehennae perenniter patientur.
7
Velut credentes, et timentes, atque benefici omnium optimi
8
mercedem maximam, uidelicet paradisum fontibus irriguam, apud Deum sortientur.