Bibliographic Information

Sourate 13 - Coran 12-21. Traductions du Coran en Europe, XIIe-XXIe siècless13

Original Source

Witness List

  • Witness caire: Éd. du Caire, 1924
  • Witness hamidullah: Hamidullah révisée, 2000
  • Witness blachere: Blachère, 1957
  • Witness duryer: Du Ryer, 1647
  • Witness bibliander: Bibliander, 1550

Electronic Edition Information:

Responsibility Statement:
  • Structuration des données (TEI) Paul Gaillardon, Maud Ingarao (Pôle HN IHRIM)
Publication Details:

Published by IHRIM.

Lyon

Licence

Encoding Principles

À faire.

←|→Éd. du Caire, 1924Contexte X
سورة الرعد
بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
1
المر تِلْكَ آيَاتُ الْكِتَابِ وَالَّذِي أُنزِلَ إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ الْحَقُّ وَلَكِنَّ أَكْثَرَ النَّاسِ لَا يُؤْمِنُونَ
2
اللَّهُ الَّذِي رَفَعَ السَّمَاوَاتِ بِغَيْرِ عَمَدٍ تَرَوْنَهَا ثُمَّ اسْتَوَى عَلَى الْعَرْشِ وَسَخَّرَ الشَّمْسَ وَالْقَمَرَ كُلٌّ يَجْرِي لِأَجَلٍ مُّسَمًّى يُدَبِّرُ الْأَمْرَ يُفَصِّلُ الْآيَاتِ لَعَلَّكُم بِلِقَاءِ رَبِّكُمْ تُوقِنُونَ
3
وَهُوَ الَّذِي مَدَّ الْأَرْضَ وَجَعَلَ فِيهَا رَوَاسِيَ وَأَنْهَارًا وَمِن كُلِّ الثَّمَرَاتِ جَعَلَ فِيهَا زَوْجَيْنِ اثْنَيْنِ يُغْشِي اللَّيْلَ النَّهَارَ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يَتَفَكَّرُونَ
4
وَفِي الْأَرْضِ قِطَعٌ مُّتَجَاوِرَاتٌ وَجَنَّاتٌ مِّنْ أَعْنَابٍ وَزَرْعٌ وَنَخِيلٌ صِنْوَانٌ وَغَيْرُ صِنْوَانٍ يُسْقَى بِمَاءٍ وَاحِدٍ وَنُفَضِّلُ بَعْضَهَا عَلَى بَعْضٍ فِي الْأُكُلِ إِنَّ فِي ذَلِكَ لَآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يَعْقِلُونَ
5
وَإِن تَعْجَبْ فَعَجَبٌ قَوْلُهُمْ أَإِذَا كُنَّا تُرَابًا أَإِنَّا لَفِي خَلْقٍ جَدِيدٍ أُولَئِكَ الَّذِينَ كَفَرُوا بِرَبِّهِمْ وَأُولَئِكَ الْأَغْلَالُ فِي أَعْنَاقِهِمْ وَأُولَئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ
6
وَيَسْتَعْجِلُونَكَ بِالسَّيِّئَةِ قَبْلَ الْحَسَنَةِ وَقَدْ خَلَتْ مِن قَبْلِهِمُ الْمَثُلَاتُ وَإِنَّ رَبَّكَ لَذُو مَغْفِرَةٍ لِّلنَّاسِ عَلَى ظُلْمِهِمْ وَإِنَّ رَبَّكَ لَشَدِيدُ الْعِقَابِ
7
وَيَقُولُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَوْلَا أُنزِلَ عَلَيْهِ آيَةٌ مِّن رَّبِّهِ إِنَّمَا أَنتَ مُنذِرٌ وَلِكُلِّ قَوْمٍ هَادٍ
8
اللَّهُ يَعْلَمُ مَا تَحْمِلُ كُلُّ أُنثَى وَمَا تَغِيضُ الْأَرْحَامُ وَمَا تَزْدَادُ وَكُلُّ شَيْءٍ عِندَهُ بِمِقْدَارٍ
9
عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ الْكَبِيرُ الْمُتَعَالِ
10
سَوَاءٌ مِّنكُم مَّنْ أَسَرَّ الْقَوْلَ وَمَن جَهَرَ بِهِ وَمَنْ هُوَ مُسْتَخْفٍ بِاللَّيْلِ وَسَارِبٌ بِالنَّهَارِ
11
لَهُ مُعَقِّبَاتٌ مِّن بَيْنِ يَدَيْهِ وَمِنْ خَلْفِهِ يَحْفَظُونَهُ مِنْ أَمْرِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ لَا يُغَيِّرُ مَا بِقَوْمٍ حَتَّى يُغَيِّرُوا مَا بِأَنفُسِهِمْ وَإِذَا أَرَادَ اللَّهُ بِقَوْمٍ سُوءًا فَلَا مَرَدَّ لَهُ وَمَا لَهُم مِّن دُونِهِ مِن وَالٍ
12
هُوَ الَّذِي يُرِيكُمُ الْبَرْقَ خَوْفًا وَطَمَعًا وَيُنشِئُ السَّحَابَ الثِّقَالَ
13
وَيُسَبِّحُ الرَّعْدُ بِحَمْدِهِ وَالْمَلَائِكَةُ مِنْ خِيفَتِهِ وَيُرْسِلُ الصَّوَاعِقَ فَيُصِيبُ بِهَا مَن يَشَاءُ وَهُمْ يُجَادِلُونَ فِي اللَّهِ وَهُوَ شَدِيدُ الْمِحَالِ
14
لَهُ دَعْوَةُ الْحَقِّ وَالَّذِينَ يَدْعُونَ مِن دُونِهِ لَا يَسْتَجِيبُونَ لَهُم بِشَيْءٍ إِلَّا كَبَاسِطِ كَفَّيْهِ إِلَى الْمَاءِ لِيَبْلُغَ فَاهُ وَمَا هُوَ بِبَالِغِهِ وَمَا دُعَاءُ الْكَافِرِينَ إِلَّا فِي ضَلَالٍ
15
وَلِلَّهِ يَسْجُدُ مَن فِي السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ طَوْعًا وَكَرْهًا وَظِلَالُهُم بِالْغُدُوِّ وَالْآصَالِ
16
قُلْ مَن رَّبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ قُلِ اللَّهُ قُلْ أَفَاتَّخَذْتُم مِّن دُونِهِ أَوْلِيَاءَ لَا يَمْلِكُونَ لِأَنفُسِهِمْ نَفْعًا وَلَا ضَرًّا قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الْأَعْمَى وَالْبَصِيرُ أَمْ هَلْ تَسْتَوِي الظُّلُمَاتُ وَالنُّورُ أَمْ جَعَلُوا لِلَّهِ شُرَكَاءَ خَلَقُوا كَخَلْقِهِ فَتَشَابَهَ الْخَلْقُ عَلَيْهِمْ قُلِ اللَّهُ خَالِقُ كُلِّ شَيْءٍ وَهُوَ الْوَاحِدُ الْقَهَّارُ
17
أَنزَلَ مِنَ السَّمَاءِ مَاءً فَسَالَتْ أَوْدِيَةٌ بِقَدَرِهَا فَاحْتَمَلَ السَّيْلُ زَبَدًا رَّابِيًا وَمِمَّا يُوقِدُونَ عَلَيْهِ فِي النَّارِ ابْتِغَاءَ حِلْيَةٍ أَوْ مَتَاعٍ زَبَدٌ مِّثْلُهُ كَذَلِكَ يَضْرِبُ اللَّهُ الْحَقَّ وَالْبَاطِلَ فَأَمَّا الزَّبَدُ فَيَذْهَبُ جُفَاءً وَأَمَّا مَا يَنفَعُ النَّاسَ فَيَمْكُثُ فِي الْأَرْضِ كَذَلِكَ يَضْرِبُ اللَّهُ الْأَمْثَالَ
18
لِلَّذِينَ اسْتَجَابُوا لِرَبِّهِمُ الْحُسْنَى وَالَّذِينَ لَمْ يَسْتَجِيبُوا لَهُ لَوْ أَنَّ لَهُم مَّا فِي الْأَرْضِ جَمِيعًا وَمِثْلَهُ مَعَهُ لَافْتَدَوْا بِهِ أُولَئِكَ لَهُمْ سُوءُ الْحِسَابِ وَمَأْوَاهُمْ جَهَنَّمُ وَبِئْسَ الْمِهَادُ
19
أَفَمَن يَعْلَمُ أَنَّمَا أُنزِلَ إِلَيْكَ مِن رَّبِّكَ الْحَقُّ كَمَنْ هُوَ أَعْمَى إِنَّمَا يَتَذَكَّرُ أُولُو الْأَلْبَابِ
20
الَّذِينَ يُوفُونَ بِعَهْدِ اللَّهِ وَلَا يَنقُضُونَ الْمِيثَاقَ
21
وَالَّذِينَ يَصِلُونَ مَا أَمَرَ اللَّهُ بِهِ أَن يُوصَلَ وَيَخْشَوْنَ رَبَّهُمْ وَيَخَافُونَ سُوءَ الْحِسَابِ
22
وَالَّذِينَ صَبَرُوا ابْتِغَاءَ وَجْهِ رَبِّهِمْ وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَأَنفَقُوا مِمَّا رَزَقْنَاهُمْ سِرًّا وَعَلَانِيَةً وَيَدْرَءُونَ بِالْحَسَنَةِ السَّيِّئَةَ أُولَئِكَ لَهُمْ عُقْبَى الدَّارِ
23
جَنَّاتُ عَدْنٍ يَدْخُلُونَهَا وَمَن صَلَحَ مِنْ آبَائِهِمْ وَأَزْوَاجِهِمْ وَذُرِّيَّاتِهِمْ وَالْمَلَائِكَةُ يَدْخُلُونَ عَلَيْهِم مِّن كُلِّ بَابٍ
24
سَلَامٌ عَلَيْكُم بِمَا صَبَرْتُمْ فَنِعْمَ عُقْبَى الدَّارِ
25
وَالَّذِينَ يَنقُضُونَ عَهْدَ اللَّهِ مِن بَعْدِ مِيثَاقِهِ وَيَقْطَعُونَ مَا أَمَرَ اللَّهُ بِهِ أَن يُوصَلَ وَيُفْسِدُونَ فِي الْأَرْضِ أُولَئِكَ لَهُمُ اللَّعْنَةُ وَلَهُمْ سُوءُ الدَّارِ
26
اللَّهُ يَبْسُطُ الرِّزْقَ لِمَن يَشَاءُ وَيَقْدِرُ وَفَرِحُوا بِالْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَمَا الْحَيَاةُ الدُّنْيَا فِي الْآخِرَةِ إِلَّا مَتَاعٌ
27
وَيَقُولُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَوْلَا أُنزِلَ عَلَيْهِ آيَةٌ مِّن رَّبِّهِ قُلْ إِنَّ اللَّهَ يُضِلُّ مَن يَشَاءُ وَيَهْدِي إِلَيْهِ مَنْ أَنَابَ
28
الَّذِينَ آمَنُوا وَتَطْمَئِنُّ قُلُوبُهُم بِذِكْرِ اللَّهِ أَلَا بِذِكْرِ اللَّهِ تَطْمَئِنُّ الْقُلُوبُ
29
الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ طُوبَى لَهُمْ وَحُسْنُ مَآبٍ
30
كَذَلِكَ أَرْسَلْنَاكَ فِي أُمَّةٍ قَدْ خَلَتْ مِن قَبْلِهَا أُمَمٌ لِّتَتْلُوَ عَلَيْهِمُ الَّذِي أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ وَهُمْ يَكْفُرُونَ بِالرَّحْمَنِ قُلْ هُوَ رَبِّي لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَإِلَيْهِ مَتَابِ
31
وَلَوْ أَنَّ قُرْآنًا سُيِّرَتْ بِهِ الْجِبَالُ أَوْ قُطِّعَتْ بِهِ الْأَرْضُ أَوْ كُلِّمَ بِهِ الْمَوْتَى بَل لِّلَّهِ الْأَمْرُ جَمِيعًا أَفَلَمْ يَيْأَسِ الَّذِينَ آمَنُوا أَن لَّوْ يَشَاءُ اللَّهُ لَهَدَى النَّاسَ جَمِيعًا وَلَا يَزَالُ الَّذِينَ كَفَرُوا تُصِيبُهُم بِمَا صَنَعُوا قَارِعَةٌ أَوْ تَحُلُّ قَرِيبًا مِّن دَارِهِمْ حَتَّى يَأْتِيَ وَعْدُ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ لَا يُخْلِفُ الْمِيعَادَ
32
وَلَقَدِ اسْتُهْزِئَ بِرُسُلٍ مِّن قَبْلِكَ فَأَمْلَيْتُ لِلَّذِينَ كَفَرُوا ثُمَّ أَخَذْتُهُمْ فَكَيْفَ كَانَ عِقَابِ
33
أَفَمَنْ هُوَ قَائِمٌ عَلَى كُلِّ نَفْسٍ بِمَا كَسَبَتْ وَجَعَلُوا لِلَّهِ شُرَكَاءَ قُلْ سَمُّوهُمْ أَمْ تُنَبِّئُونَهُ بِمَا لَا يَعْلَمُ فِي الْأَرْضِ أَم بِظَاهِرٍ مِّنَ الْقَوْلِ بَلْ زُيِّنَ لِلَّذِينَ كَفَرُوا مَكْرُهُمْ وَصُدُّوا عَنِ السَّبِيلِ وَمَن يُضْلِلِ اللَّهُ فَمَا لَهُ مِنْ هَادٍ
34
لَّهُمْ عَذَابٌ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَلَعَذَابُ الْآخِرَةِ أَشَقُّ وَمَا لَهُم مِّنَ اللَّهِ مِن وَاقٍ
35
مَّثَلُ الْجَنَّةِ الَّتِي وُعِدَ الْمُتَّقُونَ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ أُكُلُهَا دَائِمٌ وَظِلُّهَا تِلْكَ عُقْبَى الَّذِينَ اتَّقَوا وَّعُقْبَى الْكَافِرِينَ النَّارُ
36
وَالَّذِينَ آتَيْنَاهُمُ الْكِتَابَ يَفْرَحُونَ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْكَ وَمِنَ الْأَحْزَابِ مَن يُنكِرُ بَعْضَهُ قُلْ إِنَّمَا أُمِرْتُ أَنْ أَعْبُدَ اللَّهَ وَلَا أُشْرِكَ بِهِ إِلَيْهِ أَدْعُو وَإِلَيْهِ مَآبِ
37
وَكَذَلِكَ أَنزَلْنَاهُ حُكْمًا عَرَبِيًّا وَلَئِنِ اتَّبَعْتَ أَهْوَاءَهُم بَعْدَمَا جَاءَكَ مِنَ الْعِلْمِ مَا لَكَ مِنَ اللَّهِ مِن وَلِيٍّ وَلَا وَاقٍ
38
وَلَقَدْ أَرْسَلْنَا رُسُلًا مِّن قَبْلِكَ وَجَعَلْنَا لَهُمْ أَزْوَاجًا وَذُرِّيَّةً وَمَا كَانَ لِرَسُولٍ أَن يَأْتِيَ بِآيَةٍ إِلَّا بِإِذْنِ اللَّهِ لِكُلِّ أَجَلٍ كِتَابٌ
39
يَمْحُو اللَّهُ مَا يَشَاءُ وَيُثْبِتُ وَعِندَهُ أُمُّ الْكِتَابِ
40
وَإِن مَّا نُرِيَنَّكَ بَعْضَ الَّذِي نَعِدُهُمْ أَوْ نَتَوَفَّيَنَّكَ فَإِنَّمَا عَلَيْكَ الْبَلَاغُ وَعَلَيْنَا الْحِسَابُ
41
أَوَلَمْ يَرَوْا أَنَّا نَأْتِي الْأَرْضَ نَنقُصُهَا مِنْ أَطْرَافِهَا وَاللَّهُ يَحْكُمُ لَا مُعَقِّبَ لِحُكْمِهِ وَهُوَ سَرِيعُ الْحِسَابِ
42
وَقَدْ مَكَرَ الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ فَلِلَّهِ الْمَكْرُ جَمِيعًا يَعْلَمُ مَا تَكْسِبُ كُلُّ نَفْسٍ وَسَيَعْلَمُ الْكُفَّارُ لِمَنْ عُقْبَى الدَّارِ
43
وَيَقُولُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَسْتَ مُرْسَلًا قُلْ كَفَى بِاللَّهِ شَهِيدًا بَيْنِي وَبَيْنَكُمْ وَمَنْ عِندَهُ عِلْمُ الْكِتَابِ
←|→Hamidullah révisée, 2000Contexte X
Le tonnerre (Ar-Raad)
1
Alif, Lâm, Mîm, Râ. Voici les versets du Livre ; et ce qui t’a été révélé par ton Seigneur est la vérité ; mais la plupart des gens ne croient pas.
2
Allah est Celui qui a élevé [bien haut] les cieux sans piliers visibles. Il S’est établi [istawâ] sur le Trône et a soumis le soleil et la lune, chacun poursuivant sa course vers un terme fixé. Il règle l’Ordre [de tout] et expose en détail les signes afin que vous ayez la certitude de la rencontre de votre Seigneur.
3
Et c’est Lui qui a étendu la terre et y a placé montagnes et fleuves. Et de chaque espèce de fruits Il y établit deux éléments de couple. Il fait que la nuit couvre le jour. Voilà bien là des preuves pour des gens qui réfléchissent.
4
Et sur la terre il y a des parcelles voisines les unes des autres, des jardins [plantés] de vignes, et des céréales et des palmiers, en touffes ou espacés, arrosés de la même eau, cependant Nous rendons supérieurs les uns aux autres quant au goût. Voilà bien là des preuves pour des gens qui raisonnent.
5
Et si tu dois t’étonner, rien de plus étonnant que leurs dires : « Quand nous seront poussière, reviendrons-nous vraiment à une nouvelle création ? » Ceux-là sont ceux qui ne croient pas en leur Seigneur. Et ce sont eux qui auront des jougs à leur cou. Et ce sont eux les gens du Feu, où ils demeureront éternellement.
6
Et ils te demandent de hâter [la venue] du malheur plutôt que celle du bonheur. Certes, il s’est produit avant eux des châtiments exemplaires. Ton Seigneur est Détenteur du pardon pour les gens, malgré leurs méfaits. Et ton Seigneur est assurément dur en punition.
7
Et ceux qui ont mécru disent : « Pourquoi n’a-t-on pas fait descendre sur celui-ci (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur ? » Tu n’es qu’un avertisseur, et à chaque peuple un guide.
8
Allah sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure.
9
Le Connaisseur de ce qui est caché et de ce qui est apparent, Le Grand, Le Sublime.
10
Sont égaux pour lui, celui parmi vous qui tient secrète sa parole, et celui qui la divulgue, celui qui se cache la nuit comme celui qui se montre au grand jour.
11
Il [l’homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d’Allah. En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu’Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n’ont en dehors de Lui aucun protecteur.
12
C’est lui qui vous fait voir l’éclair [qui vous inspire] crainte et espoir ; et Il crée les nuages lourds.
13
Le tonnerre Le glorifie par Sa louange, et aussi les Anges, sous l’effet de Sa crainte. Et Il lance les foudres dont Il atteint qui Il veut. Or ils disputent au sujet d’Allah alors qu’Il est redoutable en Sa force.
14
A Lui l’appel de la Vérité ! Ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui ne leur répondent d’aucune façon ; semblables à celui qui étend ses deux mains vers l’eau pour la porter à sa bouche, mais qui ne parvient jamais à l’atteindre. L’invocation des mécréants n’est que vanité.
15
Et c’est à Allah que se prosternent, bon gré mal gré, tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre, ainsi que leurs ombres, au début et à la fin de la journée.
16
Dis : « Qui est le Seigneur des cieux et de la terre ? » Dis : « Allah ». Dis : « Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes ni bien ni mal ? » Dis : « Sont-ils égaux, l’aveugle et celui qui voit ? Ou sont-elles égales, les ténèbres et la lumière ? Ou donnent-ils à Allah des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux ? Dis : « Allah est le Créateur de toute chose, et c’est Lui l’Unique, le Dominateur suprême ».
17
Il a fait descendre une eau du ciel à laquelle des vallées servent de lit, selon leur grandeur. Le flot débordé a charrié une écume flottante ; et semblable à celle-ci est [l’] écume provenant de ce qu’on porte à fusion, dans le feu pour [fabriquer] des bijoux et des ustensiles. Ainsi Allah représente en parabole la Vérité et le Faux : l’écume [du torrent et du métal fondu] s’en va, au rebut, tandis que [l’eau et les objets] utiles aux Hommes demeurent sur la terre. Ainsi Allah propose des paraboles.
18
La meilleure [fin] est pour ceux qui répondent à [l’appel] de leur Seigneur. Et quant à ceux qui ne Lui répondent pas, s’ils avaient tout ce qui est sur la terre, et autant encore, ils l’offriraient en rançon. Ceux-là auront le détestable rendement de compte et l’Enfer sera leur refuge. Quel détestable lit de repos !
19
Celui qui sait que ce qui t’est révélé de la part de ton Seigneur est la vérité, est-il semblable à l’aveugle ? Seuls les gens doués d’intelligence réfléchissent bien,
20
ceux qui remplissent leur engagement envers Allah et ne violent pas le pacte,
21
qui unissent ce qu’Allah a commandé d’unir, redoutent leur Seigneur et craignent une malheureuse reddition de compte,
22
et qui endurent dans la recherche de l’agrément d’Allah, accomplissent la Salât et dépensent (dans le bien), en secret et en public, de ce que Nous leur avons attribué, et repoussent le mal par le bien. A ceux-là, la bonne demeure finale,
23
les jardins d’Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs ascendants, conjoints et descendants, qui ont été de bons croyants. De chaque porte, les Anges entreront auprès d’eux :
24
- « Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré ! » - Comme est bonne votre demeure finale ! »
25
[Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l’avoir engagé, et rompent ce qu’Allah a commandé d’unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure.
26
Allah étend largement Ses dons ou [les] restreint à qui Il veut. Ils se réjouissent de la vie sur terre, mais la vie d’ici-bas ne paraîtra que comme une jouissance éphémère en comparaison de l’au-delà.
27
Ceux qui ont mécru disent : « Pourquoi n’a-t-on pas descendu sur lui (Muhammad) un miracle venant de son Seigneur ? » Dis : « En vérité, Allah égare qui Il veut ; et Il guide vers Lui celui qui se repent,
28
ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah ». Certes, c’est par l’évocation d’Allah que les cœurs se tranquillisent.
29
Ceux qui croient et font de bonnes œuvres, auront le plus grand bien et aussi le plus bon retour.
30
Ainsi Nous t’envoyons dans une communauté - que d’autres communautés ont précédée - pour que tu leur récites ce que Nous te révélons [le Coran], cependant qu’ils ne croient pas au Tout Miséricordieux. Dis : « C’est Lui mon Seigneur. Pas d’autre divinité à part Lui. En Lui je place ma confiance. Et à Lui je me repens ».
31
S’il y avait un Coran à mettre les montagnes en marche, à fendre la terre ou à faire parler les morts (ce serait celui-ci). C’est plutôt à Allah le commandement tout entier. Les croyants ne savent-ils pas que, si Allah voulait, Il aurait dirigé tous les hommes vers le droit chemin. Cependant, ceux qui ne croient pas ne manqueront pas, pour prix de ce qu’ils font, d’être frappés par un cataclysme, ou [qu’un cataclysme] s’abattra près de leurs demeures jusqu’à ce que vienne la promesse d’Allah. Car Allah, ne manque pas à Sa promesse.
32
On s’est certes moqué des messagers avant toi. Alors, J’ai donné un répit aux mécréants. Ensuite, Je les ai saisis. Et quel fut Mon châtiment !
33
Est-ce que Celui qui observe ce que chaque âme acquiert [est semblable aux associés ?...] Et pourtant ils donnent des associés à Allah. Dis [leur :] « Nommez-les. Ou essayez-vous de Lui apprendre ce qu’Il ne connaît pas sur la terre ? Ou avez-vous été simplement séduits par de faux noms ? » En fait, on a embelli aux mécréants leur stratagème et on les a empêchés de prendre le droit chemin. Et quiconque Allah laisse égarer, n’a plus personne pour le guider.
34
Un châtiment les atteindra dans la vie présente. Le châtiment de l’au-delà sera cependant plus écrasant et ils n’auront nul protecteur contre Allah.
35
Tel est le paradis qui a été promis aux pieux : sous lequel coulent les ruisseaux ; ses fruits sont perpétuels, ainsi que son ombrage. Voilà la fin de ceux qui pratiquent la piété, tandis que la fin des mécréants sera le Feu.
36
Et ceux à qui Nous avons déjà donné le Livre se réjouissent de ce qu’on a fait descendre vers toi. Tandis que certaines factions en rejettent une partie. Dis : « Il m’a seulement été commandé d’adorer Allah et de ne rien Lui associer. C’est à Lui que j’appelle [les gens], Et c’est vers Lui que sera mon retour ».
37
Ainsi l’avons-Nous fait descendre (le Coran) [sous forme] de loi en arabe. Et si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu comme savoir, il n’y aura pour toi, contre Allah, ni allié ni protecteur.
38
Et Nous avons certes envoyé avant toi des messagers, et leur avons donné des épouses et des descendants. Et il n’appartient pas à un Messager d’apporter un miracle, si ce n’est qu’avec la permission d’Allah. Chaque échéance a son terme prescrit.
39
Allah efface ou confirme ce qu’Il veut et l’Ecriture primordiale est auprès de Lui.
40
Que Nous te fassions voir une partie de ce dont Nous les menaçons, ou que Nous te fassions mourir (avant cela), ton devoir est seulement la communication du message, et le règlement de compte sera à Nous.
41
Ne voient-ils pas que Nous frappons la terre et que Nous la réduisons de tous côtés ? C’est Allah qui juge et personne ne peut s’opposer à Son jugement, et Il est prompt à régler les comptes.
42
Certes ceux d’avant eux ont manigancé (contre leur Messager) ; le stratagème tout entier appartient à Allah. Il sait ce que chaque âme acquiert. Et les mécréants sauront bientôt à qui appartient la bonne demeure finale.
43
Et ceux qui ne croient pas disent : « Tu n’es pas un Messager ». Dis : « Allah suffit, comme témoin entre vous et moi, et ceux qui ont la connaissance du Livre (sont aussi témoins) ».
←|→Blachère, 1957Contexte X
Sourate XIII.
Le Tonnerre.
(Ar-Ra‛d.)
Titre tiré du vt. 14.L’exégèse n’arrive pas à décider si cette sourate est mekkoise ou médinoise et, quand elle penche pour cette dernière datation, elle n’invoque pas d’arguments historiquement décisifs. Bell considère qu’un ensemble originellement reçu à la Mekke s’est trouvé remanié et complété très peu de temps après l’Émigration à Médine. Cette façon de voir est confirmée par l’allure de certains versets très étirés et par la reprise de thèmes propres à la troisième période mekkoise.
[Omnipotence et sollicitude divines.]
1
A. L. M. R. Voici les aya de l’Écriture. Ce qu’on a fait descendre vers toi, de ton Seigneur, est la Vérité, mais la plupart des Hommes ne croient point.
Note [édition originale] : Sur ces sigles, v. Introd., 144. A remarquer qu’ils figurent en tête des sourates X ; XI ; XII ; XIV et XV, ce qui permet d’inférer : 1° que ces sigles ne devraient pas comprendre M ; — 2° que le corpus partiel contenant ces six sourates aurait donc été constitué vraisemblablement après la révélation et la mise au point ultime de la sourate XIII, soit donc aux alentours de l’Émigration à Médine.
2
Allah est Celui qui éleva les cieux sans piliers visibles [pour les soutenir], puis [qui] s’assit en majesté sur le Trône et soumit le soleil et la lune, chacun voguant vers un terme fixé. Il élabore l’Ordre. Il expose intelligiblement les signes, [espérant que] peut-être vous serez convaincus de la rencontre de votre Seigneur.
3
C’est Lui qui étendit la terre, [qui] y mit des [montagnes] immobiles et des fleuves, [qui] fit croître deux éléments de couple pour tous les fruits. Il couvre le jour, de la nuit. En vérité, en cela sont certes des signes pour un peuple qui réfléchit.
Note [édition originale] : Tous les fruits. Le terme est pris certainement ici avec le sens de végétaux, plantes. Le Coran songe évidemment d’abord au Palmier.
4

Facsimile Image Placeholder
Sur la terre sont des parcelles voisines les unes des autres, des jardins [plantés] de vignes, de céréales, de palmiers en touffes ou non en touffes. Nous arrosons [ces végétaux] d’une eau identique et [cependant] Il établit la supériorité des uns sur les autres, dans leurs produits. En vérité, en cela sont certes des signes pour un peuple qui raisonne.
Note [édition originale] : Nous arrosons etc. Leçon fournie par I. Mas‛ûd et Ubayy qui cadre mieux avec le contexte que la leçon de la Vulgate : il (sic) est abreuvé d’une eau identique et [cependant] Nous établissons la supériorité etc.
[Folie des Infidèles. Menace du Châtiment. Omniscience et omnipotence divines.]
5
Si tu dois t’étonner, étonnante [est pour toi] la parole [des Incrédules] : « Quand nous serons poussière, en vérité, serons-nous certes [ressuscités] en une création nouvelle ? »
5
[6] Ceux-là sont ceux qui sont infidèles envers leur Seigneur. [A] ceux-là seront des carcans à leur col. Ceux-là seront les Hôtes du Feu où ils seront immortels.
6
[7] [Les Incrédules] réclament de toi la prompte venue du Malheur plutôt que celle du Bonheur, alors qu’avant eux se sont produits les châtiments exemplaires [réservés aux Impies]. En vérité, ton Seigneur est certes détenteur du pardon pour les Hommes, malgré leur injustice. En vérité, ton Seigneur est certes redoutable en [Son] châtiment.
Note [édition originale] : Plutôt que celle du Bonheur. Sens fourni par les commt. Text. : avant le Bonheur = la Félicité éternelle. ǁ Malgré leur injustice. Autre sens : pour leur injustice.
7
[8] Ceux qui sont infidèles disent : « Que n’a-t-on fait descendre sur [cet homme] un signe de son Seigneur ! » [Prophète !,] tu n’es qu’un Avertisseur et chaque peuple a son Directeur.
8
[9] Allah sait ce que porte chaque femelle et la durée brève ou longue de la gestation (?). Chaque chose auprès de Lui a une mesure.
9
[10] Il connaît l’Inconnaissable et le Témoignage. Il est le Grand, le Sublime.
10
[11] Parmi vous, égal est [pour Lui] celui qui tient secret son discours et celui qui le divulgue, — celui qui se cache la nuit et celui qui se manifeste le jour.
11

Facsimile Image Placeholder
[12] [L’Homme] a [des Anges] attachés à ses pas, par devant lui et par derrière lui, qui l’observent, sur l’ordre d’Allah. Allah ne modifie pas ce qui est en un peuple avant que celui-ci ait modifié ce qui est en lui-même ; quand Allah veut du mal à un peuple, il est impossible de repousser [ce mal], et [ce peuple] n’a pas en dehors de Lui de patron.
Note [édition originale] : mu‛aqqibâtun « [des Anges] attachés à ses pas ». Autre sens admis : se succédant. Il ne peut absolument pas s’agir d’Anges gardiens et l’expression ne saurait signifier : les protégeant contre l’ordre d’Allah.
12
[13] C’est Lui qui vous fait voir l’éclair, [source de] crainte et [d’]espérance, [qui] fait naître les nuages lourds.
Note [édition originale] : Espérance. Text. : de convoitise. L’éclair annonce, en effet, la pluie bienfaisante ou dévastatrice.
13
[14] Par crainte le tonnerre glorifie Sa louange ainsi que les Anges. Il lance les foudres et Il en atteint ceux qu’Il veut, tandis qu’ils discutent sur Lui, [car] Il est redoutable en [Sa] violence.
Note [édition originale] : Ce vt. ferait allusion à deux impies : ‛Amir i. Ṭufayl et ‛Arbad, qui, venus à Médine pour assassiner Mahomet, auraient miraculeusement été mis dans l’impuissance d’accomplir leur forfait et auraient été frappés, l’un par la foudre, l’autre par une maladie soudaine et mortelle. En fait, le texte ne paraît s’appliquer à personne en particulier ou ne faire allusion qu’aux peuples des ‛Ad et des Ṯamûd anéantis par le feu du ciel.
14
[15] A Lui l’appel de la Vérité, et ceux qui prient [une divinité] en dehors de Lui ne seront pas plus exaucés par Lui que l’eau ne parviendra à la bouche de l’homme qui, [simplement], tend ses paumes vers elle alors qu’elle ne saurait [seule] parvenir à sa bouche. La prière des Infidèles n’est que vanité.
Note [édition originale] : da‛watu l-ḥaqqi « l’appel de la Vérité ». L’expression n’offre pas de sens clair aux commt. Tab. pense qu’il s’agit du credo : Nulle divinité sauf Allah etc. Les autres commt. en font le synonyme de du‛â’ (un) « prière », « invocation ». ǁ Que l’eau ne parviendra à la bouche etc. On suit ici Tab., repris par les autres commt. Mais le texte, ambigu, porte : Sinon comme l’homme étendant ses paumes vers l’eau pour que [l’eau] parvienne à sa bouche, alors qu’elle ne parvient pas à [sa bouche].
15
[16] Devant Allah se prosternent ceux qui sont dans les cieux et [sur] la terre, de gré et de force, ainsi que leur ombre, le matin et le soir.
[Unicité divine. Rétribution selon les œuvres.]
16
[17] Demande [aux Infidèles] : « Qui est le Seigneur des Cieux et de la Terre ? », ils répondront : « [C’est] Allah ! » Dis[-leur] : « Eh quoi ! prendrez-vous, en dehors de Lui, des patrons qui ne détiennent pour eux-mêmes ni profit ni dommage ? » Demande
Facsimile Image Placeholder
[encore] : « L’Aveugle et celui qui voit sont-ils égaux ? Les ténèbres et la lumière sont-elles égales ? [Les Infidèles] ont-ils donné à Allah des Associés ayant créé [chose] semblable à Sa création, en sorte que la Création [d’Allah et celle de leurs Associés] soient identiques pour eux ? » Réponds : « [Non !] Allah est créateur de toute chose. Il est l’Unique, l’Invincible. »
17
[18] Il a fait descendre une eau du ciel à laquelle des vallées servent de lit, selon leur grandeur. Le flot débordé a charrié une écume flottante et semblable à celle-ci est [l’]écume provenant de ce qu’on porte à fusion, dans le feu, pour [fabriquer] des bijoux et des ustensiles. Ainsi Allah représente en parabole la Vérité et le Faux : l’écume [du torrent et du métal fondu] s’en va, au rebut, tandis que [l’eau et les objets] utiles aux Hommes demeurent sur la terre. Ainsi Allah propose des paraboles.
Note [édition originale] : Des vallées servent de lit. Text. : des vallées ont coulé. ǁ Tandis que l’eau etc. Text. : tandis que ce qui est utile.
18
A ceux qui auront répondu à leur Seigneur, la Très Belle [Récompense]. A ceux qui ne Lui auront pas répondu — même si, ayant tout ce qui est sur terre et autant encore, ils l’offraient en rançon —, à ceux-là le détestable Rendement de Compte. Leur refuge sera la Géhenne. Quelle détestable couche !
19
Eh quoi ! celui qui sait que ce qu’on a fait descendre de ton Seigneur vers toi [, Prophète !,] est la Vérité, [celui-là] est-il comme celui qui est aveugle ? Seuls réfléchissent ceux doués d’esprit.
20
Ceux qui tiennent fidèlement le pacte d’Allah et ne violent point l’Alliance,
Note [édition originale] : Ce vt. et les quatre suiv. semblent être médinois, si on en juge par le fond. — Le pacte d’Allah. ‛ahdi llâhi « le pacte d’Allah ». Razi ne donne pas moins de cinq interprétations de cette expression dont les plus plausibles sont : 1° le pacte conclu avec le Prophète, donc avec Allah ; 2° le pacte conclu en invoquant le nom d’Allah.
21
[qui] maintiennent le lien qu’Allah a ordonné de maintenir, [qui] redoutent leur Seigneur et craignent le détestable Rendement de Compte,
Note [édition originale] : [Qui] maintiennent le lien etc. Ce trait pourrait fort bien faire allusion à l’union de confraternité établie entre les Émigrés mekkois et les Auxiliaires médinois, après l’Émigration.
22
ceux qui auront été constants à rechercher la face de leur Seigneur, [qui] auront accompli la Prière et fait
Facsimile Image Placeholder
dépense en secret et en public sur ce que Nous leur avons attribué, [qui] auront répondu au mal par le bien, ceux-là auront l’Inéluctable Demeure :
23
les Jardins d’Éden où ils entreront ainsi que ceux qui furent saints parmi leurs pères, leurs épouses et leur descendance. Les Anges entreront par chaque porte auprès d’eux,
24
[disant] : « Salut sur vous, en prix d’avoir été constants ! » Combien agréable est l’Inéluctable Demeure !
25
[Au contraire], ceux qui violent le pacte d’Allah après Son Alliance, qui tranchent les liens qu’Allah a ordonné de maintenir, qui sèment le scandale sur la terre, sur ceux-là la malédiction ! à ceux-là la Détestable Demeure !
26
Allah dispense et mesure Son attribution à qui Il veut. [Ces Infidèles] se sont réjouis de la Vie Immédiate, or la Vie Immédiate, par rapport à la [Vie] Dernière, n’est qu’[éphémère] jouissance.
Note [édition originale] : Ce vt., quant au fond, ne se relie pas à ce qui précède.
[Répliques a ceux qui discutent sur la Révélation.]
27
Et ceux qui sont infidèles disent : « Que n’a-t-on fait descendre sur [cet homme] un signe de son Seigneur ! » Réponds[-leur] : « Allah égare qui Il veut et dirige vers Lui qui est venu à résipiscence (’anâba). »
28
Ceux qui auront cru et dont les cœurs se tranquillisent par l’Édification d’Allah — par l’Édification d’Allah les cœurs ne se tranquillisent-ils point ? —
29
[28] ceux qui auront cru et accompli des œuvres pies, à ceux-là, fortune et beau lieu de retour !
Note [édition originale] : ṭûbâ « fortune » ne se trouve qu’ici et paraît emprunté à l’araméen. Des données de Tab., disent que c’est là un nom du Paradis ou d’un arbre du Paradis.
30
[29] A Ainsi [, Prophète !,] Nous t’avons envoyé dans une
Facsimile Image Placeholder
communauté avant laquelle furent d’autres communautés, afin que tu communiques à [ces gens] ce que Nous t’avons révélé alors qu’ils sont incrédules en le Bienfaiteur.
B
Facsimile Image Placeholder
Nous n’avons envoyé des Apôtres et n’avons fait descendre sur
Facsimile Image Placeholder
ceux-ci des Écritures que dans la langue de leur peuple, afin que [ces Apôtres] communiquent [ces Écritures] à [ce peuple] et les lui expliquent. [Tout cela] est faveur d’Allah sur eux.
Dis : « Il est mon Seigneur. Nulle divinité excepté Lui. Sur Lui je m’appuie et vers Lui est mon retour. »
Note [édition originale] : La version A est celle qui est dans la Vulgate. Le texte soulève un problème à cause de l’emploi du mot ar-Raḥmân « le Bienfaiteur », appellatif divin des révélations de la deuxième période mekkoise. — La version B, extra-canonique, n’est donnée que d’après I. Mas‛ûd et Ubayy.
31
[30] Si une incantation par laquelle les montagnes seraient mises en marche, ou par laquelle la terre serait mise en pièces, ou par laquelle il serait parlé aux Morts… Non ! à Allah l’Ordre en totalité. Eh quoi ! ceux qui croient ne voient-ils pas clairement que si Allah voulait, Il dirigerait les Hommes en totalité ?
Note [édition originale] : Les commt. proposent de restituer une proposition sous-entendue : Si une incantation par laquelle les montagnes seraient mises en marche [avait été révélée à cet homme, les Impies auraient cru en lui]. Toutefois, il n’est pas impossible qu’on ait plus simplement une phrase exclamative et ironique où, au lieu de law ’anna qur’ânan, il suffirait de rectifier : law lâ ’ânna qur’ânan « Que n’est-ce une incantation etc. » ǁ l’am yatabayyan « Ne voient-ils point clairement ». C’est la leçon donnée d’‛Ali et I. Mas‛ûd. C’est peut-être une correction volontaire du texte reçu dans la Vulgate : Ceux qui ne croient point n’ont-ils point désespéré du fait que, si Allah voulait, Il dirigerait les Hommes en totalité ? Ce texte, en effet, est lourd de conséquences et a dû gêner les théologiens, surtout les Mo‛tazilites.
31
En prix de ce qu’ils ont accompli, un cataclysme ne cessera d’atteindre ceux qui sont infidèles, ou bien s’abattra près de leur habitat, jusqu’à ce que vienne la promesse d’Allah. Allah ne manque point à Sa promesse.
Note [édition originale] : qâri‛atun « cataclysme ». Tab., prend ce terme soit dans un sens vague (= malheur, disette, etc.), soit comme allusion aux expéditions lancées de Médine, par Mahomet. Dans un cas comme dans l’autre, les victimes visées sont les Polythéistes mekkois ǁ taḥullu « il s’abattra ». Le verbe peut être aussi une 2e pers. et les commt. lui donnent un tout autre sens : ou bien toi, Prophète !, tu t’installeras. Si l’on admet cette interprétation, on a l’annonce très claire de l’installation de Mahomet à Médine, en sorte que le membre de phrase : jusqu’à ce que vienne la promesse d’Allah = jusqu’à ce que vienne ta revanche sur les Mekkois et la prise de leur ville.
32
Certes, on s’est raillé des Apôtres [venus] avant toi [, Prophète !] J’ai donné un répit à ceux qui furent incrédules, puis Je les ai pris. Quel fut Mon châtiment !
[Menaces aux Polythéistes. Rétribution selon la foi.]
33
Eh quoi ! Celui qui est surveillant toute âme, pour ce qu’elle s’est acquis… Et [les Impies] ont donné à Allah des Associés. Dis[-leur] : « Nommez [ces Associés] ! L’aviserez-vous en des termes inconnus sur la terre ou en explicites paroles ? » Tout au contraire, leur machination a été parée [de fausses apparences] pour ceux qui sont infidèles et ont été écartés du Chemin. Celui qu’Allah égare ne se trouve point avoir de Directeur.
Note [édition originale] : La première phrase est elliptique de l’apodose. Barth propose de trouver celle-ci dans la proposition ’am tunabbi’ûna-hu « L’aviserez-vous ». Mais cela oblige à supprimer ’am et à admettre une interversion des termes. — Et [les Impies] ont donné etc. La Vulgate porte textuellement : Ou bien L’aviserez-vous de ce qu’Il ne sait pas sur la terre ? ou bien en exotérique parmi la parole. Le sens n’est plus clair même pour les commt. qui se perdent en conjectures sur les rapports des éléments de la phrase.
34
[Aux Infidèles] un tourment en la Vie Immédiate. Certes, le Tourment de la [Vie] Dernière est plus pénible et ils n’ont point, contre Allah, de protecteur (wâqî).
35
Image du Jardin qui a été promis aux pieux : des ruisseaux couleront au bas [du Jardin] ; ses fruits s’offriront sans trêve ainsi que son ombre. Voilà la fin de ceux qui auront été pieux, alors que la fin de ceux qui auront été impies sera le Feu.
Note [édition originale] : A ce vt. sans lien avec le texte, on a conservé son allure insolite. — ’ukulu-hâ « ses fruits ». Text. : ses produits alimentaires. ǁ S’offriront sans trêve. Text. : seront continus.
[Origines de la Révélation en arabe venue parachever les Écritures antérieures.]
36
Ceux à qui Nous avons déjà donné l’Écriture se réjouissent de ce qu’on a fait descendre vers toi [, Prophète !,] alors que parmi les Factions (’Aḥzâb), il en est qui en rejettent une partie. Dis [à ces Factions] : « Il m’a été ordonné de n’adorer qu’Allah et de ne Lui associer personne. C’est à Lui que j’appelle et [vers Lui sera mon retour]. »
Note [édition originale] : Allusion nette à des conversions de Juifs ou de Chrétiens, ce qui contraste avec l’attitude hostile de groupes désignés sous le nom de Factions. Ce vt. et le suiv. sont certainement postérieurs à l’Émigration, car le mot Factions désigne très probablement ici des opposants de Médine.
37

Facsimile Image Placeholder
Et ainsi Nous avons fait descendre cela en une Illumination (ḥukm) en arabe. Certes, si tu suis leurs doctrines pernicieuses après que la Science est venue à toi, tu n’auras, contre Allah, nul patron (walî) et nul protecteur (wâqî).
38
Certes, nous avons envoyé des Apôtres, avant toi, et Nous leur avons donné des épouses et une descendance. Or, il n’a été possible à un Apôtre d’apporter un signe, qu’avec la permission d’Allah. A chaque terme une Écriture.
Note [édition originale] : A chaque terme une Écriture = au terme fixé pour chaque communauté ayant reçu déjà une révélation, vient un Prophète chargé d’un nouveau message (?).
39
Allah efface et confirme ce qu’Il veut et, auprès de Lui, est l’Archétype de l’Écriture.
40
Ou bien Nous te ferons voir une partie de ce que Nous promettons [aux Infidèles], ou bien Nous te rappellerons (tawaffā) à Nous auparavant. A toi seulement incombe la Communication et, à Nous, le Rendement de Compte.
41
Eh quoi ! [les Impies] ne voient-ils point que Nous frappons la terre, la réduisant de tous côtés ? Allah juge. Nul opposant à son jugement. Il est prompt à [faire] rendre compte.
42
[Les Impies] qui furent avant eux ont [eux aussi] machiné, [mais] à Allah appartient en totalité la machination. Il sait ce que chaque âme s’acquiert et les Infidèles sauront à qui sera l’Inéluctable Demeure.
43
Ceux qui sont infidèles disent : « N’es-tu pas un Envoyé ? » Réponds[-leur] : « Combien Allah suffit comme témoin entre vous et moi et ceux chez qui est la science de l’Écriture ! »
←|→Du Ryer, 1647Contexte X
LE CHAPITRE DU TONNERRE,
contenant quarante-trois versets,
escrit à la Meque.
Note [édition originale] : Voy Gelaldin & Bedaoi.
AU nom de Dieu clement & misericordieux.
1
Je suis Dieu tres sage & misericordieux. Ces preceptes sont les preceptes du livre qui t’a esté envoyé de la part de ton Seigneur, c’est une chose tres-veritable, mais peu de gens le veulent croire :
2
Il est envoyé de la part de Dieu qui a eslevé le Ciel sans appuy & sans colomne qui paroisse, & s’est assis en son trosne disposant de toute chose. Il fait
Facsimile Image Placeholder
mouvoir le Soleil & la Lune jusques au jour nommé, il dispose de toute chose à sa volonté, & manifeste au peuple les signes de sa toute-Puissance, peut-estre que vous croirez en la resurrection de la chair :
3
C’est luy qui a estendu la terre, eslevé les montagnes, fait couler les rivieres, qui a creé de toute sorte de fruicts le masle & la femelle, & qui couvre le jour par l’obscurité de la nuit ; Ces choses sont signes de son unité à ceux qui les considerent ;
4
Il a creé plusieurs champs de diverse sorte, & des jardins remplis de raisins & de plusieurs differens fruicts, il a creé des palmiers espais comme des bocages & des forests, & d’autres qui sont espars parmy les champs, les uns sont arrosez des eaux, & les autres ont le goust plus agreable ; Ces choses sont signes de son unité à ceux qui les considerent.
5
Tu t’estonne des mensonges des infidelles, estonne-toy de leurs discours, lors qu’ils nient la resurrection, & disent, Quoy, Dieu nous créera encore une fois du limon de la terre, lors que nous serons terre, & serons un peuple nouveau ? ils sont des impies, ils auront des chesnes au col, & demeureront eternellement dans le feu d’Enfer ;
6
Ils se precipitent dans les peines eternelles, & mesprisent la misericorde de Dieu, leurs predecesseurs ont fait comme eux, mais Dieu est clement à ceux qui se convertissent, Chastie rigoureusement les infidelles opiniastres ;
7
Ils ont dit, nous ne croirons pas au Prophete si nous ne voyons paroistre quelque miracle, Dis
Facsimile Image Placeholder
leur, je ne suis envoyé que pour prescher la parole de Dieu. Il a envoyé des personnes à chaque nation pour leur enseigner le droict chemin,
8
rien ne luy est caché dans le monde, il sçait ce que les femmes portent dans leur ventre, il sçait le temps & le poinct de toute chose, le present, le passé & le futur,
9
il est grand & tout-Puissant, il sçait ce que vous tenez secret, & ce que vous publiez,
10
il sçaitsont ceux qui se couvrent de l’obscurité de la nuit, & ceux qui cheminent en la clairté du jour,
11
chacun
a
Correction de : à
un gardien par son commandement qui observe ce qu’il fait, & il ne prive personne de la grace qu’il n’aye offencé sa divine Majesté, & personne ne le peut empescher de chastier qui bon luy semble ;
12
C’est luy qui vous fait voir l’esclair qui espouvente les hommes, & qui nourrit ses creatures par la pluye qu’il fait tomber, il crée les nuës chargées d’humidité,
13
il fait bruire le tonnerre, il lance le foudre, & en frappe qui bon luy semble, les Anges tremblent en sa presence, neantmoins les impies disputent de sa toute-Puissance ;
14
C’est luy qu’il faut implorer, les prieres de ceux qui implorent un autre Dieu que luy sont inutiles, ils sont semblables à ceux qui ont bien soif, & tendent la main contre une fontaine où ils ne peuvent pas arriver, la priere des infidelles est impieté ;
15
tout ce qui est au Ciel & en la Terre, l’ombrage du matin, & l’obscurité du soir, s’humilient devant Dieu par force ou par amour ;
16
Dis leur, qui est Seigneur du Ciel & de la Terre
Facsimile Image Placeholder
autre
que Dieu ? qui vous protegera autre que Dieu ? vos Idoles ne vous peuvent faire ny bien ny mal, l’aveugle est-il semblable à celuy qui voit clair ? les tenebres sont elles semblables à la lumiere ? adoreront-ils les creatures au lieu du Createur ? Dieu a creé toute chose & est tout-Puissant,
17
il fait descendre la pluye du Ciel, & fait couler dans les valées les rivieres couvertes d’escumes ; L’or, l’argent & les metaux que vous faites fondre pour vous parer & pour vous enrichir, sont semblables à l’escume, ainsi Dieu enseigne ce qui est utile, & ce qui est inutile, l’escume disparoit promptement, & n’apporte point de profit aux hommes, ainsi disparoit le mensonge devant la verité. Ainsi Dieu parle par parabole à ceux qui luy obeissent, & leur donne le Paradis.
18
Toutes les richesses de la terre, & encore autant ne pourroient pas rachepter les infidelles, ils seront eternellement tourmentez dedans le feu d’Enfer.
19
Qui sçait que la verité contenuë en ce livre ne t’a pas esté envoyée de Dieu ? celuy qui en doute est aveuglé, les personnes d’esprit n’en doutent pas.
20
Ceux qui satisfont à ce qu’ils promettent à Dieu, qui ne contreviennent pas à ses commandemens,
21
qui ont sa crainte devant les yeux, qui apprehendent le jour du Jugement,
22
qui sont patiens en leurs afflictions pour l’amour de sa divine Majesté, qui font leurs prieres au temps ordonné, qui font des aumônes secrettement & publiquement, & qui effacent leurs pechez par leurs bonnes œuvres, seront bien-
Facsimile Image Placeholder
heureux
.
23
Ils entreront dans le jardin d’Eden avec leur pere, leurs femmes & leurs familles, les Anges les visiteront, ils les saluëront & diront,
24
voila la recompense de vostre perseverance, voila la grace éternelle.
25
Ceux qui contreviendront à leur promesse & desobeïront aux commandemens de Dieu, & qui saliront la terre, seront maudis de Dieu & seront rigoureusement chastiez,
26
il donne & oste les biens à qui bon luy semble. Les infidelles se sont resjouys des biens de la terre, mais ces biens sont peu de chose si on considere ceux qui sont en l’autre monde,
27
ils disent, si Mahomet ne fait paroistre quelque miracle de la part de Dieu nous ne le croirons pas ; Dis leur, Dieu conduit & devoye qui bon luy semble,
28
il asseure le cœur de ceux qui croyent en sa loy, le souvenir de Dieu asseure le cœur
29
des vrai-croyans, ceux qui feront de bonnes œuvres seront bien heureux.
30
Nous t’avons envoyé comme nous avons envoyé les autres Prophetes à ceux qui t’ont precedé ; enseigne au peuple ce que nous t’avons inspiré, lors qu’ils te desobeyront, dis leur, Dieu est mon Seigneur, il n’y a qu’un seul Dieu, je suis entierement resigné à sa divine volonté, mon refuge est en sa bonté.
31
Si l’Alcoran faisoit marcher les montagnés, s’il faisoit ouvrir la terre, & ressusciter les morts tout procederoit de Dieu ; Les vrai croyants ne doivent rien desesperer, Dieu conduira tout le monde au droit chemin quand bon luy semblera, & les infidelles n’eviteront pas la punition de leurs crimes ; tu habiteras avec eux jusques à ce que la parole de
Facsimile Image Placeholder
Dieu soit accomplie, il ne contrevient pas à ce qu’il promet,
32
ils se sont mocquez des Prophetes qui sont venus auparavant toy, j’ay prolongé le temps de leur chastiment, & les ay à la fin chastiez rigoureusement & de quels chastiements !
33
Dieu ne void-il pas ce que chacun fait ? Ils ont dit que Dieu a des compagnons à qui ils ont donné des noms à leur fantaisie, enseignerez-vous quelque chose à Dieu ? les impies se plaisent dans leur impieté, & sont devoyez du droit chemin, celuy que Dieu devoyera ne trouvera personne qui le conduise,
34
il sera chastié en ce monde, & encor plus en l’autre ; personne ne le pourra sauver que Dieu,
35
le Paradis est promis à ceux qui ont sa crainte devant les yeux, ils joüiront éternellement de toute sorte de contentement, telle est la fin des gens de bien, & le feu d’Enfer est preparé pour les Infidelles.
36
Ceux à qui nous avons donné la sçience des escritures se resioüissent de la doctrine que nous t’avons envoyée, il y a des personnes qui en abjurent une partie, dis leur, je ne vous recommande que d’adorer un seul Dieu, il est le refuge asseuré des gens de bien.
37
Nous avons envoyé l’Alcoran en langue Arabesque afin que les Arabes le comprennent, si tu suis la volonté des Infidelles apres avoir eu la connoissance de l’unité de Dieu, qui te pourra sauver ou proteger ?
38
Nous avons envoyé des Prophetes auparavant toy nous leur avons ordonné de se marier, & ont eu des enfans, Les Prophetes ne peuvent point faire de miracle sans la permission de
Facsimile Image Placeholder
Dieu, & la fin de toute chose est escrite dans son Livre,
39
il en efface & laisse subsister ce que bon luy semble, il ne se peut pas alterer.
40
Je vois que quelques-vns des impies ont dessein de te faire mourir, tu n’és obligé qu’à les prescher, je tiendray compte de leurs pechez pour les chastier,
41
ne voyent-ils pas que leurs païs & leurs possessions diminvent tous les jours par tes conquestes ? Dieu commande ce qu’il veut, personne ne peut eviter ses jugements, il est tres exact à faire compte,
42
leurs predecesseurs ont fait les fins comme eux, mais Dieu est plus fin qu’eux, il sçait le bien & le mal que chacun fait, ils connoistront un jour à qui doit estre le Paradis,
43
Ils disent que tu n’és pas Prophete, dis leur, c’est assez que Dieu soit tesmoing de la verité entre vous & moy, qui est celuy qui sçait tout ce qui est escrit dans le Livre de sa divine Majesté ?
←|→ Bibliander, 1550Contexte X
AZOARA XXIII
1
Huius uoluminis praecepta, et caetera tibi coelitus missa, licet pars plurima maneat incredula, ueracissima sunt.
2
Deus coelum, columnis uisibilibus minime fulcitum, extulit. Et deinceps ipse thronum ascendens, solem et lunam ad terminum statutum promoueri iussit : rerumque prouisor, discretionem uobis immisit, qua uestrum reditum futurum ad Deum perpendatis.
Note [édition originale] : Inepte philosophatur, uel potius poetatur, de rerum creatione.
3
Ipse quoque terram extendens, in ea montes et aquas et omnium arborum duo parilia,
4
hortos item et uineas, ac messes et palmas, tum singulorum foetum, tum uarios parturientes, pomosque dissimiles disposuit, noctemque diem succedere praecepit, quae cuncta sapientibus atque discretis manifesta sunt miracula.
5
Note [édition originale] : Resurrectio mortuorum.
Omnis autem admirans illa, maxime uerba sic dicentium admiretur : Nos terra facti, quomodo rursum efficiemur homines ? Hoc dicentes, in Deum minime credunt.
6
Unde plus ad malum quam ad bonum proni, colla cathenati grauiter in igne perseuerabunt. Deus tamen, cuius finis grauis est, mala quibus uult ignoscit.
7
Sed iam bono coelitus misso, dicent increduli : Si Dei praecepta illis mitterentur, tuum quidem est solum applicare mandatum.
9
Deus quidem sapiens et immensus,
8
foetum omnis foeminae, uel quid addat seu minuat, agnoscens, cum apud eum sit omnium rerum mensura,
9
cunctorumque secretorum noticia,
8
scit quid cuique gentium facturus sit.
10
¶ Unum est apud Deum et aequale, siue corde seu uoce quis loquatur, et seu die an nocte faciat.
11
Note [édition originale] : Omniscius Deus.
Ipse namque custodes omnium factorum ante manus et retrorsum apponit, nemini malum faciens, priusquam ipse suae detrimentum animae faciat. Quo cuiquam nocere uolente, nemo tueri uel prodesse poterit, ad quem omnium erit reditus.
12
Ille corruscationes et fulgura, et nubes immensas unde timore atque spe trepidatis, producit,
13
suamque gratiam tunc pro metu tonitruis et angelis postulantibus fulgura, quibuscunque uult, immittit. Isti tamen increduli in Deum raciocinantur, cuius artes arduae sunt,
14
et quem solum adorare aequum est et iustum.
Note [édition originale] : Contra idololatras efficaciter pugnat, ex potentia et operibus Dei ratiocinando.
Aliud enim quam ipsum adorantes, erronei sunt, nullum responsum recepturi.
15
Deum quidem uniuersa coelestia atque terrestria, tum sponte tum ui ueraciter adorant. Umbra etiam tota die loca permutans, ad Deum se semper humiliat.
16
Quis est coeli terraeque dominator ? Deus ipse. Cur igitur illius loco sumitis, quod nec nocere nec prodesse potest animabus ? Suntne sibi similes et aequales, uidens uisuque priuatus, aut lux et tenebrae ? Cur suas formas posuerunt participes Deo ? qui solus omnipotens omnia facit,
17
aquas e coelo dimisit. Unde torrentibus atque riuis secundum aquae mensuram discurrentibus, quod est incommodum seu leue, transit, et remanet. Cui focum apponitis, ut illic annulos et torques, hisque similia fabricetis ?
Facsimile Image Placeholder
Sicut ipse Deus haec falsa ueris uidet, spumam, transitoriam scito rebus commodis in terra mansuris :
18
Ita quoque omnes eum adorantes, et incredulos ipse coniungit. Sed licet increduli duplum totius terrenae substantiae pro se redimendo tribuerent, non colligentur, sed malum grauissimum perpessuri, igni malaeque uiae semper insidebunt.
19
¶ Quis scit illa diuina praecepta tibi tradita uera esse ? Aut quis eorum est conscius ? Immemores enim sunt omnes, praeter discretos.
20
Illi namque diuinis praeceptis prorsus parent,
21
Deique mandatum illis iniunctum efficiunt, Deum diemque computi timentes :
22
et pro Dei dilectione sustinentes, orationibus insistunt, uestraque bona sibi commissa clam atque palam ad suorum deletionem peccaminum distribuunt.
23
Note [édition originale] : Finis bonorum paradisus.
Unde bonum in alio saeculo finem, uidelicet paradisum, adipiscentur. Illuc enim patebit aditus omnibus, qui parentibus suis, atque mulieribus, et filiis benefecerint. Quos et omnes angeli per omnem portam ingredientes salutabunt, et dicent :
24
Quia patienter sustinuistis, domum optimam sortiti estis.
25
Rumpentes uero foedus cum Deo firmatum, et delentes, quod ipse delere noluit, terramque uastantes, hic a Deo repulsam, et in alio saeculo malum pessimum suscipient.
26
Increduli quidem hac uita, quae nihil est ad aliam collata, gaudentes, cum pluribus abundent, Deo pro uelle suo huic multam, illi paucam substantiam tribuente,
27
Note [édition originale] : Sine miraculis Alcorano haud credentes, nec miraculis crederent
dicunt : Si tu faceres Dei uirtutes, illis accidere. Deus quidem hunc aberrare, illum recta uia progredi pro uelle suo perficit :
28
per quem credentes, et constantes sua corda corroborant.
29
¶ In deum credentes, et benegerentes, recto tramite procedunt.
30
Ad gentem priorum sequacem, ut eam praeceptis diuinis instruas, licet plurimi manebunt increduli.
31
quod etiam contingeret, quanquam hic Alchoran montes applanaret, aut terras scinderet, mortuosue loqui faceret : quae cuncta Dei sunt, cui si placeret, totum humanum genus una gens fieret, atque bona :
30
te misimus eique dicito : Solus Deus est dominus noster, cui me commendo, et ad quem omnium fiet reditus, ad terminum quidem a Deo praescriptum, qui ueraciter accidet.
31
Increduli, obstinaciter suum errorem sequentur.
32
Derisoribus tuorum praedecessorum poenam parumper distulimus : quos deinceps sumptos, ad malum finem deduximus, die qua facta sua cunctis animabus numerabuntur.
34
Illi malefici et erronei, qui Deo participes secundum placere suum posuerunt, in hac uita malum, et in alia peius, uindicis et adiutoris expertes sortientur.
33
Sed quis ad rectam uiam diriget, quem Deus aberrare facit ?
35
Paradisi quidem, quam Deus se timentibus tribuit, status aquarum fluxu pulcherrimus est, et cibus indeficiens, ac umbra dulcissima.
Note [édition originale] : Paradisus uoluptatibus corporis affluens, qualem et Corinthus finxit, etc.
Et haec est credentium meta, sicut incredulorum ignis.
36
Cum illi quibus librum dedimus, nostris praeceptis tibi commissis gaudeant, licet eorum quidam parti contradicant, eis dicito, mihi nil iniunctum est, nisi Deum solum adorare, nec illi participem extimare, cui memet commendo, et ad ipsum redibo.
37
Ita discretione rerumque indiciis Arabice tibi scriptis, si post hanc scientiam praedictos sequaris, coram Deo nec uindicem nec tutorem habebis.
38
Ante te quoque prophetas, quibus mulieres prolemque concessimus, singulos cum libris diuinorum praeceptorum ad terminum redactis,
39
unde Deus, apud quem est librorum mater, hoc pro uelle suo delet, hoc firmat, misimus.
Note [édition originale] : Librorum mater apud deum. Bonorum quidem librorum fons est sanctus spiritus. Eccl. ultimo.
40
¶ Horum quae te docuimus, portionem aliquam gentem docebis, aut forsan te morti succumbere faciemus. Tuum quidem nihil est, nisi tantum illis mea praecepta nunciare, nec eis suus subtrahetur numerus.
41
Note [édition originale] : Iudicium Del ineuitabile.
Nonne uident, qualiter terrarum capita minuimus ? Deus iudicat, citoque dinumerat,
Facsimile Image Placeholder
eiusque iudicium nemo diuertit.
42
Sed antecessorum quidam astuti, deceptionibus innitebantur. Dei tamen sunt omnes artes, scientis quid animarum quaeque sibi lucratur : quod euidenter patefiet,
43
incredulis dicentibus, te non esse Dei nuncium, cum qualitatem finis alius saeculi perspicient. Tu quidem inter te et illos constitue Deum testem, libri cognitorem atque doctorem.